Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

50 Nous obéissons et nous nous soumettons aux pasteurs et aux anciens en tout ; est-ce la même chose que de se soumettre à Dieu ? La croyance en Dieu de cette façon est-elle un moyen de réaliser le salut ?

La réponse issue de la parole de Dieu :

Les gens qui croient en Dieu doivent obéir à Dieu et L’adorer. Tu ne dois exalter ou admirer aucune personne ; tu ne dois pas donner la première place à Dieu, la deuxième place aux personnes que tu admires et la troisième place à toi-même. Personne ne devrait occuper une place dans ton cœur, et tu ne devrais pas considérer les gens — en particulier ceux que tu vénères — comme étant à égalité avec Dieu, comme s’ils étaient Ses égaux. Cela est intolérable pour Dieu.

Extrait de « Les dix décrets administratifs qui doivent être respectés par les élus de Dieu à l’ère du Règne », La Parole apparaît dans la chair

Regarde les dirigeants de chaque confession religieuse. Ils sont tous arrogants et suffisants, et ils interprètent la Bible hors de son contexte et selon leur propre imagination. Ils comptent tous sur les dons et l’érudition pour accomplir leur travail. S’ils étaient incapables de prêcher quelque chose, ces gens les suivraient-ils ? Ils possèdent tout de même une certaine connaissance, ils peuvent parler un peu de doctrine, savent comment convaincre les autres et comment utiliser des artifices par lesquels ils ont attiré les gens devant eux et les ont trompés. Théoriquement, ces gens croient en Dieu, mais, en réalité, ils suivent leurs dirigeants. S’ils rencontrent ceux qui prêchent le vrai chemin, certains d’entre eux diraient : « Nous devons le consulter au sujet de notre croyance en Dieu. » Ils cherchent le consentement de quelqu’un pour croire en Dieu ; n’est-ce pas un problème ? Que deviennent donc ces dirigeants ? Ne sont-ils pas devenus des pharisiens, des faux pasteurs ; des antéchrists, et des pierres d’achoppement qui empêchent le peuple d’accepter la véritable voie ? […]

Peu importe que tu aies précédemment suivi quelqu’un d’autre ou que tu n’aies pas satisfait la volonté de Dieu, tu dois venir devant Dieu à cette étape. Si à cette étape tu continues de suivre quelqu’un en te basant sur l’expérience de cette étape de l’œuvre, tu seras alors considéré comme impardonnable […].

Extrait de « La vraie foi en Dieu ne se confirme que par la recherche de la vérité », Récits des entretiens du Christ

Certains hommes ne se réjouissent pas de la vérité, beaucoup moins du jugement. Au contraire, ils se réjouissent du pouvoir et des richesses ; de tels hommes sont réputés être des snobs. Ils sont exclusivement à la recherche de ces courants religieux dans le monde, qui ont de l’influence, et de ces pasteurs et enseignants sortis des séminaires. Bien qu’ayant accepté la voie de la vérité, ils restent sceptiques et sont incapables de se consacrer totalement. Ils parlent de faire des sacrifices pour Dieu, mais leurs yeux sont rivés sur les grands pasteurs et enseignants, alors que Christ est mis de côté. Ils ne rêvent que de célébrité, de fortune et de gloire. Ils ne croient pas du tout qu’un tel homme si faible soit capable de conquérir tellement de personnes, que quelqu’un de si ordinaire soit capable de perfectionner les hommes. Ils ne croient pas du tout que ces nullités dans la poussière et le fumier soient les élus de Dieu. Ils croient que si ces hommes étaient les objets du salut de Dieu, alors le ciel et la terre seraient renversés et tous les hommes riraient à gorge déployée. Ils croient que si Dieu a choisi ces nullités pour les rendre parfaits, alors ces grands hommes deviendraient Dieu Lui-même. Leurs perspectives sont entachées d’incroyance ; en effet, loin de l’incroyance, ils sont des bêtes ridicules. Car, ils ne valorisent que la position, le prestige et le pouvoir ; ils ont un profond respect pour les grands groupes et les courants religieux. Ils n’ont aucun respect pour ceux que Christ conduit ; ils sont simplement des traîtres qui ont tourné leur dos à Christ, à la vérité et à la vie.

Ce que tu admires, ce n’est pas tant l’humilité de Christ, mais ces faux bergers de grande réputation. Tu n’aimes pas la beauté ou la sagesse de Christ, mais plutôt ces dévergondées qui s’associent avec le monde exécrable. Tu ris de la douleur de Christ qui n’a pas de place où reposer Sa tête, mais tu admires ces cadavres qui se saisissent des offrandes et vivent dans la débauche. Tu n’es pas prêt à souffrir aux côtés de Christ, mais te jettes volontiers dans les bras de ces imprudents antéchrists, bien qu’ils te procurent seulement de la chair, des lettres et du contrôle. Même maintenant, ton cœur est toujours tourné vers eux, vers leur réputation, leur position dans le cœur de tous les Satans, leur influence et leur autorité, et pourtant tu continues d’avoir une attitude de résistance à l’œuvre de Christ et de refus de l’accepter. Voilà pourquoi Je dis que tu n’as pas la foi pour reconnaître Christ. La raison pour laquelle tu L’as suivi jusqu’à ce jour, c’est que tu étais forcé. Dans ton cœur de nombreuses images sublimes dominent toujours ; tu ne peux pas oublier toutes leurs paroles et actions, ni leurs paroles et leurs mains influentes. Ils sont toujours suprêmes et toujours des héros dans votre cœur. Mais ce n’est pas le cas de Christ d’aujourd’hui. Il est toujours insignifiant dans ton cœur et Il est toujours indigne de révérence. Car, Il est bien trop ordinaire, Il a beaucoup trop peu d’influence et Il est loin d’être noble.

Extrait de « Es-tu quelqu’un qui croit véritablement en Dieu ? », La Parole apparaît dans la chair

Il serait préférable que ces gens qui disent qu’ils suivent Dieu ouvrent leurs yeux et regardent de plus près pour voir exactement en qui ils croient : est-ce que tu crois vraiment en Dieu ou en Satan ? Si tu sais que tu ne crois pas en Dieu, mais en tes propres idoles, alors mieux vaudrait ne pas dire que tu es un croyant. Si tu ne sais vraiment pas en qui tu crois, alors, encore une fois, tu ne devrais pas dire que tu es un croyant. Dire cela serait un blasphème ! Personne ne t’oblige à croire en Dieu. Ne dites pas que vous croyez en Moi, car J’ai suffisamment entendu ces paroles depuis longtemps et Je ne veux plus les entendre, parce que les idoles dans votre cœur et les serpents locaux crapuleux parmi vous, c’est ce en quoi vous croyez. Ceux qui agitent la tête quand ils entendent la vérité, qui sourient grandement quand ils entendent parler de la mort sont les descendants de Satan, et ils sont tous des objets à éliminer.

Extrait de « Un avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », La Parole apparaît dans la chair

Précédent:Dans les derniers jours, Dieu a déjà commencé Sa nouvelle œuvre. Pourquoi les gens qui ne peuvent pas suivre la nouvelle œuvre de Dieu et restent dans une église de l’ère de la Grâce ne pourront-ils pas réaliser le salut ?

Suivant:Vous avez dit que Dieu est venu, mais nous n’osons pas le croire parce que la Bible dit : « Si quelqu’un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus » (Matthieu 24:23-24). Comment en réalité distinguer le vrai Christ des faux Christs ?

Vous aimerez peut-être également