L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Briser les chaînes de l’esprit

162

Par Wu Wen, ville de Zhengzhou, province du Henan

J’étais quelqu’un de faible, au caractère sensible. Lorsque je ne croyais pas en Dieu, je me sentais souvent déprimée et contrariée à cause des choses qui se produisaient dans la vie. Cela arrivait souvent, et j’avais toujours le sentiment d’avoir une vie difficile ; il n’y avait pas de joie, pas de bonheur dans mon cœur. Cette souffrance était précisément comme des chaînes qui me liaient toujours étroitement, me rendant tout à fait malheureuse. Ce n’est qu’après avoir commencé à croire en Dieu Tout-Puissant que j’ai découvert dans les paroles de Dieu la source du problème et que j’ai progressivement gagné la liberté grâce à cela.

J’ai lu ceci dans les paroles de Dieu Tout-Puissant : « Parce que les hommes s’aiment trop, leur vie entière est angoissée et vide  […] » (« chapitre 46 » des paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair). Il m’a semblé alors que j’avais découvert la raison de mon chagrin : j’étais trop orgueilleuse. Souvent je me sentais contrariée et je souffrais à cause de quelques mots déplaisants ou d’un regard de côté lancé par quelqu’un. Quand j’étais traitée et émondée, je me sentais blessée et triste parce que ma dignité était atteinte et que j’avais l’impression d’avoir perdu la face. Je m’inquiétais au sujet du chemin que j’allais prendre à l’avenir dans la vie… Tout cela n’était-il pas dû au fait que je me souciais trop de ma propre réputation, de mon statut social, de ma vanité, de mes désirs et de ma destinée future ? Quant à ces révélations, dans le passé, je me disais que cela arrivait parce qu’il y avait tant de choses dans mon cœur et dans mon âme, que mes pensées étaient pesantes, que sauver la face était quelque chose d’important pour moi et que j’étais superficielle. Mais je n’avais pas résolu le problème du chemin à prendre. Cela était-il dû au fait que j’étais trop orgueilleuse, que je vivais dans la souffrance infligée par Satan, emprisonnée par lui ? J’ai sondé mon cœur en silence. Puis, alors que parcourais : « Échappe à l’influence des ténèbres et tu seras gagné par Dieu », j’ai lu ces paroles de Dieu : « Les hommes qui n’ont pas été libérés, qui sont toujours contrôlés par certaines choses, qui sont incapables de donner leur cœur à Dieu, ces hommes vivent sous l’esclavage de Satan et vivent dans une aura de mort » (La Parole apparaît dans la chair). Je me suis dit : Cela ne décrit-il pas exactement ma situation ? Je suis devenue encore plus certaine. Ensuite, j’ai lu ces paroles de Dieu : « Pour échapper à l’influence des ténèbres, tu dois d’abord être fidèle à Dieu et être avide de chercher la vérité, alors seulement tu seras dans un état intérieur approprié. Il est nécessaire de vivre dans un état intérieur approprié pour échapper à l’influence des ténèbres. Ne pas avoir l’état intérieur approprié signifie que tu n’es pas fidèle à Dieu et que tu n’es pas avide de chercher la vérité. Il est alors impossible d’échapper à l’influence des ténèbres. La capacité de l’homme à échapper à l’influence des ténèbres est basée sur Mes paroles, et si l’homme ne peut pas pratiquer selon Mes paroles, l’homme n’échappera pas à la servitude de l’influence des ténèbres. Vivre dans l’état intérieur approprié, c’est vivre sous la direction des paroles de Dieu, vivre en étant fidèle à Dieu, vivre en recherchant la vérité, vivre dans la réalité de se dépenser sincèrement pour Dieu, vivre en aimant véritablement Dieu. Ceux qui vivent dans ces états intérieurs et dans cette réalité se transformeront progressivement en entrant plus profondément dans la vérité et ils se transformeront avec l’approfondissement de l’œuvre de Dieu, jusqu’à ce qu’ils soient finalement gagnés parfaitement par Dieu et en viennent à vraiment aimer Dieu » (La Parole apparaît dans la chair). La lecture de ce passage m’a mis le cœur en joie. Quand les gens s’aiment eux-mêmes, ils ne peuvent pas entretenir une bonne relation avec Dieu, et leur cœur ne peut pas être vraiment prêt à chercher la vérité. Finalement, à cause de leur orgueil, ils iront à la ruine pour avoir vécu sous le domaine de Satan. Grâce à l’éclairage fourni par les paroles de Dieu, j’ai pu voir que j’étais en danger et qu’il y avait un chemin permettant d’échapper à l’influence des ténèbres en ayant un cœur à la recherche de la vérité, en comptant vraiment sur Dieu et en tournant le regard vers Lui quand on rencontre des problèmes, en lisant davantage les paroles de Dieu, en recherchant les principes de la pratique dans les paroles de Dieu et en étant toujours loyal envers Dieu. Quand on obtient l’œuvre du Saint-Esprit, la corruption qui caractérise l’humanité peut subir une transformation alors même que l’humanité entre dans la vérité. C’est ainsi que s’accomplit l’œuvre du Saint-Esprit. Mais j’avais ignoré cet aspect, j’avais seulement essayé passivement de gérer ma corruption par moi-même, au lieu de compter activement sur l’œuvre du Saint-Esprit pour me changer. Et bien sûr je n’étais parvenue qu’à un contrôle temporaire ; je n’avais pas résolu le problème depuis la racine. Comme l’expriment les paroles de Dieu : « Plus les gens sont en présence de Dieu, plus il est facile à Dieu de les perfectionner. C’est le chemin par lequel le Saint-Esprit fait Son œuvre. Si tu ne comprends pas cela, il te sera impossible d’entrer sur la bonne voie et il sera hors de question que tu sois rendu parfait par Dieu. Tu ne seras pas capable d’avoir une vie spirituelle normale […], tu n’auras que ton propre dur labeur et rien de l’œuvre de Dieu. Cela ne serait-il pas une erreur dans ton expérience ? » (« De l’expérience », dans La Parole apparaît dans la chair). Après avoir compris cela, je me suis mise à emprunter cette voie de façon encore plus consciente, renonçant à moi-même, sans prêter attention à mes sentiments et à mes pensées ; j’ai ajusté plutôt mon cœur en vue de la recherche de la vérité et de l’accomplissement pieux de mon devoir, pour pratiquer davantage la méditation des paroles de Dieu, m’en remettre aux paroles de Dieu dans mes actions et me permettre de vivre de la bonne manière. Même s’il y a eu des fois où, dans tel aspect de ma pratique, je n’ai pas agi de manière complètement correcte, je me sens libérée depuis que je vis dans la lumière et que je jouis de l’œuvre du Saint-Esprit. Non seulement je vois ma propre corruption et mes insuffisances, mais j’ai aussi le désir ardent de changer bientôt et la motivation nécessaire pour pratiquer la vérité. Mon approche de la vie a elle aussi changé ; je ne suis plus d’humeur sombre, déprimée et éteinte, mais il y a de la vitalité et de l’énergie dans mon cœur. Je suis devenue plus enjouée, et je suis très heureuse de vivre au sein de l’église !

Bien sûr, cet aspect de la corruption est trop profondément enfoui en moi et il n’est pas possible de complètement échapper à l’influence de Satan simplement en mettant ces principes en pratique quelques fois. Toutefois, Dieu m’a permis de goûter la douceur de ce que signifie « échapper à l’influence des ténèbres, vivre dans la lumière », ce qui me donne motivation et espoir dans ma recherche. Je crois que tant que je continuerai à coopérer avec Dieu et à emprunter le chemin que Dieu indique, à rechercher la vérité en toutes choses et à vivre selon la parole de Dieu, je briserai les chaînes de l’esprit, j’échapperai à l’influence des ténèbres et je serai gagnée par Dieu.

Contenu connexe

  • J’ai expérimenté le salut de Dieu

    Par Cheng Hao, ville de Yongzhou, province de Hunan Le devoir que ma femme et moi accomplissons dans l’église est celui de prêcher l’Évangile. Il y …

  • Quelle est la nature de l’amour de Dieu ?

    Bien que la chair de l’homme doive subir des difficultés terribles lors du raffinement, ce qui pourrait être perçu comme une malchance ou un endurcissement, c’est en fait Dieu qui œuvre pour permettre à l’homme de se connaitre lui-même, de se débarrasser de toutes les impuretés et d’amener l’homme dans une relation de plus en plus normale avec Lui afin qu’il puisse lentement cultiver l’amour pour Dieu dans son cœur. De tels avantages ne peuvent être obtenus par une vie de loisirs.

  • Comprendre un peu le salut

    Depuis ces nombreuses années au cours desquels je marche à la suite de Dieu, j’ai renoncé aux plaisirs de ma famille et à ceux de la chair et je passe toute la journée à accomplir mon devoir dans l’Église. Voici ce que je croyais : tant que je n’abandonne pas le travail que l’Église m’a confié, que je ne trahis pas Dieu, ne quitte pas l’Église et suis Dieu jusqu’ à la fin, je serai survécue et sauvée par Lui. Je croyais également que je suivais le chemin du salut par Dieu et que je n’avais rien d’autre à faire que Le suivre jusqu’ à la fin.

  • La transformation d’un homme déchu

    Je suis issu d’une famille de modestes agriculteurs et, de surcroit, ma famille était peu nombreuse. Nous étions donc souvent victimes de vexations et d’abus. Alors que j’avais 13 ans, un enfant a été battu par quelqu’un qui ne provenait pas de notre village. Les villageois ont accusé à tort mon père d’en être l’instigateur et ils ont dit qu’ils allaient fouiller notre maison et confisquer nos biens, prendre nos cochons et même battre mon père.