L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Question 13 : La plupart des gens dans le monde religieux croient que le Seigneur Jésus disant : « Tout est accompli » (Jean 19:30) sur la croix est la preuve que l’œuvre de salut de Dieu a déjà été complètement achevée, pourtant vous attestez que le Seigneur est revenu dans la chair pour exprimer la vérité et faire l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu afin de pleinement sauver l’humanité. Alors, comment précisément devrait-on comprendre l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité ? Cet aspect de la vérité n’est pas clair pour nous, veuillez donc échanger à ce sujet pour nous.

Réponse :

Quand le Seigneur Jésus a dit sur la croix, « Tout est accompli » (Jean 19:30), à quoi faisait-Il référence vraiment ? Est-ce qu’Il voulait dire que l’œuvre de la rédemption était terminée, ou est-ce qu’Il voulait dire que l’œuvre du salut complet de l’humanité par Dieu était terminée ? À l’époque, les gens pouvaient-ils vraiment le savoir ? On peut dire que personne ne le savait. Tout ce qu’a dit le Seigneur Jésus, ce sont trois mots : « Tout est accompli ». Il n’a pas dit que l’œuvre du salut de l’humanité par Dieu était terminée. Les humains ne peuvent jamais vraiment comprendre à quoi le Seigneur Jésus faisait référence quand Il a dit : « Tout est accompli ». Pourquoi quelqu’un oserait-il expliquer les mots du Seigneur d’après ses propres idées ? Pourquoi oser arbitrairement interpréter cette phrase, « Tout est accompli » ? Ce n’est rien d’autre que mettre ses propres idées humaines sur les paroles du Seigneur Jésus. Regardez, si quand le Seigneur Jésus dit « Tout est accompli », cela indique que l’œuvre du salut de l’humanité par Dieu est tout à fait terminée, alors pourquoi le Seigneur a-t-Il prophétisé, disant : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). Comment comprenons-nous cela ? Et aussi, dans l’Évangile de Jean, chapitre 12, versets 47-48 : « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour. » Les paroles du Seigneur Jésus nous disent clairement que le Seigneur reviendra exprimer la vérité et accomplir l’œuvre du jugement. Il y a aussi cette prophétie de la Bible : « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17). D’après ce que disent le pasteur et l’ancien, si la crucifixion du Seigneur Jésus a achevé l’ensemble de l’œuvre du salut du genre humain, alors comment la prophétie du Seigneur Jésus : « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité », comment ces paroles pourraient-elles se réaliser ? La prophétie du Seigneur Jésus selon laquelle Il reviendrait exprimer la vérité et accomplir l’œuvre du jugement ne serait-elle pas vaine ? Par conséquent, ce que disent le pasteur et l’ancien ne concorde clairement pas avec les paroles du Seigneur Jésus et ne concorde pas avec la réalité de l’œuvre de Dieu. Nous devrions tous savoir que ce qu’a fait le Seigneur Jésus, c’était l’œuvre du rachat du genre humain. Tout ce que nous devons faire, c’est accepter le Seigneur Jésus, nous confesser et nous repentir devant Lui, et nos péchés seront pardonnés. Nous serons alors aptes à prier le Seigneur et nous pourrons jouir de la grâce que le Seigneur dispense. Quel que soit le péché, nous ne serons plus condamnés par la loi. C’est le résultat de l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus. C’est le véritable sens de l’expression « salut par la foi » que nous utilisons souvent. Grâce au résultat obtenu par l’œuvre du Seigneur Jésus, nous pouvons encore mieux vérifier que l’œuvre du Seigneur Jésus était uniquement consacrée à la rédemption. Ce n’était en aucune façon l’œuvre du jugement, de la purification et du perfectionnement des hommes aux derniers jours. Bien que notre foi dans le Seigneur Jésus pardonne nos péchés et que nous ne commettions plus de péchés manifestes et nous nous conduisions très bien, nous ne nous sommes cependant pas entièrement affranchis du péché, nous ne sommes pas devenus purs et nous n’avons pas été entièrement sauvés, n’est-ce pas ? Est-ce que nous ne continuons pas à souvent mentir et commettre des péchés ? Est-ce que nous ne continuons pas à agir de façon cupide et à avoir de mauvaises pensées ? Est-ce que nous ne continuons pas à envier autrui, à haïr autrui ? Notre cœur n’est-il pas rempli d’arrogance et de tromperie ? Est-ce que nous ne continuons pas à jouer le jeu de ce monde, à nous accrocher à la richesse, à chercher la gloire ? Certains, quand ils sont arrêtés ou persécutés par les autorités communistes chinoises, en rendent même Dieu responsable. Ils produisent même des déclarations de repentance dans lesquelles ils renient Dieu et Le trahissent. Surtout en ce qui concerne l’expression de la vérité et l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, les gens jugent et condamnent l’œuvre de Dieu d’après leurs propres idées fausses et leur imagination. N’est-ce pas vrai ? Donc, dans notre foi au Seigneur, nous n’obtenons que le pardon pour nos péchés. Mais nous gardons en nous la nature et le tempérament de Satan. C’est la source de nos péchés et de notre résistance à Dieu. Si notre nature pécheresse intérieure n’est pas résolue, alors nous résisterons à Dieu, nous trahirons Dieu et nous considérerons Dieu comme un ennemi. Diriez-vous qu’une telle personne est qualifiée pour entrer dans le royaume des cieux ? Il doit être maintenant évident qu’en disant « Tout est accompli », le Seigneur Jésus voulait seulement dire que l’œuvre de rédemption de Dieu était terminée. Très certainement, Il ne disait pas que toute l’œuvre du salut du genre humain était terminée. Dieu Tout-Puissant incarné des derniers jours est venu exprimer toute vérité et accomplir l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu. Cette venue vise à purifier et sauver les gens entièrement, à résoudre le problème fondamental du péché chez les gens, à permettre aux hommes de se libérer du péché et d’atteindre la pureté, de parvenir au salut complet et d’entrer dans le royaume de Dieu. Lisons encore quelques passages de plus des paroles de Dieu Tout-Puissant, pour que nous puissions tous comprendre plus clairement.

Dieu Tout-Puissant dit : « Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu » (« Concernant les appellations et l’identité », dans La Parole apparaît dans la chair).

« Tu dois savoir quel genre de personnes Je désire ; ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à entrer dans le royaume, ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à souiller la terre sainte. Bien que tu aies beaucoup travaillé et que tu aies travaillé pendant de nombreuses années, à la fin si tu es toujours déplorablement dégoûtant, il est intolérable pour la loi du ciel que tu veuilles entrer dans Mon royaume ! Depuis la fondation du monde jusqu’à ce jour, Je n’ai jamais offert un accès facile à Mon royaume à ceux qui cherchent à s’attirer Mes faveurs. C’est une loi céleste, et personne ne peut la transgresser ! » (« Succès ou échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair).

« Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie » (La préface de La Parole apparaît dans la chair).

« Avant que les hommes aient été rachetés, Satan les avait déjà remplis de ses poisons et, après des milliers d’années de corruption par Satan, les hommes ont en eux une nature établie qui s’oppose à Dieu. Par conséquent, lorsque les hommes ont été rachetés, ce ne fut rien de plus qu’un cas de rédemption payant un prix élevé pour racheter l’homme alors que sa nature empoisonnée à l’intérieur n’était pas éliminée. L’homme qui est tellement souillé doit subir une transformation avant d’être digne de servir Dieu. Grâce à cette œuvre de jugement et de châtiment, les hommes prendront pleinement conscience de l’essence souillée et corrompue en eux-mêmes et ils pourront changer complètement et être purifiés. L’homme peut être digne de retourner devant le trône de Dieu seulement de cette manière. Toute l’œuvre effectuée aujourd’hui vise la purification et la transformation des hommes ; grâce au jugement et au châtiment par la parole, ainsi que grâce à l’épurement, l’homme peut rejeter sa corruption et être purifié. Plutôt que de considérer cette étape de l’œuvre comme celle du salut, il serait plus approprié de dire que c’est l’œuvre de la purification » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair).

« L’œuvre des derniers jours consiste à tout séparer selon son espèce, à conclure le plan de gestion de Dieu, car le temps est proche et le jour de Dieu est arrivé. Dieu amène tous ceux qui sont entrés dans Son royaume, c’est-à-dire tous ceux qui Lui ont été fidèles jusqu’à la fin, dans l’ère de Dieu Lui-même. Cependant, jusqu’à l’avènement de l’ère de Dieu Lui-même, l’œuvre que Dieu fera ne sera pas d’observer les actions de l’homme ou de s’informer sur la vie de l’homme, mais de juger sa rébellion, car Dieu purifiera tous ceux qui viennent devant Son trône. Tous ceux qui ont suivi les pas de Dieu jusqu’à ce jour sont ceux qui sont venus devant le trône de Dieu et, cela étant ainsi, toute personne qui accepte l’œuvre de Dieu dans sa phase finale fait l’objet de la purification de Dieu. En d’autres termes, quiconque accepte l’œuvre de Dieu dans sa phase finale fait l’objet du jugement de Dieu » (« Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair).

« Les derniers jours sont déjà arrivés. Toutes les choses de la création seront classées selon leur genre et seront divisées en différentes catégories selon leur nature. C’est le temps où Dieu révèle la fin et la destination de l’humanité. Si l’homme ne subit pas le châtiment et le jugement, alors il n’y aura aucun moyen d’exposer sa désobéissance et son injustice. Ce n’est que par le châtiment et le jugement que l’issue de toute création peut être révélée. L’homme affiche ses vraies couleurs seulement quand il est châtié et jugé. Le mal sera placé avec le mal, le bien avec le bien et l’humanité tout entière sera classée selon son espèce. Par le châtiment et le jugement, l’issue de toute création sera révélée, de sorte que le mal pourra être puni et le bien récompensé, et tous les gens seront alors soumis à la domination de Dieu. Toute cette œuvre doit être réalisée à travers un châtiment et un jugement justes. Parce que la corruption de l’homme a atteint son apogée et que sa désobéissance s’est excessivement aggravée, seul le tempérament juste de Dieu, qui est principalement composé du châtiment et du jugement et qui est révélé au cours des derniers jours, peut complètement transformer l’homme et le rendre complet. Seul ce tempérament peut exposer le mal et donc punir sévèrement tous les injustes » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair).

« L’essence de l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu est de purifier l’humanité en vue du jour du repos final. Autrement, l’ensemble de l’humanité ne pourra pas suivre son propre genre ou entrer dans le repos. Cette œuvre est la seule voie de l’humanité pour entrer dans le repos. Seule l’œuvre de purification de Dieu purifiera l’humanité de son iniquité, et seulement Son œuvre de châtiment et de jugement mettra en lumière ces désobéissances dans l’humanité, séparant ainsi ceux qui peuvent être sauvés de ceux qui ne le peuvent pas, et ceux qui resteront de ceux qui ne resteront pas. Lorsque Son œuvre sera achevée, ces gens qui restent seront purifiés et jouiront d’une deuxième vie humaine plus merveilleuse sur la terre en entrant dans un domaine supérieur d’humanité ; en d’autres termes, ils entreront dans le jour du repos de l’humanité et vivront ensemble avec Dieu. Après que ceux qui ne peuvent pas rester auront subi le châtiment et le jugement, leur forme originelle sera entièrement révélée ; après cela ils seront tous détruits et, comme Satan, n’auront plus la permission de survivre sur la terre. L’humanité de l’avenir n’inclura plus ce type de gens ; ces gens ne sont pas dignes d’entrer dans la terre du repos ultime ni ne sont dignes d’entrer dans le jour du repos que Dieu et l’homme partageront, car ils sont les cibles de la punition et sont les méchants ; ils ne sont pas des hommes justes. […] Son œuvre ultime de punir le mal et de récompenser le bien est entièrement faite pour purifier complètement l’humanité tout entière, afin qu’Il puisse amener une humanité toute sainte dans le repos éternel. Cette étape de Son œuvre est Son œuvre la plus cruciale. C’est la dernière étape de l’ensemble de Son œuvre de gestion » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair).

Dieu Tout-Puissant parle très clairement de la signification et du résultat obtenus de l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours. Cela nous permet d’avoir l’assurance que l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours est l’œuvre qui purifie et sauve le genre humain en profondeur. L’œuvre de la rédemption accomplie par le Seigneur Jésus ouvre la voie à l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours. Dieu Tout-Puissant accomplit l’œuvre du jugement et de la purification en s’appuyant sur l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus, sauvant entièrement le genre humain du péché et l’amenant dans le royaume de Dieu. Cette façon dont Dieu œuvre, n’est-elle pas très pratique ? Si nous n’acceptons que l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus et pas l’œuvre de Dieu de jugement et de purification aux derniers jours, comment pourrions-nous être qualifiés pour entrer dans le royaume de Dieu ? On voit que notre foi en Dieu suppose que nous comprenions l’œuvre de Dieu. C’est tellement important ! Pourtant, beaucoup de gens religieux croient au salut par la foi seule. Ils croient que la foi dans le Seigneur apporte le pardon des péchés et résout tous les problèmes ; ils croient que le Seigneur miséricordieux et aimant pardonne tous les péchés qu’une personne peut commettre. Il les élèvera tous au royaume des cieux quand Il viendra. Ils refusent donc d’accepter l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant aux derniers jours. Quel est le problème ? Est-ce que ce genre de personne comprend l’œuvre de Dieu ? Est-ce qu’ils comprennent le tempérament juste de Dieu ? Diriez-vous que Dieu puisse permettre à un genre de personne satanique qui se rebelle contre Lui et Lui résiste d’entrer dans Son royaume ? Impossible ! Quel résultat entraînerait l’entrée de ce genre de personne dans le royaume de Dieu ? Voyons un exemple. Si les Israélites qui croyaient en l’Éternel Dieu étaient amenés dans le royaume de Dieu, qu’arriverait-il, à votre avis ? Ils n’ont même pas pu accepter Dieu incarné, le Seigneur Jésus, et ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour condamner le Seigneur Jésus et ils ont crucifié le Seigneur Jésus. Ce genre de gens sataniques qui résiste à Dieu de cette façon insensée, s’il leur arrivait d’entrer dans le royaume de Dieu, est-ce qu’ils continueraient à résister à Dieu ? Ils se révolteraient ? Ils essaieraient d’usurper le pouvoir du Seigneur ? Pourquoi le Seigneur Jésus n’est-Il pas allé prêcher à la synagogue ? C’est parce que les principaux sacrificateurs, les scribes et les pharisiens du judaïsme étaient si méchants. Ils étaient capables de tout. On sait qu’après avoir attrapé le Seigneur Jésus, ils L’ont battu, L’ont raillé et Lui ont craché dessus. Il a même été livré aux autorités romaines pour être crucifié. Le Seigneur Jésus savait déjà qu’ils étaient du genre des serpents, Il n’est donc pas allé prêcher à la synagogue. Dans les derniers jours, le Seigneur Jésus est revenu. Pourquoi ne va-t-Il pas prêcher dans les églises ? C’est parce que les dirigeants des églises sont tous tellement diaboliques. Si le Dieu Tout-Puissant incarné allait dans les églises, ils appelleraient certainement la police. À coup sûr, ils livreraient Dieu Tout-Puissant aux autorités du PCC. N’est-ce pas la vérité ? Maintenant, est-ce que nous osons aller dans les églises porter ouvertement témoignage de Dieu Tout-Puissant ? Si vous alliez leur porter témoignage de Dieu Tout-Puissant, il est certain qu’ils vous assailliraient et vous déshonoreraient, et ils vous livreraient même au Bureau de sécurité publique. Pour ces raisons, les églises d’aujourd’hui sont semblables à ce qu’étaient les synagogues de la religion juive. Elles sont toutes des endroits où l’on chasse Dieu, résiste à Dieu et condamne Dieu. C’est vraiment comme ça ? Cela montre combien le genre humain est corrompu. Les gens en ont assez de la vérité, ils détestent la vérité. Ils rejettent tous l’arrivée de Dieu, ils sont tous devenus l’espèce de Satan et ils s’opposent à Dieu. Si Dieu ne s’était pas incarné dans les derniers jours pour exprimer la vérité, juger les hommes et les purifier, le genre humain aurait été détruit par Dieu parce qu’ils ont résisté à Dieu.

Extrait de « Questions et réponses classiques sur l’évangile du royaume »

Maintenant, il y a des hommes qui soulignent que la dernière chose que le Seigneur Jésus a dite sur la croix était : « Tout est accompli » (Jean 19:30). Et puis ils disent : « Quand le Seigneur Jésus a servi de sacrifice d’expiation pour l’homme, Il a accompli l’œuvre de salut de Dieu. Nous avons été pardonnés de nos péchés parce que nous croyons au Seigneur Jésus. Nous avons aussi été justifiés par la foi seule et nous pourrons donc entrer dans le royaume des cieux. Nous n’avons qu’à attendre l’enlèvement du Seigneur ». Ou ils disent : « Tout est prêt, nous attendons juste l’enlèvement. » Cette affirmation est-elle vérifiable ? Non, elle ne n’est pas. Nous pouvons seulement vérifier que nos péchés ont été pardonnés, n’est-ce pas ? Comment pouvons-nous avoir la certitude que nos péchés nous sont pardonnés ? Quel que soit le type de péché que tu commets, tu n’as qu’à prier et admettre ton péché, et tu ressentiras de la joie, de la paix, et ton esprit sera libéré de l’esclavage du péché. On se sent complètement libéré quand on est dépourvu de péchés ! C’est vrai. Nous pouvons donc dire que le sacrifice d’expiation est totalement réel et c’est quelque chose que tous les croyants en le Seigneur Jésus peuvent confirmer à travers leurs expériences. Mais le Seigneur Jésus n’a pas dit : « Croire au Seigneur Jésus t’apportera le salut et tu seras complètement libéré du péché. Si tu crois au Seigneur Jésus, tu seras loué par Dieu et tu entreras dans le royaume des cieux. » Le Seigneur Jésus n’a pas dit cela, et il n’y a pas de preuve à cela. Pourquoi n’y a-t-il pas de preuve ? Les péchés de l’homme ont été pardonnés, mais son tempérament satanique profond et sa nature pécheresse ont-ils été pardonnés ? Non. Le Seigneur Jésus a-t-Il jamais dit : « Une fois que vos péchés sont pardonnés, vous pouvez entrer dans le royaume des cieux » ? Le Seigneur Jésus a-t-Il jamais dit : « Vous avez juste besoin de croire en Moi et il y aura une place pour vous dans le royaume des cieux » ? Le Seigneur n’a jamais dit cela. Qu’a dit le Seigneur Jésus ? « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21). Alors, que signifie : « Fais la volonté de mon Père qui est dans les cieux » ? Cela signifie que tu dois faire la volonté de Dieu, suivre la voie de Dieu, mettre en pratique le chemin de la vérité, c’est-à-dire la parole de Dieu. Une personne doit toujours faire tout ce que Dieu lui demande de faire et s’en tenir strictement à tout ce que Dieu exige qu’elle fasse, tout ce que Dieu exige qu’elle respecte, et tout ce que Dieu exige qu’elle suive fidèlement, et c’est alors seulement qu’elle peut entrer dans le royaume des cieux. Mais combien de personnes ont pu répondre aux exigences de Dieu à l’ère de la Grâce ? Pas une seule. Nous pouvons donc dire que l’œuvre de l’ère de la Grâce est une étape de l’œuvre de rédemption. Il est prophétisé dans la Bible que lorsque le Seigneur reviendra, Il fera une étape de l’œuvre de jugement et de châtiment pour purifier tous ceux qui viennent devant Dieu. En d’autres termes, Dieu va entreprendre une étape de l’œuvre de purification, l’œuvre qui consiste à séparer toutes les choses en fonction de leur propre genre, dans les derniers jours de l’ère à laquelle Il mettra fin. Et tout ce que le Seigneur Jésus a prophétisé sur la séparation du blé de l’ivraie, des brebis des chèvres, des vierges sages des vierges folles, des bons serviteurs des mauvais serviteurs, tout cela se réalisera. Selon la prophétie du Seigneur Jésus, au cours des derniers jours, Dieu entreprendra une étape de l’œuvre de jugement et de purification des hommes, comme le prophétise la Bible. Par exemple : « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17), « À vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! » (1 Pierre 1:5), « Voici, je viens comme un voleur » (Apocalypse 16:15), « Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur » (Apocalypse 3:3), et « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau » (Apocalypse 3:12). Toutes ces prophéties renvoient au travail à accomplir au retour du Seigneur. Cela prouve que depuis l’ère de la Loi jusqu’au moment du retour du Seigneur mettant fin à l’ère, l’œuvre se déroule en trois étapes. Ceci est vrai et peut être vu dans les prophéties bibliques. L’œuvre de l’ère de la Grâce était l’œuvre de la rédemption – ce n’était certainement pas l’œuvre de purification visant à éliminer la nature pécheresse de l’humanité. Il n’y a pas un croyant en le Seigneur Jésus dont la nature pécheresse a été totalement éliminée, pas un seul qui n’a plus péché après avoir été pardonné, pas un seul qui a accompli une transformation totale de son tempérament, pas un seul qui a vraiment connu Dieu. Voilà les faits. Pendant l’ère de la Grâce, l’humanité a cru en Dieu pendant 2 000 ans, mais cinq problèmes fondamentaux sont restés non résolus : premièrement, le problème de la nature satanique pécheresse de l’humanité n’a pas été résolu ; deuxièmement, le problème de l’humanité révélant fréquemment ses tempéraments sataniques n’a pas été résolu ; troisièmement, le problème de la transformation du tempérament de vie de chaque personne n’a pas été résolu ; quatrièmement, le problème de la manière dont l’humanité devrait connaître Dieu et obéir à Dieu n’ a pas été entièrement résolu ; cinquièmement, le problème de la manière dont l’humanité peut atteindre la purification n’a pas été complètement résolu. Ces cinq problèmes fondamentaux n’ont pas été résolus, ce qui prouve que l’œuvre de Dieu de l’ère de la Grâce était simplement une étape de l’œuvre de rédemption, et non la dernière étape de l’œuvre du salut de l’humanité. L’œuvre de l’ère de la Grâce ne faisait qu’ouvrir la voie, construire les fondations pour l’œuvre de salut des derniers jours.

Extrait de l’échange du supérieur

Que signifie exactement être sauvé ? Les personnes religieuses croient que puisque les dernières paroles du Seigneur Jésus sur la croix étaient « Tout est accompli » (Jean 19:30), tant que vous avez foi en le Seigneur Jésus et que vos péchés vous sont pardonnés, cela signifie que vous êtes sauvés. Les personnes religieuses ont une mauvaise interprétation de ce que Dieu a dit, car elles ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. À quoi le Seigneur Jésus faisait-Il référence quand Il a dit : « Tout est accompli » ? Il faisait référence à l’accomplissement de l’œuvre de rédemption par Dieu, certainement pas au fait d’avoir achevé le plan de gestion de Dieu. Par conséquent, c’est un fait que ceux qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu sont plus enclins à mal comprendre ce qu’Il a dit et à juger Son œuvre. Alors, qu’est-ce qu’atteindre le salut après tout ? Le pardon des péchés est-il le véritable salut ? Il ne l’est pas. Le pardon des péchés ne fait que poser les bases de l’œuvre de Dieu des derniers jours ; il établit un fondement. En réalité, l’œuvre de Dieu qui consiste à sauver l’humanité est l’œuvre des derniers jours qui est établie sur la base du sacrifice d’expiation à l’ère de la Grâce. Ce n’est qu’en raison du sacrifice d’expiation que les péchés de l’homme lui sont pardonnés et que l’humanité est qualifiée pour venir devant Dieu afin de recevoir Son œuvre. Ce n’est que par le jugement et le châtiment, les épreuves et l’épurement des derniers jours, que l’homme est véritablement sauvé et libéré de l’influence de Satan, et du contrôle de sa nature satanique. Seule l’œuvre des derniers jours peut changer le tempérament de l’homme qui a été corrompu par Satan et peut sauver l’homme de l’influence de Satan, et obtenir que l’homme se tourne complètement vers Dieu. Par conséquent, un homme qui ne fait pas l’expérience, dans sa foi, de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, ne pourra alors pas atteindre véritablement le salut. […]

Dieu est saint et juste. Après le pardon des péchés de l’homme, la racine du péché de l’homme – c’est-à-dire, sa nature satanique – n’a toujours pas été éliminée. Si l’homme continue comme à son habitude à résister à Dieu et trahir Dieu, cela n’est-il pas une offense au tempérament de Dieu ? Si Dieu élevait vers Son royaume une humanité qui est encore capable de Lui résister et de Le trahir, cela ne signifierait-il pas que Dieu Se ment à Lui-même ? Cette humanité corrompue serait encore capable de résister à Dieu et de clouer le Christ sur la croix une fois de plus. Si une telle humanité était une humanité sauvée, alors il serait impossible d’expliquer la sainteté et la justice de Dieu, cela n’aurait aucun sens. Comment le royaume de Dieu pourrait-il permettre l’existence d’une humanité qui résiste à Dieu ? Cela est impossible car le tempérament de Dieu ne tolère pas l’offense de l’homme. C’est pourquoi il ne suffit pas de dire : « Un homme qui a reçu le sacrifice d’expiation a été sauvé et peut entrer dans le royaume de Dieu. »

Extrait de l’échange du supérieur

Précédent : Question 12 : Vous attestez que le Seigneur est revenu et fait Son œuvre de jugement en commençant par la maison de Dieu dans les derniers jours. Cela semble être différent du jugement du grand trône blanc dans l’Apocalypse. La plupart des gens dans les cercles religieux croient que le jugement du grand trône blanc vise les non-croyants qui appartiennent au diable Satan. Quand le Seigneur viendra, les croyants seront enlevés au ciel et, ensuite, Il enverra sur terre des désastres pour détruire les non-croyants. C’est le jugement devant le grand trône blanc. Vous attestez du début du jugement de Dieu dans les derniers jours, mais nous n’avons pas vu Dieu apporter de désastres pour détruire les non-croyants. Alors, comment pourrait-ce être le jugement du grand trône blanc ?

Suivant : Question 14 : La Bible dit : « Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut » (Romains 10:10). Nous croyons que le Seigneur Jésus nous a absous de nos péchés et nous a rendus justes par la foi. De plus, nous croyons que si quelqu’un est sauvé une fois, alors il est sauvé pour toujours, et quand le Seigneur reviendra, nous serons immédiatement enlevés et entrerons dans le royaume des cieux. Alors pourquoi attestez-vous que nous devons accepter l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours avant que nous puissions être sauvés et amenés dans le royaume des cieux ?

Contenu connexe