L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Question 9 : À l’ère de la Grâce, Dieu s’est fait chair pour servir un sacrifice d’expiation pour les hommes, les rachetant du péché. Dans les derniers jours, Dieu est devenu chair à nouveau pour exprimer la vérité et faire Son œuvre de jugement afin de purifier et sauver l’homme complètement. Alors pourquoi Dieu a-t-Il besoin de s’incarner deux fois pour faire l’œuvre du salut de l’humanité ? Quelle est la vraie signification de Dieu qui s’incarne deux fois ?

Réponse :

Pourquoi Dieu doit-Il s’incarner deux fois pour réaliser l’œuvre du salut de l’humanité ? Tout d’abord, nous devons être au clair : en ce qui concerne le salut de l’humanité, les deux incarnations de Dieu ont une signification profonde et intense. Parce que l’œuvre du salut, que nous parlions de la rédemption ou du jugement, de la purification et du salut des derniers jours, ne peut pas être effectuée par l’homme. Elle exige que Dieu s’incarne et réalise l’œuvre Lui-même. À l’ère de la Grâce, Dieu s’est incarné en le Seigneur Jésus, c’est-à-dire, l’Esprit de Dieu s’est revêtu Lui-même de chair sainte et sans péché, et a été cloué sur la croix pour servir de sacrifice d’expiation, rachetant l’homme de sa condition de pécheur. Nous tous le comprenons. Mais en ce qui concerne le retour du Seigneur Jésus dans les derniers jours, pourquoi s’est-Il fait chair comme Fils de l’homme pour apparaître et œuvrer ? Nombreux sont ceux qui ont du mal à le comprendre. Si Dieu Tout-Puissant n’avait pas expliqué cet aspect de la vérité et dévoilé ce mystère, personne n’aurait compris cette vérité. Voyons maintenant ce qu’a dit exactement Dieu Tout-Puissant.

Dieu Tout-Puissant dit : « La première incarnation avait pour but de racheter les hommes du péché, de les racheter par le corps charnel de Jésus, c’est-à-dire que depuis la croix, Il a sauvé les hommes, mais le tempérament satanique corrompu est resté en eux. Le but de la deuxième incarnation n’est plus de servir de sacrifice d’expiation, mais de sauver complètement ceux qui ont été rachetés du péché. C’est ainsi pour que ceux qui sont pardonnés puissent être délivrés de leurs péchés, complètement purifiés et, en obtenant un changement de tempérament, se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et retourner devant le trône de Dieu. L’homme peut être pleinement sanctifié seulement de cette manière. À l’ère de la Grâce après que l’ère de la Loi prit fin, Dieu a commencé l’œuvre du salut qui se continue jusqu’aux derniers jours quand Il purifiera complètement l’humanité en jugeant et châtiant les hommes pour leur rébellion. Alors seulement Dieu achèvera Son œuvre du salut et entrera dans le repos. Par conséquent, dans les trois étapes de l’œuvre, Dieu s’est fait chair seulement deux fois pour réaliser Lui-même Son œuvre parmi les hommes. La raison en est qu’une seule des trois étapes est destinée à guider les hommes dans leur vie, alors que les deux autres sont l’œuvre du salut. Ce n’est qu’en devenant chair que Dieu peut vivre aux côtés des hommes, faire l’expérience de la souffrance du monde et vivre dans un corps charnel ordinaire. Seulement de cette manière peut-Il approvisionner les hommes de la parole pratique dont ils ont besoin en tant qu’êtres créés. Les hommes reçoivent le salut complet de Dieu grâce à l’incarnation de Dieu, et non directement du ciel qui répond à leurs prières, car, les hommes étant charnels, ils sont incapables de voir l’Esprit de Dieu et encore moins capables de s’approcher de Son Esprit. Les hommes ne peuvent s’associer qu’avec la chair incarnée de Dieu et c’est seulement ainsi que les hommes peuvent comprendre toutes les paroles et toutes les vérités et recevoir la plénitude du salut. La seconde incarnation suffira pour débarrasser les hommes de leurs péchés et pour pleinement les purifier. Par conséquent, la seconde incarnation mènera à sa fin toute l’œuvre de Dieu dans la chair et complètera la signification de l’incarnation de Dieu. Dès lors, l’œuvre de Dieu dans la chair aura entièrement pris fin. Après la seconde incarnation, Il ne deviendra pas chair de nouveau pour Son œuvre, car toute Sa gestion aura pris fin. L’incarnation des derniers jours aura pleinement gagné Son peuple élu et tous les hommes dans les derniers jours auront été classés selon leur genre. Il ne fera plus l’œuvre du salut et Il ne reviendra plus dans la chair pour réaliser aucune œuvre » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair).

« Lorsque Jésus accomplissait Son œuvre, les hommes Le connaissaient encore de manière vague et imprécise. Les hommes ont toujours cru qu’Il était le fils de David et ont proclamé qu’Il était un grand prophète, le Seigneur bienveillant qui rachetait les péchés des hommes. Certains, grâce à leur foi, ont été guéris simplement en touchant le bord de Son vêtement ; les aveugles ont retrouvé la vue et même les morts sont revenus à la vie. Cependant, les hommes ne pouvaient pas découvrir le tempérament satanique corrompu profondément enraciné en eux ni ne savaient comment le chasser. Les hommes ont reçu de nombreuses grâces comme la paix et le bonheur de la chair, la bénédiction de toute la famille à cause de la foi d’un seul, la guérison des maladies et ainsi de suite. Le reste relevait des bonnes actions des hommes et de leur apparence pieuse ; si les hommes pouvaient vivre sur ces fondations, alors ils étaient considérés comme de bons croyants. Seuls de tels croyants pouvaient entrer au ciel après la mort, ce qui signifie qu’ils étaient sauvés. Mais, durant leur vie, ces gens ne comprenaient pas du tout la voie de la vie. Ils ne faisaient que commettre des péchés pour ensuite les confesser, répétant constamment le cycle sans faire aucun progrès vers le changement de leur tempérament ; telle était la condition des hommes à l’ère de la Grâce. Les hommes ont-ils été complètement sauvés ? Non ! Par conséquent, après que cette étape est terminée, reste le travail de jugement et de châtiment. Cette étape purifie les hommes par la parole pour donner à l’homme un chemin à suivre. Cette étape ne serait pas fructueuse ou signifiante si elle continuait l’expulsion des démons, car la nature pécheresse des hommes ne serait pas extirpée et les hommes se limiteraient au pardon des péchés. Par le sacrifice d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament corrompu des hommes et les faire pratiquer en conformité avec la bonne voie. Cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse, car c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ; c’est une étape beaucoup plus complète de l’œuvre. Par conséquent, l’incarnation dans les derniers jours a achevé la signification de l’incarnation de Dieu et a terminé complètement le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair).

À partir des paroles de Dieu Tout-Puissant, nous voyons que, pendant l’ère de la Grâce, Dieu s’est incarné la première fois simplement pour réaliser l’œuvre de rédemption, en Se servant de la crucifixion comme sacrifice d’expiation pour racheter l’homme de sa condition de pécheur, pour soulager l’homme des malédictions et condamnations de la loi. Nous n’avions qu’à confesser nos péchés et nous repentir, et nos péchés étaient pardonnés. Nous pouvions alors jouir de l’abondante grâce et vérité que Dieu nous accordait. Ceci est l’œuvre de rédemption que le Seigneur Jésus a réalisée et la véritable signification du salut par la foi en le Seigneur. Bien que le Seigneur Jésus nous ait pardonné nos péchés, nous devons encore nous libérer des entraves de notre nature pécheresse, car nous avons encore notre nature pécheresse et notre tempérament satanique. Bien que nous ayons reconnu nos péchés auprès du Seigneur et gagné Son pardon, nous n’avons pas connaissance de notre nature pécheresse, et avons encore moins conscience de notre tempérament corrompu, une condition bien plus grave que la condition pécheresse. Nous sommes seulement capables de reconnaître ce péché en nous-mêmes, qui consiste en le non-respect de la loi et qui résulte en l’accusation de notre conscience. Mais nous ne parvenons pas à prendre conscience des péchés plus profonds, le péché de résistance à Dieu. Par exemple, nous n’avons pas connaissance de la racine de notre résistance à Dieu, ou de la manière dont notre tempérament satanique est manifesté, comment notre nature satanique est née, quels poisons de Satan existent au sein de notre nature, d’où proviennent la philosophie satanique ainsi que la logique et les règles sataniques de l’homme. Alors, pourquoi n’avons-nous pas connaissance de ces choses sataniques ? Étant donné que l’homme a été pardonné de ses péchés par le Seigneur Jésus, pourquoi ne peut-il pas se libérer lui-même des entraves de sa condition de pécheur, et pourquoi continue-t-il même à commettre les mêmes péchés ? L’homme est-il véritablement purifié une fois qu’il a été pardonné de ses péchés ? C’est un problème vraiment concret que personne au cours de l’ère de la Grâce ne semble comprendre. Bien que par notre croyance en le Seigneur nous soyons pardonnés de nos péchés, nous commettons toujours sciemment des péchés, en résistant à Dieu et en Le trahissant. Nous, les croyants, en avons directement connaissance. Par exemple, même après avoir mis notre foi en le Seigneur, nous continuons à mentir, à être vains, à mépriser la vérité et à défendre le mal. Nous sommes toujours arrogants, déloyaux, égoïstes et cupides ; nous sommes désespérément pris dans le tempérament corrompu de Satan. Nous travaillons sans relâche pour le Seigneur, mais le faisons dans l’espoir d’être récompensés et d’entrer dans le royaume des cieux. Lorsque nous jouissons de la grâce du Seigneur, nous sommes heureux et déterminés dans notre foi en le Seigneur ; mais dès que nous sommes confrontés à une catastrophe, ou que survienne une tragédie familiale, nous comprenons mal, blâmons le Seigneur, et nous nions même le Seigneur et Le trahissons. Dès que l’œuvre de Dieu n’est pas conforme à nos conceptions et illusions, nous agissons comme des Pharisiens hypocrites, résistant à Dieu et Le condamnant. Nous avons une expérience directe de ce dont je parle. Que prouve tout ceci ? Ceci montre que bien que nous ayons accepté le salut du Seigneur Jésus et que nos péchés aient été pardonnés, ceci ne signifie pas que nous nous soyons débarrassés entièrement du péché et que nous soyons maintenant purifiés, et ceci signifie encore moins que nous soyons acquis par Dieu et ayons été gagnés par Dieu. Donc, lorsque le Seigneur Jésus revient réaliser l’œuvre du jugement dans les derniers jours, nombreux sont ceux du monde religieux qui viennent juger, condamner Dieu et blasphémer contre Lui, Le déclarant publiquement comme étant leur adversaire et Le clouant une nouvelle fois sur la croix. Ceux qui condamnent Dieu et Lui résistent publiquement pourraient-ils être enlevés vers le royaume des cieux uniquement sur le simple fondement du pardon de leurs péchés ? Dieu pourrait-Il autoriser ces forces maléfiques qui résistent à Dieu à pénétrer dans le royaume des cieux ? Dieu enlèverait-Il ces antéchrists qui détestent la vérité vers le royaume des cieux ? Comme nous pouvons le voir, bien que nous soyons pardonnés de nos péchés par notre foi en le Seigneur, nous ne sommes pas entièrement débarrassés de la condition pécheresse, des influences sataniques, et avons encore moins été gagnés par Dieu et acquis par Dieu. Donc, si nous souhaitons nous débarrasser du péché et atteindre la purification, pour être entièrement gagnés par Dieu, nous devons être complètement purifiés et sauvés par l’œuvre de la seconde incarnation de Dieu.

Nous avons une vision bien trop simple de l’œuvre du salut de Dieu, comme si dès que nos péchés étaient pardonnés il n’y avait plus d’autres problèmes, et qu’il n’y avait plus qu’à attendre d’être enlevés par le Seigneur vers le royaume des cieux. Comme l’homme corrompu peut être naïf et puéril ! Comme les conceptions et illusions de l’homme sont ridicules ! Le péché était-il le seul problème affectant l’homme après qu’il a été corrompu par Satan ? Quelle est la racine du péché de l’homme ? Qu’est-ce que le péché ? Pourquoi Dieu le déteste-t-Il ? À ce jour, personne n’en connaît la signification exacte. L’homme a été complètement corrompu par Satan, jusqu’à quel point va sa corruption ? Personne n’est au clair sur cette question. La réalité de l’entière corruption de l’homme s’est manifestée pendant la crucifixion du Seigneur Jésus. Le fait que les humains aient pu crucifier le miséricordieux Seigneur Jésus, qui avait exprimé tant de vérité, a vraiment montré que les hommes étaient devenus des descendants de Satan, des engeances de Satan, et avaient complètement perdu leur humanité, ils ne possédaient même pas une once de rationalité ou de conscience. Qui parmi les hommes possède encore une humanité normale ? La résistance et l’animosité des hommes envers Dieu n’indiquent-elles pas que l’homme est parvenu au point où c’est soit lui soit Dieu, au point où les hommes sont devenus irréconciliables avec Dieu ? Ce problème peut-il vraiment être résolu en obtenant le pardon de leurs péchés ? Qui peut garantir qu’en obtenant le pardon de nos péchés, nous ne résisterons pas à Dieu ou ne Le considèrerons pas comme notre ennemi ? Personne ne peut le garantir ! Nos péchés peuvent peut-être pardonnés, mais Dieu peut-Il pardonner notre nature, une nature qui est résistante à Dieu ? Dieu peut-Il nous pardonner le tempérament satanique dont nous sommes emplis ? Comment Dieu résout-Il ces choses appartenant à Satan ? Sans aucun doute, Dieu utilise le jugement et le châtiment. Et pour ceux qui ne se repentent jamais, Dieu les détruira par les catastrophes. Il est juste de dire que sans le jugement et le châtiment justes de Dieu, l’homme corrompu ne serait pas conquis et encore moins tomberait-il au sol dans un profond regret. Ceci est la raison principale pour laquelle Dieu doit s’incarner pour réaliser l’œuvre du jugement. Nombreux sont ceux qui questionnent et ont des conceptions concernant l’incarnation de Dieu pour réaliser l’œuvre du jugement dans les derniers jours. Pourquoi donc ? C’est parce nous ne parvenons pas à voir la réalité de la corruption absolue de l’homme. Donc, par conséquent, nous n’avons pas la moindre compréhension de la signification de l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours. Nous ne parvenons pas à chercher et explorer le véritable chemin. De cette manière, comment pourrions-nous potentiellement accepter l’œuvre de Dieu et lui obéir ?

Nous, les hommes, ne pouvons pas comprendre l’extrême profondeur du sens des deux incarnations de Dieu. Alors, en ce qui concerne la raison pour laquelle Dieu s’est incarné deux fois, ainsi que le sens des deux incarnations, pour cet aspect de la vérité, tournons-nous vers plusieurs passages de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « Le sens de l’incarnation est que Dieu apparaît dans la chair et qu’Il vient œuvrer parmi les hommes de Sa création revêtu de chair. Ainsi, pour que Dieu soit incarné, Il doit d’abord être fait de chair, une chair avec une humanité normale ; c’est le prérequis le plus fondamental. En fait, l’implication de l’incarnation de Dieu est que Dieu vit et œuvre dans la chair, Dieu, dans Son essence même, devient chair, devient un homme » (« L’essence de la chair habitée par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair).

« Son humanité existe pour Son essence corporelle ; il ne peut y avoir de chair sans humanité, et une personne sans humanité n’est pas un être humain. De cette manière, l’humanité de la chair de Dieu est une propriété intrinsèque de la chair incarnée de Dieu. Dire que “lorsque Dieu devient chair, Il est entièrement divin, aucunement humain”, est un blasphème, parce que c’est une position impossible à prendre, qui viole le principe de l’incarnation » (« L’essence de la chair habitée par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair).

« Quels que soient l’ère ou le lieu dans lequel Dieu est incarné, les principes de Son œuvre dans la chair restent immuables. Il ne peut pas devenir chair et aussi transcender la chair dans Son œuvre ; Il peut encore moins devenir chair et quand même ne pas travailler au sein de l’humanité normale de la chair. Autrement, la signification de l’incarnation de Dieu se dissoudrait dans le néant et la Parole devenue chair n’aurait plus aucun sens. En outre, seul le Père dans le ciel (l’Esprit) est au courant de l’incarnation de Dieu, et personne d’autre, pas même Lui-même dans la chair ou les messagers du ciel. Ainsi, l’œuvre de Dieu dans la chair est encore plus normale et mieux en mesure de démontrer qu’en effet la Parole est devenue chair ; la chair signifie un homme ordinaire et normal » (« Le mystère de l’incarnation (1) », dans La Parole apparaît dans la chair).

« La signification de l’incarnation est qu’un homme ordinaire et normal accomplit l’œuvre de Dieu Lui-même ; c’est-à-dire que Dieu accomplit Son œuvre divine dans l’humanité et triomphe donc de Satan. L’incarnation signifie que l’Esprit de Dieu devient une chair, c’est-à-dire que Dieu devient chair ; l’œuvre qu’Il accomplit dans la chair est l’œuvre de l’Esprit qui est réalisée dans la chair, exprimée par la chair. Nul autre que la chair de Dieu ne peut accomplir le ministère de Dieu incarné ; c’est-à-dire, seule la chair incarnée de Dieu, cette humanité normale – et personne d’autre – peut exprimer l’œuvre divine. […] Qu’Il ait possédé une humanité normale prouve qu’Il était Dieu incarné dans la chair ; le fait qu’Il ait subi un processus normal de croissance humaine démontre encore plus qu’Il était une chair normale ; et, de plus, Son œuvre est une preuve suffisante qu’Il était la Parole de Dieu, l’Esprit de Dieu, devenant chair. Dieu devient chair du fait des besoins de Son œuvre ; en d’autres termes, cette étape de l’œuvre doit être faite dans la chair, faite dans l’humanité normale. C’est la condition préalable pour que “la Parole devienne chair”, et pour que “la Parole apparaisse dans la chair”, et c’est l’histoire vraie derrière les deux incarnations de Dieu » (« L’essence de la chair habitée par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair).

« Pourquoi dis-Je que le sens de l’incarnation n’était pas complet dans l’œuvre de Jésus ? Parce que la Parole ne s’est pas entièrement faite chair. Ce que Jésus a accompli n’était qu’une partie de l’œuvre de Dieu dans la chair ; Il n’a fait que l’œuvre de rédemption et n’a pas fait l’œuvre consistant à gagner complètement l’homme. Pour cette raison, Dieu est devenu chair une nouvelle fois dans les derniers jours. Cette étape de l’œuvre est aussi réalisée dans une chair ordinaire, faite par un être humain tout à fait normal, quelqu’un dont l’humanité n’est pas du tout transcendante. En d’autres termes, Dieu est devenu un être humain complet, et c’est une personne dont l’identité est celle de Dieu, un être humain complet, une chair complète, qui accomplit l’œuvre » (« L’essence de la chair habitée par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair).

La parole de Dieu Tout-Puissant a révélé la signification et le mystère de l’incarnation. À la lecture de la parole de Dieu Tout-Puissant, nous savons que l’incarnation fait référence à l’Esprit de Dieu se revêtant de chair et Se transformant en une personne ordinaire et normale pour réaliser l’œuvre de Dieu Lui-même. Le Dieu incarné doit avoir une humanité normale, doit œuvrer et parler sous une humanité normale. Même lorsqu’Il accomplit des miracles, ils doivent être accomplis sous une humanité normale. Dans Son apparence extérieure, Dieu incarné semble normal. Il semble réaliser Son œuvre comme un être humain normal, ordinaire. S’Il n’avait pas d’humanité normale et n’œuvrait pas sous Son humanité normale, Il ne serait pas l’incarnation de Dieu. L’incarnation signifie que l’Esprit de Dieu est réalisé dans la chair. Sous une humanité normale, Il exprime la vérité et réalise l’œuvre de Dieu Lui-même, rachetant et sauvant l’humanité. Ceci est la signification de l’incarnation. Maintenant, quelle est la signification des deux incarnations de Dieu ? Cela signifie essentiellement que les deux incarnations de Dieu ont réalisé le sens de l’incarnation, accompli l’œuvre de la Parole apparaissant dans la chair et accompli le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité. Ceci est la signification des deux incarnations de Dieu. Nous devrions tous être au clair : l’objectif de la première incarnation de Dieu était de réaliser l’œuvre de rédemption et de préparer la voie pour l’œuvre du jugement dans les derniers jours. Donc, la première incarnation de Dieu n’a pas accompli la signification de l’incarnation. L’objectif de la seconde incarnation de Dieu est de réaliser l’œuvre du jugement dans les derniers jours et de sauver profondément l’humanité du domaine de Satan, de soulager l’humanité de son tempérament satanique, de la libérer de l’influence de Satan afin qu’elle puisse retourner vers Dieu et être gagnée par Lui. Dieu Tout-Puissant, Christ des derniers jours, a exprimé l’ensemble de la vérité pour purifier et sauver l’humanité, Il a accompli toute l’œuvre de Dieu fait chair et exprimé tout ce que Dieu doit exprimer dans Sa chair incarné. C’est seulement en agissant ainsi qu’Il a accompli l’œuvre de la Parole apparue dans la chair. Lisons deux autres passages de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « Dieu utilisera les paroles pour conquérir l’univers. Il ne fera pas cela par Sa chair incarnée, mais à l’aide des paroles de la bouche de Dieu fait chair pour vaincre tous les gens dans l’univers entier. Cela seul est la Parole devenue chair, et cela seul est l’apparition de la Parole dans la chair. Pour les gens, il semble peut-être que Dieu n’a pas fait beaucoup de travail, mais Dieu n’a qu’à prononcer Ses paroles pour que les gens soient complètement convaincus et qu’ils soient impressionnés. Sans les faits, les gens crient et hurlent ; avec les paroles de Dieu, ils se taisent. Dieu va sûrement accomplir ce fait, car c’est Son plan établi de longue date : réaliser le fait de l’arrivée de la Parole sur terre » (« Le Règne Millénaire est arrivé », dans La Parole apparaît dans la chair). « Cette étape de l’œuvre a accompli le sens intérieur de “la Parole devient chair”, a donné une signification plus profonde à “la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu” et te permet de croire fermement aux mots : “Au commencement était la Parole.” C’est-à-dire, qu’au moment de la création, Dieu avait des paroles, Ses paroles étaient avec Lui et inséparables de Lui, et l’ère finale rend encore plus clairs le pouvoir et l’autorité de Ses paroles et permet à l’homme de voir toutes Ses paroles, d’entendre toutes Ses paroles. Telle est l’œuvre de l’ère finale. Tu dois connaître ces choses complètement. Il ne s’agit pas de connaître la chair, mais de connaître la chair et la Parole. C’est ce dont tu dois témoigner, ce que tout le monde doit savoir. Parce que c’est l’œuvre de la seconde incarnation – et la dernière fois que Dieu devient chair –, elle complète parfaitement la signification de l’incarnation, elle réalise minutieusement toute l’œuvre de Dieu dans la chair et l’annonce, et elle met fin à l’ère de l’existence de Dieu dans la chair » (« Pratique (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). Les deux incarnations de Dieu accomplissent toute l’œuvre de Dieu fait chair, c’est-à-dire, l’œuvre du salut complet de l’homme par Dieu. Donc, à l’avenir, Dieu ne s’incarnera pas une nouvelle fois. Il n’y aura pas de troisième ou quatrième fois. Parce que l’œuvre de Dieu fait chair a déjà été entièrement accomplie. C’est ce que signifie l’affirmation selon laquelle Dieu a été incarné deux fois pour accomplir la signification de l’incarnation.

Dieu s’est incarné deux fois pour accomplir la signification de l’incarnation. Pour ce qui n’ont pas encore connu l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours, ceci est difficile à comprendre. Ceux qui ont uniquement connu l’œuvre de la rédemption à l’ère de Grâce savent que le Seigneur Jésus est le Dieu incarné. Mais peu comprennent que l’œuvre du Seigneur Jésus était limitée à la rédemption seule et qu’Il n’a pas accompli l’œuvre de la Parole apparue dans la chair. Ce qui revient à dire que le Seigneur Jésus n’a pas exprimé l’ensemble de la vérité du salut complet de l’humanité par Dieu incarné. Donc le Seigneur Jésus a dit : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). Le Seigneur Jésus est maintenant revenu en chair comme Fils de l’homme. Il est Dieu Tout-Puissant, Christ des derniers jours. Il est en train d’accomplir ici l’œuvre du jugement commençant à la maison de Dieu, en exprimant ici l’ensemble de la vérité qui purifiera et sauvera l’humanité, la vérité contenue dans « La Parole apparaît dans la chair ». Dieu incarné parle pour la première fois sous l’identité de Dieu à l’univers entier, proclamant Sa parole. Il proclame les détails du plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité, Il exprime la volonté de Dieu, Ses exigences envers l’humanité toute entière et la destination de l’homme.

Voyons comment Dieu Tout-Puissant explique cela : « Il est juste de dire que c’était la première fois depuis la création que Dieu s’était adressé à toute l’humanité. Jamais auparavant Dieu n’avait parlé à l’humanité créée avec autant de détails et de façon si systématique. Bien sûr, c’était aussi la première fois qu’Il avait tant parlé à toute l’humanité et pendant si longtemps. C’était tout à fait sans précédent. De plus, ces déclarations ont été le premier texte exprimé par Dieu pendant qu’Il demeurait au sein de l’humanité, dans lequel Il a exposé les hommes, les a guidés, les a jugés, et leur a parlé cœur à cœur et donc elles étaient aussi les premières déclarations dans lesquelles Dieu a fait connaître aux hommes Ses pas, le lieu de Sa demeure, le tempérament de Dieu, ce que Dieu a et est, les pensées de Dieu et Son souci de l’humanité. On peut dire que, depuis la création, elles ont été les premières déclarations que Dieu avait dites à l’humanité à partir du troisième ciel, et la première fois que Dieu avait utilisé Son identité propre pour apparaître et pour exprimer la voix de Son cœur à l’humanité à travers des paroles » (Introduction à « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair).

« Car J’apporte la fin de l’humanité dans le monde et, dès lors, Je dévoile tout Mon tempérament devant l’humanité afin que tous ceux qui Me connaissent et ceux qui ne Me connaissent pas puissent se régaler la vue et voir que Je suis certes venu parmi les hommes, que Je suis venu sur terre où se multiplient toutes les choses. Voilà Mon plan, Ma seule “confession” depuis que J’ai créé l’humanité. Je souhaite que vous puissiez de tout cœur suivre chacun de Mes mouvements, car Ma verge se rapproche une fois de plus de l’humanité, de tous ceux qui s’opposent à Moi » (« Tu dois préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination », dans La Parole apparaît dans la chair).

Concernant les deux incarnations de Dieu destinées à accomplir la signification de l’incarnation, il y a ceux qui ne comprennent simplement pas, car ils manquent d’expérience. Lorsqu’ils en entendent parler, ils ne comprennent simplement pas. Maintenant, étudions les détails de l’œuvre réalisée par Dieu au cours des deux incarnations. Au cours de la première incarnation de Dieu, Il a réalisé l’œuvre de la rédemption, accomplissant de nombreux miracles. Il a nourri cinq mille personnes avec seulement cinq pains et deux poissons. Il a calmé le vent et les vagues par une seule parole. Il a ressuscité Lazare. Aussi, le Seigneur Jésus a jeûné et a été tenté dans le désert pendant quarante jours. Il a marché sur la mer, etc. Parce que la chair du Seigneur Jésus a accompli des miracles, et qu’Il a été transfiguré sur la montagne, aux yeux de l’homme, bien que le Seigneur Jésus Se soit incarné dans la chair, Il possédait toujours des aspects surnaturels. Il était différent de l’homme ordinaire, les miracles suivaient partout où Il apparaissait. Aussi, le Seigneur Jésus n’a réalisé qu’une seule étape de l’œuvre, l’œuvre de la rédemption. Il a seulement exprimé la vérité de l’œuvre de rédemption, manifestant principalement le tempérament de Dieu de compassion et d’amour. Il n’a pas exprimé toutes les vérités de l’œuvre du jugement et du salut, et Il n’a pas exprimé à l’homme le tempérament de Dieu qui est juste, saint et ne peut être offensé. Il ne peut donc pas être dit que la première incarnation ait accompli le sens de l’incarnation. Tout comme le dit Dieu Tout-Puissant : « Jésus a fait une étape de l’œuvre qui n’a accompli que l’essence de “la Parole était avec Dieu” : la vérité de Dieu était avec Dieu et l’Esprit de Dieu était avec la chair et était inséparable de Lui, c’est-à-dire, la chair de Dieu incarné était avec l’Esprit de Dieu, ce qui est une preuve plus grande que Jésus incarné était la première incarnation de Dieu » (« Pratique (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). L’incarnation de Dieu dans les derniers jours est différente de la première incarnation. Au cours de la seconde incarnation, Dieu n’a pas réalisé de miracles, Il n’est pas du tout surnaturel. Dans Son apparence extérieure, Il ressemble à un être humain normal et ordinaire, réalisant Son œuvre et prononçant Sa parole de façon concrète et réaliste parmi les hommes. Il a exprimé la vérité pour juger, purifier et perfectionner l’homme. Dieu Tout-Puissant a révélé tous les mystères du plan de gestion de Dieu, et a manifesté le tempérament juste et saint de Dieu, tout ce que Dieu est et a, la volonté de Dieu, et Ses exigences de l’homme. Aussi, Il a jugé et exposé la nature satanique et les tempéraments corrompus de l’homme qui résistent à Dieu, et ce faisant, a conquis, perfectionné, exposé et éliminé l’homme, chacun pour ce qu’il est. Toute la vérité que Dieu accorde à l’homme dans les derniers jours est exprimée sous une humanité normale de Sa chair, elle n’a rien de surnaturel. Tout ce que nous voyons est un homme normal et ordinaire prononçant Sa parole et réalisant Son œuvre, mais la parole que Christ prononce est toute la vérité. Elle a autorité et puissance, elle peut purifier et sauver l’homme. À travers la parole du Christ, qui juge et expose la vérité et la substance de la corruption de l’homme, nous voyons comment Dieu pénètre au cœur même de l’homme par Son observation, comment Dieu a une compréhension approfondie de l’homme. Nous en venons aussi à connaître le tempérament de Dieu qui est juste, saint et qui ne peut être offensé. À travers l’avertissement et l’exhortation du Christ, nous percevons la compassion et l’attention de Dieu envers l’homme. À travers les nombreuses manières dont Christ parle et œuvre, nous parvenons à apprécier la toute-puissance et la sagesse de Dieu, les intentions sincères avec lesquelles Dieu œuvre pour sauver l’humanité, et le véritable amour et salut de Dieu envers l’homme. Par la manière dont le Christ traite toutes les personnes, les affaires et les choses, nous en venons à comprendre comment le plaisir, la colère, la peine et la joie de Dieu sont tous les réalités de choses positives, et comment ils sont tous l’expression du tempérament de Dieu et des manifestations naturelles de la substance de la vie de Dieu. À travers la parole et l’œuvre du Christ, nous voyons comment Dieu est suprême et grand, et combien Il Se cache humblement, nous gagnons une véritable compréhension et connaissance du tempérament original et du vrai visage de Dieu, nous amenant à développer une soif de la vérité et une vénération pour Dieu dans nos cœurs, pour vraiment aimer et obéir à Dieu. Ceci est l’effet de la parole et de l’œuvre de la seconde incarnation de Dieu sur nous. La parole et l’œuvre de la seconde incarnation de Dieu ne nous permettent pas seulement de voir Dieu fait chair mais nous permettent aussi de voir le fait de la parole de Dieu apparue dans la chair. La parole de Dieu accomplit toutes choses. Cette chair normale, ordinaire, est la personnification de l’Esprit de la vérité. Dieu incarné est la vérité, le chemin et la vie ! Il est la manifestation du seul vrai Dieu ! C’est seulement avec la manifestation et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant que la signification de l’incarnation s’est accomplie.

Lisons deux autres passages de la parole de Dieu Tout-Puissant afin que notre compréhension de cette vérité et de ce mystère puisse devenir encore plus claire. Dieu Tout-Puissant dit : « Cette étape de l’œuvre a accompli le sens intérieur de “la Parole devient chair”, a donné une signification plus profonde à “la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu” et te permet de croire fermement aux mots : “Au commencement était la Parole” » (« Pratique (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). « Pendant l’ère du Règne, Dieu incarné prononce des paroles pour conquérir tous ceux qui croient en Lui. Tel est la Parole apparaissant dans la chair ; Dieu est venu au cours des derniers jours pour faire cette œuvre, c’est-à-dire qu’Il est venu pour accomplir la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair. Il prononce uniquement des paroles, et des faits sont rarement produits. Telle est l’essence même de la Parole apparaissant dans la chair, et quand Dieu incarné prononce Ses paroles, c’est la manifestation de la Parole dans la chair, c’est la Parole venue dans la chair. “Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu, et la Parole a été faite chair.” Ceci – l’œuvre de la manifestation de la Parole dans la chair – est l’œuvre que Dieu accomplira dans les derniers jours ; et c’est le dernier chapitre de Son entier plan de gestion. Ainsi Dieu doit venir sur la terre et manifester Ses paroles dans la chair. Ce qui est fait aujourd’hui, ce qui sera fait à l’avenir, ce qui sera accompli par Dieu, la destination finale de l’homme, ceux qui seront sauvés, ceux qui seront détruits, et ainsi de suite – cette œuvre qui devrait être achevée à la fin a été clairement indiquée et vise l’accomplissement de la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair. La constitution et les décrets administratifs qui ont été précédemment émis, ceux qui seront détruits, ceux qui entreront dans le repos – toutes ces paroles doivent être accomplies. Telle est principalement l’œuvre accomplie par Dieu incarné au cours des derniers jours. Il fait comprendre aux gens ce à quoi appartiennent ceux qui sont prédestinés par Dieu et ce à quoi appartiennent ceux qui ne sont pas prédestinés par Dieu, aussi comment Son peuple et Ses fils seront classés, ce qui arrivera au pays d’Israël, ce qui arrivera à l’Égypte – à l’avenir, chacune de ces paroles sera accomplie. Les étapes de l’œuvre de Dieu s’accélèrent. Dieu utilise la parole pour exposer à l’homme ce qui doit être fait dans chaque ère, ce qui doit être fait par Dieu incarné dans les derniers jours, Son ministère qui doit être effectué, et toutes ces paroles ont pour but d’accomplir la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair » (« Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair).

Maintenant, chacun d’entre nous comprend un peu mieux la manière dont les deux incarnations de Dieu accomplissent la signification de l’incarnation. Nous sommes maintenant conscients du fait que l’œuvre de Dieu de salut de l’humanité est accomplie à travers l’œuvre de l’incarnation. L’étape de l’œuvre que le Seigneur Jésus a réalisée était l’œuvre de la rédemption. La vérité qu’Il exprimait était très limitée, donc, ayant connu l’œuvre du Seigneur Jésus, la connaissance que nous avions de Dieu était toujours limitée. Dieu Tout-Puissant est venu réaliser Son œuvre du jugement dans les derniers jours et a exprimé toute la vérité du jugement juste de Dieu de l’humanité corrompue. Ceci nous permet de voir le tempérament originel de Dieu et de connaître Sa substance juste et sainte. Donc, Dieu incarné des derniers jours a entièrement accompli l’œuvre de Dieu dans la chair. Il a exprimé toute la vérité que Dieu est censé exprimer dans la chair, accomplissant ainsi le fait de la Parole apparaît dans la chair. C’est ainsi que les deux incarnations de Dieu accomplissent la signification de l’incarnation. Les deux incarnations de Dieu sont indispensables, elles s’enrichissent et se complètent l’une l’autre. Alors, on ne peut pas dire que Dieu ne peut s’incarner qu’une fois, ou qu’Il s’incarnera trois ou quatre fois. Puisque les deux incarnations de Dieu ont déjà accompli l’œuvre du salut de Dieu envers l’humanité et exprimé toute la vérité du salut de l’humanité que les incarnations de Dieu sont censées exprimer. Ainsi, les deux incarnations de Dieu ont accompli la signification de l’incarnation.

Extrait de « Questions et réponses classiques sur l’évangile du royaume »

Précédent : Question 8 : Dieu a utilisé Moïse pour faire l’œuvre de l’ère de la Loi, alors pourquoi Dieu n’utilise-t-Il pas les gens pour faire Son œuvre du jugement dans les derniers jours. Doit-Il vraiment devenir chair pour la faire Lui-même ? Quelle est la différence essentielle entre Dieu incarné et les gens que Dieu utilise ?

Suivant : Question 10 : Il est clairement écrit dans la Bible que le Seigneur Jésus est Christ, le Fils de Dieu, et que tous ceux qui croient au Seigneur croient aussi que le Seigneur Jésus est Christ, le Fils de Dieu. Et pourtant vous témoignez que le Christ incarné est la manifestation de Dieu, qu’Il est Dieu Lui-même. Alors, Christ incarné est-Il vraiment le Fils de Dieu ou est-Il Dieu Lui-même ?

Contenu connexe