Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Contenu

6 Pouvons-nous réaliser le salut si nous ne croyons pas en Dieu, mais agissons plutôt vertueusement, faisons de bonnes œuvres et ne posons pas de mauvaises actions ?

La réponse issue de la parole de Dieu :

… Car sans la direction de Dieu, peu importe les efforts que les dirigeants et les sociologues mettent à réfléchir à la préservation de la civilisation humaine, c’est en vain. Personne ne peut combler le vide dans le cœur de l’homme, car personne ne peut être la vie de l’homme, et aucune théorie sociale ne peut le libérer du vide qui l’accable. La science, la connaissance, la liberté, la démocratie, les loisirs, le confort, ce ne sont qu’un répit provisoire. Même avec ces choses, l’homme va inévitablement pécher et déplorer les injustices de la société. Ces choses ne peuvent pas apaiser l’envie et le désir d’exploration de l’homme. Parce qu’il a été fait par Dieu et les sacrifices inutiles et les explorations inutiles de l’homme ne peuvent que conduire à plus de détresse. L’homme existera dans un état constant de peur, ne saura pas comment faire face à l’avenir de l’humanité, ni comment affronter le chemin qui lui attend. L’homme viendra même à craindre la science et la connaissance, et craindra encore plus le sentiment de vide qui est en lui. […] L’homme, après tout, est un homme. La place et la vie de Dieu ne peuvent être remplacées par aucun homme. L’humanité ne demande pas seulement une société juste dans laquelle tout le monde est bien nourri, et est égal et libre, mais le salut de Dieu et l’approvisionnement de la vie pour elle. Ce n’est que lorsque l’homme reçoit le salut de Dieu et l’approvisionnement de la vie qu’Il lui accorde que les besoins, le désir d’explorer et le vide spirituel de l’homme peuvent être satisfaits. Si le peuple d’un pays ou d’une nation est incapable de recevoir le salut et la protection de Dieu, alors un tel pays ou nation suivra le chemin vers la ruine, vers les ténèbres, et sera anéanti par Lui.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », La Parole apparaît dans la chair

C’est un truisme de dire que « il n’y a point de juste sur cette terre, les justes ne sont pas de ce monde ». Quand vous vous présentez devant Dieu, prenez en considération votre tenue vestimentaire, prenez en considération chaque parole que vous prononcez ou action que vous posez, toutes vos pensées et idées, et même les rêves que vous faites chaque jour — ils sont tous pour votre propre bien. N’est-ce pas là l’état réel des choses ? « Être juste » ne signifie aucunement faire l’aumône, ça ne signifie pas aimer son prochain comme soi-même, et ça ne veut pas dire non plus ne point se battre, ne pas argumenter, ne pas voler, piller ou voler. Être juste signifie prendre le mandat que Dieu te confie comme ton devoir et respecter les orchestrations et dispositions de Dieu, telle une vocation envoyée du ciel, quel que soit le moment ou le lieu, exactement comme ce fut le cas avec le Seigneur Jésus. C’est exactement de cet homme juste dont le Seigneur Dieu parle. Loth pouvait être qualifié d’homme juste parce qu’il a sauvé les deux anges envoyés par Dieu sans se soucier de ce qu’il avait à gagner ou à perdre ; ce qu’il a pu faire à ce moment-là peut être qualifié de juste, mais il ne peut pas être qualifié d’homme juste. C’est seulement parce que Loth avait vu Dieu qu’il a donné ses deux filles en échange pour les anges. Cependant, par le passé tous les actes qu’il a posés n’étaient pas totalement justes, et c’est pourquoi Je dis qu’« il n’y a point de juste sur cette terre ». Même parmi ceux qui sont en voie d’être récupérés, personne ne peut être juste. Quelle que soit la bonté de tes actions, quelle que soit la façon dont tu glorifies le nom de Dieu, ne point heurter ou maudire les autres, ou ne pas dérober ou voler ce qui leur appartient, il n’en demeure pas moins que tu ne peux pas être appelé juste, parce qu’on peut aussi retrouver de telles qualités chez une personne ordinaire. Aujourd’hui, ce qui est important c’est que tu ne connais pas Dieu. On peut s’accorder tout de même, aujourd’hui, sur le fait que tu comportes en toi des germes de l’humanité normale, mais tu as perdu le caractère de juste dont parle Dieu, et par conséquent rien de ce que tu fais n’est la preuve de ta connaissance de Dieu.

Extrait de « Les méchants doivent être punis », La Parole apparaît dans la chair

La norme par laquelle l’homme juge l’homme est basée sur son comportement ; celui dont le comportement est bon est une personne juste, et celui dont la conduite est abominable est méchant. La norme par laquelle Dieu juge l’homme est basée sur l’essence, s’il obéit à Dieu ou non ; celui qui obéit à Dieu est une personne juste, et celui qui n’obéit pas à Dieu est un ennemi et une personne méchante, indépendamment du fait que le comportement de cette personne soit bon ou mauvais, et indépendamment du fait que le discours de cette personne soit correct ou incorrect. Certaines personnes souhaitent utiliser de bonnes actions pour obtenir une bonne destination future, et certaines personnes souhaitent utiliser un bon discours pour acheter une bonne destination. Les gens croient à tort que Dieu détermine la fin de l’homme en fonction de son comportement ou de sa parole, et donc beaucoup de gens chercheront à utiliser ces critères pour obtenir une faveur temporaire par tromperie.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair

Il y a maintenant beaucoup de gens incapables de percevoir la destination future de l’humanité et qui également ne croient pas Mes paroles ; tous ceux qui ne croient pas, ainsi que ceux qui ne pratiquent pas la vérité, sont des démons ! Ceux qui cherchent et ceux qui ne cherchent pas sont maintenant deux types de gens différents, et ils sont deux types de gens avec deux destinations différentes. Ceux qui poursuivent la connaissance de la vérité et pratiquent la vérité sont le peuple que Dieu sauvera. Ceux qui ne connaissent pas le vrai chemin sont des démons et des ennemis ; ils sont les descendants de l’archange et seront détruits. Même les pieux croyants en un Dieu vague, ne sont-ils pas aussi des démons ? Les gens qui ont une bonne conscience, mais n’acceptent pas le vrai chemin sont des démons ; leur essence est la résistance à Dieu. Ceux qui n’acceptent pas le vrai chemin sont ceux qui résistent à Dieu, et même si ces gens endurent plusieurs difficultés, ils seront tout de même détruits. Ceux qui ne veulent pas abandonner le monde, qui ne peuvent pas supporter de se séparer de leurs parents, qui ne peuvent pas supporter de se débarrasser de leurs propres jouissances de la chair sont tous désobéissants à Dieu et seront tous détruits. Les gens qui ne croient pas au Dieu incarné sont démoniaques ; raison de plus pour qu’ils soient détruits. […] Les gens qui ne croient pas au Dieu incarné sont démoniaques ; raison de plus pour qu’ils soient détruits.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair