L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Le Seigneur a clairement prédit : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3:20). Il est évident que lorsque le Seigneur reviendra, Il parlera et prononcera Ses paroles, et tous ceux qui entendent la voix de Dieu et accueillent le Seigneur seront enlevés devant Dieu et participeront au festin avec le Seigneur avant la catastrophe.

169

Versets bibliques pour référence :

« Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Luc 12:40).

« Je viens comme un voleur » (Apocalypse 16:15).

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3:20).

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises » (Apocalypse 2–3).

« Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent » (Jean 10:27).

Les paroles classiques de Dieu :

« Être enlevé » ne signifie pas être transporté d’en bas en haut comme les gens l’imaginent. C’est une énorme erreur. Être enlevé se réfère à Ma prédétermination et Ma sélection. Cela vise tous ceux que J’ai pré-ordonnés et choisis. Ceux qui, selon le statut qu’ils ont acquis, sont les fils premiers-nés, Mes fils ou Mon peuple, sont tous des gens qui ont été enlevés. C’est tout à fait incompatible avec les notions des gens. Ceux qui auront une part dans Ma maison dans l’avenir sont tous des gens qui ont été enlevés devant Moi. C’est absolument vrai, cela ne change jamais et ne peut être réfuté par personne. C’est la contre-attaque envers Satan. Tous ceux que J’ai prédestinés seront enlevés devant Moi.

Extrait de « La cent quatrième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

L’homme pense qu’après la crucifixion et la résurrection, Jésus retourna au ciel sur une nuée blanche, et prit Sa place à la droite du Très-Haut. De même, l’homme conçoit que Jésus descendra, encore une fois sur une nuée blanche (ce nuage se réfère au nuage sur lequel Jésus est monté quand Il est retourné au ciel), parmi ceux qui L’ont désespérément désiré pendant des milliers d’années et qu’Il ressemblera et portera les vêtements des Juifs. Après avoir apparu à l’homme, Il leur donnera de la nourriture, et fera jaillir de l’eau de vie pour eux, et vivra parmi les hommes, plein de grâce et d’amour, vivant et réel. Etc. Pourtant Jésus le Sauveur n’a pas fait cela ; Il a fait le contraire de ce que l’homme a imaginé. Il n’est pas arrivé parmi ceux qui avaient désiré Son retour, et n’a pas apparu à tous les hommes sur la nuée blanche. Il est déjà arrivé, mais l’homme ne Le connaît pas et ignore Son arrivée. L’homme L’attend seulement sans but, sans savoir qu’Il est déjà descendu sur une nuée blanche (la nuée qui est Son Esprit, Ses paroles, Son tempérament intégral et tout ce qu’Il est), et est maintenant parmi un groupe de vainqueurs qu’Il constituera pendant les derniers jours.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” »

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises. » Avez-vous écouté maintenant les paroles du Saint-Esprit ? Les paroles de Dieu sont descendues sur vous. Les entendez-vous ? Dieu fait le travail de la parole dans les derniers jours, et ces paroles sont celles du Saint-Esprit, car Dieu est le Saint-Esprit et peut aussi devenir chair ; par conséquent, les paroles du Saint-Esprit, telles que prononcées dans le passé, sont les paroles de Dieu incarné aujourd’hui. Beaucoup de gens absurdes croient que les paroles du Saint-Esprit devraient descendre des cieux aux oreilles de l’homme. Quiconque pense de cette façon ne connaît pas l’œuvre de Dieu. En vérité, les paroles du Saint-Esprit sont celles prononcées par Dieu devenu chair. Le Saint-Esprit ne peut pas parler directement à l’homme et l’Éternel ne parlait pas directement au peuple, même à l’ère de la Loi. Ne serait-il pas beaucoup moins probable qu’Il le fasse dans l’ère d’aujourd’hui ? Pour que Dieu prononce des paroles pour faire le travail, Il doit devenir chair, sinon Son travail ne peut pas atteindre Son but. Ceux qui nient Dieu devenu chair sont ceux qui ne connaissent pas l’Esprit ou les principes de travail de Dieu. Ceux qui croient que c’est maintenant l’ère du Saint-Esprit et pourtant n’acceptent pas Son nouveau travail sont ceux dont la foi est vague. Des hommes de ce genre ne seront jamais l’objet du travail du Saint-Esprit. Ceux qui veulent seulement que le Saint-Esprit parle et réalise Son travail directement, et n’acceptent pas les paroles ou le travail de Dieu incarné, ne seront jamais capables d’entrer dans la nouvelle ère ou de recevoir le salut total de Dieu !

Extrait de « Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? »

Dieu est silencieux, et ne nous est jamais apparu, mais Son œuvre ne s’est jamais arrêtée. Il observe toutes les terres, et commande toutes choses, et scrute toutes les paroles et tous les actes de l’homme. Sa gestion est organisée par étapes et selon Son plan. Il avance en silence, sans effet dramatique, pourtant Ses pas se rapprochent de l’humanité, et Son siège de jugement se déploie dans l’univers à la vitesse de l’éclair, immédiatement suivi par la descente de Son trône pour être parmi nous. Quelle majestueuse scène est-ce, quel tableau magnifique et solennel. Comme une colombe, et rugissant tel un lion, l’Esprit répand parmi nous tous. Il est sage, Il est juste et majestueux, Il arrive tranquillement parmi nous investi de l’autorité et rempli d’amour et de compassion. […]

[…]

Et pourtant, c’est cette personne ordinaire cachée parmi les gens qui fait la nouvelle œuvre consistant à nous sauver. Il ne nous dit rien de précis, et Il ne nous dit pas non plus pourquoi Il est venu. Il fait simplement l’œuvre qu’Il a l’intention de faire par étapes, et selon Son plan. Ses paroles et Ses déclarations deviennent de plus en plus fréquentes. Des paroles de consolation, d’exhortation, de rappel, et d’avertissement, aux reproches et la discipline ; d’un ton doux et gentil à un ton acerbe et majestueux — elles inspirent à l’homme à la fois compassion et vive inquiétude. Tout ce qu’Il dit frappe particulièrement les secrets cachés au plus profond de nous, Ses paroles piquent nos cœurs et nos esprits, et nous couvrent de honte et d’humiliation. […]

À notre insu, cet homme insignifiant nous a conduits vers l’œuvre de Dieu d’étape en étape. Nous passons par d’innombrables épreuves, sommes sujets à un nombre incalculable de châtiments, et éprouvés par la mort. Nous apprenons du juste et majestueux tempérament de Dieu, nous nous réjouissons aussi de Son amour et de Sa compassion, en arrivons à apprécier la toute-puissance et la grande sagesse de Dieu, témoignons de la nature aimable de Dieu, et voyons le désir ardent de Dieu à sauver l’homme. À travers les paroles de cette personne ordinaire, nous apprenons à connaître le tempérament et l’essence de Dieu, arrivons à comprendre la volonté de Dieu, arrivons à connaître la nature et l’essence de l’homme, et à voir le chemin du salut et de la perfection.

Extrait de « Voir l’apparition de Dieu dans Son jugement et Son châtiment »

Chacune des paroles de Dieu font mouche, et nous laisse triste et apeurés. Il expose nos idées, expose nos imaginations, et expose nos tempéraments corrompus. À travers tout ce que nous disons et faisons, et chacune de nos pensées et idées, notre nature et notre essence sont exposées par Ses paroles, nous laissant humiliés et tremblant de peur. Il nous parle de toutes nos actions, nos objectifs et nos intentions, et même du tempérament corrompu que nous n’avons jamais découvert, faisant en sorte que nous nous sentions totalement exposés et même encore plus entièrement convaincus. Il nous juge pour notre opposition envers Lui, nous châtie pour notre blasphème et pour L’avoir condamné, et nous fait ressentir qu’à Ses yeux, nous sommes des bons à rien, et nous sommes l’incarnation-même de Satan. Nos espoirs sont anéantis, nous n’osons plus faire des demandes et des tentatives déraisonnables auprès de Lui, et même nos rêves s’évanouissent du jour au lendemain.Ceci est un fait que personne parmi nous ne peut imaginer, et que personne parmi nous ne peut accepter. Pendant un moment, nos esprits deviennent troublés, et nous ne savons pas comment continuer notre route, nous ne savons pas non plus comment évoluer dans nos croyances. Il semble que notre foi est revenue à la case de départ, et que nous n’ayons jamais rencontré le Seigneur Jésus et fait Sa connaissance. Tout ce que nos yeux voient nous rend perplexes, et nous fait ressentir comme si nous avons été poussés à la dérive. Nous sommes dans la consternation, nous sommes déçus et tout au fond dans nos cœurs il y a une colère et un déshonneur inextinguibles. Nous essayons de nous décharger, de trouver une issue, et en plus, nous pensons continuer à attendre notre Sauveur Jésus, et de nous épancher auprès de Lui. Bien qu’il y ait des moments où nous ne sommes ni orgueilleux ni humbles de l’extérieur, nous avons dans nos cœurs de l’affliction avec un sentiment de perte comme jamais connu auparavant. Bien que parfois nous semblions exceptionnellement calmes de l’extérieur, à l’intérieur nos cœurs sont meurtris par les tourments. Son jugement et Son châtiment nous ont retirés tous nos espoirs et nos rêves, nous ont délaissés de nos désirs extravagants, et pas disposés à croire qu’Il est notre Sauveur et qu’Il est capable de nous sauver. Son jugement et Son châtiment ont creusé un abîme entre Lui et nous et que personne n’est même prêt à traverser. C’est la première fois que, par Son jugement et Son châtiment, nous souffrions d’un tel grand revers et vivons une telle grande humiliation. Son jugement et Son châtiment nous ont permis d’apprécier réellement l’honneur et l’intolérance de Dieu à l’égard de l’offense de l’homme, en comparaison de laquelle nous sommes si inconvenants et impurs. Son jugement et Son châtiment nous ont fait réaliser, pour la première fois, comment nous sommes arrogants et pompeux, et comment l’homme ne sera jamais l’égal de Dieu, ou sur un même pied d’égalité avec Dieu. Son jugement et Son châtiment nous ont fait renoncer à vivre dans un tel tempérament corrompu, et nous ont fait avoir envie de nous débarrasser de cette nature et de cette substance le plus tôt possible, et de ne plus être détestés par Lui et ne plus être dégoûtants pour Lui. Son jugement et Son châtiment nous ont fait avoir envie d’obéir à Ses paroles, et de ne plus être disposés à nous rebeller contre Ses orchestrations et Ses dispositions. Son jugement et Son châtiment nous ont une fois de plus donné le désir de chercher la vie, et nous ont donné le bonheur de l’accepter comme notre Sauveur… L’ère de la conquête est révolue, nous sommes sortis de l’enfer, nous sommes sortis de la vallée de l’ombre de la mort… Dieu Tout-Puissant nous a conquis, nous, ce groupe de personnes ! Il a triomphé de Satan, et vaincu tous Ses ennemis !

Extrait de « Voir l’apparition de Dieu dans Son jugement et Son châtiment »

Lorsque tu auras fini de lire ce livre, lorsque tu auras vécu chaque étape de l’œuvre de Dieu incarné à l’ère du Règne, tu auras l’impression que les espoirs de nombreuses années ont finalement été réalisés. Tu auras le sentiment que ce n’est que maintenant que tu as vraiment vu Dieu face-à-face ; que ce n’est que maintenant que tu as contemplé le visage de Dieu, que tu as entendu la déclaration personnelle de Dieu, apprécié la sagesse de l’œuvre de Dieu, et senti à quel degré Dieu est réel et tout-puissant. Tu sentiras que tu as gagné beaucoup de choses que les gens des temps anciens n’ont jamais vues ou possédées. À ce moment-là, tu sauras clairement ce que signifie croire en Dieu, et ce que c’est que d’être selon le cœur de Dieu. Bien sûr, si tu t’accroches aux visions du passé et rejettes ou nies la réalité de la seconde incarnation de Dieu, alors tu resteras les mains vides et tu n’acquerras rien et, finalement, tu seras coupable de t’être opposé à Dieu. Ceux qui obéissent à la vérité et se soumettent à l’œuvre de Dieu se rassembleront sous le nom du deuxième Dieu incarné — le Tout-Puissant. Ils seront capables d’accepter d’être conduits personnellement par Dieu et acquerront davantage de vérité supérieure et bénéficieront de la véritable vie humaine.

Extrait de « Seul celui qui vit l’œuvre de Dieu croit véritablement en Dieu »

Contenu connexe