Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Contenu

2 Pourquoi le monde est-il si sombre et méchant ? L’humanité étant au pire de la corruption, devrait-elle être détruite ?

La réponse issue de la parole de Dieu :

L’homme a perdu son cœur qui craignait Dieu après avoir été corrompu par Satan et a perdu la fonction qu’une créature de Dieu devrait avoir, devenant un ennemi qui désobéit à Dieu. L’homme a vécu sous le domaine de Satan et a suivi les ordres de Satan ; ainsi, Dieu n’avait aucun moyen de travailler parmi Ses créatures et était d’autant plus incapable de remporter la crainte de Ses créatures. L’homme a été créé par Dieu et aurait dû adorer Dieu, mais l’homme en fait a tourné le dos à Dieu et a adoré Satan. Satan est devenu l’idole du cœur de l’homme. Ainsi, Dieu a perdu Sa place dans le cœur de l’homme, ce qui veut dire qu’Il a perdu le sens de Sa création de l’homme…

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair

Après plusieurs milliers d’années de corruption, l’homme est devenu engourdi et terne, un démon qui s’oppose à Dieu, dans la mesure où sa rébellion envers Lui a été documentée dans les livres de l’histoire, et même l’homme est incapable de donner un compte complet de son comportement rebelle, car il a été profondément corrompu et si égaré par Satan qu’il ne sait pas où se tourner. Même aujourd’hui, l’homme trahit encore Dieu : quand il Le voit, il Le trahit, et quand il ne peut pas Le voir, il Le trahit aussi. Il y a même ceux qui, ayant été témoins des malédictions et de la colère de Dieu, Le trahissent encore. Et ainsi Je dis que le sens de l’homme a perdu sa fonction originale, et que la conscience de l’homme a aussi perdu sa fonction originelle. […] Né dans une terre si sale, l’homme a été gravement endommagé par la société, il a été influencé par l’éthique féodale, et il a été éduqué dans les « instituts d’enseignement supérieur ». La pensée arriérée, une moralité corrompue, une vue moyenne sur la vie, une philosophie méprisable, une existence sans valeur, un mode de vie dépravé et des coutumes ; toutes ces choses ont gravement entamé le cœur de l’homme, et gravement miné et attaqué sa conscience. En conséquence, l’homme est toujours plus éloigné de Dieu et toujours plus opposé à Lui. Le tempérament de l’homme devient de plus en plus vicieux chaque jour, et il n’y a pas une seule personne qui renoncera volontairement à rien pour Dieu, pas une seule personne qui Lui obéira volontiers, ni, de plus, une seule personne qui cherchera volontairement l’apparition de Dieu. Au lieu de cela, sous le domaine de Satan, l’homme ne fait que chercher le plaisir, se livrant à la corruption de la chair dans le pays de la boue.

Extrait de « Avoir un tempérament inchangé, c’est être en inimitié envers Dieu », La Parole apparaît dans la chair

Aucun ne cherche activement les traces ni l’apparence de Dieu, et nul ne souhaite exister dans le soin et la garde de Dieu. Au contraire, ils sont prêts à compter sur la corrosivité de Satan et du mal afin de s’adapter à ce monde et aux règles de vie que suit l’humanité méchante. À ce stade, le cœur et l’esprit de l’homme sont sacrifiés à Satan et deviennent sa subsistance. En outre, le cœur humain et l’esprit deviennent un lieu dans lequel Satan peut résider et un terrain de jeu approprié pour lui. De cette façon, l’homme perd sans le savoir sa compréhension des principes d’être humain, et la valeur et le but de l’existence humaine. Les lois de Dieu et l’alliance entre Dieu et l’homme disparaissent peu à peu dans le cœur de l’homme jusqu’à ce que l’homme ne cherche plus ou ne prenne plus garde à Dieu. Avec le temps, l’homme ne comprend plus pourquoi Dieu a créé l’homme, ni ne comprend les paroles qui sortent de la bouche de Dieu ou réalise tout ce qui vient de Dieu. L’homme commence à résister aux lois et aux décrets de Dieu ; Le cœur et l’esprit de l’homme s’amortissent…

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

Dès l’époque où l’homme avait connu les sciences sociales, son esprit était occupé par la science et la connaissance. Alors celles-ci devinrent des outils pour administrer l’humanité, et il n’y avait plus assez de place pour que l’homme adore Dieu, et plus de conditions favorables pour vénérer Dieu. Sa place diminuait de plus en plus dans le cœur de l’homme. Un monde dans lequel Dieu n’a pas de place dans le cœur de l’homme est sombre, vide sans espoir. Et c’est ainsi qu’ont émergé de nombreux spécialistes des sciences sociales, des historiens et des politiciens pour développer des théories des sciences sociales, la théorie de l’évolution humaine et d’autres théories contraires à la vérité que Dieu créa l’homme, pour remplir le cœur et l’esprit de l’homme. Et de cette façon, ceux qui croient qu’Il a tout créé deviennent de moins en moins nombreux et ceux qui croient en la théorie de l’évolution deviennent de plus en plus nombreux. De plus en plus de gens considèrent les enregistrements de l’œuvre de Dieu et Ses paroles pendant l’ère de l’Ancien Testament comme des mythes et des légendes. Dans leurs cœurs, les gens deviennent indifférents à la dignité et à la grandeur de Dieu, à la doctrine selon laquelle Il existe et domine sur toutes choses. La survie de l’humanité et le destin des pays et des nations ne sont plus importants pour eux. L’homme vit dans un monde vide qui ne se préoccupe que de manger, boire et de rechercher du plaisir… Peu de gens prennent sur eux de rechercher l’endroit où Dieu réalise Son œuvre aujourd’hui, ou de chercher comment Il préside et organise la destination de l’homme. De cette façon, la civilisation humaine devient inconsciemment de plus en plus incapable de répondre aux aspirations de l’homme, et il y en a même beaucoup qui pensent que, en vivant dans un tel monde, ils sont moins heureux que ceux qui sont partis. Même les peuples des pays qui étaient autrefois très civilisés exhalent de tels griefs. Car sans la direction de Dieu, peu importe les efforts que les dirigeants et les sociologues mettent à réfléchir à la préservation de la civilisation humaine, c’est en vain. Personne ne peut combler le vide dans le cœur de l’homme, car personne ne peut être la vie de l’homme, et aucune théorie sociale ne peut le libérer du vide qui l’accable. La science, la connaissance, la liberté, la démocratie, les loisirs, le confort, ce ne sont qu’un répit provisoire. Même avec ces choses, l’homme va inévitablement pécher et déplorer les injustices de la société. Ces choses ne peuvent pas apaiser l’envie et le désir d’exploration de l’homme. Parce qu’il a été fait par Dieu et les sacrifices inutiles et les explorations inutiles de l’homme ne peuvent que conduire à plus de détresse. L’homme existera dans un état constant de peur, ne saura pas comment faire face à l’avenir de l’humanité, ni comment affronter le chemin qui l’attend. L’homme viendra même à craindre la science et la connaissance, et craindra encore plus le sentiment de vide qui est en lui. Dans ce monde, que tu vives dans un pays libre ou un qui ne respecte pas les droits de l’homme, tu ne pourras pas totalement échapper au destin de l’humanité. Que tu sois le gouvernant ou l’administré, tu ne pourras pas totalement échapper au désir d’explorer le destin, les mystères et la destination de l’humanité. Tu ne pourras pas encore moins échapper au sens déconcertant du vide. De tels phénomènes, qui sont communs à toute l’humanité, sont appelés phénomènes sociaux par les sociologues, mais aucun grand homme ne peut se lever pour résoudre de tels problèmes. L’homme, après tout, est un homme. La place et la vie de Dieu ne peuvent être remplacées par aucun homme. L’humanité ne demande pas seulement une société juste dans laquelle tout le monde est bien nourri, et est égal et libre, mais le salut de Dieu et l’approvisionnement de la vie pour elle. Ce n’est que lorsque l’homme reçoit le salut de Dieu et l’approvisionnement de la vie qu’Il lui accorde que les besoins, le désir d’explorer et le vide spirituel de l’homme peuvent être satisfaits. Si le peuple d’un pays ou d’une nation est incapable de recevoir le salut et la protection de Dieu, alors un tel pays ou nation suivra le chemin vers la ruine, vers les ténèbres, et sera anéanti par Lui.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », La Parole apparaît dans la chair

… qu’au temps de Noé, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et donnaient en mariage à un tel point qu’il devint insupportable à Dieu d’en voir, Il fit donc tomber un grand déluge pour détruire l’humanité et Il n’épargna que la famille de Noé de huit membres ainsi que toutes sortes d’oiseaux et d’animaux. Dans les derniers jours, cependant, Dieu garde tous ceux qui Lui ont été fidèles jusqu’à la fin. Bien qu’il fût insupportable à Dieu de voir de ces deux moments de grande corruption et que l’humanité dans les deux ères fût tellement corrompue qu’elle niait que Dieu est le Seigneur, tous les hommes du temps de Noé furent détruits par Dieu. L’humanité dans les deux ères a grandement affligé Dieu, mais Dieu est resté patient avec les hommes dans les derniers jours jusqu’à présent. Pourquoi ? Avez-vous réfléchi à cela ? Si vous ne le savez vraiment pas, alors laissez-Moi vous le dire. La raison pour laquelle Dieu peut traiter les hommes gracieusement dans les derniers jours n’est pas qu’ils soient moins corrompus que les hommes dans le temps de Noé ou qu’ils se soient repentis devant Dieu, encore moins est-ce parce que Dieu ne peut pas supporter de détruire les hommes dans les derniers jours où la technologie a progressé. Plutôt, c’est que Dieu a de l’œuvre à faire avec un groupe d’hommes dans les derniers jours et cela sera fait par Dieu incarné Lui-même. En plus, de ce groupe, Dieu choisira un nombre d’hommes comme objets de Son salut, comme le fruit de Son plan de gestion, et amènera ces hommes dans l’ère suivante.

Extrait de « Le sais-tu ? Dieu a fait une grande chose parmi les hommes », La Parole apparaît dans la chair

Dieu Se lamente de l’avenir de l’humanité et la chute de l’humanité L’afflige. Il ressent de la douleur causée par la marche lente de l’homme vers le déclin et le chemin du non-retour. L’humanité a brisé le cœur de Dieu et L’a renié pour chercher le mal. Personne n’a jamais pensé à la direction dans laquelle une humanité de ce genre se déplacera. C’est précisément pour cette raison que nul ne sent la colère de Dieu. Aucun ne cherche un moyen de plaire à Dieu ou d’essayer de se rapprocher de Dieu. De plus, aucun ne cherche à comprendre la tristesse et la douleur de Dieu. Même après avoir entendu la voix de Dieu, l’homme continue son chemin loin de Dieu, évitant la grâce et le soin de Dieu, et évitant la vérité de Dieu ; il préfère se vendre à Satan, l’ennemi de Dieu. Et qui a réfléchi à la manière dont Dieu agira envers un impénitent qui L’a renvoyé ? Personne ne sait que les rappels et les exhortations répétées de Dieu sont parce qu’Il tient dans Ses mains un désastre sans précédent qu’Il a préparé, un désastre qui sera insupportable pour la chair et l’âme de l’homme. Ce désastre n’est pas seulement un châtiment de la chair mais aussi de l’âme. Vous devez savoir ceci : quand le plan de Dieu est rendu nul et quand Ses rappels et exhortations ne suscitent aucune réponse, quelle colère va-t-Il libérer ? Cela ne ressemblera à rien qui ait été connu ou entendu par aucune création. Je dirai donc que, cette catastrophe est sans précédent et ne se répétera jamais. C’est parce qu’une seule création et un seul salut sont dans le plan de Dieu. C’est la première fois et aussi la dernière.

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », La Parole apparaît dans la chair