L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

XVIII. Il est essentiel d’échanger clairement sur ce qu’est la volonté de Dieu et ce qu’est le vrai témoignage de foi en Dieu

3. Exactement, qu’est-ce qu’une personne qui suit la volonté de Dieu ? Et qu’est-ce que le vrai témoignage de la foi en Dieu ?

Exactement, qu’est-ce qu’une personne qui suit la volonté de Dieu ?

Versets bibliques pour référence :

« Alors Job se leva, déchira son manteau, et se rasa la tête ; puis, se jetant par terre, il se prosterna, et dit : Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni ! » (Job 1:20-21).

« Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. […] Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils » (Genèse 22:2, 10).

« Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges ; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau ; et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles » (Apocalypse 14:4-5).

Paroles de Dieu concernées :

Jésus a pu compléter le mandat de Dieu – l’œuvre de la rédemption de toute l’humanité – parce qu’Il a prêté toute Son attention à la volonté de Dieu, sans tenir compte de Ses plans personnels ni de Ses considérations. De même, Il était aussi l’intime de Dieu – Dieu Lui-même, que vous comprenez tous très bien. (En fait, Il était Dieu Lui-même. Dieu a témoigné en Sa faveur. Je le mentionne ici pour utiliser le fait de Jésus afin d’illustrer le sujet.) Il a été en mesure de placer le plan de gestion de Dieu en plein centre et a toujours prié le Père céleste et cherché la volonté du Père céleste. Il a prié et dit : « Dieu le Père ! Accomplis ce qui appartient à Ta volonté et n’agis pas selon Mes desseins ; que Tu agisses selon Ton plan. L’homme peut être faible, mais pourquoi devrais-Tu prendre soin de lui ? Comment l’homme pourrait-il faire l’objet de Tes préoccupations, l’homme qui est comme une fourmi dans Ta main ? Dans Mon cœur, Je veux seulement accomplir Ta volonté et Je veux que Tu puisses faire ce que Tu voudrais faire en Moi selon Tes propres desseins. » Sur la route de Jérusalem, Jésus a ressenti une grande souffrance, comme si un couteau se retournait dans Son cœur, mais Il n’a pas eu la moindre intention de revenir sur Sa parole ; une puissante force Le poussait toujours de l’avant, où Il serait crucifié. Finalement, Il a été cloué sur la croix et est devenu la ressemblance de la chair pécheresse, achevant cette œuvre de rédemption de l’humanité et s’élevant au-dessus des chaînes de la mort et de l’Hadès. Devant Lui, la mortalité, l’enfer et l’Hadès ont perdu leur puissance et ont été vaincus par Lui. Il a vécu pendant trente-trois ans pendant lesquels Il a toujours fait de Son mieux pour accomplir la volonté de Dieu selon l’œuvre de Dieu à l’époque, ne considérant jamais Son propre gain ou Sa perte et pensant toujours à la volonté de Dieu le Père. Ainsi, après qu’Il a été baptisé, Dieu a dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. » En raison de Son service devant Dieu en harmonie avec la volonté de Dieu, Dieu a placé sur Ses épaules le lourd fardeau du rachat de toute l’humanité et L’a envoyé pour l’accomplir, et Il était qualifié et habilité à accomplir cette tâche importante.

Extrait de « Comment servir en harmonie avec la volonté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Ceux qui servent Dieu devraient être les intimes de Dieu, ils devraient être aimés par Dieu et capables de la plus grande loyauté envers Dieu. Peu importe que tu agisses à l’insu des gens ou devant eux, tu es en mesure de gagner la joie de Dieu devant Dieu, tu es en mesure de tenir ferme devant Dieu, et quelle que soit la façon dont les autres te traitent, tu suis toujours ton propre chemin et tu prêtes toute ton attention au fardeau de Dieu. Seul un tel homme est un intime de Dieu. Que les intimes de Dieu soient capables de Le servir directement vient du fait qu’ils ont reçu le grand mandat de Dieu et le fardeau de Dieu, ils sont en mesure de considérer le cœur de Dieu comme le leur, et le fardeau de Dieu comme le leur, et ils n’accordent aucune importance au fait que cela leur apporte une bonne ou une mauvaise perspective : même quand toutes les perspectives sont mauvaises et qu’ils n’en retireront aucun avantage, ils croient toujours en Dieu avec un cœur aimant. Et donc, ce genre de personne est un intime de Dieu. Les intimes de Dieu sont aussi Ses confidents ; seuls les confidents de Dieu pourraient partager Son inquiétude et Ses désirs, et, bien que leur chair soit endolorie et faible, ils sont capables d’endurer la douleur et d’abandonner ce qu’ils aiment pour satisfaire Dieu. Dieu confie plus de fardeaux à de telles personnes et ce que Dieu fera est exprimé à travers ces personnes. Ainsi, ces gens sont aimés par Dieu, ils sont les serviteurs de Dieu, ils sont selon Son cœur et seuls des gens comme cela peuvent régner avec Dieu.

Extrait de « Comment servir en harmonie avec la volonté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quelqu’un qui fait réellement la volonté de Dieu peut émettre des louanges des profondeurs de son cœur au milieu du jugement, des châtiments et des épreuves de Dieu, et est capable d’obéir pleinement à Dieu et de se nier, aimant ainsi Dieu avec un cœur de sincérité, de ténacité et de pureté ; telle est une personne complète, et c’est aussi l’œuvre que Dieu veut faire, et c’est ce que Dieu veut accomplir.

Extrait de « Au sujet des étapes de l’œuvre de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans sa croyance en Dieu, Pierre a cherché à satisfaire Dieu en tout et a cherché à obéir à tout ce qui venait de Dieu. Sans la moindre plainte, il a pu accepter le châtiment et le jugement, ainsi que l’épurement, la tribulation et les carences dans sa vie, rien de tout cela n’était susceptible de modifier son amour pour Dieu. N’est-ce pas là l’ultime amour pour Dieu ? N’est-ce pas là l’accomplissement du devoir d’une créature de Dieu ? Que ce soit dans le châtiment, le jugement ou la tribulation, tu es toujours capable de rester obéissant jusqu’à la mort, et c’est ce qui doit être accompli par une créature de Dieu, c’est la pureté de l’amour pour Dieu. Si l’homme peut atteindre cet objectif, alors il est une créature de Dieu qualifiée, et il n’y a rien qui satisfasse mieux la volonté du Créateur.

Extrait de « Succès ou échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

Dès que Pierre est mentionné, tout le monde est rempli d’éloges, […] Il portait une attention particulière, non seulement à s’alimenter et à s’abreuver de Mes paroles, mais encore plus à saisir Mes desseins, et était constamment prudent et attentif dans ses pensées, de sorte qu’il était toujours vivement astucieux dans son esprit, et donc a pu Me plaire en tout ce qu’il faisait. Dans la vie ordinaire, il portait une attention particulière à l’intégration des leçons de ceux qui avaient échoué dans le passé afin de se stimuler à un plus grand effort, profondément craintif de tomber dans les filets de l’échec. Il portait également une attention particulière à assimiler la foi et l’amour de tous ceux qui ont aimé Dieu à travers les âges. De cette manière, il a accéléré le progrès de sa croissance, non seulement dans les aspects négatifs, mais beaucoup plus dans les aspects positifs, jusqu’à ce qu’il devienne en Ma présence l’être humain qui Me connaissait le mieux. Pour cette raison, il n’est pas difficile d’imaginer comment il a pu placer tout son avoir dans Mes mains, n’étant plus son propre maître, même de sa nourriture, son vêtement, son sommeil et ses mouvements, mais a fait en sorte que Me satisfaire a été la base de sa jouissance de Mon abondance. Je lui ai envoyé des épreuves tellement de fois, qui bien sûr l’ont laissé à demi mort, mais même au milieu de ces centaines d’épreuves, il n’a jamais perdu la foi en Moi ni n’est devenu désillusionné à Mon égard. Même quand J’ai dit que Je l’avais déjà mis de côté, son cœur ne s’est pas affaibli et il n’est pas tombé dans le désespoir, mais a continué comme avant en mettant en œuvre ses principes afin M’aimer de façon concrète. Quand Je lui ai dit que, bien qu’il M’aimât, Je ne l’approuvais pas, mais le jetterai dans les mains de Satan à la fin. Au milieu de ces épreuves, qui ne l’ont pas atteint dans la chair, mais étaient des épreuves par les mots, il a continué à Me prier : « Oh, Dieu ! Dans les cieux et sur la terre et parmi les myriades de choses qui existent, est-il un homme, une créature, ou toute autre chose qui ne soit pas dans Tes mains, Toi le Tout-Puissant ? Lorsque Tu veux me faire miséricorde, mon cœur se réjouit grandement à cause de Ta miséricorde ; lorsque Tu veux exécuter un jugement contre moi, indigne que je suis je me sens d’autant plus le mystère profond de Tes actes, parce que Ton autorité et Ta sagesse sont abondantes. Bien que ma chair puisse souffrir, je suis réconforté dans mon esprit. Comment ne pourrais-je exalter Ta sagesse et Tes actes ? Même si je mourais après T’avoir connu, je serais toujours prêt et disposé. Oh, Tout-Puissant ! Assurément, ce n’est pas que tu ne veuilles pas me laisser Te voir ? Assurément, ce n’est pas que je sois vraiment indigne de recevoir Ton jugement ? Se pourrait-il qu’il y ait quelque chose en moi que Tu ne souhaites pas voir ? » Au milieu de ces sortes d’épreuves, même si Pierre était incapable de bien saisir Mes desseins, il est évident qu’il considérait comme une question de fierté et de gloire personnelle d’être utilisé par Moi (que ce soit seulement de recevoir Mon jugement afin que l’humanité puisse voir Ma majesté et Ma colère), et était tout sauf abattu à cause des épreuves qu’il endurait. En raison de sa loyauté en Ma présence et de Mes bénédictions sur lui, il est devenu un exemple et un modèle pour l’humanité pour des milliers d’années.

Extrait de « Chapitre 6 » des paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Job subissait ses épreuves au début, il fut dépouillé de tous ses biens et de tous ses enfants, mais il ne s’effondra pas et ne dit rien de ce qui était un péché contre Dieu en conséquence. Il avait surmonté les tentations de Satan, il avait surmonté ses biens matériels et sa postérité, ainsi que l’épreuve de perdre tous ses biens matériels, c’est-à-dire qu’il pouvait obéir à Dieu qui l’avait dépouillé et offrir des remerciements et des louanges à Dieu pour l’avoir fait. Telle fut la conduite de Job pendant la première tentation de Satan et tel fut aussi le témoignage de Job pendant la première épreuve de Dieu. Dans la seconde épreuve, Satan étendit la main pour affliger Job et, même si Job a ressenti une douleur plus grande que ce qu’il n’avait jamais ressenti auparavant, son témoignage était toujours suffisant pour stupéfier les gens. Il a utilisé son courage, sa conviction et son obéissance à Dieu, ainsi que sa crainte de Dieu, pour vaincre Satan une fois de plus, et sa conduite et son témoignage ont de nouveau été approuvés et favorisés par Dieu. Pendant cette tentation, Job utilisa sa conduite réelle pour proclamer à Satan que la souffrance de la chair ne pouvait pas altérer sa foi et son obéissance à Dieu ni lui enlever sa dévotion à Dieu et sa crainte de Dieu ; il ne renierait pas Dieu ni n’abandonnerait sa propre intégrité et sa propre droiture parce qu’il affrontait la mort. La détermination de Job a fait de Satan un lâche, sa foi a laissé Satan timoré et tremblant, la force de sa bataille de vie ou de mort avec Satan a engendré en Satan une profonde haine et un profond ressentiment, son intégrité et sa droiture ont enlevé à Satan tout ce qu’il pouvait lui faire, de sorte que Satan abandonna ses attaques contre lui et mit de côté ses accusations contre Job devant l’Éternel Dieu. Cela signifiait que Job avait triomphé du monde, qu’il avait triomphé de la chair, qu’il avait triomphé de Satan et qu’il avait triomphé de la mort ; il était complètement et totalement un homme qui appartenait à Dieu. Au cours de ces deux épreuves, Job tint bon dans son témoignage, et vécu réellement son intégrité et sa droiture, et élargit la portée de ses principes vivants de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal. Après avoir subi ces deux épreuves, naquit en Job une expérience plus riche, et cette expérience l’a rendu plus mûr et plus aguerri, elle l’a rendu plus fort et plus convaincu, plus sûr de la justesse et de la dignité de l’intégrité à laquelle il tenait ferme. Les épreuves de l’Éternel Dieu pour Job lui ont donné une compréhension profonde et un sens du souci de Dieu pour l’homme, et lui ont permis de ressentir à quel point l’amour de Dieu est inestimable, à la suite de quoi la bienveillance et l’amour pour Dieu furent ajoutés à sa crainte de Dieu. Les épreuves de l’Éternel Dieu non seulement n’ont pas aliéné Job de Dieu, mais ont rapproché son cœur de Dieu. Lorsque la douleur charnelle endurée par Job atteignit son point culminant, l’inquiétude qu’il ressentit de la part de l’Éternel Dieu ne lui donna aucun autre choix que de maudire le jour de sa naissance. Une telle conduite n’était pas planifiée depuis longtemps, mais était une révélation naturelle de la bienveillance et de l’amour pour Dieu dans son cœur, c’était une révélation naturelle qui venait de sa bienveillance et de son amour pour Dieu. Autrement dit, parce qu’il se détestait et qu’il ne voulait pas tourmenter Dieu ni ne pouvait supporter de le faire, sa bienveillance et son amour ont atteint le point de l’altruisme. À ce moment-là, Job a élevé son adoration et son désir de Dieu et sa dévotion de longue date envers Dieu au niveau de la bienveillance et de l’amour. En même temps, il a également élevé sa foi et son obéissance à Dieu et sa crainte de Dieu au niveau de la bienveillance et de l’amour. Il ne se permettait pas de faire quoi que ce soit qui fasse du tort à Dieu, aucune conduite qui blesse Dieu, et ne se permettait pas de causer toute tristesse, tout chagrin ou même tout malheur à Dieu pour ses propres raisons. Aux yeux de Dieu, bien que Job fût encore le Job d’auparavant, la foi, l’obéissance et la crainte de Dieu chez Job avaient apporté à Dieu une satisfaction et une jouissance totales. À ce moment-là, Job avait atteint l’intégrité que Dieu s’attendait à ce qu’il atteigne, il était devenu quelqu’un de vraiment digne d’être appelé « intègre et droit » aux yeux de Dieu. Ses actes justes lui ont permis de vaincre Satan et de tenir bon dans son témoignage pour Dieu. De même, ses actes justes l’ont rendu parfait et ont permis à revaloriser sa vie et à transcender plus que jamais, et de faire de lui le premier homme à ne plus être attaqué et tenté par Satan. Parce que Job était juste, il fut accusé et tenté par Satan ; parce que Job était juste, il a été livré à Satan ; et parce que Job était juste, il a triomphé de Satan et a tenu bon dans son témoignage. Désormais, Job devint le premier homme à ne plus jamais être livré à Satan, il se présenta réellement devant le trône de Dieu et vécut dans la lumière sous les bénédictions de Dieu sans l’espionnage ni la ruine de Satan… Il était devenu un vrai homme aux yeux de Dieu, il avait été libéré…

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

Tu peux dire que tu as été conquis, mais peux-tu obéir jusqu’à la mort ? Tu dois pouvoir suivre jusqu’au bout, peu importe qu’il y ait des perspectives ou non, et tu ne dois pas perdre la foi en Dieu, indépendamment de l’environnement. En fin de compte, tu dois accomplir deux aspects du témoignage : le témoignage de Job – l’obéissance jusqu’à la mort – et le témoignage de Pierre – l’amour suprême de Dieu. D’un certain aspect, tu dois être comme Job : il n’avait aucune possession matérielle et était en proie à la douleur de la chair, mais il n’a pas renié le nom de l’Éternel. Tel fut le témoignage de Job. Pierre a aimé Dieu jusqu’à la mort. Quand il est mort – quand il a été cloué sur la croix – il aimait toujours Dieu ; il ne pensait pas à sa propre perspective ou à poursuivre des ambitions glorieuses ou des pensées extravagantes, et il ne cherchait qu’à aimer Dieu et à obéir à tous les arrangements de Dieu. Telle est la norme que tu dois réaliser avant de pouvoir être considéré comme quelqu’un qui a porté témoignage, avant de devenir quelqu’un qui a été perfectionné après avoir été conquis.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Qu’est-ce que le vrai témoignage, exactement ? Le témoignage dont il est question ici comporte deux parties : l’une est le témoignage d’avoir été conquis et l’autre est le témoignage d’avoir été rendu parfait (qui, naturellement, est un témoignage qui suit les plus grandes épreuves et les tribulations de l’avenir). En d’autres mots, si tu es capable de rester ferme pendant les tribulations et les épreuves, alors tu as réalisé la deuxième étape du témoignage. Ce qui est crucial aujourd’hui, c’est la première étape du témoignage : être capable de rester ferme dans toutes les épreuves de châtiment et de jugement. C’est le témoignage d’être conquis. C’est parce qu’aujourd’hui, c’est le moment de la conquête. (Tu devrais savoir qu’aujourd’hui, c’est le temps de l’œuvre de Dieu sur la terre ; l’œuvre principale du Dieu incarné sur terre est l’usage du jugement et du châtiment pour conquérir ce groupe d’hommes qui le suivent sur terre.) Que tu sois capable ou non de témoigner d’être conquis, dépend non seulement de ta capacité de suivre jusqu’à la fin, mais, plus important encore, pendant ton expérience de chaque étape de l’œuvre de Dieu, dépend de ta capacité de vraiment connaître le châtiment et le jugement de Dieu, et de ta capacité de vraiment voir toute cette œuvre. Ce n’est pas que tu pourrais te débrouiller si tu suivais jusqu’à la fin. Tu dois être capable de te rendre volontairement dans chaque cas de châtiment et de jugement, tu dois être capable de vraiment connaître chaque étape de l’œuvre dont tu fais l’expérience et tu dois pouvoir acquérir la connaissance du tempérament de Dieu et obéir à Son tempérament. C’est le témoignage ultime d’être conquis qui est requis de toi. Le témoignage d’être conquis se réfère principalement à ta connaissance de l’incarnation de Dieu. Fondamentalement, cette étape du témoignage porte sur l’incarnation de Dieu. Ce que tu fais ou dis devant les hommes du monde ou ceux qui exercent le pouvoir n’a pas d’importance ; ce qui compte avant tout, c’est que tu sois capable d’obéir à toutes les paroles de la bouche de Dieu et à toute Son œuvre. Par conséquent, cette étape du témoignage s’adresse à Satan et à tous les ennemis de Dieu : les démons et les ennemis qui ne croient pas que Dieu va devenir chair une seconde fois et viendra accomplir une œuvre encore plus grande et, en outre, ne croient pas au fait du retour de Dieu dans la chair. En d’autres mots, elle s’adresse à tous les antéchrists, tous les ennemis qui ne croient pas à l’incarnation de Dieu.

[…]

Le témoignage des derniers jours est un témoignage qui vérifie si tu peux être rendu parfait, c’est-à-dire, le témoignage final est que, ayant compris toutes les paroles prononcées par la bouche de Dieu incarné, tu en viens à posséder la connaissance de Dieu et à être certain de Lui, tu vis toutes les paroles de la bouche de Dieu et accomplis les conditions que Dieu exige de toi : avoir le style de Pierre et la foi de Job, de sorte que tu peux obéir jusqu’à la mort, te donner entièrement à Lui, et finalement atteindre une image de l’homme qui est à la hauteur, ce qui signifie l’image de quelqu’un qui a été conquis et rendu parfait après avoir fait l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu. C’est le témoignage qui doit être porté par celui qui est finalement rendu parfait.

Extrait de « Pratique (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Porter un témoignage retentissant à Dieu est principalement lié à la question de savoir si tu as une compréhension du Dieu concret ou non, et si tu es capable ou non d’obéir devant cette personne qui n’est pas seulement ordinaire, mais normale, et même d’obéir jusqu’à la mort. Si tu portes vraiment un témoignage à Dieu par cette obéissance, cela signifie que tu as été obtenu par Dieu. Être capable d’obéir jusqu’à la mort et être libre de plaintes devant Lui, ne pas faire de jugements, ne pas calomnier, ne pas avoir de notions et n’avoir aucune autre intention, c’est de cette manière que Dieu gagnera de la gloire. L’obéissance devant une personne ordinaire qui est méprisée par l’homme et être capable d’obéir jusqu’à la mort sans aucune notion, c’est un témoignage vrai. La réalité dans laquelle Dieu exige que les gens entrent est que tu sois capable d’obéir à Ses paroles, capable de mettre Ses paroles en pratique, capable de te prosterner devant le Dieu concret et de connaître ta propre corruption, capable d’ouvrir ton cœur devant Lui et, à la fin, que tu sois gagné par Lui à travers ces paroles qui sont Siennes. Dieu gagne la gloire lorsque ces paroles te conquièrent et te rendent pleinement obéissant envers Lui ; par cela, Il couvre Satan de honte et achève Son œuvre.

Extrait de « Les gens qui peuvent être absolument obéissants envers la réalité de Dieu sont ceux qui aiment vraiment Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu vient, les gens doivent apprécier Sa majesté et Sa colère, mais peu importe la dureté de Ses paroles, Il vient pour sauver et perfectionner l’humanité. En tant que créatures, les gens doivent remplir les devoirs qui leur incombent et témoigner de Dieu au milieu de l’épurement. Dans chaque épreuve, ils doivent rendre le témoignage qui convient et porter un retentissant témoignage envers Dieu. C’est un vainqueur. Peu importe comment Dieu t’épure, tu demeures plein de confiance et ne perds jamais confiance en Dieu. Tu fais ce que l’homme est censé faire. C’est ce que Dieu exige de l’homme, et le cœur de l’homme doit être disposé à revenir entièrement à Lui et à se tourner vers Lui à chaque instant. C’est un vainqueur. Ceux à qui Dieu se réfère en tant que vainqueurs sont ceux qui sont encore capables de témoigner, de maintenir leur confiance et leur dévouement envers Dieu lorsqu’ils subissent l’influence de Satan et le siège de Satan, c’est-à-dire lorsqu’ils subissent les forces des ténèbres. Si tu es toujours en mesure de maintenir un cœur pur et ton véritable amour pour Dieu, quoi qu’il en soit, tu es témoin devant Dieu, et c’est ce que Dieu appelle être un vainqueur.

Extrait de « Tu dois maintenir ta dévotion à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme s’il était né des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job vint des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille. Par exemple, si tu as des préjugés envers tes frères et sœurs, il y a des paroles que tu voudras dire, des paroles qui te sembleront ne pas plaire à Dieu, mais si tu ne les prononces pas, tu ressentiras un malaise interne et, à ce moment-là, une bataille commencera en toi : « Est-ce que je parle ou non ? » Telle est la bataille. Ainsi, en tout ce que tu rencontres, il y a une bataille, et quand il y a une bataille en toi, grâce à ta coopération réelle et à ta souffrance réelle, Dieu travaille en toi. Finalement, à l’intérieur, tu es en mesure de mettre la question de côté et la colère est naturellement éteinte. Tel est l’effet de ta coopération avec Dieu. Tout ce que les gens font requiert qu’ils paient un certain prix dans leurs efforts. Sans difficulté réelle, ils ne peuvent pas satisfaire Dieu, ils ne sont même pas près de satisfaire Dieu, et ils ne font que débiter des slogans creux ! Ces slogans vides peuvent-ils satisfaire Dieu ? Quand Dieu et Satan se battent dans le domaine spirituel, comment dois-tu satisfaire Dieu et comment dois-tu tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur ? Tu devrais savoir que tout ce qui t’arrive est une grande épreuve et le moment où Dieu a besoin que tu portes témoignage. Extérieurement, elles pourraient ne pas sembler très importantes, mais quand ces choses se produisent, elles montrent si oui ou non tu aimes Dieu. Si tu L’aimes, tu seras en mesure de tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur, et si tu n’as pas mis Son amour en pratique, cela montre que tu n’es pas quelqu’un qui met la vérité en pratique, que tu es sans la vérité et sans vie, que tu es une paille ! Tout ce qui arrive aux gens est quand Dieu a besoin qu’ils tiennent ferme dans leur témoignage en Sa faveur. Rien de majeur ne t’est arrivé jusqu’à ce moment et tu ne portes pas un grand témoignage, mais chaque détail de ta vie quotidienne se rapporte au témoignage en faveur de Dieu. Si tu peux gagner l’admiration de tes frères et sœurs, des membres de ta famille et de tous ceux qui t’entourent ; si, un jour, les non-croyants viennent et admirent tout ce que tu fais et voient que tout ce que Dieu fait est merveilleux, alors tu auras porté témoignage. Bien que tu n’aies aucune connaissance et que ta qualité soit de mauvaise qualité, grâce à Dieu qui te rend parfait, tu es en mesure de Le satisfaire et d’être soucieux de Sa volonté. D’autres verront le grand travail qu’Il a fait dans des gens du calibre le plus pauvre. Les gens en viennent à connaitre Dieu, deviennent des vainqueurs devant Satan et fidèles à Dieu dans une certaine mesure. Donc, personne ne sera plus solide que ce groupe de gens. Cela sera le plus grand témoignage.

Extrait de « Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, tu peux chercher à être perfectionné ou chercher des changements dans ton humanité extérieure et des améliorations dans ton calibre, mais il est d’une importance capitale que tu comprennes que tout ce que Dieu fait aujourd’hui a un sens et est bénéfique : cela te permet de vivre dans un pays de souillure et d’échapper à la souillure, de t’en défaire. Ça te permet de surmonter l’influence de Satan et de rejeter l’obscure influence de Satan. En te concentrant sur ces choses, tu es protégé dans cette terre de souillure. En fin de compte, quel témoignage te demandera-t-on de rendre ? Tu vis dans un pays de souillure, mais tu peux devenir saint. Tu n’es plus souillé et impur. Tu vis sous le domaine de Satan, mais tu te défais de l’influence de Satan et tu n’es pas possédé ou harcelé par Satan, et tu vis dans les mains du Tout-Puissant. Cela est le témoignage et la preuve de la victoire dans le combat contre Satan. Tu peux abandonner Satan. Ce que tu vis ne révèle pas Satan, mais démontre ce que Dieu exigeait de l’homme quand Il l’a créé : l’humanité normale, la rationalité normale, la perspicacité normale, la résolution normale d’aimer Dieu et la fidélité à Dieu. Tel est le témoignage rendu par une créature de Dieu. Tu dis : « Nous vivons dans un pays de souillure, mais à cause de la protection de Dieu, à cause de Sa direction, et parce qu’Il nous a conquis, nous nous sommes défaits de l’influence de Satan. Que nous puissions obéir aujourd’hui est aussi l’effet d’être conquis par Dieu. Ce n’est pas parce que nous sommes bons ou parce que nous avons naturellement aimé Dieu, c’est parce que Dieu nous a choisis et nous a prédestinés que nous avons été conquis aujourd’hui, que nous pouvons Lui rendre témoignage et Le servir ; donc, aussi, c’est parce qu’Il nous a choisis et nous a protégés que nous avons été sauvés et délivrés du domaine de Satan, et que nous pouvons nous détacher de la souillure et être purifiés dans la nation du grand dragon rouge. » En outre, ce que tu vis à l’extérieur montrera que tu as l’humanité normale, que tu parles raisonnablement, et que tu vis comme une personne normale. Quand les autres te voient, ils ne devraient pas dire : « N’est-ce pas l’image du grand dragon rouge ? Le comportement des sœurs est indigne d’une sœur, le comportement des frères est indigne d’un frère, et ils n’ont pas la courtoisie des saints. » Ils ne devraient pas dire : « Pas étonnant que Dieu ait dit qu’ils sont les descendants de Moab. Il avait tout à fait raison ! » Si les gens vous regardent et disent : « Bien que Dieu ait dit que vous êtes des descendants de Moab, ce que vous vivez prouve que vous avez rejeté l’influence de Satan ; bien que ces choses soient encore en vous, vous pouvez leur tourner le dos. », cela montrera que vous avez été complètement conquis. Vous qui avez été conquis et sauvés, vous direz : « C’est vrai que nous sommes les descendants de Moab, mais nous avons été sauvés par Dieu, et bien que les descendants de Moab aient été abandonnés, maudits et exilés parmi les païens par le peuple d’Israël, aujourd’hui, Dieu nous a sauvés. C’est vrai que nous sommes le plus corrompu de tous les peuples. Cela a été décrété par Dieu, c’est un fait indéniable par tous. Mais aujourd’hui, nous avons échappé à cette influence. Nous détestons notre ancêtre, nous sommes prêts à tourner le dos à notre ancêtre, à l’abandonner complètement et à obéir à tous les arrangements de Dieu, à agir selon la volonté de Dieu, à accomplir Ses exigences envers nous et à satisfaire la volonté de Dieu. Moab a trahi Dieu, il n’a pas agi selon la volonté de Dieu et Dieu le détestait. Mais nous devrions nous soucier du cœur de Dieu, et aujourd’hui, puisque nous comprenons la volonté de Dieu, nous ne pouvons pas trahir Dieu et nous devons renoncer à notre ancien ancêtre ! »

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Dès que Dieu devient la vie des gens, ils deviennent incapables de laisser Dieu. Cela n’est-il pas l’action de Dieu ? Il n’y a pas de plus grand témoignage ! Dieu a œuvré jusqu’à un certain point. Il a dit que les gens devaient exécuter du service, être châtiés ou mourir, et les gens n’ont pas résisté, ce qui montre qu’ils ont été conquis par Dieu. Les gens qui ont la vérité sont ceux qui, dans leurs expériences réelles, peuvent rester solides dans leur témoignage, rester solides dans leur position, se tenir du côté de Dieu, sans jamais reculer, et qui peuvent avoir une relation normale avec les gens qui aiment Dieu. Quand des choses leur arrivent, ces gens obéissent à Dieu complètement et peuvent obéir à Dieu jusqu’à la mort. Ta pratique et tes révélations dans la vie réelle témoignent de Dieu ; elles indiquent que l’homme vit Dieu et témoigne de Dieu, et cela, c’est vraiment la jouissance de l’amour de Dieu. Lorsque tu auras expérimenté à ce point, l’effet escompté aura été acquis.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : Est-ce un vrai témoignage de foi en Dieu si l’on jouit seulement de la grâce de Dieu ?

Suivant : Pourquoi le gouvernement communiste chinois persécute-t-il, réprime-t-il et assujettit-il férocement le Dieu Tout-Puissant et l’Église de Dieu Tout-Puissant ?

Contenu connexe