L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Question 26 : Les anciens et les pasteurs religieux tiennent aux paroles de Paul dans la Bible : « Toute Écriture est inspirée de Dieu » (2 Timothée 3:16), croyant que tout dans la Bible est la parole de Dieu. Mais vous dites que la Bible n’est pas entièrement constituée des paroles de Dieu, alors de quoi s’agit-il ?

Réponse :

Pour commencer, nous devons comprendre comment la Bible a pris forme et quand elle a été produite. Le livre original de la Bible fait référence à l’Ancien Testament. Les Israélites, c’est-à-dire, les Juifs, désignaient uniquement l’Ancien Testament comme étant la Bible. Et ensuite, à l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a accompli une étape de l’œuvre de rédemption. Plus de trois cents ans après la naissance du Seigneur, les dirigeants de l’Église de l’époque se rassemblèrent pour organiser une réunion. Ils croyaient que les derniers jours approchaient et que les paroles que le Seigneur Jésus avait prononcées, ainsi que les épîtres écrites par les disciples, devaient être regroupées pour constituer un livre semblable à l’Ancien Testament et ensuite envoyées aux Églises, en tous lieux. De cette façon, les écrits seraient convenablement préservés et la vie des Églises serait mise sur la bonne voie. Par conséquent, ils trièrent et assemblèrent tous les écrits des apôtres et des disciples du Seigneur Jésus, et, finalement, après avoir entrepris des recherches, ils sélectionnèrent vingt-sept écrits pour constituer le canon officiel du Nouveau Testament. Ensuite, ils réunirent les vingt-sept œuvres du canon officiel du Nouveau Testament et de l’Ancien Testament pour former l’ensemble du contenu de la Bible. Telle est la base de la production de l’ensemble du Nouveau et de l’Ancien Testaments. Certains pensent que toute la Bible est inspirée de Dieu ; Paul, en particulier, a dit à cette époque : « Toute écriture est inspirée de Dieu ». Ces paroles sont basées sur un fait. À l’époque où elles ont été prononcées, il n’y avait pas de Nouveau Testament puisque le Nouveau Testament n’était pas encore un livre et il y avait des dizaines de lettres détachées conservées par chaque Église. Dans ce contexte, à quoi faisaient finalement référence les paroles de Paul ? Bien sûr, elles faisaient référence à l’Ancien Testament. Par conséquent, l’affirmation de Paul dans 2 Timothée, « Toute écriture est inspirée de Dieu », se réfère à l’Ancien Testament, et non pas au Nouveau Testament. C’est un fait. Toutefois, les hommes des derniers jours prennent « l’Écriture » dont parlait Paul pour désigner l’ensemble des Écritures de l’Ancien et du Nouveau Testaments. Cela est contraire aux faits de l’époque et va à l’encontre du contexte dans lequel Paul s’est exprimé à ce moment-là. Par conséquent, cela ne concorde pas avec les faits et constitue une interprétation partiale et erronée. Outre cela, est-il justifié de dire que l’Ancien Testament a été inspiré de Dieu ? Que représente l’expression « inspirée de Dieu » ? Que signifie « inspirée » ? À l’ère de la Loi de l’Ancien Testament, Moïse fut l’un des chefs des Israélites et un ministre établi par Dieu, c’est-à-dire, un homme qui conduisit le peuple d’Israël hors d’Égypte et transmit les lois de Dieu. L’œuvre de l’ère de la Loi fut accomplie par Dieu à travers Moïse. Moïse avait le plus d’autorité pour expliquer l’Ancien Testament, tandis que les autres n’avaient pas cette qualification. Eh bien, dans les cinq livres de Moïse, a-t-il dit que ce qu’il écrivait était inspiré de Dieu ? Premièrement, Moïse n’a pas dit cela ; deuxièmement, parmi tous les prophètes utilisés par Dieu à l’époque de l’Ancien Testament, aucun des plus grands prophètes – Ésaïe, Daniel, Ézéchiel – n’a prononcé ces paroles. La phrase « Toute écriture est inspirée de Dieu » ne fut prononcée que plus tard par Paul, et par conséquent, elle ne peut être entièrement considérée comme une preuve. Si Dieu avait dit que l’Ancien Testament était inspiré de Dieu dans sa totalité, Il l’aurait dit à travers les prophètes, mais cela n’apparaît pas dans les paroles des prophètes. Si Moïse avait été de cet avis, il l’aurait dit, mais rien ne l’indique dans ce que Moïse a dit. C’est le type de compréhension que nous devrions avoir concernant la production de la Bible et sa structure. On considère parfois que c’est le fond de l’histoire de la Bible qui nous permet de savoir comment la Bible a réellement été constituée, qui l’a écrite et qui l’a consignée. La Bible a eu plusieurs dizaines d’auteurs qui partageaient une compréhension commune et une vision commune. Combien d’entre eux ont dit qu’elle fut entièrement inspirée de Dieu ? À l’époque, Paul dit que toute l’Écriture était inspirée de Dieu et il faisait référence à l’Ancien Testament. Quelle en a été l’interprétation plusieurs centaines d’années après ? Il est dit que tout l’Ancien Testament et tout le Nouveau Testament sont inspirés de Dieu. Une telle interprétation ne manque-t-elle pas d’un certain réalisme, d’une certaine conviction ?

Une fois que le Nouveau Testament et l’Ancien Testament furent assemblés, lorsque les gens lisaient les paroles de Paul, ils croyaient que ce qu’il disait se référait à la fois à l’Ancien Testament et au Nouveau Testament. Si Paul était encore en vie et entendait une telle explication de la part des générations qui lui ont succédé, il commencerait aussitôt à affirmer : « Ce que j’ai dit à cette époque se référait à l’Ancien Testament, cela n’incluait pas le Nouveau Testament. » En outre, que déclareraient Paul, Pierre et d’autres qui ont écrit les épîtres du Nouveau Testament s’ils voyaient des gens dans les confessions des derniers jours traiter les épîtres qu’ils ont écrites comme si elles étaient la parole de Dieu ? Seraient-ils capables d’accepter ce fait ? Qu’auraient-ils à dire ? Ils diraient : « Oh, c’est problématique. Vous avez tous commis une grossière erreur, vous vous livrez à l’hérésie à présent. Nous sommes tous vos frères, et ce que nous avons dit ne représente pas la parole de Dieu. Comment pouvez-vous être aussi aveugles, comment pouvez-vous prendre nos paroles pour la parole de Dieu ? » Ils seraient choqués, n’est-ce pas ? Paul et Pierre n’ont pas écrit leurs épîtres immédiatement après l’ascension du Seigneur Jésus. C’est trente ans après l’ascension du Seigneur Jésus que leurs épîtres commencèrent à apparaître l’une après l’autre. Ils ne commencèrent à écrire leurs épîtres de façon formelle qu’après avoir prêché pendant vingt ou trente ans. Après que ces lettres qu’ils avaient écrites furent envoyées aux Églises, comment les frères et sœurs des Églises les considéraient-ils ? Auraient-ils pu dire : « C’est la voix de Dieu, c’est la parole de Dieu ! » ? Auraient-ils dit cela ? Ils auraient dit : « C’est une lettre de frère Pierre. Regardez. Ce qu’il écrit dans cette lettre est vraiment bien, c’est vraiment édifiant » ; « C’est une lettre de frère Paul » ; « C’est une lettre de Barnabé » ; « C’est une lettre de Matthieu ». […] À cette époque, certains auraient-ils pu considérer ces épîtres des disciples comme la parole de Dieu ? Non à cent pour cent, car Pierre, Matthieu et les autres n’avaient jamais dit qu’ils étaient Dieu, ils n’ont pas dit non plus qu’ils étaient Dieu incarné. Ils ont tous reconnu qu’ils croyaient en le Seigneur Jésus, qu’ils étaient des disciples du Seigneur Jésus. Par conséquent, les frères et sœurs des Églises, à l’époque, les considéraient aussi comme des frères, et prenaient leurs lettres et ce qu’ils disaient comme étant les paroles, la communication et le témoignage de frères. Cela est entièrement correct et concorde également avec le contexte historique. Pourtant, les gens d’aujourd’hui considèrent les paroles de ces disciples comme étant la parole de Dieu et les évoquent au même titre que la parole de Dieu. Cela ne va-t-il pas à l’encontre des faits historiques de l’époque ? Aujourd’hui, les gens osent aller, sans retenue, à l’encontre des faits historiques et prendre les paroles de ces personnes pour la parole de Dieu sans se rendre compte qu’ils font erreur. Si quelqu’un expose ce fait, il citera les paroles de la Bible pour sa défense. Ces paroles reposent-elles sur un quelconque fondement ? À quoi font-elles référence ? Les comprenez-vous ? Il y a des paroles à cet égard dans les lettres des disciples : Pierre a mentionné que les paroles et les épîtres de frère Paul comportaient l’éclairage et l’œuvre du Saint-Esprit. Mais Pierre n’a pas dit que les paroles de Paul étaient la parole de Dieu. Pierre n’a pas dit que les paroles de Paul ont toutes été inspirées du Saint-Esprit et qu’elles devaient être traitées comme étant la parole de Dieu. Dire cela serait une erreur. Paul ne s’est pas non plus risqué à dire que ses paroles étaient révélées par Dieu, qu’elles étaient inspirées de Dieu. Ni Paul ni Pierre n’ont osé témoigner du fait que ce qu’ils avaient eux-mêmes dit était la parole de Dieu, alors comment les croyants dans les derniers jours peuvent-ils prendre leurs paroles pour la parole de Dieu ? Quelle erreur commettent-ils ? Diriez-vous que les interprètes des Écritures, dans l’ensemble du monde religieux, les ont comprises correctement, ou non ? Confrontés à une erreur aussi énorme et absurde, ils n’en ont pas conscience, ne la comprennent pas et ne parviennent pas à la voir. Ces gens eux-mêmes ne possèdent pas la vérité et ne perçoivent pas les choses ; pourtant, d’autres personnes les vénèrent aveuglément. Dans leur foi, les gens suivent la tendance, croyant en l’homme aveuglément et le suivant aveuglément ; ils croient à tout ce qu’on leur dit. Les personnes religieuses sont superstitieuses au sujet de la Bible, à l’adorer et à la placer au-dessus de Dieu, pensant que la Bible représente Dieu et que tout devrait être conforme à la Bible. Des croyances aussi aveugles et l’adoration de la Bible ne sont-elles pas absurdes ? En quoi les croyances des gens au sujet de la Bible sont-elles aveugles ? Ils ne la traite pas conformément aux faits historiques. Ils ne poursuivent pas réellement la vérité et n’approchent pas réellement la Bible conformément à l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit, mais au contraire, vénèrent aveuglément les gens célèbres. Peu importe qui a dit quoi, ils considèrent que tout est correct, ils l’acceptent complètement et l’appliquent sans discernement. Paul était-il exempt d’erreurs ? Ce qu’il a dit était-il juste ? Il était aussi un homme, alors comment est-il possible pour une personne d’être exempte d’impuretés ? Par conséquent, n’est-ce pas une erreur, pendant l’ère de la Grâce, que les gens ait compilé les lettres des disciples avec la parole de Dieu ? Les paroles de Dieu dans la Bible sont les paroles de Dieu, tandis que ce qui est dit par l’homme est la parole de l’homme. Quelles paroles de la Bible sont la parole de Dieu ? Nous devrions faire preuve de discernement à ce sujet. La véritable parole de Dieu est uniquement constituée par ce qui a été prononcé par L’Éternel Dieu Lui-même, par ce que L’Éternel Dieu a ordonné à Moïse de dire, par ce que L’Éternel Dieu a ordonné aux prophètes de dire, par ce qu’il a été demandé aux prophètes de transmettre et aussi par ce que le Seigneur Jésus Lui-même a dit. Avez-vous vu quelque chose dans les paroles des prophètes qui est particulièrement symbolique ? Ils disent : « Ainsi parla L’Éternel », « C’est ce que dit L’Éternel ». Ils ne disent pas : « Je parle ainsi, moi Daniel (moi Isaïe) ». Cela éclaire les gens sur le fait que les prophètes transmettaient les paroles originales de Dieu. Par conséquent, toutes les paroles originales de Dieu transmises par les prophètes sont la parole véritable de Dieu, tout ce qui a été consigné comme ayant été dit par L’Éternel Dieu Lui-même est la parole véritable de Dieu, et tout ce qui a été consigné par les disciples comme ayant été dit par le Seigneur Jésus Lui-même est la parole de Dieu. Seules ces sections de la Bible sont la parole véritable de Dieu, et en dehors de cela, tout ce que les disciples ont dit et les choses que les serviteurs de Dieu ont consignées sont un témoignage humain. Dès que nous parlons de témoignage humain, il existe un problème. Parfois, ce que disent les hommes n’est pas complet ou concret, il manque quelque chose. C’est pourquoi Dieu révèle certains faits de l’époque dans Son œuvre des derniers jours. Par exemple, quelle était la situation de Paul, quelle était la situation de Pierre, etc. Dieu complète cela dans Son œuvre des derniers jours. Par conséquent, nous pouvons voir à partir de cela, que ce qu’a dit l’homme, quoi que ce soit, n’est pas entièrement conforme au contexte factuel. C’est un sujet que Dieu révèle dans Son œuvre des derniers jours.

Extrait de l’échange du supérieur

Étant donné que dans les épîtres, Paul a jadis déclaré que toute écriture est inspirée de Dieu, ensuite, les cercles religieux ont commencé à délimiter tout ce qui était écrit dans la Bible comme étant inspiré de Dieu et comme étant les paroles de Dieu. Ce que Paul a dit n’avait aucun fondement, parce que Dieu n’avait jamais témoigné de la Bible de cette façon, et le Seigneur Jésus n’a jamais dit non plus que la Bible était inspirée de Dieu et qu’elle était entièrement la parole de Dieu. Le témoignage de Paul en faveur de la Bible était simplement fondé sur sa connaissance personnelle de celle-ci ; il ne parlait pas du tout au nom de Dieu. Seuls le Saint-Esprit et Dieu incarné connaissent le fond de l’histoire de ce qu’est la Bible, et l’humanité créée n’a pas été capable de la comprendre entièrement. C’est un fait. Le Seigneur Jésus a simplement dit que la Bible est le témoignage de Dieu ; Il n’a pas dit qu’elle était intégralement inspirée par Dieu et qu’elle était la parole de Dieu. Le Saint-Esprit non plus n’a jamais porté un tel témoignage de la Bible à quiconque. Ce que Paul a dit n’était donc pas fondé. Il ne parlait pas au nom de Dieu, et encore moins au nom du Saint-Esprit. Tout ce que contient la Bible, ce sont des écrits relatant des événements réels et des témoignages d’expériences en lien avec l’œuvre de Dieu, rédigés par des personnes qui L’ont servi. Aucun des chapitres n’a été écrit par Dieu Lui-même ; leurs auteurs rapportent tout simplement la parole de Dieu ou décrivent leurs propres expériences et compréhension, éclairés et illuminés par le Saint-Esprit afin de porter témoignage du nom et de l’œuvre de Dieu. C’est un fait. Bien que les récits et les épîtres écrits par les apôtres aient été éclairés par le Saint-Esprit, ils ne représentent pas la parole de Dieu, parce que le Saint-Esprit illumine, éclaire et guide chaque personne en fonction de sa condition personnelle pour qu’elle puisse avoir une compréhension de la vérité et atteindre la connaissance de Dieu. C’est le résultat de l’œuvre du Saint-Esprit. Cet éclairage et cette illumination apportés par l’œuvre du Saint-Esprit ne sont donc pas l’équivalent de la parole de Dieu ; les déclarations de Dieu représentent le tempérament de vie de Dieu et portent toutes l’essence de vérité de Son tempérament de vie. Aucune phrase prononcée par Dieu ne peut jamais être entièrement expérimentée par les humains parce que Ses déclarations contiennent trop d’essence de vérité pour que nous puissions les manifester au sein de l’expérience limitée d’une seule vie. C’est pour cela que peu importe à quel point les gens comprennent la vérité ou connaissent Dieu, ils ne seront jamais en mesure d’exprimer Sa parole. On peut donc voir que l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit donnent simplement aux humains une certaine lumière et une certaine orientation grâce auxquelles ils peuvent comprendre la vérité ; quelle que soit la profondeur de leurs expériences et de leurs témoignages, ceux-ci ne devraient même pas être mentionnés dans le même souffle que les déclarations de Dieu. Étant donné que l’essence des humains et l’essence de Dieu sont aussi différentes que le jour et la nuit, les humains ne seront jamais capables d’exprimer la parole de Dieu ; seul Christ, doté de l’essence de la divinité de Dieu, peut le faire. Les prophètes peuvent simplement relayer la parole de Dieu ; même les gens utilisés par le Saint-Esprit ne peuvent exprimer la parole de Dieu, ils ne peuvent que parler de leurs propres expériences et de ce dont ils ont eux-mêmes été les témoins. Les humains ne peuvent que s’exprimer en fonction de leur propre essence ; leur vécu détermine ensuite leurs témoignages. Dieu possède l’essence de la divinité, Il exprime donc naturellement la parole de Dieu ; nous, les humains, avons notre essence d’humanité, ce que nous exprimons est donc naturellement basé sur nos expériences et sur ce dont nous avons été les témoins. Cela étant, outre les parties qui sont les paroles de Dieu transmises par les humains, il ne fait aucun doute que le reste est constitué des récits des expériences et de la compréhension humaines. Même si ces dernières peuvent être en accord avec la vérité, elles ne peuvent absolument pas être comparées à la parole de Dieu, car l’essence de l’humanité est bien loin de l’essence de Dieu. C’est pourquoi, pendant la lecture de la Bible, nous devrions faire une distinction claire entre les paroles de Dieu et celles prononcées par des humains. Ce n’est que de cette manière que nous pouvons traiter la Bible de façon responsable et d’une manière conforme à la volonté de Dieu. De plus, lorsque la communauté religieuse prétend que tout ce qui est écrit dans la Bible est la parole de Dieu, cela n’est pas en accord avec les faits historiques de l’époque. Par exemple, dans l’ère de la Grâce, le Saint-Esprit n’a jamais porté témoignage pour dire que les lettres et les témoignages écrits par les apôtres étaient d’inspiration divine. De plus, les apôtres eux-mêmes n’ont jamais dit que ce qu’ils ont écrit était inspiré de Dieu ; ils auraient encore moins osé prétendre que c’était la parole réelle de Dieu. Les épîtres envoyées aux églises à l’époque étaient toutes considérées comme des lettres écrites par les frères apostoliques ; absolument personne ne disait qu’il s’agissait de la parole de Dieu inspirée de Dieu. C’était la vérité à l’époque. N’est-ce plus la vérité aujourd’hui ? Aujourd’hui, dans les derniers jours, les gens qui soutiennent que les épîtres sont la parole de Dieu vont à l’encontre des faits historiques ! À l’ère de la Loi, les serviteurs et les prophètes de Dieu n’ont pas dit que leurs paroles étaient les inspirations de Dieu ni qu’elles étaient la parole de Dieu. Quant aux livres qu’ils ont écrits, les Israélites de l’époque les auraient certainement considérés comme ayant été écrits par les serviteurs ou les prophètes de Dieu. Outre les paroles de Dieu qu’ils transmettaient dans leurs écrits, le reste pourrait être catégorisé comme des récits de l’œuvre de Dieu. Si les Israélites n’ont jamais témoigné que les livres écrits par ces serviteurs et prophètes étaient tous une inspiration et des déclarations de Dieu, alors comment des humains vivants deux mille ans plus tard peuvent-ils aller à l’encontre de la réalité historique de cette époque ? Comment peuvent-ils manifestement soutenir que les paroles de la Bible écrites par l’homme soient en fait la parole de Dieu ? Ce n’est pas conforme aux faits historiques ! La croyance aveugle et l’idolâtrie avec lesquelles les gens des derniers jours considèrent la Bible viennent entièrement des conceptions et des imaginations humaines ; elles n’ont absolument aucun fondement dans la parole de Dieu et elles sont entièrement des manières par lesquelles la communauté religieuse trompe les gens et défie Dieu. C’est ainsi que les forces de l’antéchrist trompent les gens et les abasourdissent en leur faisant aveuglément croire en la Bible et idolâtrer la Bible. Ceci a déjà provoqué la formation d’une multitude de confessions, plongeant ainsi la vie de l’Église et l’entrée des gens dans la vie dans le chaos, et causant de nombreux effets négatifs. Sur ce point, les gens devraient tous réfléchir sur eux-mêmes et comprendre, et chercher la vérité afin de résoudre ce problème pour éviter de s’écarter du droit chemin.

Extrait de l’échange du supérieur

Les pasteurs et les anciens du monde religieux ont conclu que tout, dans la Bible, est la parole de Dieu parce que Paul a dit que « Toute Écriture est inspirée de Dieu » (2 Timothée 3:16), et que tant que nous nous en tenons à la Bible, nous pouvons être enlevés dans le royaume des cieux. La plupart de ceux qui croient au Seigneur le croient aussi, en particulier dans les derniers jours. Mais ce point de vue est-il conforme à la vérité et aux faits ? Est-ce le Seigneur Jésus qui a dit : « Toute Écriture est inspirée de Dieu » ? Le Saint-Esprit l’a-t-Il dit ? Non. Ce sont les paroles de Paul. À partir de ces paroles de Paul, beaucoup de gens considèrent chaque parole de la Bible comme étant inspirée par Dieu et comme étant la parole de Dieu. N’est-ce pas une énorme erreur ? Il y a aussi certaines personnes qui croient que même s’il s’agit de paroles humaines, du moment qu’elles sont rapportées dans la Bible, elles sont aussi la parole de Dieu. N’est-ce pas un point de vue présomptueux et absurde ? Nous devrions tous être au clair sur le fait que la Bible n’est que le témoignage de Dieu et un récit de l’œuvre de Dieu. La Bible est un produit de l’œuvre de Dieu pour sauver la race humaine. Chaque étape de l’œuvre de Dieu est imprégnée du combat entre Dieu et les forces maléfiques de Satan, donc ce qui est rapporté dans la Bible n’est pas simplement la parole de Dieu, mais aussi des paroles venant de toutes sortes de personnes et même de Satan. Ce fait est limpide comme le jour. Si nous devions dire que tout, dans la Bible, est la parole de Dieu, cette affirmation se tiendrait-elle ? Ne serait-ce pas déformer les faits, confondre le vrai et le faux ? Comment se fait-il que nous soyons capables de développer ce genre de compréhension erronée ? Pourquoi ne pouvons-nous pas tout bonnement parler conformément aux faits ? Quiconque a lu la Bible sait qu’il y a dans la Bible des dialogues entre Dieu et Moïse, entre Dieu et Job, entre Dieu et Ses élus, et même entre Dieu et Satan, alors comment les paroles prononcées par ceux qui s’adressent à Dieu pourraient-elles devenir la parole de Dieu Lui-même ? Ne serait-ce pas absurde ? Alors, dire que toute Écriture est inspirée de Dieu et est la parole de Dieu est une affirmation qui ne tient tout simplement pas la route ! Certains hommes insensés insistent pour dire que les paroles prononcées par des humains et par Satan dans la Bible sont des paroles de Dieu. C’est complètement contraire aux faits, c’est purement et simplement porter atteinte à Dieu et blasphémer contre Lui, et c’est une grave offense à Son tempérament ! La parole de Dieu est la parole de Dieu, la parole de l’homme est la parole de l’homme et la parole de Satan est la parole de Satan. Qu’est-ce qui prête à confusion là-dedans ? Les paroles de Dieu sont la vérité à jamais et les paroles de l’homme ne sont pas la vérité à jamais : au mieux, elles sont capables d’être conformes à la vérité, et c’est déjà pas mal. Les paroles de Satan, cependant, sont à jamais des idées fausses et des mensonges. Même si elles sont répétées dix mille fois, elles restent des idées fausses, des mensonges et des absurdités ! Les gens intelligents devraient être capables de reconnaître ce fait. Seuls ceux qui sont ignorants et bornés insistent pour garder leurs points de vue absurdes.

Sur cette question, lisons deux passages de la parole de Dieu Tout-Puissant pour que nous puissions mieux comprendre les choses. Dieu Tout-Puissant dit : « Aujourd’hui, les gens croient que la Bible est Dieu et que Dieu est la Bible. Ainsi, ils croient aussi que toutes les paroles de la Bible sont les seules paroles de Dieu et qu’elles ont toutes été prononcées par Dieu. Ceux qui croient en Dieu pensent même que les soixante-six livres de l’Ancien et du Nouveau Testament, bien qu’écrits par des hommes, furent dictés sous l’inspiration de Dieu et qu’ils sont une archive des déclarations du Saint-Esprit. Cela est une interprétation erronée des gens et n’est pas complètement en accord avec les faits. En fait, à l’exception des livres de la prophétie, la plus grande partie de l’Ancien Testament est un document historique. Certaines des épîtres du Nouveau Testament proviennent de l’expérience des gens et certaines viennent de l’éclairage du Saint-Esprit ; les épîtres pauliniennes, par exemple, sont nées du travail d’un homme, elles sont toutes le résultat de l’éclairage du Saint-Esprit et elles ont été écrites pour les Églises. Elles étaient des paroles d’exhortation et d’encouragement pour les frères et sœurs des Églises. Elles ne sont pas des paroles prononcées par le Saint-Esprit. Paul ne pouvait pas parler au nom du Saint-Esprit. Il n’était pas un prophète, encore moins avait-t-il les visions qu’a eues Jean. Ses épîtres furent écrites pour les Églises d’Éphèse, de Philadelphie, de Galatie, et pour d’autres Églises. Et ainsi, les épîtres pauliniennes du Nouveau Testament sont des épîtres que Paul a écrites aux Églises. Elles ne furent pas inspirées par le Saint-Esprit. Elles ne sont pas non plus les paroles directes du Saint-Esprit. […] Si les gens considèrent que des épîtres ou des paroles comme celles de Paul sont les paroles du Saint-Esprit, et qu’ils les révèrent comme Dieu, alors on peut seulement dire qu’ils manquent de discernement. Parlant plus durement : n’est-ce pas un blasphème ? Comment un homme peut-il parler au nom de Dieu ? Et comment les gens pourraient-ils se prosterner devant l’archive de ses épîtres et les paroles qu’il a prononcées comme si elles étaient un livre saint ou un livre céleste ? Les paroles de Dieu pourraient-elles être prononcées nonchalamment par un homme ? Comment un homme pourrait-il parler au nom de Dieu ? » (« Au sujet de la Bible (3) », dans La Parole apparaît dans la chair).

« La Bible n’est pas uniquement un rapport des paroles personnellement prononcées par Dieu. La Bible documente simplement les deux étapes précédentes de l’œuvre de Dieu, dont une partie rapporte les prévisions des prophètes et une partie comprend les expériences et les connaissances des gens utilisés par Dieu dans les ères. Les expériences humaines sont entachées d’opinions et de connaissances humaines, ce qui est inévitable. Beaucoup des livres de la Bible incluent des conceptions humaines, des préjugés humains et des interprétations humaines absurdes. Bien sûr, la plupart des mots viennent de l’éclairage et de l’illumination du Saint-Esprit et ils présentent des interprétations justes, mais on ne peut pas dire qu’ils sont une expression tout à fait exacte de la vérité. Leurs points de vue sur certaines choses ne sont rien de plus que la connaissance de l’expérience personnelle ou l’éclairage du Saint-Esprit » (« Au sujet de la Bible (3) », dans La Parole apparaît dans la chair).

Ayant lu les paroles de Dieu Tout-Puissant, nous pouvons tous voir que la Bible n’est pas entièrement inspirée de Dieu, n’est pas entièrement la parole de Dieu. Quant à la question de savoir quelles parties de la Bible sont la parole de Dieu et lesquelles sont les paroles des hommes, ceux qui ont l’œil capable de discerner peuvent le savoir tout de suite. En effet, le nom de l’auteur est clairement mentionné pour chaque Écriture de la Bible, et il est aussi clairement précisé quelles parties de la Bible contiennent les paroles de Dieu. Alors comment se fait-il que certaines personnes continuent sans sourciller à prendre les paroles de l’homme et de Satan pour celles de Dieu ? Est-ce une manière juste de parler ? Si ceux qui croient au Seigneur insistent pour prétendre que les paroles des hommes telles qu’elles sont contenues dans la Bible sont en fait la parole de Dieu, à votre avis, quel sera le sentiment de Dieu ? Est-ce juste envers Dieu ? N’est-ce pas une diffamation, un dénigrement et un blasphème à l’égard de Dieu ? Quel poids a la parole de l’homme aux yeux de Dieu ? Pourquoi ne prenons-nous pas un instant pour y réfléchir ? Comment la parole de l’homme peut-elle être comparable à celle de Dieu ? L’essence de l’homme et celle de Dieu sont infiniment différentes, alors, évidemment, les paroles de l’homme et celles de Dieu sont encore plus éloignées les unes des autres. Si, à travers l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit, la parole de l’homme peut se conformer à la vérité, il s’agit déjà d’une grande réussite. Si les paroles de l’homme ne sont pas guidées par l’œuvre du Saint-Esprit, ne sont-elles pas des idées fausses et des mensonges ? Si ceux qui croient en Dieu ne peuvent pas voir cela, alors j’ai bien peur qu’ils soient tout simplement trop insensés et ignorants ! De nos jours, le monde religieux tout entier prend les paroles des hommes qui se trouvent dans la Bible pour celles de Dieu. Cela montre que personne dans le monde religieux ne connaît véritablement Dieu. La plupart des chefs du monde religieux sont des pharisiens hypocrites. Ceux qui connaissent véritablement Dieu n’iraient jamais croire que toute la Bible est inspirée de Dieu et qu’elle est toute la parole de Dieu. Ils n’adoreraient certainement pas aveuglément la Bible, ni même ne traiteraient la Bible comme Dieu. Il est largement maintenu dans le monde religieux que toute la Bible a été inspirée de Dieu et est la parole de Dieu, et que la Bible peut représenter Dieu. C’est la notion la plus absurdement fausse de l’ensemble du monde religieux. Nous pouvons maintenant le voir clairement.

Extrait de « Questions et réponses classiques sur l’évangile du royaume »

Précédent : Question 25 : Vous attestez que le Seigneur Jésus est déjà revenu comme Dieu Tout-Puissant, qu’Il exprime toute la vérité qui permettra aux gens d’atteindre la purification et d’être sauvés et qu’Il fait actuellement l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu, mais nous n’osons pas l’accepter. C’est parce que les anciens et les pasteurs religieux nous enseignent fréquemment que toutes les paroles et l’œuvre de Dieu sont rapportées dans la Bible, qu’il ne peut y avoir d’autres paroles ou œuvre de Dieu en dehors de la Bible et que tout ce qui va à l’encontre de la Bible ou la dépasse est une hérésie. Nous n’avons pas de discernement sur cette question : pouvez-vous donc l’expliquer pour nous s’il vous plaît ?

Suivant : Question 27 : La Bible est le canon du christianisme et la foi des croyants dans le Seigneur s’est basée sur la Bible pendant deux millénaires. En outre, la plupart des gens dans le monde religieux croient que la Bible représente le Seigneur, que la croyance au Seigneur est la même chose que la croyance en la Bible, et vice versa, et que si l’on s’écarte de la Bible, alors on ne peut pas être appelé un croyant. J’aimerais savoir si croire ainsi au Seigneur est conforme à Sa volonté ?

Contenu connexe