L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Question 10 : Il est clairement écrit dans la Bible que le Seigneur Jésus est Christ, le Fils de Dieu, et que tous ceux qui croient au Seigneur croient aussi que le Seigneur Jésus est Christ, le Fils de Dieu. Et pourtant vous témoignez que le Christ incarné est la manifestation de Dieu, qu’Il est Dieu Lui-même. Alors, Christ incarné est-Il vraiment le Fils de Dieu ou est-Il Dieu Lui-même ?

Réponse :

Christ incarné est-Il Dieu Lui-même ou le Fils de Dieu ? C’est vraiment un problème que la plupart des disciples du Seigneur ne comprennent pas. Depuis que le Seigneur Jésus incarné est venu réaliser l’œuvre de rédemption de l’humanité, Dieu est devenu le Fils de l’homme, apparaissant et réalisant l’œuvre parmi les hommes. Il n’a pas seulement ouvert l’ère de la Grâce, mais aussi initié une nouvelle ère dans laquelle Dieu est venu personnellement dans le monde humain pour vivre aux côtés de l’homme. Avec grande adoration, les hommes qui Le suivaient ont nommé le Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu. À ce moment, le Saint-Esprit était aussi le témoignage du fait que le Seigneur Jésus était le Fils bien-aimé de Dieu et que le Seigneur Jésus appelait Dieu du ciel Père. C’est ainsi que la notion de cette relation Père-Fils s’est formée dans le monde religieux. Maintenant, réfléchissons un instant. Dieu dit-il quelque part dans la Genèse qu’Il a un fils ? Non. Au cours de l’ère de la Loi, l’Éternel Dieu a-t-il dit qu’Il avait un fils ? Non ! Cela prouve qu’il y a un seul Dieu, il n’y a pas de relation Père-Fils en tant que telle. Maintenant, certaines personnes pourraient demander : au cours de l’ère de la Grâce, pourquoi le Seigneur Jésus a-t-il dit qu’Il était le Fils de Dieu ? Le Seigneur Jésus était-Il le Fils de Dieu ou Dieu Lui-même ? Vous pourriez dire que c’est une question que nous les croyants avons débattue à travers les âges. Nous percevons la contradiction inhérente à cette question, mais nous ne savons pas comment l’expliquer. Le Seigneur Jésus est Dieu, mais est aussi le Fils de Dieu, alors y a-t-il aussi un Dieu le Père ? Nous sommes encore moins capables d’expliquer cette question. Au cours des deux derniers millénaires, très peu ont reconnu que le Seigneur Jésus-Christ est Dieu Lui-même et qu’Il est l’apparition de Dieu. En fait, il y a une mention claire de cela dans la Bible. En Jean 14:8, Philippe a demandé au Seigneur Jésus : « Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. » À cette époque, comment le Seigneur Jésus a-t-Il répondu à Philippe ? Le Seigneur Jésus a dit à Philippe : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres » (Jean 14:9-11). Ici, le Seigneur Jésus a dit très clairement : « Celui qui m’a vu a vu le Père. » Comme vous pouvez voir, le Seigneur Jésus est l’apparition de Dieu Lui-même. Le Seigneur Jésus n’a pas dit ici que Lui et Dieu ont une relation Père-Fils. Il a juste dit : « Je suis dans le Père, et le Père est en moi », et Il a aussi dit : « Moi et le Père nous sommes un » (Jean 10:30). Maintenant, selon les paroles du Seigneur Jésus, ne pouvons-nous pas confirmer que le Seigneur Jésus est Dieu Lui-même, qu’il n’y a qu’un seul Dieu et qu’il n’y a pas de « relation Père-Fils » à proprement parler ?

Certains demandent peut-être : si le Seigneur Jésus est Dieu Lui-même, alors pourquoi, lorsque le Seigneur Jésus priait, priait-Il encore Dieu le Père ? Il y a vraiment un mystère dans le fait que le Seigneur Jésus appelle Dieu du ciel Père dans Ses prières. Lorsque Dieu est fait chair, l’Esprit de Dieu est caché dans la chair, la chair elle-même n’est pas consciente de la présence de l’Esprit. Tout comme nous ne pouvons pas sentir notre esprit en nous. De plus, l’Esprit de Dieu ne réalise rien de surnaturel dans Sa chair. Donc, même si le Seigneur Jésus était Dieu fait chair, si l’Esprit de Dieu n’avait pas parlé et témoigné de Dieu Lui-même, le Seigneur Jésus n’aurait pas su qu’Il était l’incarnation de Dieu. Donc, il est dit dans la Bible : « Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, […] ni le Fils, mais le Père seul » (Marc 13:32). Avant que le Seigneur Jésus ait accompli Son ministère, Il vivait au sein de l’humanité normale. Il ne savait vraiment pas qu’Il était l’incarnation de Dieu parce que l’Esprit de Dieu dans la chair n’œuvrait pas d’une manière surnaturelle, Il œuvrait dans des limites normales, tout comme n’importe lequel d’entre nous les humains. Donc, naturellement, le Seigneur Jésus priait le Père céleste, ce qui revient à dire, depuis l’intérieure de Son humanité normale, que le Seigneur Jésus priait l’Esprit de Dieu. C’est très sensé. Lorsque le Seigneur Jésus a officiellement réalisé Son ministère, le Saint-Esprit a commencé à parler et à proclamer, témoignant qu’Il était le Dieu incarné. C’est seulement lorsque le Seigneur Jésus a réalisé Sa véritable identité qu’Il est venu réaliser l’œuvre de rédemption. Mais au moment d’être cloué sur la croix, Il a prié encore Dieu le Père. Cela montre que la substance de Christ est entièrement obéissante à Dieu.

Lisons deux autres passages de la parole de Dieu Tout-Puissant pour clarifier notre compréhension de cette question. Dieu Tout-Puissant dit : « Quand Jésus appelait le Dieu du ciel par le nom de Père alors qu’Il priait, cela n’était fait que du point de vue d’un homme créé, seulement parce que l’Esprit de Dieu avait revêtu une chair ordinaire et normale et avait l’enveloppe extérieure d’un être créé. Même s’il y avait en Lui l’Esprit de Dieu, Son apparence externe restait celle d’un homme ordinaire ; en d’autres termes, Il était devenu le “Fils de l’homme” dont tous les hommes, y compris Jésus Lui-même, parlaient. Étant donné qu’Il est appelé le Fils de l’homme, Il est une personne (homme ou femme, en tout cas quelqu’un ayant une enveloppe extérieure d’un être humain) née dans une famille normale de gens ordinaires. Par conséquent, Jésus appelant le Dieu du ciel par le nom de Père, c’est la même chose que lorsque vous L’appeliez “Père” au départ ; Il l’a fait du point de vue d’un homme de la création. Vous souvenez-vous toujours de la prière du Seigneur que Jésus vous a appris à mémoriser ? “Notre Père qui es aux cieux…” Il a demandé à tout homme d’appeler Dieu qui est au ciel par le nom de Père. Et puisque Lui aussi L’a appelé Père, Il l’a fait du point de vue de quelqu’un qui est sur un même pied d’égalité avec vous tous. Puisque vous appeliez le Dieu du ciel par le nom de Père, cela montre que Jésus S’est vu sur un même pied d’égalité avec vous, et comme un homme sur la terre, choisi par Dieu (c’est-à-dire, le Fils de Dieu). Si vous appelez Dieu “Père”, n’est-ce pas parce que vous êtes un être créé ? Quelle que soit l’autorité de Jésus sur la terre, avant la crucifixion, Il était simplement un Fils de l’homme, dirigé par le Saint-Esprit (c’est-à-dire, Dieu) et l’un des êtres créés de la terre, car Il devait encore achever Son œuvre. Par conséquent, qu’Il appelle Dieu dans le ciel Père ne relevait que de Son humilité et de Son obéissance. Qu’Il s’adresse à Dieu (c’est-à-dire, l’Esprit dans le ciel) de cette façon, toutefois, ne prouve pas qu’Il soit le Fils de l’Esprit du Dieu dans le ciel. C’est plutôt simplement que Sa perspective est différente, et non qu’Il est une personne différente. L’existence de personnes distinctes est une erreur ! Avant Sa crucifixion, Jésus était un Fils de l’homme lié par les limites de la chair, et Il n’était pas en pleine possession de l’autorité de l’Esprit. C’est pourquoi Il ne pouvait chercher la volonté de Dieu le Père que du point de vue d’un être créé. C’est comme lorsqu’Il a prié trois fois à Gethsémani : “Non pas ce que Je veux, mais ce que Tu veux.” Avant qu’Il ne soit étendu sur la croix, Il n’était que le roi des Juifs ; Il était le Christ, le Fils de l’homme, et non un corps de gloire. C’est pourquoi, du point de vue d’un être créé, Il appelait Dieu Père » (« La Trinité existe-t-elle ? », dans La Parole apparaît dans la chair).

« Il y en a encore qui disent : “Dieu n’a-t-Il pas expressément dit que Jésus était Son Fils bien-aimé ?” Jésus est le Fils bien-aimé de Dieu, en qui Il a mis toute Son affection, c’était certainement une déclaration de Dieu Lui-même. C’était Dieu qui témoignait de Lui-même, mais simplement d’une perspective différente, celle de l’Esprit dans les cieux témoignant de Sa propre incarnation. Jésus est Son incarnation, non pas Son Fils au ciel. Comprends-tu ? Les paroles de Jésus : “je suis dans le Père, et que le Père est en moi”, n’indiquent-elles pas qu’Ils sont un seul Esprit ? Et n’est-ce pas en raison de l’incarnation qu’Ils furent séparés entre le ciel et la terre ? En réalité, Ils sont encore un ; quoi qu’il arrive, c’est simplement Dieu qui Se rend témoignage à Lui-même. En raison du changement des ères, des exigences de l’œuvre et des différentes étapes de Son plan de gestion, le nom par lequel l’homme L’appelle est également différent. Quand Il est venu pour accomplir la première étape de l’œuvre, Il ne pouvait être appelé que l’Éternel, le berger des Israélites. Dans la deuxième étape, le Dieu incarné ne pouvait être appelé que Seigneur et Christ. Mais à cette époque, l’Esprit dans le ciel a seulement déclaré qu’Il était le Fils bien-aimé de Dieu, et n’a nullement mentionné qu’Il était le Fils unique de Dieu. Cela n’a pas eu lieu. Comment Dieu pourrait-Il avoir un enfant unique ? Dieu ne serait-Il pas alors devenu un homme ? Parce qu’Il était l’incarnation, Il était appelé le Fils bien-aimé de Dieu, et, de là, est née la relation entre le Père et le Fils. C’était simplement à cause de la séparation entre le ciel et la terre. Jésus priait sous l’angle de chair. Puisqu’Il S’était vêtu d’une chair d’une telle humanité normale, c’est sous l’angle de la chair qu’Il a dit : “Mon enveloppe extérieure est celle d’un être créé. Depuis que Je Me suis vêtu d’une chair pour venir sur cette terre, Je suis très, très éloigné du ciel.” Pour cette raison, Il ne pouvait que prier Dieu le Père sous l’angle de la chair. C’était Son devoir, et ce dont l’Esprit de Dieu incarné devrait être doté. On ne peut dire qu’Il n’est pas Dieu simplement parce qu’Il prie le Père sous l’angle de la chair. Bien qu’Il soit appelé le Fils bien-aimé de Dieu, Il est encore Dieu Lui-même, car Il n’est que l’incarnation de l’Esprit, et Son essence est encore l’Esprit » (« La Trinité existe-t-elle ? », dans La Parole apparaît dans la chair).

Dieu Tout-Puissant a exprimé les choses si clairement. Lorsque le Seigneur Jésus œuvrait parmi les hommes, il s’agissait en fait de l’Esprit de Dieu revêtu de chair comme un homme œuvrant et apparaissant à l’homme. Peu importe la manière dont le Seigneur Jésus exprimait Sa parole ou priait Dieu le Père, Sa substance était divinité, et non l’humanité. Dieu est Esprit, invisible à l’homme. Lorsque Dieu Se revêt de chair, l’homme voit seulement la chair, il ne peut pas voir l’Esprit de Dieu. Si le Saint-Esprit avait témoigné directement du fait que le Seigneur Jésus incarné était Dieu, l’homme ne l’aurait pas accepté. Parce que, à l’époque, personne ne savait même ce qu’être incarné signifiait pour Dieu. Les hommes entraient juste en contact avec l’incarnation de Dieu et avaient très peu de compréhension. Ils n’avaient jamais imaginé que ce Fils de l’homme normal serait la personnification de l’Esprit de Dieu, c’est-à-dire l’apparition de Dieu dans la chair. Même si le Seigneur Jésus a exprimé beaucoup de Sa parole au cours de Son œuvre, Il a montré le chemin à l’homme, « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche », et accompli de nombreux miracles, révélant pleinement l’autorité et la puissance de Dieu, l’homme, à l’époque, a été incapable de reconnaître dans la parole et l’œuvre du Seigneur Jésus que le Seigneur Jésus était Dieu Lui-même, c’est-à-dire, était la manifestation de Dieu. Alors, quelle sorte de compréhension l’homme avait-il du Seigneur Jésus à cette époque ? Certains disaient qu’Il était Jean-le-Baptiste, certains disaient qu’Il était Élie. D’autres L’appelaient même Maître. Donc, Dieu a simplement œuvré selon la stature des gens de cette époque, Il ne leur a pas mené la vie dure. Le Saint-Esprit n’a pu que témoigner dans la compréhension des gens de l’époque, Il a donc appelé le Seigneur Jésus Fils bien-aimé de Dieu, permettant temporairement à l’homme de considérer le Seigneur Jésus comme Fils de Dieu. Cette manière correspond mieux aux conceptions des gens et était plus facile à accepter, car, à cette époque, le Seigneur Jésus réalisait uniquement l’œuvre de rédemption. Quel que soit le nom que les gens donnaient au Seigneur Jésus, la chose importante était qu’ils acceptaient que le Seigneur Jésus soit le Sauveur, fasse en sorte que leurs péchés leur soient remis et étaient ainsi qualifiés pour recevoir la grâce de Dieu. Donc, l’Esprit de Dieu témoignait du Seigneur Jésus de cette manière parce qu’elle était plus adaptée à la stature des gens de cette époque. Cela accomplit complètement les paroles du Seigneur Jésus : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13).

Malgré le fait que nous ne puissions pas voir l’Esprit de Dieu, lorsque l’Esprit de Dieu Se revêt de chair, le tempérament de Dieu, tout ce qu’Il a et est, Sa toute-puissance et Sa sagesse sont toutes exprimées par Sa chair. À partir de la parole et de l’œuvre du Seigneur Jésus-Christ et du tempérament qu’Il exprime, nous pouvons être entièrement certains que le Seigneur Jésus est Dieu Lui-même. La parole et l’œuvre du Seigneur Jésus sont pleines d’autorité et de puissance. Ce qu’Il dit devient réalité, ce qu’Il ordonne se réalise. Aussitôt qu’Il parle, Ses paroles deviennent réalité. Tout comme une seule parole du Seigneur Jésus était suffisante pour pardonner à l’homme son péché et ramener les morts à la vie. Une seule parole calmait le vent et la mer et ainsi de suite. Par la parole et l’œuvre du Seigneur Jésus, nous pouvons voir l’autorité et la puissance de Dieu, qui règnent sur toutes choses et avons vu la toute-puissance, la sagesse et les œuvres merveilleuses de Dieu. Le Seigneur Jésus a exprimé le chemin du repentir dans Ses paroles : « Repentez-vous : car le royaume des cieux est proche. » Il a initié l’ère de la Grâce, terminant l’ère de la Loi, exprimé le tempérament charitable et aimant de Dieu et accompli l’œuvre de rédemption de l’humanité. Le Seigneur Jésus a réalisé l’œuvre de Dieu Lui-même. La parole et l’œuvre du Seigneur Jésus sont l’expression directe de l’Esprit de Dieu. N’est-ce pas la preuve que l’Esprit de Dieu est devenu chair pour parler et œuvrer pour nous, pour nous apparaître ? Se pourrait-il que quelle que soit la manière dont l’Esprit de Dieu parle et œuvre dans la chair, nous soyons incapables de Le reconnaître ? Cette enveloppe extérieure de la chair peut-elle vraiment nous empêcher de reconnaitre l’essence divine de Christ ? Se pourrait-il que, lorsque l’Esprit de Dieu Se fait chair pour parler et œuvrer, quelles que soient nos expériences, nous soyons toujours incapables de reconnaître l’apparition et l’œuvre de Dieu ? Si c’est le cas, alors nous sommes bien trop bornés dans notre croyance. Comment pourrions-nous autrement atteindre la louange de Dieu ?

Extrait de « Questions et réponses classiques sur l’évangile du royaume »

Précédent : Question 9 : À l’ère de la Grâce, Dieu s’est fait chair pour servir un sacrifice d’expiation pour les hommes, les rachetant du péché. Dans les derniers jours, Dieu est devenu chair à nouveau pour exprimer la vérité et faire Son œuvre de jugement afin de purifier et sauver l’homme complètement. Alors pourquoi Dieu a-t-Il besoin de s’incarner deux fois pour faire l’œuvre du salut de l’humanité ? Quelle est la vraie signification de Dieu qui s’incarne deux fois ?

Suivant : Question 11 : Vous témoignez que Dieu Tout-Puissant exprime la vérité et accomplit Son œuvre de jugement des derniers jours, mais je crois que notre croyance au Seigneur Jésus et l’acceptation de l’œuvre du Saint-Esprit signifient que nous avons déjà subi l’œuvre de jugement de Dieu. Voici les paroles du Seigneur Jésus comme preuve : « Car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement » (Jean 16:7-8). Nous croyons que, bien que le Seigneur Jésus ait fait l’œuvre de la rédemption, le jour de la Pentecôte, après qu’Il est monté au ciel, le Saint-Esprit est descendu et a travaillé dans les hommes : « il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement ». Cela devrait être l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours, alors ce que j’aimerais creuser, c’est la question suivante : quelles sont exactement les différences entre l’œuvre du jugement dans les derniers jours fait par Dieu Tout-Puissant et l’œuvre du Seigneur Jésus ?

Contenu connexe