Enregistrements des entretiens du Christ

Contenu

Chapitre 23 Comment comprendre l’unité de la chair et de l’Esprit

Certains demandent : « Dieu observe le cœur de l’humanité et la chair et l’Esprit de Dieu sont un. Dieu sait tout ce que les hommes disent, alors Dieu sait-Il que je crois en Lui maintenant ? » Répondre à cette question implique la compréhension de Dieu incarné et de la relation entre Son Esprit et Sa chair. Certains disent : « Dieu est réel d’une manière concrète. » D’autres disent : « Il est réel d’une manière concrète, mais Sa chair et Son Esprit sont un, alors Il devrait savoir cela ! » Comprendre Dieu, c’est principalement comprendre Son essence et les attributs de Son Esprit, et l’homme ne devrait pas essayer de déterminer si la chair de Dieu connaît une chose donnée ou si Son Esprit connaît une chose donnée ; Dieu est sage et merveilleux, insondable pour l’homme. Imagine que lorsque tu dormais la nuit, ton esprit partait et revenait. Saurais-tu où il est allé ? Peux-tu toucher l’esprit à l’intérieur de toi ? Sais-tu ce que fait ton esprit ? La chair, l’Esprit et la personne dans la chair de laquelle l’Esprit prend substance, ce sont des choses que vous n’avez pas clairement comprises. Quand Dieu devient chair et que l’Esprit prend substance dans la chair, l’essence de la personne qui en résulte est divine, complètement différente de l’essence d’une personne humaine et du genre d’esprit qui réside dans un corps humain ; ce sont deux choses complètement différentes. L’essence d’un être humain et son esprit sont attachés à cet individu. L’Esprit de Dieu est attaché à Sa chair, mais Il est encore tout-puissant. Pendant qu’Il fait Son œuvre dans la chair, Son Esprit fonctionne aussi partout. Tu ne peux pas demander de voir la nature de cette omnipotence ou de la voir clairement. Il n’y a pas moyen de la voir clairement. Il te suffit de voir comment le Saint-Esprit travaille parmi ceux d’ici-bas lorsque la chair fait Son œuvre. L’Esprit a la caractéristique d’être tout-puissant ; Il contrôle l’univers entier et sauve ceux qu’Il choisit, et Il travaille aussi pour éclairer toute personne ici-bas, tandis que la chair fait Son œuvre en même temps. Tu ne peux pas dire que la chair manque d’Esprit pendant que l’Esprit travaille parmi ceux qui sont ici-bas. Si tu dis cela, ne serais-tu pas en train de nier l’incarnation de Dieu ? Cependant, il y a des choses que la chair ne connaît pas. Ce manque de connaissance est l’aspect normal et pratique de Christ. Que l’Esprit de Dieu soit concrètement réalisé dans la chair prouve que Dieu Lui-même est l’essence même de cette chair. Son Esprit connaît déjà une chose donnée que Sa chair ne connaît pas à cause de Son aspect pratique, alors on peut dire que Dieu connaît déjà cette chose. Si tu nies l’aspect de l’Esprit à cause de l’aspect pratique de la chair et nies que cette chair est Dieu Lui-même, alors tu commets la même erreur que les pharisiens. Certains disent : « La chair et l’esprit de Dieu sont un, alors Dieu sait-Il combien de personnes nous avons gagnées pour Lui ici ? Il le sait, car ne dit-on que l’Esprit et la chair sont un ? L’Esprit le sait et alors la chair l’apprend aussi, parce qu’Ils sont un ! » Que tu parles ainsi nie la chair. La chair incarne Son aspect pratique et normal : il y a des choses que la chair peut savoir et des choses que la chair n’a pas besoin de savoir. C’est Son aspect normal et pratique. Certains disent : « L’Esprit le sait, alors la chair le sait certainement. » Une telle chose est en dehors du domaine de la réalité et ainsi tu nies l’essence de la chair. Certaines choses au sujet du Dieu incarné sont différentes de la façon dont les humains les imaginent : imprévisibles, intouchables, mystérieuses. S’Il est capable de connaître quelque chose sans être restreint par l’espace ou la géographie, alors ce n’est pas la chair, mais le corps spirituel. Après avoir été cloué sur la croix et être ressuscité, Jésus pouvait passer à travers la porte, mais c’était Jésus ressuscité. Jésus avant la résurrection n’aurait pas pu traverser un mur ; il n’y a aucun moyen. Il était restreint par l’espace, la géographie et le temps. C’est l’aspect normal de la chair. Une question doit être pesée et discutée exhaustivement. Tu dis simplement que la chair et l’Esprit de Dieu sont un et donc la chair connaît ce que l’Esprit connaît, mais la chair incarne l’aspect normal et pratique. En outre, il y a cette autre question. Quand Il fait Son œuvre dans la chair, c’est Lui-même qui la fait : l’Esprit et la chair sont les deux engagés dans l’œuvre. Elle est accomplie principalement par la chair ; la chair est importante. L’Esprit œuvre à éclairer les hommes, à les guider, les aider, les protéger et veiller sur eux, alors que la chair occupe le rôle principal dans l’œuvre. Cependant, s’Il veut connaître quelqu’un, c’est une chose facile. Quand un être humain veut en comprendre un autre, il ne saura pas l’étendue du mal des actions d’un autre à moins qu’il ne les voie. Mais le Dieu incarné a toujours un sentiment sur la façon dont une certaine personne ici-bas se comporte et Il peut porter un jugement. Il est impossible qu’il n’ait pas une telle perception. Dire qu’il ne connaît pas une certaine personne est une question de sémantique, mais il est impossible qu’Il ne connaisse rien de cette personne. Par exemple, Il sait et comprend comment vous vous comportez tous ici-bas, ce que vous allez faire, quel mal vous ferez et à quel degré. Certains disent : « Si Dieu comprend tout, est-ce qu’Il sait où je suis en ce moment-ci ? » Il ne le sait pas ; ce n’est pas essentiel de le savoir. Te comprendre vraiment, ce n’est pas de savoir où tu es tous les jours. Il n’est pas nécessaire de le savoir. Comprendre ce que tu feras par nature suffit, et c’est suffisant pour qu’Il fasse Son œuvre. Dieu est pratique dans la façon dont Il accomplit Son œuvre. Ce n’est pas comme les hommes l’imaginent : lorsque Dieu connaît une personne, Il doit savoir où est cette personne, ce qu’elle pense, ce qu’elle dit, ce qu’elle fera plus tard, comment elle s’habille, à quoi elle ressemble, etc. En fait, l’œuvre du salut de Dieu n’a fondamentalement pas besoin de savoir ces choses. Dieu Se concentre uniquement sur la connaissance de l’essence d’une personne et sur le processus de progression dans sa vie. Quand Dieu devient chair, les manifestations de la chair sont pratiques et normales et ce côté pratique et cette normalité servent à l’accomplissement de l’œuvre de conquête et de salut de l’humanité. Mais, personne ne doit oublier que le côté pratique et la normalité de la chair sont Sa manifestation la plus normale lorsque l’Esprit de Dieu habite dans Sa chair. Alors, tu demandes si l’Esprit le sait. L’Esprit le sait. Il le sait, mais est-ce qu’Il prête attention à ces choses ? Il n’y prête pas attention, de même que la chair ne se soucie pas de tes questions. Quoi qu’il en soit, l’Esprit et la chair sont un et personne ne peut le nier. Parfois, tu penses dans ton cœur : l’Esprit sait-Il ce que je pense ? Bien sûr que l’Esprit le sait. L’Esprit regarde le cœur et sait ce que les hommes pensent, mais Son œuvre n’est pas seulement de connaître les pensées de tous. Au contraire, c’est d’exprimer la vérité à partir de la chair afin de changer les pensées dans le cœur des hommes. Vos pensées sur certaines choses sont trop immatures. Vous pensez que Dieu devrait être omniscient. Certains ont des doutes sur Dieu incarné si Dieu ne sait pas quelque chose qu’ils imaginent qu’Il devrait savoir. Tout cela est dû au fait que les hommes ont une compréhension insuffisante de l’essence de Dieu qui devient chair. En dehors du domaine de l’œuvre de la chair, il y a des choses qui ne L’intéressent pas. C’est un principe de la manière de travailler de Dieu. Comprenez-vous ces choses maintenant ? Dites-moi, savez-vous de quel esprit vous êtes ? Peux-tu toucher ton propre esprit ? Si les hommes peuvent sentir ou toucher leur esprit, alors il ne fait pas partie d’eux. C’est une chose qui ne vient pas de toi ; c’est quelque chose d’extra qui vient de l’extérieur de toi. Comprends-tu ? Peux-tu sentir ton âme ? Peux-tu toucher ton âme ? Peux-tu sentir ce que fait ton âme ? Tu ne sais pas, n’est-ce pas ? Si tu peux saisir une telle chose, alors c’est un autre esprit à l’intérieur de toi qui fait puissamment quelque chose, contrôlant tes actions et tes paroles. C’est quelque chose qui t’est étranger, qui ne vient pas de ton propre corps. Ceux qui ont un esprit mauvais savent très bien cela. Bien que la chair de Dieu incarne Son aspect pratique et normal, en tant qu’être humain, on ne peut pas la définir librement ou tirer des conclusions à Son sujet. Dieu descend et Se cache pour devenir humain ; Ses actes sont insondables.