L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Vivre l’amour spécial de Dieu

5

Par Jiayi, ville de Fuyang, province d’Anhui

Ma nature est particulièrement arrogante ; peu importe ce que je fais, je fais toujours preuve d’ingéniosité et d’originalité pour démontrer mon intelligence et de ce fait, je contreviens fréquemment aux arrangements du travail pour réaliser les choses à ma façon. Je suis particulièrement arrogante quant à ma sélection de gens pour certains postes. Je crois que j’ai un talent et une vision uniques qui m’aident à toujours choisir la bonne personne. C’est pour cela que, lorsque je choisis quelqu’un, je ne questionne pas sérieusement pour comprendre toutes les conditions des personnes que j’ai voulu choisir. Je n’évaluerais pas non plus les gens que j’entends choisir en fonction de principes relatifs. La résultante de cela fut que j’en vins à choisir des gens rusés et sournois qui ne parlaient que de lettres et de doctrines afin de s’accaparer de responsabilités importantes dans l’église. Ce qui créa une perte majeure pour le travail ainsi que dans la vie de mes frères et sœurs. Finalement, en vertu de mon manque de travail substantiel pour le service de Dieu, Dieu me rejeta. Je perdis le travail du Saint-Esprit et fus retirée du service.

Quand j’ai reçu la confirmation que je devais être remplacée, j’étais stupéfaite. Il était difficile d’imaginer que quelque chose de semblable puisse m’arriver. Ensuite, je commençai à ne pas comprendre et à douter de Dieu : L’église m’a remplacée et ne m’a donné aucun devoir. Il semblait que mon problème fût très sérieux. Il semblait probable que je serais exclue. Certaines personnes avaient été exclues par le passé parce qu’ils travaillaient superficiellement, trompaient Dieu et interrompaient et perturbaient le travail de l’église. Et d’autres étaient devenus des antéchrists parce qu’ils s’exaltaient eux-mêmes, témoignaient d’eux-mêmes et étaient en concurrence avec Dieu pour Ses élus. Ne serais-je pas encore plus exclue aujourd’hui car j’ai travaillé superficiellement, trompé Dieu, je me suis donnée de l’importance, ai témoigné pour moi-même et ai grandement interrompu et perturbé le travail de l’église ? En voyant le désastre que j’avais créé, je tremblai de peur. Mon cœur ne cessait de me dire : Je suis perdue. Cette fois-ci je suis complètement perdue. Je m’étais opposée et avait offensé Dieu à maintes reprises. Dieu ne me sauverait certainement pas. Même si Dieu avait dit qu’Il fait tout ce qu’Il peut pour sauver l’humanité, cela était valide pour ceux qui étaient peu corrompus et qui avaient commis des transgressions mineures. Une personne arrogante et vaniteuse comme moi qui ne voyait plus Dieu et avait commis toutes sortes de transgressions ne pouvait qu’encourir la punition de Dieu. Même si je m’efforçais de prendre un nouveau départ, Dieu ne me pardonnerait pas, parce que mes actions avaient eu pour effet que Dieu avait perdu espoir en moi et Lui avait causé trop de chagrin… Sans m’en rendre compte je sombrai dans la douleur et le désespoir.

Dans ma douleur extrême, j’espérais que l’église me donne une autre chance de remplir un devoir. Mais à chaque fois que cette idée me venait à l’esprit, les mots « lourd péché » venaient anéantir et étouffer toutes lueurs d’espoir. Douleur, blâme, tiraillement ainsi que mes désirs me tourmentaient, me causaient tant de souffrances que je ne voulais plus vivre. J’ai failli me perdre dans mon désespoir. J’ai lu les mots de Dieu qui disaient : « Dieu n’aime pas les personnes lâches ; Il aime les personnes déterminées. Même si tu as manifesté beaucoup de corruption, si tu as pris de nombreuses routes sinueuses, ou si en cours de route tu as montré de nombreuses transgressions ou as résisté à Dieu – ou si certaines personnes portent dans leur cœur un blasphème contre Dieu ou Le blâment, sont en conflit avec Lui – Dieu ne regarde pas cela. Dieu regarde exclusivement si une personne sera capable de changer. […] Parce que Dieu est sincère dans sa volonté de sauver l’humanité. Il donne aux hommes des occasions de se repentir et des occasions de changer, et tout au long de ce processus, Il comprend les hommes et connaît profondément leurs faiblesses et l’ampleur de leur corruption. Il sait qu’ils vont trébucher. […] Il comprend les difficultés, les faiblesses et les besoins de chacun. Plus encore, il comprend les difficultés que chaque personne rencontrera au cours de sa progression, le processus d’entrée dans un changement de tempérament, et les types de faiblesses et d’échecs qui se produiront. C’est quelque chose que Dieu comprend très bien. C’est pourquoi il est dit que Dieu scrute la profondeur du cœur de l’homme. Peu importe ta faiblesse, tant que tu n’abandonnes pas le nom de Dieu, tant que tu ne quittes pas Dieu ou ce chemin, tu auras toujours l’opportunité de parvenir à un changement dans ton tempérament. Et si nous avons l’opportunité de réaliser un changement de tempérament, alors nous sommes dans l’espérance de continuer à survivre. Si nous sommes dans l’espérance de notre survie, nous sommes dans l’espérance d’être sauvés par Dieu » (« Ce qu’est un changement de tempérament et le chemin qui mène à un changement de tempérament », dans Récits des entretiens du Christ). J’ai aussi écouté ces paroles tirées d’un sermon : « Dieu fait tout ce qu’Il peut pour sauver l’humanité. En particulier en ce qui concerne les pécheurs, les gens pensent qu’ils ne peuvent être sauvés, mais Dieu n’est pas prêt à perdre espoir en eux et veut toujours les sauver. Certaines personnes ont commis de sérieuses transgressions. Dieu leur a dit, « Vous n’avez qu’à retourner à la dévotion que vous pratiquiez avant et à chercher la vérité. Je veux toujours vous sauver. » Peu importe les transgressions commises tant que vous ayez la volonté de ne jamais abandonner Dieu et le désir de rechercher le salut, Dieu ne vous abandonnera pas » (« Comment connaître que le Christ est la vérité, la voie et la vie » dans Sermons et échanges sur l’entrée dans la vie (II)). Ces mots ressemblaient à une rosée sucrée qui humectait la longue sécheresse de mon cœur. J’éclatai en larmes et sanglots. Je n’ai pas réalisé combien de fois « l’impossible » était devenu possible de façon inattendue. Dieu dit qu’Il veut toujours me sauver si je n’abandonne pas ma quête, cherche le repentir, et ne Le laisse ou ne L’abandonne pas, peu importe ma situation. Je n’ai pu m’empêcher de me prosterner devant Dieu : « Oh mon Dieu !Je crois en Toi et je Te suis, et pourtant je me rebelle contre Toi et Te défie sans arrêt. Il m’arrive souvent de suivre mes propres désirs quand j’accomplis mon devoir et j’interromps et perturbe le travail de l’église ; mais Tu as été patient avec moi et m’as pardonné. Tu m’as donné une autre chance de me repentir et d’être sauvée. Oh mon Dieu ! Ton amour a effacé mes incompréhensions et questionnements envers Toi. Cela a permis à mon cœur qui s’éteignait de se ressaisir et de s’éloigner de l’extrême négativité, de la douleur et du désespoir. Cela a de nouveau allumé mon désir de vivre – de rechercher le salut. Oh mon Dieu ! Ton amour pour moi est si profond, si grand ! À cause de Ton amour pour moi, Tu as pardonné toutes mes transgressions, Tu as pardonné toutes mes contradictions et ma résistance. Tu as pratiqué Ton œuvre de salut sur moi à travers Ta grande patience. Oh mon Dieu ! Tu es si grand, si bon ! Je suis bouche bée devant Ton amour, j’ai honte et suis incapable de montrer mon visage. Je sens profondément que je serais honteuse de vivre en Ta présence. Je ne peux présentement que Te présenter mes plus sincères remerciements et louanges du plus profond de mon cœur. Je ne peux que T’offrir le chant de mon cœur : « Ton amour m’a rendue incapable de choisir quoi que ce soit d’autre, je ne Te laisserai jamais plus avoir de soucis pour moi. Les gens corrompus jouissent tellement de Ton amour. Tu es le seul amour de mon cœur, le seul que j’adore, vers lequel je tourne mon regard et dont je dépends. Sans Ton amour je ne suis qu’en douleur et ne peux continuer à vivre. Quelle joie que de Te connaître toute ma vie. Peu importe ce qui peut m’arriver, je suivrai Tes pas et T’accompagnerai pour Te réconforter. Dans les moments de douleurs, je veux aussi tenir mon témoignage et Te satisfaire. La souffrance et le raffinement amènent mon cœur plus près de Toi. Je suis heureuse pour toujours avec Toi dans mon cœur » (« Je suis heureuse pour toujours avec Toi dans mon cœur » dans Suivre l’Agneau et chanter de nouveaux chants). »

Après que j’aie éliminé mes idées fausses de Dieu, j’ai commencé à me calmer et à analyser mes comportements passés : Dans mon travail, je n’ai jamais dépendu de Dieu ni n’ai fixé mes yeux sur Lui, je ne recherchais pas la volonté de Dieu, je ne me suis pas exécutée selon les arrangements du travail ou les exigences de l’église. Je ne dépendais que de mon esprit, de mes qualités intrinsèques et de mon expérience pour faire les choses à ma façon. Je n’ai jamais envisagé ou traité les choses en fonction des paroles de Dieu et n’ai jamais recherché les principes de mon travail. Je dépendais de mes sentiments et pensées pour déduire et juger. Je n’ai jamais cherché l’avis des autres et j’ai fréquemment fait les choses par moi-même. Même si je prenais d’autres avis ce n’était que pour paraître humble. En vérité, j’avais déjà un plan en tête et à cause de cela j’incorporais rarement les idées des autres. Je n’aurais pas bien rempli les arrangements de travail du supérieur s’ils ne s’étaient pas conformés à mes notions et si quelqu’un tentait de se traiter et de m’émonder, j’étais encore moins prête à l’accepter. Je tenais particulièrement à être exceptionnelle ; peu importe ce que je faisais, je voulais surpasser les autres. J’ai cru que j’étais meilleure que quiconque et qu’il n’y avait rien que je ne puisse faire dans l’église et que tout ce que je faisais était bien… Parce que j’étais contrôlée par ma nature arrogante, je dépendais de la nature de Satan en moi pour perdre tout contrôle de moi dans mon travail pendant de nombreuses années. Fondamentalement, je n’ai pas cherché la vérité et n’ai pas mis d’emphase à me connaître. J’ai de tout cœur voulu des positions élevées et voulu être un grand leader. En conséquence je me suis complétement méprise quant au tempérament et à l’essence de Dieu. Je n’avais pas un soupçon de révérence ou de crainte vis-à-vis Dieu. J’ai agi imprudemment devant Dieu et ne me suis arrêtée devant rien. Je me risquais à dire et à faire n’importe quoi. Je n’ai pas réalisé que je jouais le rôle d’un faux berger. Je prenais la voie de servir Dieu tout en Lui résistant. Bien que mes frères et sœurs me l’ait rappelé plusieurs fois, je n’acceptais pas leurs aides bien intentionnées. J’étais trop arrogante et continuais ainsi. À cause des nombreuses fois où j’ai résisté et j’ai été à l’encontre de Dieu, j’ai suscité la colère de Dieu et j’ai été par conséquent retirée du service, ce qui m’amena à réfléchir sur moi-même.

Pendant que j’analysais le tout, je commençai progressivement à sortir de ma torpeur, à m’éveiller. Pendant tout ce temps, Dieu avait mis beaucoup de réflexion dans toutes les choses qui m’étaient advenues dans l’intention de me sauver. Je ne pouvais faire autrement que d’à nouveau me prosterner devant Dieu : Oh Dieu Tout-Puissant, je te remercie ! Même si d’avoir été remplacée m’a semblé être comme mourir et que ma douleur ait été immense, cela m’a servi de prétexte pour connaître Tes grands amour et salut pour moi. Si je n’avais été remplacée, je vivrais encore à l’intérieur de mes conceptions et imaginaire, continuant à faire les choses de la mauvaise façon. Je penserais toujours que d’abandonner mes famille et travail pour travailler pour l’église équivalaient à te servir fidèlement. Je n’aurais pas réfléchi à ma conduite, et n’aurais pas réalisé que je Te résistais dans mon service. Si les choses avaient ainsi perdurées, je ne serais que devenue de plus en plus arrogante et vaniteuse. Au final, je T’aurais confronté comme un antéchrist et aurais à affronter Ta punition. Oh mon Dieu, Ton amour pour moi est si grand et si réel ! Le remplacement d’aujourd’hui est vraiment comment Tu me sauves. Le châtiment de l’amour a conquis mon cœur. Je Te remercie du fond de mon cœur pour m’avoir sauvée et protégée. Je Te remercie encore plus de m’avoir permis de vivre par Ta révélation que Ton juste tempérament ne peut tolérer l’offense ; je Te remercie de m’avoir montré ton amour paternel profond devant les attaques sans cœur et les jugements pénibles de l’homme. En même temps, Tu m’as aussi permis de reconnaître mon essence corrompue et de voir que j’avais été profondément corrompue par Satan. La nature arrogante est profondément ancrée en moi et j’ai grandement besoin de Tes châtiment, jugement, épreuves, raffinement et même de Ta punition et de Ton maudissement pour me purifier et me sauver. Ce n’est que par ce travail que je peux émerger avec respect envers Toi et être protégée et purifiée. Oh mon Dieu, à compter de ce jour, je suis disposée à chercher diligemment la vérité et à réellement me soumettre à Ton œuvre. J’accepterai Tes jugement et châtiment. Peu importe comment Tu me traites, je me soumettrai totalement à Toi et accepterai Tes arrangements. Je ne comprendrai pas de travers, ni ne me plaindrai. Je serai une vraie personne et vivrai avec des valeurs et un but.

Contenu connexe

  • Ce n’est pas facile d’être une personne honnête

    Un jour, alors que je révisais des articles, j’ai vu qu’une sœur de l’équipe de rédaction d’un district était meilleure que moi, que ce soit pour la rédaction ou la révision d’articles. J’ai alors pensé : je dois être plus stricte à l’égard des articles qu’elle a édités, au cas où les dirigeants se rendraient comptent qu’elle révise les articles mieux que moi et lui offriraient une promotion, ce qui mettrait ma propre position en danger.

  • La parole de Dieu m’a éveillée

    Dans le passé, j’avais toujours pensé que quand Dieu disait « une marionnette et un traître qui fuit le grand trône blanc, » Il faisait référence à ceux qui acceptaient le travail à un certain moment, mais en venaient à faire marche arrière parce qu’ils ne vouvaient accepter la souffrance de Son châtiment et jugement

  • L’orgueil précède la chute

    Dans la bible, le livre des proverbes dit, « L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute » (Proverbes 16:18). Juste comme je plongeais tête première dans mon travail avec de grands espoirs, j’ai ressenti, dans mon cœur, que je ne parvenais pas à atteindre Dieu. Non seulement mon travail ne s’est pas résolu, mais l’efficacité de notre évangile passa de monter en flèche à piquer du nez. Je suis tombé dans une position extrêmement douloureuse sans être certain de ce que j’avais fait de mal.

  • Ce n’est qu’en entrant moi-même dans la vérité que je peux vraiment aider les autres

    Par Du Fan, province du Jiangsu Récemment, une Église tenait un vote pour choisir un nouveau dirigeant, mais la dirigeante qui présidait est allée à…