Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Sélection de paroles de Dieu Tout-Puissant

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

V. L’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus est-elle vraiment l’œuvre de la conclusion de l’ère ?

1. Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

2. À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que tu croyais en Lui, Il te rachetait ; si tu croyais en Lui, tu n’étais plus un pécheur, tu avais été relevé de tes péchés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu chez ceux qui croyaient et cela devait être retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement acquis par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que tu croies, tu n’appartiendrais plus jamais au péché. En ce temps-là, Jésus faisait beaucoup de travail qui était incompréhensible pour Ses disciples et Il disait beaucoup de paroles que les gens ne comprenaient pas. En effet, Il n’expliquait pas Son travail et Ses paroles. […] Jésus n’est pas venu pour perfectionner et acquérir l’homme, mais pour accomplir une étape de travail : annoncer l’évangile du royaume des cieux et achever l’œuvre de la crucifixion. Et donc, une fois que Jésus fut crucifié, Son travail fut achevé. Mais au stade actuel – l’œuvre de la conquête –, davantage de paroles doivent être prononcées, plus de travail doit être fait et il doit y avoir de nombreux développements. De même, les mystères de l’œuvre de Jésus et de l’Éternel doivent être révélés, afin que tous les gens puissent avoir une compréhension et une clarté dans leur foi, car cela est l’œuvre des derniers jours, et les derniers jours sont la fin de l’œuvre de Dieu, le moment de la conclusion de cette œuvre.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

3. Lorsque Jésus accomplissait Son œuvre, les hommes Le connaissaient encore de manière vague et imprécise. Les hommes ont toujours cru qu’Il était le fils de David et ont proclamé qu’Il était un grand prophète, le Seigneur bienveillant qui rachetait les péchés des hommes. Certains, grâce à leur foi, ont été guéris simplement en touchant le bord de Son vêtement ; les aveugles ont retrouvé la vue et même les morts sont revenus à la vie. Cependant, les hommes ne pouvaient pas découvrir le tempérament satanique corrompu profondément enraciné en eux ni ne savaient comment le chasser. Les hommes ont reçu de nombreuses grâces comme la paix et le bonheur de la chair, la bénédiction de toute la famille à cause de la foi d’un seul, la guérison des maladies et ainsi de suite. Le reste relevait des bonnes actions des hommes et de leur apparence pieuse ; si les hommes pouvaient vivre sur ces fondations, alors ils étaient considérés comme de bons croyants. Seuls de tels croyants pouvaient entrer au ciel après la mort, ce qui signifie qu’ils étaient sauvés. Mais, durant leur vie, ces gens ne comprenaient pas du tout la voie de la vie. Ils ne faisaient que commettre des péchés pour ensuite les confesser, répétant constamment le cycle sans faire aucun progrès vers le changement de leur tempérament ; telle était la condition des hommes à l’ère de la Grâce. Les hommes ont-ils été complètement sauvés ? Non ! Par conséquent, après que cette étape est terminée, reste le travail de jugement et de châtiment. Cette étape purifie les hommes par la parole pour donner à l’homme un chemin à suivre. Cette étape ne serait pas fructueuse ou signifiante si elle continuait l’expulsion des démons, car la nature pécheresse des hommes ne serait pas extirpée et les hommes se limiteraient au pardon des péchés. Par le sacrifice d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament corrompu des hommes et les faire pratiquer en conformité avec la bonne voie. Cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse, car c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ; c’est une étape beaucoup plus complète de l’œuvre. Par conséquent, l’incarnation dans les derniers jours a achevé la signification de l’incarnation de Dieu et a terminé complètement le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

4. Pour l’homme, la crucifixion de Dieu a conclu le travail de l’incarnation de Dieu, a racheté toute l’humanité et Lui a permis de S’emparer de la clé de l’Hadès. Tous les gens pensent que le travail de Dieu est terminé. En réalité, pour Dieu, seule une petite partie de Son travail a été réalisée. Il a seulement racheté l’humanité ; Il n’a pas conquis l’humanité, encore moins a-t-Il changé la laideur de Satan dans l’homme. Voilà pourquoi Dieu dit : « Bien que Ma chair incarnée ait subi la douleur de la mort, tel n’était pas le seul but de Mon incarnation. Jésus est Mon Fils bien-aimé et a été cloué sur la croix pour Moi, mais Il n’a pas porté Mon travail à sa conclusion. Il n’en a fait qu’une partie. » Ainsi Dieu a commencé le deuxième cycle du plan de travail de l’incarnation. Le dessein ultime de Dieu est de perfectionner et d’acquérir tous ceux qui sont sauvés des mains de Satan […].

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (6) », dans La Parole apparaît dans la chair

5. L’œuvre des derniers jours est de prononcer des paroles. Les paroles peuvent effectuer de grands changements dans l’homme. Les changements effectués maintenant dans ces gens quand ils reçoivent ces paroles sont beaucoup plus grands que ceux des gens à l’ère de la Grâce quand ils voyaient les signes et les prodiges, car, à l’ère de la Grâce, les démons étaient chassés des hommes par l’imposition des mains et la prière, mais les tempéraments corrompus des hommes demeuraient toujours. Les hommes étaient guéris de leurs maladies et leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas encore fait. Les hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas extirpée et demeurait toujours en lui. Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifie pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

6. Tu comprendras à la fois l’œuvre accomplie par Jésus et l’œuvre de Dieu aujourd’hui ; tu comprendras et verras toute la vérité, la vie, et le chemin. Dans l’étape de travail réalisée par Jésus, pourquoi Jésus est-Il parti sans conclure l’œuvre de Dieu ? Parce que l’étape de l’œuvre de Jésus n’était pas le travail de la conclusion. Quand il fut cloué sur la croix, Ses paroles prirent fin également ; après Sa crucifixion, Son œuvre fut complètement terminée. L’étape actuelle est différente : Son travail sera terminé seulement après que les paroles auront été prononcées jusqu’à la fin et que toute l’œuvre de Dieu aura été conclue. Au cours de l’étape du travail de Jésus, beaucoup de mots sont restés inexprimés ou ne furent pas entièrement articulés. Tout de même, Jésus ne Se souciait pas de ce qu’Il faisait ou ne disait pas, car Son ministère n’était pas un ministère de paroles, et donc, après qu’Il fut cloué sur la croix, il partit. Cette étape de travail était principalement pour la crucifixion. Elle n’est pas comme l’étape d’aujourd’hui. L’étape de travail aujourd’hui est principalement en vue de l’achèvement, de la clarification et de la conclusion de tout le travail. Si les paroles ne sont pas toutes prononcées, il n’y aura aucun moyen de conclure ce travail, car dans cette étape de travail tout le travail est achevé et accompli en utilisant des paroles. En ce temps-là, Jésus a fait beaucoup de travail qui était incompréhensible pour l’homme. Il est parti tranquillement, et aujourd’hui il y a encore beaucoup de gens qui ne comprennent pas Ses paroles, des gens qui ont une compréhension erronée, mais qui croient toujours qu’elle est bonne, qui ne savent pas qu’ils sont dans l’erreur. En fin de compte, cette étape actuelle mènera l’œuvre de Dieu à sa fin complète et à sa conclusion. Tous comprendront et connaîtront le plan de gestion de Dieu. Les conceptions de l’homme, ses intentions, sa compréhension erronée, ses conceptions du travail de l’Éternel et de Jésus, son point de vue sur les gentils et ses autres déviations et erreurs seront corrigées. Et l’homme comprendra tous les bons chemins de la vie, tout le travail accompli par Dieu et toute la vérité. Quand cela se produira, cette étape de travail prendra fin. Le travail de l’Éternel fut la création du monde, ce fut le commencement ; cette étape de travail est la fin du travail, c’est la conclusion. Au commencement, l’œuvre de Dieu a été réalisée parmi les élus d’Israël, et ce fut l’aurore d’une nouvelle époque dans le plus saint de tous les lieux. La dernière étape de travail est réalisée dans le plus impur de tous les pays, pour juger le monde et mener l’ère à sa fin. Dans la première étape, l’œuvre de Dieu a été faite dans le plus brillant de tous les lieux, et la dernière étape est réalisée dans le plus sombre de tous les lieux ; cette obscurité sera chassée, la lumière jaillira et tous les gens seront conquis. Lorsque les gens de ce plus impur et plus sombre de tous les lieux auront été conquis et que l’ensemble de la population aura reconnu qu’il y a un Dieu, qui est le vrai Dieu, et que chaque personne sera absolument convaincue, alors, commencera le travail de la conquête dans l’univers entier. Cette étape de travail est symbolique : une fois que le travail de cette ère sera terminé, le travail de six mille ans de gestion arrivera à sa fin.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

7. L’essence de l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu est de purifier l’humanité en vue du jour du repos final. Autrement, l’ensemble de l’humanité ne pourra pas suivre son propre genre ou entrer dans le repos. Cette œuvre est la seule voie de l’humanité pour entrer dans le repos. Seule l’œuvre de purification de Dieu purifiera l’humanité de son iniquité, et seulement Son œuvre de châtiment et de jugement mettra en lumière ces désobéissances dans l’humanité, séparant ainsi ceux qui peuvent être sauvés de ceux qui ne le peuvent pas, et ceux qui resteront de ceux qui ne resteront pas. Lorsque Son œuvre sera achevée, ces gens qui restent seront purifiés et jouiront d’une deuxième vie humaine plus merveilleuse sur la terre en entrant dans un domaine supérieur d’humanité ; en d’autres termes, ils entreront dans le jour du repos de l’humanité et vivront ensemble avec Dieu. Après que ceux qui ne peuvent pas rester auront subi le châtiment et le jugement, leur forme originelle sera entièrement révélée ; après cela ils seront tous détruits et, comme Satan, n’auront plus la permission de survivre sur la terre. L’humanité de l’avenir n’inclura plus ce type de gens ; ces gens ne sont pas dignes d’entrer dans la terre du repos ultime ni ne sont dignes d’entrer dans le jour du repos que Dieu et l’homme partageront, car ils sont les cibles de la punition et sont les méchants ; ils ne sont pas des hommes justes. […] Son œuvre ultime de punir le mal et de récompenser le bien est entièrement faite pour purifier complètement l’humanité tout entière, afin qu’Il puisse amener une humanité toute sainte dans le repos éternel. Cette étape de Son œuvre est Son œuvre la plus cruciale. C’est la dernière étape de l’ensemble de Son œuvre de gestion.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

8. Les six mille ans d’œuvre de gestion de Dieu sont divisés en trois étapes : l’ère de la Loi, l’ère de la Grâce et l’ère du Règne. Ces trois étapes de travail visent toutes le salut de l’humanité, ce qui veut dire qu’elles contribuent toutes au salut d’une humanité qui a été sérieusement corrompue par Satan. Dans le même temps, cependant, elles ont eu lieu aussi pour que Dieu puisse mener le combat contre Satan. Ainsi, tout comme l’œuvre du salut est divisée en trois étapes, le combat contre Satan est également divisé en trois étapes, et ces deux aspects de l’œuvre de Dieu sont réalisés simultanément. Le combat contre Satan vise en fait le salut de l’humanité, et parce que le travail pour le salut de l’humanité n’est pas quelque chose qui peut être accompli avec succès en une seule étape, le combat contre Satan est également divisé en phases et périodes, et la guerre est menée contre Satan par rapport aux besoins de l’homme et l’ampleur de la corruption de Satan en lui. […] Dans l’œuvre de salut de l’homme, trois étapes ont été réalisées, ce qui veut dire que le combat contre Satan a été divisé en trois étapes avant la défaite totale de Satan. Pourtant, la vérité intérieure de toute l’œuvre du combat contre Satan, c’est que ses objectifs sont atteints en donnant la grâce à l’homme et en devenant l’offrande expiatoire de l’homme, en pardonnant les péchés de l’homme, en conquérant l’homme et en perfectionnant l’homme. En fait, le combat contre Satan n’est pas la prise d’armes contre Satan, mais le salut de l’homme, la transformation de la vie de l’homme et le changement du tempérament de l’homme afin qu’il puisse rendre témoignage à Dieu. C’est de cette façon que Satan est vaincu. Satan est vaincu en changeant le tempérament corrompu de l’homme. Quand Satan est vaincu, c’est-à-dire, quand l’homme est complètement sauvé, alors le Satan humilié sera complètement anéanti, et de cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Et ainsi, l’essence du salut de l’homme est le combat contre Satan, et la guerre contre Satan est principalement reflétée dans le salut de l’homme. L’étape des derniers jours, dans laquelle l’homme doit être conquis, est la dernière étape dans le combat contre Satan et aussi l’œuvre consistant à sauver complètement l’homme du domaine de Satan. Le sens profond de la conquête de l’homme est le retour de l’incarnation de Satan, l’homme qui a été corrompu par Satan, au Créateur suite à sa conquête, à travers laquelle il abandonnera Satan et reviendra complètement à Dieu. De cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Et ainsi, l’œuvre de conquête est la dernière œuvre dans le combat contre Satan, et la dernière étape dans la gestion de Dieu consistant à vaincre Satan. Sans cette œuvre, le salut total de l’homme serait finalement impossible, la défaite totale de Satan serait également impossible et l’humanité ne serait jamais à même d’accéder à la merveilleuse destination, ou de se libérer de l’influence de Satan. Par conséquent, l’œuvre du salut de l’homme ne peut pas être achevée avant que le combat contre Satan ne soit achevé, car l’essentiel de l’œuvre de gestion de Dieu vise le salut de l’humanité.

Extrait de « Restaurer la vie correcte de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : IV. Sur la vérité du salut à l’ère de la Grâce et du salut à l’ère du Règne

Suivant : VI. La relation entre l’œuvre de l’ère de la Grâce et celle de l’ère du Règne

Contenu connexe