Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Contenu

La vingt-deuxième déclaration

L’homme vit au milieu de la lumière, mais il ignore la préciosité de la lumière. Il ignore la substance de la lumière, et de la source de la lumière, et d’ailleurs, à qui elle appartient. Quand J’ai confié la lumière aux hommes, J’ai aussitôt examiné les conditions de l’homme : à cause de la lumière, tous les hommes sont en train de changer, de grandir et de quitter les ténèbres. Je regarde tous les coins de l’univers, et Je vois que les montagnes sont englouties dans le brouillard, que les eaux ont gelé au milieu du froid et qu’à cause de la venue de la lumière, les gens regardent vers l’Est pour découvrir quelque chose de plus précieux — pourtant l’homme reste incapable de discerner une direction claire dans la brume. Parce que le monde entier est couvert de brouillard, quand Je regarde au milieu des nuages, Mon existence n’est jamais découverte par l’homme ; l’homme cherche quelque chose sur la terre, il semble fouiller, il a l’intention, semble-t-il, d’attendre Mon arrivée — mais, il ne connaît pas Mon jour, et ne peut que regarder souvent la lueur de l’Est. Parmi tous les peuples, Je cherche ceux qui font vraiment ce que Mon propre cœur désire. Je marche parmi tous les peuples, et Je vis parmi tous les peuples, mais l’homme est sain et sauf sur la terre, et il n’y a personne qui cherche véritablement à satisfaire Mon cœur. Les gens ne savent pas comment faire Ma volonté, ils ne peuvent voir Mes actions, et ils ne peuvent pas marcher dans la lumière et être éclairés par la lumière. Bien que l’homme chérisse toujours Mes paroles, il est incapable de discerner les plans trompeurs de Satan ; parce que la stature de l’homme est trop petite, il est incapable de faire comme son cœur le souhaite. L’homme ne M’a jamais aimé sincèrement. Quand Je l’exalte, il se sent indigne, mais cela ne l’oblige pas à Me satisfaire. Il tient simplement la position que Je lui ai donnée entre ses mains et la scrute ; insensible à Ma beauté, il persiste à s’engourdir sur les bénédictions dues à son attitude. N’est-ce pas là la faiblesse de l’homme ? Quand les montagnes se déplacent, pourraient-elles faire un détour à cause de ta position figée ? Quand les eaux coulent, pourraient-elles s’arrêter devant ta position ? Le ciel et la terre pourraient-ils être renversés par ta position ? J’étais autrefois miséricordieux envers l’homme, inlassablement — et pourtant personne ne le chérissait ou ne le considérait, ils l’écoutaient comme une histoire ou le lisaient comme un roman. Mes paroles ne touchent-elles pas vraiment le cœur de l’homme ? Est-ce que Mes déclarations n’ont vraiment aucun effet ? Peut-être que personne ne croit en Mon existence ? L’homme ne s’aime pas ; au lieu de cela, il s’unit à Satan pour M’attaquer, et utilise Satan comme un « actif » à utiliser à Mon service. Je vais contrecarrer tous les projets trompeurs de Satan, et empêcher les gens de la terre d’accepter les tromperies de Satan, afin qu’ils ne s’opposent pas à Moi dû à l’existence de Satan.

Dans le royaume, Je suis le Roi — mais au lieu de Me traiter comme son Roi, l’homme Me traite comme le Sauveur qui est descendu du ciel. Par conséquent, il désire que Je lui fasse l’aumône, et ne cherche pas à Me connaître. Beaucoup viennent pleurer devant Moi comme des mendiants ; tant de gens M’ont ouvert leurs « sacs » et M’ont imploré de leur donner de la nourriture pour survivre ; tant de gens ont fixé des yeux avides sur Moi, comme des loups affamés, désirant M’avaler et remplir leur ventre ; tant de gens ont baissé la tête en silence à cause de leurs transgressions et se sont sentis honteux, priant pour Ma clémence ou acceptant volontiers Mon châtiment. Quand Je parle, les diverses folies de l’homme semblent absurdes, et sa vraie nature est exposée au milieu de la lumière, et dans la lumière brillante, l’homme est incapable de « se pardonner » lui-même. Ainsi, il se précipite devant Moi pour se prosterner et confesser ses péchés. À cause de l’honnêteté de l’homme, Je l’attire de nouveau sur le char du salut, et c’est pourquoi l’homme M’est reconnaissant et Me jette un regard aimant. Pourtant il ne veut toujours pas vraiment trouver refuge auprès de Moi, et ne M’a pas entièrement donné son cœur. Il se vante de Moi, mais il ne M’aime pas vraiment, car il ne s’est pas tourné vers Moi ; son corps est devant Moi, mais son cœur est derrière Moi. Parce que la compréhension des règles par l’homme est trop insuffisante et qu’il n’a aucun intérêt à venir devant Moi, Je lui donne le « soutien » approprié pour qu’il se tourne vers Moi au milieu de son ignorance obstinée. C’est précisément la miséricorde que Je donne à l’homme, et c’est la méthode par laquelle Je M’efforce à sauver l’homme.

Les gens de tout l’univers célèbrent l’arrivée de Mon jour, et les anges marchent parmi les masses. Lorsque Satan cause des ennuis, les anges, à cause de leur service dans le ciel, volent toujours au secours de Mon peuple. Ils ne sont pas trompés par le diable en raison de la faiblesse humaine, mais ils acquièrent une plus grande expérience de la vie brumeuse de l’homme à la suite de l’assaut des forces des ténèbres. Tout le peuple se soumet à Mon nom, et jamais personne ne se lèvera pour s’opposer ouvertement à Moi. À cause du travail des anges, l’homme accepte Mon nom et tous sont au centre du courant de Mon travail. Le monde est en train de tomber ! Babylone est paralysée ! Le monde religieux — comment pourrait-il échapper à la destruction par Mon autorité sur la terre ? Qui ose encore Me désobéir et s’opposer à Moi ? Les scribes ? Tous les responsables religieux ? Les dirigeants et les autorités sur terre ? Les anges ? Qui ne célèbre pas la perfection et la plénitude de Mon corps ? Parmi tous les peuples, qui ne chante pas sans cesse Mes louanges, qui n’est pas toujours joyeux ? Je vis dans la terre du repaire du grand dragon rouge, mais cela ne Me fait pas trembler de peur ou fuir, car tout son peuple a déjà commencé à le détester. Jamais aucun « devoir » n’a été accompli devant le dragon ; au lieu de cela, toutes les choses vaquent à leurs occupations, en choisissant l’itinéraire qui leur convient le mieux. Comment les pays de la terre pouvaient-ils échapper à la perdition ? Comment les pays de la terre ne pouvaient-ils pas tomber ? Comment Mon peuple ne pouvait-il pas se réjouir ? Comment ne pourraient-ils pas chanter avec joie ? Est-ce le travail de l’homme ? Est-ce le produit des mains de l’homme ? J’ai révélé à l’homme l’origine de son existence, et lui ai fourni des choses matérielles, pourtant l’homme est mécontent de sa situation actuelle et voudrait entrer dans Mon royaume. Mais comment pourrait-il entrer dans Mon royaume si facilement, sans avoir payé un prix, et ne voulant pas offrir son dévouement désintéressé ? Au lieu de trop demander à l’homme. Je lui pose des exigences, afin que Mon royaume sur la terre puisse être rempli de gloire. L’homme a été guidé par Moi dans le siècle présent, il existe dans cet état, et il vit aux bons soins de Ma lumière. Si ce n’était pas ainsi, qui parmi les gens sur terre connaîtrait leurs perspectives d’avenir ? Qui comprendrait Ma volonté ? J’ajoute Mes provisions aux exigences de l’homme ; cela ne serait-il pas conforme aux lois de la nature ?

Hier, vous avez vécu la turbulence, aujourd’hui vous êtes entrés dans Mon royaume et êtes devenus son peuple, et demain vous bénéficierez de Mes bénédictions. Qui a jamais imaginé de telles choses ? Vous savez combien d’adversité et de difficultés vous éprouverez dans votre vie ? Je M’avance au milieu du vent et de la pluie, et J’ai passé année après année auprès de l’homme, et cela continue jusqu’à présent. Ne sont-ce pas les étapes de Mon planning ? Qui a jamais contribué à Mon plan ? Qui peut disloquer les étapes de Mon plan ? Je vis dans le cœur de centaines de millions de personnes, Je suis le Roi parmi des centaines de millions de personnes, et J’ai été rejeté et vilipendé par des centaines de millions de personnes. Mon image n’est pas vraiment dans le cœur de l’homme. L’homme ne perçoit que faiblement Ma face glorieuse dans Mes paroles, mais à cause de la confusion dans ses pensées, il ne fait pas confiance à ses propres sentiments ; Il n’y a qu’un Moi vague dans son cœur, mais il n’y reste pas longtemps. Et par conséquent, ainsi est-il aussi de son amour pour Moi : son amour devant Moi apparaît de manière irrégulière, comme s’il M’aimait quand l’envie le prend, comme si son amour cligne des yeux sous le brumeux clair de lune. Aujourd’hui, c’est seulement à cause de Mon amour que l’homme demeure et a eu la chance de survivre. Si ce n’était pas ainsi, qui parmi les hommes ne serait pas, à cause de son corps émacié, anéanti par la lumière du laser ? L’homme ne se connaît toujours pas. Il fait étalage de lui-même en Ma présence, et se vante de lui derrière Mon dos, mais personne n’ose « s’opposer » à Moi ouvertement. Cependant, l’homme ne connaît pas le sens de l’opposition dont Je parle ; au contraire, il continue à essayer de Me tromper, et continue à s’exalter — et en cela, ne s’oppose-t-il pas ouvertement à Moi ? Je tolère la faiblesse de l’homme, mais Je ne suis pas du tout indulgent envers l’opposition de l’homme. Bien qu’il en connaisse le sens, il ne veut pas agir conformément à ce sens et Me trompe tel que sied précisément à ses propres préférences. Je manifeste Mon tempérament dans Mes paroles en tout temps, pourtant l’homme n’est pas résigné à la défaite — en même temps, il expose son tempérament. Au milieu de Mon jugement, l’homme sera entièrement convaincu, et à travers Mon châtiment, il vivra enfin Mon image et deviendra une manifestation de Moi sur la terre !

Le 22 mars 1992