Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Contenu

72 Pourquoi Dieu S’est-Il incarné dans une femme dans les derniers jours ? Qu’est-ce que cela signifie ?

La réponse issue de la parole de Dieu :

Chaque étape du travail accompli par Dieu a une signification réelle. Quand Jésus est venu, Il était un homme, et cette fois, Il est une femme. Ainsi, tu peux voir que Dieu a créé l’homme et la femme pour Son travail, et pour Lui, il n’y a aucune distinction de sexe. Lorsque Son Esprit arrive, Il peut prendre toute chair à volonté et la chair Le représente. Homme ou femme, les deux représentent Dieu aussi longtemps que c’est Sa chair incarnée. Si Jésus venait et apparaissait comme une femme, en d’autres termes, si une petite fille, non un garçon, devait être conçue par le Saint-Esprit, cette étape de travail aurait quand même été accomplie. Si tel est le cas, l’étape actuelle de travail devrait être complétée par un homme et le travail serait alors tout de même achevé. Le travail effectué dans les deux étapes est significatif ; aucun travail n’est répété ou n’entre en conflit avec l’autre. Au moment de Son œuvre, Jésus était appelé le Fils unique, ce qui indique le sexe masculin. Alors pourquoi le Fils unique ne figure-t-il pas dans l’étape actuelle ? Ce sont les besoins du travail qui ont nécessité un changement de sexe. Avec Dieu, il n’y a pas de distinction de sexe. Son travail est accompli selon Son désir, n’est soumis à aucune restriction, est particulièrement libre, mais chaque étape a une signification réelle. Dieu a pris chair deux fois, et il va sans dire que Son incarnation dans les derniers jours est la dernière. Il est venu exposer tous Ses actes. Si, dans cette étape, Il ne prenait pas chair pour faire Son travail personnellement afin que l’homme en soit le témoin, l’homme resterait toujours avec l’idée que Dieu est seulement homme, et non femme. Avant cela, tous croyaient que Dieu ne pouvait être qu’un homme, et qu’une femme ne pouvait pas être appelée Dieu, car tous considéraient que l’homme a autorité sur la femme. Ils croyaient qu’aucune femme ne pouvait avoir d’autorité, seulement l’homme. Ils ont même dit que l’homme était le chef de la femme, que la femme devait obéir à l’homme et ne pouvait pas le dépasser. Quand il a été dit dans le passé que l’homme était le chef de la femme, cela se référait à Adam et Eve qui avaient été séduits par le serpent, et non à l’homme et à la femme créés à l’origine par l’Éternel. Bien sûr, une femme doit obéir à son mari et l’aimer, tout comme un homme doit apprendre à soutenir sa famille. Ce sont les lois et les décrets établis par l’Éternel auxquels l’humanité doit se conformer dans sa vie sur la terre. L’Éternel dit à la femme : « et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. » Cela fut dit que pour que l’humanité (à la fois homme et femme) puisse vivre une vie normale sous la domination de l’Éternel et pour que la vie de l’humanité ait une structure et ne perde pas tout ordre. Par conséquent, l’Éternel a établi des règles appropriées pour guider les actions de l’homme et de la femme, mais elles ne se référaient qu’à toute la création vivante sur la terre, et non à la chair incarnée de Dieu. Comment Dieu pourrait-Il être égal à Sa création ? Ses paroles étaient destinées à l’humanité de Sa création ; elles ont énoncé des règles pour l’homme et la femme afin que cette humanité puisse vivre une vie normale. Au commencement, quand l’Éternel a créé l’humanité, Il a créé l’homme et la femme ; par conséquent, Sa chair incarnée également a été différenciée entre homme ou femme. Sa décision au sujet de Son travail n’était pas fondée sur les paroles qu’Il a dites à Adam et Eve. Ses deux incarnations furent déterminées en accord avec Sa pensée quand Il a créé l’humanité au commencement. Cela signifie qu’Il a effectué le travail de Ses deux incarnations sur la base de l’homme et de la femme qui n’avaient pas été corrompus. Si l’homme applique à l’œuvre de l’incarnation de Dieu les paroles prononcées par l’Éternel à Adam et Eve qui avaient été séduits par le serpent, Jésus ne devrait-Il pas aussi aimer Sa femme ? Dieu est-Il encore Dieu alors ? Si oui, peut-Il effectuer Son travail ? Si c’est mal que la chair incarnée de Dieu soit une femme, n’aurait-ce pas été une grave erreur que Dieu crée la femme ? Si l’homme croit encore que c’est mal que Dieu S’incarne comme femme, l’incarnation de Jésus, qui ne S’est pas marié et donc ne pouvait pas aimer Sa femme, ne serait-elle pas autant une erreur que l’incarnation actuelle ? Puisque tu utilises les paroles que l’Éternel a dites à Eve pour évaluer la vérité de l’incarnation de Dieu aujourd’hui, tu dois utiliser les paroles de l’Éternel à Adam pour juger le Seigneur Jésus qui est devenu chair à l’ère de la Grâce. Ne s’agit-il pas d’une seule et même chose ? Puisque tu juges le Seigneur Jésus par l’homme qui n’a pas été séduit par le serpent, tu ne peux pas juger de la vérité de l’incarnation aujourd’hui par la femme qui a été séduite par le serpent. Cela n’est pas juste ! Si tu poses un tel jugement, cela prouve ton manque de rationalité. Les deux fois que l’Éternel est devenu chair, le sexe de Sa chair était lié à l’homme et à la femme qui n’avaient pas été séduits par le serpent. Deux fois Il est devenu chair en conformité avec l’homme et la femme qui n’avaient pas été séduits par le serpent. Ne crois pas que la masculinité de Jésus soit la même que celle d’Adam qui avait été séduit par le serpent. Il n’a aucun lien avec lui. Ils sont deux hommes de différentes natures. Assurément, il n’est pas possible que la masculinité de Jésus prouve qu’Il est le chef de toutes les femmes seulement, et non de tous les hommes ? N’est-Il pas le Roi de tous les Juifs, incluant les hommes et les femmes ? Il est Dieu Lui-même, non seulement le chef de la femme, mais également le chef de l’homme. Il est le Seigneur de toutes les créatures et le chef de toutes les créatures. Comment pourrais-tu déterminer que la masculinité de Jésus est le symbole du chef de la femme ? Cela n’est-il pas blasphématoire ? Jésus est un homme qui n’a pas été corrompu. Il est Dieu. Il est Christ. Il est Seigneur. Comment pourrait-Il être un homme comme Adam qui avait été corrompu ? Jésus est la chair revêtue par l’Esprit très saint de Dieu. Comment pourrais-tu dire qu’Il est un Dieu qui possède la masculinité d’Adam ? Alors tout le travail de Dieu n’aurait-il pas été une erreur ? L’Éternel pourrait incorporer au sein de Jésus la masculinité d’Adam qui avait été séduit ? L’incarnation actuelle n’est-elle pas une autre œuvre de Dieu incarné différente de Jésus quant au sexe, mais égale quant à la nature ? Oses-tu encore dire que Dieu incarné ne peut pas être une femme parce que c’est une femme qui a été séduite en premier par le serpent ? Oses-tu encore dire que Dieu ne pourrait absolument pas devenir chair comme femme parce que la femme est très impure et à l’origine de la corruption de l’humanité ? Oses-tu encore dire que « la femme doit toujours obéir à l’homme et ne peut jamais manifester ou directement représenter Dieu » ?…

Si seule l’œuvre de Jésus avait été réalisée sans le complément de cette étape des derniers jours, alors l’homme aurait toujours l’idée que seul Jésus est le Fils unique de Dieu, c’est-à-dire que Dieu n’a qu’un seul fils, et que quiconque vient ensuite avec un autre nom ne serait pas le Fils unique de Dieu, encore moins Dieu Lui-même. L’homme a l’idée que celui qui sert de péché d’expiation ou qui exerce le pouvoir de Dieu et rachète toute l’humanité est le Fils unique de Dieu. Certains croient que tant qu’Il vient comme homme, Il peut être considéré comme le Fils unique de Dieu et un représentant de Dieu. Certains même disent que Jésus est le Fils de l’Éternel, Son Fils unique. N’est-ce pas une idée sérieuse pour l’homme ? Si cette étape de travail des derniers jours n’était pas faite, alors, en ce qui concerne Dieu, une ombre couvrirait toute l’humanité. S’il en était ainsi, l’homme se croirait supérieur à la femme, et les femmes ne pourraient jamais marcher la tête haute. Ainsi, aucune femme ne serait sauvée. Les gens croient toujours que Dieu est un homme, qu’Il déteste toujours la femme et ne sauverait pas la femme. Alors, n’est-il pas vrai que toutes les femmes créées par l’Éternel et aussi corrompues n’auraient jamais la chance d’être sauvées ? N’aurait-il pas été inutile à l’Éternel, donc, de créer la femme, c’est-à-dire de créer Eve ? Et la femme ne périrait-elle pas pour toute l’éternité ? Par conséquent, le but de cette étape de travail dans les derniers jours est de sauver l’humanité entière, pas seulement la femme, mais toute l’humanité. Ce travail est pour le bien de toute l’humanité, et non seulement pour la femme. Quiconque pense autrement est d’autant plus idiot !

… Jésus et Moi venons du même Esprit. Bien que Nos chairs ne soient pas liées entre elles, Nos Esprits sont un ; si ce que Nous faisons et le travail que Nous accomplissons ne sont pas les mêmes, Nous sommes semblables en essence ; Nos chairs prennent des formes différentes, et cela est à cause du changement dans l’ère et du besoin de Notre travail ; Nos ministères ne sont pas semblables, de sorte que le travail que Nous engendrons et le tempérament que Nous exposons à l’homme sont également différents. Voilà pourquoi ce que l’homme voit et reçoit aujourd’hui est différent du passé ; il en est ainsi en raison du changement d’ère. Bien que le genre et la forme de Leurs chairs diffèrent et bien que Leurs familles de naissance diffèrent, ainsi que Leur ère de travail, Leurs Esprits sont un. Bien que Leurs chairs ne partagent pas une relation sanguine ou physique d’aucune manière, cela ne nie pas qu’Ils soient dans Leurs êtres les chairs incarnées de Dieu à deux périodes différentes de temps. C’est une vérité indéniable qu’Ils soient les chairs incarnées de Dieu, même s’Ils ne partagent pas la même lignée ou un langage humain commun (l’un était un homme qui parlait la langue des Juifs et l’autre est une femme qui ne parle que chinois). Pour ces raisons, Ils font le travail qu’Ils doivent faire dans des pays différents, et aussi durant des périodes différentes de temps. Malgré le fait qu’Ils sont le même Esprit, qu’Ils possèdent la même essence, il n’y a aucune ressemblance entre les enveloppes extérieures de Leurs chairs. Ils partagent simplement la même humanité, mais l’apparence et la naissance de Leurs chairs ne se ressemblent pas. Cela n’a aucun impact sur Leur travail respectif ou sur la connaissance de l’homme à Leur sujet, car, après tout, Ils sont le même Esprit et personne ne peut Les séparer. Bien qu’Ils ne soient pas liés par le sang, Leurs êtres entiers sont dirigés par Leurs esprits, de sorte que Leurs êtres entreprennent un travail différent dans des périodes différentes avec Leurs chairs qui ne partagent pas la même lignée. De même, l’Esprit de l’Éternel n’est pas le père de l’Esprit de Jésus, tout comme l’Esprit de Jésus n’est pas le fils de l’Esprit de l’Éternel. Ils sont le même Esprit, tout comme le Dieu incarné d’aujourd’hui et Jésus. Bien qu’Ils ne soient pas liés par le sang, Ils sont un ; en effet, Leurs Esprits sont un. Il peut faire le travail de miséricorde et de bonté, ainsi que celui du juste jugement et du châtiment de l’homme, et aussi le travail d’infliger des malédictions à l’homme. En fin de compte, Il peut faire le travail de détruire le monde et de punir les méchants. Ne fait-Il pas tout cela Lui-même ? Cela n’est-il pas la toute-puissance de Dieu ?

Extrait de « Les deux incarnations complètent la signification de l’incarnation », La Parole apparaît dans la chair

La sagesse de Dieu, la splendeur de Dieu, la justice de Dieu et la majesté de Dieu ne changeront jamais. Sa substance, ce qu’Il a et ce qu’Il est ne changeront jamais. Son travail, cependant, est toujours en progression, s’approfondit toujours, car Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux. À chaque ère, Dieu assume un nouveau nom, à chaque ère, Il fait un nouveau travail et à chaque ère, Il permet aux créatures de voir Sa nouvelle volonté et Son nouveau tempérament. Si les gens ne voient pas l’expression du nouveau tempérament de Dieu dans la nouvelle ère, ne Le cloueront-ils pas sur la croix éternellement ? Et ce faisant, ne définiraient-ils pas Dieu ? Si Dieu était seulement incarné comme un homme, les gens Le définiraient comme homme, comme le Dieu des hommes, et ne croiraient jamais qu’Il est le Dieu des femmes. Alors, les hommes croiraient que Dieu est du même sexe que les hommes, que Dieu est la tête des hommes. Et les femmes alors ? Cela est injuste. N’est-ce pas un traitement préférentiel ? Si tel était le cas, alors tous ceux que Dieu sauve seraient des hommes comme Lui et il n’y aurait pas de salut pour les femmes. Quand Dieu a créé l’humanité, Il a créé Adam et Il a créé Eve. Il n’a pas créé seulement Adam, mais Il a créé l’homme et la femme, tous les deux, à Son image. Dieu n’est pas seulement le Dieu des hommes, Il est aussi le Dieu des femmes. Dieu a un nouveau travail à faire au cours des derniers jours. Il exposera plus de Son tempérament et ce ne sera pas la compassion et l’amour comme au temps de Jésus. Puisqu’Il a un nouveau travail, ce nouveau travail sera accompagné d’un nouveau tempérament. Donc, si ce travail est fait par l’Esprit, si Dieu ne devient pas chair, et que plutôt l’Esprit parle directement à travers le tonnerre, de sorte que l’homme n’a pas de contact avec Lui, l’homme connaîtrait-il Son tempérament ? Si seul l’Esprit faisait le travail, alors l’homme n’aurait aucun moyen de connaître Son tempérament. Les gens peuvent voir le tempérament de Dieu avec leurs propres yeux seulement quand Il se fait chair, quand Il expose Ses paroles dans la chair et quand Il exprime tout Son tempérament dans la chair. Dieu vit vraiment parmi les hommes. Il est tangible. L’homme peut vraiment entrer en relation avec Son tempérament, avec ce qu’Il a et ce qu’Il est ; ce n’est que de cette façon que l’homme peut vraiment Le connaître. En même temps, Dieu a également accompli l’œuvre de Dieu en étant le Dieu des hommes et des femmes, et a achevé la totalité de Son œuvre dans la chair.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair