31. Vous avez dit que le Seigneur Jésus est déjà venu, mais nous ne le croyons pas. Nous avons eu foi au Seigneur depuis de nombreuses années et avons toujours sans relâche travaillé dur pour Lui. Quand le Seigneur viendra, Il devrait d’abord nous le révéler. Puisque le Seigneur ne nous l’a pas révélé, cela nous montre simplement qu’Il n’est pas revenu. Qu’est-ce qui ne va pas avec cette croyance ?

Versets bibliques pour référence :

« Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! » (Jean 20:29).

« Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. […] C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Matthieu 24:42-44).

« Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi » (Apocalypse 3:3).

« Au milieu de la nuit, on cria : Voici l'époux, allez à sa rencontre ! » (Matthieu 25:6).

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3:20).

« Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent » (Jean 10:27).

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises » (Apocalypse 2:7).

Paroles de Dieu concernées :

L’œuvre de Dieu continue à progresser, et, bien que le but de Son œuvre reste immuable, les moyens qu’Il utilise pour travailler changent constamment, et donc changent également ceux qui suivent Dieu. Plus Dieu travaille, mieux l’homme en vient à connaitre Dieu et le tempérament de l’homme change conformément à Son œuvre. Cependant, parce que le travail de Dieu change constamment, ceux qui ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit et ces hommes absurdes qui ne connaissent pas la vérité deviennent les adversaires de Dieu. L’œuvre de Dieu n’est jamais conforme aux conceptions de l’homme, car Son travail est toujours nouveau, jamais vieux. Il ne répète jamais le travail du passé, mais fonce plutôt, accomplissant un travail inédit. Comme Dieu ne répète pas Son travail et l’homme juge toujours l’œuvre de Dieu aujourd’hui sur la base de Son travail du passé, il est extrêmement difficile pour Dieu de mener à bien chaque étape de travail de la nouvelle ère. L’homme présente beaucoup trop d’obstacles ! La pensée de l’homme est trop rigide ! Aucun homme ne connaît le travail de Dieu, mais ils définissent tous ce travail. Éloigné de Dieu, l’homme perd la vie, la vérité et les bénédictions de Dieu, pourtant, l’homme n’accepte pas non plus la vie, la vérité, encore moins les plus grandes bénédictions que Dieu accorde à l’humanité. Tous les hommes veulent mieux connaitre Dieu, mais sont incapables de tolérer tout changement dans le travail de Dieu. Ceux qui n’acceptent pas le nouveau travail de Dieu croient que le travail de Dieu est immuable et que le travail de Dieu reste éternellement au point mort. Selon leur croyance, il suffit d’observer la loi pour obtenir le salut éternel de Dieu, et, aussi longtemps qu’ils se repentent et confessent leurs péchés, la volonté de Dieu sera toujours satisfaite. Ils sont d’avis que Dieu ne peut être que le Dieu de la loi et le Dieu qui a été cloué sur la croix pour l’homme ; ils pensent également que Dieu ne devrait pas et ne peut pas dépasser la Bible. Ce sont précisément ces opinions qui les ont enchaînés fermement à la loi du passé et les ont entravés par des règlements rigides. Plus de gens encore croient que le nouveau travail de Dieu, quel que soit ce travail, doit être corroboré par des prophéties, et que dans chaque étape de ce travail, tous ceux qui Le suivent avec un cœur sincère doivent également recevoir des révélations, autrement le travail ne peut pas être de Dieu. Ce n’est déjà pas une tâche facile pour l’homme de connaitre Dieu. Considérant en plus le cœur absurde de l’homme et sa nature rebelle, suffisante et prétentieuse, il est d’autant plus difficile à l’homme d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu. L’homme n’étudie pas la nouvelle œuvre de Dieu avec attention ni ne l’accepte avec humilité ; au contraire, l’homme adopte une attitude de mépris, en attendant les révélations et les conseils de Dieu. N’est-ce pas le comportement de l’homme qui se rebelle et s’oppose à Dieu ? Comment de tels hommes peuvent-ils gagner l’approbation de Dieu ?

Extrait de « Comment l’homme qui a délimité Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Le plus grand livre de la prophétie d’Ésaïe dans l’Ancien Testament n’a jamais indiqué qu’un enfant nommé Jésus naîtrait à l’ère du Nouveau Testament, il a simplement dit qu’un enfant mâle naîtrait et qu’Il serait appelé Emmanuel. Pourquoi n’a-t-il pas précisé le nom de Jésus ? Ce nom n’apparaît nulle part dans l’Ancien Testament. Pourquoi alors crois-tu encore en Jésus ? Certes, tu n’as pas vu Jésus de tes propres yeux avant de croire en Lui ? Ou as-tu commencé à croire après avoir reçu une révélation ? Dieu t’accorderait-Il vraiment une telle grâce, et une si grande bénédiction ? Quel a été le fondement de ta foi en Jésus ? Pourquoi alors ne crois-tu pas que Dieu est devenu chair aujourd’hui ? Pourquoi dis-tu que le fait que Dieu ne s’est pas révélé à toi prouve qu’Il n’est pas devenu chair ? Dieu doit-Il informer l’homme avant de commencer Son travail ? Doit-Il recevoir l’approbation de l’homme ? Ésaïe a seulement annoncé qu’un nourrisson de sexe masculin naîtrait dans une mangeoire, mais n’a jamais prophétisé que Marie donnerait naissance à Jésus. Pourquoi alors crois-tu en Jésus qui est né de Marie ? Certes, ta foi n’est pas incertaine et confuse ! […]

Tous les Juifs du temps lisaient l’Ancien Testament et connaissaient la prophétie d’Ésaïe au sujet d’un enfant mâle qui naîtrait dans une mangeoire. Pourquoi alors, sachant cela, ont-ils quand même persécuté Jésus ? N’est-ce pas à cause de leur nature rebelle et de leur ignorance de l’œuvre du Saint-Esprit ? En ce temps-là, les pharisiens croyaient que le travail de Jésus était différent de ce qu’ils savaient de l’enfant mâle annoncé par la prophétie ; l’homme d’aujourd’hui rejette Dieu parce que le travail de Dieu incarné n’est pas conforme à la Bible. L’essence de leur rébellion contre Dieu n’est-elle pas une seule et même chose ? Te serait-il possible d’accepter sans question tout le travail du Saint-Esprit ? Si c’est l’œuvre du Saint-Esprit, alors c’est le bon « courant ». Tu devrais l’accepter sans la moindre appréhension au lieu de trier et choisir ce qu’il faut accepter. Si tu reçois une connaissance de Dieu et te méfies de Lui, ne démontres-tu pas une attitude vraiment déplacée ? Ce que tu dois faire, c’est accepter tout travail tant qu’il est celui du Saint-Esprit, sans le besoin d’une corroboration de la Bible, car tu crois en Dieu pour suivre Dieu, non pour mener une enquête à Son sujet. Tu ne devrais pas chercher une preuve supplémentaire à Mon sujet pour montrer que Je suis ton Dieu. Au contraire, tu devrais discerner si Je te suis d’un bienfait quelconque. Cela est la clé.

Extrait de « Comment l’homme qui a délimité Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Puisque l’homme croit en Dieu, il doit suivre de près les pas de Dieu, étape par étape ; il devrait « suivre l’Agneau partout où Il va ». Seuls ces gens cherchent le vrai chemin, seuls ces gens connaissent le travail du Saint-Esprit. Les gens qui suivent servilement les lettres et les doctrines sont ceux qui ont été éliminés par le travail du Saint-Esprit. Dans chaque période de temps, Dieu commencera un nouveau travail, et dans chaque période, un nouveau départ sera offert à l’homme. Si l’homme ne s’en tient qu’aux vérités que « l’Éternel est Dieu » et que « Jésus est Christ », qui sont des vérités qui s’appliquent uniquement à une seule ère, alors l’homme ne suivra jamais le travail du Saint-Esprit et sera toujours incapable de bénéficier du travail du Saint-Esprit. Peu importe la manière dont Dieu travaille, l’homme suit sans le moindre doute, et il suit de près. De cette façon, comment l’homme pourrait-il être éliminé par le Saint-Esprit ? Peu importe ce que Dieu fait, tant que l’homme est certain que c’est le travail du Saint-Esprit et qu’il coopère avec le travail du Saint-Esprit, sans appréhension, et tente de répondre aux exigences de Dieu, alors comment pourrait-il être puni ? L’œuvre de Dieu n’a jamais cessé, Ses pas n’ont jamais hésité, et avant la fin de Son travail de gestion, Il a toujours été occupé, et n’a jamais cessé. Mais l’homme est différent : n’ayant obtenu qu’un minimum du travail du Saint-Esprit, il le traite comme s’il ne changera jamais ; ayant acquis un peu de connaissance, il ne s’avance pas pour suivre les pas du nouveau travail de Dieu ; n’ayant vu qu’un peu de l’œuvre de Dieu, il décide immédiatement que Dieu est une figure spécifique en bois, et croit que Dieu gardera toujours cette forme qu’il a sous les yeux, qu’il en était ainsi dans le passé et en sera toujours ainsi à l’avenir ; n’ayant acquis qu’une connaissance superficielle, l’homme est si fier qu’il s’oublie lui-même et commence à parler sans modération du tempérament et de l’être de Dieu, tempérament et être qui n’existent pas ; et étant devenu certain au sujet d’une étape du travail du Saint-Esprit, peu importe le genre de personne qui proclame la nouvelle œuvre de Dieu, l’homme ne l’accepte pas. Ces gens ne peuvent pas accepter la nouvelle œuvre du Saint-Esprit ; ils sont trop conservateurs et incapables d’accepter de nouvelles choses. Ces gens sont ceux qui croient en Dieu, mais rejettent aussi Dieu. L’homme croit que les Israélites ont eu tort de « croire seulement en l’Éternel et de ne pas croire en Jésus », pourtant la majorité des gens adoptent un rôle dans lequel ils « croient seulement en l’Éternel et rejettent Jésus » et « désirent le retour du Messie, mais s’opposent au Messie appelé Jésus ». Pas étonnant donc que les gens relèvent encore du domaine de Satan après avoir accepté une étape de l’œuvre du Saint-Esprit et ne reçoivent pas encore les bénédictions de Dieu. N’est-ce pas le résultat de la rébellion de l’homme ? Des chrétiens à travers le monde qui n’ont pas suivi le nouveau travail d’aujourd’hui sont tous convaincus qu’ils font partie des chanceux, que Dieu accomplira chacun de leurs souhaits. Pourtant, ils ne peuvent pas dire avec certitude pourquoi Dieu les amènera jusqu’au troisième ciel, ni ne sont-ils certains de la façon dont Jésus, monté sur un nuage blanc, les enlèvera, encore moins peuvent-ils dire avec une certitude absolue que Jésus viendra vraiment sur un nuage blanc le jour où ils l’imaginent. Ils sont tous anxieux et perdus ; ils ne savent même pas eux-mêmes si Dieu les prendra toutes, les petites poignées variées de personnes qui viennent de toutes les dénominations. Le travail que Dieu fait maintenant, l’ère actuelle, la volonté de Dieu, tout cela reste étranger à leur compréhension et ils ne peuvent rien faire de plus que de compter les jours sur leurs doigts. Seuls ceux qui suivent les pas de l’Agneau jusqu’à la fin peuvent obtenir la bénédiction finale, alors que ces « gens futés », qui sont incapables de suivre jusqu’à la toute fin et qui croient tout de même qu’ils ont tout gagné, sont incapables de voir la manifestation de Dieu. Ils croient tous qu’ils sont les gens les plus intelligents sur la terre, et ils abrègent le développement continu du travail de Dieu sans aucune raison, et semblent croire avec une certitude absolue que Dieu les prendra au ciel, eux qui « ont la plus grande loyauté à Dieu, suivent Dieu, et respectent les paroles de Dieu ». Même s’ils ont la « plus grande loyauté » envers les paroles prononcées par Dieu, leurs paroles et leurs actions sont quand même dégoûtantes, car ils s’opposent à l’œuvre du Saint-Esprit et se livrent à la tromperie et au mal. Ceux qui ne suivent pas jusqu’à la toute fin, qui ne suivent pas le travail du Saint-Esprit et s’accrochent seulement au vieux travail, non seulement n’ont pas atteint la fidélité à Dieu, mais au contraire, sont devenus ceux qui s’opposent à Dieu, ceux qui sont rejetés par la nouvelle ère et qui seront punis. Y a-t-il plus pitoyable ?

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Le Seigneur Jésus a dit à Thomas :  « Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru  ! » Ces paroles signifient qu’il avait déjà été condamné par le Seigneur Jésus. Le problème n’est pas d’être béni ou non. Le problème est que tu ne recevras rien si tu ne crois pas : ce n’est qu’en croyant que tu recevras. Es-tu capable de croire en quelque chose seulement si Dieu t’apparaît en personne, te permet de Le voir et te convainc ? En tant qu’être humain, qu’est-ce qui te permet de demander à Dieu de t’apparaître en personne ? Qui es-tu pour que Dieu S’adresse personnellement à un humain corrompu comme toi ? Par ailleurs, à quel titre aurais-tu besoin que Dieu t’explique tout clairement avant que tu aies la foi ? Si tu es rationnel, alors tu croiras après avoir simplement lu ces paroles que Dieu a prononcées. Si tu as vraiment la foi, alors peu importe ce que Dieu fait ou ce qu’Il dit. En voyant que ces paroles sont la vérité, tu seras convaincu à cent pour cent que c’est Dieu qui l’a dit ou qui l’a fait, et tu seras déjà préparé à Le suivre jusqu’au bout. Tu n’as pas à en douter.

Extrait de « Seule la connaissance de vos opinions erronées vous apportera la connaissance de vous-même  », dans Récits des entretiens de Christ

Parce que nous cherchons à suivre les pas de Dieu, il nous appartient de chercher la volonté de Dieu, Ses paroles et Ses déclarations – car partout où des paroles nouvelles sont prononcées par Dieu, Sa voix se fait entendre, et là où se trouvent les pas de Dieu, il y a Ses actes. Là où il y a expression de Dieu, il y a apparition de Dieu, et là où Dieu apparaît, la vérité, le chemin et la vie existent. En cherchant les pas de Dieu, vous avez ignoré les paroles disant que « Dieu est la vérité, le chemin et la vie ». C’est ainsi que nombreux sont ceux qui, même quand ils reçoivent la vérité, ne croient pas qu’ils ont trouvé les pas de Dieu et reconnaissent encore moins Son apparition. Quelle grave erreur ! L’apparition de Dieu ne peut correspondre aux conceptions de l’homme, et encore moins peut-elle advenir à sa demande. Dieu fait Ses propres choix et établit Ses propres plans quand Il accomplit Son œuvre ; de plus, Il a Ses propres objectifs et Ses propres méthodes. Quelle que soit l’œuvre à accomplir, point n’est besoin pour Lui de discuter de son œuvre avec l’homme ou de lui demander son avis, encore moins d’informer tout le monde de Son œuvre. Tel est le tempérament de Dieu, qui, en outre, devrait être reconnu de tous. Si vous désirez être le témoin de l’apparition de Dieu et suivre Ses pas, vous devez d’abord vous éloigner de vos propres conceptions. Vous ne devez pas exiger de Dieu qu’Il fasse ceci ou cela, et encore moins dois-tu Le confiner dans tes propres limites et conceptions. Au lieu de cela, on devrait se demander comment chercher les pas de Dieu, comment accepter Son apparition et comment se soumettre à l’œuvre nouvelle de Dieu ; voilà ce que l’homme devrait faire. Puisque l’homme n’est pas et ne possède pas la vérité, il devrait chercher, accepter et obéir.

Extrait de « L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole apparaît dans la chair

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises ». Avez-vous écouté maintenant les paroles du Saint-Esprit ? Les paroles de Dieu sont descendues sur vous. Les entendez-vous ? Dieu fait le travail de la parole dans les derniers jours, et ces paroles sont celles du Saint-Esprit, car Dieu est le Saint-Esprit et peut aussi devenir chair ; par conséquent, les paroles du Saint-Esprit, telles que prononcées dans le passé, sont les paroles de Dieu incarné aujourd’hui. Beaucoup de gens absurdes croient que les paroles du Saint-Esprit devraient descendre des cieux aux oreilles de l’homme. Quiconque pense de cette façon ne connaît pas l’œuvre de Dieu. En vérité, les paroles du Saint-Esprit sont celles prononcées par Dieu devenu chair. Le Saint-Esprit ne peut pas parler directement à l’homme et l’Éternel ne parlait pas directement au peuple, même à l’ère de la Loi. Ne serait-il pas beaucoup moins probable qu’Il le fasse dans l’ère d’aujourd’hui ? Pour que Dieu prononce des paroles pour faire le travail, Il doit devenir chair, sinon Son travail ne peut pas atteindre Son but. Ceux qui nient Dieu devenu chair sont ceux qui ne connaissent pas l’Esprit ou les principes de travail de Dieu. Ceux qui croient que c’est maintenant l’ère du Saint-Esprit et pourtant n’acceptent pas Son nouveau travail sont ceux dont la foi est vague. Des hommes de ce genre ne seront jamais l’objet du travail du Saint-Esprit. Ceux qui veulent seulement que le Saint-Esprit parle et réalise Son travail directement, et n’acceptent pas les paroles ou le travail de Dieu incarné, ne seront jamais capables d’entrer dans la nouvelle ère ou de recevoir le salut total de Dieu !

Extrait de « Comment l’homme qui a délimité Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 30 Quand Jésus a accompli Son œuvre, Il a guéri les malades, chassé les démons et fait des signes et des miracles. Pourquoi Dieu Tout-Puissant ne fait-Il pas des signes et des prodiges dans Son œuvre ?

Suivant: 32 Dans le passé, j’ai tellement résisté et condamné l’œuvre de Dieu Tout-Puissant et j’ai dit des choses blasphématoires ; Dieu me sauvera-t-Il quand même ?

Les prophéties sur le retour du Seigneur ont été accomplies. Mais pourquoi ne L’avons-nous pas vu descendre sur une nuée ?
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre