Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoins de Christ des derniers jours

Contenu

VIII. Il est essentiel d’échanger clairement sur l’aspect de la vérité concernant la différence entre l’œuvre de Dieu et le travail de l’homme

1. Quelle est la différence essentielle entre l’œuvre de Dieu et le travail de l’homme ?

Paroles de Dieu concernées :

L’œuvre de Dieu Lui-même implique l’œuvre de toute l’humanité et elle représente aussi l’œuvre de toute l’époque. Autrement dit, la propre œuvre de Dieu représente le mouvement et la tendance de l’ensemble de l’œuvre du Saint-Esprit, alors que l’œuvre des apôtres suit la propre œuvre de Dieu et ne dirige pas l’époque, ni ne représente la tendance de l’œuvre du Saint-Esprit durant toute l’époque. Ils ne font que l’œuvre que l’homme devrait faire, ce qui ne concerne pas du tout l’œuvre de gestion. La propre œuvre de Dieu est une partie de l’œuvre de gestion. L’œuvre de l’homme est seulement le devoir des hommes qui sont utilisés et n’a aucun rapport avec l’œuvre de gestion. En raison de différentes identités et représentations du travail, en dépit du fait qu’ils sont tous les deux le travail du Saint-Esprit, il existe des différences claires et substantielles entre le travail propre de Dieu et le travail de l’homme…

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

Les paroles de Dieu incarné inaugurent une nouvelle ère, guident l’humanité tout entière, révèlent des mystères et montrent à l’homme la voie à suivre vers une nouvelle ère. L’inspiration reçue par l’homme n’est que simple pratique ou connaissance. Elle ne peut pas conduire l’humanité tout entière dans une nouvelle ère ou révéler le mystère de Dieu Lui-même. Après tout, Dieu est Dieu et l’homme est l’homme. Dieu a l’essence de Dieu et l’homme a l’essence de l’homme.

Extrait de « Préface », La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre de Dieu incarné commence une nouvelle ère, et ceux qui continuent Son œuvre sont les hommes qu’Il utilise. L’œuvre accomplie par l’homme est incluse dans le ministère de Dieu dans la chair et ne peut pas dépasser ce cadre. Si Dieu incarné ne vient pas faire Son œuvre, l’homme ne peut pas mener l’ancienne ère à sa fin, et ne peut pas inaugurer une nouvelle ère. Le travail accompli par l’homme reste dans le champ de son devoir qui est humainement possible et ne représente pas l’œuvre de Dieu. Seul le Dieu incarné peut venir effectuer le travail qu’Il doit faire, et en dehors de Lui, personne ne peut faire ce travail en Son nom. Bien sûr, ce dont Je parle concerne le travail de l’incarnation.

Extrait de « L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair », La Parole apparaît dans la chair

Le Dieu incarné est substantiellement différent des personnes utilisées par Dieu. Le Dieu incarné peut faire l’œuvre de la divinité, mais les gens utilisés par Dieu ne le peuvent pas. Au début de chaque ère, l’Esprit de Dieu parle en personne pour inaugurer la nouvelle ère et amener l’homme à un nouveau commencement. Quand Il termine de délivrer Ses messages, cela signifie alors que l’œuvre de Dieu dans la divinité est accomplie. Par la suite, les gens sont guidés par les hommes utilisés par Dieu, les hommes entreront dans l’expérience de la vie.

Extrait de « La différence essentielle entre le Dieu incarné et les personnes utilisées par Dieu », La Parole apparaît dans la chair

Les paroles et le travail des prophètes et de ceux utilisés par le Saint-Esprit étaient tous entrain de remplir le devoir de l’homme, exerçant sa fonction en tant qu’être créé, et faisant ce que l’homme devrait faire. Cependant, les paroles et le travail du Dieu incarné consistaient à accomplir Son ministère. Bien que Sa forme extérieure fût celle d’un être créé, Son travail ne consistait pas à exercer Sa fonction, mais Son ministère. Le terme « devoir » est utilisé en relation avec des êtres créés, alors que le terme « ministère » est utilisé en relation avec la chair du Dieu incarné. Il y a une différence essentielle entre les deux, et les deux ne sont pas interchangeables. Le travail de l’homme est seulement de faire son devoir, alors que le travail de Dieu est de gérer et d’accomplir Son ministère. Par conséquent, bien que de nombreux apôtres aient été utilisés par le Saint-Esprit et que de nombreux prophètes aient été remplis par Lui, leurs travail et paroles consistaient simplement à faire leur devoir comme des êtres créés. Bien que leurs prophéties pourraient être plus grandes que la voie de vie dont parlait le Dieu incarné, et que même leur humanité était plus transcendante que celle du Dieu incarné, ils étaient toujours entrain de faire leur devoir, et non d’accomplir le ministère. Le devoir de l’homme renvoie à la fonction de l’homme, et est quelque chose d’accessible par l’homme. Cependant, le ministère accompli par le Dieu incarné est lié à Sa gestion, et celui-ci est inaccessible par l’homme. Que le Dieu incarné parle, travaille, ou fait des merveilles, Il est entrain de faire un grand travail dans Sa gestion, et un pareil travail ne peut pas être fait par l’homme à Sa place. Le travail de l’homme consiste seulement à faire son devoir, comme un être créé, à un stade donné du travail de gestion de Dieu. Sans une telle gestion, c’est-à-dire, si le ministère du Dieu incarné est perdu, aussi en sera-t-il du devoir d’un être créé. Le travail de Dieu dans la conduite de Son ministère consiste à gérer l’homme, tandis que pour l’homme, remplir son devoir, c’est de s’acquitter de ses propres obligations afin de répondre aux exigences du Créateur, et ça ne saurait en aucun cas être considéré comme la conduite du ministère de l’homme. Pour ce qui relève intrinsèquement de Dieu, c’est-à-dire l’Esprit, le travail de Dieu c’est Sa gestion, mais s’agissant du Dieu incarné revêtant la forme extérieure d’un être créé, Son travail est la conduite de Son ministère. Quel que soit le travail qu’Il fait, celui-ci consiste à conduire Son ministère, et l’homme ne peut que faire de son mieux dans ce champ d’application de Sa gestion et sous Son leadership.

Extrait de « La différence entre le ministère du Dieu incarné et le devoir de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

Jésus représentait l’Esprit de Dieu. Il était l’Esprit de Dieu travaillant directement. Il a fait le travail de la nouvelle ère, le travail que personne n’avait fait auparavant. Il a ouvert une nouvelle voie, Il représentait l’Éternel, et Il représentait Dieu Lui-même. Quant à Pierre, Paul et David, indépendamment de ce qu’ils ont été appelés, ils ne représentaient que l’identité d’une créature de Dieu, ou avaient été envoyés par Jésus ou l’Éternel. Donc, peu importe la quantité de travail qu’ils ont fait, peu importe les merveilleux miracles qu’ils ont accomplis, ils étaient encore seulement des créatures de Dieu et incapables de représenter l’Esprit de Dieu. Ils ont travaillé au nom de Dieu ou après avoir été envoyés par Dieu ; en outre, ils ont travaillé dans les ères commencées par Jésus ou par l’Éternel, et le travail qu’ils ont fait n’était pas distinct. Après tout, ils étaient seulement des créatures de Dieu.

Extrait de « Concernant les appellations et l’identité », La Parole apparaît dans la chair

Jean ne fit que l’œuvre de commencement ; davantage de la nouvelle œuvre a été faite par Jésus. Jean a fait également une nouvelle œuvre, mais il n’est pas celui qui a marqué le début d’une nouvelle ère. […] Bien que Jean ait aussi proclamé : « Changez d’attitude, car le royaume des cieux est proche », bien qu’il ait aussi prêché l’évangile du royaume des cieux, son travail n’était pas approfondi et constituait simplement un début. Par contre, Jésus a inauguré une nouvelle ère et a mené l’ancienne à sa fin, mais Il a aussi accompli la loi de l’Ancien Testament. Le travail qu’Il a fait était plus grand que celui de Jean, et Il a fait cette étape de travail pour racheter toute l’humanité. Jean a seulement préparé la voie. Bien que son travail ait été grand, ses paroles nombreuses et ses disciples un grand nombre, son travail ne fit que mener l’homme à un nouveau commencement. Jamais les hommes n’ont reçu la vie, le chemin ou des vérités plus profondes de lui, et ils n’acquirent pas non plus une compréhension de la volonté de Dieu par lui. Jean était un grand prophète (Élie) qui a ouvert de nouveaux horizons pour le travail de Jésus et qui a préparé l’élu ; il a été le précurseur de l’ère de la Grâce. Ces choses ne peuvent pas être perçues simplement en observant leurs apparences humaines normales. Surtout, Jean a fait un assez grand travail ; en outre, il est né de la promesse du Saint-Esprit et son travail a été confirmé par le Saint-Esprit. À ce titre, la distinction entre leurs identités respectives ne peut se faire que par leur travail, car l’apparence d’un homme ne révèle rien de sa substance, et l’homme est incapable de déterminer le véritable témoignage du Saint-Esprit. Le travail réalisé par Jean et celui réalisé par Jésus n’étaient pas semblables ; ils étaient de natures différentes. Cela devrait déterminer si oui ou non il est Dieu. Le travail de Jésus était de commencer, continuer, conclure et accomplir. Chacun de ces pas a été réalisé par Jésus, alors que le travail de Jean était seulement celui du commencement. Au commencement, Jésus a répandu l’Évangile et a prêché la voie de la repentance, puis a continué en baptisant les hommes, guérissant les malades et chassant les démons. À la fin, Il a racheté l’humanité du péché et a terminé Son travail pour toute l’ère. Il a prêché aux gens et répandu l’évangile du royaume des cieux dans tous les lieux. Jean a fait la même chose, la différence étant que Jésus a inauguré une nouvelle ère et a ouvert l’ère de la Grâce pour l’homme. De Sa bouche sortaient les paroles au sujet de ce que l’homme devrait pratiquer et de la voie que l’homme devrait emprunter dans l’ère de la Grâce, et à la fin, Il a complété l’œuvre de la rédemption. Un tel travail ne pourrait jamais être réalisé par Jean. Et donc, c’est Jésus qui a fait le travail de Dieu Lui-même, et c’est Lui qui est Dieu Lui-même et qui représente directement Dieu.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) », La Parole apparaît dans la chair

Le travail de l’homme a une portée et des limites. Un individu ne peut que faire le travail d’une certaine phase et ne peut pas faire le travail de toute l’époque, autrement il dirigerait les gens à des règlements. Le travail de l’homme ne peut s’appliquer qu’à un moment particulier ou à phase particulière. Cela est dû au fait que l’expérience de l’homme a une portée. On ne peut pas comparer le travail de l’homme avec l’œuvre de Dieu. Les voies de pratique de l’homme et sa connaissance de la vérité s’appliquent à une portée particulière. Tu ne peux pas dire que le chemin de l’homme est complètement la volonté du Saint-Esprit, parce que l’homme peut seulement être éclairé par le Saint-Esprit. Il ne peut pas être complètement rempli du Saint-Esprit. Les choses que l’homme peut expérimenter sont toutes dans le cadre de l’humanité normale et ne peuvent pas dépasser la gamme de pensées de l’esprit humain normal, toutes les pensées d’expression pratique incluses dans cette gamme.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

Au cours d’une période de temps, Dieu peut avoir plusieurs différents types de travail et des façons différentes de diriger, ce qui permet aux gens d’avoir toujours de nouvelles entrées et de nouveaux changements. Tu ne peux pas découvrir les lois de Son travail parce qu’Il travaille toujours de nouvelles façons. Ce n’est que de cette manière que les disciples de Dieu ne tombent pas dans les règlements. Le travail de Dieu Lui-même évite toujours les notions des gens et s’oppose à leurs notions. Seuls ceux qui Le suivent et Le cherchent avec un cœur sincère peuvent voir leur tempérament transformé et peuvent vivre librement sans être soumis à aucune règle ou retenus par des notions religieuses. Les exigences que le travail de l’homme impose aux gens sont basées sur leur propre expérience et sur ce qu’ils peuvent eux-mêmes réaliser. Le niveau de ces exigences est limité à un certain champ d’application et les méthodes de pratique sont également très limitées. Les disciples ainsi vivent inconsciemment dans ce cadre limité ; à mesure que le temps passe, les exigences deviennent des règlements et des rituels.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

Le travail dans le courant du Saint-Esprit, peu importe qu’il soit le travail de Dieu Lui-même ou le travail des hommes utilisés par Dieu, est l’œuvre du Saint-Esprit. […] l’œuvre de Dieu Lui-même est l’œuvre du Saint-Esprit ; l’œuvre de Dieu incarné n’est rien de moins que le Saint-Esprit à l’œuvre. L’œuvre des hommes qui sont utilisés est aussi l’œuvre du Saint-Esprit. Mais l’œuvre de Dieu est l’expression complète du Saint-Esprit –, il n’y a pas de différence, alors que l’œuvre des hommes utilisés est mélangé avec beaucoup de choses humaines et n’est pas l’expression directe du Saint-Esprit, encore moins l’expression complète.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

Ce que Dieu exprime est ce que Dieu Lui-même est, et cela est hors de la portée de l’homme, c’est-à-dire au-delà de la portée de la pensée de l’homme. Il exprime Son œuvre de direction de toute l’humanité, et cela n’est pas pertinent pour les détails de l’expérience humaine, mais concerne plutôt Sa propre gestion. L’homme exprime son expérience alors que Dieu exprime Son être – cet être est Son tempérament essentiel et est inaccessible à l’homme. L’expérience de l’homme se compose de sa vue et de ses connaissances de Dieu acquises quand Dieu exprime Son être. Une telle vue et de telles connaissances sont appelées l’être de l’homme. Elles sont exprimées sur la base du tempérament inhérent de l’homme et de sa qualité réelle ; par conséquent, elles sont aussi appelées l’être de l’homme. […] Ce que les gens disent est ce qu’ils ont expérimenté. C’est ce qu’ils ont vu, ce que leur esprit peut atteindre et ce que leurs sens peuvent sentir. Voilà ce qu’ils peuvent communiquer. Les paroles prononcées par la chair incarnée de Dieu sont l’expression directe de l’Esprit et expriment l’œuvre qui a été faite par l’Esprit. La chair ne l’a pas connu ou vu, mais exprime quand même Son être parce que l’essence de la chair est l’Esprit, et Il exprime l’œuvre de l’Esprit. Même si c’est hors de portée pour la chair, c’est le travail déjà accompli par l’Esprit. Après l’incarnation, par l’expression de la chair, Il permet aux gens de connaitre l’être de Dieu et permet aux gens de voir le tempérament de Dieu et le travail qu’Il a fait. Le travail de l’homme permet aux gens d’être plus clairs au sujet de leur entrée et de ce qu’ils doivent comprendre ; il implique la direction des gens vers la compréhension et l’expérience de la vérité. Le travail de l’homme est de soutenir les gens ; le travail de Dieu est d’ouvrir de nouvelles voies et de nouvelles époques pour l’humanité, et d’exposer aux gens ce qui n’est pas connu par les mortels, leur permettant de connaitre Son tempérament. Le travail de Dieu est de diriger l’humanité tout entière.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

Vous devez savoir comment différencier l’œuvre de Dieu du travail de l’homme. Que voyez-vous du travail de l’homme ? Il y a beaucoup d’éléments de l’expérience de l’homme dans le travail de l’homme ; l’homme exprime ce qu’il est. L’œuvre propre de Dieu exprime aussi ce qu’Il est, mais ce qu’Il est diffère de ce qu’est l’homme. Ce qu’est l’homme est représentatif de l’expérience et de la vie de l’homme (ce que l’homme expérimente ou rencontre dans sa vie ou ses philosophies de vie) et les gens qui vivent dans un environnement différent expriment des êtres différents. On peut voir dans ce que vous exprimez si vous avez des expériences sociales ou non et votre manière de vivre réellement et d’expérimenter dans vos familles ; par contre, vous ne pouvez pas voir à partir de l’œuvre de Dieu incarné si oui ou non Il a des expériences sociales. Il est bien conscient de l’essence de l’homme et Il peut exposer toutes sortes de pratiques se rapportant à toutes sortes de gens. Il est encore plus habile à exposer le tempérament corrompu et le comportement rebelle de l’être humain. Il ne vit pas parmi les gens mondains, mais Il est au courant de la nature des mortels et de toutes les corruptions des gens mondains. C’est ainsi qu’Il est. Bien qu’Il ne transige pas avec le monde, Il connait les règles de négociation du monde, car Il comprend parfaitement la nature humaine. Il connait le travail de l’Esprit que les yeux de l’homme ne peuvent pas voir et que les oreilles de l’homme ne peuvent pas entendre, aussi bien aujourd’hui que dans le passé. Cela inclut la sagesse qui ne constitue pas une philosophie de vie ni un émerveillement que les gens trouvent difficile à comprendre. Cela est ce qu’Il est, ouvert aux gens et aussi caché des gens. Il n’exprime pas ce qu’est une personne extraordinaire, mais les attributs inhérents et l’être de l’Esprit. Il ne voyage pas dans le monde entier, mais connait tout du monde. Il contacte les « anthropoïdes » qui n’ont aucune connaissance ou aucune intuition, mais Il exprime des paroles qui sont plus élevées que la connaissance des grands hommes et les dépassent. Il vit parmi des gens obtus et engourdis qui n’ont pas d’humanité et qui ne comprennent pas les conventions et les vies humaines, mais Il peut demander à l’humanité de vivre l’humanité normale, tout en exposant la vile et faible condition humaine de l’humanité. Tel est Son être, plus élevé que l’être de tout individu de chair et de sang. Pour Lui, il n’est pas nécessaire d’expérimenter une vie sociale compliquée, lourde et sordide pour faire le travail qu’Il doit faire et pour bien exposer l’essence de l’humanité corrompue. La vie sociale sordide n’édifie pas Sa chair. Son travail et Ses paroles n’exposent que la désobéissance de l’homme et ne fournissent pas à l’homme l’expérience et les enseignements requis pour traiter avec le monde. Il n’a pas besoin d’enquêter sur la société ou sur la famille de l’homme quand Il donne la vie à l’homme. Exposer et juger l’homme n’est pas une expression de l’expérience de Sa chair, mais c’est exposer l’injustice de l’homme après avoir longtemps connu la désobéissance de l’homme et avoir abhorré la corruption de l’humanité. Tout Son travail consiste à exposer Son tempérament et à exprimer Son être à l’homme. Lui seul peut faire ce travail, un individu de chair et de sang ne pourrait pas le réaliser. En ce qui concerne Son travail, l’homme ne peut pas dire quel genre d’individu Il est. Sur la base de Son travail, l’homme est également incapable de Le classer comme un individu créé. Ce qu’Il est L’empêche aussi d’être classé comme un être créé. L’homme ne peut que Le considérer comme un non-humain, mais ne sait pas dans quelle catégorie Le placer, alors l’homme est forcé de Le mettre dans la catégorie de Dieu. Ce n’est pas déraisonnable que l’homme fasse cela, parce qu’Il a fait parmi les gens beaucoup de travail que l’homme est incapable de faire.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre de Dieu ne représente pas l’expérience de Sa chair ; l’œuvre de l’homme représente l’expérience de l’homme. Chacun parle de son expérience personnelle. Dieu peut directement exprimer la vérité, alors que l’homme ne peut qu’exprimer son expérience de la vérité après avoir connu la vérité. L’œuvre de Dieu n’a pas de règlements et n’est pas soumise à des contraintes temporelles ou géographiques. Il peut exprimer ce qu’Il est à tout moment, partout. Il travaille comme bon Lui plaît. L’œuvre de l’homme a des conditions et un contexte ; sinon, il est incapable de travailler et incapable d’exprimer sa connaissance de Dieu ou son expérience de la vérité. Il suffit de comparer les différences entre les deux pour dire si c’est l’œuvre de Dieu ou l’œuvre des hommes. S’il n’y a pas de travail accompli par Dieu Lui-même et s’il n’y a que le travail de l’homme, tu verras que les enseignements des hommes sont élevés, au-delà de la capacité des autres ; leur ton de voix, leurs principes dans leur traitement des choses et leur manière expérimentée et stable dans le travail sont hors de portée pour les autres. Tu admires tous ces gens de grande humanité, mais tu ne peux pas voir à partir du travail et des paroles de Dieu la grandeur de Son humanité. Au lieu de cela, Il est ordinaire, et quand Il travaille, Il est normal et réel, mais aussi incommensurable pour les mortels, de sorte qu’ils ressentent un genre de révérence pour Lui. Peut-être que l’expérience de travail d’une personne est particulièrement développée, ou que son imagination et son raisonnement sont particulièrement développés et que son humanité est particulièrement bonne ; ceux-ci ne peuvent gagner que l’admiration des gens, mais non éveiller leur révérence et leur crainte. Tous les gens admirent ceux qui ont la capacité de travailler, qui ont une expérience particulièrement profonde et qui peuvent pratiquer la vérité, bien que ces travailleurs ne puissent jamais susciter la révérence, seulement l’admiration et l’envie. Mais les gens qui ont expérimenté l’œuvre de Dieu n’admirent pas Dieu, ils ont plutôt le sentiment que Son œuvre est hors de portée pour les humains, qu’elle est insondable pour l’homme et qu’elle est fraîche et merveilleuse. Quand les gens expérimentent l’œuvre de Dieu, leur première connaissance qu’ils en tirent est qu’Il est insondable, sage et merveilleux, et, inconsciemment, ils Le vénèrent et sentent le mystère de l’œuvre qu’Il accomplit, qui est au-delà de la portée de l’esprit de l’homme. Les gens veulent seulement être en mesure de répondre à Ses exigences, de satisfaire Ses désirs ; ils ne souhaitent pas Le dépasser, parce que le travail qu’Il fait est au-delà de la pensée et de l’imagination de l’homme, et l’homme ne peut pas s’y substituer. Même l’homme lui-même ne connait pas ses propres inaptitudes, tandis que Lui a ouvert un nouveau chemin et est venu pour amener l’homme dans un monde plus nouveau et plus beau, de sorte que l’humanité a fait de nouveaux progrès et a connu un nouveau départ. Ce que l’homme ressent pour Lui n’est pas de l’admiration, ou plutôt, n’est pas seulement de l’admiration. Leur expérience la plus profonde est la révérence et l’amour, leur sentiment est que Dieu est vraiment merveilleux. Il fait un travail que l’homme est incapable de faire, Il dit des choses que l’homme est incapable de dire. Les gens qui font l’expérience de Son travail expérimentent toujours un sentiment indescriptible. Les gens avec des expériences plus profondes aiment particulièrement Dieu. Ils sentent toujours Sa beauté, sentent que Son œuvre est si sage, si merveilleuse, et cela génère ainsi une puissance infinie parmi eux. Ce n’est pas une peur, ou un amour et un respect d’occasion, mais un sentiment profond de la compassion de Dieu pour l’homme et de Sa tolérance. Cependant, les personnes qui ont expérimenté Son châtiment et Son jugement sentent qu’Il est majestueux et inviolable.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

S’il revenait à l’homme de faire ce travail, alors ce travail serait trop limité : Il pourrait emmener l’homme jusqu’à un certain niveau, mais il ne serait pas en mesure de le conduire jusqu’à la destination éternelle. L’homme ne peut pas décider du destin de l’homme, et, en plus, l’homme n’est pas en mesure de garantir les perspectives et la destination future à l’homme. Cependant, le travail accompli par Dieu est différent. Étant donné qu’Il a créé l’homme, Il le conduit ; étant donné qu’Il sauve l’homme, il va bien le sauver, et va complètement le racheter ; étant donné qu’il conduit l’homme, Il l’emmènera à la bonne destination ; et étant donné qu’Il a créé l’homme et qu’Il le gère, il doit assumer la responsabilité de son destin et de ses perspectives. C’est ça qui est le travail accompli par le Créateur.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme set l’emmener vers une merveilleuse destination », La Parole apparaît dans la chair