Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Histoire. Une graine, la terre, un arbre, le soleil, les oiseaux chanteurs et l’homme

77

Une petite graine est tombée sur la terre. Après une pluie abondante, une pousse tendre est sortie de la graine et ses racines ont lentement pénétré le sol en dessous. Avec le temps, la pousse est devenue une grande plante, affrontant des vents cruels et des pluies abondantes, voyant le changement des saisons au fur et à mesure que la lune croissait et décroissait. En été, la terre apportait de l’eau à la plante, comme un cadeau, afin qu’elle puisse supporter la chaleur torride. Et à cause de la terre, la plante ne sentait pas la chaleur et donc elle a survécu à la chaleur de l’été. Quand l’hiver est venu, la terre a enveloppé la plante dans son étreinte chaleureuse et elles se sont fortement embrassées l’une l’autre. Et à cause de la chaleur de la terre, la plante a survécu au froid mordant, passant saine et sauve à travers les tempêtes hivernales et les chutes de neige saisonnières. Abritée par la terre, la plante est devenue courageuse et était heureuse. Elle est devenue grande et fière à cause du soutien généreux de la terre. La plante a grandi heureuse. Elle chantait lorsque la pluie ruisselait et elle dansait et se balançait lorsque le vent soufflait. Et ainsi, la plante et la terre dépendent l’une de l’autre…

Les années sont passées et la plante est devenue un arbre imposant. De grosses branches et d’innombrables feuilles ont poussé et l’arbre fort se dressait sur la terre. Les racines de l’arbre creusèrent dans la terre comme auparavant, mais elles pénétraient maintenant profondément dans le sol. Ce qui avait autrefois protégé la plante était maintenant la fondation de l’arbre puissant.

Un rayon de soleil brilla sur l’arbre et le tronc frémit. L’arbre étendait ses larges branches et puisait profondément de la lumière. La terre au-dessous respirait au rythme de l’arbre et la terre se sentait renouvelée. Alors, à ce moment-là, une brise fraîche souffla entre les branches et l’arbre trembla de plaisir, éclatant d’énergie. Et ainsi, l’arbre et le soleil dépendent l’un de l’autre…

Les gens s’assoyaient à l’ombre fraîche de l’arbre et se prélassaient dans l’air frisquet et parfumé. L’air purifiait leur cœur et leurs poumons et purifiait leur sang. Les gens ne se sentaient plus fatigués ni accablés. Et ainsi, les gens et l’arbre sont interdépendants…

Une volée d’oiseaux chanteurs gazouillaient en se perchant sur les branches de l’arbre. Ils fuyaient peut-être un ennemi ou se reproduisaient et élevaient leurs petits, ou se reposaient simplement un court moment. Et ainsi, les oiseaux et l’arbre sont interdépendants…

Les racines de l’arbre, tordues et entrecroisées, s’enfonçaient profondément dans la terre. Son tronc protégeait la terre du vent et de la pluie et il étendait ses grandes branches et protégeait la terre sous lui. Cet arbre faisait cela car la terre est sa mère. Ils vivent ensemble, sont interdépendants et ils ne seront jamais séparés…

[…]

Toutes les choses dont Je viens de parler sont des choses que vous avez déjà vues, comme des graines, vous en savez quelque chose, n’est-ce pas ? Une graine devenant un arbre n’est peut-être pas un processus que tu vois en détail, mais tu sais que c’est un fait, n’est-ce pas ? Tu connais la terre et le soleil. L’image d’oiseaux chanteurs perchés dans un arbre est une chose que tout le monde a vue, n’est-ce pas ? Et des gens se rafraîchissant à l’ombre d’un arbre, vous l’avez tous vu, n’est-ce pas ? (Nous l’avons vu.) Alors, quel sentiment avez-vous quand vous voyez tous ces exemples dans une seule image ? (De l’harmonie.) Tous les exemples qui existent dans cette image viennent-ils de Dieu ? (Oui.) Comme ils viennent de Dieu, Dieu connait la valeur et la signification de ces nombreux exemples existant ensemble sur la terre. Lorsque Dieu a créé toutes choses, Il avait un plan pour chaque élément, et chaque chose qu’Il a créée montre Ses intentions et Il les imprègne de vie. Il a créé le milieu de vie pour l’humanité, ce qui est mentionné dans l’histoire que nous venons d’écouter. Elle a parlé de l’interdépendance de la graine et de la terre ; la terre nourrit la graine et la graine est liée à la terre. La relation entre les deux était prédéterminée par Dieu dès le début. L’arbre, le soleil, les oiseaux chanteurs et l’homme dans cette image sont un exemple du milieu de vie que Dieu a créé pour l’humanité. D’abord, l’arbre ne peut pas quitter la terre et il ne peut pas non plus vivre sans soleil. Alors, quel était le but de Dieu en créant l’arbre ? Peut-on dire que c’était juste pour la terre ? Peut-on dire que c’était juste pour les oiseaux chanteurs ? Peut-on dire que c’était juste pour les gens ? (Non.) Quelle est la relation entre eux ? La relation entre eux est une relation d’interdépendance dans laquelle ils ne peuvent pas être séparés. C’est-à-dire que la terre, l’arbre, le soleil, les oiseaux chanteurs et les gens dépendent les uns des autres pour leur existence et ils se soutiennent mutuellement. L’arbre protège la terre tandis que la terre soutient l’arbre ; le soleil nourrit l’arbre tandis que l’arbre crée de l’air frais à partir du soleil et aide à rafraîchir la terre de la chaleur du soleil. Qui en bénéficie à la fin ? L’humanité en bénéficie, n’est-ce pas ? Et c’est l’un des principes de Dieu quand Il crée le milieu de vie pour l’humanité et l’un des buts principaux de cette création. Même s’il s’agit d’une image simple, nous pouvons voir la sagesse de Dieu et Ses intentions. L’humanité ne peut vivre sans la terre, ou sans les arbres, ou sans les oiseaux chanteurs et le soleil, n’est-ce pas ? Même si c’était une histoire, il s’agit d’un microcosme de la création de l’univers par Dieu et de Son attribution du milieu de vie à l’homme.

Dieu a créé les cieux, la terre et toutes choses pour l’humanité et Il a également créé le milieu de vie. Premièrement, le point principal dont nous avons parlé dans l’histoire concerne les relations interconnectées et l’interdépendance de toutes choses. En vertu de ce principe, le milieu de vie de l’humanité est protégé, il survit et continue ; en raison de l’existence de ce milieu de vie, l’humanité peut prospérer et se reproduire. Nous avons vu l’arbre, la terre, le soleil, les oiseaux chanteurs et les personnages présents dans la scène. Dieu était-Il là aussi ? Les gens peuvent ne pas le voir, n’est-ce pas ? Mais les gens peuvent voir les règles des relations interconnectées entre les choses dans la scène ; c’est par ces règles que les gens peuvent voir que Dieu existe et qu’Il est le Souverain. Dieu utilise ces principes et ces règles pour préserver la vie et l’existence de toutes choses. C’est de cette manière qu’Il subvient aux besoins de toutes choses et qu’Il subvient aux besoins de l’humanité. Cette histoire a-t-elle un lien avec le thème dont nous venons de discuter ? En apparence, il semble qu’il n’en existe pas, mais en réalité, les règles que Dieu a établies en tant que Créateur et Sa domination sur toutes choses sont étroitement liées au fait qu’Il est la source de vie pour toutes choses, et elles sont inextricablement liées. Vous avez appris un petit quelque chose, n’est-ce pas ?

Dieu est le Maître des règles qui contrôlent l’univers, Il contrôle les règles qui gouvernent la survie de toutes choses, et Il contrôle également l’univers et toutes choses de sorte qu’elles peuvent vivre ensemble ; Il fait en sorte qu’elles ne sont pas anéanties ni ne disparaissent pour que l’humanité puisse continuer à exister, que l’homme puisse vivre dans un tel environnement grâce à la direction de Dieu. Ces règles qui gouvernent toutes choses sont sous la domination de Dieu et l’humanité ne peut intervenir et ne peut les changer ; seul Dieu Lui-même connaît ces règles et Lui-même seul les gère. Quand les arbres vont pousser, quand la pluie viendra, la quantité d’eau et la quantité de nutriments que la terre fournira aux plantes, en quelle saison les feuilles tomberont, en quelle saison les arbres produiront des fruits, la quantité d’énergie que le soleil donnera aux arbres, ce que les arbres dégageront de l’énergie qu’ils reçoivent du soleil, tout cela, Dieu l’avait déjà arrangé quand Il a créé l’univers, et ce sont des lois que l’homme ne peut pas enfreindre. Les choses créées par Dieu – qu’elles soient vivantes ou paraissent ne pas être vivantes aux yeux des gens – sont toutes entre les mains de Dieu et sous Sa domination. Aucun homme ne peut changer ou enfreindre cette règle. C’est-à-dire, quand Dieu a créé toutes choses, Il a établi comment elles devraient être. L’arbre ne pouvait prendre racine et pousser sans la terre. Si la terre n’avait pas d’arbres, elle se dessécherait. En outre, l’arbre est le refuge des oiseaux chanteurs, c’est un endroit où ils se mettent à l’abri du vent. Serait-ce OK si l’arbre n’avait pas de soleil ? (Ce ne serait pas OK) Si l’arbre n’avait que la terre, cela n’irait pas. Tout cela est destiné à l’humanité et à sa survie. L’homme reçoit l’air frais de l’arbre et vit sur la terre qui le protège. L’homme ne peut vivre sans soleil, l’homme ne peut vivre sans tous les divers êtres vivants. Même si les relations entre ces choses sont complexes, tu dois te rappeler que Dieu a créé les règles qui gouvernent toutes choses afin qu’elles puissent exister de manière interconnectée et interdépendante ; chaque chose qu’Il a créée a une valeur et une importance. Si Dieu créait une chose sans importance, Dieu la laisserait disparaître. C’est l’une des méthodes qu’Il a utilisées pour subvenir aux besoins de toutes choses. À quoi « subvenir aux besoins » fait-il référence dans cette histoire ? Est-ce que Dieu sort pour arroser l’arbre tous les jours ? L’arbre a-t-il besoin de l’aide de Dieu pour respirer ? (Non.) « Subvenir aux besoins » dans ce cas se réfère à la gestion de toutes choses par Dieu après la création ; Il a seulement besoin de règles pour que tout fonctionne bien. L’arbre a grandi tout seul en étant planté dans la terre. Les conditions pour sa croissance ont toutes été créées par Dieu. Il a fait le soleil, l’eau, le sol, l’air et l’environnement, le vent, le givre, la neige et la pluie et les quatre saisons ; ce sont les conditions nécessaires à la croissance de l’arbre, ce sont des choses que Dieu a préparées. Alors, Dieu est-Il la source de ce milieu de vie ? (Oui.) Est-ce que Dieu doit sortir tous les jours et compter chaque feuille sur les arbres ? Ce n’est pas nécessaire, n’est-ce pas ? Dieu n’a pas non plus besoin d’aider l’arbre à respirer. Dieu n’a pas non plus à réveiller le soleil chaque jour en disant : « Il est temps de briller sur les arbres maintenant. » Il n’a pas à faire cela. Le soleil brille tout seul comme le prescrivent les règles ; lorsque c’est nécessaire, l’arbre absorbe le soleil et lorsque le soleil n’est pas nécessaire, l’arbre continue de vivre selon les règles. Vous êtes peut-être incapables d’expliquer clairement ce phénomène, mais c’est un fait que tout le monde peut voir et reconnaitre. Tout ce que tu as à faire, c’est de reconnaitre que les règles pour l’existence de toutes choses viennent de Dieu et de savoir que leur croissance et leur survie sont sous la domination de Dieu. Tu comprends, n’est-ce pas ?

Une métaphore est-elle utilisée dans cette histoire, comme l’appelleraient les hommes ? Est-ce anthropomorphique ? (Non.) J’ai parlé de la vérité. Tout ce qui est vivant, tout ce qui a la vie est sous la domination de Dieu. Cela a reçu la vie après que Dieu l’a créé ; c’est la vie donnée par Dieu et elle suit les lois et le chemin qu’Il a créés pour elle. Cela ne doit pas être modifié par l’homme et n’a besoin d’aucune aide de l’homme ; c’est ainsi que Dieu subvient aux besoins de toutes choses. Vous comprenez, n’est-ce pas ? Pensez-vous qu’il est nécessaire que les gens reconnaissent cela ? (Oui.) Alors, cette histoire a-t-elle quelque chose à voir avec la biologie ? A-t-elle un lien avec quelque domaine de la connaissance ou de la science ? Nous ne parlons pas de biologie ici et nous ne faisons certainement pas de recherche en biologie. Quel est le point principal dont nous parlons ici ? (Que Dieu est la source de vie pour toutes choses.) Que voyez-vous parmi toutes les choses de la création ? Avez-vous vu des arbres ? Avez-vous vu la terre ? (Oui.) Vous avez vu le soleil, n’est-ce pas ? Avez-vous vu des oiseaux perchés dans les arbres ? (Oui.) L’homme est-il heureux de vivre dans un tel environnement ? (Il est heureux.) C’est-à-dire que Dieu utilise toutes choses – les choses qu’Il a créées – pour entretenir la demeure de l’humanité pour sa survie et protéger la demeure de l’humanité, et c’est ainsi qu’Il subvient aux besoins de l’homme et de toutes choses.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Contenu connexe