L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

15. Pourquoi est-ce que les églises sont capables de se décentraliser pour entrer dans la religion ?

Paroles de Dieu concernées :

À chaque étape de l’œuvre de Dieu, il y a aussi des exigences correspondantes envers l’homme. Tous ceux qui sont dans le courant du Saint-Esprit bénéficient de la présence et de la discipline du Saint-Esprit, et ceux qui ne sont pas dans le courant du Saint-Esprit sont sous le commandement de Satan, et sans le travail du Saint-Esprit. Les gens qui sont dans le courant du Saint-Esprit sont ceux qui acceptent la nouvelle œuvre de Dieu, ceux qui coopèrent à la nouvelle œuvre de Dieu. Si ceux qui sont dans ce courant sont incapables de coopérer et incapables de mettre en pratique la vérité requise par Dieu pendant ce temps, alors ils seront disciplinés, et au pire seront abandonnés par le Saint-Esprit. […] Ce n’est pas le cas pour les gens qui n’acceptent pas le nouveau travail : ils sont en dehors du courant du Saint-Esprit, et la discipline et les reproches du Saint-Esprit ne leur sont pas applicables. Toute la journée, ces gens vivent dans la chair, ils vivent dans leurs pensées, et ils font tout selon la doctrine élaborée par l’analyse et la recherche de leurs propres cerveaux. Ils ne respectent pas les exigences de la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, encore moins coopèrent-ils avec Dieu. Ceux qui n’acceptent pas la nouvelle œuvre de Dieu sont privés de la présence de Dieu, et en outre, dépourvus de la bénédiction et de la protection de Dieu. La plupart de leurs paroles et de leurs actions s’en tiennent aux exigences du travail du passé du Saint-Esprit, c’est-à-dire la doctrine, non pas la vérité. Une telle doctrine et une telle réglementation suffisent pour prouver que leur rassemblement n’est que la religion ; ils ne sont pas les élus ou les objets de l’œuvre de Dieu. Leur rassemblement ne peut qu’être appelé un grand congrès de la religion, ne peut pas être appelé une Église. Ceci est un fait immuable. Ils ne connaissent pas le nouveau travail du Saint-Esprit. Ce qu’ils font semble évoquer la religion, ce qu’ils vivent semble repu de religion ; ils ne connaissent pas la présence et le travail du Saint-Esprit, encore moins sont-ils admissibles à recevoir la discipline ou l’illumination du Saint-Esprit. Ces gens sont tous des corps sans vie, des minables dépourvus de spiritualité. Ils n’ont aucune connaissance de la rébellion et de l’opposition de l’homme ni de l’ensemble de la malfaisance de l’homme, encore moins connaissent-ils tout le travail de Dieu et la volonté présente de Dieu. Ils sont tous des gens ignorants et vils, la racaille inapte à être comptée parmi les croyants !

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Si les gens considèrent la vérité comme un dogme auquel adhérer dans leur foi, sont-ils enclins à s’adonner aux cérémonies religieuses ? Et quelle est la différence entre le fait d’adhérer à ce type de cérémonie religieuse et la foi du christianisme ? Il y a peut-être des différences entre les anciens et les nouveaux enseignements, et ce qui est dit est peut-être plus profond et plus progressiste, mais si les enseignements ne sont rien de plus qu’une sorte de théorie et s’ils ne deviennent simplement qu’une forme de cérémonie, de doctrine pour les gens, et qu’ainsi, ils ne peuvent en obtenir la vérité ou entrer dans la réalité de la vérité, alors leur foi n’est-elle tout simplement pas identique au christianisme ? En substance, n’est-ce pas cela le christianisme ? Donc, dans votre comportement et dans l’accomplissement de votre devoir, sur quels aspects avez-vous des points de vue identiques ou similaires à ceux des croyants du christianisme ? La recherche d’une apparente bonne conduite, en faisant ensuite tout votre possible pour vous mettre en scène sous des dehors de spiritualité ; prétendre être une personne spirituelle ; donner l’illusion de la spiritualité dans ce que vous dites, faites et révélez ; faire certaines choses qui, dans les notions et l’imagination des gens, sont louables : tout cela, c’est la recherche de la fausse spiritualité et c’est de l’hypocrisie. Vous vous en tenez à de belles paroles et théories, disant aux gens de faire de bonnes actions, d’être de bonnes personnes et de se concentrer sur la poursuite de la vérité, mais dans votre propre comportement et dans l’accomplissement de votre devoir, vous n’avez jamais cherché la vérité, vous n’avez jamais agi suivant les principes de la vérité, vous n’avez jamais compris de quoi il est question dans la vérité, quelle est la volonté de Dieu, quelles sont les normes qu’Il pose à l’homme ; vous n’avez jamais rien pris de cela au sérieux. Quand vous êtes confrontés à des problèmes, vous agissez entièrement selon votre propre volonté et mettez Dieu de côté. Ces actes extérieurs et ces états intérieurs sont-ils la crainte de Dieu et la fuite du mal ? S’il n’y a pas de lien entre la foi des gens et leur poursuite de la vérité, quel que soit leur nombre d’années de croyance en Dieu, ils seront incapables de véritablement craindre Dieu et fuir le mal. Et donc, quel genre de chemin les gens de ce type peuvent-ils emprunter ? De quoi passent-ils leurs journées à s’équiper ? N’est-ce pas de paroles et de théories ? Ne passent-ils pas leurs journées à s’équiper, s’enjoliver de paroles et de théories, afin de ressembler davantage aux pharisiens, de ressembler davantage aux hommes qui sont censés servir Dieu ? Que sont toutes ces actions ? Ces hommes n’agissent que pour la forme ; ils brandissent le drapeau de la foi et accomplissent des rites religieux, essayant de tromper Dieu afin d’atteindre leur objectif d’être bénis. Ils n’adorent absolument pas Dieu. Finalement, un tel groupe d’hommes ne finira-t-il pas tout comme ceux, au sein de l’Église, qui sont censés servir Dieu et qui sont censés croire en Dieu et Le suivre ?

Extrait de « Tu suivras le chemin du salut seulement en vivant devant Dieu à chaque instant », dans Récits des entretiens de Christ

Quel nom Dieu attribue-t-Il à ceux qui croient en l’Éternel ? Le judaïsme. Ils sont devenus une sorte de groupe religieux. Et comment Dieu définit-Il ceux qui croient en Jésus ? Ils sont définis comme faisant partie du groupe religieux, le christianisme, c’est bien ça ? Aux yeux de Dieu, le judaïsme et le christianisme sont des groupes religieux. Pourquoi Dieu les définit-Il ainsi ? Parmi tous ceux qui sont membres de ces corps religieux définis par Dieu, y en a-t-il qui craignent Dieu et fuient le mal, font la volonté de Dieu et suivent la voie de Dieu ? (Non.) Aux yeux de Dieu, tous ceux qui suivent théoriquement Dieu pourraient-ils être des hommes qu’Il reconnaît comme étant des croyants en Dieu ? Pourraient-ils tous avoir un lien avec Dieu ? Pourraient-ils tous être l’objet du salut de Dieu ? (Non.) Même si vous avez maintenant accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours, arrivera-t-il un jour où vous serez réduits à ce que Dieu considère comme un groupe religieux ? Cela semble inconcevable. Si vous devenez membres d’un groupe religieux aux yeux de Dieu, vous ne serez pas sauvés par Lui et cela signifie que vous ne faites pas partie de la maison de Dieu. Donc, essayons de résumer : ces gens qui croient théoriquement au vrai Dieu – Dieu les estimant comme faisant partie d’un groupe religieux –, quel chemin suivent-ils ? Pourrait-on dire que ces hommes empruntent le chemin consistant à brandir le drapeau de la foi sans jamais suivre Son chemin ou adorer Dieu, Le délaissant même ? C’est-à-dire qu’ils empruntent le chemin de la croyance en Dieu, mais ils adorent Satan, exercent leur propre gestion et essaient d’établir leur propre royaume ; en est-ce l’essence ? Des personnes de ce type ont-elles un quelconque lien avec le plan de gestion de Dieu pour le salut de l’homme ? (Non.) Peu importe combien de personnes croient en Dieu, dès que Dieu définit leurs croyances comme étant une religion ou un groupe, alors Dieu a déterminé qu’elles ne peuvent être sauvées. Pourquoi est-ce que je dis cela ? Dans un groupe ou parmi une foule de gens dépourvus de l’œuvre et de la direction de Dieu et qui n’adorent absolument pas Dieu, qui adorent-ils ? Qui suivent-ils ? Dans leur cœur, ils reconnaissent Dieu, mais en fait, ils sont soumis à la manipulation et au contrôle de l’homme. En théorie, ils suivent probablement une personne, mais en substance, ils suivent Satan, le démon. Ils suivent les forces qui sont hostiles à Dieu, qui sont les ennemies de Dieu. Dieu pourrait-Il sauver un groupe d’hommes comme ceux-là ? Sont-ils capables de repentance ? Ils brandissent le drapeau de la foi, réalisant des entreprises humaines, menant leur propre gestion, et ils vont à l’encontre du plan de gestion de Dieu pour le salut de l’humanité. Leur destinée finale est d’être détestés et rejetés par Dieu ; il est impossible pour Dieu de sauver ces gens ; il est impossible pour ces gens de se repentir, ils ont déjà été capturés par Satan et sont entièrement entre les mains de Satan. […] si les gens sont incapables de suivre la voie de Dieu et sont incapables d’emprunter le chemin du salut, quelle sera leur destinée finale ? Leur destinée finale sera identique à ceux qui croient au christianisme et au judaïsme ; il n’y aura aucune différence. Tel est le tempérament juste de Dieu ! Peu importe combien de sermons tu as entendus et combien de vérités tu as comprises, si, finalement, tu continues de suivre les gens et de suivre Satan, et si, finalement, tu es toujours incapable de suivre la voie de Dieu et incapable de craindre Dieu et de fuir le mal, alors tu seras détesté et rejeté par Dieu. De toute évidence, ces gens qui sont détestés et rejetés par Dieu peuvent beaucoup parler de lettres et doctrines, mais ils sont pourtant incapables d’adorer Dieu ; ils sont incapables de craindre Dieu et de fuir le mal, et ils sont incapables d’obéir totalement à Dieu. De Son point de vue, Dieu les définit comme une religion, comme simplement un groupe d’humains et comme un lieu de résidence pour Satan. Ils sont collectivement désignés comme étant la bande de Satan et ils sont profondément méprisés par Dieu.

Extrait de « Tu suivras le chemin du salut seulement en vivant devant Dieu à chaque instant », dans Récits des entretiens de Christ

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Que voulons-nous dire quand nous parlons de « suivre Dieu » ? Nous voulons dire faire l’expérience de l’œuvre de Dieu et accepter la vérité. Si vous n’acceptez pas la vérité, si vous ne faites pas l’expérience de l’œuvre de Dieu, alors vous ne faites pas l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu, ce qui signifie que vous ne suivez pas Dieu. Comment appelle-t-on ceux qui ne suivent pas Dieu, mais qui croient en Dieu ? Nous les appelons des croyants religieux. N’est-ce pas le genre de croyance de ceux qui croient en Dieu dans le monde religieux ? Ils croient seulement en Dieu au ciel, mais ils ne suivent pas Dieu et ne font pas l’expérience de l’œuvre de Dieu, ils ne font que s’accrocher à leur Bible, s’accrocher à leur soi-disant Écriture. Chaque jour, ils lisent un paragraphe et prient de manière religieuse, et c’est tout. Cela n’a rien à voir avec leur propre vie, avec leur manière de vivre. Ils font seulement ce qu’ils doivent faire. C’est ce que l’on appelle la croyance religieuse. Ils n’acceptent pas la nouvelle œuvre de Dieu et ne font pas l’expérience de l’œuvre de Dieu. Ainsi, leur foi n’est là que pour combler un vide dans leur esprit, pour contenter leur cœur souffrant et pour chercher une sorte de subsistance. Les gens ayant ce genre de foi seront-ils capables de rendre un beau et retentissant témoignage à Dieu ? Certes, ils ne pourront pas témoigner, car ils ne se concentrent pas sur les moyens de se dépenser pour Dieu, sur un prix à payer, sur l’obéissance à Dieu, ni sur la vie. Pour cette raison, ils ne témoignent pas. Alors, chaque fois qu’ils sont persécutés, très peu d’entre eux sont capables de tenir ferme. Lorsque leur vie est en jeu, ils trahissent tous Dieu. Certains d’entre vous réfuteront peut-être cela et diront : « À l’ère de la Grâce et à l’ère de la Loi, n’y avait-il pas beaucoup de martyrs ? » Ce n’est pas faux. Ces martyrs avaient l’œuvre du Saint-Esprit, eux aussi étaient disciples de Dieu durant ces ères. Leur croyance n’était pas une croyance religieuse. Ceux qui ont fait l’expérience de l’œuvre de Dieu à l’ère de la Loi étaient des gens qui suivaient Dieu à l’ère de la Loi. Ceux qui ont fait l’expérience de l’œuvre de Dieu à l’ère de la Grâce étaient des gens qui suivaient Dieu à l’ère de la Grâce. À l’ère du Règne, ceux d’entre nous qui font l’expérience de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours sont aussi des disciples de Dieu. Cependant, alors que Dieu incarné des derniers jours accomplit Son œuvre personnellement, les croyants qui sont encore à l’ère de la Grâce et ceux qui sont à l’ère de la Loi n’acceptent pas l’œuvre de Dieu des derniers jours ni ne suivent le Christ des derniers jours, et alors leur foi en Dieu s’est transformée en croyance religieuse.

Extrait de « Une autre discussion sur la signification et l’importance de la recherche de la vérité », dans Sermons et échange sur l’entrée dans la vie XI

Premièrement, nous devons comprendre comment les cercles religieux se forment et quelle est la différence entre l’église et la religion. Il est particulièrement nécessaire de clarifier ces questions. Nous voyons dans la Bible que durant chaque étape de l’œuvre de Dieu, ceux que Dieu avait personnellement établis et nommés guidaient et paissaient les élus de Dieu. Par exemple, durant l’ère de la Loi, Dieu a utilisé Moïse pour mener directement le peuple d’Israël et Il a demandé à Moïse d’organiser le système des sacrificateurs. Une fois le travail de Moïse terminé, plus personne sur terre n’a été nommé directement par Dieu pour guider les Israélites. C’est le peuple qui commença à élire les sacrificateurs. C’est le contexte de la création des cercles religieux judaïques. Depuis lors, le système des sacrificateurs, au sein du judaïsme, a été formé par des élections tenues dans les cercles religieux. Très souvent, les cercles religieux devinrent petit à petit corrompus parce que les mauvais sacrificateurs étaient sélectionnés. Lorsque le Seigneur Jésus incarné apparut et œuvra durant l’ère de la Grâce, les cercles religieux étaient tombés si bas qu’ils résistèrent à Christ et Le condamnèrent et devinrent des ennemis de Dieu. C’est un fait que tout le monde, à l’époque, constata. Lorsque le Seigneur Jésus est venu sur terre pour faire Son œuvre de rédemption, Il a personnellement choisi les douze disciples. Le Saint-Esprit a également commencé à travailler à ce moment-là et Il était avec les disciples du Seigneur Jésus. À l’époque, un rassemblement de personnes sur terre qui acceptaient l’œuvre du Seigneur Jésus s’appelait une église, et ils étaient complètement guidés et nommés par Dieu, en d’autres termes, des gens utilisés par le Saint-Esprit, qui paissaient entièrement cette église. C’est à cette époque que l’Église véritable a été créée, et c’est là la source de l’Église. Plus de trente ans après la mort, la résurrection et l’ascension au ciel du Seigneur Jésus, la plupart des douze disciples étaient morts pour leur foi et les disciples nommés directement par le Seigneur Jésus ne paissaient plus l’Église sur terre. Donc différents types de groupes religieux se formèrent. C’est le contexte de la création des cercles religieux durant l’ère de la Grâce. Après cela, les gens pouvaient organiser une église tant qu’ils pouvaient parler de la Bible, qu’ils aient l’œuvre du Saint-Esprit ou non. Tant qu’ils étaient doués, les gens étaient d’accord avec eux et les suivaient. Ils pouvaient œuvrer et prêcher comme ils le souhaitaient sans que personne les restreigne, et donc, diverses confessions commencèrent à se former. Qu’est-ce qu’une église, et qu’est-ce que la religion ? On peut dire que les groupes menés et guidés par des personnes utilisées par le Saint-Esprit sont des églises, alors que ceux qui sont guidés et menés par des personnes non utilisées par le Saint-Esprit sont une religion. C’est la division la plus simple et la plus authentique. Les véritables églises ont l’œuvre du Saint-Esprit. L’œuvre du Saint-Esprit apparaît très rarement dans les religions, et même si elle s’y trouve, elle est seulement dans les quelques personnes qui croient véritablement en Dieu et poursuivent la vérité. C’est ça la différence entre une église et une religion. Pour les églises, que le Saint-Esprit travaille dans les bergers, qu’Il les utilise est critique. Si le berger est quelqu’un qui poursuit la vérité et marche sur le bon chemin, alors l’œuvre du Saint-Esprit est présente. Si le berger est quelqu’un qui ne poursuit pas la vérité et qu’il marche sur le chemin des pharisiens, alors l’œuvre du Saint-Esprit n’est pas présente. Tant que les gens peuvent faire la distinction entre les vrais et les faux bergers, ils peuvent trouver une église authentique.

Extrait de l’échange du supérieur

Précédent : Qu’est-ce que s’engager dans une cérémonie religieuse ?

Suivant : Qu’est-ce qu’un antéchrist ? Comment repérer un antéchrist ?

Contenu connexe

Vous aimerez peut-être également