22 La parole de Dieu m’a éveillée

MIAO Xiao     La ville de Jinan dans la province de Shandong

Dans le passé, j’avais toujours pensé que quand Dieu disait « une marionnette et un traître qui fuit le grand trône blanc, » Il faisait référence à ceux qui acceptaient le travail à un certain moment, mais en venaient à faire marche arrière parce qu’ils ne vouvaient accepter la souffrance de Son châtiment et jugement. Alors, quand j’ai vu des frères et sœurs se retirer de ce chemin pour quelque raison que ce soit, mon cœur se remplissait de mépris pour eux : Voilà une autre marionnette et traitre, qui s’enfuit du grand trône blanc, qui recevra la punition de Dieu. En même temps, je croyais que je me comportais correctement en acceptant le jugement de Dieu et que j’étais près de recevoir Son salut.

Un jour, alors que je pratiquais des dévotions spirituelles, j’ai vu la parole de Dieu dans le texte suivant « Le Christ réalise l’œuvre de jugement avec la vérité » : « … la substance d’une telle œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture à la vérité, au chemin, et à la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre de jugement fait par Dieu. Si tu n’accordes pas de l’importance à ces vérités et ne penses constamment qu’à les éviter ou à une nouvelle solution autre que ces vérités, alors Je dis que tu es un grand pécheur. Certes, tu as foi en Dieu, mais tu ne cherches pas Sa vérité ni Sa volonté, tu aimes encore moins la façon dont cela te rapproche de Lui, alors Je dis que tu es une personne qui essaie de se soustraire au jugement. Tu es une marionnette et un traître qui fuit le grand trône blanc, et Dieu n’épargnera aucun des rebelles qui fuient devant Ses yeux. De tels hommes recevront même un châtiment plus sévère. Ceux qui viennent devant Dieu pour être jugés et ont été purifiés, vivront éternellement dans Son règne. » Après avoir réfléchi sur ces mots, j’ai finalement réalisé : Il s’avère que les marionnettes et traitres qui font marche arrière quand ils voient le grand trône blanc, ne sont pas les seuls à qui se retirer de ce chemin. Plus précisément, cela réfère à ceux qui suivent Dieu mais n’attachent pas une grande importance à Ses vérités, les gens qui sont toujours évasifs quant à Ses vérités, recherchant de nouvelles issues hors de Ses vérités, peu disposés à se soumettre eux-mêmes au châtiment et au jugement de Dieu et à chercher à être purifié par Lui. Sous les éclaircissements et les directions de Dieu, j’ai commencé à réfléchir à mon comportement ; Dieu exprime maintenant Sa parole pour juger l’homme, nettoyant l’homme des choses qui sont incompatibles avec Lui à travers la souffrance et le raffinement. Mais devant le châtiment et le jugement, la souffrance et le raffinement de Dieu, j’essaie toujours de m’évader, espérant que Dieu les éloignera de moi. N’est-ce pas là s’enfuir de la vérité et chercher une issue hors de la vérité ? Lorsque les gens ou choses qu’apportent Dieu ne correspondent pas à mes conceptions personnelles ou quand je suis confronté à une situation négative, même si parler avec mes frères et sœurs peut résoudre mes problèmes, clarifier mes malentendus vis-à-vis de Dieu, et m’aider à retrouver une relation normale avec Dieu, je persiste à résister et ne pas vouloir écouter. N’est-ce pas là, comme le dit Dieu, ne pas chercher la vérité et ne pas aimer le chemin qui me rapproche de Dieu ? Quand l’on me confronte et me critique pour la façon superficielle dont je m’acquitte de mon travail, je cherche toujours des excuses pour me justifier. N’est-ce pas là une essence qui se refuse à accepter la vérité ? Je m’adapte souvent dans la vie de tous les jours. Même quand je sais qu’il s’agit de la vérité, je refuse de trahir ma chair pour la pratiquer. N’est-ce pas là seulement qu’accepter le jugement, mais ne pas chercher à être purifié ? … Maintenant que j’y pense, je le comprends encore mieux : les gens dont Dieu dit qu’ils s’enfuient du grand trône blanc ne fait pas référence qu’à ceux qui quittent l’Église. Mais surtout, cela tient à nos cœurs qui se refusent à accepter la vérité et à ne pas vouloir se soumettre au jugement de Dieu. Ce n’est que maintenant que je commence à ressentir de la peur et à trembler. Même si je n’ai pas quitté l’Église, mon cœur cherchait toujours à esquiver le jugement de Dieu. Ne suis-je pas la marionnette et le traitre qui s’enfuit du siège du jugement de Dieu ? Jusque-là j’avais cru que les marionnettes et les traitres qui s’enfuient du trône de Dieu étaient seulement ceux qui quittaient l’Église, alors que j’étais près d’obtenir Son salut. Je vois que ma compréhension de la parole de Dieu était unilatérale et superficielle, et que ma connaissance de l’œuvre de Dieu était très faible. Maintenant, uniquement ceux qui acceptent sincèrement le châtiment et le jugement de Dieu et dont le tempérament a changé recevront vraiment le salut de Dieu. Je vivais plutôt dans mon imaginaire, n’étant pas affamé de vérité, ne prenant pas la responsabilité de ma vie, n’ayant aucun sens du danger et de l’urgence. Si je continue ainsi, ne serais-je pas précisément l’objet de la punition de Dieu ?

Grâce à l’éclairage de la parole de Dieu, je me suis éveillé de mes conceptions et imaginaire, réalisant que je ne suis pas une personne qui est disposée à accepter le châtiment et le jugement de Dieu. Cela m’a aussi fait voir que j’étais à l’orée du danger. À partir de maintenant, je donnerai entièrement mon cœur à Dieu, me soumettrai à Ses châtiment et jugement, et ferai de mon mieux pour chercher la vérité et le changement du tempérament, de façon à ce que je puisse bientôt être purifié et rendu complet par Dieu.