Enregistrements des entretiens du Christ

Contenu

Chapitre 43 Le sens fondamental que l’homme devrait posséder

Après que les hommes aient été vaincus par Dieu, les hommes devraient manifester l’attribut fondamental de sens qu’ils devraient montre est l’absence d’arrogance dans les discours. Le mieux est de prendre un statut bas, « comme le crottin sur le sol », et parler de manière pratique. Spécialement quand tu témoignes de Dieu, si tu peux dire quelque chose d’important qui vient du cœur, sans aucun discours vide ou supérieur, sans mensonges fictifs, alors ton tempérament aura changé, et c’est justement le changement qui devrait arriver lorsque tu as été conquis par Dieu. Si tu ne peux pas posséder cette quantité de bon sens, alors tu es vraiment inhumain. Lorsqu’à l’avenir toutes les nations et régions seront conquises par Dieu, si lors d’un immense rassemblement de louange de Dieu, tu commences de nouveau à être arrogant, alors tu seras jeté et éliminé. Dans l’avenir, tu devras toujours te comporter correctement, reconnaître ton statut et ta position, et ne pas retomber dans tes vieilles habitudes. L’image de Satan se manifeste la plupart du temps dans la vanité de l’homme. Sans transformer cet aspect de toi-même, tu ne paraîtras jamais humain et posséderas toujours le visage de Satan. Avoir de la connaissance dans ce domaine ne sera pas suffisant pour obtenir le changement complet. Tu devras endurer de multiples raffinements. Sans avoir été traité et élagué, au final, tu seras en danger. Dans l’avenir, lorsque les étrangers participeront et diront : « Nous avons été éclairés, Dieu a gagné un groupe de vainqueurs en Chine » ; quand vous entendrez cela, vous penserez : « Nous sommes conscients que nous n’avons pas de quoi nous vanter, que tout est donné par la grâce de Dieu. Nous ne méritons pas d’être appelés des vainqueurs. » Au fil du temps, comme vous commencerez à voir que vous êtes capables de dire quelque chose, que les étrangers d’ici et de là gagnent en éclaircissement, vous penserez alors : « Exactement, c’est ainsi que le Saint Esprit éclaire, nous connaissons plus que les étrangers, alors nous pouvons être considérés comme des vainqueurs ! » Vous vous permettez alors de reconnaître ceci dans le silence de votre cœur, et plus tard vous le reconnaitrez sans doute publiquement. Les hommes ne supportent pas d’être loués et testés d’après leur statut. Si tu es constamment félicité, tu seras bientôt perdu.

Afin de permettre à quelqu’un de ne pas glisser vers ses anciennes habitudes, il faut d’abord reconnaître que son tempérament n’a pas changé, que sa nature qui trahit Dieu est profondément enracinée et doit encore être enlevée ; on est toujours dans le danger de trahir Dieu. On est toujours face à la possibilité d’être perdu. Il y a trois points fondamentaux : premièrement, on n’a pas connu Dieu ; deuxièmement, ton tempérament n’a pas changé. Troisièmement, on doit encore obtenir une image humaine ; on est parmi les plus basses des bonnes personnes ; tous doivent comprendre clairement ce point. Tous devraient être préparés avec une seule devise, l’avoir gravée ou inscrite : « Je suis le diable », ou « je retombe souvent dans mes anciennes habitudes » ; ou, « Je suis toujours en danger », ou « Je suis du crottin sur le sol ». C’est peut-être en vous avertissant constamment avec ces paroles qu’il y aura de l’effet, mais surtout vous devez lire plus souvent les paroles de Dieu et comprendre votre nature. C’est seulement en obtenant un changement réel que vous serez en sécurité. Une autre chose est de ne jamais prendre la position de celui qui est témoin de Dieu. Vous devez ne parler que de votre expérience personnelle. Vous pouvez raconter comment Dieu vous a sauvé, comment vous avez été conquis par Dieu et quelle grâce Il vous a donnée. N’oubliez pas que vous faites partie des hommes les plus profondément corrompus, que vous êtes excrément et ordures. Ce n’est que par Dieu que vous avez été promu. Parce que vous êtes le plus corrompu, le plus souillé, Il est devenu chair pour votre salut et vous a accordé Son immense grâce. Ainsi, vous n’avez pas de quoi vous vanter et ne pouvez que louer Dieu, remercier Dieu. Votre salut est dû totalement à la grâce de Dieu. Pourquoi est-ce qu’on vous dit que vous êtes les gens les plus chanceux ? Vous avez de la chance non pas parce que vous avez certains avantages et de bonnes qualités. Vous avez de la chance parce que vous êtes nés en Chine, et vous étiez parmi les plus corrompus et les plus souillés par Satan. Ainsi, Dieu a procédé à Son plan de gestion en faisant un groupe de modèles exemplaires tirés de ceux qui étaient de l’endroit le plus corrompu et le plus souillé. Ainsi il vous a trouvés. Si Dieu n’avait pas planifié de cette manière, vous auriez péri pour toujours. C’est pourquoi vous pouvez dire que vous êtes les plus chanceux, mais il n’y a pas de quoi se vanter, et certainement pas de quoi se vanter. Lorsque vous témoignez pour Dieu, vous devriez évoquer surtout la manière dont Dieu juge et châtie les hommes, des épreuves qu’Il utilise pour raffiner les hommes et changer la disposition de l’humain, combien vous avez enduré, combien la rébellion et la corruption qui étaient en vous ont été révélées, et de quelles manières vous aviez résisté à Dieu. Alors vous pourrez parler finalement de comment vous avez été conquis par Dieu et comment vous êtes redevables à Dieu. Mettez de la matière dans votre langage, mais de manière simple, et ne parlez pas des théories vides. Parlez de la substance, parlez du cœur, et c’est bien suffisant comme expérience pour vous. Ne préparez pas de vaines théories, avec une apparence de grande profondeur pour s’embellir. Cela paraîtrait bien trop arrogant et insensé. Evoquez plutôt de vérités tirées de l’expérience pratique dans la réalité, des paroles de votre cœur. Ce sont ces paroles qui apporteront un plus grand bénéfice aux gens, et qui seront les plus appropriées aux gens qui y sont exposés. Vous étiez les pires adversaires de Dieu, les plus désobéissants à Dieu, mais aujourd’hui vous avez été conquis, ne l’oubliez jamais. Des questions de cette nature requièrent une réflexion assidue. Penchez-vous longuement sur ces choses de crainte de commettre de nouveau des actions honteuses et insensées.