L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

L’ordre de Dieu à Satan

16

(Job 2:6) L’Éternel dit à Satan: Voici, je te le livre: seulement, épargne sa vie.

Satan n’a jamais osé transgresser l’autorité du Créateur et, à cause de cela, toutes choses vivent dans l’ordre

Satan n’a jamais osé transgresser l’autorité du Créateur et, à cause de cela, toutes choses vivent dans l’ordre

C’est un extrait du livre de Job, et le « il » dans ces paroles se réfère à Job. Bien que brève, cette phrase élucide de nombreuses questions. Elle décrit un échange particulier entre Dieu et Satan dans le monde spirituel et nous indique que l’objet des paroles de Dieu était Satan. Elle rapporte également ce qui a été spécifiquement dit par Dieu. Les paroles de Dieu étaient un commandement et un ordre à Satan. Les détails spécifiques de cet ordre se rapportent à épargner la vie de Job et à la ligne que Dieu a tracée en ce qui a trait au traitement de Job par Satan. Satan devait épargner la vie de Job. La première chose que nous apprenons de cette phrase est que ce sont des paroles prononcées par Dieu à Satan. Selon le texte original du livre de Job, il nous donne le contexte de telles paroles : Satan a voulu accuser Job, et donc il devait obtenir l’accord de Dieu avant de pouvoir le tenter. En consentant à la demande de Satan de tenter Job, Dieu a imposé la condition suivante à Satan : « Voici, je te le livre: seulement, épargne sa vie. » Quelle est la nature de ces paroles ? Elles sont clairement un commandement, un ordre. Ayant compris la nature de ces paroles, tu devrais, bien sûr, saisir également que Celui qui a émis cet ordre était Dieu et que celui qui a reçu cet ordre et a obéi était Satan. Inutile de dire que, dans cet ordre, la relation entre Dieu et Satan est évidente pour quiconque lit ces paroles. Bien sûr, c’est aussi la relation entre Dieu et Satan dans le monde spirituel, et la différence entre l’identité et le statut de Dieu et de Satan, inclue dans les exposés des échanges entre Dieu et Satan dans les Écritures et, à ce jour, est l’exposé textuel et l’exemple spécifiques dans lesquels l’homme peut apprendre la différence distincte entre l’identité et le statut de Dieu et de Satan. À ce stade, Je dois dire que l’exposé de ces paroles est un document important dans la connaissance que l’humanité a de l’identité et du statut de Dieu, et il fournit des informations importantes pour la connaissance de Dieu par l’humanité. Grâce à cet échange entre le Créateur et Satan dans le monde spirituel, l’homme peut comprendre un aspect spécifique de plus au sujet de l’autorité du Créateur. Ces paroles sont un autre témoignage de l’autorité unique du Créateur.

Extérieurement, elles sont un échange entre l’Éternel Dieu et Satan. Leur essence est que l’attitude de l’Éternel Dieu et Sa position quand Il parle, sont plus élevées que Satan. Autrement dit, l’Éternel Dieu commande à Satan sur le ton d’un ordre et dit à Satan ce qu’il doit et ne doit pas faire, que Job est déjà entre ses mains et qu’il est libre de traiter Job comme il le souhaite, mais ne peut pas prendre la vie de Job. Le sous-texte est que, bien que Job ait été placé entre les mains de Satan, sa vie n’est pas livrée à Satan ; personne ne peut enlever la vie de Job des mains de Dieu sans l’autorisation de Dieu. L’attitude de Dieu est clairement articulée dans cet ordre à Satan et cet ordre manifeste et révèle aussi la position de l’Éternel Dieu dans Son dialogue avec Satan. En cela, l’Éternel Dieu détient non seulement le statut du Dieu qui a créé la lumière et l’air, et toutes choses et tous les êtres vivants, du Dieu qui détient la souveraineté sur toutes choses et tous les êtres vivants, mais aussi du Dieu qui commande l’humanité et commande le séjour des morts, le Dieu qui contrôle la vie et la mort de tous les êtres vivants. Dans le monde spirituel, qui, en dehors de Dieu, oserait donner un tel ordre à Satan ? Et pourquoi Dieu a-t-Il personnellement donné Son ordre à Satan ? Parce que la vie de l’homme, y compris celle de Job, est contrôlée par Dieu. Dieu n’a pas permis à Satan de toucher à la vie de Job ou de la prendre, c’est-à-dire que juste avant que Dieu ait permis à Satan de tenter Job, Dieu S’est encore souvenu d’émettre spécialement un tel ordre et a ordonné de nouveau à Satan d’épargner la vie de Job. Satan n’a jamais osé transgresser l’autorité de Dieu et, de plus, a toujours écouté et obéi aux ordres et aux commandements spécifiques de Dieu, n’osant jamais les défier et, bien sûr, n’osant pas modifier librement aucun des ordres de Dieu. Telles sont les limites que Dieu a établies pour Satan et donc Satan n’a jamais osé franchir ces limites. N’est-ce pas la force de l’autorité de Dieu ? N’est-ce pas un témoignage de l’autorité de Dieu ? Satan a une compréhension beaucoup plus claire que l’humanité de la manière de se comporter devant Dieu et de voir Dieu et, ainsi, dans le monde spirituel, Satan voit le statut et l’autorité de Dieu très clairement et a une profonde appréciation de la force de l’autorité de Dieu et des principes qui fondent l’exercice de Son autorité. Il n’ose pas du tout les ignorer, ni n’ose les violer d’aucune façon, ni faire quoi que ce soit qui transgresse l’autorité de Dieu, et il n’ose pas défier la colère de Dieu d’aucune façon. Bien qu’il soit mauvais et arrogant de nature, Satan n’a jamais osé franchir les frontières et les limites établies par Dieu. Pendant des millions d’années, il s’est strictement conformé à ces limites, s’est conformé à tous les commandements et à tous les ordres donnés par Dieu, et n’a jamais osé outrepasser la marque. Bien qu’il soit malveillant, Satan est beaucoup plus sage que l’humanité corrompue ; il connaît l’identité du Créateur et connaît ses propres limites. Des actions « dociles » de Satan, on peut voir que l’autorité et la puissance de Dieu sont des édits célestes qui ne peuvent pas être transgressés par Satan et que c’est précisément à cause de l’unicité et de l’autorité de Dieu que toutes choses changent et se propagent de façon ordonnée, que l’humanité peut vivre et se multiplier dans le cours établi par Dieu, sans que personne ni objet ne soient capables de bouleverser cet ordre ou de changer cette loi, car ils viennent tous des mains du Créateur et de l’ordre et de l’autorité du Créateur.

Extrait de « Suite de la Parole apparaît dans la chair »

Contenu connexe