Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Contenu

68 Pourquoi le retour du Seigneur implique-t-il qu’Il devienne chair comme le Fils de l’homme pour Se révéler à l’humanité ?

La réponse issue de la parole de Dieu :

Dieu est devenu chair parce que l’objet de Son travail n’est pas l’esprit de Satan ou tout autre être incorporel, mais l’homme qui est chair et a été corrompu par Satan. C’est précisément parce que la chair de l’homme a été corrompue que Dieu a fait de l’homme charnel l’objet de Son travail ; en outre, parce que l’homme est corrompu, Dieu a fait de l’homme le seul objet de Son travail à toutes les étapes de Son travail de salut. L’homme est un être mortel, de chair et de sang, et Dieu est Le Seul qui puisse sauver l’homme. Ainsi, Dieu doit devenir chair et posséder les mêmes attributs que l’homme pour faire Son travail, afin que Son travail soit réussi. Dieu doit devenir chair pour faire Son travail précisément parce que l’homme est chair et incapable de vaincre le péché ou de se dépouiller de la chair…

Tous ceux qui vivent dans la chair doivent avoir des objectifs à poursuivre pour changer leur tempérament et être témoins des actes réels de Dieu et de Son vrai visage pour connaître Dieu. Seule la chair de Dieu incarné peut réaliser ces deux facteurs et la chaire normale et réelle les mener à bien. Voilà pourquoi l’incarnation est nécessaire et pourquoi toute l’humanité corrompue en a besoin. […] Des trois étapes de l’œuvre de Dieu, une seule étape a été réalisée directement par l’Esprit, et les deux autres étapes sont réalisées par le Dieu incarné, et non directement par l’Esprit. Le travail de la loi fait par l’Esprit n’a pas inclus le changement du tempérament corrompu de l’homme ; il n’a pas non plus été lié à la connaissance que l’homme a de Dieu. Le travail de la chair de Dieu à l’ère de la Grâce et l’ère du Règne, cependant, implique le tempérament corrompu de l’homme et sa connaissance de Dieu, et constitue une partie importante et cruciale de l’œuvre du salut. Par conséquent, l’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné et de l’œuvre directe du Dieu incarné. L’humanité a besoin que le Dieu incarné le guide, le soutienne, l’arrose, le nourrisse, le juge et le châtie, et il a besoin davantage de grâce et d’une plus grande rédemption du Dieu incarné. Seul Dieu dans la chair peut être le confident de l’homme, le pasteur de l’homme, l’aide actuelle de l’homme, et tout cela démontre la nécessité de l’incarnation aujourd’hui et dans le passé.

Extrait de « L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair », La Parole apparaît dans la chair

Il devient chair parce que la chair peut également posséder l’autorité, et Il est capable de réaliser le travail parmi les hommes d’une manière pratique, ce qui est visible et tangible pour l’homme. Un tel travail est beaucoup plus réaliste que tout travail directement effectué par l’Esprit de Dieu qui possède toute autorité, et ses résultats sont visibles en plus. La raison en est que Sa chair incarnée peut parler et travailler de façon pratique ; la forme extérieure de Sa chair n’a pas d’autorité et l’homme peut s’en approcher. Sa substance a de l’autorité, mais personne ne voit Son autorité. Quand Il parle et quand Il travaille, l’homme est incapable de détecter l’existence de Son autorité ; cela est encore plus favorable à Son travail réel. Et tout ce travail peut obtenir des résultats. Même si personne ne se rend pas compte qu’Il détient l’autorité ou ne voit pas qu’Il ne peut pas être offensé, ou ne voit pas Sa colère, Il obtient de Ses paroles les résultats qu’Il escomptait par Son autorité et Sa colère voilées et par Sa parole publique. En d’autres termes l’homme est tout à fait convaincu par Son ton de voix, la sévérité de Son discours et toute la sagesse de Ses paroles. De cette façon, l’homme se soumet à la parole de Dieu incarné, qui apparemment n’a pas d’autorité, et ainsi Son but de sauver l’homme est atteint. Ceci est une autre signification de Son incarnation : parler de façon plus réaliste et permettre à la réalité de Ses mots d’avoir un effet sur les hommes afin qu’ils témoignent de la puissance de la parole de Dieu. Donc, ce travail, s’il n’était pas fait par l’incarnation, n’atteindrait aucun résultat et ne pourrait pas sauver les pécheurs pleinement. Si Dieu ne devient pas chair, Il demeure l’Esprit à la fois invisible et intangible pour l’homme. L’homme est une créature charnelle, et l’homme et Dieu appartiennent à deux mondes différents et ont une nature différente. L’Esprit de Dieu est incompatible avec l’homme de chair, et aucune relation ne peut être établie entre eux ; de plus, l’homme ne peut pas devenir un esprit. Ainsi, l’Esprit de Dieu doit devenir l’une des créatures et faire Son œuvre originale. Dieu peut aussi bien monter au plus haut lieu que s’humilier lui-même en devenant un homme de la création, en faisant le travail et en vivant parmi les hommes, mais l’homme ne peut pas monter au plus haut lieu et devenir un esprit, et encore moins peut-il descendre au lieu le plus bas. Par conséquent, Dieu doit devenir chair pour réaliser Son travail. Tout comme pour la première incarnation, seule la chair de Dieu incarné pouvait racheter l’homme par Sa crucifixion, alors qu’il n’était pas possible que l’Esprit de Dieu soit crucifié comme un sacrifice d’expiation pour l’homme. Dieu pouvait directement devenir chair pour servir de sacrifice d’expiation pour les hommes, mais les hommes ne pouvaient pas monter directement au ciel pour recevoir le sacrifice d’expiation que Dieu avait préparé pour eux. Ainsi, Dieu doit voyager aller-retour entre le ciel et la terre, plutôt que de laisser l’homme monter au ciel pour recevoir ce salut, car l’homme était tombé et ne pouvait pas monter au ciel, encore moins obtenir le sacrifice d’expiation. Par conséquent, il était nécessaire que Jésus vienne chez les hommes et fasse personnellement le travail qui ne pouvait tout simplement pas être accompli par l’homme. Chaque fois que Dieu est devenu chair, c’était absolument nécessaire. Si l’une des étapes avait pu être réalisée directement par l’Esprit de Dieu, Il n’aurait pas supporté les indignités d’être incarné.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », La Parole apparaît dans la chair

La meilleure chose à propos de Son travail dans la chair est qu’Il peut confier à ceux qui Le suivent des mots précis et des exhortations précises, ainsi que Sa volonté exacte pour l’humanité, de sorte qu’ensuite, Ses disciples puissent plus précisément et plus concrètement transmettre Son œuvre dans la chair et Sa volonté pour l’humanité tout entière à ceux qui acceptent Sa voie. Seul le travail de Dieu dans la chair parmi l’homme réalise vraiment la présence de Dieu à l’homme dans son être et sa vie. Seul ce travail répond au désir de l’homme de voir le visage de Dieu, d’être témoin de l’œuvre de Dieu et d’entendre la parole personnelle de Dieu. Le Dieu incarné met un terme à l’ère où seul le dos de l’Éternel était visible pour l’humanité et termine aussi l’ère de la croyance de l’humanité en un Dieu vague. En particulier, le travail de la dernière incarnation de Dieu amène toute l’humanité dans une ère qui est plus réaliste, plus pratique et plus agréable. Non seulement Il termine l’ère de la Loi et de la doctrine, mais plus important encore, Il expose à l’humanité un Dieu qui est réel et normal, qui est juste et saint, qui révèle l’œuvre du plan de gestion et qui démontre les mystères et la destination de l’humanité, qui a créé l’humanité, qui met fin à l’œuvre de gestion et qui est resté caché pendant des milliers d’années. Il mène l’ère de ce qui est vague à sa fin complète, Il termine l’ère durant laquelle toute l’humanité voulait voir la face de Dieu, mais ne le pouvait pas, Il met fin à l’ère où l’humanité entière servait Satan, et conduit l’ensemble de l’humanité jusqu’au bout, dans une nouvelle ère. Tout ceci est le résultat de l’œuvre de Dieu dans la chair, et non l’œuvre de l’Esprit de Dieu. Quand Dieu travaille dans Sa chair, ceux qui Le suivent ne cherchent plus à tâtons ces choses vagues et ambiguës et cessent de deviner la volonté du Dieu vague. Quand Dieu répandra Son travail dans la chair, ceux qui Le suivent transmettront à toutes les dénominations et toutes les sectes le travail qu’Il a fait dans la chair, et ils communiqueront tous Ses mots aux oreilles de l’humanité tout entière. Tout ce qui est entendu par ceux qui reçoivent Son Évangile sera les faits de Son travail, sera des choses que l’homme aura vues et entendues personnellement, et sera des faits et non des ouï-dire. Ces faits sont la preuve avec laquelle Il répand le travail et sont également les outils qu’Il utilise dans la diffusion du travail. Sans l’existence de faits, Son évangile ne se répandrait pas dans toutes les nations et dans tous les lieux. Sans faits, mais seulement avec les imaginations de l’homme, Il ne pourrait jamais conquérir l’univers entier. L’Esprit est impalpable par l’homme et invisible à l’homme, et le travail de l’Esprit ne peut pas laisser de preuves ou des faits de l’œuvre de Dieu pour l’homme. L’homme ne verra jamais le vrai visage de Dieu et croira en un Dieu vague qui n’existe pas. L’homme ne verra jamais le visage de Dieu et n’entendra jamais non plus des paroles prononcées par Dieu personnellement. Les imaginations de l’homme sont vides, après tout, et ne peuvent pas remplacer le vrai visage de Dieu ; le tempérament inhérent de Dieu et le travail de Dieu Lui-même ne peuvent pas être imités par l’homme. Le Dieu invisible dans le ciel et Son œuvre ne peuvent être amenés sur la terre que par le Dieu incarné qui fait personnellement Son travail parmi les hommes. Ceci est le meilleur moyen pour Dieu d’apparaître à l’homme par lequel l’homme voit Dieu et en vient à connaître le vrai visage de Dieu, et cela ne peut pas être réalisé par un Dieu non incarné.

Extrait de « L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair », La Parole apparaît dans la chair