Enregistrements des entretiens du Christ

Contenu

Chapitre 10 Ceux qui aiment la vérité ont un chemin à suivre

1. Pour que les conditions des hommes soient normales dépend de s’ils aiment la vérité ou pas

Beaucoup de gens ont soulevé la question suivante : Après ce dernier échange, ils ont l’impression d’être au clair, ils deviennent plus forts, et n’ont pas de sentiments négatifs — mais de telles conditions ne durent qu’environ dix jours, après quoi ils ne peuvent pas faire durer les conditions normales. Quel est le problème ? Est-ce que vous ne vous êtes jamais demandé ce qui provoque cela ? Pour quelle raison vos conditions sont-elles si bonnes au cours de cette dizaine de jours ? Certains disent que c’est parce que l’on ne se concentre pas sur la vérité. Mais alors, comment seriez-vous arrivé à ce niveau de normalité après avoir entendu l’échange ? Pourquoi étiez-vous si heureux après avoir entendu la vérité ? Certains disent que c’est dû à l’œuvre du Saint-Esprit. Pourquoi alors le travail du Saint-Esprit s’arrêterait-il au bout d’une dizaine de jours ? Certains disent que c’est parce qu’ils deviennent désœuvrés et cessent d’aller en avant et vers le haut. Pourquoi cela arriverait-il alors que les gens essaient de faire des progrès ? Mais pourquoi le Saint-Esprit n’œuvre-t-Il non plus ? N’essayiez-vous pas d’aller avant et vers le haut ? Alors pourquoi le Saint-Esprit ne travaille-t-Il pas ? Les raisons que les gens avancent sont à côté de la réalité. Ici, nous devons soulever le point suivant : Que le Saint-Esprit soit à l’œuvre ou pas, la propre coopération des hommes ne peut pas être ignorée. Les gens qui sont au clair quant à la vérité et qui aiment la vérité seront toujours capables de demeurer dans un état de normalité, que le Saint-Esprit soit à l’œuvre ou non. Pour ceux qui n’aiment pas la vérité — même si la vérité leur paraît particulièrement claire, et même si le Saint-Esprit travaille puissamment — il y a une limite à la vérité qu’ils pourraient pratiquer et au temps durant lequel ils pourraient la pratiquer. En dehors de ce moment-là, ils ne font que manifester leur propre nature et leurs intérêts personnels. Par conséquent, le fait que les conditions d’une personne atteignent un niveau de normalité et qu’elles puissent ou non mettre en pratique la vérité n’est pas déterminée seulement par le fait que le Saint-Esprit est à l’œuvre ou pas, ni seulement du fait qu’elle soit au clair au sujet de la vérité, mais il dépend plutôt de sa volonté de pratiquer ou pas la vérité et d’aimer ou pas la vérité.

Une personne entend la vérité et pour un temps tout lui semble normal ; en ce temps de normalité, la vérité élève tes conditions vers la normalité. Elle te rend conscient de ta vraie nature corrompue ; ton cœur est heureux et libéré et tes conditions s’améliorent. Mais au bout d’un moment, quelque chose pourrait te troubler ; la vérité en toi s’obscurcit et tu mets inconsciemment la vérité à l’arrière de tes pensées ; tu n’essaies de rechercher Dieu dans tes actions ; tu agis sur tout de ton propre accord et n’as pas l’intention du tout de pratiquer la vérité. Alors que le temps passe, tu perds la vérité que tu avais. Tu manifestes constamment ta propre nature, ne donnant au Saint-Esprit aucune possibilité de travailler en toi ; tu ne cherches jamais les volontés de Dieu, même lorsque tu t’approches de Dieu, tu agis machinalement. Au moment où tu te rends compte de la réalité de ta maladie, ton cœur se trouve très loin de Dieu, tu as résisté à Dieu dans beaucoup de domaines et tu as prononcé bien des blasphèmes. La rédemption est toujours à la portée de ceux qui ne sont pas allés trop loin sur ce chemin, mais pour ceux qui sont allés jusqu’à blasphémer Dieu et s’opposer à Lui, rivalisant pour une position, pour de la nourriture et des vêtements, il n’y a pas de rédemption. L’objectif d’un échange clair sur la vérité est d’amener les gens à pratiquer la vérité et de changer leur tempérament ; ce n’est pas seulement pour les rendre heureux. Si tu comprends la vérité mais ne la pratiques pas, alors l’échange sur la vérité et sur la compréhension de la vérité n’aura aucun sens. Si tu comprends la vérité mais ne la pratiques pas, tu perdras ta chance de gagner la vérité et perdras toute chance d’être sauvé. Si tu pratiques la vérité que tu comprends, tu gagneras plus, une vérité plus profonde ; tu gagneras le salut de Dieu ; tu gagneras l’illumination, l’éclairage et la direction du Saint-Esprit. Nombreux sont ceux qui se plaignent que le Saint-Esprit ne les éclaire jamais, mais ils ne sont pas conscients qu’essentiellement ils ne mettent pas en pratique la vérité. Donc, leurs conditions n’atteindront jamais la normalité et ils ne comprendront jamais la volonté de Dieu.

2. Il te suffit de pratiquer la vérité et le chemin s’ouvrira devant toi

Certains disent que leurs problèmes ne se résoudront pas par la pratique de la vérité. D’autres croient que la vérité ne peut pas résoudre complètement le tempérament corrompu des hommes. Le fait est que les problèmes des hommes peuvent être tous résolus ; la clé est de savoir si les hommes peuvent agir en accord avec la vérité ou pas. Vos problèmes actuels ne sont pas le cancer ou des maladies incurables ; si vous pouvez mettre en pratique ou pas la vérité, tous ces problèmes-là peuvent être changés, selon que vous puissiez agir selon la vérité. Si vous marchez sur le bon chemin, vous réussiriez ; si vous marchez sur le mauvais chemin, ce sera terminé pour vous. Par exemple, certains gens travaillent sans réfléchir à ce qu’ils pourraient faire pour que ce soit bénéfique à leur travail ou si leur manière de faire est conforme à la volonté de Dieu ; ce qui fait qu’ils font beaucoup de choses qui sont détestées par Dieu. S’ils agissaient en tout selon la vérité, ne deviendraient-ils pas une personne selon le cœur de Dieu ? Il y a des personnes qui connaissent la vérité mais qui ne la mettent pas en pratique, croyant que la vérité est seulement cela, et rien de plus. Elles croient qu’elle n’a pas de solution pour leur propre volonté et leur corruption. N’est-ce pas que ce type de personne est ridicule ? Ne sont-ils pas absurdes ? S’imaginent-ils intelligents ? Si les gens agissent selon la vérité, leur tempérament corrompu sera transformé ; si les gens croient en Dieu et servent Dieu selon leur personnalité naturelle, aucun n’aura un tempérament transformé. Certains gens sont préoccupés par leurs propres soucis à la longueur de journée et n’examinent pas, ni ne pratiquent la vérité qui est à portée de main. Cette manière de faire est vraiment absurde ; de telles personnes sont des personnes qui souffrent de manière intrinsèque, ayant la bénédiction mais n’en réjouissant pas. Le chemin est là ; tout ce qu’il vous faut est de le mettre en pratique. Si vous êtes résolus à mettre la vérité en pratique, votre faiblesse et vos lacunes fatales peuvent être transformées, mais vous devez être prudents et faire attention, et souffrir d’autres difficultés. Croire en Dieu crée un cœur prudent. Pouvez-vous croire en Dieu correctement si vous adoptez une manière si superficielle ?

Certaines personnes ne s’arment que de quelques vérités pour des urgences ou renoncent à elles-mêmes pour aider les autres, mais ne résolvent pas leurs propres difficultés ; nous les appelons des « altruistes ». Elles voient les autres comme des marionnettes de la vérité et elles-mêmes comme des maîtres de la vérité, enseignant les autres à tenir fermement à la vérité et à ne pas être passifs, alors qu’elles-mêmes sont des spectateurs sur la touche. Quelle sorte de personnes sont-elles ? Armées de quelques paroles de vérité seulement pour faire la leçon aux autres, tout en ne faisant rien pour éviter de rencontrer leur propre destruction. Que c’est pathétique ! Si leurs paroles peuvent aider les autres, pourquoi ne peuvent-elles pas s’aider eux-mêmes ? Nous devrions les appeler des hypocrites sans réalité. Elles fournissent des paroles de vérité aux autres, leur incitant à les pratiquer, mais ne font aucun effort pour les pratiquer elles-mêmes. Ne sont-elles pas méprisables ? Il est clair qu’elles ne peuvent le faire elles-mêmes, et pourtant elles forcent d’autres à mettre les paroles de vérité en pratique. Que cette méthode est cruelle ! Elles ne se servent pas la réalité pour aider les autres ; elles ne donnent pas aux autres avec un cœur rempli d’amour maternel ; elles ne font que tromper les gens et corrompre des gens. Si cela continue — avec chaque personne transmettant les paroles de vérité à la suivante — est-ce que tous ne finiront pas par n’avoir qu’une compréhension textuelle de la vérité tout en étant incapable de la pratiquer ? Comment ces gens pourront-ils être transformés ? Ils ne reconnaissent pas leurs propres problèmes ; comment pourrait-il y avoir une voie pour eux ?

Il y a moyen de résoudre chaque problème ; pour chaque problème il y aura toujours une vérité pertinente à consulter pour trouver le chemin vers l’avant et qui te permet de changer. Même si la transformation ne se passe pas tout de suite, tu peux reconnaître ta situation. Si ces vérités ne pouvaient pas résoudre les problèmes des hommes, alors Dieu n’aurait-Il pas parlé en vain ? Ainsi, si tu es prêt à mettre en pratique la vérité, tu auras toujours un chemin à suivre.