Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Contenu

11 L’expérience des soins attentifs de Dieu pour le salut de l’homme dans la catastrophe

MU Ling     La ville de Pékin

Le 16 août 2012

Le 21 juillet 2012, Pékin a vu les chutes de pluies les plus abondantes en soixante ans. Lors de cette chute de pluie torrentielle, j’ai vu les actes de Dieu et j’ai vu comment Il sauve l’homme.

Cet après-midi-là, mes trois sœurs et moi nous nous étions retrouvées. Dehors, la pluie continuait de tomber fortement. À 16h30 mon mari, qui n’était pas un croyant, est revenu nous dire qu’il y avait tellement d’eau au rond-point que les gens ne pouvaient pas passer. Quand même, à 17h00 il est parti à la hâte pour son travail de nuit. À ce moment je n’ai rien senti d’anormal, et je suis allée préparer le dîner comme d’habitude. À 19h00, notre locataire a frappé à notre porte soudainement en m’appelant, et lorsque je suis sortie pour regarder, ce que j’ai vu m’a donné le choc de ma vie : L’eau de pluie avait déjà rempli la cour et était en train d’entrer dans les ailes est et ouest de la maison, tandis que l’eau du sol continuait de monter. Mon fils et moi essayions de bloquer le débit d’eau, mais en vain. En désespoir de cause, je me suis agenouillée dans l’eau, en criant à Dieu : « Oh Dieu, je Te supplie d’ouvrir une voie pour moi. » Au même moment l’entreprise de mon mari a téléphoné et a demandé s’il était à la maison, et au moment où j’ai pris l’appel, l’eau était déjà en train de rentrer dans la partie principale de la maison. Maintenant je réalisais la gravité des choses, et je commençais à m’inquiéter au sujet de mon mari car je n’avais aucune idée de ce qui lui était arrivé. Je me suis encore agenouillée dans l’eau pour invoquer Dieu dans mon angoisse, « Oh Dieu ! Ce n’est qu’en faisant face à cette inondation subite que je ressens en moi Ta colère, et que je réalise ma propre rébellion et trahison. Tu voudrais qu’on tourne nos cœurs vers Toi, et qu’on vive simplement en se fiant à Toi, et cependant je m’attache toujours à ma famille, mon mari et mon enfant et je ne lâche pas. Oh Dieu ! C’est seulement maintenant que je comprends qu’entre êtres humains personne ne peut apporter quoi que ce soit à quiconque, et personne ne peut sauver qui que ce soit ; je compte seulement sur Toi. Cela fait plus de 4 heures que mon mari est en route pour son travail, mais il n’est pas encore arrivé à l’entreprise, et je ne sais pas ce qui aurait pu se passer sur la route. Je le remets de bon cœur entre Tes mains, et peu importe ce qui se passe, j’obéis de bon cœur à Ton orchestration et à Ton arrangement ! » J’ai continué de prier ainsi maintes et maintes fois, et vers 9h00 du soir mon mari s’est soudainement tenu devant moi complètement trempé. J’ai remercié Dieu incessamment dans mon cœur de l’avoir sauvé. À ce moment, l’eau dans la pièce était déjà montée jusqu’au bas de ma cuisse et j’ai pris mon mari en disant : « Prie avec moi, nous devons remettre notre vie à Dieu. » Mon mari a acquiescé, et nous nous sommes agenouillés dans l’eau ensemble dans la prière. Alors que nous étions en train de prier, j’ai soudainement entendu notre locataire crier : « L’eau baisse ! L’eau baisse ! » Dans mon cœur j’étais enchantée ; dehors la pluie tombait, alors comment est-ce que l’eau pouvait baisser ? C’était la toute-puissance de Dieu ! Comme Dieu est rempli d’amour et rempli de confiance ; Il aime tellement l’homme. Nous sommes si insignifiants et rebelles, Dieu a tant pitié de nous, et Il tient compte de nos cris et nous sauve de la calamité. Je ne sais vraiment pas quelles paroles pourraient exprimer ma gratitude et mon adoration envers Dieu.

Après cette forte pluie, mon mari, ma belle-mère et mes collègues ont aussi cru en Dieu, et j’ai remercié Dieu pour leur salut. Au travers de cette expérience j’ai vraiment compris que Dieu provoque des catastrophes non pas pour détruire l’humanité mais pour accomplir son salut. D’une part, Il donne une prise de conscience à nous les enfants aveugles et rebelles qui croyons en Lui mais qui sommes cependant peu enthousiastes et qui Le trompons et Le trahisons. D’autre part, c’est plus pour sauver toutes les pauvres âmes qui Lui appartenaient à l’origine mais qui vivent toujours sous la domination de Satan. Ce moyen de salut contient tant de soins attentifs de la part de Dieu. Telles que les paroles de Dieu le disent : « Aujourd’hui, non seulement Je suis en train de descendre sur la nation du grand dragon rouge, mais Je suis aussi en train de tourner Mon regard vers l’univers tout entier, afin que tremble toute l’empyrée. Y a-t-il un seul endroit où ne sévit pas Mon jugement ? Y a-t-il un seul endroit qui ne soit pas soumis aux fléaux que Je déverse ? Partout où Je passe, J’ai dispersé les « germes des catastrophes » de toutes sortes. C’est l’une des voies par lesquelles Je travaille, et elle constitue sans aucun doute un acte de salut pour l’homme, et ce que Je lui adresse c’est encore une façon d’exprimer Mon amour. Je souhaite même faire en sorte que davantage de personnes viennent à Me connaître, à être capables de Me voir, et en viennent à vénérer Dieu qu’ils n’ont pas vu depuis tant d’années, mais qui, aujourd’hui, est réel. » (Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La dixième déclaration », La Parole apparaît dans la chair). Je ne peux m’empêcher d’offrir ma louange à Dieu à nouveau : « Oh Dieu, Ton amour est si réel, car j’ai vu que peu importe ce que Tu fais, c’est tout pour nous sauver. Maintenant, j’apprécie Ta toute-puissance et Ta sagesse et je vois Ton amour, Ton salut, et même encore je vois plus clairement Tes intentions avides. Je ne peux plus rester indifférente et ingrate. Je désire seulement donner tout ce que j’ai pour répandre Ton évangile du royaume, pour ramener davantage d’âmes perdues à Ta famille, et par cela consacrer véritablement mon cœur à Toi en échange de Ton grand amour ! »