Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Contenu

8 Dieu a protégé notre famille à travers une catastrophe

WANG Lan     La ville de Pékin

Le 6 août 2012

Le 21 juillet 2012, l’inondation la plus grave de ces soixante dernières années a dévasté notre village. La catastrophe est tombée du ciel. Les eaux se sont chargées de boue et de pierres et ont ravagé l’ensemble du village. La plupart des maisons ont été détruites par l’eau et les coulées de boue.

Dix-sept heures étaient passées, cet après-midi, lorsqu’il s’est mis à pleuvoir à verse. Les eaux de crue mêlées de grosses pierres ruisselaient d’en haut, au-dessus de notre maison, et des pluies diluviennes tombaient à l’avant et à l’arrière de notre maison. Elles ont emporté le poulailler de ma fille avec des milliers de poules, elles ont emporté les porcheries ainsi que les porcs. L’eau était sur le point de déferler sur notre maison. Or, nous avions chez nous une personne de 94 ans et un bébé de dix mois. Nous étions affolés. Pendant que j’emportais la personne de 94 ans et le bébé vers un bâtiment en hauteur, l’eau a commencé à pénétrer par en bas. Il a continué à pleuvoir. Puis, nous avons vu que l’eau montait vers le bâtiment en hauteur. J’étais totalement hors de moi. J’ai immédiatement appelé le dirigeant du village, qui m’a recommandé de courir en haut de la montagne, en me disant qu’ils avaient eux aussi des difficultés à s’en sortir. C’était chacun pour soi. Dans ma panique, j’ai pensé aux paroles de Dieu : « C’est Moi qui provoque la catastrophe et elle est bien sûr orchestrée par Moi. » (« Tu dois faire suffisamment de bonnes œuvres pour préparer ta destination », La Parole apparaît dans la chair). Croire en Dieu signifie compter sur Dieu. Tu ne peux pas compter sur les gens ; alors, pleurant sur le seuil de la porte, j’ai crié vers Dieu en l’implorant : « Oh, mon Dieu, sauve-nous ! Oh, mon Dieu, sauve-nous ! » Toute la famille est tombée à genoux et a prié : « Oh, Dieu, si nous mourons dans cette catastrophe, ce sera par Ta justice, parce que nous sommes trop rebelles. Si nous échappons à cette catastrophe, ce sera par Ta grâce. Nous recommencerons et respecterons Ta volonté ; nous effectuerons nos devoirs et répandrons l’Évangile ». La nuit est tombée et nous n’osions pas sortir. Toute la famille s’est assise rassemblée et chacun a partagé aux autres comment Dieu tenait en main le destin de toute l’humanité, comment, si Dieu fait mourir une personne, il n’existe aucun endroit où elle peut se cacher ; personne n’échappera aux mains de Dieu. Nous n’avions pas peur de la mort.

Il est tombé une pluie battante, puis une pluie moins forte et il a continué à pleuvoir sans interruption, pendant toute la nuit.

Quand l’aube est apparue, nous nous sommes levés et avons vu un gros tas de pierres et de sable au-dessus de notre maison. L’eau s’était écoulée autour du bâtiment où nous avions passé la nuit ; c’était incroyable. J’ai regardé la boue et les débris à l’avant et à l’arrière de notre maison. À cause des grandes eaux et des grosses pierres au-dessus de nous, le bâtiment dans lequel nous nous étions réfugiés était le plus dangereux de tous, mais pas une goutte d’eau ou de boue n’était entrée ; le bâtiment que nous avions quitté se trouvait entièrement sous l’eau, beaucoup de choses ayant été emportées. Nous avons vraiment vu l’amour et le salut de Dieu. Si Dieu ne nous avait pas surveillés ni protégés, aucun d’entre nous n’aurait survécu. Toute la famille a remercié Dieu du fond du cœur. C’était Dieu qui nous a accordé cette chance de vivre ; nous devrions la chérir, et donner le meilleur de nous-mêmes à partir de maintenant, pour effectuer nos devoirs et satisfaire Dieu !