Enregistrements des entretiens du Christ

Contenu

Chapitre 45 Des gens confus ne peuvent pas être sauvés

Il a été dit que : « Celui qui suivra jusqu’à la fin sera sauvé », mais est-ce que c’est facile de mettre cela en pratique ? Ça ne l’est pas, et certains sont incapables de suivre jusqu’à la fin. Peut-être lorsqu’ils rencontrent un temps d’épreuve, de douleur ou de tentation, ils peuvent alors tomber, et ne peuvent plus avancer. Ces choses qui arrivent chaque jour, grandes ou petites, peuvent secouer ta résolution, occuper ton cœur, restreindre ta capacité d’accomplir ton devoir, ou contrôler tes progrès en avant — toutes ces choses doivent être traitées sérieusement, doivent être examinées avec soin afin de chercher la vérité, et ce sont toutes des choses qui arrivent dans le domaine de l’expérience. Certains renoncent lorsque la négativité leur tombe dessus, et sont incapables de se relever après chaque revers. Ces personnes sont insensées et médiocres, qui passent leur vie entière sans obtenir la vérité, alors comment pourraient-elle suivre jusqu’au bout ? Si la même chose t’arrivait dix fois mais tu n’en retires rien, alors tu es une personne médiocre et inutile. Les gens astucieux, qui ont véritablement la qualité intérieure pour comprendre des choses spirituelles, sont des chercheurs de vérité, et huit fois sur dix elles peuvent peut-être gagner de l’inspiration, une leçon, ou l’éclairage et du progrès. Lorsque la même chose arrive dix fois à des personnes médiocres, pas une fois ne gagneront-elles un bénéfice pour leur vie, pas une fois n’apporteront-elles un changement, et pas une fois ne comprendront-elles leur nature. C’est fini pour eux. Elles tombent à chaque fois que cela se produit, chaque fois elles ont besoin d’une autre personne pour les trainer ou les tirer, et d’autres doivent leur faire plaisir. Si personne ne leur fait plaisir, les tire, frappe, ou les traine, c’est alors la fin du jeu et elles ne se relèvent pas. À chaque fois que cela arrive, il y a le danger de tomber, et chaque fois qu’il y a le danger qu’elles ne dégénèrent. N’est-ce pas la fin pour elles ? Y a-t-il encore des raisons pour qu’elles soient sauvées ? Sauver des gens implique sauver la partie en eux qui est leur volonté et leur résolution, et cette partie en eux à l’intérieur de leur cœur qui languit pour la vérité et la justice. Dire que quelqu’un est déterminé veut dire qu’il aspire à la justice, la bonté et la vérité, et qu’il a conscience. Dieu sauve cette partie de toi, et par cela Il change l’aspect de ton tempérament corrompu. Si tu n’as pas ces choses, alors tu ne peux pas être sauvé. Si tu n’aspires pas à la justice, ou ne te réjouis pas dans la vérité, si tu n’as pas la volonté de rejeter les choses mauvaises ou la résolution de supporter les souffrances, et si ta conscience est endormie, ta capacité pour recevoir la vérité est également endormie, tu n’es pas sensible à la vérité ou aux choses qui arrivent, n’es pas capable de distinguer quoi que ce soit, et tu n’as pas l’indépendance nécessaire pour gérer ou résoudre des problèmes, alors il n’y a pas moyen d’être sauvé. Ce genre de personne n’a rien pour les recommander, n’a rien qui mériterait d’être travaillé. Leur conscience est endormie, leur esprit est embrouillé, ils ne se réjouissent pas dans la vérité ni n’aspirent-ils pour la justice au profond de leur cœur, et ils ne réagissent pas, peu importe que Dieu parle de la vérité de manière assez claire et transparente, comme s’ils étaient déjà morts. N’est-ce pas fini pour eux ? Quiconque ayant un souffle peut être sauvé par la respiration artificielle, et sa respiration peut être ravivée. Mais s’il est déjà mort, et que son âme l’a déjà quitté, alors la respiration artificielle ne servira à rien. Lorsque quelque chose te tombe dessus, tu te dérobes, et tu n’apportes aucun témoignage, et donc tu ne peux jamais être sauvé et tu es complètement fini. Lorsque tu rencontres des choses, tu dois faire un choix, tu dois les aborder correctement, tu dois te calmer et utiliser la vérité pour résoudre le problème. À quoi cela sert-il de comprendre normalement les vérités. Elles ne sont pas là pour juste te remplir l’estomac, et elles ne sont pas là pour être simplement dites et rien d’autre, ni ne servent-elles à résoudre les problèmes des autres ; au lieu de cela, elles sont là pour résoudre tes propres difficultés, et c’est seulement après avoir résolu tes propres problèmes que tu peux résoudre les problèmes des autres. Pourquoi est-il dit que Pierre est un fruit ? Parce qu’il a quelque chose de valeur, ou quelque chose qui mérité d’être perfectionné, il a une résolution de chercher la vérité, et une volonté ferme ; il est raisonnable, est prêt à supporter la souffrance, et il se réjouit de la vérité dans son cœur, et lorsqu’il lui arrivera quelque chose, il ne lâchera pas. Ce sont tous des points fort. Si tu n’en as aucun de ces points forts, il faut s’attendre alors à des difficultés, et c’est mauvais. Tu ne sais rien expérimenter, tu n’as aucune expérience, et ne seras pas capable de résoudre les difficultés qui arrivent à ceux qui te sont inférieurs. C’est parce que tu ne sais pas comment entrer, tu es embrouillé quand les choses te tombent dessus, tu te sens déprimé, tu pleures, tu deviens négatif, tu t’en fuis, et tu es incapable de les approcher correctement d’aucune façon. Donner la vérité aux gens est leur donner un principe dans l’échange, et tu as cette sensibilité tacite, tu pourras alors vivre la rencontre d’esprits. Mais si tu es endormi et n’acceptes pas la vérité, démontrer les choses ne sera donc d’aucune utilité, et tu ne comprendras pas par l’utilisation d’exemples. En étant toujours enseigné la main dans la main, une fois qu’on te lâche la main, tu es fini. Que les problèmes soient grands ou petits, tu seras toujours négatif, faible, et tu ne porteras pas de témoignage. Tu ne fais pas ce que tu devrais, tu ne coopères pas comme tu devrais, prouvant que tu n’as pas Dieu ou la vérité dans ton cœur. À part la manière dont l’Esprit Saint touche des gens, des gens peuvent toujours atteindre les normes les plus basses en comptant sur leurs longues années d’expérience, sur les nombreuses vérités qu’ils ont entendues, un peu de conscience, et comptant sur leur volonté de se retenir ; or, c’est toujours mieux que d’être à ce point endormi et faible comme toi maintenant. C’est inconcevable. Peut-être que vous êtes venu de manière désinvolte ces deux dernières années, comment autrement pourriez-vous être si engourdis et mous comme maintenant ? En réalité, vous vous êtes déniés, disant : « Je ne suis pas bien, je suis corrompu, c’est comme ça, et je serai simplement corrompu ! » Vous avez toujours fermé la porte sur vous-mêmes, et vous n’avez fait aucun effort, disant même : « C’est mon problème ; Vous feriez aussi bien de me renvoyer chez moi ! » Ne dites-vous pas des bêtises ? Vous êtes en train simplement d’esquiver et d’éviter la responsabilité. Si vous aviez une once de conscience et de raison vous accompliriez correctement votre mission ; être un déserteur est une chose terrible, et c’est trahir Dieu. Poursuivre la vérité requiert une volonté ferme, et des gens qui sont trop négatifs ou qui sont trop faibles n’accompliront rien. Ils ne pourront pas croire en Dieu jusqu’à la fin, et avoir de la vérité ou arriver à un changement de tempérament sera d’autant plus sans espoir. Seuls ceux qui cherchent la vérité avec de la détermination obtiendront la vérité et seront perfectionnés par Dieu.