L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Ne cherche pas de nouveaux trucs en servant Dieu

14

Par Heyi, ville de Zhuanghe, province du Liaoning

Je venais d’être élue au poste de leader de l’église. Mais après une période de durs labeurs, non seulement le travail évangélique de l’église était terne, mais mes frères et sœurs du groupe évangélique vivaient dans la négativité et la faiblesse. Confrontée à cette situation, je ne pouvais plus retenir mes émotions. Comment pourrais-je bien faire pour revitaliser le travail évangélique ? Après y avoir réfléchi, je pensai finalement à une bonne solution : Si je tenais une « cérémonie de récompenses » mensuelle pour le groupe évangélique, ou je sélectionnerais les individus qui se seraient démarqués et les meilleurs prêcheurs, que celui qui aurait gagné le plus d’âmes pour Dieu serait récompensé et que celui qui en aurait gagné le moins serait réprimandé. Cela ne ferait pas que susciter leur intérêt, mais dissiperait aussi la négativité et la faiblesse des frères et sœurs. Quand j’y ai pensé, j’étais excitée par cette idée brillante, je pensais : « Cette fois-ci je vais vraiment étonner tout le monde. »

Je suis allée au groupe évangélique et ai expliqué mon idée. Tous étaient très contents et disposés à collaborer. J’étais ravie et attendis d’en voir le succès. Mais quelques jours plus tard, les frères et sœurs qui n’avaient pas gagnés d’âme étaient encore plus négatifs et avaient une opinion quant à mes méthodes. Ils voulaient même quitter le groupe évangélique. Confrontée avec tout cela, j’étais perplexe. Je ne savais plus quoi faire. Après en avoir entendu parler, mon leader vint rapidement échanger avec moi et adresser la situation en lisant des communications de Dieu et les arrangements du travail. « Quel est le plus grand tabou dans le service de l’homme à Dieu ? Le sais-tu ? Ceux qui servent de conducteurs veulent toujours avoir plus d’ingéniosité, être de loin supérieurs au reste, trouver de nouveaux trucs pour que Dieu puisse voir à quel point ils sont habiles. Cependant, ils ne se concentrent pas sur la compréhension de la vérité et l’entrée dans la réalité de la parole de Dieu. Ils veulent toujours frimer ; n’est-ce pas précisément la révélation d’une nature arrogante ? Certains même disent : “En faisant cela, je suis sûr que Dieu sera très heureux ; Il va vraiment aimer ça. Cette fois, Dieu verra bien, je Lui donnerai une bonne surprise.” En conséquence de cette “bonne surprise”, tu es éliminé ! Ne fais pas simplement tout ce qui te vient à l’esprit, de façon imprudente. Comment peut-il être acceptable que tu ne tiennes pas compte des conséquences de tes actions ? […] Si tu ne te comportes pas bien, n’es pas pieux ou prudent en servant Dieu, tôt ou tard tu offenseras les décrets administratifs de Dieu » (« Sans la vérité, il est facile d’offenser Dieu », dans Récits des entretiens du Christ). « Quelqu’un qui sert Dieu doit saisir Sa volonté en toutes choses. Quand ils rencontrent toutes sortes de problèmes, ils doivent chercher la vérité, et tout travail doit se faire sur la base de la parole de Dieu. Uniquement de cette façon peuvent-ils être certains que leurs actions sont conformes à la volonté de Dieu. » (« Les Principes qui doivent être compris pour servir Dieu », dans Les Annales choisies des arrangements du travail de l’Église de Dieu Tout-Puissant). Ces mots ont été un réveil brutal pour moi et m’ont donné un profond sentiment de peur et de tremblements. J’ai réalisé que la « cérémonie de récompenses » à laquelle j’avais pensé, n’était que trouver un nouveau truc de génie. C’est quelque chose qui suscite le plus de dégoût chez Dieu ; c’est le plus grand des tabous en servant Dieu. Servir Dieu n’est pas un jeu d’enfant. Devant Dieu, l’homme doit conserver un cœur révérence, et il doit rigoureusement suivre les arrangements du travail et agir selon les principes de servir Dieu. Lorsque confronté à un problème, il doit chercher la vérité. Uniquement de cette façon peut-il être certain que ses actions sont conformes à la volonté de Dieu. Maintenant, Dieu m’a promue pour remplir mon devoir de leader. Quand le travail évangélique ne portait pas fruit et que mes frères et sœurs étaient négatifs et faibles, j’aurais dû me présenter devant Dieu et chercher Sa volonté, pour trouver la racine du problème, et ensuite résoudre le problème en utilisant la vérité à travers trouver les paroles appropriés de Dieu pour la situation de mes frères et sœurs. Tout le travail que je fais doit être basé sur la parole de Dieu. Mais j’ai rencontré des difficultés, je n’ai pas du tout cherché la vérité. Je n’ai pas cherché les principes de mes actions. Effectivement, je n’ai pas fait le bon travail, mais plutôt placé mes efforts dans des manières superficielles. Je me suis fié à mon ingéniosité ; j’ai utilisé quelque chose du monde terrestre des techniques de gestion d’usines, commençant avec une cérémonie de récompenses pour choisir la personne la plus performante. Par conséquent, non seulement le travail évangélique n’a-t-il pas porté fruit, mais la situation de mes frères et sœurs n’a pas été résolue, et à cause de mes méthodes ils sont devenus encore plus négatifs au point de vouloir quitter le groupe évangélique. Comment pouvais-je ainsi remplir mon devoir ? Je ne faisais que le mal, minant le fonctionnement correct du travail de l’église. Comment pouvais-je être digne d’être un leader ? Si j’avais continué à mener mes frères et sœurs de cette façon, ils auraient été égarés par moi, et à la fin, à travers l’enthousiasme de mon service, j’aurais offensé les décrets administratifs de Dieu et souffert Sa punition.

C’est dans les révélations de Dieu que j’ai finalement réalisé ma nature satanique d’arrogance et d’imprudence : Je n’avais pas eu une once de révérence devant Dieu. En même temps j’ai réalisé que l’esprit humain est une fosse aux eaux fétides. Mon « ingénieuse » méthode, peu importe comment excellente, était le souhait de Satan, et ne pouvait que dégoûter Dieu. Cela ne pourrait que L’offenser et déranger Son travail. À compter de ce jour, je suis prête à garder cette leçon à l’esprit et déployer plus d’efforts dans les principes de servir Dieu, de faire de mon mieux pour chercher la vérité, pour changer ma nature arrogante. En toutes choses je chercherai la vérité, les principes de toutes actions, avec un cœur de révérence de Dieu. J’accomplirai mon devoir aux meilleures de mes capacités et apaiserai le cœur de Dieu avec la plus grande honnêteté et obéissance.

Contenu connexe

  • Il n’est pas facile de se connaître vraiment soi-même

    Zhang Rui, Hangzhou, province du Zhejiang J’ai vu dans la Parole de Dieu que Dieu aime les gens honnêtes et déteste les gens trompeurs, et seuls les g…

  • Les candides ne sont pas nécessairement honnêtes

    Par Cheng Mingjie, ville de Xi’an, province du Shaanxi Je me considère comme quelqu’un d’extraverti et de franc. Je parle avec les gens de façon très…

  • Le jugement est lumière

    Par Zhao Xia, province de Shandong Je m’appelle Zhao Xia. Je suis née dans une famille ordinaire. Du fait de l’influence de dictons comme « Un arbre …

  • La transformation d’un homme déchu

    Je suis issu d’une famille de modestes agriculteurs et, de surcroit, ma famille était peu nombreuse. Nous étions donc souvent victimes de vexations et d’abus. Alors que j’avais 13 ans, un enfant a été battu par quelqu’un qui ne provenait pas de notre village. Les villageois ont accusé à tort mon père d’en être l’instigateur et ils ont dit qu’ils allaient fouiller notre maison et confisquer nos biens, prendre nos cochons et même battre mon père.