L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Briser les chaînes

24

Zhenxi   La ville de Zhengzhou dans la province du Henan

Il y a dix ans, à cause de ma nature arrogante, je ne parvenais jamais à obéir aux injonctions de l’Église. J’obéissais quand cela m’arrangeait, mais autrement je choisissais d’obéir ou non. Cela m’a conduit à manquer gravement aux règles de travail dans l’accomplissement de mon devoir. Je n’en faisais qu’à ma tête et j’ai offensé le tempérament de Dieu et, du coup, on m’a renvoyée chez moi. Après plusieurs années de réflexion, je finis par parvenir à une connaissance plus ou moins bonne de ma nature propre, mais concernant l’aspect de la vérité ayant trait à l’essence de Dieu, je ne savais toujours pas grand-chose. Puis, l’Église me donna une seconde chance, mais lorsque je me suis retrouvée responsable de l’enseignement de l’Évangile, je me mis à avoir des soupçons au sujet de Dieu : Je suis si corrompue et j’ai aussi offensé le tempérament de Dieu. Pourquoi Dieu veut-Il m’utiliser ? Est-ce qu’Il profite de moi ? Est-ce que je serai éliminée après qu’on a profité de moi ? Ah ! Puisque l’Église m’a donné une chance, je vais la célébrer, même si cela signifie devenir une exécutante. À partir de ce moment-là, j’ai fait mon devoir avec cet état d’esprit, mais sans poursuivre un but supérieur : être rendue parfaite par Dieu.

Un jour, alors que je pratiquais le recueillement spirituel, j’ai lu ces paroles de Dieu : « Aujourd’hui, tu ne peux pas te satisfaire de la façon dont tu es conquis, mais tu dois considérer également le chemin sur lequel tu vas marcher dans l’avenir. Tu dois avoir des aspirations et le courage d’être rendu parfait, et tu ne devrais pas toujours te croire incapable. La vérité a-t-elle des favoris ? La vérité peut-elle délibérément s’opposer aux gens ? Si tu cherches la vérité, peut-elle t’accabler ? Si tu tiens bon pour la justice, est-ce qu’elle va t’abattre ? Si ton aspiration est vraiment de poursuivre la vie, la vie peut-elle t’échapper ? Si tu n’as pas la vérité, ce n’est pas parce que la vérité ne te reconnaît pas, mais parce que tu t’es éloigné d’elle ; si tu ne peux pas rester inébranlable pour la justice, ce n’est pas parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans la justice, mais parce que tu crois qu’elle ne cadre pas avec les faits ; si tu n’as pas acquis la vie après l’avoir poursuivie pendant de nombreuses années, ce n’est pas parce qu’elle n’a pas de conscience pour toi, mais parce que tu n’as pas de conscience pour la vie, et tu l’as chassée ; […] Si tu ne cherches pas, la seule chose que l’on pourra dire de toi, c’est que tu n’es qu’un déchet sans valeur, que tu n’as aucun courage dans ta vie et que tu ne possèdes pas l’esprit pour résister aux forces des ténèbres. Tu es trop faible ! Tu es incapable d’échapper aux forces de Satan qui t’assiègent et tu n’es prêt qu’à mener ce genre de vie sûre et sécurisante et mourir dans l’ignorance. Ce que tu devrais atteindre, c’est ta recherche à être conquis ; c’est ton devoir impérieux. Si tu te contentes d’être conquis, alors tu chasses l’existence de la lumière » (« Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », La Parole apparaît dans la chair). Après avoir mangé et bu ces paroles de Dieu, je me suis sentie très émue. J’ai compris que l’intention de Dieu était de permettre à tout le monde de chercher à être amené à la perfection et à être digne d’être utilisé par Dieu. J’ai alors pris une décision : Je vais mettre de côté mes appréhensions et cesser d’être négative et passive. Je vais croire en la parole de Dieu et chercher à être amenée à la perfection par Dieu. Mais, peu à peu, parce que je ne connaissais toujours pas l’essence de la fidélité de Dieu, je me suis mise à nouveau à ne pas croire dans les paroles de Dieu, à toujours penser que ces paroles s’adressaient à quelqu’un d’autre et ne pouvaient qu’apporter un peu de réconfort et d’encouragement à quelqu’un comme moi. Je ne cessais pas de me rappeler comment j’avais autrefois offensé le tempérament de Dieu, que ma nature était corrompue, que je manifestais même parfois mon tempérament corrompu dans l’accomplissement de mon devoir, que je ne pourrais jamais être amenée à la perfection, peu importe mes efforts, et que je devais me contenter d’être simplement une exécutante. Et là, du coup, je me suis remise à vivre dans la passivité. Mes supérieurs communiquèrent ensuite à plusieurs reprises sur l’aspect de la vérité ayant trait à la connaissance de l’essence de Dieu, mais je n’étais pas très éclairée à l’époque. Et puis, un jour, alors que je mangeais et buvais la parole de Dieu, je suis tombée sur ces paroles de Dieu : « L’essence de Dieu est fidèle. Il fait ce qu’Il dit et tout ce qu’Il fait est accompli. Il est fidèle […] » (« Le deuxième aspect de la signification de l’incarnation », Récits des entretiens du Christ). Soudain, à ce moment-là, un déclic se fit en moi, comme si le brouillard qui avait recouvert mon cœur venait de se dissiper. Des années d’incompréhension et d’appréhension venaient de s’envoler. Il me revint alors à l’esprit ces paroles de Dieu que j’avais déjà mangées et bues : « Si ton aspiration est vraiment de poursuivre la vie, la vie peut-elle t’échapper ? Si tu n’as pas la vérité, ce n’est pas parce que la vérité ne te reconnaît pas, mais parce que tu t’es éloigné d’elle ; si tu ne peux pas rester inébranlable pour la justice, ce n’est pas parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans la justice, mais parce que tu crois qu’elle ne cadre pas avec les faits ; si tu n’as pas acquis la vie après l’avoir poursuivie pendant de nombreuses années, ce n’est pas parce qu’elle n’a pas de conscience pour toi, mais parce que tu n’as pas de conscience pour la vie, et tu l’as chassée ; […] » (« Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », La Parole apparaît dans la chair). J’ai senti à ce moment-là le sens de la justice et l’amour infini qui émanaient de ces lignes rapportant la parole de Dieu, qui Le faisaient apparaître si noble et si grand et qui, en même temps, me faisaient voir ma propre bassesse, mon étroitesse et ma décadence. Dieu est fidèle. Cela ne fait pas de doute et ne peut être remis en question. Dieu est fidèle par essence, Il est digne de confiance et Il essaie de sauver l’homme autant que possible. Tant que l’homme cherche la vérité et l’amélioration de son tempérament conformément aux exigences de Dieu, Dieu en fera un être complet, parce que ce que Dieu dit, Il le fera, et ce qu’Il fait sera fait ! Mais je soupçonnais Dieu d’être comme l’homme et je pensais qu’Il m’écarterait dès que j’aurais cessé d’être utile. Je ne traitais pas du tout la parole de Dieu comme si elle était la vérité et, de plus, je ne croyais pas authentiquement et positivement en Dieu. Au lieu de cela, je vivais avec les fausses images et les soupçons de mon esprit, je manquais de courage devant la vérité et je cédais lâchement à l’influence des ténèbres, incapable de défendre la justice. C’est à ce moment-là que j’ai vraiment compris l’importance de chercher à connaître l’essence de Dieu. Si j’avais auparavant accordé plus d’attention à l’importance de chercher à connaître le tempérament et l’essence de Dieu, je n’aurais pas passé autant d’années à vivre dans l’appréhension et à différer le progrès dans ma vie.

Merci, Dieu Tout-Puissant ! C’est Toi qui m’as aimée, éclairée et guidée pour que je me débarrasse des chaînes qui m’ont dominée pendant tant d’années et pour que je sorte de ce brouillard. Par le passé, je ne Te connaissais pas ; je vivais souvent dans l’incompréhension, incapable d’avoir confiance en Ta parole, et je la traitais comme si elle ne servait qu’à réconforter et à encourager les gens. Je ne traitais pas Ta parole comme la vérité et la vie et, qui plus est, je ne Te traitais pas comme Dieu. Mais Tu ne m’as pas traitée comme mes transgressions le méritaient. Tu as fait preuve de tolérance et de patience avec moi, et Tu m’as donné l’occasion de me repentir. Tu m’as éclairée et Tu as projeté Ta lumière sur moi, pour que j’acquière un peu de connaissance de Ton essence fidèle et juste. Voilà précisément un exemple de Ton amour pour l’homme. Oh Dieu ! Désormais, je consacrerai d’énormes efforts pour saisir la vérité à Ton sujet, je serai à la hauteur de ce que Tu attends de moi, je chercherai à acquérir la connaissance de Ton essence, et j’essaierai de modifier mon tempérament pour pouvoir être amenée à la perfection par Toi !

Après avoir découvert ces choses, j’ai senti une sorte de puissance stupéfiante grandir dans mon cœur. Je ne suis plus passive devant les difficultés, et mes nombreuses années d’incompréhension, de soupçon et d’appréhension sont loin derrière moi. Je vis maintenant dans un état complètement actif et je cherche à être amenée à la perfection par Dieu.