Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Contenu

En raison de l’accomplissement de mon devoir, j’ai eu droit au salut formidable de Dieu

HONG Wei     La ville de Pékin

Le 15 août 2012

Le 21 juillet 2012, une très forte pluie a commencé à tomber. Ce jour-là, il s’est trouvé que j’avais un devoir à accomplir, donc, après que notre réunion a été finie et que j’ai vu que la pluie s’était un peu allégée, je me suis dépêché de rentrer chez moi à vélo. Ce n’était que lorsque j’étais sur l’autoroute que j’ai découvert que l’eau dévalait la montagne comme une cascade, et que la route était tellement recouverte d’éclaboussures d’eau de pluie qu’on ne pouvait plus voir la surface très clairement. À la vue de cela, j’avais un peu peur, donc dans mon cœur j’ai appelé continuellement : « Dieu ! Je T’implore d’augmenter ma foi et mon courage. C’est maintenant le moment où Tu veux que je rende témoignage. Si Tu me laisses être emporté par l’eau, alors c’est selon Tes bonnes intentions, aussi. Je suis prêt à me soumettre à Ton orchestration et à Tes arrangements. » Après avoir prié ainsi, je suis devenu plus calme ; je n’avais plus si peur, et j’ai affronté l’orage de plein front continuellement tout le long de la route jusque chez moi. Qui aurait pu savoir qu’un danger encore plus grand m’attendait ? Sur la route qui menait à mon domicile, il y avait une pente raide. À cause du nouveau bitume et de l’eau de pluie qui coulait sur la pente, lorsque j’ai fait la descente, les deux freins avant du vélo ne fonctionnaient pas. En bas de la colline, il y avait une route auxiliaire à la Route nationale 108 et, de l’autre côté, il y avait un bosquet d’arbres. Plus loin que cela, il y avait le courant principal de la rivière ; si je ne pouvais pas réduire ma vitesse, alors je n’aurais d’autre choix que de m’écraser dans ces arbres, et il était même possible que je tombe dans la rivière. Les conséquences de cela… Je me suis dit : « Maintenant, je suis fini ! » Juste au moment où j’étais en train de penser cela, une force venue de quelque part m’a soudainement fait tomber de mon vélo. L’inertie du vélo m’a emporté avec lui, et n’a pas arrêté de bouger jusqu’à ce que j’arrive à l’intersection en bas de la colline. Au même moment, il s’est trouvé que deux voitures passaient, côte à côte, juste devant moi. C’était très juste ! Heureusement, au beau milieu de cette crise, Dieu m’a sauvé.

Après que je suis arrivé chez moi, la pluie a commencé à tomber encore plus fort, et en un clin d’œil l’eau avait monté jusqu’à la septième marche devant l’entrée de notre maison. À ce moment-là, des lignes électriques étaient aussi tombées, brisant les panneaux solaires de notre voisin. Dans toute mon enfance, je n’avais jamais vu une telle inondation. Le temps que je change mes habits trempés et que je retourne dans la cour pour regarder, l’eau avait monté jusqu’à la treizième marche et allait juste commencer à couler dans la cour. J’ai rapidement fermé le portail d’entrée et j’ai commencé à rassembler mon lecteur MP4 que j’utilise pour écouter les hymnes et les sermons, ainsi que ma collection de livres des déclarations de Dieu. Ma mère, qui est aussi croyante, a rassemblé ses livres, aussi, et nous nous préparions à nous diriger vers la montagne à tout moment. À ce moment-là, nous avons soudainement pensé : « Nous pouvons prendre nos propres livres avec nous, mais un grand nombre de livres de l’Église sont toujours ici dans la maison ; comment pouvons-nous les emporter ? » En hâte, nous nous sommes agenouillés devant Dieu et avons prié : « Dieu ! Nous pouvons prendre nos propres livres avec nous, mais il y a encore trop de livres de l’Église stockés ici à emporter. Nous ne voulons pas que les biens de l’Église soient endommagés. Dieu, s’il Te plaît, garde-les et protège-les. Nous ne pouvons plus le faire. Cependant, nous sommes prêts à nous fier à Toi et à nous soumettre à Ton orchestration. » Après avoir prié, j’ai encore vu un autre acte de Dieu. À l’origine, les eaux de l’inondation dévalaient vers nous d’une force puissante et destructive, mais, alors qu’elles passaient devant notre maison, elles ont soudainement ralenti et le courant a diminué ; ça s’est même réduit à juste un filet d’eau. À cause de cela, les livres de l’Église n’ont pas été endommagés du tout. Cette nuit-là, les voisins devant et derrière nous ont tous fui parce que l’eau était rentrée dans leurs cours, mais sous l’œil attentif de Dieu, nous avons été protégés et nous avons joui d’une nuit paisible.

Au milieu de cette expérience, j’ai été témoin des actes merveilleux de Dieu de mes propres yeux. Étant donné que ma vie a été épargnée grâce à la protection de Dieu, je ne peux en bonne conscience négliger de rembourser la dette d’amour que je Lui dois. Je dois continuer de répandre l’ évangile et de Lui porter témoignage afin que davantage de personnes viennent devant Dieu Tout-Puissant dès que possible. Notre rébellion a provoqué la colère de Dieu, causant toutes sortes de désastres sur nous encore et encore ; ce sont les rappels et les avertissements de Dieu pour nous. Chérissons cette ultime opportunité donnée par Dieu pour accomplir nos devoirs, et satisfaisons Dieu et consolons Son cœur. En même temps, en accomplissant nos devoirs, dans une plus grande mesure encore, acquérons la connaissance de Dieu et soyons témoins des actes de Dieu.