« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie » (Jean 3:36).

« Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6).

« Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père […]. Jésus lui dit: […] Celui qui m’a vu a vu le Père ; […] je suis dans le Père, et que le Père est en moi » (Jean 14:8-10).

« Moi et le Père nous sommes un » (Jean 10:30).

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité » (Jean 16:12-13).

I. Pour croire en Dieu, il faut reconnaître que le Christ est Dieu qui apparaît dans la chair et qu’Il est Dieu Lui-même

D’après ce qui est rapporté dans la Bible, le Saint-Esprit a témoigné du fait que le Seigneur Jésus était le Fils bien-aimé de Dieu et le Seigneur Jésus appelait aussi le Dieu du ciel « Père ». Ainsi, nombreux sont ceux qui croient que le Seigneur Jésus-Christ est le Fils de Dieu et qu’il y a aussi Dieu le Père dans le ciel. Et pourtant, le Seigneur Jésus a dit : « Celui qui m’a vu a vu le Père ; […] je suis dans le Père, et que le Père est en moi » (Jean 14:8-10). « Moi et le Père nous sommes un » (Jean 10:30). On peut donc voir qu’il n’y a qu’un seul Dieu. Jésus-Christ était Dieu l’Éternel incarné dans la chair : Il était Dieu Lui-même.

Vidéos connexes

Le mystère de l'incarnation de Dieu

Le mystère de l'incarnation de Dieu

Clips de film
Le Seigneur Jésus est le Fils de Dieu ou Dieu Lui-même ? | Film chrétien

Le Seigneur Jésus est le Fils de Dieu ou Dieu Lui-même ? | Film chrétien

Clips de film
Comment comprendre Dieu incarné ?

Comment comprendre Dieu incarné ?

Clips de film
La divulgation du mystère de l'incarnation

La divulgation du mystère de l'incarnation

Clips de film
« L'essence du Christ est Dieu » | Musique chrétienne

« L'essence du Christ est Dieu » | Musique chrétienne

Vidéos d'hymnes
Le Dieu incarné n'est pas un homme ordinaire

Le Dieu incarné n'est pas un homme ordinaire

Vidéos d'hymnes

Q&R sur l’évangile

RÉPONDRE

II. Pour croire en Dieu, il faut reconnaître que « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle »

Le Seigneur Jésus a dit : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité » (Jean 16:12-13). Dans les derniers jours, le Seigneur Jésus est revenu dans la chair depuis longtemps sous l’apparence du Fils de l’homme pour accomplir Son œuvre et prononcer Ses paroles. Ce Fils de l’homme est le Christ des derniers jours, l’Esprit de vérité, et Il exprime toutes les vérités qui jugent, purifient et sauvent l’homme. Ces vérités sont bel et bien le chemin de la vie éternelle que Dieu offre à l’humanité, donc seuls ceux qui croient au Christ qui est devenu chair dans les derniers jours et acceptent le chemin de la vie éternelle qu’Il donne à l’homme obtiendront la vie éternelle.

Les paroles classiques de Dieu

La parole de Dieu « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l'homme le chemin de la vie éternelle »

La parole de Dieu « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l'homme le chemin de la vie éternelle »

Récitations des paroles de Dieu

TEXTE COMPLET

Vidéos connexes

En Dieu seul le chemin de la vie

En Dieu seul le chemin de la vie

Vidéos d'hymnes
« J'ai pris le dernier Train » Dieu Tout Puissant accorde à l'homme le chemin de la vie éternelle

« J'ai pris le dernier Train » Dieu Tout Puissant accorde à l'homme le chemin de la vie éternelle

Clips de film

III. Est-ce que croire au Seigneur Jésus sans croire au Christ des derniers jours est une véritable croyance en le Fils et cela peut-il conduire à la vie éternelle ?

La Bible dit : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie » (Jean 3:36). La croyance en le Fils est une croyance au Christ incarné. Nombreux sont ceux qui se demandent peut-être : Le Seigneur Jésus est le Fils de l’homme, Il est le Christ, et donc en croyant au Seigneur Jésus, nous devrions obtenir la vie éternelle. Alors, pourquoi devons-nous encore croire aux paroles et en l’œuvre du Christ des derniers jours avant de pouvoir obtenir la vie éternelle ?

Versets bibliques pour référence

TEXTE COMPLET

Les paroles classiques de Dieu

Vidéos connexes

Qui accorde à l'homme la voie de la vie éternelle ?

Qui accorde à l'homme la voie de la vie éternelle ?

Clips de film
Le lien entre le jugement des derniers jours et l'entrée au royaume des cieux

Le lien entre le jugement des derniers jours et l'entrée au royaume des cieux

Clips de film

Q&R sur l’évangile

Question : La parole de Dieu Tout-Puissant dit : « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle. » Je me suis rappelée que le Seigneur Jésus a dit : « Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » (Jean 4:14). Nous savons déjà que le Seigneur Jésus est la source de l’eau vive et la voie de la vie éternelle. Est-il possible que Dieu Tout-Puissant et le Seigneur Jésus soient la même source ? Leur œuvre et Leurs paroles émanent-elles du Saint-Esprit ? Leur œuvre est-elle accomplie par le même Dieu ?

RÉPONDRE

IV. Les Pharisiens juifs ne croyaient qu’en Dieu l’Éternel et pas au Seigneur Jésus. Ils ont aussi résisté au Seigneur Jésus et L’ont condamné, et ont par conséquent été punis et maudits par Dieu. Quel avertissement cela nous donne-t-il ?

01

Est-ce que croire en un vague Dieu du ciel, et non au Christ incarné, est une vraie foi en Dieu ?

Comment devrait-on croire en Dieu exactement ? Le Seigneur Jésus a dit : « Si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés » (Jean 8:24). En repensant aux premiers jours, les pharisiens juifs ne croyaient qu’en un vague Dieu du ciel et, quand le Dieu incarné – Jésus-Christ – est apparu et a accompli Son œuvre, non seulement ils n’ont pas cru en Lui, mais ils Lui ont aussi résisté et L’ont condamné. Pour finir, ils ont cloué le Seigneur Jésus à la croix et ont ainsi été punis et maudits par Dieu. Dans les derniers jours, Dieu S’est une fois encore incarné sous l’apparence du Fils de l’homme pour accomplir Son œuvre et, si les hommes ne croient pas en ce Dieu incarné et concret – le Christ des derniers jours – et ne croient qu’en un vague Dieu du ciel, s’agit-il alors d’une vraie foi en Dieu ?

Les paroles classiques de Dieu

Déclarations du Christ des derniers jours | « Comment connaître le Dieu sur terre »

Déclarations du Christ des derniers jours | « Comment connaître le Dieu sur terre »

Récitations des paroles de Dieu

TEXTE COMPLET

Vidéos connexes

Le Christ des derniers jours est apparu « Le but ultime de l'œuvre de Dieu dans la chair »

Le Christ des derniers jours est apparu « Le but ultime de l'œuvre de Dieu dans la chair »

Clips musicaux
Toutes les nations vénèrent Dieu concret | Louange du Règne le chœur chinois Épisode 15

Toutes les nations vénèrent Dieu concret | Louange du Règne le chœur chinois Épisode 15

Chœurs
02

Si l’on s’en tient aux lettres et aux règles de la Bible dans sa croyance et ne cherche pas le moyen d’être compatible avec le Christ, peut-on obtenir la vie éternelle ?

De nombreuses personnes qui croient en Dieu croient que la Bible représente Dieu, et qu’une croyance en Dieu est une croyance en la Bible, et qu’en s’en tenant à la Bible, ils peuvent obtenir la vie éternelle. Et pourtant, le Seigneur Jésus a dit : « Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! » (Jean 5:39-40). Quel est le sens véritable de ces paroles prononcées par le Seigneur Jésus ? Si l’on s’en tient uniquement à la Bible et ne cherche pas le moyen d’être compatible avec le Christ, peut-on obtenir la vie éternelle ?

Les paroles classiques de Dieu

TEXTE COMPLET

Vidéos connexes

« Sortez de la Bible » (2) - Pouvons-nous obtenir la vie éternelle en nous en tenant à la Bible ?

« Sortez de la Bible » (2) - Pouvons-nous obtenir la vie éternelle en nous en tenant à la Bible ?

Clips de film
Pouvons-nous tout de même obtenir la vie si nous nous éloignons de la Bible ?

Pouvons-nous tout de même obtenir la vie si nous nous éloignons de la Bible ?

Clips de film
Qui est mon Seigneur — Le Christ est la source de la vie aussi bien que le Seigneur de la Bible

Qui est mon Seigneur — Le Christ est la source de la vie aussi bien que le Seigneur de la Bible

Clips de film

Q&R sur l’évangile

Question : La Bible est un témoignage de l’œuvre de Dieu, elle a apporté des bienfaits inestimables à l’humanité. À travers la lecture de la Bible, nous parvenons à comprendre que Dieu est le Créateur de toutes choses, il arrive à voir les œuvres extraordinaires et puissantes, et l’omnipotence de Dieu. Etant donné que la Bible contient la parole de Dieu et le témoignage de l’homme à Dieu, pourquoi l’on ne peut recevoir la vie éternelle par la lecture de la Bible ? Pourquoi donc le chemin de la vie éternelle ne se trouve-t-il pas dans la Bible ?

RÉPONDRE
03

Quelles seront les conséquences si, dans sa croyance, on s’en tient uniquement au nom de l’Éternel et au nom du Seigneur Jésus, et que l’on n’accepte pas le nouveau nom du retour du Seigneur ?

Pendant quelques milliers d’années, les gens qui croyaient en Dieu ont cru que le nom de Dieu était immuable et ont maintenu que le nom de Dieu voulait dire avoir la foi en Dieu. Alors, comment se fait-il donc que des croyants du judaïsme s’en tiennent seulement au nom de l’Éternel et n’acceptent pas le nom du Seigneur Jésus, et sont pourtant éliminés ? La Bible annonce que Dieu aurait un nouveau nom dans les derniers jours : « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau » (Apocalypse 3:12). Si nous nous en tenons seulement au nom du Seigneur Jésus et n’acceptons pas le nouveau nom du retour du Seigneur, quelles seront les conséquences d’avoir cru en Dieu de cette façon ?

Versets bibliques pour référence

« Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant » (Apocalypse 1:8).

« Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit: Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout Puisant, qui était, qui est, et qui vient ! » (Apocalypse 4:8).

Vidéos connexes

Le nom de Dieu est-il vraiment immuable ?

Le nom de Dieu est-il vraiment immuable ?

Clips de film
La signification du nom de Dieu

La signification du nom de Dieu

Clips de film
Pourquoi le Seigneur revenu a-t-Il pris le nom de Dieu Tout-Puissant ?

Pourquoi le Seigneur revenu a-t-Il pris le nom de Dieu Tout-Puissant ?

Clips de film
Ce n'est qu'en acceptant Dieu Tout-Puissant que l'on peut suivre le rythme des pas de l'Agneau

Ce n'est qu'en acceptant Dieu Tout-Puissant que l'on peut suivre le rythme des pas de l'Agneau

Clips de film

Plus de contenu

Chœur de l'évangile

Le meilleur de la musique chrétienne 2018 « Celui qui détient la souveraineté sur tout » Documentaire

Le meilleur de la musique chrétienne 2018 « Celui qui détient la souveraineté sur tout » Documentaire

Sélections de film spécial

Que signifie la vraie foi en Dieu ?

Que signifie la vraie foi en Dieu ?

Chœur de l'évangile

Le Christ des derniers jours apporte la descente du royaume | Le chœur chinois épisode 19

Le Christ des derniers jours apporte la descente du royaume | Le chœur chinois épisode 19

Chœur de l'évangile

Louange du Règne | Le chœur chinois Épisode 18

Louange du Règne | Le chœur chinois Épisode 18

Chœur de l'évangile

La meilleure manière de connaître Dieu, louange et vénération | L'Évangile de le chœur chinois 17

La meilleure manière de connaître Dieu, louange et vénération | L'Évangile de le chœur chinois 17

Films de l'évangile

Meilleur Film chrétien complet en français « Du trône de Dieu s'écoule l'eau de la vie »

Meilleur Film chrétien complet en français « Du trône de Dieu s'écoule l'eau de la vie »

La Bible déclare qu’après le baptême du Seigneur Jésus, les cieux se sont ouverts, que le Saint-Esprit est descendu sur le Seigneur Jésus comme une colombe, et qu’une voix a dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection » (Matthieu 3:17). Et nous, croyants, reconnaissons que le Seigneur Jésus est le Christ, le Fils de Dieu. Pourtant, vous avez témoigné que le Christ incarné est la manifestation de Dieu, est Dieu Lui-même, que le Seigneur Jésus est Dieu Lui-même et que Dieu Tout-Puissant est aussi Dieu Lui-même. Ceci diffère de notre compréhension précédente. Alors le Christ incarné est-il Dieu Lui-même ou le Fils de Dieu ? Ces deux situations nous semblent raisonnables, et toutes deux en accord avec la Bible. Laquelle de ces deux compréhensions est correcte ?

« Dieu S’est fait chair et est appelé le Christ, et ainsi le Christ qui peut donner la vérité aux peuples est appelé Dieu. Il n’y a rien d’excessif à ce sujet, car Il possède l’essence de Dieu, et possède le tempérament et la sagesse de Dieu dans Son œuvre, qui sont inaccessibles par l’homme. Ceux qui se font appeler Christ, mais ne peuvent pas faire le travail de Dieu, sont des imposteurs. Christ n’est pas seulement la manifestation de Dieu sur la terre, mais plutôt, la chair particulière assumée par Dieu pendant qu’Il réalise et accomplit Son œuvre parmi les hommes. Cette chair ne saurait être remplacée par un homme quelconque, mais c’est laquelle qui peut entreprendre suffisamment le travail de Dieu sur la terre, et exprimer le tempérament de Dieu, et bien représenter Dieu, et donner la vie à l’homme. »

« Le Fils de l’homme incarné exprimait la divinité de Dieu par le biais de Son humanité et transmettait la volonté de Dieu au genre humain. Et par l’expression de la volonté de Dieu et de Son tempérament, Il révéla aussi aux gens le Dieu qui ne peut pas être vu ou touché dans le domaine spirituel. Ce que les gens ont vu est Dieu Lui-même, tangible, avec de la chair et des os. Ainsi le Fils de l’homme incarné fit de la propre identité de Dieu, de Son statut, de Son image, de Son tempérament et de ce qu’Il a et est des choses concrètes et humanisées. Même si l’apparence extérieure du Fils de l’homme avait quelques limitations au regard de l’image de Dieu, Son essence et ce qu’Il a et est étaient tout à fait capables de représenter l’identité propre de Dieu et Son statut. Il y avait seulement quelques différences dans la forme de l’expression. »

« Le chemin de la vie n’est pas quelque chose qui peut être possédée par tout le monde, il n’est pas non plus facilement accessible par tous. C’est parce que la vie ne peut venir que de Dieu ; en d’autres termes, seul Dieu Lui-même possède l’essence de la vie ; il n’y a pas de chemin de la vie sans Dieu Lui-même et ainsi, seul Dieu est la source de la vie, et la source intarissable de l’eau vive de vie. Depuis qu’Il a créé le monde, Dieu a fait beaucoup de travail impliquant la vitalité de la vie, Il a fait beaucoup de travail qui apporte la vie à l’homme, et a payé le prix fort pour que l’homme ait la vie, car Dieu Lui-même est la vie éternelle, et Dieu Lui-même est le chemin par lequel l’homme est ressuscité. Dieu n’est jamais absent dans le cœur de l’homme, Il vit parmi les hommes en tout temps. Il est resté la force motrice dans la vie de l’homme, le fondement de l’existence de l’homme, et un gisement riche pour l’existence de l’homme après sa naissance. Il fait renaître l’homme, et Lui permet de vivre obstinément dans chacun de ses rôles. Grâce à Sa puissance et à Son vitalisme inextinguible, l’homme a vécu de génération en génération, au cours desquelles la puissance de la vie de Dieu a été le pilier de l’existence de l’homme, et pour lesquelles Dieu a payé un prix qu’aucun homme ordinaire n’a jamais payé. Le vitalisme de Dieu peut prévaloir sur toute puissance ; en outre, il dépasse tout pouvoir. Sa vie est éternelle, Sa puissance extraordinaire, et Son vitalisme n’est pas facilement englouti par aucune créature ou aucune force ennemie. Le vitalisme de Dieu existe, et brille de Son grand éclat, quel que soit le temps ou le lieu. La vie de Dieu demeure éternellement inchangée en dépit des bouleversements du ciel et de la terre. Toutes les choses passent, mais la vie de Dieu ne passe pas, car Dieu est la source de l’existence de toutes choses, et la racine de leur existence. La vie de l’homme provient de Dieu, le ciel existe grâce à Dieu, et l’existence de la terre provient de la puissance de la vie de Dieu. Aucun objet qui possède la vitalité ne peut transcender la souveraineté de Dieu, et aucune chose, aussi vigoureuse qu’elle soit, ne peut sortir de la portée de l’autorité de Dieu. De cette façon, qui qu’ils soient, tout le monde doit se soumettre à la domination de Dieu, tout le monde doit vivre sous le commandement de Dieu, et personne ne peut échapper à Son contrôle. »

« Dieu Lui-même est la vie, et la vérité, et Sa vie et la vérité coexistent. Celui qui est incapable d’obtenir la vérité n’aura jamais la vie. Sans la direction, le soutien et la fourniture de la vérité, tu n’auras que les écrits, les doctrines, et de plus, la mort. La vie de Dieu est toujours présente, et Sa vérité et Sa vie coexistent. Si tu ne peux pas trouver la source de la vérité, alors tu n’auras pas la nourriture de la vie ; si tu ne peux pas obtenir la fourniture de la vie, alors tu n’auras sûrement pas la vérité, et donc en dehors des imaginations et des conceptions, tout ton corps ne sera rien d’autre que de la chair, ta chair puante. Sache que les écrits des livres ne comptent pas autant que la vie, les enregistrements de l’histoire ne peuvent pas être honorés comme la vérité, et les doctrines du passé ne peuvent pas servir de récits des paroles actuellement prononcées par Dieu. Seul ce qui est exprimé par Dieu quand Il vient sur terre et vit parmi les hommes est la vérité, la vie, la volonté de Dieu, et Sa manière réelle de travailler. Si tu appliques les rapports des paroles qui auraient été prononcées par Dieu pendant les siècles passés à ce jour, alors tu es un archéologue, et la meilleure façon de te décrire est que tu es un expert du patrimoine historique. C’est parce que tu crois toujours aux traces de l’œuvre que Dieu a fait dans les temps passés, tu crois seulement à l’ombre de Dieu laissée lorsqu’Il avait œuvré auparavant parmi les hommes, et tu crois seulement à la voie dont Dieu a donné à Ses disciples dans les temps passés. Tu ne crois pas la direction de l’œuvre de Dieu aujourd’hui, tu ne crois pas au visage glorieux de Dieu aujourd’hui, et tu ne crois pas au chemin de la vérité actuellement indiqué par Dieu. Et donc, tu es indéniablement un rêveur qui est complètement coupé de la réalité. Si maintenant tu t’accroches encore à des mots qui sont incapables de donner la vie à l’homme, alors tu es un morceau de bois mort désespéré[a], car tu es trop conservateur, trop intraitable, trop inaccessible à la raison ! »

« Le Christ des derniers jours apporte la vie, et apporte le chemin de la vérité durable et éternel. Cette vérité est le chemin par lequel l’homme obtiendra la vie, et le seul chemin par lequel l’homme connaîtra Dieu et sera approuvé par Dieu. Si tu ne cherches pas le chemin de la vie offert par le Christ des derniers jours, alors tu n’auras jamais l’approbation de Jésus, et ne seras jamais qualifié pour franchir les portes du royaume des cieux, car tu es une marionnette et un prisonnier de l’histoire. Celui qui est régi par les règlements, les écrits, et enchaîné par l’histoire ne sera jamais en mesure d’obtenir la vie, et ne sera jamais en mesure d’obtenir le chemin perpétuel de la vie. C’est parce que tout ce qu’ils ont ce sont des eaux troubles qui ont stagné depuis des milliers d’années, au lieu de l’eau de la vie qui coule du trône. Celui qui ne reçoit pas l’eau de la vie restera à jamais un cadavre, un jouet de Satan, et un fils de l’enfer. Comment alors, peut-il voir Dieu ? Si tu ne t’accroches qu’au passé, si tu essayes seulement de garder les choses telles qu’elles sont sans aller de l’avant et n’essayes pas de changer le statu quo et te débarrasser de l’histoire, alors ne seras-tu pas toujours contre Dieu ? Les étapes de l’œuvre de Dieu sont vastes et puissantes, comme des vagues déferlantes et des grondements de tonnerres – pourtant tu restes assis passivement et attends la destruction, en restant à ta place et ne faisant rien. De cette façon, comment peux-tu être considéré comme quelqu’un qui suit les pas de l’Agneau ? Comment peux-tu justifier que le Dieu auquel tu tiens est un Dieu qui est toujours nouveau et jamais vieux ? Et comment les mots de tes livres jaunis peuvent te porter vers une nouvelle ère ? Comment peuvent-ils te conduire à rechercher les étapes de l’œuvre de Dieu ? Et comment peuvent-ils t’emmener au ciel ? Ce que tu tiens entre tes mains ce ne sont que des écrits qui ne peuvent fournir qu’une consolation temporaire, et non pas les vérités qui sont capables de donner la vie. Les Saintes Écritures que tu lis ne peuvent qu’enrichir ta langue, et non pas les paroles de sagesse qui peuvent t’aider à connaître la vie de l’homme, et encore moins les chemins qui peuvent te conduire à la perfection. Est-ce que cet écart ne te donne pas matière à réfléchir ? Est-ce qu’il ne te permet pas de comprendre les mystères qui y sont contenus ? Es-tu capable de te livrer au ciel pour rencontrer Dieu par toi-même ? Sans la venue de Dieu, peux-tu t’envoyer toi-même au ciel pour jouir du bonheur de la famille avec Dieu ? Es-tu toujours en train de rêver ? Je suggère donc que tu arrêtes de rêver, et que tu regardes celui qui œuvre maintenant, celui qui œuvre maintenant pour sauver l’homme durant les derniers jours. Si tu ne le fais pas, tu n’obtiendras jamais la vérité, et n’auras jamais la vie. »

Le Seigneur Jésus a dit : « Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » (Jean 4:14). La plupart des gens pensent que le Seigneur Jésus nous a déjà accordé le chemin de la vie éternelle, mais j’ai lu ces paroles de Dieu Tout-Puissant : « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle. » De quoi s’agit-il ? Pourquoi est-il dit que seul Christ des derniers jours peut donner à l’homme le chemin de la vie éternelle ?

« Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:47-48).

« Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils » (Jean 5:22).

« Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie. »

« Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifie pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais l’homme était incapable de résoudre le problème de comment ne plus pécher, de rejeter à jamais sa nature pécheresse et d’être transformé. Cela lui posait toujours problème. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause du travail de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur vieux tempérament satanique corrompu. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés du tempérament satanique corrompu afin que la nature pécheresse des hommes débarrasse à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes de changer. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que le tempérament des hommes puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils rejettent le tempérament satanique corrompu, se dégagent de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi se libèrent pleinement du péché. Alors seulement le salut des hommes sera complet. »

« Ceux qui sont capables de tenir ferme pendant l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu au cours des derniers jours, c’est-à-dire au cours de la dernière œuvre de purification, seront ceux qui entreront dans le repos final avec Dieu ; par conséquent, ceux qui entrent dans le repos se seront tous libérés de l’influence de Satan et auront été acquis par Dieu seulement après avoir subi Son œuvre de purification finale. Ces gens qui auront été finalement acquis par Dieu entreront dans le repos final. L’essence de l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu est de purifier l’humanité en vue du jour du repos final. Autrement, l’ensemble de l’humanité ne pourra pas suivre son propre genre ou entrer dans le repos. Cette œuvre est la seule voie de l’humanité pour entrer dans le repos. Seule l’œuvre de purification de Dieu purifiera l’humanité de son iniquité, et seulement Son œuvre de châtiment et de jugement mettra en lumière ces désobéissances dans l’humanité, séparant ainsi ceux qui peuvent être sauvés de ceux qui ne le peuvent pas, et ceux qui resteront de ceux qui ne resteront pas. Lorsque Son œuvre sera achevée, ces gens qui restent seront purifiés et jouiront d’une deuxième vie humaine plus merveilleuse sur la terre en entrant dans un domaine supérieur d’humanité ; en d’autres termes, ils entreront dans le jour du repos de l’humanité et vivront ensemble avec Dieu. »

« L’arrivée de Dieu incarné des derniers jours a mis fin à l’ère de la Grâce. Il est venu surtout pour proclamer Ses paroles, pour utiliser des paroles afin de perfectionner l’homme, pour illuminer et éclairer l’homme et pour supprimer la place qu’occupe le Dieu vague dans le cœur de l’homme. Ce n’est pas l’étape de l’œuvre que Jésus a accomplie quand Il est venu. Quand Jésus est venu, Il a opéré de nombreux miracles, Il a guéri les hommes et chassé les démons et Il a fait l’œuvre de la rédemption par la crucifixion. Comme conséquence, dans ses conceptions, l’homme croit que c’est comme cela que Dieu devrait être. Car, quand Jésus est venu, Il n’a pas fait l’œuvre d’enlever l’image du Dieu vague du cœur de l’homme ; quand Il est venu, Il a été crucifié, Il a guéri les hommes et chassé les démons et Il a répandu l’Évangile du royaume des cieux. Dans un sens, l’incarnation de Dieu dans les derniers jours supprime la place qu’occupe le Dieu vague dans les conceptions de l’homme, de sorte qu’il n’y a plus l’image du Dieu vague dans le cœur de l’homme. En utilisant Ses mots réels et Son œuvre réelle, Ses déplacements à travers tous les pays et l’œuvre exceptionnellement réelle et normale qu’il fait parmi les hommes, Il fait en sorte que l’homme connaît la réalité de Dieu et que le Dieu vague n’a plus de place dans le cœur de l’homme. Dans un autre sens, Dieu utilise les paroles prononcées par Sa chair pour rendre l’homme complet et accomplir toutes choses. C’est l’œuvre que Dieu accomplira au cours des derniers jours. »

« Beaucoup de gens croient que comprendre et interpréter de la Bible équivaut à trouver le vrai chemin, mais, est-ce vraiment si simple en fait ? Personne ne connait la réalité de la Bible : elle n’est rien de plus qu’un document historique de l’œuvre de Dieu et un témoignage des deux étapes précédentes de l’œuvre de Dieu. Elle n’offre aucune compréhension des objectifs de l’œuvre de Dieu. Quiconque a lu la Bible sait qu’elle documente les deux étapes de l’œuvre de Dieu pendant l’ère de la Loi et de l’ère de la Grâce. L’Ancien Testament raconte l’histoire d’Israël et de l’œuvre de l’Éternel depuis la création jusqu’à la fin de l’ère de la Loi. Le Nouveau Testament raconte l’œuvre de Jésus sur la terre, le contenu des quatre évangiles, et le travail de Paul. Ne sont-ils pas des documents historiques ? Le rappel des choses du passé aujourd’hui en font des documents historiques, et, peu importe leur véracité ou leur réalité, ils sont encore historiques, et l’histoire ne peut pas répondre au présent, car Dieu ne retourne pas à l’histoire ! Et donc, si tu comprends seulement la Bible et non l’œuvre que Dieu a l’intention de faire aujourd’hui, et si tu crois en Dieu, mais ne cherches pas l’œuvre du Saint-Esprit, alors tu ne comprends pas ce que chercher Dieu signifie. Si tu lis la Bible afin d’étudier l’histoire d’Israël, à la recherche de l’histoire de la création de tous les cieux et de la terre par Dieu, alors tu ne crois pas en Dieu. Mais aujourd’hui, puisque tu crois en Dieu et cherches la vie, puisque tu cherches la connaissance de Dieu et non des lettres mortes et des doctrines ou une compréhension de l’histoire, tu dois chercher la volonté de Dieu aujourd’hui et la direction de l’œuvre du Saint-Esprit. Si tu étais un archéologue, tu pourrais lire la Bible, mais tu ne l’es pas. Tu es l’un de ceux qui croient en Dieu et tu ferais mieux de chercher la volonté de Dieu aujourd’hui. »

« Ils ne prêtent aucune attention à Mon existence ou à Mes actions, mais accordent plutôt une attention soutenue et particulière à chaque mot des Saintes Écritures, et beaucoup d’entre eux pensent même que Je ne devrais pas faire ce que Je veux faire, à moins que ce ne soit prédit dans les Saintes Écritures. Ils accordent trop d’importance aux Saintes Écritures. On peut dire qu’ils considèrent que les mots et les expressions sont très importants, au point qu’ils utilisent les versets de la Bible pour mesurer chaque mot que Je dis, et pour Me condamner. Ils ne recherchent pas la voie de la compatibilité avec Moi, ou la voie de la compatibilité avec la vérité, mais plutôt la voie de la compatibilité avec les mots de la Bible, et ils croient que tout ce qui ne se conforme pas à la Bible n’est pas, sans exception, Mon œuvre. Ces personnes ne sont-elles pas des descendants obéissants des Pharisiens ? Les Pharisiens juifs ont utilisé la loi de Moïse pour condamner Jésus. Ils ne cherchaient pas la compatibilité avec le Jésus de l’époque, mais suivaient la loi à la lettre avec zèle, au point qu’ils ont finalement cloué l’innocent Jésus sur la croix, L’ayant accusé de ne pas suivre la loi de l’Ancien Testament et de ne pas être le Messie. Quelle était leur essence ? »

« Ceux qui sont compatibles avec Moi Me serviront pour toujours dans Ma maison, et ceux qui se placent dans l’inimitié avec Moi souffriront à jamais de Mon châtiment. Ceux qui ne se soucient que des mots de la Bible, qui sont indifférents à la vérité ou à la recherche de Mes pas — ils sont contre Moi, car ils Me limitent selon la Bible, et Me confinent à la Bible, et sont donc des blasphémateurs à l’extrême envers Moi. Comment de telles personnes pourraient-elles venir devant Moi ? Elles ne prêtent aucune attention à Mes actes, à Ma volonté, ou à la vérité, mais sont plutôt obsédées par les mots, des mots qui tuent. Comment de telles personnes pourraient-elles être compatibles avec Moi ? »

« Le travail que Jésus a fait représentait le nom de Jésus et représentait l’ère de la Grâce ; le travail accompli par l’Éternel représentait l’Éternel et l’ère de la Loi. Leur travail était l’œuvre d’un seul Esprit en deux ères différentes. […] Bien qu’elles aient eu deux noms différents, les deux étapes de travail ont été réalisées par un seul Esprit et le travail de la seconde étape a continué celui de la première. Comme le nom était différent et le contenu du travail était différent, l’ère était différente. Lorsque l’Éternel est venu, ce fut l’ère de l’Éternel et quand Jésus est venu, ce fut l’ère de Jésus. Et donc, chaque fois que Dieu vient, Il a un nom, Il représente une ère, Il ouvre un nouveau chemin et sur chaque nouveau chemin, Il prend un nouveau nom, ce qui montre que Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux, et que Son travail progresse toujours. L’histoire avance toujours et le travail de Dieu avance toujours. Pour que Son plan de gestion de six mille ans arrive à sa fin, il doit continuer à progresser. »

« Et ainsi, quand l’ère finale — l’ère des derniers jours — arrive, Mon nom change encore. Je ne dois pas être appelé Éternel, ou Jésus, et encore moins le Messie, mais Je doit être appelé le puissant Dieu Tout-Puissant Lui-même, et sous ce nom Je mets un terme à toute l’ère. J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le Messie, et les gens M’ont un jour appelé Jésus le Sauveur parce qu’ils M’ont aimé et respecté. Mais aujourd’hui, Je ne suis pas l’Éternel ou Jésus que les gens connaissaient dans le passé — Je suis le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se lève aux extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament, et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. »

« Puisque l’homme croit en Dieu, il doit suivre de près les pas de Dieu, étape par étape ; il devrait « suivre l’Agneau partout où Il va ». Seuls ces gens cherchent le vrai chemin, seuls ces gens connaissent le travail du Saint-Esprit. Les gens qui suivent servilement les lettres et les doctrines sont ceux qui ont été éliminés par le travail du Saint-Esprit. Dans chaque période de temps, Dieu commencera un nouveau travail, et dans chaque période, un nouveau départ sera offert à l’homme. Si l’homme ne s’en tient qu’aux vérités que « l’Éternel est Dieu » et que « Jésus est Christ », qui sont des vérités qui s’appliquent uniquement à une seule ère, alors l’homme ne suivra jamais le travail du Saint-Esprit et sera toujours incapable de bénéficier du travail du Saint-Esprit. Peu importe la manière dont Dieu travaille, l’homme suit sans le moindre doute, et il suit de près. De cette façon, comment l’homme pourrait-il être éliminé par le Saint-Esprit ? »