L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Pourquoi le PCC surveille-t-il et opprime-t-il autant les chrétiens ?

74

MA Zhijun (Capitaine adjoint de l’équipe de la sécurité nationale) : Dis-le franchement : quel est ton rôle dans l’Église de Dieu Tout-Puissant ? Tu es une dirigeante haut placée ? Qui sont tes dirigeants ?

LANG Xin (Capitaine de l’équipe de sécurité nationale) : Ne crois pas qu’on ne le saura pas si tu parles pas ! Pour te dire la vérité, JIANG Xinyi, ça fait trois mois qu’on mène l’enquête sur toi et qu’on te surveille. On connaît tout de ta situation. Tu étais correspondante pour un journal de province et maintenant tu es une dirigeante haut placée de l’Église de Dieu Tout-Puissant. C’est bien ça ?

JIANG Xinyi (Chrétienne) : Quel que soit mon emploi dans le monde et quelle que soit ma responsabilité dans l’Église, est-ce que c’est contraire à la loi ? La liberté de religion n’est-elle pas expressément prévue dans la constitution du pays ? Ma croyance est appropriée et légale. De quel droit est-ce que vous enquêtez sur moi et me surveillez ? Qui vous a autorisés à arrêter les croyants ?

LANG Xin : De quel droit ? Ecoute bien. En Chine, croire en Dieu, c’est déjà un délit ! Tu devrais bien comprendre qu’en Chine, la constitution ne représente pas la politique du Parti communiste. Même si ta croyance en Dieu est conforme à la constitution, elle enfreint la règle du Parti communiste. Alors c’est un délit. C’est la règle du Parti communiste qui est la vraie loi ! Tu vas me dire que tu ne le voyais pas comme ça ? Le Parti communiste est un Parti athée. L’athéisme et le théisme sont par nature en opposition. Est-ce que le Parti communiste en place peut permettre aux gens de croire en Dieu ?

JIANG Xinyi : L’homme est créé par Dieu, comme tout ce qui se trouve dans l’univers. Dieu règne sur tout, y compris sur les hommes. Il est juste et bon pour l’homme de croire en Dieu. Par quelle autorité le Parti communiste peut-il priver le peuple chinois de la liberté de religion ? Qui l’a autorisé à priver du droit de vivre ceux qui ont une croyance religieuse ? Pourquoi les croyants ne sont-ils pas autorisés à vivre en Chine ?

LANG Xin : JIANG Xinyi, je te conseille de comprendre la situation. Il faut que tu saches que ce que le PCC déteste le plus, c’est la manifestation et l’œuvre de Dieu, et les croyants comme vous tous, surtout la vérité dans la Bible et La Parole apparaît dans la chair. C’est les deux livres que le PCC déteste le plus. Sans ces deux livres, il n’y aura plus de croyants. Les gens ordinaires suivront le PCC. C’est pour ça que le Parti est irréconciliable avec vous, les croyants ! En Chine, croire en Dieu, c’est une impasse, surtout pour vous, les gens de l’Église de Dieu Tout-Puissant, qui êtes plus redoutables que croyants en Jésus pour proclamer Dieu et Lui rendre témoignage. Rien que pour ça, le Parti communiste doit vous traiter sévèrement ! Quand vous vous assemblez secrètement chez vous, le Parti vous fait surveiller par des bureaux de canton, des comités de village et des voisins, et ils se tiennent prêts à vous arrêter. Pour les gens parmi vous qui sont particulièrement influents on attribue du personnel dédié pour vous suivre et obtenir des renseignements sur vous en temps réel, et pour vous encercler quand vous vous réunissez ! Quand vous fuyez de chez vous, le PCC émet des mandats d’arrêt et offre des primes pour votre arrestation. Tôt ou tard, vous êtes capturés. Même quand vous avez fui à l’étranger, le gouvernement peut également utiliser des moyens diplomatiques pour vous extrader et vous ramener à tout prix, pour vous torturer et vous emprisonner. Pourquoi le PCC est prêt à consacrer autant de temps, d’argent et de main-d’œuvre pour supprimer des croyances religieuses ? Son but est d’interdire complètement et d’éliminer toutes les religions, de tous vous exterminer, vous les croyants ! « Les troupes ne se retireront qu’après que le bannissement est levé ! » Abolir complètement l’œuvre de Dieu et Son Église, et faire de la Chine un domaine athée, c’est ça la politique en matière de religion du Parti communiste ! Hum ! Dis de cette façon, est-ce que tu oses encore parler de raison et de droit avec le PCC ? Maintenant que je t’ai parlé clairement de la politique du Parti communiste, qu’est-ce que tu en dis ? Il y a quelque chose d’autre que tu n’as pas saisi ?

JIANG Xinyi : D’après ce que vous avez dit, je comprends, finalement. Après tout, la répression, l’arrestation et la persécution folles des chrétiens par le Parti communiste ont pour but d’abolir totalement les croyances religieuses et de faire la Chine un domaine athée. Est-ce que vous pensez que c’est possible ? Est-ce que vous avez déjà vu un pays devenir un domaine athée ? Il n’y en a pas un dans le monde entier. Aucun pouvoir dans le monde ne peut abolir les croyances religieuses des gens. Dans les pays où des communistes sont au pouvoir, ils veulent toujours interdire les croyances religieuses. Est-ce qu’ils ont réussi ? Non seulement ils ont échoué, mais en plus, il y a de plus en plus de croyants. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela prouve que Dieu est le maître de tous. C’est l’Esprit de Dieu à l’œuvre ! Est-ce que l’homme peut l’interdire ? Dieu Tout-Puissant dit : « De tout ce qui se produit dans l’univers, il n’y a aucun domaine où Je n’ai pas le dernier mot. Qu’est-ce qui existe sans être dans Mes mains ? Tout ce que je dis passe et, dans l’humanité, qui peut changer Ma pensée ? […] Rien ne peut entraver Mon plan… » (La Parole apparaît dans la chair). Si le parti au pouvoir continue à agir contre Dieu, ne va-t-il pas à l’encontre des cieux et de l’ordre naturel ?

MA Zhijun : Assez ! C’est nous qui t’interrogeons et tu veux inverser les rôles et nous interroger ? D’après ce que tu dis, tu es en effet dirigeante de l’Église, une dirigeante importante en plus ! Tu ferais mieux de commencer à tout nous dire si tu ne veux pas être torturée !

LANG Xin : Je te préviens : aujourd’hui, on te permet de nous dire qui sont tes dirigeants et où se trouve l’argent de l’Église. Comme ça, tu peux réparer tes erreurs. Si te n’apprécies pas cette chance et que tu refuses de nous faire un compte-rendu honnête, ne t’attends pas à ressortir d’ici vivante !

Un jeune policier entre dans la pièce et remet un dossier papier à Lang Xin, qui se tient debout devant la table d’interrogatoire.

Police : Capitaine LANG. (Lang Xin ouvre le dossier, prend une liasse de photos et les feuillette. Ma Zhijun se tient à côté et regarde également les photos.)

LANG Xin : Regarde ces photos. (Lorsqu’on place les photos devant elle, JIANG Xinyi fronce les sourcils. LANG Xin laisse échapper un rire, prend une photo sur laquelle JIANG Xinyi parle à une sœur dans le parc, et la lui montre.) C’est qui ? Comment elle s’appelle ? C’est ta dirigeante ?

JIANG Xinyi : C’est mon amie. Est-ce que c’est un crime de discuter avec une amie au parc ?

LANG Xin : Dis-le ! Est-ce que c’est cette personne sur la photo que tu as appelée « sœur » au téléphone ? Tu lui as demandé deux mille livres de la parole de Dieu, n’est-ce pas ?

MA Zhijun : Tu pensais qu’en vous contactant discrètement et en parlant en codes au téléphone, vous vous en tireriez comme ça. Tu sous-estimais la police ! Les dispositifs de surveillance et d’écoute qu’on utilise sont importés des États-Unis, le matériel le plus sophistiqué du monde. Quelle que soit la manière dont vous parlez au téléphone, on peut toujours reconnaître votre voix et savoir que vous parlez en codes. On maîtrise même les codes que vous utilisez souvent. Tu veux toujours échapper à notre surveillance ? Aucune chance ! Maintenant, on te laisse l’initiative pour les explications. C’est l’occasion d’obtenir de la clémence en échange de la franchise. Si tu résistes obstinément, tu ne pourras t’en prendre qu’à toi concernant la brutalité. Nos instruments de torture ne font pas dans la dentelle. Avec nous, les gens les plus coriaces finissent par parler et coopérer.

JIANG Xinyi : Votre système de surveillance est en effet très perfectionné, mais vous en faites mauvais usage en faisant barrage à l’œuvre de Dieu, en l’interdisant, et en arrêtant les chrétiens. Quelle loi les croyants ont-ils enfreinte ? De quoi est coupable l’incarnation de Dieu pour sauver l’humanité ? Pourquoi vous voulez toujours interdire l’œuvre de Dieu pour le salut de l’homme ? Dans quel pays la police surveille les croyants comme vous le faites ? Vous dépensez tant d’argent pour acheter le matériel de surveillance le plus sophistiqué du monde pour surveiller, traquer et arrêter les chrétiens. Est-ce que tout ça est légal ? Si le Parti communiste gouvernait le pays par la loi et respectait les droits de l’homme, les croyants auraient-ils besoin de se parler en codes au téléphone ? Tout cela n’est-il pas forcé par le gouvernement communiste chinois ? Le gouvernement communiste chinois enfreint délibérément le droit des citoyens à croire et prive les croyants du droit à la vie, puis il se tourne contre eux et les déclare coupables de violation de la loi et de troubles à l’ordre public. N’est-ce pas une inversion totale des rôles et une pure manipulation ? Dites-le moi, qui viole la loi, vous ou nous ?

LANG Xin : D’après ce que j’entends, tu ne comprends toujours pas le Parti communiste. Pourquoi le Parti s’oppose totalement à Dieu et à Son œuvre ? C’est parce que les chrétiens comme toi ne croient qu’à la parole de Dieu et pas à celle du PCC. Aux yeux du Parti, vous êtes les ennemis ! Vous enfreignez la règle du Parti et c’est plus grave que de commettre un crime ! Si on s’en tient à ce qui se faisait dans le passé, on devrait traiter cela comme des questions contre-révolutionnaires, même si les notions de contre-révolution ont été abolies. Mais, puisque vous enfreignez la règle du PCC, vous êtes la cible de la révolution communiste. Le Parti vous fera interdire et vous éliminera complètement. Est-ce que je suis assez clair ?

JIANG Xinyi : Ce que vous avez dit a tout clarifié et m’a permis de comprendre le PCC. Le Parti communiste est l’ennemi juré de Dieu et est décidé à lutter contre Lui jusqu’au bout. Mais ce que je ne comprends pas, c’est : à quoi ça sert au Parti d’être l’ennemi de Dieu comme cela ? Est-ce que résister à Dieu comme ça apportera plus de prospérité au pays et plus de bonheur au peuple ? A l’ère de la Loi, Dieu a proclamé à l’humanité : « Qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements » (Exode 20:5-6). Depuis les temps anciens jusqu’à présent, tous ceux qui ont agi contre Dieu n’ont pas bien fini. La persécution que nous subissons pour notre croyance en Dieu n’est que temporaire. La punition pour résister à Dieu est éternelle. Le tempérament juste de Dieu ne peut pas être offensé.

MA Zhijun : Bon sang, tu essayes toujours de nous apporter l’évangile et de nous témoigner de Dieu ! Tu sais pas qui on est ? On est des démons, décidés à lutter contre Dieu ! On n’accepte pas ce que tu défends. On est disciples de Karl Marx, un sataniste. On est athées ! Même si Dieu existait, je ne Le reconnaîtrais pas. Je préférerais périr en enfer plutôt que d’accepter de Dieu ! Et tu veux toujours nous apporter l’évangile et nous témoigner de Dieu. Je vois que tu as envie de mourir !

MA Bo (Police) : Tu oses parler de justice céleste !

LANG Xin : Très bien. Aujourd’hui je vais te montrer clairement qui est le maître de ton destin, si c’est Dieu ou nous. Pendez-la !

MA Bo : Tu aimes ça ? Ça fait du bien ? Tu vas avoir le droit à la totale si tu nous dis pas tout.

LANG Xin : Je peux te dire qu’on a les moyens de corriger les gens comme toi entichés de Dieu. Tu voulais rendre témoignage de Dieu et Lui prêter allégeance ? Tu voulais porter un témoignage retentissant ? Je vais te faire devenir Judas, devenir une honte pour Dieu. Je vais mettre tes photos en ligne. Je dirai que tu as vendu ton Église et que tu es devenue Judas. Je vais détruire ta réputation. Tout le monde dans ton Église t’abandonnera ! Tu ne pourras plus laver ton nom, même si tu as mille voix pour te défendre. On va voir comment tu vas faire face aux gens de ton Église.

JIANG Xinyi : Je sais que vous êtes capables de n’importe quel acte sournois. Vous fomentez des rumeurs, vous piégez des gens et vous en salissez d’autres par vos tactiques habituelles. Mais Dieu est juste. Il sonde tout. Dieu sait si je suis Judas ou non. Ce que vous dites ne compte pas !

Extrait du scénario du film « L’échange : récit d’un interrogatoire »

Contenu connexe