Suite de la Parole apparaît dans la chair(Sélections)

Contenu

Dieu Lui-même, l’Unique III (La première partie)

Dieu Lui-même, l’Unique III

L’Autorité de Dieu (II) La première partie

Aujourd’hui, nous allons poursuivre notre échange sur le thème de « Dieu Lui-même, l’Unique ». Nous avons déjà eu deux échanges à ce sujet, le premier concernant l’autorité de Dieu et le deuxième concernant le tempérament juste de Dieu. Après avoir écouté ces deux échanges, avez-vous gagné une nouvelle compréhension de l’identité, du statut et de l’essence de Dieu ? Ces idées vous ont-elles aidé à atteindre une connaissance plus concrète et une certitude de la vérité de l’existence de Dieu ? Aujourd’hui, J’envisage de m’étendre sur le thème de « l’autorité de Dieu. »

Comprendre l’autorité de Dieu à partir des perspectives macros et micros

L’autorité de Dieu est unique. Elle est l’expression caractéristique et l’essence particulière de l’identité de Dieu Lui-même. Aucun être créé ou non créé ne possède une telle expression caractéristique et une telle essence particulière ; seul le Créateur possède ce genre d’autorité. C’’est-à-dire qu’il n’y a que le Créateur, Dieu l’Unique, qui est exprimé de cette manière et qui a cette essence. Pourquoi parler de l’autorité de Dieu ? Comment l’autorité de Dieu Lui-même diffère-t-elle de l’autorité dans l’esprit de l’homme ? Qu’est-ce qui est spécial à son sujet ? Pourquoi est-il particulièrement important d’en parler ici ? Chacun d’entre vous doit examiner attentivement cette question. Pour la plupart des gens, « l’autorité de Dieu » est une idée vague qui est très difficile à saisir et toute discussion à son sujet est susceptible d’être nébuleuse. Donc, il y aura immanquablement une brèche entre la connaissance de l’autorité de Dieu que l’homme est capable de posséder et l’essence de l’autorité de Dieu. Pour combler cette brèche, il faut graduellement parvenir à connaître l’autorité de Dieu au moyen des personnes, des événements, des choses ou des phénomènes réels qui sont à la portée de l’homme, que les humains sont capables de comprendre. Bien que l’expression « l’autorité de Dieu » puisse sembler insondable, l’autorité de Dieu n’est pas du tout abstraite. Il est présent aux côtés de l’homme chaque minute de sa vie, le guidant chaque jour. Ainsi, dans sa vie quotidienne, chaque personne voit et expérimente nécessairement l’aspect le plus tangible de l’autorité de Dieu. Cette tangibilité est une preuve suffisante que l’autorité de Dieu existe vraiment, et elle permet pleinement à quiconque de reconnaître et de comprendre le fait que Dieu possède cette autorité.

Dieu a tout créé et, après avoir créé, Il a la domination sur toutes choses. En plus d’avoir la domination sur toutes choses, Il a le contrôle de tout. Qu’est-ce que cela signifie, l’idée que « Dieu a le contrôle de tout » ? Comment cela peut-il être expliqué ? Comment cela s’applique-t-il à la vie réelle ? Comment pouvez-vous parvenir à connaître l’autorité de Dieu en comprenant le fait que « Dieu a le contrôle de tout » ? De l’expression même, « Dieu a le contrôle de tout », nous devrions voir que ce que Dieu contrôle n’est pas une partie des planètes, une partie de la création, beaucoup moins une partie de l’humanité, mais tout : du massif au microscopique, du visible à l’invisible, des étoiles dans l’univers aux choses vivantes sur la terre, ainsi que les micro-organismes qui ne peuvent pas être vus à l’œil nu ou des êtres qui existent sous d’autres formes. Telle est la définition précise de « tout » dont Dieu a « le contrôle » et qui est la portée sur laquelle Dieu exerce Son autorité, l’étendue de Sa souveraineté et de Sa domination.

Avant que cette humanité ne soit née, le cosmos — toutes les planètes, toutes les étoiles dans les cieux — existait déjà. Sur le plan macro, ces corps célestes ont été régulièrement en orbite, sous le contrôle de Dieu, pendant toute leur existence, peu importe le nombre d’années qu’ils ont duré. Quelle planète va où à quel moment particulier ; quelle planète fait quelle tâche, et quand ; quelle planète tourne autour de quelle orbite et quand elle disparaît ou est remplacée — toutes ces choses se déroulent sans la moindre erreur. Les positions des planètes et les distances entre elles suivent toutes des schémas stricts qui peuvent tous être décrits par des données précises ; les trajectoires qu’elles parcourent, la vitesse et les schémas de leurs orbites, les fois qu’elles sont en différentes positions peuvent être quantifiées avec précision et décrites par des lois spéciales. Pendant des éons, les planètes ont suivi ces lois, sans jamais dévier d’un seul iota. Aucune puissance ne peut modifier ou perturber leurs orbites ou les schémas qu’elles suivent. Parce que les lois particulières qui régissent leur mouvement et les données précises qui les décrivent sont prédestinées par l’autorité du Créateur, elles obéissent d’elles-mêmes à ces lois, sous la souveraineté et le contrôle du Créateur. Au niveau macro, il n’est pas difficile à l’homme de découvrir des schémas, des données, ainsi que des lois ou des phénomènes étranges et inexplicables. Bien que l’humanité ne reconnaisse pas que Dieu existe, qu’elle n’accepte pas le fait que le Créateur a fait toutes choses et qu’Il a la domination sur toutes choses, et bien qu’elle ne reconnaisse pas non plus l’existence de l’autorité du Créateur, les scientifiques, les astronomes et les physiciens humains trouvent de plus en plus que l’existence de toutes choses dans l’univers et les principes et les schémas qui dictent leurs mouvements sont tous régis et contrôlés par une sombre énergie invisible et vaste. Cela oblige l’homme à accepter et à reconnaître qu’il existe un Être puissant qui orchestre tout au milieu de ces schémas de mouvement. Sa puissance est extraordinaire et, bien que personne ne puisse voir Son vrai visage, Il gouverne et contrôle tout à chaque instant. Aucun homme ou aucune force ne peut surpasser Sa souveraineté. Face à ce fait, l’homme doit reconnaître que les lois qui régissent l’existence de toutes les choses ne peuvent pas être contrôlées par les humains, elles ne peuvent être changées par personne ; et, en même temps, l’homme doit également admettre que les êtres humains ne peuvent pas comprendre pleinement ces lois. Et elles ne sont pas d’origine naturelle, mais sont dictées par un Seigneur et un Maître. Elles sont toutes des expressions de l’autorité de Dieu que l’humanité peut percevoir à un niveau macro.

Au niveau micro, toutes les montagnes, les rivières, les lacs, les mers, et les étendues de terre que l’homme perçoit sur la terre, toutes les saisons dont il jouit, toutes les choses qui peuplent la terre, y compris les plantes, les animaux, les micro-organismes et les humains, sont soumis à la souveraineté de Dieu, sont contrôlés par Dieu. Sous la souveraineté et le contrôle de Dieu, toutes les choses naissent ou disparaissent conformément à Ses pensées, leurs vies sont toutes régies par certaines lois, et elles croissent et se multiplient conformément à elles. Aucun être humain ou aucune chose n’est au-dessus de ces lois. Pourquoi cela ? Il n’y a qu’une seule réponse, c’est en raison de l’autorité de Dieu. Ou, en d’autres termes, à cause des pensées de Dieu et des paroles de Dieu ; parce que Dieu Lui-même fait tout cela. C’est-à-dire que c’est l’autorité de Dieu et la pensée de Dieu qui produisent ces lois ; elles sont reformulées et changées conformément à Ses pensées, et ces reformulations et changements se produisent ou disparaissent tous en raison de Son plan. Prenez l’exemple des épidémies. Elles se déclarent sans avertissement, personne ne connaît leurs origines ou les raisons exactes pour lesquelles elles se produisent et, chaque fois qu’une épidémie atteint un certain endroit, ceux qui sont condamnés ne peuvent pas échapper à la calamité. La science humaine comprend que les épidémies sont causées par la propagation des microbes vicieux ou nuisibles, et leurs vitesse, portée et mode de transmission ne peuvent pas être prédits ou contrôlés par la science humaine. Bien que l’humanité leur résiste par tous les moyens possibles, il est impossible de contrôler quels animaux ou personnes sont inévitablement affectés lorsque des épidémies se déclarent. La seule chose que les êtres humains sont en mesure de faire est d’essayer de les prévenir, de leur résister et de les étudier. Mais personne ne connaît les causes profondes qui expliquent le début ou la fin d’une épidémie particulière et personne ne peut les contrôler. Face à la montée et à la propagation d’une épidémie, la première mesure que les humains prennent est de développer un vaccin, mais souvent l’épidémie disparaît de soi avant que le vaccin ne soit prêt. Pourquoi les épidémies disparaissent-elles ? Certains disent que les germes ont été maîtrisés, d’autres disent qu’elles disparaissent en raison des changements de saisons… Sur la question de savoir si ces spéculations incohérentes ont de la pertinence, la science ne peut offrir aucune explication, elle ne donne aucune réponse précise. Ce à quoi l’humanité est confrontée n’est pas seulement ces spéculations, mais le manque de compréhension et la peur des épidémies. Tout compte fait, personne ne sait pourquoi les épidémies se déclarent ou pourquoi elles cessent. Parce que l’humanité n’a de foi qu’en la science, dépend entièrement d’elle, mais ne reconnaît pas l’autorité du Créateur ni n’accepte Sa souveraineté, elle n’aura jamais de réponse.

Sous la souveraineté de Dieu, toutes choses existent et périssent grâce à Son autorité, grâce à Sa gestion. Certaines choses vont et viennent imperceptiblement et l’homme ne peut pas dire d’où elles sont venues ni saisir les règles qu’elles suivent, encore moins comprendre les raisons pour lesquelles elles vont et viennent. Bien que l’homme puisse témoigner de tout ce qui a lieu en toutes choses, de l’entendre et de l’expérimenter ; bien qu’elles aient toutes une incidence sur l’homme, et bien que l’homme saisisse inconsciemment l’originalité, la régularité, voire même l’étrangeté de divers phénomènes, il ne sait toujours rien sur la volonté du Créateur et Sa pensée qui se trouvent derrière elles. Il y a un tas d’histoires derrière elles, beaucoup de vérités cachées. Parce que l’homme a erré loin du Créateur, parce qu’il n’accepte pas le fait que l’autorité du Créateur gouverne toutes choses, il ne saura et ne comprendra jamais tout ce qui se passe sous sa souveraineté. Dans l’ensemble, le contrôle et la souveraineté de Dieu dépassent les limites de l’imagination humaine, de la connaissance humaine, de la compréhension humaine, de ce que la science humaine peut réaliser ; les capacités de l’humanité créée ne peuvent pas rivaliser avec cela. Certaines personnes disent : « Comment peut-on croire que tout est soumis à Son autorité, vu que l’on n’a pas soi-même été témoin de la souveraineté de Dieu ? » Voir n’est pas toujours croire ; voir n’est pas toujours reconnaître et comprendre. D’où la foi vient-elle alors ? Je peux dire avec certitude : « La foi vient du degré et de la profondeur de l’appréhension de la réalité et des causes profondes des choses, ainsi que de l’expérience qui en est faite. » Si tu crois que Dieu existe, mais tu es incapable de reconnaître, beaucoup moins percevoir, le fait du contrôle de Dieu et de la souveraineté de Dieu sur toutes choses, alors tu n’admettras jamais dans ton cœur que Dieu a ce genre d’autorité et que l’autorité de Dieu est unique. Tu n’accepteras jamais vraiment que le Créateur soit ton Seigneur, ton Dieu.

Le destin de l’humanité et le destin de l’univers sont inséparables de la souveraineté du Créateur

Vous êtes tous des adultes. Certains d’entre vous sont d’âge moyen ; certains ont entamé la vieillesse. D’un non-croyant à un croyant, et du moment où vous avez commencé à croire en Dieu jusqu’au moment où vous avez accepté la parole de Dieu et expérimenté l’œuvre de Dieu, combien de connaissance avez-vous de la souveraineté de Dieu ? Quelles perceptions avez-vous gagnées sur le destin humain ? Peut-on réaliser tout ce que l’on désire dans la vie ? Combien de choses au cours des quelques décennies de votre existence avez-vous été en mesure d’accomplir comme vous le souhaitiez ? Combien de choses ne se produisent pas comme prévu ? Combien de choses viennent sous forme d’agréables surprises ? Combien de choses les personnes attendent-elles encore à les voir produire des résultats, attendant inconsciemment le bon moment, attendant la volonté du ciel ? Combien de choses font les personnes se sentir impuissants et contrariés ? Chacun est plein d’espoirs sur son sort, et espère que tout dans sa vie sera comme il le souhaite, qu’il ne sera pas en manque de nourriture ou d’habillement, que ses richesses vont augmenter de façon spectaculaire. Personne ne veut d’une vie pauvre et opprimée, remplie de difficultés et rongée de calamités. Mais les gens ne peuvent pas prévoir ou contrôler ces choses. Peut-être que pour certains, le passé n’est qu’une série confuse d’expériences ; ils n’apprennent jamais ce qu’est la volonté du ciel ni se soucient de ce qu’elle est. Ils vivent inconsidérément leur vie comme des animaux, vivant au jour le jour, sans se soucier de ce qu’est le sort de l’humanité, de la raison pour laquelle les humains sont vivants ou de la manière dont ils devraient vivre. Ces personnes parviennent au vieil âge sans gagner aucune compréhension du destin humain et, jusqu’à leur mort, elles n’ont aucune idée de ce qu’est la vie. De telles personnes sont mortes ; elles sont des êtres sans esprit ; elles sont des bêtes. Bien que vivant parmi toutes choses, les gens tirent plaisir des nombreuses façons que le monde offre pour la satisfaction de leurs besoins matériels, bien qu’ils voient ce monde matériel en perpétuelle évolution, leur propre expérience — ce que leurs cœurs et leurs esprits sentent et expérimentent — n’a rien à voir avec les choses matérielles et rien de matériel ne peut s’y substituer. Il s’agit d’une profonde reconnaissance dans le cœur de quelqu’un, quelque chose qui ne peut être vu à l’œil nu. Cette reconnaissance repose sur la compréhension de la vie humaine et du destin humain, ainsi que sur ce que l’on en ressent. Et cela conduit souvent quelqu’un à l’appréhension qu’un Maître invisible arrange toutes choses, orchestre tout pour l’homme. Au milieu de tout cela, on ne peut qu’accepter les arrangements et les orchestrations du destin ; en même temps, on ne peut qu’accepter la voie à suivre tracée par le Créateur, la souveraineté du Créateur sur son destin. C’est un fait incontesté. Peu importe quelle perspicacité et quelle attitude on a du destin, personne ne peut changer ce fait.

Où tu iras tous les jours, ce que tu feras, qui ou ce que tu rencontreras, ce que tu diras, ce qui t’arrivera –tout cela peut-il être prédit ? Les gens ne peuvent pas prévoir tous ces événements, beaucoup moins contrôler la façon dont ils se développent. Dans la vie, ces événements imprévisibles se produisent tout le temps et ils sont des événements quotidiens. Ces vicissitudes quotidiennes et la façon dont elles se déroulent, ou leurs modes opérationnels, sont des rappels constants à l’humanité que rien ne se passe au hasard, que les ramifications de ces choses et leur caractère inévitable ne peuvent pas être changés par la volonté humaine. Chaque événement transmet un avertissement du Créateur à l’humanité, et il porte aussi le message que les êtres humains ne peuvent pas contrôler leur propre destin ; en même temps, chaque événement est une réfutation de l’ambition et du désir sauvages et futiles de l’humanité de prendre son destin dans ses propres mains. Ils sont comme des gifles puissantes sur les oreilles de l’humanité, l’une après l’autre, ce qui oblige les gens à reconsidérer qui, après tout, gouverne et contrôle leur destin. Et comme leurs ambitions et leurs désirs sont plusieurs fois contrariés et réduits à néant, les humains arrivent naturellement à l’acceptation inconsciente de ce que le destin a en réserve, à une acceptation de la réalité, de la volonté du ciel et de la souveraineté du Créateur. À partir de ces vicissitudes quotidiennes du destin de l’ensemble des vies humaines, il n’y a rien qui ne révèle pas les plans du Créateur et Sa souveraineté ; il n’y a rien qui ne porte pas le message que « l’autorité du Créateur ne peut pas être dépassée », qui ne transmet pas la vérité éternelle que « l’autorité du Créateur est suprême ».

Les destins de l’humanité et de l’univers sont intimement entrelacés avec la souveraineté du Créateur, inséparablement liés aux orchestrations du Créateur ; enfin, ils ne peuvent pas être séparés de l’autorité du Créateur. À travers les lois de toutes choses, l’homme parvient à comprendre l’orchestration du Créateur et Sa souveraineté ; à travers les règles de survie, il perçoit la gouvernance du Créateur; partant des destins de toutes les choses, il tire des conclusions sur les façons dont le Créateur exerce Sa souveraineté et Son contrôle sur elles ; et dans les cycles de vie des êtres humains et de toutes choses, l’homme expérimente vraiment les orchestrations et les arrangements du Créateur pour toutes les choses et tous les êtres vivants et témoigne vraiment de la manière dont ces orchestrations et arrangements dominent toutes les lois, règles et institutions terrestres, toutes les autres puissances et forces. À la lumière de cela, l’humanité est obligée de reconnaître que la souveraineté du Créateur ne peut pas être violée par aucun être créé, qu’aucune force ne peut s’immiscer dans les choses et les événements prédestinés par le Créateur, ni les changer. C’est sous ces lois et règles divines que les humains et toutes les choses vivent et se propagent génération après génération. N’est-ce pas la véritable incarnation de l’autorité du Créateur ? Bien que l’homme voie, dans les lois objectives, la souveraineté du Créateur et Son ordination pour tous les événements et toutes choses, combien de personnes sont en mesure de saisir le principe de la souveraineté du Créateur sur l’univers ? Combien de personnes peuvent vraiment connaître, reconnaître, accepter la souveraineté et l’arrangement du Créateur sur leur propre destin, et s’y soumettre ? Qui, après avoir cru le fait de la souveraineté du Créateur sur toutes choses, croira et reconnaîtra vraiment que le Créateur dicte aussi le destin d’une vie humaine ? Qui peut vraiment comprendre le fait que le destin de l’homme repose dans la paume du Créateur ? Quelle sorte d’attitude l’humanité devrait prendre envers la souveraineté du Créateur lorsqu’elle est confrontée au fait qu’Il gouverne et contrôle le destin de l’humanité, c’est une décision que chaque être humain qui est dès lors confronté à ce fait doit prendre pour lui-même.