Enregistrements des entretiens du Christ

Contenu

Chapitre 9 Chercher la volonté de Dieu et mettre la vérité en pratique dans toute la mesure du possible

Dès que les hommes se précipitent en accomplissant leurs tâches, ils ne savent pas comment en vivre l’expérience ; dès qu’ils sont occupés, leur état spirituel devient troublé ; ils sont incapables de maintenir une situation normale. Comment est-ce possible ? Si on te demande de faire un peu de travail, tu deviens non-conformiste, déréglé, tu ne te rapproches pas de Dieu et tu t’éloignes de Dieu. Cela prouve que les hommes ne savent pas comment faire l’expérience. Peu importe ce que tu fais, tu devrais d’abord comprendre pourquoi tu fais cela et quelle est la nature de l’affaire. Si elle est classée comme l’accomplissement de ton devoir, alors tu devrais réfléchir : comment devrais-je faire cela ? Comment devrais-je bien accomplir mon devoir afin de ne pas le faire de façon superficielle ? C’est une question au sujet de laquelle tu devrais te rapprocher de Dieu. Se rapprocher de Dieu, c’est chercher la vérité dans cette question, c’est chercher la manière de pratiquer, c’est chercher la volonté de Dieu et c’est chercher comment satisfaire Dieu. Ce sont les méthodes pour se rapprocher de Dieu tout en faisant les choses ; ce n’est pas de faire une cérémonie religieuse ou une action extérieure ; c’est d’agir dans le but de pratiquer selon la vérité après avoir cherché la volonté de Dieu. Si tu dis toujours : « Dieu, merci. Dieu, merci. » lorsque tu ne fais rien, mais lorsque tu fais quelque chose, tu le fais toujours selon ta propre volonté, ce type de remerciement est une action extérieure. Lorsque tu accomplis ton devoir ou que tu travailles sur quelque chose, tu devrais toujours penser : comment devrais-je accomplir ce devoir ? Quelle est l’intention de Dieu ? Par les questions, tu te rapproches de Dieu et, en t’approchant de Dieu, tu cherches les principes et les vérités pour faire les choses, tu cherches la volonté de Dieu de l’intérieur et tu n’abandonnes pas Dieu dans tout ce que tu fais. Telle est une personne qui croit vraiment en Dieu. Maintenant, quand les hommes rencontrent un problème, quelle que soit la situation réelle, ils pensent qu’ils peuvent faire ceci et cela, mais Dieu n’est pas dans leur cœur, et ils le font selon leurs propres intentions. Indépendamment du fait que le plan d’action soit approprié ou non, ou s’il est conforme à la vérité ou non, ils s’obstinent, et agissent selon leurs intentions personnelles. Il semble généralement que Dieu est dans leur cœur, mais quand ils font des choses, Dieu n’est pas dans leur cœur. Certains disent : « Je ne peux pas me rapprocher de Dieu par les choses que je fais ; dans le passé, j’avais l’habitude d’accomplir des cérémonies religieuses et j’essayais de me rapprocher de Dieu, mais cela n’avait aucun effet ; je ne pouvais pas me rapprocher de Lui. » Ce genre de personne n’a pas Dieu dans son cœur, elle n’a qu’elle-même dans son cœur et elle ne peut tout simplement pas mettre la vérité en pratique dans les choses qu’elle fait. Ne pas faire les choses conformément à la vérité, c’est faire les choses selon ta propre volonté et faire les choses selon ta propre volonté, c’est quitter Dieu ; c’est-à-dire que Dieu n’est pas dans ton cœur. Les idées humaines, en général, semblent être bonnes et correctes pour les gens et elles ne semblent pas tellement violer la vérité. Les hommes sentent que le faire de cette façon, c’est mettre la vérité en pratique, ils sentent que le faire de cette façon, c’est se soumettre à Dieu. En fait, les gens ne cherchent pas vraiment Dieu et ne prient pas Dieu à ce sujet. Ils ne s’efforcent pas de bien le faire pour satisfaire la volonté de Dieu ni ne s’efforcent de bien le faire selon Ses exigences. Ils n’ont pas cette situation réelle et ils n’en ont pas un tel désir. C’est la plus grande erreur que les hommes font dans leur pratique, parce que tu crois en Dieu, mais Dieu n’est pas dans ton cœur. Comment cela n’est-il pas un péché ? Comment cela n’est-il pas te tromper toi-même ? Quel effet cette façon de croire aura-t-elle ? Où est la signification pratique de croire en Dieu ?

Dieu était très insatisfait de quelque chose en particulier que tu as fait ; si tu réfléchissais en toi tout en faisant cette chose : comment cette question serait-elle considérée par Dieu si elle était amenée devant Lui ? Dieu serait-Il heureux ou irrité s’Il était au courant ? Est-ce que Dieu la détesterait ? Tu n’y as pas réfléchi, n’est-ce pas ? Même si les gens te le rappelaient, tu penserais tout de même que cette affaire n’était pas grave et qu’elle ne violait pas les principes et que ce n’était pas un péché. En conséquence, tu as tout gâché et tu as provoqué une grande colère en Dieu, même au point où Il te méprise. Réfléchis bien aux choses afin de ne pas les regretter ; c’est ce à quoi tu dois te conformer. Si tu recherchais et étudiais la question en profondeur avant d’agir, alors, n’aurais-tu pas une prise sur la question ? Bien que parfois les états des hommes ne soient pas bons, s’ils inspectent et cherchent solennellement tout ce qui doit être fait en présence de Dieu, alors il n’y aura pas d’erreurs graves. Il est difficile pour les hommes d’éviter les erreurs en mettant la vérité en pratique. Si tu sais comment faire les choses conformément à la vérité lorsque tu les fais, mais tu ne les accomplis pas conformément à la vérité, alors le problème est que tu n’aimes pas la vérité. Le tempérament d’une personne qui n’aime pas la vérité ne sera pas modifié. Si tu ne peux pas bien saisir la volonté de Dieu et ne sais pas comment pratiquer, alors tu devrais communiquer avec les autres. Si personne n’a l’impression qu’il peut voir la question clairement, alors tu devrais exécuter la solution la plus raisonnable ; mais si tu découvres finalement qu’il y a une erreur en l’exécutant de cette façon, alors tu devrais rapidement la corriger, et Dieu ne comptera pas l’erreur comme un péché. Parce que ton intention était juste au moment de mettre cette affaire en pratique et que tu pratiquais conformément à la vérité, mais tu ne l’as pas clairement comprise et il y a eu des erreurs dans tes actions, c’est une circonstance atténuante. Cependant, beaucoup d’hommes comptent aujourd’hui simplement sur leurs deux mains pour travailler et comptent sur leur propre esprit pour faire ceci et cela, et ils se demandent rarement : est-ce que pratiquer de cette façon est conforme à la volonté de Dieu ? Dieu sera-t-Il heureux si je le fais de cette façon ? Dieu me fera-t-Il confiance si je le fais de cette façon ? Est-ce que je mettrai la vérité en pratique si je le fais de cette façon ? Si Dieu entendait cela, pourrait-t-Il dire : « Cette affaire est faite correctement et convenablement ! Continue ! » Es-tu capable de tout examiner sérieusement de cette manière ? Es-tu capable d’être méticuleux en tout ? Ou tu devrais te demander si Dieu méprise la façon dont tu le fais, comment tous les autres se sentent au sujet de ta façon de le faire, si tu le fais en fonction de ta propre volonté ou si c’est pour satisfaire tes propres désirs… Tu dois y réfléchir beaucoup, poser de nombreuses questions et faire plus de recherche, et les erreurs deviendront de plus en plus petites. Faire les choses de cette façon prouve que tu es une personne qui recherche sincèrement la vérité et que tu es une personne qui vénère Dieu, parce que tu fais les choses conformément à la direction requise par la vérité.

Si l’action de quelqu’un s’écarte de la vérité, alors il est pareil à un incroyant. C’est le type de personne qui est sans Dieu dans son cœur, qui quitte Dieu, et ce genre de personne est comme un employé embauché dans la maison de Dieu, qui travaille pour son maître, reçoit une petite compensation, puis il s’en va. Ce n’est tout simplement pas une personne qui croit en Dieu. N’a-t-il pas été mentionné précédemment : « Que peux-tu faire pour gagner l’approbation de Dieu ? » Cela a été traité, n’est-ce pas ? L’approbation de Dieu est la première chose à laquelle tu devrais penser et essayer de gagner ; ce devrait être le principe et le cadre de ta pratique. La raison pour laquelle tu devrais déterminer si ce que tu fais est conforme à la vérité est que si c’est conforme à la vérité, c’est certainement conforme à la volonté de Dieu. Ce n’est pas que tu devrais déterminer si l’affaire est bonne ou mauvaise, ou si elle correspond aux goûts de tous les autres, ou si elle correspond à tes propres désirs. Au contraire, il s’agit de déterminer si elle est conforme à la vérité, si elle bénéficie au travail et aux intérêts de l’Église. Si tu considères ces aspects, alors tu seras de plus en plus conforme à la volonté de Dieu lorsque tu fais les choses. Si tu ne considères pas ces aspects et que tu te fies simplement à ta propre volonté pour faire les choses, il est garanti que tu les feras incorrectement, car la volonté de l’homme n’est pas la vérité et, bien sûr, n’est pas conforme à Dieu. Si tu veux être approuvé par Dieu, tu dois pratiquer selon la vérité plutôt que selon tes propres intentions. Certains font des choses sournoises à huis clos ou font des affaires privées. Une fois qu’ils ont fini, les frères et sœurs disent que les choses qu’ils ont faites semblent tout à fait inappropriées, mais ils ne les reconnaîtront pas de cette façon. Ils pensent que c’est un problème personnel et que cela n’implique pas le travail de l’Église, n’implique pas les finances de l’Église et n’implique pas les hommes dans l’Église, donc que cela ne compte pas comme une violation de la portée de la vérité et Dieu ne devrait pas intervenir dans cette question. Certaines choses te paraissent comme des affaires privées et n’impliquent aucun principe ni aucune vérité. Cependant, du point de vue des frères et sœurs, lorsque tu fais cette chose, il semble que tu es très égoïste, que tu ne considères pas le travail de la maison de Dieu et comment cette chose affectera la maison de Dieu, et que tu tiens seulement compte de ton propre avantage. Cela implique déjà l’ordre des saints et implique les problèmes de la nature humaine. Ce que tu fais n’implique pas les intérêts de l’Église et n’implique pas la vérité, mais ce que tu fais viole la morale de la nature humaine et, ultimement, ce n’est pas conforme à la vérité. Peu importe ce que tu fais, peu importe l’importance de la question, et peu importe si tu accomplis ton devoir dans la maison de Dieu, ou, si c’est ton affaire privée, tu dois te demander si cette question est conforme à la volonté de Dieu, si c’est quelque chose qu’une personne avec de l’humanité devrait faire et si oui ou non ce que tu fais rendrait Dieu heureux. Tu dois penser à ces choses. Si tu fais cela, alors tu es une personne qui cherche la vérité et une personne qui croit vraiment en Dieu. Si tu traites pieusement toutes les questions et toutes les vérités de cette façon, alors tu pourras transformer ton tempérament. Certains pensent qu’ils font quelque chose de personnel, alors ils ignorent la vérité en pensant : c’est une question privée et je la ferai comme je le veux. Ils le font de n’importe quelle manière qui les rend heureux et de n’importe quelle manière qui est avantageuse pour eux ; ils ne donnent pas la moindre importance à la façon dont cela affecte la maison de Dieu et ils ne considèrent pas si oui ou non c’est conforme à l’ordre des saints. Enfin, quand ils ont terminé l’affaire, ils sont sombres à l’intérieur et mal à l’aise ; ils sont mal à l’aise, mais ils ne savent pas comment c’est arrivé. N’est-ce pas une rétribution valable ? Si tu fais des choses qui ne sont pas approuvées par Dieu, alors tu as offensé Dieu. Si les hommes n’aiment pas la vérité et font fréquemment des choses selon leur propre volonté, alors ils offenseront Dieu fréquemment. Ce genre d’homme n’est généralement pas approuvé par Dieu dans ce qu’il fait et, s’il ne change pas, il ne sera pas loin de la punition.