Dieu Lui-même, l’Unique I

L’autorité de Dieu (I)

Mes derniers échanges étaient à propos de l’œuvre de Dieu, du tempérament de Dieu, et de Dieu Lui-même. Après avoir entendu ces échanges, sentez-vous que vous avez acquis une compréhension et une connaissance du tempérament de Dieu ? Pouvez-vous évaluer le niveau de votre compréhension et de vos connaissances ? Pouvez-vous leurs accorder une note ? Est-ce que ces conférences vous donnent une compréhension plus profonde de Dieu ? Peut-on dire que cette compréhension est une vraie connaissance de Dieu ? Peut-on dire que cette connaissance et compréhension de Dieu sont une connaissance de l’essence de Dieu, et de tout ce qu’Il a et est ? Non, évidemment pas ! C’est parce que ces échanges ne nous ont donné qu’une compréhension d’une partie du tempérament de Dieu, et ce qu’Il a et ce qu’il est et non pas tout, ou la totalité de cette notion. Les échanges vous ont permis de comprendre une partie de l’œuvre autrefois entreprise par Dieu, à travers laquelle vous avez vu le tempérament de Dieu, et ce qu’Il a et est, ainsi que l’approche et la pensée derrière tout ce qu’Il a fait. Mais ce n’est que littéral, une compréhension parlée de Dieu, dans votre cœur, vous restez incertain quant à Sa véracité partielle ou totale. Qu’est-ce qui principalement rend plus réelle votre compréhension de ces choses ? Elle est déterminée par l’impact de la parole de Dieu et Son tempérament sur ce que vous avez vraiment tiré de vos expériences réelles, et combien vous avez été en mesure de voir et de connaître pendant ces expériences réelles. « Les derniers échanges nous ont permis de comprendre les réalisations de Dieu, les pensées de Dieu, et, encore plus, l’attitude de Dieu envers l’humanité et la base de Ses actions, ainsi que les principes de Ses actions. Et donc nous en sommes venus à comprendre le tempérament de Dieu, et avons connu la totalité de Dieu. » Quelqu’un a-t-il prononcé ces mots ? Est-il juste de dire cela ? Cela ne l’est clairement pas. Et pourquoi dis-Je que cela ne l’est pas ? Le tempérament de Dieu, et ce qu’Il a été et est, sont exprimés dans les choses qu’Il a faites et les paroles qu’Il a prononcées. L’homme est capable de voir ce que Dieu a et ce qu’Il est par l’œuvre qu’Il a fait et les mots qu’Il a prononcés, mais ceci veut dire que l’œuvre et les mots permettent à l’homme de ne comprendre qu’une partie du tempérament de Dieu, et une partie de ce qu’Il a et de ce qu’Il est. Si l’homme veut acquérir une compréhension plus vaste et profonde de Dieu, l’homme doit en connaître plus sur les paroles et le travail de Dieu. Bien que l’homme ne gagne qu’une compréhension partielle de Dieu lorsqu’il vit une partie des mots ou de l’œuvre de Dieu, est-ce que cette compréhension partielle représente bien le tempérament de Dieu ? Est-ce que cela représente l’essence de Dieu ? Bien sûr, cela représente le vrai tempérament de Dieu, et l’essence de Dieu, il n’y a pas de doute. Quel que soit le moment ou le lieu, ou de quelle manière Dieu fait Son œuvre, ou sous quelle forme Il apparaît à l’homme, ou de quelle manière Il exprime Sa volonté, tout ce qu’Il révèle et exprime représente Dieu Lui-même, l’essence de Dieu et ce qu’Il a et ce qu’Il est. Dieu accomplit Son œuvre avec ce qu’Il a et ce qu’Il est, et sous Sa véritable identité ; cela est absolument vrai. Pourtant, aujourd’hui, les gens n’ont qu’une compréhension partielle de Dieu par Ses paroles, et par ce qu’ils entendent quand ils écoutent la prédication, et ainsi dans une certaine mesure, cette compréhension ne peut être considérée que comme une connaissance théorique. Compte tenu de ton état actuel, tu ne peux vérifier ta compréhension ou connaissance de Dieu que tu as entendu, vu ou connu et compris dans ton cœur aujourd’hui, si chacun de vous ne vis pas cela dans ses expériences réelles, et que tu ne viennes qu’à comprendre que petit à petit. Si Je n’avais partagé ces mots avec vous, seriez-vous en mesure d’atteindre la vraie connaissance de Dieu uniquement par vos expériences ? Pour le faire, Je le crains, ce serait très difficile. C’est parce que les gens doivent d’abord avoir les paroles de Dieu, afin de savoir comment en faire l’expérience. Peu importe combien de paroles de Dieu les gens absorbent, ils ne peuvent actuellement faire l’expérience que de ce nombre de mots. Les paroles de Dieu montrent le chemin à parcourir, et guident l’homme dans son expérience. En bref, pour ceux qui ont une certaine expérience vraie, ces derniers échanges sauront les aider à atteindre une compréhension plus profonde de la vérité, et une connaissance plus réaliste de Dieu. Mais pour ceux qui ne possèdent pas une expérience vraie, ou qui ont tout juste commencé leur expérience, ou ont tout juste commencé à toucher à la réalité, ceci est un grand test.

Le contenu principal des derniers échanges concerne le tempérament de Dieu, l’œuvre de Dieu, et Dieu Lui-même. Qu’avez-vous vu dans les parties clés et centrales de tout ce dont Je vous ai parlé ? Grâce à ces échanges, êtes-vous en mesure de reconnaître que Celui qui a réalisé l’œuvre, et a révélé Ses tempéraments, est le Dieu unique, Lui-même, souverain de toutes choses ? Si votre réponse est oui, alors qu’est-ce qui vous amène une telle conclusion ? Quels aspects vous portent à cette conclusion ? Quelqu’un peut-il Me le dire ? Je sais que les derniers échanges vous ont profondément touchés, et ont fourni un nouveau départ dans votre cœur pour votre connaissance de Dieu, ce qui est important. Mais même si vous avez connu une grande progression dans votre compréhension de Dieu par rapport à avant, votre définition de l’identité de Dieu n’a pas encore progressé au-delà des noms de l’Éternel, Dieu de l’ère de la Loi, le Seigneur Jésus de l’ère de la Grâce, et Dieu Tout-Puissant de l’ère du Règne. Ce qui veut dire que, malgré que ces échanges au sujet du tempérament de Dieu, l’œuvre de Dieu, et Dieu Lui-même vous aient donné une certaine compréhension des mots autrefois prononcés par Dieu, et de l’œuvre autrefois accomplie par Dieu, et l’être et les possessions autrefois révélés par Dieu, vous êtes incapables de fournir une vraie définition et une orientation exacte du mot « Dieu ». Pas plus que vous n’avez une orientation et une connaissance de l’état et de l’identité de Dieu Lui-même, c’est-à-dire le statut de Dieu entre toutes choses et dans tout l’univers. Parce que les échanges précédents au sujet de Dieu Lui-même et du tempérament de Dieu, tout le contenu a été basé sur les précédentes expressions et révélations de Dieu enregistrées dans la Bible. Pourtant, il est difficile pour l’homme de découvrir L’être et les biens qui sont révélés et exprimés par Dieu pendant, ou en dehors de Sa gestion et du salut de l’humanité. Donc, même si vous comprenez L’être et Ses possessions qui ont été révélés dans l’œuvre que Dieu a fait autrefois, votre définition de l’identité et du statut de Dieu est encore loin de celle du Dieu unique, Celui qui détient la souveraineté sur toutes choses, et est différente de celle du Créateur. Les derniers échanges ont fait que tout le monde ressente la même chose : Comment l’homme peut-il connaître les pensées de Dieu ? Si quelqu’un devait vraiment le savoir, alors cette personne serait très certainement Dieu, car Dieu seul connaît Ses propres pensées, et Dieu Lui-même connaît la base et l’approche derrière tout ce qu’Il fait. Il semble rationnel et logique pour vous de reconnaître l’identité de Dieu d’une telle façon, mais qui peut dire du tempérament et de l’œuvre de Dieu que c’est vraiment l’œuvre de Dieu Lui-même, et non le travail de l’homme, un travail qui ne peut être fait au nom de Dieu par l’homme ? Qui peut voir que cette œuvre relève de la souveraineté de Celui qui a l’essence et la puissance de Dieu ? Ce qui revient à-dire, par quelles caractéristiques ou essence reconnaissez-vous qu’Il est Dieu Lui-même, qu’Il a l’identité de Dieu, et est Celui qui détient la souveraineté sur toutes choses ? Avez-vous déjà pensé à cela ? Si vous ne l’avez pas fait, alors cela prouve une chose : Les derniers échanges ne vous ont donné qu’une certaine compréhension d’une partie de l’histoire dans laquelle Dieu a réalisé Son œuvre, et de l’approche, la manifestation, et les révélations de Dieu au cours de cette œuvre. Bien que cette compréhension fait que chacun de vous reconnaisse au-delà de tout doute que Celui qui a effectué ces deux étapes d’œuvre est le Dieu Lui-même en qui vous croyez et que vous suivez, et Celui que vous devez toujours suivre, vous êtes toujours incapables de reconnaître qu’Il est le Dieu qui existe depuis la création du monde, et qui doit exister pour l’éternité, ni n’êtes-vous en mesure de reconnaître qu’Il est Celui qui mène et détient la souveraineté sur toute l’humanité. Vous n’avez sûrement jamais pensé à ce problème. Que ce soit l’Éternel ou le Seigneur Jésus, à travers quels aspects de l’essence et de la manifestation êtes-vous en mesure de reconnaître que non seulement Il est le Dieu que vous devez suivre, mais aussi Celui qui commande l’humanité et détient la souveraineté sur le sort de l’humanité, qui est, de plus, le Dieu unique, qui détient Lui-même la souveraineté sur les cieux et la terre et sur toutes les choses ? Par quels canaux reconnaissez-vous que Celui auquel vous croyez et suivez est Dieu Lui-même qui détient la souveraineté sur toutes choses ? Par quels canaux connectez-vous le Dieu auquel vous croyez au Dieu qui détient la souveraineté sur le sort de l’humanité ? Qu’est-ce qui vous permet de reconnaître que le Dieu auquel vous croyez est le Dieu unique, Lui-même, qui est dans les cieux et sur la terre, et parmi toutes les choses ? Tel est le problème que Je vais résoudre dans la prochaine section.

Les problèmes auxquels vous n’avez jamais pensé ou ne pouvez pas penser pourraient bien être ceux qui sont les plus cruciaux pour la connaissance de Dieu, et dans lesquels peuvent être recherchées les vérités inatteignables pour l’homme. Lorsque ces problèmes vous incombent, et que vous devez les affronter, et que vous êtes obligés de faire un choix, si vous êtes incapable de les résoudre complètement à cause de votre insouciance, votre ignorance, ou parce que vos expériences sont trop superficielles et il vous manque une vraie connaissance de Dieu, alors ils deviendront le plus grand obstacle et la plus grande entrave sur le chemin de votre croyance en Dieu. Et donc, Je pense qu’il est nécessaire de discuter avec vous à ce propos. Savez-vous quel est votre problème maintenant ? Connaissez-vous les problèmes dont Je parle ? Sont-ils les problèmes auxquels vous ne pouvez faire face ? Sont-ils les problèmes que vous ne comprenez pas ? Sont-ils des problèmes qui n’ont jamais eu lieu pour vous ? Ces problèmes sont-ils importants pour vous ? Sont-ils vraiment des problèmes ? Cette question est une source de grande confusion pour vous, ce qui montre que vous ne disposez pas d’une vraie compréhension de Dieu en qui vous croyez, et que vous ne prenez pas au sérieux. Certaines personnes disent : « je sais qu’Il est Dieu, et je Le suis, parce que Ses paroles sont l’expression de Dieu. C’est assez. Quelle autre preuve est nécessaire ? Certes, ne devons-nous pas avoir des doutes sur Dieu ? Certes, ne sommes-nous pas censés tester Dieu ? Certes, ne devrions-nous pas remettre en cause l’essence de Dieu et l’identité de Dieu Lui-même ? » Peu importe si vous pensez de cette manière, Je n’avance pas ces questions afin de vous confondre au sujet de Dieu, ou pour vous tester, encore moins pour vous donner des doutes sur l’identité et l’essence de Dieu. Au contraire, Je le fais pour encourager en vous une meilleure compréhension de l’essence de Dieu, et une plus grande certitude et une foi sur le statut de Dieu, afin que Dieu puisse devenir Le Seul dans le cœur de tous ceux qui suivent Dieu, et que l’état d’origine de Dieu en tant que Créateur, le Maître de toutes choses, le Dieu unique Lui-même puisse être restauré dans le cœur de chaque créature. Ceci est également le thème dont Je vais discuter durant cet échange.

Maintenant, commençons à lire les Écritures suivantes de la Bible.

  1. Dieu utilise des mots pour créer toutes choses

  1) (Gen 1:3-5) Dieu dit: Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

2) (Gen 1:6-7) Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux. Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi.

  3) (Gen 1:9-11) Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi. Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon. Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi. 

  4) (Gen 1:14-15) Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi.

  5) (Gen 1:20-21) Dieu dit: Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel. Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce ; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.

  6) (Gen 1:24-25) Dieu dit: Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi. Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. 

Le premier jour, le jour et la nuit de l’humanité sont nés et se tiennent grâce à l’autorité de Dieu

Penchons-nous sur le premier passage : « Dieu dit: Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour. » (Gen 1:3-5). Ce passage décrit le premier acte de Dieu au début de la création, et le premier jour que Dieu passa dans lequel il y avait une soirée et une matinée. Mais ce fut une journée extraordinaire : Dieu commença à préparer la lumière pour toutes les choses, et, en outre, sépara la lumière des ténèbres. Ce jour-là, Dieu commença à parler, et Ses paroles et Son autorité existèrent côte à côte. Son autorité commença à se manifester entre toutes choses, et Sa puissance se propagea entre toutes les choses en conséquence de Ses paroles. Depuis ce jour, toutes les choses ont été formées et se tiennent grâce à la parole de Dieu, l’autorité de Dieu, et la puissance de Dieu, et tout a commencé à fonctionner grâce à la parole de Dieu, l’autorité de Dieu, et la puissance de Dieu. Quand Dieu prononça les mots « Que la lumière soit ! » alors la lumière fut. Dieu ne S’est pas embarqué sur n’importe quelle entreprise ; la lumière était apparue à la suite de Ses paroles. Cette lumière Dieu l’appela le jour, et dont l’existence de l’homme dépend toujours aujourd’hui. Par le commandement de Dieu, son essence et sa valeur n’ont jamais changé, jamais disparu. Son existence montre l’autorité et la puissance de Dieu, et proclame l’existence du Créateur, et confirme, encore et encore, l’identité et le statut du Créateur. Elle n’est pas intangible, ou illusoire, mais une véritable lumière visible par l’homme. À partir de ce moment, dans ce monde vide dans lequel « La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme » la première chose matérielle s’est produite. Cette chose venait des mots de la bouche de Dieu, et est apparue dans le premier acte de la création de toutes choses grâce à l’autorité et aux énoncés de Dieu. Peu après, Dieu ordonna à la lumière et aux ténèbres de se séparer… Tout changea et fut achevé en raison des paroles de Dieu… Dieu appela cette lumière « jour », et il appela les ténèbres « nuit ». Depuis cet instant, le premier soir et le premier matin ont été produits dans le monde que Dieu visa à créer, et Dieu dit que c’était le premier jour. Ce jour était le premier jour de la création du Créateur de toutes choses, et a été le début de la création de toutes choses, et a été la première fois que l’autorité et la puissance du Créateur ont été montrées dans ce monde qu’Il a créé.

Par ces mots, l’homme est capable de voir l’autorité de Dieu, et l’autorité de la parole de Dieu, et la puissance de Dieu. Parce que Dieu seul est doué d’une telle puissance, et ainsi Dieu seul a cette autorité, et parce que Dieu a cette autorité, ainsi Dieu seul a telle puissance. Se pourrait-il qu’un homme ou un objet puisse posséder une telle autorité, un tel pouvoir ? Y a-t-il une réponse dans votre cœur ? En dehors de Dieu, y-a-t-il un être créé ou non-créé qui possède une telle autorité ? Avez-vous déjà vu un exemple d’une telle chose dans tous autres livres ou publications ? Y a-t-il une archive disant que quelqu’un a créé les cieux et la terre et toutes les choses ? Cela n’apparait dans aucun autres livres ou registres ; ce sont, bien sûr, les seuls mots qui font autorité et puissance au sujet magnifique de la création du monde par Dieu, qui sont enregistrés dans la Bible, et ces mots parlent pour l’autorité unique de Dieu, et l’identité unique de Dieu. Cette autorité et puissance peuvent-elles symboliser l’identité unique de Dieu ? Peuvent-elles être supposées posséder par Dieu, et Dieu seul ? Sans aucun doute, Dieu Lui-même possède une telle autorité et un tel pouvoir ! Cette autorité et ce pouvoir ne peuvent être possédés ou remplacés par tout être créé ou non-créé ! Est-ce l’une des caractéristiques de l’unique Dieu Lui-même ? En avez-vous été témoins ? Ces mots, rapidement et clairement, permettent aux gens de comprendre le fait que Dieu est doué d’une autorité unique, et d’un pouvoir unique, et qu’Il possède l’identité et le statut suprême. De l’échange ci-dessus, pouvez-vous dire que le Dieu auquel vous croyez est le Dieu unique, Lui-même ?

Le deuxième jour, l’autorité de Dieu organise les eaux, et crée le firmament, et l’espace pour que la survie humaine la plus élémentaire apparaisse

Lisons le second passage de la Bible :

Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux. Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi. (Gen 1:6-7). Quels changements se sont produits après que Dieu ait dit « Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux. » ? Dans les Écritures, il est dit : « Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. » Quel fut le résultat après que Dieu ait parlé et agit ainsi ? La réponse se trouve dans la dernière partie du passage : « Et cela fut ainsi. »

Ces deux phrases courtes enregistrent un événement magnifique, et décrivent une scène merveilleuse – la formidable entreprise dans laquelle Dieu contrôla les eaux, et a créé un espace dans lequel l’homme pouvait exister…

Dans cette image, les eaux et le firmament apparaissent devant les yeux de Dieu et en un instant ils sont divisés par l’autorité de la parole de Dieu, et séparés en un dessus et un dessous de la manière désignée par Dieu. Ce qui veut dire que, le firmament créé par Dieu couvre non seulement les eaux du dessous, mais prends aussi en charge les eaux du dessus… En cela, l’homme ne peut pas s’empêcher de regarder, muettement, et de haleter en admiration de la splendeur de la scène dans laquelle le Créateur a transféré les eaux, et a commandé aux eaux, et a créé le firmament, par la force de Son autorité. A travers les paroles de Dieu, et la puissance de Dieu, et l’autorité de Dieu, Dieu a réalisé un autre grand exploit. N’est-ce pas là, la puissance de l’autorité du Créateur ? Laissez-nous utiliser les Écritures pour expliquer les actes de Dieu : Dieu a prononcé Ses paroles, et grâce aux paroles de Dieu, il se trouva un firmament au milieu des eaux. En même temps, un énorme changement survint dans cet espace grâce à ces paroles de Dieu, et le changement n’était pas du tout ordinaire, mais une sorte de substitution où rien devinrent quelque chose. Il est né de la pensée du Créateur, et est devenu quelque chose à partir de rien grâce aux paroles prononcées par le Créateur, et, de plus, à partir de ce point, il existera et tiendra bon, et se déplacera, changera, et se renouvellera en conformité avec les pensées du Créateur. Ce passage décrit le deuxième acte du Créateur dans Sa création du monde entier. Ce fut une autre expression de l’autorité et de la puissance du Créateur, et cela a été une autre entreprise novatrice du Créateur. Ce jour était le deuxième jour que le Créateur avait passé depuis la fondation du monde, et ce fut un autre jour merveilleux pour Lui : Il a marché parmi la lumière, Il a apporté le firmament, Il a organisé et dirigé les eaux, et Ses actes, Son autorité et Sa puissance ont été mis au travail dans le nouveau jour…

Y avait-il un firmament au milieu des eaux avant que Dieu ne dise Ses paroles ? Bien sûr que non ! Et qu’en est-il après que Dieu ait dit : « Qu'il y ait une étendue entre les eaux » ? Les choses prévues par Dieu sont apparues ; il y avait un firmament au milieu des eaux, et les eaux se sont séparées parce que Dieu a dit : « qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux. » De cette façon, en suivant les paroles de Dieu, deux nouveaux objets, deux choses nouvellement nées, sont apparues parmi toutes les choses à la suite de l’autorité et de la puissance de Dieu. Et que ressentez-vous à propos de l’apparition de ces deux nouvelles choses ? Sentez-vous la grandeur de la puissance du Créateur ? Sentez-vous la force unique et extraordinaire du Créateur ? La grandeur de cette force et de cette puissance vient de l’autorité de Dieu, et cette autorité est une représentation de Dieu Lui-même, et une caractéristique unique de Dieu Lui-même.

Est-ce que ce passage vous donne un autre sens profond de l’unicité de Dieu ? Mais cela est loin d’être suffisant ; l’autorité et le pouvoir du Créateur vont bien au-delà. Son caractère unique vient non seulement du fait qu’Il soit doté d’une essence différente de celle de toute créature, mais aussi parce que Son autorité et Son pouvoir sont extraordinaires, sans limites, suprême à tous, et sont au-dessus de tout, et, de plus, parce que Son autorité et ce qu’Il a et ce qu’Il est peuvent créer la vie, et produire des miracles, et peuvent rendre chaque minute et chaque seconde spectaculaire et extraordinaire, et en même temps, Il est capable de gouverner la vie qu’Il crée, et maintenir Sa souveraineté sur les miracles et chaque minute et chaque seconde qu’Il crée.

Le troisième jour, les paroles de Dieu donnent naissance à la terre et aux océans, et l’autorité de Dieu permet au monde à regorger de vie

Ensuite, lisons la première phrase de la Genèse 1:9-11 :

  « Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. » Quels changements se sont produits après que Dieu ait simplement dit, « Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. » ? Et qu’est-ce qui était là dans cet espace en dehors de la lumière et du firmament ? Dans les Écritures, il est écrit : « Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon. » Cela veut dire qu’il y avait maintenant des terres et des océans dans cet espace, et la terre et la mer ont été séparées. L’apparition de ces nouvelles choses a suivi le commandement de la bouche de Dieu, « et cela fut ainsi ». Est-ce que l’Écriture décrit Dieu S’affairant pendant qu’Il faisait cela ? Est-ce qu’elle Le décrit comme Se livrant à un travail physique ? Alors, comment tout cela a été fait par Dieu ? Comment Dieu a-t-Il provoqué la création de ces nouvelles choses ? Il va de soi que Dieu a utilisé Ses mots pour réaliser tout cela, pour créer l’intégralité de cela.

Dans les trois passages ci-dessus, nous avons appris l’existence de trois grands événements. Ces trois grands événements sont apparus et ont été amenés à exister, à travers les paroles de Dieu, et c’est grâce à Ses paroles que, l’un après l’autre, ils sont apparus devant les yeux de Dieu. Ainsi, on peut voir que « Dieu parle, et cela s’accomplira ; Il commande, et cela sera fait fermement » ce ne sont pas des mots creux. L’essence de Dieu est confirmée à l’instant où Ses pensées sont conçues, et quand Dieu ouvre Sa bouche pour parler, Son essence est entièrement exposée.

Continuons à la dernière phrase de ce passage : « Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi ». Alors que Dieu parlait, toutes ces choses ont été faites suivant les pensées de Dieu, et en un instant, un assortiment de petites formes de vie délicates sont apparues, titubant, piquant leur tête à travers le sol, et avant même d’avoir secoué les morceaux de saleté de leurs corps, se sont joyeusement saluées en hochant la tête et souriant au monde. Ils ont remercié le Créateur pour la vie qu’Il leur avait donnée, et annoncé au monde qu’ils étaient une partie de toutes choses, et qu’ils allaient chacun consacrer leur vie à montrer de suite l’autorité du Créateur. Alors que les paroles de Dieu étaient prononcées, la terre est devenue verte et luxuriante, toutes sortes d’herbes qui pourraient être appréciées par l’homme sont apparues brusquement et grandirent au sol, les montagnes et les plaines sont devenues densément peuplées d’arbres et de forêts… Ce monde aride, où il n’y avait pas eu de trace de vie, a été rapidement recouvert d’une profusion de gazon, d’herbes et d’arbres, débordant de verdure… Le parfum de l’herbe et l’arôme du sol se répandirent dans l’air, et un éventail de plantes ont commencé à respirer en tandem avec la circulation de l’air, et ont commencé le processus de croissance. Au même instant, grâce aux paroles de Dieu et en suivant les pensées de Dieu, toutes les plantes ont commencé le cycle de vie perpétuel dans lequel elles poussent, fleurissent, donnent des fruits, et se multiplient. Elles ont commencé à se conformer strictement à leurs parcours de vie respectifs, et ont commencé à remplir leurs rôles respectifs parmi toutes les choses… Elles étaient toutes nées et ont vécu, grâce aux paroles du Créateur. Elles recevraient pour toujours la fourniture et la nourriture du Créateur, et sauraient pour toujours survivre tenacement dans tous les coins de la terre, afin de manifester l’autorité et la puissance du Créateur, et elles sauraient toujours démontrer la force de vie qui leur a été accordée par le Créateur…

La vie du Créateur est extraordinaire, Ses pensées sont extraordinaires, et Son autorité est extraordinaire, et donc, quand Ses paroles ont été prononcées, le résultat final fut « et il en fut ainsi. » Il est clair que Dieu n’a pas besoin d’utiliser Ses mains quand Il agit ; Il utilise simplement Ses pensées pour commander, et Ses mots pour ordonner, et de cette façon les choses sont accomplies. Ce jour-là, Dieu a rassemblé les eaux en un seul lieu, et laissé paraître le sol asséché, après quoi Dieu fit germer le gazon sur la terre, et Il a fait pousser les herbes produisant des graines et des arbres portant des fruits, et Dieu les a tous classés chacun selon son espèce et a fait que chacun contienne sa propre semence. Tout cela a été réalisé selon les pensées de Dieu et les commandements de la parole de Dieu, et chacun est apparu, l’un après l’autre, dans ce nouveau monde.

Quand Il n’avait pas encore commencé Son œuvre, Dieu avait déjà une image de ce qu’Il visait à atteindre dans Son esprit, et quand Dieu a entrepris de réaliser ces choses, et également lorsqu’Il a parlé du contenu de cette image, des changements dans toutes les choses ont commencé à se produire grâce à l’autorité et au pouvoir de Dieu. Indépendamment de la façon dont Dieu l’a fait, ou a exercé Son autorité, tout a été réalisé par étapes selon le plan de Dieu et grâce à la parole de Dieu, et pas à pas, des changements ont eu lieu entre le ciel et la terre grâce aux mots et à l’autorité de Dieu. Tous ces changements et événements ont montré alors l’autorité du Créateur, et l’exceptionnalité et la grandeur de la puissance de la vie du Créateur. Ses pensées ne sont pas des idées simples, ou une image vide, mais une autorité possédant de la vitalité et une énergie extraordinaire, et elles ont le pouvoir de faire changer toutes les choses, de récupérer, de se renouveler, et de périr. Et grâce à cela, toutes les choses fonctionnent grâce à Ses pensées, et, en même temps, sont achevées grâce aux paroles qu’Il énonce…

Avant que toutes choses ne soient apparues, dans les pensées de Dieu un plan complet avait depuis longtemps été élaboré, et un nouveau monde avait depuis longtemps été réalisé. Cependant le troisième jour, toutes sortes de plantes apparurent sur la terre, Dieu n’avait aucune raison de mettre fin aux étapes de Sa création de ce monde ; Il avait l’intention de continuer à prononcer Ses mots, à continuer la création de chaque nouvelle chose. Il parlerait, émettrait Ses commandements, et exercerait Son autorité et démontrerait Son pouvoir, et Il a préparé tout ce qu’Il avait planifié de préparer, toutes les choses et l’humanité qu’Il avait l’intention de créer…

Le quatrième jour, les saisons, les jours et les années de l’humanité vinrent à exister alors que Dieu exerce Son autorité encore une fois

Le Créateur a utilisé Ses mots pour accomplir Son plan, et de cette façon, Il a passé les trois premiers jours de Son plan. Pendant ces trois jours, Dieu n’a pas semblé occupé, ou Lui-même épuisé ; au contraire, Il a passé un merveilleux trois premiers jours de Son plan, et a réalisé la grande entreprise de transformation radicale du monde. Un monde nouveau est apparu devant Ses yeux, et, pièce par pièce, la belle image qui avait été scellée dans Ses pensées a finalement été révélée par les paroles de Dieu. L’apparition de chaque nouvelle chose était comme la naissance d’un nouveau-né, et le Créateur a pris plaisir à l’image qui avait été dans Ses pensées, mais qui était maintenant vivait. À cet instant, Son cœur gagna en satisfaction, mais Son plan ne faisait que commencer. En un clin d’œil, un nouveau jour était arrivé et qu’était la page suivante du plan du Créateur ? Qu’a-t-Il dit ? Et comment a-t-Il exercé Son autorité ? Et, en même temps, quelles nouvelles choses vinrent le jour dans ce nouveau monde ? Conformément aux orientations du Créateur, notre extase retomba le quatrième jour de la création de Dieu de toutes choses, un jour qui était encore un nouveau départ. Bien sûr, pour le Créateur, c’est sans aucun doute une autre journée merveilleuse, et un autre jour de la plus haute importance pour l’humanité d’aujourd’hui. C’était, bien sûr, une journée d’une valeur inestimable. Comment était-elle merveilleuse, si importante, et précieuse ? Écoutons d’abord les paroles prononcées par le Créateur…

« Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi. » (Gen 1:14-15). Ce fut un autre exercice de l’autorité de Dieu qui a été démontré par les créatures qui ont suivi Sa création de terres sèches et des plantes qui s’y trouvaient. Car pour Dieu, un tel acte était tout aussi facile, parce que Dieu a un tel pouvoir ; Dieu est aussi bon que Sa parole, et Sa parole doit être accomplie. Dieu a ordonné aux lumières d’apparaître dans le ciel, et ces lumières non seulement brillent dans le ciel et sur la terre, mais aussi servent de signes de jour et de nuit, pour les saisons, les jours et les années. C’est de cette façon, que Dieu a prononcé Ses paroles, tout acte que Dieu voulait atteindre a été accompli selon le sens de Dieu, et de la manière désignée par Dieu.

Les lumières dans le ciel sont matière dans le ciel qui peut émettre de la lumière ; elles peuvent éclairer le ciel, et peuvent éclairer la terre et les océans. Elles tournent en fonction du rythme et de la fréquence commandée par Dieu, et illuminent différentes périodes de temps sur la terre, et de cette manière des cycles de révolution des lumières provoquent que le jour et la nuit arrivent à l’est et à l’ouest du pays, et elles ne sont pas seulement des signes pour la nuit et le jour, mais à travers ces différents cycles, elles marquent aussi les fêtes et diverses journées spéciales de l’humanité. Elles sont le complément parfait et l’accompagnement aux quatre saisons – printemps, été, automne, hiver, déterminés par Dieu, ensemble les lumières servent harmonieusement comme marques régulières et précises pour les termes lunaires, les jours, et les années de l’humanité. Bien que ce ne fut qu’après l’avènement de l’agriculture que l’humanité a commencé à comprendre et à rencontrer la séparation des termes lunaires, des jours, et des années causés par les lumières créées par Dieu, en fait, les termes lunaires, les jours, et les années que l’homme comprend aujourd’hui, ont commencé à être produits il y a longtemps, le quatrième jour de la création par Dieu de toutes choses, et il en a été ainsi avec les cycles changeants du printemps, de l’été, de l’automne et de l’hiver connus de l’homme depuis longtemps, au quatrième jour de la création par Dieu de toutes choses. Les lumières créées par Dieu ont permis à l’homme de différencier régulièrement, précisément, et clairement entre la nuit et le jour, et de compter les jours, et de clairement suivre les termes lunaires et des années. (Le jour de la pleine lune signifiait l’achèvement d’un mois, et l’homme savait qu’avec l’illumination des lumières commençait un nouveau cycle, le jour de la demi-lune signifiait l’achèvement de la moitié d’un mois, qui disait à l’homme qu’un nouveau terme lunaire commençait, à partir duquel on pouvait déduire le nombre de jours et de nuits qui faisaient partie d’une période lunaire, combien de termes lunaires par saison, et combien de saisons dans une année, et tout était régulièrement affiché) Ainsi, l’homme pouvait facilement suivre les termes lunaires, jours et années signalés par la révolution des lumières. À partir de ce moment, l’humanité et toutes les choses ont inconsciemment vécu parmi l’échange ordonné de la nuit et du jour et des alternances des saisons produites par la révolution des lumières. Ce fut l’importance de la création des lumières par Le Créateur durant le quatrième jour. De même, les objectifs et l’importance de cette action du Créateur sont toujours inséparables de Son autorité et de Son pouvoir. Et donc, les lumières créées par Dieu et l’importance qu’elles apporteraient bientôt à l’homme ont été un autre coup de maître dans l’exercice de l’autorité du Créateur.

Dans ce nouveau monde, dans lequel l’humanité devait encore faire son apparition, le Créateur avait préparé « le soir et le matin », « le firmament », « la terre et les océans », « le gazon, l’herbe et les différents types d’arbres »et « la lumière, les saisons, les jours et les années » pour la nouvelle vie qu’Il allait bientôt créer. L’autorité et la puissance du Créateur ont été exprimées dans chaque nouvelle chose qu’Il a créée, et Ses paroles et Ses réalisations se sont produites en même temps, sans le moindre écart, et sans le moindre intervalle. L’apparition et la naissance de toutes ces nouvelles choses sont la preuve de l’autorité et de la puissance du Créateur : Il est aussi bon que Sa parole, et Sa parole doit être accomplie, et ce qui est accompli dure toujours. Ce fait n’a jamais changé : il l’était dans le passé, il en est ainsi aujourd’hui, et il en sera ainsi pour toute l’éternité. Quand vous regardez une fois de plus ces mots de l’Écriture, vous semblent-ils nouveaux ? Avez-vous vu du nouveau contenu, et fait de nouvelles découvertes ? En effet, les actions du Créateur ont suscité votre cœur, et guidé la direction de votre connaissance de Son autorité et de Son pouvoir, et ont ouvert la porte à votre compréhension du Créateur, et Ses actes et Son autorité ont donné vie à ces mots. Et ainsi dans ces mots l’homme a vu une expression réelle, vivante de l’autorité du Créateur, et a vraiment été témoin de la suprématie du Créateur, et a contemplé l’exceptionnalité de l’autorité et de la puissance du Créateur.

L’autorité et la puissance du Créateur produisent des miracles les uns après les autres, et Il attire l’attention de l’homme, et l’homme ne peut s’empêcher de regarder, hypnotisé, les actes étonnants nés de l’effort de Son autorité. Sa puissance phénoménale apporte joie après joie, et l’homme est ébloui et ravi, et il halète d’admiration, d’émerveillement Il L’acclame ; De plus, l’homme est visiblement ému, et il a en lui du respect, de la vénération et de l’attachement. L’autorité et les actes du Créateur ont un grand impact sur l’esprit de l’homme, ils purifient l’esprit de l’homme, et, de plus, satisfont l’esprit de l’homme. Chacune de Ses pensées, chacune de Ses paroles, et toute révélation de Son autorité est un chef-d’œuvre entre toutes choses, et est une grande entreprise digne de la compréhension et de la connaissance profonde de l’humanité créée. Quand nous comptons chaque créature née de la parole du Créateur, nos esprits sont attirés par la merveille de la puissance de Dieu, et nous nous trouvons à suivre les traces du Créateur jusqu’au lendemain : le cinquième jour de la création de Dieu de toutes choses.

  Continuons la lecture de l’Écriture de passage en passage, alors que nous jetons un coup d’œil à plus de créations du Créateur.

Le cinquième jour, des formes de vie variées et diverses présentent l’autorité du Créateur de différentes façons

L’Écriture dit, « Dieu dit: Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel. Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce ; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon. » (Gen 1 :20-21). L’Écriture nous dit clairement que, ce jour-là, Dieu créa les créatures dans les eaux et les oiseaux du ciel, ce qui veut dire qu’Il a créé les différents poissons et les oiseaux, et les a classés chacun selon le genre. De cette façon, la terre, le ciel, et les eaux ont été enrichies par la création de Dieu…

  Lorsque les paroles de Dieu ont été prononcées, une nouvelle vie fraîche, chacune avec une forme différente, s’est instantanément réveillée au milieu des paroles du Créateur elles sont venues dans le monde, se sont bousculées pour y avoir leur place, sautant, gambadant de joie… Les poissons de toutes formes et tailles ont nagé dans l’eau, des crustacés de toutes sortes jaillirent des sables, des créatures écaillées, sans coque, invertébrées ont grandi précipitamment sous différentes formes, que ce soit grandes ou petites, longues ou courtes. Ainsi de différents types d’algues commencent à croître vivement rapidement, se balançant au mouvement de la vie aquatique diverse, ondulant, exhortant les eaux stagnantes, comme pour leur dire : Agites une jambe ! Amène tes amis ! Car tu ne seras plus jamais seul ! À partir du moment où les différents êtres vivants créés par Dieu sont apparus dans l’eau, chaque nouvelle vie fraîche apporte vitalité aux eaux qui avaient été au repos depuis si longtemps, et inaugurent une nouvelle ère… À partir de là, ils se sont serrés les uns contre les autres, et se tenaient compagnie les uns les autres, et n’ont conféré aucune distinction l’un sur l’autre. L’eau existe pour les créatures qui s’y trouvent, nourrissant chaque vie a résidée dans son étreinte, et chaque vie a existée pour le bien de l’eau pour leur subsistance. Chaque vie apportant la vie à l’autre, et en même temps, chacune, de la même manière, porte témoignage du miracle et de la grandeur de la création du Créateur, et à la puissance insurpassable de l’autorité du Créateur…

  Tout comme la mer n’était plus silencieuse, la vie avait commencé aussi à combler les cieux. Un par un, les oiseaux, petits et grands, ont volé dans le ciel à partir de la terre. Contrairement aux créatures de la mer, ils avaient des ailes et des plumes couvrant leurs profiles minces et gracieux. Ils battirent des ailes, affichant fièrement et orgueilleusement leur manteau magnifique de plumes et leurs fonctions et compétences spéciales conférées par le Créateur. Ils ont fait librement, et habilement, la navette entre le ciel et la terre, à travers les prairies et les forêts… Ils étaient les chouchous de l’air, ils étaient les chouchous de toutes choses. Ils allaient bientôt devenir le lien entre le ciel et la terre, et transmettre des messages à toutes les choses… Ils ont chanté, ils ont piqué joyeusement, ils ont apporté des acclamations, des rires et du dynamisme à ce monde auparavant vide… Ils ont utilisé leur chant mélodieux et clair, utilisé les mots dans leur cœur pour louer le Créateur pour la vie qui leur avait accordée. Ils ont joyeusement dansé pour afficher la perfection et le miracle de la création du Créateur, et ils allaient consacrer toute leur vie à supporter et témoigner de l’autorité du Créateur à travers la vie spéciale qu’Il leur avait donnée…

Peu importe si elles étaient dans l’eau, ou dans le ciel, cette pléthore de choses vivantes existant dans les différentes configurations de la vie, au commandement du Créateur se sont réunis en fonction de leurs espèces respectives – et cette loi, cette règle, était inaltérable par toutes les créatures. Jamais ils n’ont osé aller au-delà des limites prévues pour eux par le Créateur, ni ne l’ont-ils pu. Comme ordonné par le Créateur, ils ont vécu et se sont multipliés, et ils ont strictement respecté au cours de la vie les lois édictées pour eux par le Créateur, et consciemment respecté Ses commandements tacites et les édits célestes et les préceptes qu’Il leur a donné, tout le l0ng et jusqu’à aujourd’hui. Ils conversaient avec le Créateur à leur façon particulière, et sont venus à apprécier le sens du Créateur, et obéirent à Ses commandements. Aucun n’a jamais transgressé l’autorité du Créateur et Sa souveraineté, et Son commandement sur eux ont été exercé au sein de Ses pensées ; aucun mot n’avait été prononcé, mais l’autorité unique du Créateur permit le contrôle dans le silence de ceux qui n’avait pas la fonction du langage et qui différait de l’humanité. L’exercice de Son autorité de cette manière spéciale a forcé l’homme à acquérir une nouvelle connaissance, et à faire une nouvelle interprétation de l’autorité unique du Créateur. Ici, Je dois vous dire qu’en ce nouveau jour, l’exercice de l’autorité du Créateur a démontré une fois de plus l’unicité du Créateur.

Maintenant, jetons un coup d’œil à la dernière phrase de ce passage de l’Écriture : « Dieu vit que cela était bon. » Que pensez-vous que cela signifie ? Ici, nous avons un aperçu des émotions de Dieu. Dieu regarda toutes les choses qu’il avait créées naître et se tenir vite debout grâce à Ses paroles, et commencer à changer progressivement. A ce moment, Dieu était-Il satisfait des diverses choses qu’Il avait faites avec Ses mots, et des divers actes qu’Il avait atteints ? La réponse est que « Dieu vit que c’était bon. » Que voyez-vous ici ? Qu’est-ce que cela représente que « Dieu vit que cela était bon. » Qu’est-ce que cela symbolise ? Cela signifie que Dieu avait le pouvoir et la sagesse pour accomplir ce qu’Il avait prévu et prescrit, pour atteindre les objectifs qu’Il s’était fixé d’accomplir. Quand Dieu avait terminé chaque tâche, a-t-Il ressenti du regret ? La réponse est toujours que « Dieu vit que cela était bon. » en d’autres termes, non seulement Il ne ressent aucun regret, mais Il est plutôt satisfait. Qu’est-ce que cela veut dire qu’Il ne sentait aucun regret ? Cela nous dit que le plan de Dieu est parfait, que Sa puissance et Sa sagesse sont parfaites, et que seulement par Son autorité, une telle perfection peut être accomplie. Quand l’homme accomplit une tâche, peut-il, comme Dieu, voir que c’est bon ? Tout ce que l’homme accompli peut-il atteindre la perfection ? L’homme peut-il compléter quelque chose une fois et pour toute l’éternité ? Tout comme l’homme dit, « rien n’est parfait, seulement mieux, » rien que l’homme fait ne peut atteindre la perfection. Quand Dieu a vu que tout ce qu’Il avait fait et accompli était bon, tout ce qui fut fait par Dieu a été fixé par Ses paroles, ce qui revient à dire que, lorsque « Dieu vit que cela était bon. » tout ce qu’Il avait fait assuma une forme permanente, fut classé en fonction du type, et fut donné une position fixe, un but et une fonction, une fois pour toute l’éternité. De plus, leur rôle parmi toutes les choses, et le voyage qu’ils devaient entreprendre au cours de la direction de Dieu de toutes choses, avaient déjà été ordonnés par Dieu, et étaient immuables. Ce fut la loi céleste donnée par le Créateur à toutes choses.

« Dieu vit que cela était bon. » Ces mots, simples, sous-estimés, si souvent ignorés, sont les paroles de la loi céleste et de l’édit céleste données à toutes les créatures par Dieu. Elles sont une autre forme de réalisation de l’autorité du Créateur, qui est plus pratique et plus profonde. Par Ses paroles, le Créateur était non seulement capable de gagner tout ce qu’Il avait planifié de gagner, et de réaliser tout ce qu’Il a entrepris de réaliser, mais Il pouvait aussi contrôler de Ses mains tout ce qu’Il avait créé, et gouverner toutes les choses qu’Il avait faites sous Son autorité, et, de plus, tout était systématique et régulier. Toutes les choses vivaient et mouraient ainsi selon Sa parole et, de surcroit, existaient par Son autorité au milieu de la loi qu’Il avait énoncée, et aucune n’a été exemptée ! Cette Loi a commencé à l’instant que « Dieu vit que cela était bon », et elle doit exister, continuer, et fonctionner pour le bien du plan de gestion de Dieu jusqu’au jour où elle sera abrogée par le Créateur ! L’autorité unique du Créateur s’est manifestée non seulement dans sa capacité à créer toutes choses et commander toutes les choses en devenir, mais aussi dans sa capacité à gouverner et maintenir Sa souveraineté sur toutes choses, et donner vie et vitalité à toutes choses, et, en outre, dans Sa capacité à provoquer, une fois et pour toute l’éternité, toutes choses qu’il créerait dans son plan à apparaître et exister dans le monde fait par Lui dans une forme parfaite, et une structure de vie parfaite et un rôle parfait. De même cela se manifesta de la manière que les pensées du Créateur ne soient soumises à aucune contrainte, ne soient pas limitées par le temps, l’espace, ou la géographie. Comme son autorité, l’identité unique du Créateur demeure inchangée d’éternité en éternité. Son autorité doit toujours être une représentation et un symbole de son identité unique, et son autorité existera toujours côte à côte avec son identité !

Le sixième jour, le Créateur parle, et chaque type de créature vivante dans Son esprit fait Son apparition, l’une après l’autre

Imperceptiblement, l’œuvre du Créateur de faire toutes les choses avait continué pendant cinq jours, et immédiatement le Créateur accueilli le sixième jour de Sa création de toutes choses. Ce jour était un nouveau début, et un autre jour extraordinaire. Qu’était donc le plan du Créateur à la veille de cette nouvelle journée ? Quelles nouvelles créatures allait-Il produire, allait-il pu créer ? Écoutez, ceci est la voix du Créateur…

« Dieu dit: Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi. Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. » (Gen 1:24-25). Quels êtres vivants cela comprend ? Les Écritures disent : le bétail, et les reptiles, et les bêtes de la terre selon leur espèce. Ce qui veut dire que, ce jour-là, il y avait non seulement toutes sortes de créatures vivantes sur la terre, mais elles ont toutes été classées selon leur type, et, de même, « Dieu vit que cela était bon. »

Comme au cours des cinq jours précédents, avec le même ton, le sixième jour, le Créateur a ordonné la naissance des êtres vivants qu’Il désirait, et qu’ils apparaissent sur la terre, chacun selon leur espèce. Lorsque le Créateur exerce Son autorité, aucune de Ses paroles n’est prononcée en vain, et ainsi, le sixième jour, chaque créature vivante qu’Il avait eu l’intention de créer est apparue à l’heure convenue. Comme l’a dit le Créateur « Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce », la terre a été tout de suite remplie de vie, et sur la terre, est apparu tout à coup le souffle de toutes sortes de créatures vivantes… Dans les régions sauvages d’herbes vertes, des vaches robustes, claquant leurs queues çà et là, apparurent l’une après l’autre, des moutons bêlant se sont rassemblés en troupeaux, et les chevaux hennissant ont commencé à galoper… En un instant, les vastes étendues de prairies silencieuses ont explosé de vie… L’apparition de ces différents animaux était une belle vue sur la prairie tranquille, et a apporté avec elle une vitalité sans limites… Ils seraient les compagnons et les maîtres des prairies, chacun à charge mutuellement de l’autre ; de même seraient-ils devenus les tuteurs et les gardiens de ces terres, ce qui serait leur habitat permanent, et qui leur donnerait tout ce qu’il fallait, une source de nourriture éternelle pour leur existence…

Le même jour que ces différents animaux ont vu le jour, par la parole du Créateur, une pléthore d’insectes est également apparue, les uns après les autres. Même s’ils étaient le plus petit des êtres vivants parmi toutes les créatures, leur force de vie était encore la création miraculeuse du Créateur, et ils ne sont pas arrivés trop tard… Certains voletaient avec leurs petites ailes, tandis que d’autres rampaient lentement ; certains ont sauté et rebondi, d’autres titubaient ; certains ont bondi et rebondi, certains chargeant vers l’avant, tandis que d’autres se sont rapidement repliés ; certains se sont déplacés sur le côté, d’autres ont sauté de haut en bas… Tous étaient occupés à se trouver des demeures pour eux-mêmes : Certains ont poussé leur chemin dans l’herbe, certains se sont mis à creuser des terriers dans le sol, certains ont volé dans les arbres, se sont cachés dans les forêts… Bien que de petite taille, ils ne voulaient pas supporter le tourment d’un estomac vide, et après avoir trouvé leurs demeures, ils se sont précipités chercher de la nourriture afin de se nourrir. Certains ont grimpé sur l’herbe afin de manger ses brins, certains ont attrapé des bouchées de saleté et nourri leur estomac, et ont mangé avec beaucoup d’enthousiasme et de plaisir (pour eux, même la saleté est un délice) ; certains se sont cachés dans les forêts, mais ils ne se sont pas reposer, car la sève des feuilles d’un vert foncé brillant faisait un succulent repas… Après avoir été rassasiés, les insectes ne cessaient toujours pas leur activité ; bien que de petite taille, ils étaient possédés d’une immense énergie et une exubérance sans limites, et ainsi de toutes les créatures, ils sont les plus actifs et les plus industrieux. Ils n’étaient jamais paresseux et ne se reposaient jamais. Une fois repus, ils travaillaient toujours sur leurs travaux pour le bien de leur avenir, s’affairant et se précipitant pour assurer leurs lendemains, pour leur survie… Ils bourdonnaient doucement des ballades de différentes mélodies et rythmes pour s’encourager et se motiver. Ils ont également ajouté la joie à l’herbe, aux arbres, et à chaque pouce de sol, ce qui rend chaque jour, et chaque année unique… Avec leurs propres langues et avec leurs propres moyens, ils ont transmis l’information à tous les êtres vivants sur la terre. Et en utilisant leur propre parcours de vie spéciale, ils ont marqué toutes les choses sur lesquelles ils ont laissé des traces… Ils étaient dans l’intimité avec le sol, l’herbe et les forêts, et ils ont apporté vigueur et vitalité au sol, à l’herbe et aux forêts, et ont apporté les exhortations et les salutations du Créateur à tous les êtres vivants…

Le Créateur a balayé du regard toutes les choses qu’Il avait créées, et à ce moment Ses yeux firent une pause sur les forêts et les montagnes, Son esprit tergiversant. Lorsque Ses paroles furent prononcées, dans les forêts denses, et sur les montagnes, il est apparu un type de créatures différentes de celles qui étaient venues avant : c’étaient les « animaux sauvages » comme il a été dit par la bouche de Dieu. Attendus depuis longtemps, ils ont secoué la tête et fait claqué leurs queues, chacun avec une face unique. Certains avaient des manteaux à fourrure, certains avaient des carapaces, certains étaient armés de crocs, certains portaient des sourires, certains étaient à long cou, certains à queue courte, certains aux yeux hagards, certains avec un regard timide, certains se penchaient sur l’herbe pour manger, certains avaient du sang sur leurs bouches, certains bondissaient longuement sur deux pattes, certains sur quatre sabots, certains regardaient au loin au-dessus des arbres, certains à l’affût dans les forêts, quelques-uns cherchaient des grottes afin de s’y reposer, quelques-uns couraient et gambadaient dans les plaines, certains rôdant à travers les forêts… ; certains rugissant, certains hurlant, certains aboyant, certains pleurant… ; certains étaient soprano, certains étaient baryton, certains étaient à pleine gorge, certains étaient clairs et mélodieux… ; certains étaient moches, certains étaient beaux, certains étaient dégoûtants, certains étaient adorables, certains étaient effrayants, certains étaient délicieusement naïfs… Un par un, ils se sont avancés. Voyez comment ils se gonflaient, l’esprit libre, passivement indifférents les uns aux autres, sans prendre la peine d’épargner de jeter un coup d’œil sur l’autre… Chacun porteur de la vie particulière qui lui a été accordée par le Créateur, et avec leur sauvagerie, et leur brutalité, ils sont apparus dans les forêts et sur les montagnes. Méprisant tout, si complètement impérieux-qui les a conçus en vrais maîtres des montagnes et des forêts ? À partir du moment où leur présence a été ordonnée par le Créateur, ils « revendiquaient » les forêts, et « revendiquaient » les montagnes, car le Créateur avait déjà scellé leurs limites et déterminé la portée de leur existence. Ils étaient les seuls vrais seigneurs des montagnes et des forêts, et voilà pourquoi ils étaient si sauvages et si méprisants. Ils ont été appelés « animaux sauvages » simplement parce que, de toutes les créatures, ils étaient celles qui étaient vraiment sauvages, brutales et indomptables. Ils ne pouvaient être apprivoisés, de sorte qu’ils ne pouvaient être élevés, et ne pouvaient pas vivre en harmonie avec l’humanité ou travailler au nom de l’humanité. Ce fut parce qu’ils ne pouvaient pas être élevés, ne pouvaient pas travailler pour l’humanité, qu’ils devaient vivre à distance de l’humanité, et ne pouvait être approchés par l’homme. Et ce fut parce qu’ils vivaient à distance de l’humanité, et ne pouvaient être approchés par l’homme, qu’ils étaient en mesure d’assumer la responsabilité que leur avait accordée le Créateur : garder les montagnes et les forêts. Leur sauvagerie protégeait les montagnes et gardait les forêts, et fut la meilleure protection et l’assurance de leur existence et leur multiplication. Dans le même temps, leur sauvagerie a maintenu et assuré l’équilibre entre toutes choses. Leur arrivée a apporté le soutien et un point d’ancrage dans les montagnes et les forêts ; leur arrivée a injecté une vigueur sans limite et de la vitalité à la fixité et au vide des montagnes et forêts. À partir de ce moment, les montagnes et les forêts sont devenues leur habitat permanent, et ils ne perdraient jamais leur demeure, car les montagnes et les forêts sont apparues et ont existé pour eux, et les animaux sauvages rempliraient leur devoir, et feraient tout ce qu’ils pourraient pour les sauvegarder. Donc, les animaux sauvages se conformeraient aussi strictement aux exhortations du Créateur afin de conserver leur territoire, et de continuer à utiliser leur nature bestiale pour maintenir l’équilibre de toutes choses établies par le Créateur, et manifester l’autorité et la puissance du Créateur !

Sous l’autorité du Créateur, toutes les choses sont parfaites

Toutes choses créées par Dieu, y compris celles qui pouvaient se déplacer et celles qui ne le pouvaient pas, comme les oiseaux et les poissons, comme les arbres et les fleurs, et y compris le bétail, les insectes et les animaux sauvages sont apparues le sixième jour, elles étaient toutes bonnes avec Dieu, et, en outre, aux yeux de Dieu, ces choses, conformément à Son plan, avaient toutes atteint le summum de la perfection, et avaient atteint les normes que Dieu voulait atteindre. Étape par étape, le Créateur a construit l’œuvre qu’Il avait l’intention de faire selon Son plan. L’une après l’autre, les choses qu’Il visait à créer sont apparues, et l’apparition de chacune est le reflet de l’autorité du Créateur, et une cristallisation de Son autorité, et grâce à ces cristallisations, toutes les créatures ne peuvent s’empêcher d’être reconnaissantes pour la grâce du Créateur, et la provision du Créateur. Comme les actes miraculeux de Dieu se sont manifestés, ce monde grandissait, morceau par morceau, avec toutes les choses créées par Dieu, ce qui changea le chaos et l’obscurité en clarté et luminosité, le silence de la mort en vivacité et vitalité sans limites. Parmi toutes les choses de la création, de la grande à la petite, de la petite à la microscopique, il n’y en a aucune qui n’ait été créé par l’autorité et la puissance du Créateur, et il y avait une nécessité et une valeur unique et inhérente à l’existence de chaque créature. Quelles que soient les différences dans leurs formes et leurs structures, ils ont été faits par le Créateur pour exister sous l’autorité du Créateur. Parfois, les gens verront un insecte, un qui est très laid, et ils diront : « Cet insecte est si horrible, il n’y a aucun moyen qu’une telle chose laide ait pu être faite par Dieu il n’y a aucun moyen qu’Il ait pu créer quelque chose de si laid. » Quelle vue erronée ! Ce qu’ils devraient dire est, « Bien que cet insecte soit si laid, il a été fait par Dieu, et il doit donc avoir son propre but unique. » Dans les pensées de Dieu, Il visait à donner à chaque et toutes apparences, et toutes sortes de fonctions et usages, aux différents êtres vivants qu’Il a créés, et ainsi aucune des choses que Dieu n’a faites n’ont été façonnées dans le même moule. De leur extérieur à leur composition interne, de leurs habitudes de vie à l’emplacement qu’ils occupent – chacun est différent. Les vaches ont l’apparence des vaches, les ânes ont l’apparence d’ânes, les cerfs ont l’apparence de cerfs, et les éléphants ont l’apparence d’éléphants. Peux-tu dire lequel est le plus beau, et lequel est le plus laid ? Peux-tu dire lequel est le plus utile, et celui dont l’existence est la moins nécessaire ? Certaines personnes aiment la façon dont les éléphants sont, mais personne n’utilise des éléphants dans les champs agricoles ; certaines personnes aiment les lions et les tigres, pour leur apparence qui est plus impressionnante parmi toutes les choses, mais peux-tu en faire des animaux de compagnie ? En bref, en ce qui concerne toutes les choses, l’homme doit s’en remettre à l’autorité du Créateur, c’est-à-dire, s’en remettre à l’ordre désigné par le Créateur pour toutes choses ; cela est l’approche la plus sage. Seule une approche de recherche, et d’obéissance aux intentions originales du Créateur est la véritable acceptation et la certitude de l’autorité du Créateur. Il est bon d’être avec Dieu, alors pour quelle raison l’homme cherche-il à trouver une erreur pour le renier ?

Ainsi, toutes choses sous l’autorité du Créateur devront jouer une nouvelle symphonie pour la souveraineté du Créateur, commencer un prélude brillant pour le prochain jour de son œuvre, et à ce moment le Créateur doit également ouvrir une nouvelle page dans l’œuvre de Sa gestion ! Conformément à la loi des repousses du printemps, l’éclosion de l’été, la récolte de l’automne, et le stockage de l’hiver tel que cédulé par le Créateur, toutes choses s’accordent avec le plan de gestion du Créateur, et elles doivent accueillir leur nouveau jour, leur nouveau départ, et le nouveau cours de la vie, et elles se reproduiront bientôt en succession sans fin afin d’accueillir chaque jour sous la souveraineté de l’autorité du Créateur…

Aucun des êtres créés et non Créées ne peut remplacer l’identité du Créateur

A partir du moment où Il a commencé la création de toutes choses, la puissance de Dieu a commencé à être exprimée, et a commencé à être révélée, car Dieu a utilisé des paroles pour créer toutes choses. Peu importe de quelle manière Il les créa, quelle que soit la raison pour laquelle Il les a créées, toutes choses ont été faites avec fermeté et existaient grâce aux paroles de Dieu, ce qui est l’autorité unique du Créateur. Dans le temps avant que l’humanité ne soit apparue dans le monde, le Créateur a utilisé Son pouvoir et Son autorité pour créer toutes les choses pour l’humanité, et utilisé ses méthodes uniques pour préparer un milieu de vie adapté à l’humanité. Tout ce qu’Il a fait était en préparation pour l’humanité, qui allait bientôt recevoir son souffle. C’est-à-dire, dans le temps avant que l’humanité n’ait été créée, l’autorité de Dieu a été montrée dans toutes les créatures différentes de l’humanité, dans les choses aussi grandes que les cieux, les lumières, les océans et les terres, et celles aussi petites que les animaux et les oiseaux, ainsi que dans toutes les sortes d’insectes et de micro-organismes, y compris diverses bactéries invisibles à l’œil nu. Chacun a reçu la vie par les paroles du Créateur, et chacun a proliféré grâce aux paroles du Créateur, et chacun a vécu sous la souveraineté du Créateur grâce aux paroles du Créateur. Bien qu’ils ne reçurent pas le souffle du Créateur, ils ont encore montré ensuite la vie et la vitalité que le Créateur leur a accordées, à travers leurs différentes formes et structures ; bien qu’ils ne reçurent pas la capacité de parler donnée à l’humanité par le Créateur, ils ont reçu chacun un moyen d’exprimer la vie qui leur a été accordée par le Créateur, et qui différait du langage de l’homme. L’autorité du Créateur donne non seulement la vitalité de la vie à des objets matériels apparemment statiques, de sorte qu’ils ne disparaîtront jamais, mais, par ailleurs, donne l’instinct de se reproduire et de se multiplier à chaque être vivant, de sorte qu’ils ne disparaîtront jamais, et c’est ainsi que, génération après génération, ils passeront les lois et les principes de survie reçus par le Créateur. La manière dont le Créateur exerce Son autorité n’est pas de façon rigide à un point de vue macro ou micro, et ne se limite pas à une forme quelconque; Il est capable de commander les opérations de l’univers, et maintenir la souveraineté sur la vie et la mort de toutes choses, et, de plus, est en mesure d’orchestrer toutes les choses afin qu’elles Le servent; Il peut gérer tous les mouvements des montagnes, des rivières et des lacs, et contrôler toutes les choses en leur sein, et, qui plus est, est en mesure de fournir ce qui est nécessaire pour toutes les choses. Ceci est la manifestation de l’autorité unique du Créateur parmi toutes choses à part l’humanité. Une telle manifestation n’est pas seulement pour une durée de vie, et ne cessera jamais, ni n’aura de repos, et ne peut être modifiée ou endommagée par une personne ou une chose, elle ne peut être ajoutée ou réduite par une personne ou une chose – car personne ne peut remplacer l’identité du Créateur, et, par conséquent, l’autorité du Créateur ne peut être remplacée par tout être créé, et est inaccessible à tout être non créé. Prenez les messagers et les anges de Dieu par exemple. Ils ne possèdent pas la puissance de Dieu, encore moins possèdent-ils l’autorité du Créateur, et la raison pour laquelle ils n’ont pas le pouvoir et l’autorité de Dieu est parce qu’ils ne sont pas investis de l’essence du Créateur. Les êtres non créés, tels que les messagers et les anges de Dieu, s’ils peuvent faire des choses au nom de Dieu, ne peuvent cependant pas représenter Dieu. Bien qu’ils possèdent un certain pouvoir que ne possède pas l’homme, ils ne possèdent pas l’autorité de Dieu, ils ne possèdent pas l’autorité de Dieu pour créer toutes les choses, et pour commander toutes les choses, et maintenir la souveraineté sur toutes choses. Et ainsi l’unicité de Dieu ne peut être remplacée par un être non créé, et, de même, l’autorité et la puissance de Dieu ne peuvent être remplacées par un être non créé. Dans la Bible, as-tu lu à propos d’un quelconque messager de Dieu qui aurait créé toutes choses ? Et pourquoi Dieu n’a-t-il pas dépêché un de Ses messagers ou un de Ses anges pour créer toutes les choses ? Parce qu’ils ne possèdent pas l’autorité de Dieu, et donc ils ne possèdent pas la capacité d’exercer l’autorité de Dieu. Tout comme toutes les créatures, ils sont tous sous la souveraineté du Créateur, et sous l’autorité du Créateur, et ainsi, de la même manière, le Créateur est aussi leur Dieu, et est aussi leur souverain. Parmi chacun d’entre eux, qu’ils soient nobles ou humbles, de grande ou de petite puissance, il n’y en a pas un qui puisse surpasser l’autorité du Créateur, et donc parmi eux, il n’y en a pas un qui puisse remplacer l’identité du Créateur. Ils ne seront jamais appelés Dieu, et ne seront jamais en mesure de devenir le Créateur. Ce sont des vérités et des faits immuables !

Grâce à l’échange ci-dessus, pouvons-nous affirmer ce qui suit : seul le Créateur et Maître de toutes choses, Celui qui est en possession de l’autorité unique et de la puissance unique, peut-Il être appelé le Dieu unique, Lui-même ? À ce stade, vous pouvez penser que cette question est trop profonde. Vous êtes, pour le moment, incapable de la comprendre, et ne pouvez pas percevoir son essence, et ainsi à ce moment vous sentez qu’il est difficile de répondre. Dans ce cas, Je vais continuer mes échanges. Ensuite, Je vais vous permettre de voir les actes réels de nombreux aspects de l’autorité et du pouvoir appartenant à Dieu seul, et donc Je vais vous permettre de vraiment comprendre, apprécier et connaître l’unicité de Dieu, et ce que l’on entend par l’unique autorité de Dieu.

2. Dieu utilise Ses paroles pour établir une alliance avec l’homme

(Gen 9:11-13) « J'établis mon alliance avec vous: aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n'y aura plus de déluge pour détruire la terre. Et Dieu dit: C'est ici le signe de l'alliance que j'établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours: j'ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d'alliance entre moi et la terre. »

 

Après qu’Il ait fait toutes choses, l’autorité du Créateur est confirmée et brille à nouveau dans l’« alliance de l’arc-en-ciel »

  L’autorité du Créateur est toujours montrée et exercée parmi toutes les créatures, et non seulement Il décide du sort de toutes les choses, mais Il dirige aussi l’humanité, la créature spéciale qu’Il a créée de Ses mains, et qui est douée d’une structure de vie différente et existe sous une forme de vie différente. Après avoir fait toutes choses, le Créateur n’a pas cessé d’exprimer Son autorité et Son pouvoir ; pour Lui, l’autorité avec laquelle Il a maintenu Sa souveraineté sur toutes choses et le sort de l’ensemble de l’humanité, n’a débuté officiellement qu’une fois que l’humanité est réellement née de Sa main. Il avait l’intention de gérer l’humanité, et de gouverner l’humanité, Il avait l’intention de sauver l’humanité, Il voulait gagner vraiment l’humanité, gagner une humanité qui pourrait gouverner toutes choses, et Il avait l’intention de faire qu’une telle humanité vive sous Son autorité, et connaisse Son autorité, et obéisse à Son autorité. Ainsi, Dieu a commencé à exprimer officiellement Son autorité parmi les hommes en utilisant Ses paroles, et a commencé à utiliser Son autorité pour réaliser Ses paroles. Bien sûr, l’autorité de Dieu a été démontrée dans tous les lieux au cours de ce processus ; J’ai simplement pris quelques exemples spécifiques bien connus à partir desquels vous pouvez comprendre et connaître l’unicité de Dieu, et comprendre et savoir l’autorité unique de Dieu.

Il y a une similitude entre le passage de la Genèse 9:11-13 et les passages ci-dessus concernant les archives de la création du monde par Dieu, mais il y a aussi une différence. Quelle est la similitude ? La similitude réside dans l’utilisation par Dieu des paroles pour faire ce qu’Il avait l’intention d’accomplir, et la différence est que ce passage est le discours de Dieu avec l’homme, avec lequel Il a établi une alliance, et dit à l’homme ce qui était contenu dans l’alliance. Cet exercice de l’autorité de Dieu a été réalisé au cours de Son dialogue avec l’homme, c’est-à-dire, qu’avant la création de l’humanité, les paroles de Dieu étaient des instructions et des ordres, qui ont été donnés aux créatures qu’Il avait l’intention de créer. Mais maintenant, il y a quelqu’un qui entends les paroles de Dieu, et ainsi Ses paroles étaient à la fois un dialogue avec l’homme, et aussi une exhortation et un conseil à l’homme, et aussi, des commandements livrés à toutes les choses qui portaient Son autorité.

Quelle action de Dieu est enregistrée dans ce passage ? Elle enregistre l’alliance que Dieu a établie avec l’homme après Sa destruction du monde par le déluge, il dit à l’homme que Dieu ne saurait causer à nouveau une telle destruction sur le monde, et que, à cette fin, Dieu a créé un signe et quel était ce signe ? Dans les Écritures, il est dit que « j'ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d'alliance entre moi et la terre ». Ce sont les paroles originales prononcées par le Créateur à l’humanité. Comme Il disait ces paroles, un arc en ciel apparut devant les yeux de l’homme, où il est resté jusqu’à aujourd’hui. Tout le monde a vu un tel arc en ciel, et quand tu le vois, sais-tu comment il apparaît ? La science est incapable de le prouver, ou de localiser sa source, ou l’identification de ses allées et venues. C’est parce que l’arc en ciel est un signe de l’alliance établie entre le Créateur et l’homme ; il ne nécessite aucune base scientifique, il n’a pas été fait par l’homme, et l’homme n’est pas capable de l’altérer. C’est une suite de l’autorité du Créateur après avoir prononcé Ses paroles. Le Créateur a utilisé Sa propre méthode particulière afin de Se conformer à Son alliance avec l’homme et Sa promesse, et ainsi Son utilisation de l’arc en ciel comme un signe de l’alliance qu’Il avait établie est un édit céleste et une loi qui restera à jamais inchangée, que ce soit en ce qui concerne le Créateur, ou l’humanité créée. Pourtant, cette loi immuable est, il faut le dire, une autre manifestation véritable de l’autorité du Créateur qui suit Sa création de toutes choses, et il faut dire que l’autorité et la puissance du Créateur sont illimitées ; Son utilisation de l’arc en ciel comme un signe est une suite et une extension de l’autorité du Créateur. Ce fut un autre acte accompli par Dieu en utilisant Ses paroles, et un signe de l’alliance que Dieu avait établie avec l’homme en utilisant des paroles. Il a dit à l’homme ce qu’Il S’était résolu à réaliser, et de quelle manière cela serait complété et réalisé, et de cette façon la question a été complétée selon les paroles que Dieu a prononcées. Seul Dieu possède un tel pouvoir, et aujourd’hui, plusieurs milliers d’années après qu’Il ait prononcé ces paroles, l’homme peut encore regarder l’arc en ciel énoncé par les paroles de Dieu. En raison de ces paroles prononcées par Dieu, cette chose est restée inaltérée et inchangée jusqu’à nos jours. Personne ne peut enlever cet arc en ciel, personne ne peut changer ces lois, et cela existe uniquement pour les paroles de Dieu. Tel est précisément l’autorité de Dieu. « Dieu est aussi bon que Sa parole, et Sa parole doit être accomplie, et ce qui est accompli dure éternellement. » Ces mots sont clairement manifestés ici, et c’est un signe clair et une caractéristique de l’autorité et de la puissance de Dieu. Un tel signe ou caractéristique ne sont pas possédés par ou vus dans aucun des êtres créés, ni ne sont-ils vus dans l’un des êtres non créés. Il appartient seulement à Dieu l’unique, et distingue l’identité et l’essence qui ne sont possédées que par le Créateur des créatures. En même temps, c’est également un signe et une caractéristique qui, en dehors de Dieu Lui-même, ne peuvent jamais être dépassés par tout être créé ou non créé.

La création de l’alliance de Dieu avec l’homme était un acte d’une grande importance, et qu’Il avait l’intention d’utiliser pour communiquer un fait à l’homme et pour transmettre à l’homme Sa volonté, et à cette fin, Il a employé une méthode unique, en utilisant un signe spécial pour établir une alliance avec l’homme, un signe qui était une promesse de l’alliance qu’Il avait établie avec l’homme. Ainsi, la création de cette alliance fut-elle un grand événement ? Et à quel point ce l’était ? Ceci est exactement ce qui est si spécial au sujet de l’alliance : ce n’est pas une alliance établie entre un homme et un autre, ou un groupe et un autre, ou entre un pays et un autre, mais une alliance établie entre le Créateur et l’humanité toute entière, et elle reste valable jusqu’au jour où le Créateur abolit toutes choses. L’exécuteur de cette alliance est le Créateur et son responsable est également le Créateur. En bref, la totalité de « l’alliance de l’arc en ciel » établie avec l’humanité a été accomplie et réalisée selon le dialogue entre le Créateur et l’humanité, et l’est restée jusqu’à nos jours. Que peuvent faire les créatures à part se soumettre à, obéir, croire, apprécier, témoigner, et louer l’autorité du Créateur ? Car nul, sauf le Dieu unique n’est investi du pouvoir d’établir une telle alliance. L’apparition de l’arc en ciel, maintes et maintes fois, annonce à l’humanité, et appelle son attention sur, l’alliance entre le Créateur et l’humanité. Dans les apparitions continuelles de l’alliance entre le Créateur et l’humanité, ce qui est démontré à l’humanité n’est pas un arc en ciel ou l’alliance elle-même, mais l’autorité immuable du Créateur. L’apparition de l’arc en ciel, maintes et maintes fois, démontre les actions extraordinaires et miraculeuses du Créateur dans des endroits cachés, et, en même temps, est une réflexion vitale de l’autorité du Créateur qui ne saura jamais disparaître, et ne changera jamais. N’est-ce pas un signe d’un autre aspect de l’autorité unique du Créateur ?

3. Les bénédictions de Dieu

1) (Gen 17:4-6) Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d'une multitude de nations. On ne t'appellera plus Abram ; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d'une multitude de nations. Je te rendrai fécond à l'infini, je ferai de toi des nations ; et des rois sortiront de toi.

2) (Gen 18:18-19) Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre. Car je l'ai choisi, afin qu'il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l'Éternel, en pratiquant la droiture et la justice, et qu'ainsi l'Éternel accomplisse en faveur d'Abraham les promesses qu'il lui a faites…

  3) (Gen 22:16-18) et dit: Je le jure par moi-même, parole de l'Éternel ! parce que tu as fais cela, et que tu n'as pas refusé ton fils, ton unique, je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix.

  4) (Job 42:12) Pendant ses dernières années, Job reçut de l'Éternel plus de bénédictions qu'il n'en avait reçu dans les premières. Il posséda quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de boeufs, et mille ânesses.

La façon unique et caractéristique des déclarations du Créateur est un symbole de l’identité unique et l’autorité du Créateur

Beaucoup souhaitent chercher, et gagner, les bénédictions de Dieu, mais tout le monde ne peut pas gagner ces bénédictions, car Dieu a Ses propres principes, et bénit l’homme à Sa propre façon. Les promesses que Dieu fait à l’homme, et le nombre de grâces qu’Il donne à l’homme, sont attribuées sur la base des pensées et des actions de l’homme. Et donc qu’est-ce qui est démontré par les bénédictions de Dieu ? Que nous disent-elles ? À ce stade, mettons de côté la discussion de quel genre de personnes Dieu bénit, ou les principes de la bénédiction de l’homme par Dieu. Au lieu de cela, penchons-nous sur la bénédiction de l’homme par Dieu avec l’objectif de connaître l’autorité de Dieu, du point de vue de connaître l’autorité de Dieu.

Les quatre passages de l’Écriture ci-dessus sont tous des enregistrements au sujet de la bénédiction de l’homme par Dieu. Ils fournissent une description détaillée des destinataires des bénédictions de Dieu, comme Abraham et Job, ainsi que des raisons pour lesquelles Dieu a accordé Ses bénédictions, et de ce qui était compris dans ces bénédictions. Le ton et la manière des paroles de Dieu, et la perspective et la position à partir desquelles Il a parlé, nous permettent d’apprécier que Celui qui donne la bénédiction et le destinataire de ces bénédictions sont d’une identité, d’un statut et d’une essence nettement différents. Le ton et la manière de ces paroles, et la position à partir de laquelle elles ont été prononcées, sont uniques à Dieu, qui possède l’identité du Créateur. Il a le pouvoir et la force, ainsi que l’honneur du Créateur, et la majesté qui ne tolère aucun doute de tout homme.

Tout d’abord laissez-nous regarder Gen 17:4-6 :

« Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d'une multitude de nations. On ne t'appellera plus Abram ; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d'une multitude de nations. Je te rendrai fécond à l'infini, je ferai de toi des nations ; et des rois sortiront de toi. » Ces mots constituaient l’alliance que Dieu a établie avec Abraham, ainsi que la bénédiction d’Abraham par Dieu : Dieu ferait d’Abraham le père des nations, le rendrait extrêmement fécond, et ferait des nations de lui, et les rois viendraient de lui. Vois-tu l’autorité de Dieu dans ces mots ? Et comment vois-tu une telle autorité ? Quel aspect de l’essence et l’autorité de Dieu vois-tu ? À partir d’une lecture attentive de ces mots, il n’est pas difficile de découvrir que l’autorité et l’identité de Dieu sont clairement révélées dans le libellé des énoncés de Dieu. Par exemple, quand Dieu dit « Mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras… Je te rends… Je te rendrai… » des phrases telles que « tu deviendras » et « je ferai », dont les mots portent l’affirmation de l’identité et de l’autorité de Dieu, sont, en un sens, une indication de la fidélité du Créateur ; dans un autre sens, ce sont des mots spéciaux utilisés par Dieu, qui possède l’identité du Créateur, ainsi que faisant partie du vocabulaire de tous les jours. Si certains disent qu’ils espèrent qu’une autre personne sera très féconde, que les nations en seront peuplées, et que les rois doivent venir d’elle, alors c’est sans aucun doute une sorte de désir, et ne constitue pas une promesse ou une bénédiction. Et donc, ils n’osent pas dire : « Je vais te faire tel ou tel, tu devras faire telle ou telle… », car ils savent qu’ils ne possèdent pas un tel pouvoir ; ce n’est pas à eux, et même s’ils disent de telles choses, leurs mots seraient vides, et sans aucun sens, poussés par leur désir et leur ambition. Est-ce que quelqu’un ose parler sur un tel ton s’il sent qu’il ne peut accomplir leurs souhaits ? Tout le monde veut du bien à ses descendants, et espère qu’ils vont exceller et avoir de grand succès. Quelle chance ce serait pour l’un d’entre eux de devenir empereur ! Si quelqu’un devait devenir gouverneur, ceci serait également bien – tant que c’est quelqu’un d’important ! Ce sont les souhaits de tous les gens, mais les gens ne peuvent souhaiter que des bénédictions à leurs descendants, et ne peuvent pas remplir ou faire qu’aucune de leurs promesses ne se réalisent. Dans leur cœur, tous les gens savent qu’ils ne possèdent pas le pouvoir de réaliser de telles choses, puisque tout est hors de leur contrôle, et donc comment pourraient-ils commander le sort des autres ? Alors que la raison pour laquelle Dieu peut dire des mots comme ceux-ci est que Dieu possède une telle autorité, et est capable d’accomplir et de réaliser toutes les promesses qu’Il fait à l’homme, et de faire que toutes les bénédictions qu’Il donne à l’homme deviennent réalité. L’homme a été créé par Dieu, et, pour Dieu, rendre quelqu’un extrêmement fécond serait un jeu d’enfant ; rendre les descendants de quelqu’un prospères ne nécessiterait qu’un seul mot de Lui. Il n’aurait jamais à travailler Lui-même et à suer pour une telle chose, ou en faire une tâche dans Son esprit, ou Lui-même faire des pieds et des mains pour cela ; c’est la puissance de Dieu, l’autorité même de Dieu.

Après avoir lu « Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre. » dans la Genèse 18:18, pouvez-vous sentir l’autorité de Dieu ? Pouvez-vous sentir l’exceptionnalité du Créateur ? Pouvez-vous sentir la suprématie du Créateur ? Les paroles de Dieu sont certaines. Dieu ne dit pas ces mots grâce à, ou en représentation de, Sa confiance dans le succès ; ils sont, au contraire, la preuve de l’autorité des paroles de Dieu, et sont un commandement qui remplit les paroles de Dieu. Il y a deux expressions auxquelles vous devriez faire attention ici. Quand Dieu dit « Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre. » Y a-t-il un élément d’ambiguïté dans ces mots ? Y a-t-il un élément de préoccupation ? Y a-t-il un élément de peur ? En raison des mots « deviendra certainement » et « seront » dans les paroles de Dieu, ces éléments, qui sont particuliers à l’homme et sont souvent exposés en lui n’ont jamais porté aucun lien avec le Créateur. Personne n’oserait utiliser ces mots en souhaitant le bien aux autres, personne n’oserait bénir quelqu’un d’autre avec une nation grande et puissante avec une telle certitude, ou promettre que toutes les nations de la terre seront bénies en lui. Plus les paroles de Dieu sont certaines, plus elles prouvent quelque chose – et qu’est, ce quelque chose ? Elles prouvent que Dieu a une telle autorité, que Son autorité peut accomplir ces choses, et que leur accomplissement est inévitable. Dieu était certain dans Son cœur, sans la moindre hésitation, de tout ce avec quoi Il a béni Abraham. En outre, la totalité de cela serait accomplie en conformité avec Ses paroles, et aucune force ne serait en mesure de modifier, entraver, altérer ou perturber Son accomplissement. Indépendamment de ce qui est arrivé, rien ne pouvait abroger ou influer sur l’exécution et l’accomplissement de la parole de Dieu. Ceci est la force même des paroles prononcées par la bouche du Créateur, et l’autorité du Créateur qui ne tolère pas la contradiction de l’homme ! Après avoir lu ces mots, doutes-tu toujours ? Ces paroles ont été prononcées par la bouche de Dieu, et il y a de la puissance, de la majesté et de l’autorité dans les paroles de Dieu. Une telle puissance et autorité, et inéluctabilité de la réalisation du fait, sont inaccessibles par tout être créé ou non-créé, et insurpassables par tout être créé ou non-créé. Seul le Créateur peut converser avec l’homme sur un tel ton et une telle intonation, et les faits ont prouvé que Ses promesses ne sont pas des mots vides, ou qu’Il ne Se vante pas de prétentions futiles, mais sont l’expression de l’autorité unique qui est insurpassable par une personne, une chose, ou un objet.

Quelle est la différence entre les paroles prononcées par Dieu et les paroles prononcées par l’homme ? Quand tu lis ces paroles prononcées par Dieu, tu ressens la puissance de la parole de Dieu, et l’autorité de Dieu. Comment te sens-tu lorsque tu entends les gens dire ces mots ? Penses-tu qu’ils sont extrêmement arrogants, et vantards, et font un spectacle d’eux-mêmes ? Ils n’ont pas ce pouvoir, ils ne possèdent pas une telle autorité, et ils sont totalement incapables de réaliser de telles choses. Qu’ils soient si sûrs de leurs promesses ne montre que la négligence de leurs remarques. Si quelqu’un dit ces mots, il serait sans doute arrogant, et trop confiant, et se révélant comme un exemple classique du tempérament de l’archange. Ces mots sont venus de la bouche de Dieu ; sens-tu de l’arrogance ici ? Penses-tu que les paroles de Dieu sont juste une blague ? Les paroles de Dieu sont l’autorité, les paroles de Dieu sont des faits, et avant que les mots ne soient prononcés de Sa bouche, autrement dit, quand Il prend la décision de faire quelque chose, cette chose a déjà été accomplie. On peut dire que tout ce que Dieu a dit à Abraham était une alliance que Dieu a établie avec Abraham, et une promesse faite par Dieu à Abraham. Cette promesse était un fait établi, autant qu’elle était un fait accompli, et ces faits ont été progressivement remplis dans les pensées de Dieu, selon le dessein de Dieu. Et donc, pour Dieu de dire ces mots ne signifient pas qu’Il soit arrogant, car Dieu est en mesure de réaliser de telles choses. Il a un tel pouvoir et une telle autorité, et Il est tout à fait capable de réaliser ces actes, et leur accomplissement est tout à fait dans l’ordre de Ses capacités. Quand des mots comme ceux-ci sont prononcé de la bouche de Dieu, ils sont une révélation et l’expression du vrai tempérament de Dieu, une révélation parfaite et la manifestation de l’essence et de l’autorité de Dieu, et il n’y a rien qui est plus approprié et adapté comme preuve de l’identité du Créateur. La manière, le ton, et la formulation de ces énoncés sont précisément la marque de l’identité du Créateur, et correspondent parfaitement à l’expression de l’identité propre de Dieu, et en eux il n’y a aucune simulation, ou impureté ; ils sont, complètement et totalement, la démonstration parfaite de l’essence et de l’autorité du Créateur. Quant aux créatures, elles ne possèdent ni cette autorité, ni cette essence, encore moins possèdent-elles le pouvoir donné par Dieu. Si l’homme trahit un tel comportement, cela serait très certainement la culmination de son tempérament corrompu, et cela reviendrait à l’impact d’ingérence de l’arrogance et de l’ambition sauvage de l’homme, et à l’exposition des intentions malveillantes de nul autre que le diable, Satan, qui veut tromper les gens et les inciter à trahir Dieu. Et comment Dieu considère ce qui est révélé par un tel langage ? Dieu dirait que tu veux usurper Sa place et que tu souhaites emprunter Son identité et Le remplacer. Lorsque tu imites le ton des paroles de Dieu, ton intention est de prendre la place de Dieu dans le cœur des gens, de t’approprier l’humanité qui appartient légitimement à Dieu. Ceci est Satan, purement et simplement ; ce sont les actions des descendants de l’archange, intolérables au ciel ! Parmi vous, y en a-t-il qui ont déjà imité Dieu d’une certaine manière en disant peu de mots avec l’intention de tromper les gens et de les décevoir, et de leur faire sentir que les mots et les actions de cette personne portaient l’autorité et la puissance de Dieu, comme si l’essence et l’identité de cette personne étaient uniques, et même comme si le ton des paroles de cette personne était semblable à celui de Dieu ? Avez-vous déjà fait quelque chose de pareil ? Avez-vous déjà imité le ton de Dieu dans votre discours, avec des gestes qui représentent prétendument le tempérament de Dieu, avec la puissance et l’autorité supposées ? N’est-ce pas que la plupart d’entre vous agissent souvent, ou prévoient d’agir, de telle manière ? Maintenant, quand vous voyez vraiment, quand vous percevez et que vous connaissez l’autorité du Créateur, et que vous repensez à ce que vous avez fait, et ce que vous aviez révélé de vous-mêmes, vous sentez-vous mal ? Reconnaissez-vous votre ignobilité et votre impudeur ? Après avoir disséqué le tempérament et l’essence de ces personnes, pourrait-on dire qu’ils sont la progéniture maudite de l’enfer ? Peut-on dire que tout le monde qui fait de telles choses apporte l’humiliation sur lui-même ? Reconnaissez-vous la gravité de sa nature ? Et à quel degré cela est-il sérieux ? L’intention des personnes qui agissent de cette façon est d’imiter Dieu. Ils veulent être Dieu, et faire en sorte que les gens les adorent comme Dieu. Ils veulent abolir la place de Dieu dans le cœur des gens, et se débarrasser du Dieu qui travaille chez l’homme, afin d’atteindre le but de contrôler les gens, en les dévorant, et en prenant possession d’eux. Tout le monde a de tels désirs et ambitions subconscients, et tout le monde vit dans une telle essence satanique corrompue et vit dans une nature satanique dans laquelle ils sont en inimitié avec Dieu, et trahissent Dieu et veulent devenir Dieu. Après mon échange sur le thème de l’autorité de Dieu, voulez-vous ou aspirez-vous toujours à usurper l’identité de Dieu, ou imiter Dieu ? Et désirez-vous encore être Dieu ? Désirez-vous toujours devenir Dieu ? L’autorité de Dieu ne peut pas être imitée par l’homme, ainsi que l’identité et le statut de Dieu ne peuvent être personnifiés par l’homme. Bien que tu sois capable d’imiter le ton avec lequel Dieu parle, tu ne peux pas imiter l’essence de Dieu. Bien que tu sois en mesure de te tenir à la place de Dieu et usurper l’identité de Dieu, tu ne seras jamais capable de faire ce que Dieu a l’intention de faire, et tu ne seras jamais en mesure de gouverner et commander toutes choses. Aux yeux de Dieu, tu seras pour toujours une petite créature, et quelle que soit la grandeur de tes compétences et de tes capacités, indépendamment du nombre de dons que tu as, toute ton entité est sous la domination du Créateur. Bien que tu puisses dire quelques mots impétueux, cela ne peut ni prouver que tu as l’essence du Créateur, ni représenter que tu possèdes l’autorité du Créateur. L’autorité et la puissance de Dieu sont l’essence de Dieu Lui-même. Elles ne sont pas apprises, ou ajoutées de l’extérieur, mais sont l’essence inhérente de Dieu Lui-même. Et la relation entre le Créateur et les créatures ne peut jamais être modifiée. En tant que l’une des créatures, l’homme doit garder sa propre position, et se comporter consciencieusement, et garder scrupuleusement ce qui lui est confié par le Créateur. Et l’homme ne doit pas agir hors des lignes, ou faire des choses au-delà de sa gamme de capacité ou faire des choses qui sont odieuses par Dieu. L’homme ne doit pas poursuivre d’être grand, ou exceptionnel, ou au-dessus des autres, ni chercher à devenir Dieu. Voilà comment les gens ne devraient pas désirer être. Chercher à devenir grand ou exceptionnel est absurde. Chercher à devenir Dieu est encore plus honteux ; c’est dégoûtant, et méprisable. Ce qui est louable, et ce à quoi les créatures devraient tenir plus qu’à toute autre chose, c’est de devenir une véritable créature ; c’est le seul objectif que tous les gens devraient poursuivre.

L’autorité du Créateur n’est pas limitée par le temps, l’espace, ou la géographie, et l’autorité du Créateur est inestimable

Penchons-nous sur Genèse 22:17-18. Ceci est un autre passage dit par Dieu l’Éternel, dans lequel Il dit à Abraham, « je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix. » Dieu l’Éternel bénit Abraham à plusieurs reprises lui annonçant que sa progéniture se multiplierait – et dans quelle mesure allait-elle se multiplier ? Dans la mesure où il est dit dans l’Écriture : « comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ». Ce qui veut dire que Dieu a voulu accorder à Abraham une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel, et aussi nombreuse et pareille au sable qui est au bord de la mer. Dieu a parlé en utilisant des images, et à partir de ces images, il n’est pas difficile de voir que Dieu ne donnerait pas simplement un, deux, ou même des milliers de descendants à Abraham, mais un nombre incalculable, assez pour qu’ils deviennent une multitude de nations, puisque Dieu promis à Abraham qu’il serait le père de plusieurs nations. Et ce nombre a-t-il été décidé par l’homme, ou par Dieu ? L’homme peut-il contrôler le nombre de descendants qu’il a ? Est-ce à lui ? Il n’en tient pas à l’homme si oui ou non il a plusieurs descendants, et encore moins autant que « les étoiles du ciel » et « le sable qui est sur le bord de la mer ». Qui ne veut pas que sa progéniture soit aussi nombreuse que les étoiles ? Malheureusement, les choses ne se passent pas toujours comme tu le souhaites. Indépendamment de la façon dont l’homme est habile ou capable, il n’en tient pas de lui ; nul ne peut rester en dehors de ce qui est ordonné par Dieu. Peu importe comment Il te permet, c’est ce que tu auras : Si Dieu te donne peu, alors tu n’auras jamais beaucoup, et si Dieu te donne beaucoup, il est inutile de t’en vouloir pour ce que tu possèdes. N’est-ce pas le cas ? Tout cela appartient à Dieu, non pas à l’homme ! L’homme est gouverné par Dieu, et personne n’est exempté !

Quand Dieu a dit « je multiplierai ta postérité », ce fut une alliance que Dieu a établie avec Abraham, et comme « l’alliance arc-en-ciel », elle sera accomplie pour l’éternité, et c’était aussi une promesse faite par Dieu à Abraham. Seul Dieu est qualifié et capable de faire en sorte que cette promesse se réalise. Peu importe si oui ou non l’homme croit, peu importe si oui ou non l’homme l’accepte, et quelle que soit la façon dont l’homme le perçoit, et comment il le considère, tout cela doit être rempli à la lettre, selon les paroles prononcées par Dieu. Les paroles de Dieu ne seront pas modifiées en raison de changements dans la volonté ou les conceptions de l’homme, et ne seront pas modifiées par les changements de toute personne, chose ou objet. Toutes les choses peuvent disparaître, mais les paroles de Dieu resteront à jamais. Au contraire, le jour où toutes les choses disparaitront c’est exactement le jour où les paroles de Dieu seront complètement remplies, car Il est le Créateur, et Il possède l’autorité du Créateur, et la puissance du Créateur, et Il contrôle toutes choses et toute force de vie; Il est capable de provoquer quelque chose à partir de rien, ou que quelque chose devienne rien, et Il contrôle la transformation de toutes les choses de la vie à la mort, et donc pour Dieu, rien ne pourrait être plus simple que de multiplier la semence de quelqu’un. Cela semble fantastique à l’homme, comme un conte de fées, mais pour Dieu, ce qu’Il décide de faire, et promet de faire, n’est pas fantastique, ni un conte de fées. C’est plutôt un fait que Dieu a déjà vu, et qui sera certainement accompli. Comprenez-vous cela ? Les faits prouvent-ils que les descendants d’Abraham soient nombreux ? Et comment nombreux sont-ils ? Sont-ils aussi nombreux que « les étoiles du ciel » et « le sable qui est sur le bord de la mer » décrits par Dieu ? Sont-ils répartis dans toutes les nations et les régions, à tous les endroits dans le monde ? Et qui a accompli cela ? Cela a été accompli par l’autorité de la parole de Dieu ? Pendant plusieurs centaines ou des milliers d’années après que les paroles de Dieu aient été prononcées, les paroles de Dieu ont continué à être réalisées, et sont constamment devenues des faits ; ceci est la puissance de la parole de Dieu, et la preuve de l’autorité de Dieu. Quand Dieu a créé toutes choses au commencement, Dieu a dit : Que la lumière soit, et la lumière fut. Ceci s’est produit très rapidement, a été accompli dans un très court laps de temps, et il n’y eut pas de retard pour son accomplissement et son épanouissement ; les effets de la parole de Dieu ont été immédiats. Les deux étant un signe de l’autorité de Dieu, mais quand Dieu bénit Abraham, Il a permis à l’homme de voir un autre côté de l’essence de l’autorité de Dieu, et permit à l’homme de voir la valeur inestimable de l’autorité du Créateur, et de plus, a permis à l’homme de voir un côté plus réel, plus exquis de l’autorité du Créateur.

Une fois que les paroles de Dieu sont prononcées, l’autorité de Dieu prend le commandement de cette partie de l’œuvre, et le fait promis par la bouche de Dieu commence progressivement à devenir une réalité. Parmi toutes les choses, les changements commencent à se produire par le résultat, tout comme la façon dont, à l’arrivée du printemps, l’herbe devient verte, les fleurs fleurissent, les bourgeons poussent dans les arbres, les oiseaux commencent à chanter, les oies reviennent, et les champs grouillent de gens… Avec l’arrivée du printemps, toutes choses sont ravivées, ce qui est l’acte miraculeux du Créateur. Quand Dieu accomplit Ses promesses, toutes choses dans les cieux et sur la terre se renouvellent et se modifient en conformité avec les pensées de Dieu – et aucun n’est exclue. Quand un engagement ou une promesse est prononcé de la bouche de Dieu, toutes choses servent son accomplissement, et sont orchestrées pour le bien de son accomplissement, et toutes les créatures sont orchestrées et arrangées sous la domination du Créateur, et jouent leur rôle respectif, et remplissent leur fonction respective. C’est la manifestation de l’autorité du Créateur. Que vois-tu en cela ? Comment reconnais-tu l’autorité de Dieu ? Y a-t-il une gamme à l’autorité de Dieu ? Y a-t-il une limite de temps ? Peut-on dire qu’elle a une certaine hauteur, ou une certaine longueur ? Peut-elle être considérée comme d’une certaine taille ou force ? Peut-elle être mesurée par les dimensions de l’homme ? L’autorité de Dieu ne clignote pas, ne fait pas de va et vient, et il n’y a personne qui puisse mesurer combien est grande Son autorité. Peu importe combien de temps passe, quand Dieu bénit une personne, cette bénédiction continuera ensuite, et son prolongement portera témoignage de l’autorité inestimable de Dieu, et permettra à l’humanité de voir la réapparition de la force de vie inextinguible du Créateur, fois après fois. Chaque affichage de Son autorité est la démonstration parfaite des mots qu’Il dit, elle est démontrée à toutes choses, et à l’humanité. De plus, tout fait accompli par Son autorité est exquis au-delà de toute comparaison, et tout à fait irréprochable. On peut dire que Ses pensées, Ses paroles, Son autorité, et l’ensemble de l’œuvre qu’Il accomplit sont d’une beauté incomparable, et pour les créatures, le langage de l’humanité est incapable d’articuler sa signifiance et sa valeur. Quand Dieu fait une promesse à des gens, que ce soit là où ils vivent, ou ce qu’ils font, leurs antécédents avant ou après avoir reçu la promesse, ou à quel point il y a eu des changements dans leur vie, tout cela est aussi familier à Dieu que le dos de Sa main. Peu importe combien de temps s’est écoulé après que les paroles de Dieu ont été prononcées, pour Lui, c’est comme si elles venaient d’être prononcées. Ce qui veut dire que Dieu a le pouvoir, et a une telle autorité, qu’Il peut suivre, contrôler, et réaliser toutes Ses promesses qu’Il fait à l’humanité, et indépendamment de ce que la promesse est, quel que soit le temps qu’il faut pour qu’elle soit complètement remplie, et, de plus, quel que soit l’étendue du champ d’application que son accomplissement touche par exemple le temps, la géographie, la race, et ainsi de suite, cette promesse sera accomplie, et réalisée, et, en outre, son accomplissement et sa réalisation ne Lui demandera pas le moindre effort. Et qu’est-ce que cela prouve ? Que l’étendue de l’autorité et le pouvoir de Dieu sont suffisants pour contrôler l’ensemble de l’univers, et l’ensemble de l’humanité. Dieu a fait la lumière, mais cela ne veut pas dire que Dieu ne gère que la lumière, ou qu’Il ne gère que l’eau parce qu’Il a créé l’eau, et que tout le reste est sans rapport avec Dieu. N’est-ce pas là un malentendu ? Bien que la bénédiction d’Abraham par Dieu ait progressivement disparu de la mémoire de l’homme après plusieurs centaines d’années, pour Dieu, cette promesse est restée toujours la même. Elle était encore en processus d’accomplissement, et n’a jamais cessé. L’homme n’a jamais su ou entendu comment Dieu a exercé Son autorité, comment toutes choses ont été orchestrées et organisées, et combien de merveilleuses histoires ont eu lieu entre toutes les choses pendant la création de Dieu, mais à chaque merveilleuse étape visible de l’autorité de Dieu et la révélation de Ses actions ont été transmises et exaltées parmi toutes les choses, toutes les choses ont montré et parlé des actions miraculeuses du Créateur, et chaque histoire souvent racontée de la souveraineté du Créateur sur toutes les choses doit être proclamée par toutes les choses pour toujours. L’autorité par laquelle Dieu gouverne toutes choses, et la puissance de Dieu, montrent à toutes les choses que Dieu est présent partout et en tout temps. Lorsque tu auras été témoin de l’ubiquité de l’autorité et de la puissance de Dieu, tu verras que Dieu est présent partout et en tout temps. L’autorité et la puissance de Dieu ne sont pas limitées par le temps, la géographie, l’espace, ou toute personne, affaire ou chose. L’étendue de l’autorité et de la puissance de Dieu dépasse l’imagination de l’homme ; elle est incompréhensible pour l’homme, inimaginable pour l’homme, et ne sera jamais complètement connue par l’homme.

Certaines personnes aiment à déduire et imaginer, mais jusqu’où l’imagination de l’homme peut-elle aller ? Peut-elle aller au-delà de ce monde ? L’homme est-il capable de déduire et d’imaginer l’authenticité et l’exactitude de l’autorité de Dieu ? Est-ce que les capacités de déduction et d’imagination de l’homme peuvent lui permettre de parvenir à une connaissance de l’autorité de Dieu ? Peuvent-elles faire en sorte que l’homme apprécie vraiment et se soumette à l’autorité de Dieu ? Les faits prouvent que la déduction et l’imagination de l’homme ne sont qu’un produit de l’intelligence de l’homme, et ne fournissent pas la moindre aide ou avantage à la connaissance de l’homme de l’autorité de Dieu. Après avoir lu sur la science-fiction, certains sont capables d’imaginer la lune, et ce dont les étoiles ont l’air. Pourtant, cela ne signifie pas que l’homme ait une compréhension de l’autorité de Dieu. L’imagination de l’homme n’est que ça : l’imagination. Comment les faits de ces choses, c’est-à-dire, de leur connexion à l’autorité de Dieu, il n’a absolument aucune compréhension. Alors, qu’en serait-il si tu étais allé sur la lune ? Est-ce que cela montre que tu as une compréhension multidimensionnelle de l’autorité de Dieu ? Cela montre-t-il que tu es en mesure d’imaginer l’étendue de l’autorité et de la puissance de Dieu ? Puisque la déduction et l’imagination de l’homme ne peuvent lui permettre de connaître l’autorité de Dieu, que devrait faire l’homme ? L’option la plus sage serait de ne pas déduire ou imaginer, ce qui veut dire que l’homme ne doit jamais compter sur l’imagination et dépendre de déductions quand il s’agit de connaître l’autorité de Dieu. Qu’est-ce que Je tiens à vous dire ici ? La connaissance de l’autorité de Dieu, la puissance de Dieu, l’identité propre de Dieu, et l’essence de Dieu ne peuvent être obtenues en se basant sur ton imagination. Puisque tu ne peux compter sur l’imagination pour connaître l’autorité de Dieu, alors de quelle façon peux-tu parvenir à une vraie connaissance de l’autorité de Dieu ? En mangeant et en buvant les paroles de Dieu, à travers l’échange, et par l’expérience de la parole de Dieu, tu auras une expérience progressive et la vérification de l’autorité de Dieu, et donc, tu vas en acquérir une compréhension progressive et une connaissance additionnelle. Ceci est la seule façon de parvenir à la connaissance de l’autorité de Dieu ; il n’y a pas de raccourci. Vous demandez de ne pas imaginer n’est pas la même chose que de vous faire vous asseoir passivement en attendant la destruction, ou vous empêchez de faire quoi que ce soit. Ne pas utiliser ton cerveau pour penser et imaginer signifie ne pas utiliser la logique pour déduire, ne pas utiliser le savoir pour analyser, ne pas utiliser la science comme base, mais plutôt d’apprécier, de vérifier et de confirmer que le Dieu en qui tu crois a l’autorité, ce qui confirme qu’il détient la souveraineté sur ton destin, et que Sa puissance en tout temps prouve qu’il est le vrai Dieu Lui-même, à travers les paroles de Dieu, par la vérité, à travers tout ce que tu rencontres dans la vie. C’est la seule façon par laquelle qui que ce soit peut parvenir à une compréhension de Dieu. Certains disent qu’ils souhaitent trouver un moyen simple d’atteindre cet objectif, mais pouvez-vous penser à une telle façon ? Je te le dis, il n’y a pas besoin d’y penser : il n’y a pas d’autres moyens ! Le seul moyen est de connaître et de vérifier ce que Dieu a et ce qu’Il est à travers chaque mot qu’Il exprime et tout ce qu’Il fait, consciencieusement et avec constance. C’est la seule façon de connaître Dieu. Puisque ce que Dieu a et ce qu’Il est, et tout de Dieu, n’est ni creux ni vides, mais réels.

Le fait du contrôle et de la domination du Créateur sur toutes les choses et les êtres vivants parle de la vraie existence de l’autorité du Créateur

De même, la bénédiction de Job par L’Éternel est enregistrée dans le Livre de Job. Qu’est-ce que Dieu accordé à Job ? « Pendant ses dernières années, Job reçut de l'Éternel plus de bénédictions qu'il n'en avait reçu dans les premières. Il posséda quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de boeufs, et mille ânesses. » (Job 42:12). Du point de vue de l’homme, quelles étaient ces choses données à Job ? Était-ce des biens de l’homme ? Avec ces biens, est-ce que Job aurait été très riche à de cette époque ? Et comment a-t-il acquis ces biens ? Qu’est-ce qui a causé sa richesse ? Il va sans dire que ce fut grâce à la bénédiction de Dieu que Job en est venu à les posséder. Comment Job voyait ces biens, et comment il considérait les bénédictions de Dieu, est quelque chose que nous n’allons pas voir ici. En ce qui concerne les bénédictions de Dieu, tous les gens aspirent, jour et nuit, d’être bénis par Dieu, mais l’homme n’a aucun contrôle sur le nombre de biens qu’il peut gagner durant sa vie ou s’il peut recevoir des bénédictions de Dieu, et ceci est un fait incontestable ! Dieu a l’autorité, et le pouvoir d’accorder des biens à l’homme, pour permettre à l’homme d’obtenir toute bénédiction, mais il y a un principe à la bénédiction de Dieu. Quel genre de personnes Dieu bénit-Il ? Les gens qu’Il aime, bien sûr ! Abraham et Job ont tous deux été bénis par Dieu, mais les bénédictions qu’ils ont reçues ne sont pas les mêmes. Dieu bénit Abraham avec des descendants aussi nombreux que le sable et les étoiles. Quand Dieu bénit Abraham, Il fit en sorte que ses descendants, une nation, pour qu’ils deviennent puissant et prospère. En cela, l’autorité de Dieu a contrôlé l’humanité, qui ressentit le souffle de Dieu parmi toutes les choses et les êtres vivants. En vertu de la souveraineté de l’autorité de Dieu, cette humanité a proliféré et existé à la vitesse, et dans le cadre, décidés par Dieu. Plus précisément, la viabilité de cette nation, le taux d’expansion, et l’espérance de vie faisaient partie des arrangements de Dieu, et le principe de tout cela a été entièrement basé sur la promesse que Dieu a faite à Abraham. Ce qui veut dire que, quelles que soient les circonstances, les promesses de Dieu se poursuivraient sans entrave et se réaliseraient sous la providence de l’autorité de Dieu. Dans la promesse que Dieu a faite à Abraham, quels que soient les bouleversements du monde, quelle que soit l’époque, quelles que soient les catastrophes endurées par l’humanité, les descendants d’Abraham ne seraient pas confrontés au risque d’anéantissement, et leur nation ne mourrait pas. La bénédiction de Job par Dieu, cependant, l’a rendu extrêmement riche. Ce que Dieu lui a donné était un tableau de la vie, des créatures vivantes, qui respirent, dont les particularités – dont leur nombre, leur vitesse de reproduction, les taux de survie, la quantité de graisse qu’ils avaient, et ainsi de suite – ont également été contrôlées par Dieu. Bien que ces êtres vivants ne possèdent pas la capacité de parler, eux aussi faisaient partie des arrangements du Créateur, et le principe des arrangements de Dieu était selon la bénédiction que Dieu a promise à Job. Dans les bénédictions que Dieu a données à Abraham et Job, bien que ce qui a été promis fût différent, l’autorité avec laquelle le Créateur a contrôlé toutes les choses et les êtres vivants était la même. Chaque détail de l’autorité et de la puissance de Dieu est exprimé dans ses différentes promesses et bénédictions à Abraham et Job, et montre encore une fois à l’humanité que l’autorité de Dieu est bien au-delà de l’imagination de l’homme. Ces détails indiquent à l’humanité une fois de plus que si elle souhaite connaître l’autorité de Dieu, ce ne peut être atteint que par les paroles de Dieu et par l’expérience de l’œuvre de Dieu.

L’autorité et la souveraineté de Dieu sur toutes choses permet à l’homme de voir un fait : l’autorité de Dieu n’est pas seulement incarnée dans les mots « Et Dieu dit : Que la lumière soit, et la lumière fut, et, qu’il y ait un firmament, et il y eut un firmament, et, qu’il y ait des terres, et il y eut des terres », mais, également, dans la façon dont Il a, fait que la lumière continue, empêché le firmament de disparaître, et gardé pour toujours la terre séparée de l’eau, ainsi que dans les détails de la façon dont Il gouverne et gère les créatures : la lumière, le firmament, et la terre. Que voyez-vous d’autres dans la bénédiction de l’humanité par Dieu ? De toute évidence, après que Dieu ait béni Abraham et Job, les pas de Dieu n’ont pas cessés, car Il ne faisait que commencer à exercer Son autorité, et qu’Il avait l’intention de faire de chacun de Ses mots une réalité, et de faire en sorte que tous les détails dont Il a parlé deviennent réalité, et donc, dans les années suivantes, Il a continué à faire tout ce qu’Il avait planifié. Parce que Dieu a de l’autorité, peut-être semble-t-il à l’homme que Dieu parle seulement et n’a pas besoin de lever le petit doigt pour accomplir toutes choses. Imaginer cela ainsi, est, Je dois le dire, ridicule ! Si tu ne prends que la vision unilatérale de la création de Dieu de l’alliance avec l’homme en utilisant des mots, et de la réalisation de Dieu de tout en utilisant des paroles, et que tu es incapable de voir les différents signes et les faits que l’autorité de Dieu détient la domination sur l’existence de toutes choses, alors ta compréhension de l’autorité de Dieu est vide et ridicule ! Si l’homme imagine que Dieu est ainsi, alors, il faut le dire, la connaissance de Dieu par l’homme en est à son dernier retranchement, et a atteint une impasse, car le Dieu que l’homme imagine est une machine qui émet des ordres, et non le Dieu qui est investi d’autorité. Qu’as-tu vu à travers les exemples d’Abraham et Job ? As-tu vu le côté réel de l’autorité et de la puissance de Dieu ? Après que Dieu ait béni Abraham et Job, Dieu n’est pas resté là où Il était, et Il n’a pas mis ses messagers au travail en attendant de voir ce que serait le résultat. Au contraire, dès que Dieu prononça Ses paroles, sous la direction de l’autorité de Dieu, toutes les choses ont commencé à se conformer à l’œuvre que Dieu voulait faire, et les gens, les choses et les objets que Dieu voulait ont été préparés. Ce qui veut dire que, dès que les paroles ont été prononcées par Dieu, l’autorité de Dieu a commencé à être exercée à travers toutes les terres, et Il a mis le cap afin d’accomplir et de remplir les promesses qu’Il a faites à Abraham et Job, tout en faisant tous les plans et les préparatifs pour tout ce qui était nécessaire pour chaque étape et chaque stade principal qu’Il avait prévu réaliser. Pendant ce temps, non seulement Dieu a coordonné Ses messagers, mais aussi toutes les choses qui avaient été créés par Lui. Ce qui revient à dire que le cadre dans lequel l’autorité de Dieu a été exercée non seulement inclut les messagers, mais aussi, toutes les choses qui ont été coordonnées afin de se conformer avec le travail qu’Il avait l’intention d’accomplir ; c’étaient les manières particulières par lesquelles l’autorité de Dieu a été exercée. Dans votre imagination, certains peuvent avoir la compréhension suivante de l’autorité de Dieu : Dieu a l’autorité, et Dieu a le pouvoir, et donc Dieu n’a qu’à rester dans le troisième ciel, ou n’a besoin seulement que de rester dans un lieu fixe, et ne doit pas faire un travail particulier, et l’ensemble de l’œuvre de Dieu est achevée dans Ses pensées. Certains peuvent aussi croire que, bien que Dieu ait béni Abraham, Dieu n’avait pas besoin de faire quoi que ce soit, et c’est assez pour Lui de dire simplement Ses paroles. Est-ce ce qui est vraiment arrivé ? C’est clair que non ! Bien que Dieu soit doté d’autorité et de pouvoir, Son autorité est vraie et réelle, pas vide. L’authenticité et la réalité de l’autorité et de la puissance de Dieu sont progressivement révélées et manifestées dans Sa création de toutes choses, et Son contrôle sur toutes choses, et dans le processus par lequel Il dirige et gère l’humanité. Chaque méthode, tout point de vue, et tous les détails de la souveraineté de Dieu sur l’humanité et toutes les choses, et tout le travail qu’Il a accompli, ainsi que Sa compréhension de toutes choses prouvent littéralement que l’autorité et la puissance de Dieu ne sont pas des mots vides. Son autorité et Son pouvoir sont présentés et révélés en permanence, et en toutes choses. Ces manifestations et révélations parlent de la réelle existence de l’autorité de Dieu, car Il utilise Son autorité et pouvoir de poursuivre Son œuvre, et de commander toutes choses, et de gouverner toutes choses à chaque instant, et Son pouvoir et Son autorité ne peuvent être remplacés par les anges, ou les messagers de Dieu. Dieu a décidé quelles bénédictions Il accorderait à Abraham et Job, cela appartenait à Dieu. Même si les messagers de Dieu ont personnellement visité Abraham et Job, leurs actions étaient selon les commandements de Dieu, et sous l’autorité de Dieu, et ils étaient aussi sous la souveraineté de Dieu. Bien que l’homme ait vu les messagers de Dieu visiter Abraham, et n’a pas constaté que Dieu l’Éternel personnellement ait fait quoi que ce soit dans les dossiers de la Bible, en fait, le Seul qui exerce réellement le pouvoir et l’autorité est Dieu Lui-même, et cela ne souffre aucun doute pour tout homme ! Bien que vous ayez vu que les anges et les messagers possèdent une grande puissance, et ont accompli des miracles, ou ils ont fait des choses commandées par Dieu, leurs actions ne sont que dans le but de terminer la mission de Dieu, et ne sont nullement un signe de l’autorité de Dieu – car aucun homme ou objet a, ou ne possède, l’autorité du Créateur pour créer toutes choses et gouverner toutes choses. Et donc aucun homme ou objet ne peut exercer ou manifester l’autorité du Créateur.

L’autorité du Créateur est immuable et ne peut être offensée

Qu’avez-vous vu dans ces trois parties de l’Écriture ? Avez-vous vu qu’il y a un principe par lequel Dieu exerce Son autorité ? Par exemple, Dieu a utilisé un arc en ciel pour établir une alliance avec l’homme, dans laquelle Il a placé un arc en ciel dans les nuages afin de dire à l’homme qu’Il n’utiliserait jamais à nouveau un déluge pour détruire le monde. Est-ce que l’arc en ciel que nous voyons encore aujourd’hui est le même que celui qui a été décrit par les paroles de Dieu ? Sa nature et sa signification ont-elles changées ? Sans aucun doute, non. Dieu a utilisé Son autorité pour mener à bien cette action, et l’alliance qu’Il avait établie avec l’homme a continué jusqu’à aujourd’hui, et le moment où cette alliance sera modifiée dépend bien sûr de Dieu. Après que Dieu ait dit « mets Mon arc en ciel dans les nuages », Dieu a toujours respecté cette alliance, jusqu’à nos jours. Que vois-tu en cela ? Bien que Dieu soit doué d’autorité et de pouvoir, Il est très rigoureux et se base sur des principes pour Ses actions, et reste fidèle à Sa parole. Sa rigueur, et les principes de Ses actions, montrent la non-offensabilité du Créateur et l’insurmontabilité de l’autorité du Créateur. Bien qu’Il soit doté d’une autorité suprême, et que toutes les choses soient sous Sa domination, et bien qu’Il ait le pouvoir de gouverner toutes choses, Dieu n’a jamais nuit ou interrompu Son propre plan, et chaque fois qu’Il exerce Son autorité, Il est en stricte conformité avec Ses propres principes, et suit précisément ce qui a été dit de Sa bouche, et suit les étapes et les objectifs de Son plan. Inutile de dire que toutes choses gouvernées par Dieu obéissent également aux principes par lesquels l’autorité de Dieu est exercée, et aucun homme ou chose n’est exempté des dispositions de Son autorité, ni ne peuvent modifier les principes par lesquels Son autorité est exercée. Aux yeux de Dieu, ceux qui sont bénis reçoivent la bonne fortune provoquée par Son autorité, et ceux qui sont maudits reçoivent leur châtiment grâce à l’autorité de Dieu. En vertu de la souveraineté de l’autorité de Dieu, aucun homme ou aucune chose n’est exempté de l’exercice de Son autorité, ils ne peuvent modifier les principes par lesquels Son autorité est exercée. L’autorité du Créateur n’est pas modifiée par les changements de tout type, et, de même, les principes par lesquels Son autorité est exercée ne se modifient pas pour aucune raison. Le ciel et la terre peuvent subir de grands bouleversements, mais l’autorité du Créateur ne changera pas ; toutes choses peuvent disparaître, mais l’autorité du Créateur ne disparaîtra jamais. Telle est l’essence de l’autorité immuable et non-offensable du Créateur, et cela est l’unicité même du Créateur !

Les mots ci-dessous sont indispensables pour connaître l’autorité de Dieu, et leur signification est donnée dans l’enseignement ci-dessous. Continuons la lecture de l’Écriture.

4. Commandement de Dieu à Satan

  (Job 2:6) L'Éternel dit à Satan: Voici, je te le livre: seulement, épargne sa vie.

Satan n’a jamais osé transgresser l’autorité du Créateur, et de ce fait, toutes choses vivent en ordre

Ceci est un extrait du Livre de Job, et le « il » de ce texte se réfère à Job. Bien que brève, cette phrase élucide de nombreuses questions. Elle décrit un échange particulier entre Dieu et Satan dans le monde spirituel, et nous dit que l’objet de la parole de Dieu était Satan. Elle enregistre également ce qui a été dit expressément par Dieu. Les paroles de Dieu étaient une commande et un ordre pour Satan. Les détails spécifiques de cet ordre se rapportent à épargner la vie de Job et où Dieu a tracé la ligne dans le traitement de Job par Satan – Satan devait épargner la vie de Job. La première chose que nous apprenons de cette phrase est que ce sont les paroles de Dieu à Satan. Selon le texte original du Livre de Job, il nous dit ce qui précède ces mots : Satan voulait accuser Job, et il a dû obtenir l’accord de Dieu avant qu’il ne puisse le tenter. Lorsque Dieu consentit à la demande de Satan pour tenter Job, Dieu a placé la condition suivante à Satan : « Voici, je te le livre: seulement, épargne sa vie. » Quelle est la nature de ces mots ? Ils sont clairement une commande, un ordre. Ayant compris la nature de ces mots, vous devriez, bien sûr, saisir aussi que Celui qui a émis cet ordre était Dieu, et que celui qui a reçu cet ordre, et obéit, était Satan. Inutile de dire que, dans cet ordre, la relation entre Dieu et Satan est évidente pour tous ceux qui lisent ces mots. Bien sûr, cela est aussi la relation entre Dieu et Satan dans le monde spirituel, et la différence entre l’identité et le statut de Dieu et de Satan, fournie dans les dossiers des échanges entre Dieu et Satan dans les Écritures, et, à ce jour, c’est l’exemple spécifique et un document textuel dans lequel l’homme peut apprendre la différence nette entre l’identité et le statut de Dieu et Satan. À ce stade, Je dois dire que l’enregistrement de ces mots est un document important dans la connaissance de l’identité et du statut de Dieu par l’humanité, et il fournit des informations importantes pour la connaissance de Dieu. Grâce à cet échange entre le Créateur et Satan dans le monde spirituel, l’homme est capable de comprendre un autre aspect plus spécifique de l’autorité du Créateur. Ces mots sont un autre témoignage de l’autorité unique du Créateur.

Extérieurement, ils sont un échange entre l’Éternel Dieu et Satan. L’essence est que l’attitude avec laquelle l’Éternel Dieu parle, et la position à partir de laquelle Il parle, sont plus élevées que celles de Satan. Ce qui veut dire que l’Éternel Dieu commande Satan avec le ton d’un ordre, et dit à Satan ce qu’il doit et ne doit pas faire, que Job est déjà entre ses mains, et qu’il est libre de traiter Job comme il le souhaite, mais qu’il ne peut prendre la vie de Job. Le sous-texte est que, bien que Job ait été placé dans les mains de Satan, sa vie n’est pas donnée à Satan ; personne ne peut prendre la vie de Job des mains de Dieu, sauf avec l’autorisation de Dieu. L’attitude de Dieu est clairement énoncée dans cette commande à Satan, et cette commande signale et révèle la position à partir de laquelle l’Éternel Dieu converse avec Satan. En cela, l’Éternel Dieu tient non seulement le statut du Dieu qui a créé la lumière et l’air, et toutes les choses et les êtres vivants, du Dieu qui détient la souveraineté sur toutes les choses et les êtres vivants, mais aussi du Dieu qui commande l’humanité, et commande Hadès, le Dieu qui contrôle la vie et la mort de tous les êtres vivants. Dans le monde spirituel, qui en dehors de Dieu oserait émettre un tel ordre à Satan ? Et pourquoi Dieu livre-t-Il personnellement Son ordre à Satan ? Parce que la vie de l’homme, y compris celle de Job, est contrôlée par Dieu. Dieu n’a pas permis à Satan de nuire ou de prendre la vie de Job, c’est-à-dire que juste avant que Dieu n’ait permit à Satan de tenter Job, Dieu Se souvient de livrer spécialement un tel ordre, et encore une fois commande à Satan de ne pas prendre la vie de Job. Satan n’a jamais osé transgresser l’autorité de Dieu, et, par ailleurs, a toujours soigneusement écouté et obéi aux ordres et commandes spécifiques de Dieu, n’a jamais osé les défier, et, bien sûr, n’a jamais osé modifier librement l’un des ordres de Dieu. Telles sont les limites que Dieu a établies pour Satan, et ainsi Satan n’a jamais osé franchir ces limites. N’est-ce pas là la puissance de l’autorité de Dieu ? N’est-ce pas un témoignage de l’autorité de Dieu ? De la façon de se comporter envers Dieu, et de comment voir Dieu, Satan a une compréhension beaucoup plus claire que l’humanité, et donc, dans le monde spirituel, Satan voit le statut et l’autorité de Dieu très clairement, et a une profonde appréciation de la puissance de l’autorité de Dieu et les principes derrière l’exercice de Son autorité. Il n’ose les oublier, ni n’ose les violer en aucune façon, ou faire quelque chose qui transgresse l’autorité de Dieu, et il n’ose défier la colère de Dieu en aucune façon. Bien qu’il soit mauvais et arrogant de nature, Satan n’a jamais osé franchir les frontières et les limites fixées pour lui par Dieu. Pour des millions d’années, il a strictement respecté ces limites, a respecté toutes les commandes et les ordres qui lui ont été donnés par Dieu, et n’a jamais osé franchir la limite. Bien qu’il soit malveillant, Satan est beaucoup « plus sage » que l’humanité corrompue ; il connaît l’identité du Créateur, et connaît ses propres limites. Des actions « soumises » de Satan, on peut voir que l’autorité et la puissance de Dieu sont des édits célestes qui ne peuvent être transgressés par Satan, et que c’est précisément en raison de l’autorité de Dieu et Son unicité que toutes les choses changent et se propagent d’une manière ordonnée, que l’humanité peut vivre et se multiplier dans le cours établi par Dieu, sans qu’une personne ou un objet ne soit capable de bouleverser cet ordre, et aucune personne ou objet n’est capable de changer cette loi – car ils viennent tous des mains du Créateur, et de l’ordre et l’autorité du Créateur.

Seul Dieu, qui a l’identité du Créateur, possède l’autorité unique

L’identité « spéciale » de Satan a fait en sorte que beaucoup de gens montrent un fort intérêt dans ses manifestations de divers aspects. Il y a même beaucoup de gens insensés qui croient que, tout comme Dieu, Satan est également possédé de l’autorité, car Satan est capable de montrer des miracles, et est capable de faire des choses qui sont impossibles à l’humanité. Et donc, en plus d’adorer Dieu, l’humanité réserve dans son cœur une place pour Satan, et même adore Satan comme Dieu. Ces personnes sont à la fois pitoyables et détestables. Ils sont à plaindre en raison de leur ignorance, et détestables à cause de leur hérésie et de leur essence foncièrement mauvaise. À ce stade, Je pense qu’il est nécessaire de vous expliquer ce qu’est l’autorité, ce qu’elle symbolise, et ce qu’elle représente. D’une manière générale, Dieu Lui-même est l’autorité, Son autorité symbolise la suprématie et l’essence de Dieu, et l’autorité de Dieu Lui-même représente le statut et l’identité de Dieu. Dans ce cas, Satan ose-t-il dire qu’il est lui-même Dieu ? Est-ce que Satan ose dire qu’il a créé toutes choses, et détient la souveraineté sur toutes choses ? Bien sûr qu’il ne le fait pas ! Car il est incapable de créer toutes les choses ; à ce jour, il n’a jamais fait quoi que ce soit créé par Dieu, et n’a jamais créé la vie. Parce qu’il n’a pas l’autorité de Dieu, il ne lui sera jamais possible de posséder le statut et l’identité de Dieu, et cela est déterminé par son essence. A-t-il la même puissance que Dieu ? Bien sûr qu’il ne l’a pas ! Qu’est-ce que nous appelons les actes de Satan, et les miracles démontrés par Satan ? Est-ce le pouvoir ? Pourrait-ce être appelé autorité ? Bien sûr que non ! Satan dirige la marée du mal, et bouleverse, altère, et interrompt tous les aspects de l’œuvre de Dieu. Depuis plusieurs milliers d’années, en dehors de corrompre et d’abuser de l’humanité, et de la leurrer et de tromper l’homme et le mener à la dépravation et au rejet de Dieu, pour que l’homme se dirige vers la vallée de l’ombre de la mort, Satan a-t-il fait quoi que ce soit qui mérite la moindre commémoration, éloge ou chérissement par l’homme ? Si Satan possédait l’autorité et le pouvoir, l’humanité serait-elle corrompue par lui ? Si Satan possédait l’autorité et le pouvoir, l’humanité serait-elle lésée par lui ? Si Satan possédait le pouvoir et l’autorité, l’humanité serait-elle abandonnée par Dieu et se tournerait-elle vers la mort ? Puisque Satan n’a aucune autorité ou pouvoir, que devrions-nous conclure au sujet de l’essence de tout ce qu’il fait ? Il y a ceux qui définissent tout ce que Satan fait comme une simple ruse, mais Je crois que cette définition n’est pas appropriée. Les mauvaises actions de sa corruption de l’humanité seraient-elles pure supercherie ? La force du mal avec laquelle Satan a abusé de Job, et son désir farouche à l’abuser et à le dévorer, ne pouvaient pas être réalisés par une simple supercherie. En regardant rétrospectivement, nous voyons que, en un instant, les troupeaux de Job, dispersés loin à travers les collines et les montagnes, ont disparu ; en un instant, la grande fortune de Job a disparu. Cela a-t-il pu être achevé par une simple supercherie ? La nature de tout ce que Satan fait correspond et s’inscrit dans des termes négatifs tels que nuire, interrompre, détruire, faire du mal, le mal, la méchanceté, et l’obscurité, et ainsi l’apparition de tout ce qui est injuste et mauvais est inextricablement lié aux actes de Satan, et est inséparable de l’essence maléfique de Satan. Peu importe, la puissance de Satan, qu’il soit audacieux et ambitieux, peu importe sa capacité à infliger des dommages, quelle que soit l’énormité des techniques avec lesquelles il corrompt et leurre l’homme, peu importe comment recherché et intelligents sont les astuces et les plans avec lesquels il intimide l’homme, quelle que soit la forme variable dans laquelle il existe, il n’a jamais été en mesure de créer une seule chose vivante, n’a jamais été en mesure d’établir des lois ou des règles pour l’existence de toutes choses, et n’a jamais été en mesure de gouverner et contrôler aucun objet, animé ou inanimé. À travers la vaste étendue de l’univers, il n’y a pas une personne ou un objet qui soit né de lui, ou existe à cause de lui ; il n’y a pas une personne ou un objet qui est gouverné par lui, ou contrôlé par lui. Au contraire, non seulement il vit sous la domination de Dieu, mais, par ailleurs, il doit obéir à tous les ordres et les commandements de Dieu. Sans la permission de Dieu, il est difficile pour Satan de toucher même une goutte d’eau ou un grain de sable sur la terre ; sans la permission de Dieu, Satan n’est même pas libre de déplacer les fourmis sur les terres, encore moins l’humanité, qui a été créé par Dieu. Aux yeux de Dieu, Satan est inférieur aux lys sur la montagne, aux oiseaux qui volent dans l’air, aux poissons dans la mer, et aux vers de terre. Son rôle parmi toutes les choses est de servir toutes les choses, et de travailler pour l’humanité, et de servir l’œuvre de Dieu et Son plan de gestion. Indépendamment de comment sa nature est mauvaise, et comment son essence est mauvaise, la seule chose qu’il peut faire est de respecter consciencieusement sa fonction : être au service de Dieu, et fournir un contraste à Dieu. Telle est l’essence et la position de Satan. Son essence est sans rapport avec la vie, sans lien avec le pouvoir, sans rapport à l’autorité ; il est simplement un jouet entre les mains de Dieu, juste une machine au service de Dieu !

  Ayant compris le vrai visage de Satan, beaucoup de gens ne comprennent toujours pas ce que l’autorité est, alors laisse-Moi te le dire ! L’autorité elle-même peut être expliquée comme la puissance de Dieu. Tout d’abord, on peut dire avec certitude que l’autorité et le pouvoir sont positifs. Ils n’ont aucun lien avec quelque chose de négatif, et ne sont pas liés à des êtres créés ou non créés. La puissance de Dieu peut créer des choses de toutes formes vivantes et pleine de vitalité, et elle est déterminée par la vie de Dieu. Dieu est la vie, donc Il est la source de tous les êtres vivants. En outre, l’autorité de Dieu peut faire que tous les êtres vivants obéissent à toute parole de Dieu, qui est, entre-autre, d’exister selon les paroles mêmes de Dieu, de vivre et se reproduire selon les commandements de Dieu, par lesquels Dieu dirige et commande tous les êtres vivants, et il n’y tolérera jamais d’écart, pour toujours et à jamais. Aucune personne ou objet ne possède ces choses ; seul le Créateur possède et porte un tel pouvoir, et ceci est appelé l’autorité. Ceci est l’unicité du Créateur. En tant que tel, indépendamment du mot « autorité » lui-même ou de l’essence de cette autorité, chacun d’eux ne peut être associé qu’avec le Créateur, car l’autorité est un symbole de l’identité unique et de l’essence du Créateur, et elle représente l’identité et le statut du Créateur ; en dehors du Créateur, aucune personne ou objet ne peut être associé avec le mot « autorité ». Ceci est une interprétation de l’autorité unique du Créateur.

Bien que Satan regardât Job avec des yeux avides, sans la permission de Dieu, il n’a pas osé toucher à un seul cheveu sur le corps de Job. Bien qu’il soit intrinsèquement mauvais et cruel, après que Dieu lui a livré Son ordre, Satan n’avait d’autre choix que de se conformer à l’ordre de Dieu. Et donc, même si Satan était aussi excité qu’un loup parmi les moutons quand il est venu chez Job, il n’a pas osé oublier les limites que lui avaient fixées Dieu, n’a pas osé violer les ordres de Dieu, et dans tout ce qu’il a fait, Satan n’a pas osé s’écarter des principes et des limites des mots de Dieu – n’est-ce pas un fait ? De ce point de vue, nous voyons que Satan n’ose contrevenir à aucune des paroles de l’Éternel Dieu. Pour Satan, chaque mot de la bouche de Dieu est un ordre, et une loi céleste, et une expression de l’autorité de Dieu – car derrière chaque parole de Dieu la punition de Dieu envers ceux qui violent les ordres de Dieu est implicite, ainsi qu’envers ceux qui désobéissent et s’opposent aux lois célestes. Satan sait très bien que s’il viole les ordres de Dieu, alors il doit accepter les conséquences de toute transgression de l’autorité de Dieu, et de s’opposer aux lois célestes. Et quelles sont ces conséquences ? Inutile de le dire, il s’agit, bien sûr, de sa punition par Dieu. Les actions de Satan envers Job n’étaient simplement qu’un exemple de sa corruption de l’homme, et quand Satan posait ses gestes, les limites que Dieu avait établies et les ordres qu’Il avait émis à Satan étaient simplement un exemple des principes derrière tout ce qu’il fait. En outre, le rôle et la position de Satan dans cette affaire était simplement un exemple de son rôle et de la position dans l’œuvre de gestion de Dieu, et l’obéissance complète de Satan à Dieu dans sa tentation de Job était simplement un exemple de la façon dont Satan n’a pas osé offrir la moindre opposition à Dieu dans l’œuvre de gestion de Dieu. Quel avertissement ces exemples vous donnent-ils ? Parmi toutes les choses, y compris Satan, il n’y a aucune personne ou chose qui puisse transgresser les lois et édits célestes énoncés par le Créateur, et aucune personne ou chose qui ose violer ces lois et décrets célestes, car aucune personne ou objet ne peut modifier ou échapper à la punition que le Créateur inflige à ceux qui Lui désobéissent. Seul le Créateur peut établir des lois et décrets célestes, seul le Créateur a le pouvoir de les mettre en œuvre, et seule la puissance du Créateur ne peut être transgressée par une personne ou une chose. Ceci est l’unique autorité du Créateur, cette autorité est suprême parmi toutes les choses, et ainsi, il est impossible de dire que « Dieu est le plus grand et Satan le numéro deux. » A part le Créateur qui possède l’autorité unique, il n’y a pas d’autre Dieu !

Avez-vous maintenant une nouvelle compréhension de l’autorité de Dieu ? Tout d’abord, y a-t-il une différence entre l’autorité de Dieu que l’on vient de mentionner, et le pouvoir de l’homme ? Et quelle est la différence ? Certaines personnes disent qu’il n’y a pas de comparaison entre les deux. C’est vrai ! Bien que les gens disent qu’il n’y a pas de comparaison entre les deux, dans les pensées et conceptions de l’homme, le pouvoir de l’homme est souvent confondu avec l’autorité, les deux étant souvent comparés côte à côte. Qu’est-ce qui se passe ici ? Les gens ne font-ils pas l’erreur de remplacer par inadvertance l’un avec l’autre ? Les deux sont sans rapport, et il n’y a aucune comparaison entre eux, mais les gens ne peuvent s’en empêcher. Comment ceci pourrait-il être résolu ? Si tu veux vraiment trouver une solution, la seule façon est de comprendre et de connaître l’autorité unique de Dieu. Après la compréhension et la connaissance de l’autorité du Créateur, tu ne mentionneras plus la puissance de l’homme et l’autorité de Dieu d’un même souffle.

La puissance de l’homme se réfère à quoi ? En le disant simplement, c’est une capacité ou une compétence qui permet le tempérament corrompu, les désirs et les ambitions de l’homme à être développés ou accomplis dans leur plus grande mesure. Est-ce que cela compte comme autorité ? Indépendamment de comment les ambitions et les désirs des hommes sont gonflés ou lucratifs, l’on ne peut dire que cette personne est investie de l’autorité ; tout au plus, ce gonflement et ce succès sont simplement une démonstration de la bouffonnerie de Satan parmi les hommes, tout au plus c’est une farce dans laquelle Satan agit comme son propre ancêtre, afin de satisfaire son ambition d’être Dieu.

Comment vois-tu exactement l’autorité de Dieu maintenant ? Maintenant que ces mots ont été enseignés, tu devrais avoir une nouvelle connaissance de l’autorité de Dieu. Et donc Je vous demande : Qu’est-ce que l’autorité de Dieu symbolise ? Est-ce qu’elle symbolise l’identité de Dieu Lui-même ? Est-ce qu’elle symbolise la puissance de Dieu Lui-même ? Est-ce qu’elle symbolise le statut unique de Dieu Lui-même ? Parmi toutes les choses, en quoi as-tu vu l’autorité de Dieu ? Comment l’as-tu perçue ? En ce qui concerne les quatre saisons vécues par l’homme, quelqu’un peut-il changer la loi de la permutation entre le printemps, l’été, l’automne et l’hiver ? Au printemps, les arbres bourgeonnent et fleurissent ; en été, ils sont couverts de feuilles ; à l’automne, ils portent des fruits, et en hiver, les feuilles tombent. Quelqu’un est-il en mesure de modifier cette loi ? Est-ce que cela reflète un aspect de l’autorité de Dieu ? Dieu a dit : « Que la lumière soit », et la lumière fut. Est-ce que cette lumière existe toujours ? A cause de quoi existe-t-elle ? Elle existe grâce à la parole de Dieu, bien sûr, et grâce à l’autorité de Dieu. Est-ce que l’air créé par Dieu existe toujours ? Est-ce que l’air que l’homme respire vient de Dieu ? Quelqu’un peut-il enlever les choses qui viennent de Dieu ? Quelqu’un peut-il modifier leur essence et leur fonction ? Quelqu’un est-il capable de confondre la nuit et le jour alloués par Dieu, et la loi de la nuit et du jour ordonnée par Dieu ? Satan peut-il faire une telle chose ? Même si tu ne dors pas la nuit, et que tu prennes la nuit pour le jour, cela reste toujours la nuit ; tu peux changer ta routine quotidienne, mais tu es incapable de changer la loi de l’échange entre la nuit et le jour, et ce fait est inaltérable par toute personne, n’est-ce pas ? Quelqu’un est-il capable de faire qu’un lion laboure la terre comme un bœuf ? Quelqu’un est-il capable de changer un éléphant en un âne ? Quelqu’un est-il capable de faire en sorte qu’un poulet fende l’air comme un aigle ? Quelqu’un est-il capable de faire qu’un loup broute l’herbe comme un mouton ? Quelqu’un est-il capable de faire que le poisson dans l’eau vive sur la terre ferme ? Et pourquoi ? Parce que Dieu leur a ordonné de vivre dans l’eau, et ils vivent dans l’eau. Sur la terre, ils ne seraient pas en mesure de survivre, ils mourraient ; ils sont incapables de transgresser les limites de l’ordre de Dieu. Toutes les choses ont une loi et une limite à leur existence, et ils ont chacune leurs propres instincts. Celles-ci sont données par le Créateur, et sont inaltérables et insurpassables par tout homme. Par exemple, le lion vivra toujours dans la nature, à une distance des communautés de l’homme, et ne pourrait jamais être aussi docile et fidèle que le bœuf qui vit avec l’homme, et travaille pour lui. Bien que les éléphants et les ânes soient des animaux, et que les deux aient quatre pattes, et soient des créatures qui respirent de l’air, ils sont des espèces différentes, car ils ont été divisés en différents types par Dieu, ils ont chacun leurs propres instincts, et donc ils ne seront jamais interchangeables. Bien que le poulet ait deux pattes et des ailes, tout comme un aigle, il ne sera jamais capable de voler dans l’air ; au plus il pourrait voler dans un arbre – et cela est déterminé par son instinct. Inutile de dire que tout cela est grâce aux commandements de l’autorité de Dieu.

Dans le développement de l’humanité d’aujourd’hui, la science de l’humanité peut être dite comme étant « florissante », et les réalisations de l’exploration scientifique de l’homme peuvent être décrites comme « impressionnantes ». La capacité de l’homme, il faut le dire, se développe de plus en plus, mais il y a une percée scientifique que l’humanité a été incapable de faire : l’humanité a fait des avions, des porte-avions, et la bombe atomique, l’humanité est allée dans l’espace, a marché sur la lune, a inventé l’Internet, et a vécu un mode de vie de haute-technologie, mais l’humanité est incapable de créer une chose vivante, qui respire. Les instincts de tous les êtres vivants et les lois par lesquelles ils vivent, et le cycle de la vie et de la mort de tous les types de choses vivantes, tout cela est impossible et incontrôlable par la science de l’humanité. À ce stade, il faut dire que peu importe les grands sommets atteints par la science de l’homme, elle reste incomparable à aucune des pensées du Créateur, et elle est incapable de discerner le caractère miraculeux de la création du Créateur, et la puissance de Son autorité. Il y a tellement d’océans sur la terre, mais ils n’ont jamais transgressé leurs limites et ne viennent pas sur la terre à volonté, et c’est parce que Dieu a fixé des limites pour chacun d’eux ; ils sont restés là où Il leur avait ordonné, et sans la permission de Dieu, ils ne peuvent pas se déplacer librement. Sans la permission de Dieu, ils ne peuvent pas porter atteinte l’un à l’autre, et ne peuvent se déplacer que quand Dieu le leur dit, et où ils vont et leurs séjours sont déterminés par l’autorité de Dieu.

Pour le dire simplement, « l’autorité de Dieu » signifie qu’il n’en tient qu’à Dieu. Dieu a le droit de décider comment faire quelque chose, et de la manière dont Il le souhaite. La loi de toutes choses dépend de Dieu, et non de l’homme ; elle ne peut être modifiée par l’homme. Elle ne peut être déplacée par la volonté de l’homme, mais est plutôt changée par les pensées de Dieu, la sagesse de Dieu, et les ordres de Dieu, et cela est un fait qui est indéniable pour tout homme. Les cieux et la terre et toutes les choses, l’univers, le ciel étoilé, les quatre saisons de l’année, ce qui est visible et invisible à l’homme, existent tous – fonctionnent et changent, sans la moindre erreur, sous l’autorité de Dieu, selon les ordres de Dieu, selon les commandements de Dieu, et selon les lois du début de la création. Pas une seule personne ou un objet ne peuvent modifier leurs lois, ou changer le cours inhérent par lequel ils fonctionnent ; ils sont en vie grâce à l’autorité de Dieu, et périssent grâce à l’autorité de Dieu. Ceci est l’autorité même de Dieu. Maintenant que tout ceci a été dit, peux-tu ressentir que l’autorité de Dieu est un symbole de l’identité et du statut de Dieu ? L’autorité de Dieu peut-elle être investie par un être créé ou non créé ? Peut-elle être imitée, personnifiée, ou remplacée par une personne, une chose, ou un objet ?

L’identité du Créateur est unique, et tu ne devrais pas souscrire à l’idée du polythéisme

Bien que les compétences et les capacités de Satan sont supérieures à celles de l’homme, il peut faire des choses qui sont hors de portée de l’homme, indépendamment du fait que tu envies ou aspires à ce que Satan fait, indépendamment du fait que tu détestes ou tu es dégoûté par cela, indépendamment du fait que tu sois ou non capable de voir cela, et peu importe tout ce que Satan peut atteindre, ou combien de personnes il peut tromper pour l’adorer et le consacrer, et quelle que soit la façon dont tu le définis, tu ne peux pas dire qu’il a l’autorité et le pouvoir de Dieu. Tu dois savoir que Dieu est Dieu, qu’il n’y a qu’un seul Dieu, et de plus, tu dois savoir que Dieu seul a l’autorité, et le pouvoir de contrôler et de gouverner toutes choses. Simplement parce que Satan a la capacité de tromper les gens, et peut passer pour Dieu peut imiter les signes et les miracles faits par Dieu, et a fait des choses semblables à celles faites par Dieu, tu crois à tort que Dieu n’est pas unique, qu’il y a beaucoup de dieux, qu’ils ont simplement plus ou moins de compétences, et qu’il existe des différences dans l’étendue du pouvoir qu’ils exercent. Tu classes leur grandeur dans l’ordre de leur arrivée, en fonction de leur âge, tu crois à tort qu’il existe d’autres divinités en dehors de Dieu, tu penses que le pouvoir et l’autorité de Dieu ne sont pas uniques. Si tu as ces idées, si tu ne reconnais pas l’unicité de Dieu, si tu ne crois pas Dieu seul est en possession de l’autorité, et si tu souscris seulement au polythéisme, alors Je peux dire que tu es la crasse des créatures, que tu es la véritable incarnation de Satan, et que tu es une personne du mal absolu ! Comprends-tu ce que Je suis en train de t’enseigner en disant ces mots ? Quel que soit le temps, le lieu, ou le contexte, il ne faut pas confondre Dieu avec toute autre personne, chose, ou objet. Indépendamment de la façon inconnaissable et inapprochable dont tu sens que l’autorité de Dieu et que l’essence de Dieu Lui-même sont, peu importe comment les actes et les paroles de Satan s’accordent avec ta conception et ton imagination, quel que soit le degré de satisfaction que tu as, ne sois pas stupide, il ne faut pas confondre ces concepts, il ne faut pas nier l’existence de Dieu, ne pas nier l’identité et le statut de Dieu, ne pas pousser Dieu vers la porte et amener Satan pour remplacer le « Dieu » dans ton cœur et qu’il devienne ton Dieu. Si tu le fais, Je ne doute pas que tu es capable d’en imaginer les conséquences !

Bien que l’humanité ait été corrompue, elle vit toujours sous la souveraineté de l’autorité du Créateur

Satan a corrompu l’humanité depuis des milliers d’années. Il a forgé des quantités incalculables de mal, a trompé génération après génération, et a commis des crimes odieux dans le monde. Il a abusé de l’homme, trompé l’homme, séduit l’homme pour qu’il s’oppose à Dieu, et a commis des actes mauvais qui ont confondu et invalidé le plan de gestion de Dieu, fois après fois. Pourtant, sous l’autorité de Dieu, toutes les choses et les créatures vivantes continuent de respecter les règles et les lois établies par Dieu. Par rapport à l’autorité de Dieu, la nature et le mal rampant de Satan sont si laids, si dégoûtants et méprisables, et si petits et vulnérables. Même si Satan marche parmi toutes les choses créées par Dieu, il ne parvient pas à apporter le moindre changement dans les gens, les choses et les objets commandés par Dieu. Plusieurs milliers d’années ont passé, et l’humanité jouit encore de la lumière et l’air donnés par Dieu, respire encore le souffle exhalé par Dieu Lui-même, jouit encore des fleurs, des oiseaux, des poissons et des insectes créés par Dieu, et bénéficie de toutes les choses fournies par Dieu ; le jour et la nuit se remplacent toujours l’un et l’autres sans cesse ; les quatre saisons alternent comme d’habitude; les oies volant dans le ciel partiront cet hiver, et reviendront de nouveau au printemps prochain; le poisson dans l’eau ne quitte jamais les rivières et les lacs – sa demeure; les cigales sur le terrain chantent à tue-tête pendant les journées d’été ; les grillons dans l’herbe bourdonnent en accord avec le vent d’automne; les oies se rassemblent en groupe, tandis que les aigles restent solitaires ; les lions se nourrissent par la chasse ; l’élan ne s’éloigne pas de l’herbe et des fleurs… Chaque type de créature vivante parmi toutes les choses part et revient, puis repart, un million de changements qui se produisent en un clin d’œil, mais ce qui ne change pas, c’est leurs instincts et les lois de la survie. Ils vivent sous la bienveillance et la nourriture de Dieu, et personne ne peut changer leurs instincts, pas plus que personne ne peut compromettre leurs règles de survie. Bien que l’humanité, qui vit parmi toutes les choses, a été corrompue et trompée par Satan, l’homme ne peut toujours pas renoncer à l’eau faite par Dieu, et l’air fait par Dieu, et toutes les choses faites par Dieu, et l’homme vit encore et prolifère dans cet espace créé par Dieu. Les instincts de l’humanité n’ont pas changé. L’homme compte toujours sur ses yeux pour voir, sur ses oreilles pour entendre, sur son cerveau pour penser, sur son cœur pour comprendre, sur ses jambes et ses pieds pour marcher, sur ses mains pour travailler, et ainsi de suite ; tous les instincts que Dieu a accordé à l’homme afin qu’il puisse accepter la fourniture de Dieu restent inchangés, les facultés avec lesquelles l’homme coopère avec Dieu n’ont pas changé, la faculté de l’humanité pour l’exécution du devoir d’un être créé n’a pas changé, les besoins spirituels de l’humanité n’ont pas changé, le désir de l’humanité de trouver ses origines n’a pas changé, l’aspiration de l’humanité à être sauvée par le Créateur n’a pas changé. Telles sont les circonstances actuelles de l’humanité, qui vit sous l’autorité de Dieu, et a subi la destruction sanglante opérée par Satan. Bien que l’humanité ait été soumise à l’oppression de Satan, et n’est plus Adam et Eve au début de la création, mais plutôt un être plein de choses qui sont antagonistes à Dieu, comme la connaissance, l’imagination, les notions, et ainsi de suite, et remplie de tempérament sataniques corrompues, aux yeux de Dieu, l’humanité est toujours la même humanité qu’Il a créée. L’humanité est encore gouvernée et orchestrée par Dieu, et vit toujours dans le chemin établi par Dieu, et donc aux yeux de Dieu, l’humanité, qui a été corrompue par Satan, est simplement recouverte de crasse, avec un ventre qui gronde, des réactions qui sont un peu lentes, une mémoire qui n’est pas aussi bonne qu’elle l’était, et un peu plus âgée – mais toutes les fonctions et les instincts de l’homme sont complètement intacts. Ceci est l’homme que Dieu veut sauver. Cette humanité n’a plus qu’à entendre l’appel du Créateur, entendre la voix du Créateur, et elle va se lever et se précipiter pour trouver la source de cette voix. Cette humanité n’a plus qu’à voir la figure du Créateur et elle deviendra aveugle à tout le reste, et abandonnera tout, afin de se consacrer à Dieu, et ira même donner sa vie pour Lui. Quand le cœur de l’humanité comprendra les mots sincères du Créateur, l’humanité rejettera Satan et se rangera du côté du Créateur ; quand l’humanité aura complètement lavé la saleté de son corps, et aura une fois de plus reçu la bienveillance et la nourriture du Créateur, la mémoire de l’humanité sera restaurée, et à ce moment l’humanité sera vraiment de retour sous la domination du Créateur.

Le 21 Octobre 2014