L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Je suis inapte à voir le Christ

5

Par Huanbao, ville de Dalian, province du Liaoning

Depuis que j’ai commencé à croire en Dieu Tout-Puissant, j’ai toujours admiré ces frères et sœurs qui parviennent à recevoir le ministère personnel du Christ, qui parviennent à entendre Ses sermons de leurs propres oreilles. Dans mon cœur, j’ai pensé comme ce serait merveilleux si, un jour, à l’avenir, je pouvais entendre les sermons du Christ. Le voir serait, bien sûr, encore plus merveilleux. Mais, récemment, en écoutant Son échange, je suis arrivé à ressentir, tout au fond de mon cœur, que je ne suis pas apte à voir le Christ.

Ce fut au moment de la sortie des volumes 1 à 3 de : « Sermons et échange sur l’entrée dans la vie ». Quand j’ai entendu le premier, j’ai trouvé que l’homme utilisé par le Saint-Esprit parlait très bien. Quand j’ai entendu l’échange du Christ dans le second volume (c’était avant que l’on me dise qu’il s’agissait des échanges du Christ), j’ai pensé que ce locuteur était simplement un guide sous l’homme utilisé par le Saint-Esprit et, particulièrement lorsque le Christ a échangé au sujet du problème de la manière de considérer la connaissance, je n’ai pas entendu la réaction enthousiaste de mes frères et sœurs, j’étais donc certain que j’avais deviné juste, et je sentais que ce locuteur ne parlait pas aussi bien que l’homme utilisé par le Saint-Esprit, je n’écoutais pas attentivement. Après avoir entendu le troisième volume, après l’échange de l’homme utilisé par le Saint-Esprit, j’ai entendu le Christ dire : « Au sujet de l’échange du frère à l’instant… », et j’étais encore plus sûr que ce locuteur était un guide sous l’homme utilisé par le Saint-Esprit, car dans notre monde, les guides parlent toujours les premiers et leurs subordonnés parlent ensuite. J’éteignis donc les enceintes acoustiques en pensant : « J’écouterai cela plus tard, quand j’aurai le temps. » Le jour où j’appris qu’il s’agissait en fait de l’échange du Christ, j’ai été choqué et j’ai finalement écouté sérieusement chacune des paroles du sermon.

Ensuite, j’ai commencé à réfléchir : pourquoi aspirais-je autant à écouter moi-même l’échange du Christ, tandis que, lorsqu’Il nous parlait finalement, je ne parvenais pas à le discerner ? J’ai commencé à manger et à boire les paroles de Dieu en lien avec ma situation et j’ai vu que Dieu a dit : « Tous les hommes espèrent voir le vrai visage de Jésus et tous désirent être avec Lui. Je crois qu’aucun des frères et sœurs ne dirait qu’il ou elle n’est pas disposé à voir Jésus ou à être avec Lui. Avant que vous n’ayez vu Jésus, c’est-à-dire avant que vous n’ayez vu le Dieu incarné, vous aurez probablement toute sorte de pensées, par exemple au sujet de l’apparence de Jésus, de Sa façon de parler, de Son style de vie, et ainsi de suite. Toutefois, lorsque vous L’aurez vu réellement, vos pensées changeront tout de suite. Pourquoi ? Voulez-vous le savoir ? Il est certes vrai que la pensée de l’homme ne doit pas être négligée, mais il est beaucoup plus intolérable que l’homme modifie l’essence de Christ. Vous considérez Christ comme un immortel ou un sage, mais personne ne Le considère comme un homme normal avec une essence divine. Par conséquent, beaucoup de ceux qui brûlent d’envie, nuit et jour, de voir Dieu sont en fait des ennemis de Dieu et sont incompatibles avec Lui. N’est-ce pas une erreur de la part de l’homme ? Même maintenant, vous pensez toujours que votre croyance et votre fidélité suffisent à vous faire mériter de voir le visage de Christ, mais Je vous exhorte à vous munir de choses plus tangibles ! Car, dans le passé, le présent et l’avenir, beaucoup de ceux qui entrent en contact avec Christ ont échoué ou échoueront ; ils jouent tous le rôle des pharisiens. Quelle est la raison de votre échec ? C’est précisément parce que dans vos idées, il existe un Dieu sublime, admirable. Mais la vérité n’est pas comme le souhaite l’homme. Non seulement Christ n’est pas sublime, mais Il est particulièrement petit ; non seulement Il est un homme, mais Il est un homme ordinaire […]. Et donc les gens Le traitent comme un homme ordinaire ; ils le traitent comme n’importe qui d’autre quand ils sont avec Lui […]. Vous considérez le Christ qui est déjà venu comme un homme ordinaire et Ses paroles comme celles d’un homme ordinaire. À cause de cela, vous n’avez rien reçu de Christ et vous avez, au contraire, complètement exposé votre propre laideur à la lumière » (« Ceux qui sont incompatibles avec Christ sont sûrement les adversaires de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). Comparé à la parole de Dieu, et ensuite je pensais à combien mon propre tempérament corrompu se manifestait quand j’entendais finalement l’échange du Christ. Je désirais entendre les sermons et les échanges du Christ de mes propres oreilles, pourtant, lorsque j’entendais finalement les échanges du Christ, je ne m’en souciais pas. Je voyais simplement le Christ comme le commun des mortels. C’était dû au fait que je ne comprenais pas l’essence du Christ, que je ne comprenais pas tout ce que le Christ gardait humblement et cachait, et que j’avais trop d’idées et d’a priori au sujet du Christ. J’imaginais que l’échange du Christ devait être limité aux frères et sœurs qui étaient en proximité immédiate avec Lui, les autres n’étant pas autorisés à entendre Son échange de leurs propres oreilles ; j’imaginais que l’échange du Christ serait accompagné de l’annonce publique par le Christ de Son identité ; j’imaginais que l’échange du Christ devait être dit d’une façon différente des autres et avec de nombreuses tournures de phrases élégantes, à la façon d’un homme extraordinaire ; j’imaginais que l’échange du Christ serait accompagné par les acclamations enthousiastes et passionnées de mes frères et sœurs ; et s’il s’agissait de l’homme utilisé par le Saint-Esprit et le Christ parlant chacun à leur tour, que Christ parlerait en premier et que l’homme utilisé par le Saint-Esprit parlerait en dernier… Je limitais l’œuvre et les paroles du Christ aux frontières de mon imagination, car j’imaginais le Christ d’une certaine façon. Lorsque les faits étaient en contradiction avec la façon dont je les imaginais, je traitais le Christ comme une personne ordinaire et les paroles du Christ comme celles d’une personne ordinaire, et tandis que d’autres tiraient grand profit de l’échange, je n’en tirais aucun profit et, au contraire, je révélais complètement ma propre nature arrogante, vaniteuse, méprisant la vérité, satanique, et je devenais celui qui rejette le Christ et Lui résiste.

Plus tard, j’ai vu dans la parole de Dieu : « Vous espérez toujours voir Christ, mais Je vous exhorte à ne pas vous exalter de la sorte ; tout le monde pourrait voir Christ, mais Je dis que personne n’est digne de voir Christ. Parce que la nature de l’homme est pleine de méchanceté, d’arrogance et de rébellion, quand tu verras Christ, ta nature te détruira et te condamnera à mort » (« Ceux qui sont incompatibles avec Christ sont sûrement les adversaires de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). « Vous n’êtes pas suffisamment pieux en présence de la vérité, et encore moins aspirez-vous à la vérité. Vous vous contentez d’examiner sans faire attention et d’attendre nonchalamment. Que pourriez-vous obtenir ainsi ? Serait-ce possible de recevoir la direction divine ? Si tu ne peux pas discerner les propos de Dieu, comment pourrais-tu être témoin de Son apparition ? […] Seuls ceux qui acceptent la vérité pourront entendre la voix de Dieu, et seules ces personnes sont qualifiées pour être témoins de Son apparition » (« L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu m’ont fait comprendre que je ne parvenais pas à discerner la voix de Dieu, car j’étais trop arrogant, trop rebelle et trop snob, trop facilement tenté d’écouter attentivement et être d’accord avec ceux qui ont une position et un statut, alors que je méprisais ceux qui n’avaient pas une position ou un statut, à tel point que, même s’ils parlaient conformément à la vérité, je ne voulais pas l’entendre. Lorsque j’entendais l’échange, je n’étais pas concentré sur la vérité et ne désirais pas posséder la vérité et, au contraire, je me consacrais à la spéculation et à l’investigation. Je ne faisais preuve que d’arrogance et de rébellion, et me contentais d’a priori et d’idées préconçues. Quelqu’un d’aussi arrogant, rebelle et refusant la réalité tel que moi, quelqu’un sans piété ni désir de la vérité tel que moi, comment pourrais-je véritablement entendre et connaître la voix de Dieu ? Comment étais-je apte à voir le Christ ?

Par cette révélation, j’ai finalement compris que même si je désirais voir le Christ, je n’étais pas apte à voir le Christ car la corruption de Satan est trop profondément ancrée en moi, je suis arrogant et rebelle par nature, je ne possède pas de vérité et n’ai pas d’amour pour la vérité, je ne comprends pas l’essence du Christ, je juge suivant des raisonnements absurdes, j’ai trop d’a priori et d’idées, et le Dieu en qui je crois est toujours un Dieu vague, l’image d’un personnage puissant et convaincant. Et lorsque je vois vraiment le Christ, mes a priori risquent de s’enraciner et mon arrogance risque de germer à tout moment, ma propre nature rebelle risquant alors de me détruire. À présent, je dois m’équiper de la vérité, chercher à comprendre ma nature corrompue et l’essence du Christ dans la parole de Dieu, et devenir quelqu’un qui comprend et vénère le Christ.

Contenu connexe

  • Comprendre un peu le salut

    Depuis ces nombreuses années au cours desquels je marche à la suite de Dieu, j’ai renoncé aux plaisirs de ma famille et à ceux de la chair et je passe toute la journée à accomplir mon devoir dans l’Église. Voici ce que je croyais : tant que je n’abandonne pas le travail que l’Église m’a confié, que je ne trahis pas Dieu, ne quitte pas l’Église et suis Dieu jusqu’ à la fin, je serai survécue et sauvée par Lui. Je croyais également que je suivais le chemin du salut par Dieu et que je n’avais rien d’autre à faire que Le suivre jusqu’ à la fin.

  • Il n’est pas facile de se connaître vraiment soi-même

    Par Zhang Rui, ville de Hangzhou, province du Zhejiang J’ai vu dans la Parole de Dieu que Dieu aime les gens honnêtes et déteste les gens trompeurs…

  • Processus de transformation d’un croyant arrogant

    Par Zhang Yitao, province du Henan « Dieu, Ton œuvre est si pratique, si pleine de justice et de sainteté. Tu travailles patiemment depuis si longt…

  • Voir clairement mes vraies couleurs

    Par Xiaoxiao, ville de Xuzhou, province du Jiangsu En raison des besoins de l’œuvre de l’Église, j’avais été réaffectée à un autre endroit pour acc…