Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Contenu

44 Est-ce que le jugement des derniers jours mentionné dans la Bible se réfère à l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours ?

La réponse issue de la parole de Dieu :

Certains croient que Dieu viendra éventuellement sur la terre et apparaîtra à l’homme, après quoi Il jugera personnellement l’ensemble de l’humanité, testant les êtres humains un par un sans en omettre aucun. Ceux qui pensent ainsi ne connaissent pas l’étape du travail de l’incarnation. Dieu ne juge pas les hommes un par un et ne teste pas les hommes un par un ; cela ne serait pas un travail de jugement. La corruption de tous les hommes n’est-elle pas la même ? L’essence de l’homme n’est-elle pas la même pour tous ? Ce qui est jugé, c’est l’essence corrompue de l’humanité, l’essence corrompue de l’homme par Satan et tous les péchés de l’homme. Dieu ne juge pas les défauts insignifiants et négligeables de l’homme. Le travail du jugement est représentatif et ne vise pas une certaine personne en particulier. Au contraire, c’est un travail par lequel des personnes en groupe sont jugées pour représenter le jugement de toute l’humanité. En effectuant personnellement Son travail sur un groupe de personnes, Dieu dans la chair utilise Son travail pour représenter le travail de l’ensemble de l’humanité, après quoi il est progressivement répandu. Ainsi se fait le travail de jugement. Dieu ne juge pas un certain type de personnes ou un certain groupe de personnes, mais juge l’injustice de toute l’humanité – l’opposition de l’homme à Dieu par exemple, ou l’irrévérence de l’homme à Son égard, ou la perturbation de l’œuvre de Dieu, et ainsi de suite. Ce qui est jugé, c’est l’essence d’opposition à Dieu de l’humanité et ce travail est l’œuvre de la conquête des derniers jours. Le travail et la parole de Dieu incarné, dont l’homme est le témoin, sont l’œuvre du jugement devant le grand trône blanc pendant les derniers jours, ce qui a été conçu par l’homme dans le passé. Le travail qui se fait actuellement par le Dieu incarné est exactement le jugement devant le grand trône blanc. Le Dieu incarné d’aujourd’hui est le Dieu qui juge l’ensemble de l’humanité durant les derniers jours. Cette chair et Son œuvre, Sa parole et Son tempérament entier constituent Son être complet. Bien que la portée de Son œuvre soit limitée et ne concerne pas directement l’univers entier, l’essence de l’œuvre du jugement est le jugement direct de l’humanité tout entière ; ce n’est pas un travail entrepris seulement pour la Chine ou pour un petit nombre de personnes. Au cours de l’œuvre de Dieu dans la chair, bien que la portée de ce travail n’engage pas l’univers entier, il représente le travail de l’univers entier, et quand Il aura achevé le travail qui relève de Sa chair, Il étendra immédiatement ce travail à l’ensemble de l’univers, de la même manière que l’Évangile de Jésus a été répandu dans l’univers après Sa résurrection et Son ascension. Peu importe qu’il soit le travail de l’Esprit ou le travail de la chair, c’est un travail réalisé dans un cadre limité, mais qui représente le travail de l’univers entier. Pendant les derniers jours, Dieu apparaît et fait Son travail en utilisant Son identité incarnée, et Dieu dans la chair est le Dieu qui juge l’homme devant le grand trône blanc. Peu importe qu’Il soit Esprit ou chair, Celui qui fait le travail de jugement est le Dieu qui juge l’humanité durant les derniers jours. Ceci est déterminé en fonction de Son travail, et non en fonction de Son apparence extérieure ou de plusieurs autres facteurs. Bien que l’homme ait des conceptions de ces mots, personne ne peut nier le jugement du Dieu incarné et la conquête de toute l’humanité. Peu importe la façon dont il est évalué, les faits sont après tout les faits. Personne ne peut dire : « Le travail est fait par Dieu, mais la chair n’est pas Dieu. » Cela n’a aucun sens, car ce travail ne peut être fait que par Dieu dans la chair. […] Celui qui est jugé est l’homme, l’homme qui est de chair et a été corrompu ; ce n’est pas l’esprit de Satan qui est jugé directement, donc, le travail de jugement n’est pas effectué dans le monde spirituel, mais parmi les hommes. Personne n’est plus approprié et qualifié que Dieu dans la chair pour juger la corruption de la chair de l’homme. Si le jugement était effectué directement par l’Esprit de Dieu, alors il n’engloberait pas tout. En plus, il serait difficile pour l’homme d’accepter ce travail, car l’Esprit est incapable de Se tenir face-à-face devant l’homme, et à cause de cela, les effets ne seraient pas immédiats et l’homme serait encore moins capable de voir plus clairement le tempérament de Dieu, tempérament qui ne peut pas être offensé. Satan ne peut être vaincu complètement que si Dieu dans la chair juge la corruption de l’humanité. Étant égal à l’homme dans une humanité normale, Dieu dans la chair peut directement juger l’injustice de l’homme ; ceci est le signe de Sa sainteté innée et de Son être extraordinaire. Seul Dieu est qualifié pour juger l’homme, est en mesure de juger l’homme, car Il détient la vérité et la justice, et donc, Il est capable de juger l’homme. Ceux qui n’ont pas la vérité et la justice ne sont pas aptes à juger les autres. Si ce travail était fait par l’Esprit de Dieu, alors il n’y aurait pas de victoire sur Satan. L’Esprit est fondamentalement plus élevé que les êtres mortels. L’Esprit de Dieu est saint par nature et victorieux sur la chair. Si l’Esprit faisait ce travail directement, Il ne pourrait pas juger toute la désobéissance de l’homme et ne pourrait pas exposer toute l’injustice de l’homme. Car le travail de jugement est également effectué par les conceptions que l’homme a de Dieu, et l’homme n’a jamais eu de conceptions de l’Esprit, et ainsi l’Esprit est incapable d’exposer plus clairement l’injustice de l’homme, encore moins d’exposer complètement cette injustice. Le Dieu incarné est l’ennemi de tous ceux qui ne Le connaissent pas. En jugeant les conceptions et l’opposition de l’homme, Il révèle toute la désobéissance de l’humanité. Les effets de Son travail dans la chair sont plus apparents que ceux de l’œuvre de l’Esprit. Et donc, le jugement de l’humanité tout entière n’est pas effectué directement par l’Esprit, mais est l’œuvre de Dieu incarné.

Extrait de « L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair », La Parole apparaît dans la chair

Comme précédemment évoqué, le jugement doit commencer dans la maison de Dieu. Ce « jugement » est en fait celui que Dieu fait aujourd’hui sur ceux qui viennent devant Son trône dans les derniers jours. Peut-être il y en a qui croient en ces rêves les plus fous que lorsque les derniers jours seront arrivés, Dieu dressera une grande table au ciel, sur laquelle une nappe blanche sera étalée, alors Il S’assoira sur un grand trône et tous les hommes s’agenouilleront au sol. Alors Il exposera tous les péchés de chacun pour déterminer si oui ou non il doit monter au ciel ou être envoyé et jeté dans l’étang ardent de feu et de souffre. Quelle que soit l’imagination de l’homme, la substance de l’œuvre de Dieu ne pourra pas être modifiée. Les imaginations de l’homme ne sont que les constructions des pensées de l’homme et viennent du cerveau de l’homme, résumées et reconstituées à partir de ce que l’homme a vu et entendu. Par conséquent Je dis, même si les images conçues sont brillantes, elles ne sont qu’un dessin et ne peuvent remplacer le plan d’œuvre de Dieu. Après tout, tous les hommes ont été corrompus par Satan, alors comment peut-il pénétrer les pensées de Dieu ? L’homme conçoit l’œuvre de jugement par Dieu comme quelque chose de particulièrement fantastique. L’homme croit que, puisque c’est Dieu Lui-même qui fait l’œuvre de jugement, il doit être de l’échelle la plus haute et incompréhensible pour les mortels ; il doit résonner à travers les cieux et secouer la terre, sinon comment peut-il être l’œuvre du jugement de Dieu ? L’homme croit que, comme c’est l’œuvre de jugement, alors Dieu doit être particulièrement imposant et majestueux durant Son œuvre et ceux qui sont en train d’être jugés doivent hurler de douleurs et sur leurs genoux en demandant sa miséricorde. La scène doit être un spectacle d’un très haut niveau et très entraînant. Chaque homme conçoit l’œuvre de jugement de Dieu comme étant légendaire. Cependant, sais-tu que longtemps après que Dieu ait commencé l’œuvre de jugement chez les hommes, tu es toujours dans le sommeil ? Sais-tu, qu’au moment où tu crois que l’œuvre de jugement de Dieu a officiellement commencé, ce sera déjà le moment où Dieu changera le ciel et la terre ? À ce moment-là, peut-être tu auras juste compris le sens de la vie, mais l’œuvre de punition impitoyable de Dieu doit t’emmener, toujours dans ton sommeil, en enfer. Alors seulement, tu réaliseras que l’œuvre de jugement de Dieu s’est déjà achevé.

… Quand on fait référence au mot « jugement », tu pourras penser aux paroles que l’Éternel a dites dans tous les lieux et les paroles de réprimande que Jésus a adressées aux Pharisiens. Bien que ces mots soient sévères, ils ne sont pas le jugement de Dieu pour l’homme ; ce ne sont que des mots prononcés par Lui dans des environnements différents, c’est-à-dire, des situations différentes, et ils ne sont pas comme les paroles qui seront prononcées par le Christ lorsqu’Il jugera l’homme dans les derniers jours. Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner l’homme, exposer l’essence de l’homme, et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment il doit obéir à Dieu, comment il doit Lui être fidèle, comment il doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées pour démontrer comment il est l’incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. Dieu accomplit l’œuvre de jugement, Il ne se contente pas de clarifier la nature de l’homme avec juste quelques mots, mais fait la révélation, le traitement, et l’émondage sur le long terme. Une telle manière de révéler, de traiter et d’émonder ne peut pas être substituée par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seule une telle manière de travailler est considérée comme un jugement ; c’est seulement par ce jugement que l’homme peut être persuadé, être bien convaincu dans la soumission à Dieu, et acquérir la vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre de jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa rébellion. L’œuvre de jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de Son œuvre et des mystères qui ne pouvaient pas être compris par l’homme. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître sa substance corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir sa laideur. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car la substance d’une telle œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin, et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre de jugement fait par Dieu. Si tu n’accordes pas de l’importance à ces vérités et ne penses constamment qu’à les éviter ou à une nouvelle voie autre que ces vérités, alors Je dis que tu es un grand pécheur. Certes, tu as foi en Dieu, mais tu ne cherches pas la vérité ni Sa volonté, tu aimes encore moins la voie dont cela te rapproche de Lui, alors Je dis que tu es une personne qui essaie de se soustraire au jugement. Tu es une marionnette et un traître qui fuit le grand trône blanc, et Dieu n’épargnera aucun des rebelles qui fuient devant Ses yeux. De tels hommes recevront même une punition plus sévère. Ceux qui viennent devant Dieu pour être jugés et ont été purifiés, vivront éternellement dans Son règne. Bien entendu, ceci c’est dans le futur.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », La Parole apparaît dans la chair

Le travail actuel de la conquête a le but de mettre en évidence ce que sera la fin de l’homme. Pourquoi dis-je que le châtiment et le jugement aujourd’hui sont le jugement devant le grand trône blanc des derniers jours ? Ne vois-tu pas cela ? Pourquoi le travail de la conquête est-il la dernière étape ? N’est-ce pas précisément pour qu’il manifeste la fin de chaque classe d’homme, pour qu’il permette à tous, durant le travail de la conquête par le châtiment et le jugement, de révéler leurs vraies couleurs et ensuite d’être classés selon leur genre ? Au lieu de dire que cela est la conquête de l’humanité, il serait peut-être préférable de dire que cela démontre la fin de chaque genre d’hommes. Autrement dit, il s’agit de juger les péchés des hommes et ensuite de révéler les divers genres d’hommes, de décider ainsi s’ils sont méchants ou justes. Après le travail de la conquête, suit le travail de récompenser le bien et de punir le mal : aux gens qui obéissent complètement, c’est-à-dire ceux qui seront totalement conquis, sera confiée la prochaine étape de répandre le travail à l’univers entier ; ceux qui ne seront pas conquis seront jetés dans les ténèbres et subiront des calamités. Ainsi, les hommes seront classés selon leur genre, les méchants rassemblés du côté du mal pour ne plus jamais voir la lumière du soleil, et les justes rassemblés du côté du bien pour recevoir la lumière et vivre éternellement dans la lumière.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », La Parole apparaît dans la chair