Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.

Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour.

J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité.

Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu.

1. Pourquoi le Seigneur Jésus reviendrait-Il dans les derniers jours pour l’œuvre du jugement après avoir achevé l’œuvre de la rédemption ?

01

Le Seigneur Jésus a achevé l’œuvre de la rédemption : l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité a-t-elle été achevée ?

Le Seigneur Jésus a accompli l’œuvre de la rédemption à l’ère de la Grâce et, lorsqu’Il était sur la croix, a dit : « Tout est accompli. » Ainsi, beaucoup de croyants pensent que l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité a été totalement achevée, que le Seigneur Jésus nous a absous de tous nos péchés et que lorsque le Seigneur reviendra, nous serons enlevés directement dans le royaume des cieux. Cependant, ceux de l’ère de la Grâce sont toujours liés par leur nature pécheresse, pèchent constamment et sont devenus de plus en plus dépravés. Il est écrit dans la Bible : « Pour que vous soyez saints ; car je suis saint » (Lévitique 11:45). « La sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). Clairement, ce que le Seigneur Jésus a fait n’est que l’œuvre de la rédemption, pas l’œuvre de la purification totale de la nature pécheresse de l’humanité. Ceux qui souhaitent atteindre la plénitude du salut et entrer dans le royaume des cieux ont besoin d’une autre étape de l’œuvre de Dieu : l’œuvre de la plénitude du salut.

Versets bibliques pour référence :
J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
De même Christ, qui s’est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut.
À vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps !
En vérité, en vérité, je vous le dis, […] quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l'esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours.
Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour.
Jean 16:12-13 Hébreux 9:28 1 Pierre 1:5 Jean 8:34-35 Jean 12:47-48

Paroles de Dieu concernées :

Pour l’homme, la crucifixion de Dieu a conclu le travail de l’incarnation de Dieu, a racheté toute l’humanité et Lui a permis de S’emparer de la clé de l’Hadès. Tous les gens pensent que le travail de Dieu est terminé. En réalité, pour Dieu, seule une petite partie de Son travail a été réalisée. Il a seulement racheté l’humanité ; Il n’a pas conquis l’humanité, encore moins a-t-Il changé la laideur de Satan dans l’homme. Voilà pourquoi Dieu dit : « Bien que Ma chair incarnée ait subi la douleur de la mort, tel n’était pas le seul but de Mon incarnation. Jésus est Mon Fils bien-aimé et a été cloué sur la croix pour Moi, mais Il n’a pas porté Mon travail à sa conclusion. Il n’en a fait qu’une partie. »

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (6) »

À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que tu croyais en Lui, Il te rachetait ; si tu croyais en Lui, tu n’étais plus un pécheur, tu avais été relevé de tes péchés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu chez ceux qui croyaient et cela devait être retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement acquis par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que tu croies, tu n’appartiendrais plus jamais au péché.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) »

Même si l’homme a été racheté et si ses péchés ont été pardonnés, c’est seulement considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec ses transgressions. Toutefois, lorsque l’homme vit dans un corps charnel et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. C’est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon accordé. La majorité des hommes pèchent dans la journée pour simplement se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car l’homme a encore un tempérament corrompu. Par exemple, quand les gens ont su qu’ils descendaient de Moab, ils ont proféré des paroles de plainte, n’ont plus cherché la vie et sont devenus complètement passifs. Cela ne montre-t-il pas que l’humanité est encore incapable de se soumettre entièrement à la domination de Dieu ? N’est-ce pas là précisément son tempérament satanique corrompu ? Lorsque tu n’étais pas soumis au châtiment, tes mains étaient élevées au-dessus de toutes les autres, même de celles de Jésus. Et tu as crié d’une voix forte : « Sois un fils bien-aimé de Dieu ! Sois un ami intime de Dieu ! Nous préférerions mourir plutôt que de nous prosterner devant Satan ! Révolte-toi contre l’ancien Satan ! Révolte-toi contre le grand dragon rouge ! Que le grand dragon rouge perde misérablement le pouvoir ! Que Dieu nous rende complets ! » Tes cris étaient plus forts que tous les autres. Mais vint ensuite le temps du châtiment et, encore une fois, a été révélé le tempérament corrompu des gens. Puis, leurs cris ont cessé, et ils n’avaient plus aucune résolution. C’est la corruption de l’homme ; plus profonde que le péché, elle est plantée par Satan et profondément enracinée dans l’homme. Il est difficile à l’homme de prendre conscience de ses péchés ; il est incapable de reconnaître sa propre nature profondément enracinée et doit compter sur le jugement par la parole pour obtenir ce résultat. L’homme peut dorénavant être progressivement transformé seulement de cette manière.Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »

Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu.

Extrait de « Concernant les appellations et l’identité »

Avant que les hommes aient été rachetés, Satan les avait déjà remplis de ses poisons et, après des milliers d’années de corruption par Satan, les hommes ont en eux une nature établie qui s’oppose à Dieu. Par conséquent, lorsque les hommes ont été rachetés, ce ne fut rien de plus qu’un cas de rédemption payant un prix élevé pour racheter l’homme alors que sa nature empoisonnée à l’intérieur n’était pas éliminée. L’homme qui est tellement souillé doit subir une transformation avant d’être digne de servir Dieu. Grâce à cette œuvre de jugement et de châtiment, les hommes prendront pleinement conscience de l’essence souillée et corrompue en eux-mêmes et ils pourront changer complètement et être purifiés. L’homme peut être digne de retourner devant le trône de Dieu seulement de cette manière.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »

Tu dois savoir quel genre de personnes Je désire ; ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à entrer dans le royaume, ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à souiller la terre sainte. Bien que tu aies beaucoup travaillé et que tu aies travaillé pendant de nombreuses années, à la fin si tu es toujours déplorablement dégoûtant, il est intolérable pour la loi du ciel que tu veuilles entrer dans Mon royaume ! Depuis la fondation du monde jusqu’à ce jour, Je n’ai jamais offert un accès facile à Mon royaume à ceux qui cherchent à s’attirer Mes faveurs. C’est une loi céleste, et personne ne peut la transgresser !

Extrait de « Succès ou échec dépendent du chemin que l’homme emprunte »
02

Pourquoi l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours est-elle la seule œuvre qui puisse pleinement sauver l’humanité ?

Même si les êtres humains ont été rachetés par le Seigneur à l’ère de la Grâce et absous de leurs péchés, les gens n’ont pas été purifiés de leur nature pécheresse. Ils vivent encore dans le cycle du péché, de la confession, puis de nouveau du péché et de la confession. C’est la pénible lutte de leur vie. La Bible prophétise « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17). Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour. (Jean 12:47-48). L’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours est l’étape de l’œuvre du jugement. Il a énoncé des vérités pour purifier tous ceux qui se présentent devant le trône de Dieu, les classer selon leur espèce et, finalement, amener dans Son royaume ceux qui ont été purifiés, mettant ainsi définitivement fin à l’ère. Nous pouvons voir que l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours accomplit et réalise complètement les prophéties bibliques : c’est l’œuvre du salut complet de l’humanité.

Versets bibliques pour référence :
Il disait d’une voix forte : Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue.
Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour.
Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu.
Et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.
Il a son van à la main ; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point.
Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre.
Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville !
Apocalypse 14:7 Jean 12:48 1 Pierre 4:17 Matthieu 13:30 Matthieu 3:12 Matthieu 13:49-50 Apocalypse 22:11-12 Apocalypse 22:14

Paroles de Dieu concernées :

Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie.

Extrait de « Seul celui qui vit l’œuvre de Dieu croit véritablement en Dieu »

La première incarnation avait pour but de racheter les hommes du péché, de les racheter par le corps charnel de Jésus, c’est-à-dire que depuis la croix, Il a sauvé les hommes, mais le tempérament satanique corrompu est resté en eux. Le but de la deuxième incarnation n’est plus de servir de sacrifice d’expiation, mais de sauver complètement ceux qui ont été rachetés du péché. C’est ainsi pour que ceux qui sont pardonnés puissent être délivrés de leurs péchés, complètement purifiés et, en obtenant un changement de tempérament, se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et retourner devant le trône de Dieu. L’homme peut être pleinement sanctifié seulement de cette manière. À l’ère de la Grâce après que l’ère de la Loi prit fin, Dieu a commencé l’œuvre du salut qui se continue jusqu’aux derniers jours quand Il purifiera complètement l’humanité en jugeant et châtiant les hommes pour leur rébellion. Alors seulement Dieu achèvera Son œuvre du salut et entrera dans le repos.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »

Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude. Lorsque Jésus accomplissait Son œuvre, les hommes Le connaissaient encore de manière vague et imprécise. Les hommes ont toujours cru qu’Il était le fils de David et ont proclamé qu’Il était un grand prophète, le Seigneur bienveillant qui rachetait les péchés des hommes. Certains, grâce à leur foi, ont été guéris simplement en touchant le bord de Son vêtement ; les aveugles ont retrouvé la vue et même les morts sont revenus à la vie. Cependant, les hommes ne pouvaient pas découvrir le tempérament satanique corrompu profondément enraciné en eux ni ne savaient comment le chasser. Les hommes ont reçu de nombreuses grâces comme la paix et le bonheur de la chair, la bénédiction de toute la famille à cause de la foi d’un seul, la guérison des maladies et ainsi de suite. Le reste relevait des bonnes actions des hommes et de leur apparence pieuse ; si les hommes pouvaient vivre sur ces fondations, alors ils étaient considérés comme de bons croyants. Seuls de tels croyants pouvaient entrer au ciel après la mort, ce qui signifie qu’ils étaient sauvés. Mais, durant leur vie, ces gens ne comprenaient pas du tout la voie de la vie. Ils ne faisaient que commettre des péchés pour ensuite les confesser, répétant constamment le cycle sans faire aucun progrès vers le changement de leur tempérament ; telle était la condition des hommes à l’ère de la Grâce. Les hommes ont-ils été complètement sauvés ? Non ! Par conséquent, après que cette étape est terminée, reste le travail de jugement et de châtiment. Cette étape purifie les hommes par la parole pour donner à l’homme un chemin à suivre. Cette étape ne serait pas fructueuse ou signifiante si elle continuait l’expulsion des démons, car la nature pécheresse des hommes ne serait pas extirpée et les hommes se limiteraient au pardon des péchés. Par le sacrifice d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament corrompu des hommes et les faire pratiquer en conformité avec la bonne voie. Cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse, car c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ; c’est une étape beaucoup plus complète de l’œuvre. Par conséquent, l’incarnation dans les derniers jours a achevé la signification de l’incarnation de Dieu et a terminé complètement le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »

Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité »

Dans Son œuvre finale de la conclusion de l’ère, le tempérament de Dieu est le châtiment et le jugement, par lesquels Il révèle tout ce qui est injuste, afin de juger tous les peuples publiquement et de perfectionner ceux qui L’aiment d’un cœur sincère. Seul un tel tempérament peut mener l’ère à sa fin. Les derniers jours sont déjà arrivés. Toutes les choses de la création seront classées selon leur genre et seront divisées en différentes catégories selon leur nature. C’est le temps où Dieu révèle la fin et la destination de l’humanité. Si l’homme ne subit pas le châtiment et le jugement, alors il n’y aura aucun moyen d’exposer sa désobéissance et son injustice. Ce n’est que par le châtiment et le jugement que l’issue de toute création peut être révélée. L’homme affiche ses vraies couleurs seulement quand il est châtié et jugé. Le mal sera placé avec le mal, le bien avec le bien et l’humanité tout entière sera classée selon son espèce. Par le châtiment et le jugement, l’issue de toute création sera révélée, de sorte que le mal pourra être puni et le bien récompensé, et tous les gens seront alors soumis à la domination de Dieu. Toute cette œuvre doit être réalisée à travers un châtiment et un jugement justes.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) »

Ceux qui sont capables de tenir ferme pendant l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu au cours des derniers jours, c’est-à-dire au cours de la dernière œuvre de purification, seront ceux qui entreront dans le repos final avec Dieu ; par conséquent, ceux qui entrent dans le repos se seront tous libérés de l’influence de Satan et auront été acquis par Dieu seulement après avoir subi Son œuvre de purification finale. Ces gens qui auront été finalement acquis par Dieu entreront dans le repos final. L’essence de l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu est de purifier l’humanité en vue du jour du repos final. Autrement, l’ensemble de l’humanité ne pourra pas suivre son propre genre ou entrer dans le repos. Cette œuvre est la seule voie de l’humanité pour entrer dans le repos. Seule l’œuvre de purification de Dieu purifiera l’humanité de son iniquité, et seulement Son œuvre de châtiment et de jugement mettra en lumière ces désobéissances dans l’humanité, séparant ainsi ceux qui peuvent être sauvés de ceux qui ne le peuvent pas, et ceux qui resteront de ceux qui ne resteront pas. Lorsque Son œuvre sera achevée, ces gens qui restent seront purifiés et jouiront d’une deuxième vie humaine plus merveilleuse sur la terre en entrant dans un domaine supérieur d’humanité ; en d’autres termes, ils entreront dans le jour du repos de l’humanité et vivront ensemble avec Dieu. Après que ceux qui ne peuvent pas rester auront subi le châtiment et le jugement, leur forme originelle sera entièrement révélée ; après cela ils seront tous détruits et, comme Satan, n’auront plus la permission de survivre sur la terre. L’humanité de l’avenir n’inclura plus ce type de gens ; ces gens ne sont pas dignes d’entrer dans la terre du repos ultime ni ne sont dignes d’entrer dans le jour du repos que Dieu et l’homme partageront, car ils sont les cibles de la punition et sont les méchants ; ils ne sont pas des hommes justes. […] Son œuvre ultime de punir le mal et de récompenser le bien est entièrement faite pour purifier complètement l’humanité tout entière, afin qu’Il puisse amener une humanité toute sainte dans le repos éternel. Cette étape de Son œuvre est Son œuvre la plus cruciale. C’est la dernière étape de l’ensemble de Son œuvre de gestion. Si Dieu ne détruisait pas les méchants, mais plutôt leur permettait de rester, alors l’ensemble de l’humanité ne pourrait toujours pas entrer dans le repos et Dieu ne serait pas en mesure d’amener toute l’humanité dans un domaine meilleur. Ce genre d’œuvre ne serait pas complètement terminée. Quand Il terminera Son œuvre, l’humanité tout entière sera entièrement sainte. Ce n’est que de cette manière que Dieu peut vivre paisiblement dans le repos.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble »

Après que Dieu et l’homme entrent dans le repos, Satan n’existera plus, et, comme Satan, ces gens méchants n’existeront pas non plus. Avant que Dieu et l’homme entrent dans le repos, les individus méchants qui jadis persécutaient Dieu sur la terre et les ennemis qui Lui désobéissaient sur la terre auront déjà été détruits ; ils auront été détruits par les grandes catastrophes des derniers jours. Après que ces individus méchants auront été complètement détruits, Satan ne pourra plus jamais harceler la terre. L’humanité obtiendra le salut complet, et ce n’est qu’à ce moment que l’œuvre de Dieu sera achevée. Ce sont les conditions préalables pour que Dieu et l’homme entrent dans le repos.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble »

2. Quelles sont les différences entre l’œuvre de rédemption de Dieu à l’ère de la Grâce et l’œuvre du jugement à l’ère du Règne ?

À l’ère de la Grâce, Dieu S’est incarné sous la forme du Seigneur Jésus pour accomplir l’œuvre de la rédemption, exprimant un tempérament de bienveillance et de miséricorde et apportant à l’humanité la voie de la repentance. À l’ère du Règne, Dieu est de nouveau devenu chair et a accompli l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu sous le nom de Dieu Tout-Puissant. Il a exprimé toutes les vérités pour que l’humanité soit purifiée et pleinement sauvée, et Il exprime un tempérament de justice, de majesté et de colère. Les gens ont vu que Son tempérament est inviolable et ont cultivé un cœur de respect pour lui. En fin de compte, ils rejetteront l’influence de Satan, seront purifiés et sauvés par Dieu et obtiendront le chemin de la vie éternelle que Dieu accorde à l’homme. Alors, comment pouvons-nous comprendre les différences entre l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus et l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours ?

01

En quoi les méthodes de l’œuvre de Dieu sont-elles différentes à l’ère de la Grâce et à l’ère du Règne ?

Versets bibliques pour référence :
Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.
Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour.
Matthieu 4:17 Jean 12:47-48

Paroles de Dieu concernées :

Au cours de Sa première incarnation, il était nécessaire que Dieu guérisse les malades et chasse les démons parce que Son œuvre consistait à racheter. Afin de racheter la race humaine entière, Il se devait d’être compatissant et de pardonner. L’œuvre qu’Il a accomplie avant qu’Il ne soit crucifié consistait à guérir les malades et à chasser les démons, ce qui présageait le salut de l’homme du péché et de la souillure. Parce que c’était l’ère de la Grâce, il était nécessaire pour Lui de guérir les malades, montrant ainsi des signes et des merveilles qui étaient représentatifs de la grâce dans cette ère ; car l’ère de la Grâce était centrée autour du don de la grâce, symbolisée par la paix, la joie et les bénédictions matérielles, tous les signes de la foi des gens en Jésus.

Extrait de « L’essence de la chair habitée par Dieu »

À l’ère de la Grâce, une grande partie de l’œuvre de Jésus était de guérir les malades, de chasser les démons, d’imposer les mains sur l’homme pour prier pour lui et de bénir l’homme. Cependant, continuer à faire la même chose ne servirait à rien aujourd’hui. Le Saint-Esprit a fait Son œuvre de cette façon en ce temps-là, car c’était l’ère de la Grâce, et il y avait suffisamment de grâce pour que l’homme en bénéficie. L’homme n’avait aucun prix à payer et pouvait recevoir la grâce tant qu’il avait la foi. Tous furent traités très aimablement. Maintenant, l’ère a changé et l’œuvre de Dieu a encore progressé. C’est par le châtiment et le jugement que la rébellion de l’homme et les choses impures à l’intérieur de l’homme seront chassées. Comme c’était l’étape de la rédemption, il incombait à Dieu d’œuvrer de cette manière, accordant assez de grâce pour que les hommes en profitent, afin que les hommes soient rachetés du péché et que, par la grâce, leurs péchés soient pardonnés. La raison d’être de l’étape actuelle, c’est de révéler les iniquités au sein de l’homme par le châtiment, le jugement, la correction verbale, ainsi que par la discipline et la révélation des paroles, afin que l’humanité puisse ensuite être sauvée. Cette œuvre est plus en profondeur que la rédemption. Dans l’ère de la Grâce, l’homme a suffisamment tiré profit de la grâce ; maintenant que l’homme a déjà expérimenté cette grâce, il n’a plus besoin d’en tirer profit. Cette œuvre est maintenant dépassée et ne doit plus être faite. Maintenant, l’homme est sauvé par le jugement de la parole. Après que l’homme est jugé, châtié et épuré, son tempérament se trouve modifié. N’est-ce pas grâce aux paroles que J’ai dites ?

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »

Quand Jésus est venu, Il a aussi accompli une partie de l’œuvre de Dieu et a prononcé des paroles, mais quelle œuvre principale a-t-Il accomplie ? Il accomplit principalement l’œuvre de la crucifixion. Il a pris la ressemblance de chair du péché pour achever l’œuvre de la crucifixion et racheter toute l’humanité, et c’est pour le péché de toute l’humanité qu’Il a servi de sacrifice d’expiation. C’est l’œuvre principale qu’Il a accomplie. En fin de compte, Il a désigné le chemin de la croix pour guider ceux qui sont venus plus tard. Quand Jésus est venu, c’était avant tout pour accomplir l’œuvre de rédemption. Il a racheté l’humanité tout entière et apporté l’évangile du royaume des cieux à l’homme, et, en outre, Il a apporté le chemin qui conduit au royaume des cieux. En conséquence, tous ceux qui sont venus après dirent : « Nous devons emprunter le chemin de la croix et nous sacrifier pour la croix ». Bien sûr, au début, Jésus a aussi fait une autre œuvre et prononcé des paroles afin que l’homme se repente et confesse ses péchés. Mais Son ministère était quand même la crucifixion, et les trois ans et demi pendant lesquels Il a prêché la voie étaient en préparation à la crucifixion qui est venue après. Les nombreuses fois que Jésus a prié, c’était aussi pour la crucifixion. La vie d’un homme normal qu’Il a menée et les trente-trois années et demie pendant lesquelles Il a vécu sur la terre avaient principalement le but d’achever le travail de la crucifixion, de Lui donner la force d’entreprendre ce travail. Par conséquent, Dieu Lui a confié le travail de la crucifixion. Aujourd’hui, quel travail Dieu incarné accomplira-t-Il ? Aujourd’hui, Dieu est devenu chair principalement pour achever le travail de la Parole apparait dans la chair, pour utiliser la parole pour perfectionner l’homme et pour faire en sorte que l’homme accepte le traitement de la parole et le raffinement par la parole. Par Ses paroles, Il fait en sorte que tu reçoives les fournitures et la vie ; dans Ses paroles, tu vois Son œuvre et Ses actes. Dieu utilise la parole pour te châtier et te raffiner, et donc, si tu endures des difficultés, c’est aussi à cause de la parole de Dieu. Aujourd’hui, Dieu ne travaille pas en utilisant des faits, mais des paroles. Ce n’est qu’après la venue de Sa parole que le Saint-Esprit peut travailler en toi et te faire sentir de la souffrance et du plaisir. Seule la parole de Dieu peut te conduire dans la réalité et seule la parole de Dieu peut te perfectionner. Et donc, à tout le moins, tu dois comprendre ceci : l’œuvre accomplie par Dieu au cours des derniers jours est principalement l’utilisation de Sa parole pour perfectionner tous les gens et pour guider l’homme. Tout le travail qu’Il fait est par la parole ; Il n’utilise pas des faits pour te châtier.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu »

Quand Dieu devient chair cette fois, Son œuvre consiste à exprimer Son tempérament, principalement à travers le châtiment et le jugement. En utilisant cela comme fondement, Il édifie l’homme avec plus de vérité, révèle plus de méthodes pratiques et réalise ainsi Son objectif de conquérir l’homme et de le sauver de son tempérament corrompu. C’est ce qui sous-tend l’œuvre de Dieu à l’ère du Règne.

Extrait de « Seul celui qui vit l’œuvre de Dieu croit véritablement en Dieu »

Ce que Je dis aujourd’hui, c’est pour juger les péchés des hommes et leur injustice, c’est pour maudire la rébellion des hommes. Leur tromperie et leur malhonnêteté, leurs paroles et leurs actions, tout ce qui n’est pas conforme à Sa volonté est soumis au jugement, et la rébellion des hommes est condamnée comme pécheresse. Il parle selon les principes du jugement et Il révèle Son tempérament juste en jugeant leur injustice, en maudissant leur rébellion et en exposant la laideur de toutes leurs faces.

Extrait de « Comment la deuxième étape de l’œuvre de la conquête porte ses fruits »

Dieu a de nombreux moyens de perfectionner l’homme. Il se sert de toutes sortes d’environnements pour traiter le tempérament corrompu de l’homme, et Il utilise diverses choses pour mettre l’homme à nu ; d’un côté, Il traite l’homme, d’un autre côté, Il met l’homme à nu, et d’un autre côté, Il révèle l’homme, creusant et révélant les « mystères » des profondeurs du cœur de l’homme, et montrant à l’homme sa propre nature en dévoilant plusieurs de ses états. Dieu perfectionne l’homme par des méthodes diverses, par la révélation, le traitement, le raffinement et le châtiment, afin que l’homme sache que Dieu est concret.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés »

À travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? À travers Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste principalement en la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction, et Son perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent : « Si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devrait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors comment peut-il encore être perfectionné ? » Telles sont les paroles des gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge ce sont les péchés de l’homme. Bien qu’Il parle durement et sans la moindre sensibilité, Il expose tout ce qui est dans l’homme, et par ces paroles sévères Il expose ce qui est essentiel dans l’homme, mais par un tel jugement, Il donne à l’homme une profonde connaissance de l’essence de la chair, et ainsi l’homme se soumet à l’obéissance envers Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan, elle est désobéissante et objet du châtiment de Dieu et ainsi, pour permettre à l’homme de se connaître, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre sur lui et il faut y utiliser toutes sortes de raffinements ; c’est seulement alors que l’œuvre de Dieu peut être efficace.

Extrait de « C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable »

Selon la perspective de l’homme, le salut est l’amour de Dieu, et le châtiment, le jugement et la malédiction n’ont pas de place dans l’amour de Dieu ; le salut doit comprendre l’amour, la compassion, et, en outre, les paroles de consolation et les bénédictions illimitées accordées par Dieu. Les gens croient que Dieu sauve l’homme en le touchant et l’amenant, par Ses bénédictions et la grâce, à Lui donner son cœur. Il sauve l’homme de cette façon : Il sauve l’homme en le touchant. Un tel salut est un commerce. L’homme se soumet au nom de Dieu et s’efforce de bien agir pour Dieu et de Lui apporter la gloire seulement quand Dieu lui donne jusqu’au centuple. Telle n’est pas la volonté de Dieu pour l’humanité. Dieu est venu travailler sur la terre pour sauver l’humanité corrompue. Aucune erreur en cela. Sinon, Il ne viendrait certainement pas faire Son œuvre en personne. Dans le passé, Son moyen de salut était de démontrer le plus grand amour et de la compassion, de telle sorte qu’Il a tout donné à Satan en échange pour toute l’humanité. Le jour présent n’a rien à voir avec le passé : aujourd’hui, votre salut est réalisé au temps des derniers jours durant le classement de chacun selon son genre ; le moyen de votre salut n’est pas l’amour ou la compassion, mais le châtiment et le jugement pour que l’homme soit plus complètement sauvé. Ainsi, vous ne recevez que le châtiment, le jugement et des coups impitoyables, mais sachez que dans ces coups cruels, il n’y a pas la moindre punition, sachez que peu importe la sévérité des paroles, vous ne recevez que quelques mots qui vous apparaissent tout à fait cruels, et sachez que peu importe la force de ma colère, vous recevez des paroles d’enseignement. Je ne veux pas vous faire du mal ou vous mettre à mort. Tout cela n’est-il pas vrai ? Sachez qu’aujourd’hui, que ce soit le juste jugement ou le raffinement cruel et le châtiment, tout est pour le salut. Peu importe si aujourd’hui chacun est classé selon son genre ou si les catégories d’hommes sont dévoilées, toutes les paroles et tout le travail de Dieu ont le but de sauver ceux qui aiment vraiment Dieu. Le juste jugement vise à purifier l’homme, le raffinement cruel vise à nettoyer l’homme, les paroles sévères ou le châtiment visent à purifier et le salut est leur intérêt. Ainsi, la méthode de salut aujourd’hui est différente du passé. Aujourd’hui, le juste jugement vous sauve et est une bonne manière de classer chacun selon son genre, et le châtiment impitoyable vous apporte le salut suprême. Avez-vous quelque chose à dire par rapport à ce châtiment et ce jugement ? N’êtes-vous pas satisfaits du salut, du début à la fin ? […]Bien que Mes paroles puissent être sévères, elles sont toutes dites pour le salut de l’homme, car Je ne dis que des paroles et Je ne punis pas la chair de l’homme. Ces paroles amènent l’homme à vivre dans la lumière, à savoir que la lumière existe, à savoir que la lumière est précieuse, plus encore à savoir combien ces paroles sont bénéfiques pour l’homme et à savoir que Dieu est le salut. Bien que J’aie dit plusieurs paroles de châtiment et de jugement, ces derniers ne se sont pas traduites en actes contre vous. Je suis venu faire Mon œuvre, dire Mes paroles et, bien que Mes paroles puissent être sévères, elles sont dites en jugement de votre corruption et de votre rébellion. La raison pour laquelle Je fais cela, c’est pour sauver l’homme du domaine de Satan, pour utiliser Mes paroles pour sauver l’homme ; Mon but n’est pas de nuire à l’homme avec Mes paroles. Mes paroles sont sévères afin que les résultats puissent être obtenus à partir de Mon œuvre. C’est seulement en travaillant de cette façon que l’homme peut se connaitre et se libérer de son tempérament rebelle.

Extrait de « Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu pour le salut de l’homme »
02

Quelles sont les différences entre les paroles de Dieu à l’ère de la Grâce et à l’ère du Règne ?

Versets bibliques pour référence :
Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.
Et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.
J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour.
Matthieu 4:17 Luc 24:47 Jean 16:12-13 Jean 12:47-48

Paroles de Dieu concernées :

Au commencement, Jésus a répandu l’évangile et a prêché la voie de la repentance, puis a continué en baptisant les hommes, guérissant les malades et chassant les démons. À la fin, Il a racheté l’humanité du péché et a terminé Son œuvre pour toute l’ère.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) »

À l’époque, une partie de l’œuvre de Jésus était conforme à l’Ancien Testament, ainsi qu’aux lois de Moïse et aux paroles de l’Éternel pendant l’ère de la Loi. Jésus a utilisé tout cela pour faire une partie de Son travail. Il a prêché aux gens et leur a enseigné dans les synagogues, Il a utilisé les prédictions des prophètes de l’Ancien Testament pour réprimander les pharisiens qui Lui étaient hostiles et Il a utilisé les paroles des Écritures pour exposer leur désobéissance et donc les condamner. Car ils méprisaient ce que Jésus avait fait ; en particulier, une grande partie de l’œuvre de Jésus n’était pas en accord avec les lois des Écritures, et, en outre, ce qu’Il enseignait était supérieur à leurs propres paroles, et même supérieur à ce qui avait été annoncé par les prophètes dans les Écritures. Le travail de Jésus a seulement été en vue de la rédemption de l’homme et de la crucifixion. Ainsi, Il n’a pas eu besoin de dire plus de paroles pour conquérir l’homme. Une grande partie de ce qu’Il a enseigné à l’homme venait des paroles des Écritures, et même si Son travail n’a pas dépassé les Écritures, Il a quand même pu accomplir le travail de la crucifixion. Son travail n’était pas le travail de la parole ni n’avait pour but de conquérir l’humanité, mais avait le but de racheter l’humanité. Il servit simplement de sacrifice d’expiation pour l’humanité, et non pas de source de la parole pour l’humanité. Il n’a pas fait le travail des Gentils, qui était l’œuvre de la conquête de l’homme, mais a fait le travail de la crucifixion, le travail fait parmi ceux qui croyaient qu’il y avait un Dieu. Même si Son travail a été réalisé sur le fondement des Écritures et s’Il a utilisé ce que les anciens prophètes avaient dit pour condamner les pharisiens, cela a été suffisant pour achever le travail de la crucifixion.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (1) »

En ce temps-là, Jésus a enseigné à Ses disciples par une série de prédications pendant l’ère de la Grâce : la manière de pratiquer, de se rassembler, de demander dans la prière, de traiter les autres, et toutes ces autres choses. L’œuvre qu’Il a accomplie est celle de l’ère de la Grâce, et Il a seulement expliqué la façon dont les disciples et ceux qui Le suivaient devaient pratiquer. Il a seulement accompli l’œuvre de l’ère de la Grâce et non des derniers jours. Quand l’Éternel a établi la loi de l’Ancien Testament dans l’ère de la Loi, pourquoi alors n’a-t-Il pas fait le travail de l’ère de la Grâce ? Pourquoi n’a-t-Il pas clarifié à l’avance le travail de l’ère de la Grâce ? Cela n’aurait-il pas aidé l’homme à accepter ? Il a seulement prophétisé qu’un enfant mâle serait né et investi de pouvoir, mais Il n’a pas réalisé à l’avance le travail de l’ère de la Grâce. L’œuvre de Dieu dans chaque ère a des limites claires ; Il ne fait que l’œuvre de l’ère actuelle et ne réalise jamais à l’avance l’œuvre de l’étape suivante. Ce n’est que de cette manière que Son œuvre représentative de chaque ère peut être mise en évidence. Jésus a parlé uniquement des signes des derniers jours, de la manière d’être patient et d’être sauvé, de se repentir et de se confesser, aussi de la manière de porter la croix et d’endurer la souffrance. Il n’a jamais dit comment l’homme devait entrer dans les derniers jours ni comment chercher à satisfaire la volonté de Dieu. Donc, ne serait-ce pas un acte erroné de chercher dans la Bible l’œuvre de Dieu les derniers jours ? Que peux-tu apprendre en tenant simplement la Bible dans tes mains ? Qu’il soit un exégète de la Bible ou un prédicateur, qui peut connaitre d’avance l’œuvre d’aujourd’hui ?

Extrait de « Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? »

Jetons un premier regard sur chaque partie du « sermon sur la montagne ». À quoi sont-elles toutes liées ? On peut dire avec certitude qu’elles sont toutes plus élevées, plus concrètes et plus proches des vies des hommes que les règles de l’ère de la Loi. Pour parler en termes modernes, cela correspond davantage à la pratique actuelle des gens.Lisons le contenu précis de ce qui suit : Comment devrais-tu comprendre les béatitudes ? Que devrais-tu savoir au sujet de la loi ? Comment devrait-on définir la colère ? Comment devrions-nous traiter l’adultère ? Que dit-on et quel genre de règles y a-t-il au sujet du divorce, et qui peut divorcer et qui ne peut pas divorcer ? Que dire des serments, d’œil pour œil, d’aimer tes ennemis, des recommandations concernant le don et ainsi de suite ? Toutes ces choses ont à voir avec chaque aspect de la pratique de la croyance des hommes en Dieu et de leur marche à la suite de Dieu. Certaines de ces pratiques ont toujours cours aujourd’hui, mais elles sont plus rudimentaires que les exigences actuelles envers les gens. Elles sont des vérités plutôt élémentaires que les gens découvrent dans leur croyance en Dieu. Au moment où le Seigneur Jésus commença à travailler, Il commença déjà à travailler sur le tempérament de vie des hommes, mais en prenant comme base la fondation des lois. Est-ce que les règles et les affirmations concernant ces sujets avaient quelque chose à voir avec la vérité ? Bien sûr que oui ! Toutes les règles précédentes, les principes et le sermon durant l’ère de la Grâce avaient un rapport avec le tempérament de Dieu, ce qu’Il a et est et bien sûr la vérité. Peu importe ce que Dieu exprime, de quelle manière Il l’exprime ou quel langage Il emploie, sa fondation, son origine et son point de départ sont tous basés sur les principes de Son tempérament et sur ce qu’Il a et est. Cela ne fait aucun doute. Donc, même si maintenant ces choses qu’Il a dites semblent un peu superficielles, tu ne peux toujours pas dire qu’elles n’expriment pas la vérité, car elles étaient indispensables aux gens durant l’ère de la Grâce afin de satisfaire la volonté de Dieu et de modifier leur tempérament de vie. Peux-tu dire qu’aucun des éléments exprimés dans le sermon n’est cohérent avec la vérité ? Tu ne peux pas ! Chacun d’entre eux représente la vérité, car ils étaient tous des exigences de Dieu pour les hommes ; ils constituaient tous des principes et un cadre donnés par Dieu sur la manière de se comporter et ils représentent le tempérament de Dieu. Toutefois, en se basant sur leur stade de développement dans la vie à cette époque-là, ils ne pouvaient que comprendre et accepter ces choses. Parce que le péché de l’humanité n’avait pas encore été résolu, le Seigneur Jésus ne pouvait que prononcer ces paroles et Il ne pouvait employer que de tels simples enseignements selon ce genre de cadre pour dire aux gens de ce temps-là comment ils devaient se comporter, ce qu’ils devaient faire, sur quels principes et dans quel cadre ils devaient faire les choses, comment ils devaient croire en Dieu et respecter Ses exigences. Tout cela fut défini en se basant sur la stature de l’humanité de cette époque-là. Ce n’était pas facile pour les gens vivants conformément à la loi d’accepter ces enseignements, donc ce que le Seigneur Jésus enseignait devait rester dans ce cadre.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III »

Les paroles prononcées par Dieu dans cette ère sont différentes de celles qui ont été prononcées au cours de l’ère de la Loi et aussi au cours de l’ère de la Grâce. À l’ère de la Grâce, Dieu n’a pas fait l’œuvre de la parole, mais a simplement décrit la crucifixion afin de racheter l’humanité tout entière. La Bible affirme seulement la raison de la crucifixion de Jésus et montre les souffrances qu’Il a endurées sur la croix et comment l’homme devrait être crucifié pour Dieu. Pendant cette ère, toute l’œuvre accomplie par Dieu était centrée sur la crucifixion. Pendant l’ère du Règne, Dieu incarné prononce des paroles pour conquérir tous ceux qui croient en Lui. Tel est la Parole apparaissant dans la chair ; Dieu est venu au cours des derniers jours pour faire cette œuvre, c’est-à-dire qu’Il est venu pour accomplir la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair. Il prononce uniquement des paroles, et des faits sont rarement produits. Telle est l’essence même de la Parole apparaissant dans la chair, et quand Dieu incarné prononce Ses paroles, c’est la manifestation de la Parole dans la chair, c’est la Parole venue dans la chair. « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu, et la Parole a été faite chair. » Ceci – l’œuvre de la manifestation de la Parole dans la chair – est l’œuvre que Dieu accomplira dans les derniers jours ; et c’est le dernier chapitre de Son entier plan de gestion. Ainsi Dieu doit venir sur la terre et manifester Ses paroles dans la chair. Ce qui est fait aujourd’hui, ce qui sera fait à l’avenir, ce qui sera accompli par Dieu, la destination finale de l’homme, ceux qui seront sauvés, ceux qui seront détruits, et ainsi de suite – cette œuvre qui devrait être achevée à la fin a été clairement indiquée et vise l’accomplissement de la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair. La constitution et les décrets administratifs qui ont été précédemment émis, ceux qui seront détruits, ceux qui entreront dans le repos – toutes ces paroles doivent être accomplies. Telle est principalement l’œuvre accomplie par Dieu incarné au cours des derniers jours. Il fait comprendre aux gens ce à quoi appartiennent ceux qui sont prédestinés par Dieu et ce à quoi appartiennent ceux qui ne sont pas prédestinés par Dieu, aussi comment Son peuple et Ses fils seront classés, ce qui arrivera au pays d’Israël, ce qui arrivera à l’Égypte – à l’avenir, chacune de ces paroles sera accomplie. Les étapes de l’œuvre de Dieu s’accélèrent. Dieu utilise la parole pour exposer à l’homme ce qui doit être fait dans chaque ère, ce qui doit être fait par Dieu incarné dans les derniers jours, Son ministère qui doit être effectué, et toutes ces paroles ont pour but d’accomplir la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu »

En ce qui concerne le mot « jugement », tu penseras aux paroles que l’Éternel a prononcées dans tous les lieux et aux paroles de réprimande que Jésus a adressées aux pharisiens. Malgré leur gravité, ces paroles ne sont pas le jugement de Dieu sur l’homme, seulement des paroles prononcées par Dieu dans des environnements différents, c’est-à-dire des contextes différents ; ces paroles sont différentes des paroles prononcées par le Christ alors qu’Il juge l’homme dans les derniers jours. Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité »

Ce que Je dis aujourd’hui, c’est pour juger les péchés des hommes et leur injustice, c’est pour maudire la rébellion des hommes. Leur tromperie et leur malhonnêteté, leurs paroles et leurs actions, tout ce qui n’est pas conforme à Sa volonté est soumis au jugement, et la rébellion des hommes est condamnée comme pécheresse. Il parle selon les principes du jugement et Il révèle Son tempérament juste en jugeant leur injustice, en maudissant leur rébellion et en exposant la laideur de toutes leurs faces.

Extrait de « Comment la deuxième étape de l’œuvre de la conquête porte ses fruits »

L’œuvre accomplie par Dieu pendant cette ère est principalement l’approvisionnement des paroles pour la vie de l’homme, le dévoilement de l’essence de la nature de l’homme et du tempérament corrompu de l’homme, la suppression des conceptions religieuses, de la pensée féodale, de la pensée dépassée, ainsi que la connaissance et la culture de l’homme. Tout cela doit être mis à nu et purifié par les paroles de Dieu. Dans les derniers jours, Dieu utilise des paroles, et non des signes et des prodiges, pour rendre l’homme parfait. Il utilise Ses paroles pour exposer l’homme, pour juger l’homme, pour châtier l’homme et pour rendre l’homme parfait de sorte que dans les paroles de Dieu, l’homme en vient à réaliser la sagesse et la beauté de Dieu et à comprendre le tempérament de Dieu ; ainsi, par les paroles de Dieu, l’homme voit les actes de Dieu.

Extrait de « Connaitre l’œuvre de Dieu aujourd’hui »

Bien que le mot « parole » soit simple et ordinaire, la parole qui sort de la bouche de Dieu fait chair fait trembler l’univers entier ; Sa parole transforme le cœur de l’homme, les notions et l’ancien tempérament de l’homme ainsi que l’aspect ancien du monde entier. À travers les âges, seul le Dieu d’aujourd’hui œuvre de telle manière, et Lui seul parle comme cela et sauve l’homme comme cela. Ensuite, les hommes vivent sous la conduite de la parole et sont guidés et approvisionnés par la parole. Toute l’humanité est parvenue à vivre dans le monde de la parole, dans les malédictions et les bénédictions de la parole de Dieu, et il y a encore plus d’êtres humains qui sont parvenus à vivre sous le jugement et le châtiment de la parole. Toutes ces paroles et toute cette œuvre visent le salut de l’homme, la réalisation de la volonté de Dieu et le changement de l’aspect originel du monde de la vieille création. Dieu a créé le monde par la parole, dirige les hommes dans l’univers entier par la parole et également les conquiert et les sauve par la parole. Enfin, Il utilisera la parole pour amener à sa fin le monde ancien entier. Alors seulement, le plan de gestion sera achevé.

Extrait de « L’ère du Règne est l’ère de la Parole »

En ce temps-là, Jésus faisait beaucoup de travail qui était incompréhensible pour Ses disciples et Il disait beaucoup de paroles que les gens ne comprenaient pas. En effet, Il n’expliquait pas Son travail et Ses paroles. Ainsi, plusieurs années après Son départ, Matthieu a créé Sa généalogie, et d’autres également ont fait beaucoup de travail qui relevait de la volonté de l’homme. Jésus n’est pas venu pour perfectionner et acquérir l’homme, mais pour accomplir une étape de travail : annoncer l’évangile du royaume des cieux et achever l’œuvre de la crucifixion. Et donc, une fois que Jésus fut crucifié, Son travail fut achevé. Mais au stade actuel – l’œuvre de la conquête –, davantage de paroles doivent être prononcées, plus de travail doit être fait et il doit y avoir de nombreux développements. De même, les mystères de l’œuvre de Jésus et de l’Éternel doivent être révélés, afin que tous les gens puissent avoir une compréhension et une clarté dans leur foi, car cela est l’œuvre des derniers jours, et les derniers jours sont la fin de l’œuvre de Dieu, le moment de la conclusion de cette œuvre. Cette étape de travail élucidera pour toi la loi de l’Éternel et la rédemption de Jésus, et a principalement en vue ta compréhension de tout le plan de gestion de Dieu pendant six mille ans, ta valorisation de toute la signification et de toute l’essence du plan de gestion pendant six mille ans, ta compréhension du but de tout le travail fait par Jésus et de toutes les paroles qu’Il a prononcées, et même ta foi aveugle en la Bible et ton adoration de la Bible. Elle te permettra de percevoir tout cela. Tu comprendras à la fois l’œuvre accomplie par Jésus et l’œuvre de Dieu aujourd’hui ; tu comprendras et verras toute la vérité, la vie, et le chemin. Dans l’étape de travail réalisée par Jésus, pourquoi Jésus est-Il parti sans conclure l’œuvre de Dieu ? Parce que l’étape de l’œuvre de Jésus n’était pas le travail de la conclusion. Quand il fut cloué sur la croix, Ses paroles prirent fin également ; après Sa crucifixion, Son œuvre fut complètement terminée. L’étape actuelle est différente : Son travail sera terminé seulement après que les paroles auront été prononcées jusqu’à la fin et que toute l’œuvre de Dieu aura été conclue. Au cours de l’étape du travail de Jésus, beaucoup de mots sont restés inexprimés ou ne furent pas entièrement articulés. Tout de même, Jésus ne Se souciait pas de ce qu’Il faisait ou ne disait pas, car Son ministère n’était pas un ministère de paroles, et donc, après qu’Il fut cloué sur la croix, il partit. Cette étape de travail était principalement pour la crucifixion. Elle n’est pas comme l’étape d’aujourd’hui. L’étape de travail aujourd’hui est principalement en vue de l’achèvement, de la clarification et de la conclusion de tout le travail. Si les paroles ne sont pas toutes prononcées, il n’y aura aucun moyen de conclure ce travail, car dans cette étape de travail tout le travail est achevé et accompli en utilisant des paroles. En ce temps-là, Jésus a fait beaucoup de travail qui était incompréhensible pour l’homme. Il est parti tranquillement, et aujourd’hui il y a encore beaucoup de gens qui ne comprennent pas Ses paroles, des gens qui ont une compréhension erronée, mais qui croient toujours qu’elle est bonne, qui ne savent pas qu’ils sont dans l’erreur. En fin de compte, cette étape actuelle mènera l’œuvre de Dieu à sa fin complète et à sa conclusion. Tous comprendront et connaîtront le plan de gestion de Dieu. Les conceptions de l’homme, ses intentions, sa compréhension erronée, ses conceptions du travail de l’Éternel et de Jésus, son point de vue sur les gentils et ses autres déviations et erreurs seront corrigées. Et l’homme comprendra tous les bons chemins de la vie, tout le travail accompli par Dieu et toute la vérité. Quand cela se produira, cette étape de travail prendra fin.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) »
03

Quelles sont les différences entre le tempérament de Dieu exprimé dans l’œuvre de la rédemption et dans l’œuvre du jugement à la fin des temps ?

Versets bibliques pour référence :
Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n’a point ouvert la bouche.
Voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.
Car il vient, Car il vient pour juger la terre ; Il jugera le monde avec justice, Et les peuples selon sa fidélité.
Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre.
Esaïe 53:7 Apocalypse 5:5 Psaumes 96:13 Apocalypse 22:12

Paroles de Dieu concernées :

Jésus a été le Dieu qui a sauvé l’homme. La grâce, l’amour, la compassion, la persévérance, la patience, l’humilité, la prévenance et la tolérance étaient les composantes de ce qu’Il avait et de ce qu’Il était, et beaucoup de l’œuvre qu’il a faite était pour la rédemption de l’homme. Quant à Son tempérament, c’en était un de compassion et d’amour, et parce qu’Il était compatissant et aimant, Il a dû être cloué sur la croix pour l’homme afin de montrer que Dieu aimait l’homme comme Lui-même, tellement qu’Il S’est sacrifié Lui-même totalement. […] Au cours de l’ère de la Grâce, le nom de Dieu était Jésus, ce qui signifie que Dieu était un Dieu qui sauve l’homme et qu’Il était un Dieu compatissant et aimant. Dieu était avec l’homme. Son amour, Sa compassion et Son salut accompagnaient chaque personne. Ce n’est qu’en acceptant le nom et la présence de Jésus que l’homme a été capable de gagner la paix et la joie, de recevoir Sa bénédiction, Ses grandes et nombreuses grâces et Son salut. Par la crucifixion de Jésus, tous ceux qui le suivaient recevaient le salut et étaient pardonnés de leurs péchés.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) »

Dieu a déjà accompli une étape de l’œuvre de la grâce dans la chair, et a déjà accordé des bénédictions matérielles à l’homme mais l’homme ne peut pas être perfectionné par la grâce, l’amour et la miséricorde seulement. L’homme au cours de ses expériences rencontre quelque peu l’amour de Dieu et vit l’amour et la miséricorde de Dieu, mais ayant vécu cela pendant un certain temps, il voit que la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde ne peuvent pas conduire à perfectionner l’homme et ne peuvent pas exposer ce qu’il y a de corrompu dans l’homme, et ne sont pas capables de débarrasser l’homme de son tempérament corrompu, ou de perfectionner son amour et sa foi. L’œuvre de grâce de Dieu a été l’œuvre d’une période, et l’homme ne peut pas compter sur la jouissance de la grâce de Dieu pour connaître Dieu.À travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? À travers Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste principalement en la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction, et Son perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent : « Si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devrait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors comment peut-il encore être perfectionné ? » Telles sont les paroles des gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge ce sont les péchés de l’homme. Bien qu’Il parle durement et sans la moindre sensibilité, Il expose tout ce qui est dans l’homme, et par ces paroles sévères Il expose ce qui est essentiel dans l’homme, mais par un tel jugement, Il donne à l’homme une profonde connaissance de l’essence de la chair, et ainsi l’homme se soumet à l’obéissance envers Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan, elle est désobéissante et objet du châtiment de Dieu et ainsi, pour permettre à l’homme de se connaître, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre sur lui et il faut y utiliser toutes sortes de raffinements ; c’est seulement alors que l’œuvre de Dieu peut être efficace.

Extrait de « C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable »

Dans le passé, Son moyen de salut était de démontrer le plus grand amour et de la compassion, de telle sorte qu’Il a tout donné à Satan en échange pour toute l’humanité. Le jour présent n’a rien à voir avec le passé : aujourd’hui, votre salut est réalisé au temps des derniers jours durant le classement de chacun selon son genre ; le moyen de votre salut n’est pas l’amour ou la compassion, mais le châtiment et le jugement pour que l’homme soit plus complètement sauvé. Ainsi, vous ne recevez que le châtiment, le jugement et des coups impitoyables, mais sachez que dans ces coups cruels, il n’y a pas la moindre punition, sachez que peu importe la sévérité des paroles, vous ne recevez que quelques mots qui vous apparaissent tout à fait cruels, et sachez que peu importe la force de ma colère, vous recevez des paroles d’enseignement. Je ne veux pas vous faire du mal ou vous mettre à mort. Tout cela n’est-il pas vrai ? Sachez qu’aujourd’hui, que ce soit le juste jugement ou le raffinement cruel et le châtiment, tout est pour le salut. Peu importe si aujourd’hui chacun est classé selon son genre ou si les catégories d’hommes sont dévoilées, toutes les paroles et tout le travail de Dieu ont le but de sauver ceux qui aiment vraiment Dieu. Le juste jugement vise à purifier l’homme, le raffinement cruel vise à nettoyer l’homme, les paroles sévères ou le châtiment visent à purifier et le salut est leur intérêt. Ainsi, la méthode de salut aujourd’hui est différente du passé. Aujourd’hui, le juste jugement vous sauve et est une bonne manière de classer chacun selon son genre, et le châtiment impitoyable vous apporte le salut suprême. Avez-vous quelque chose à dire par rapport à ce châtiment et ce jugement ? N’êtes-vous pas satisfaits du salut, du début à la fin ? Vous avez vu Dieu incarné et vous avez découvert Son omnipotence et Sa sagesse ; en outre, vous avez connu le châtiment et la discipline répétée. Mais n’avez-vous pas également reçu la grâce suprême ? Vos bénédictions ne sont-elles pas supérieures à celles de tout autre ? Vos grâces sont plus abondantes que la gloire et la richesse de Salomon ! Pensez-y : si Mon intention en venant sur la terre était de vous condamner et de vous punir, et non de vous sauver, auriez-vous vécu si longtemps ? Vous, des êtres pécheurs de chair et de sang, auriez-vous pu survivre jusqu’à aujourd’hui ? Si le seul but était de vous punir, pourquoi serais-Je devenu chair et aurais-Je commencé une si grande entreprise ? Ne Me faudrait-il pas simplement le temps de prononcer un seul mot pour vous punir, vous, simples mortels ? Aurais-je encore l’idée de vous détruire après vous avoir condamnés ? Vous ne Me croyez toujours pas ? Pourrais-Je sauver l’homme seulement par l’amour et la compassion ? Ou pourrais-Je utiliser la crucifixion seulement pour sauver l’homme ? Mon tempérament juste n’est-il pas plus propice à rendre l’homme complètement obéissant ? N’est-il pas plus en mesure de bien sauver l’homme ?

Extrait de « Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu pour le salut de l’homme »

Je suis l’unique Dieu Lui-même, même plus, Je suis la seule et unique personne de Dieu, et Moi, l’intégralité de la chair, Je suis encore plus la manifestation complète de Dieu. Quiconque ose ne pas Me révérer, quiconque affiche de la défiance dans ses yeux, quiconque ose prononcer des paroles de défiance contre Moi mourra certainement de Mes malédictions et de Ma colère (il y aura des malédictions à cause de Ma colère). Et quiconque ose ne pas être loyal ou filial envers Moi, quiconque ose essayer de Me tromper mourra sûrement dans Ma haine. Ma justice, Ma majesté et Mon jugement dureront éternellement. Au début, J'étais aimant et miséricordieux, mais ce n'est pas le tempérament de Ma divinité complète ; justice, majesté et jugement sont seulement Mon tempérament à Moi, le Dieu complet Lui-même. Pendant l’ère de la Grâce, J’étais aimant et miséricordieux. À cause de l’œuvre que J’avais à terminer, J’avais de la bonté et de la miséricorde, mais ensuite il n’y avait aucun besoin de bonté ou de miséricorde (il n’y en a pas eu depuis). Tout est droiture, majesté et jugement, et c’est le tempérament complet de Mon humanité normale jointe à Ma pleine divinité.

Extrait de « Chapitre 79 » de Déclarations de Christ au commencement

Dans Son œuvre finale de la conclusion de l’ère, le tempérament de Dieu est le châtiment et le jugement, par lesquels Il révèle tout ce qui est injuste, afin de juger tous les peuples publiquement et de perfectionner ceux qui L’aiment d’un cœur sincère. Seul un tel tempérament peut mener l’ère à sa fin. Les derniers jours sont déjà arrivés. Toutes les choses de la création seront classées selon leur genre et seront divisées en différentes catégories selon leur nature. C’est le temps où Dieu révèle la fin et la destination de l’humanité. Si l’homme ne subit pas le châtiment et le jugement, alors il n’y aura aucun moyen d’exposer sa désobéissance et son injustice. Ce n’est que par le châtiment et le jugement que l’issue de toute création peut être révélée. L’homme affiche ses vraies couleurs seulement quand il est châtié et jugé. Le mal sera placé avec le mal, le bien avec le bien et l’humanité tout entière sera classée selon son espèce. Par le châtiment et le jugement, l’issue de toute création sera révélée, de sorte que le mal pourra être puni et le bien récompensé, et tous les gens seront alors soumis à la domination de Dieu. Toute cette œuvre doit être réalisée à travers un châtiment et un jugement justes. Parce que la corruption de l’homme a atteint son apogée et que sa désobéissance s’est excessivement aggravée, seul le tempérament juste de Dieu, qui est principalement composé du châtiment et du jugement et qui est révélé au cours des derniers jours, peut complètement transformer l’homme et le rendre complet. Seul ce tempérament peut exposer le mal et donc punir sévèrement tous les injustes. Par conséquent, un tempérament comme celui-là est imprégné d’une signification temporelle, et la révélation et la démonstration de Son tempérament sont manifestées dans l’intérêt de l’œuvre de chaque nouvelle ère. Dieu ne révèle pas Son tempérament arbitrairement et sans signification. En supposant que, en révélant l’issue de l’homme durant les derniers jours, Dieu accorde toujours à l’homme une compassion et un amour intarissables et continue d’aimer l’homme, ne le soumettant pas au juste jugement, mais lui manifestant plutôt de la tolérance, de la patience et de la miséricorde et pardonnant à l’homme ses péchés, quelle que soit leur gravité, sans aucun jugement juste, alors quand est-ce que toute la gestion de Dieu pourra arriver à sa fin ? Quand est-ce qu’un tel tempérament pourra mener les hommes vers la bonne destination de l’humanité ? Prenons comme exemple un juge qui est toujours aimant, bienveillant et doux. Il aime les gens, quels que soient les crimes qu’ils ont commis, et Il est aimant et tolérant avec les gens, quels qu’ils soient. Dans ce cas, quand pourra-t-il rendre un juste verdict ? Pendant les derniers jours, seul un jugement juste peut classer l’homme en fonction de son espèce et amener l’homme dans un nouveau domaine. De cette façon, toute l’ère est menée à sa fin par le juste tempérament de jugement et de châtiment de Dieu. […] Pour la réalisation de l’œuvre des derniers jours, il faut le feu, le jugement, le châtiment, la colère et la destruction pour mener l’ère à sa fin. Les derniers jours font référence à l’ère finale. Pendant l’ère finale, Dieu ne va-t-Il pas mener l’ère à sa fin ? Pour mettre fin à l’ère, Dieu doit apporter le châtiment et le jugement avec Lui. Ce n’est que de cette manière qu’Il peut mettre fin à l’ère. Le but de Jésus était que l’homme puisse continuer à exister, à vivre, et qu’il puisse exister d’une meilleure manière. Il a sauvé l’homme du péché pour que l’homme puisse cesser sa descente vers la dépravation et ne vive plus dans le séjour des morts et l’enfer, et en sauvant l’homme du séjour des morts et de l’enfer, Il lui a permis de continuer à vivre. Maintenant, les derniers jours sont arrivés. Il anéantira l’homme et complètement la race humaine, ce qui signifie qu’Il transformera la rébellion de l’humanité. À cause de cela, il serait impossible au tempérament de compassion et d’amour qu’a manifesté Dieu dans les temps passés de mettre fin à l’ère et de terminer le plan de gestion de six mille ans de Dieu.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) »

Je répandrai Ma colère sur ses nations, promulguant ouvertement Mes décrets administratifs dans tout l’univers, et imposant un châtiment à quiconque les viole : Quand Je tourne Mon visage vers l’univers pour parler, toute l’humanité entend Ma voix, et alors voit toutes les œuvres que J’ai réalisées dans l’univers. Ceux qui vont à l’encontre de Ma volonté, c’est-à-dire ceux qui s’opposent à Moi par les actes de l’homme, tomberont sous Mon châtiment. Je prendrai la multitude d’étoiles dans les cieux et les renouvellerai, et grâce à Moi le soleil et la lune seront renouvelés – les cieux ne seront plus comme ils étaient ; la myriade de choses sur la terre sera renouvelée. Tout deviendra complet par Mes paroles. Les nombreuses nations de l’univers seront réparties de nouveau et remplacées par Ma nation, de sorte que les nations sur la terre disparaîtront à jamais et deviendront une nation qui Me vénère ; toutes les nations de la terre seront détruites et cesseront d’exister. Parmi les êtres humains dans l’univers, tous ceux qui appartiennent au diable seront exterminés ; tous ceux qui adorent Satan seront ravagés par Mon feu ardent – c’est-à-dire, à l’exception de ceux qui sont maintenant dans le courant, le reste sera réduit en cendres. Quand Je châtierai les nombreux peuples, ceux du monde religieux reviendront, à divers degrés, à Mon royaume, vaincu par Mes œuvres, parce qu’ils auront vu l’avènement du Saint monté sur une nuée blanche. Tous les hommes suivront leur propre genre, et recevront des châtiments variant selon ce qu’ils ont fait. Ceux qui se sont dressés contre Moi périront tous ; quant à ceux dont les actions sur la terre ne M’ont pas impliqué, à cause de la manière dont ils se sont acquittés, ils continueront d’exister sur la terre sous la gouvernance de Mes fils et de Mon peuple. Je me révélerai à la myriade de peuples et à la myriade de nations, retentissant de Ma propre voix sur la terre pour proclamer l’accomplissement de Ma grande œuvre afin que tous les hommes puissent la voir de leurs propres yeux.

Extrait de « Chapitre 26 » des Paroles de Dieu à l’univers entier

Pendant l’ère de la Grâce, Jésus est venu pour racheter l’ensemble de l’humanité déchue (et pas seulement les Israélites). Il a montré miséricorde et bonté envers l’homme. Le Jésus que l’homme a vu à l’ère de la Grâce était plein de bonté et était toujours aimant envers l’homme, car Il était venu pour sauver l’humanité du péché. Il a été capable de pardonner aux hommes leurs péchés jusqu’à ce que Sa crucifixion rachète complètement l’humanité du péché. Pendant cette période, Dieu est apparu devant l’homme avec miséricorde et bonté ; c’est-à-dire qu’Il est devenu un sacrifice d’expiation pour l’homme et a été crucifié pour les péchés de l’homme afin qu’il soit pardonné pour l’éternité. […] Cependant, l’œuvre actuellement en cours est la conquête de ceux qui, dans les nations païennes, ont été profondément corrompus, et de guider non pas seulement la famille de Chine, mais l’univers entier. Il peut te sembler que cette œuvre n’est réalisée qu’en Chine, mais en fait, elle a déjà commencé à se répandre à l’étranger. Comment se fait-il que les étrangers cherchent constamment le vrai chemin ? La raison en est que l’Esprit a déjà commencé l’œuvre et les paroles qui sont actuellement prononcées S’adressent aux gens à travers tout l’univers. De cette façon, la moitié de l’œuvre est déjà en cours. Depuis la création du monde jusqu’à ce jour, l’Esprit de Dieu a mis en marche cette grande œuvre et, de plus, a réalisé différentes œuvres au cours de différentes ères et dans différentes nations. Les personnes de chaque ère voient en Lui un tempérament différent qui est naturellement révélé à travers les différentes œuvres qu’Il réalise. Il est Dieu, plein de miséricorde et de bonté ; Il est le sacrifice d’expiation pour l’homme et le berger de l’homme ; mais Il est aussi le jugement, le châtiment et la malédiction de l’homme. Il a pu conduire l’homme à vivre sur terre pendant deux mille ans et Il a pu aussi racheter du péché l’humanité corrompue. Aujourd’hui, Il est aussi capable de conquérir l’humanité qui ne Le connaît pas et de la faire se prosterner sous Sa domination, de sorte que tous se soumettent à Lui entièrement. Finalement, Il consumera tout ce qui est Souillé et injuste dans les hommes à travers l’univers, pour leur montrer qu’Il n’est pas seulement un Dieu miséricordieux et aimant, pas seulement un Dieu de sagesse et de merveilles, pas seulement un Dieu saint, mais encore davantage, un Dieu qui juge l’homme. Envers les méchants de l’humanité, Il est flamme, jugement et punition ; envers ceux qui doivent être rendus parfaits, Il est tribulation, épurement et épreuve, ainsi que réconfort, nourriture, provision de paroles, traitement et émondage. Et envers ceux qui sont éliminés, Il est punition et aussi rétribution.

Extrait de « Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation »

3. Comment pouvons-nous savoir que l’œuvre de la rédemption à l’ère de la Grâce et l’œuvre du jugement à la fin des temps sont accomplies par le même Dieu ?

À l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a accompli l’œuvre de la rédemption de sorte que les gens ont été absous de leurs péchés, mais les êtres humains n’ont certainement pas été complètement purifiés. Nous vivons toujours dans le péché et sommes incapables de nous en dégager. Dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant a exprimé des vérités pour accomplir l’œuvre du jugement sur le fondement de l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus. Cela résout complètement le problème de la nature pécheresse de l’humanité, purifie le tempérament corrompu de l’homme et permet aux gens d’atteindre la plénitude du salut. L’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours accomplit entièrement cette prophétie biblique : « De même Christ, qui s’est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut » (Hébreux 9:28). Nous pouvons voir que l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité se réalise une étape après l’autre et que chaque étape se rapproche de l’objectif du salut complet et absolu. Tout cela a vraiment été accompli par un seul Dieu.

Versets bibliques pour référence :
Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant.
De même Christ, qui s’est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut.
Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. Il disait d’une voix forte: Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux.
Apocalypse 1:8 Hébreux 9:28 Apocalypse 14:6-7

Paroles de Dieu concernées :

Après l’œuvre de l’Éternel, Jésus est devenu chair pour réaliser Son œuvre parmi les hommes. Son œuvre n’a pas été réalisée de manière isolée, mais elle a été fondée sur l’œuvre de l’Éternel. C’était l’œuvre d’une nouvelle ère après que Dieu eut achevé l’ère de la Loi. De même, après que Jésus eut achevé Son œuvre, Dieu continua toujours Son œuvre pour l’ère suivante, parce que toute la gestion de Dieu progresse toujours. Au terme d’une ancienne ère arrive une nouvelle ère, et une fois que l’ancienne œuvre prend fin, une nouvelle œuvre continue la gestion de Dieu. Cette incarnation est la deuxième incarnation de Dieu après l’accomplissement de l’œuvre de Jésus. Bien sûr, cette incarnation ne se réalise pas de façon isolée, mais elle constitue la troisième étape de l’œuvre après l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce. Chaque nouvelle étape de l’œuvre de Dieu inaugure toujours un nouveau départ et une nouvelle ère. Aussi y a-t-il également des changements correspondants dans le tempérament de Dieu, dans Sa façon de travailler, dans la localisation de Son œuvre et dans Son nom. Pas étonnant donc qu’il soit difficile pour l’homme d’accepter l’œuvre de Dieu dans la nouvelle ère. Mais quelle que soit la façon dont l’homme s’oppose à Lui, Dieu accomplit toujours Son œuvre et Il conduit toujours toute l’humanité vers l’avant. Quand Jésus vint parmi les hommes, Il inaugura l’ère de la Grâce et acheva l’ère de la Loi. Pendant les derniers jours, Dieu devient chair une fois de plus et, quand Il devient chair cette fois, Il acheva l’ère de la Grâce et inaugura l’ère du Règne. Tous ceux qui acceptent la seconde incarnation de Dieu seront conduits dans l’ère du Règne et pourront accepter personnellement la direction de Dieu. Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie.

Extrait de « Seul celui qui vit l’œuvre de Dieu croit véritablement en Dieu »

L’œuvre réalisée à présent a fait progresser l’œuvre de l’ère de la Grâce ; c’est-à-dire que l’œuvre sous la totalité du plan de gestion de six mille ans a avancé. Bien que l’ère de la Grâce soit terminée, l’œuvre de Dieu a évolué. Pourquoi est-ce que Je ne cesse de répéter que cette étape de l’œuvre est bâtie sur l’ère de la Grâce et l’ère de la Loi ? Cela signifie que l’œuvre de ce jour est une suite de l’œuvre réalisée à l’ère de la Grâce et une avancée par rapport à celle réalisée à l’ère de la Loi. Les trois étapes sont intimement interconnectées et chaque maillon de la chaîne est fermement rattaché au suivant. Pourquoi est-ce que Je dis également que cette étape de l’œuvre est bâtie sur celle réalisée par Jésus ? En supposant que cette étape n’était pas bâtie sur l’œuvre réalisée par Jésus, une autre crucifixion devrait avoir lieu à cette étape et l’œuvre de rédemption de l’étape précédente devrait être entièrement réalisée à nouveau. Cela n’aurait aucun sens. Et ainsi, cela ne signifie pas que l’œuvre est complètement terminée, mais que l’ère a avancé et que le niveau de l’œuvre a été élevé à un niveau encore plus haut qu’avant. On peut dire que cette étape de l’œuvre est bâtie sur la fondation de l’ère de la Loi et sur le rocher de l’œuvre de Jésus. L’œuvre est bâtie étape par étape et cette étape n’est pas un nouveau départ. Seule la combinaison des trois étapes de l’œuvre peut être considérée comme étant le plan de gestion de six mille ans. L’œuvre de cette étape est réalisée sur la fondation de l’œuvre de l’ère de la Grâce. Si ces deux étapes de l’œuvre n’étaient pas liées, alors pourquoi la crucifixion n’est-elle pas répétée à cette étape ? Pourquoi est-ce que Je ne porte pas les péchés de l’homme ? Je ne viens pas par la conception du Saint-Esprit et Je ne porte pas non plus les péchés de l’homme par la crucifixion ; au contraire, Je suis là pour châtier l’homme directement. Si Mon châtiment de l’homme et Ma venue actuelle sans la conception du Saint-Esprit ne suivaient pas la crucifixion, alors Je ne serais pas qualifié pour châtier l’homme. C’est précisément parce que Je ne forme qu’un avec Jésus que Je viens directement pour châtier et juger l’homme. L’œuvre à cette étape est entièrement bâtie sur l’œuvre de l’étape précédente. C’est pourquoi seule une œuvre de ce genre peut amener l’homme, pas à pas, au salut. Jésus et Moi venons d’un seul Esprit. Même si Nous ne sommes pas liés dans Nos chairs, Nos Esprits ne forment qu’un ; même si le contenu de ce que Nous faisons et l’œuvre que Nous assumons ne sont pas identiques, Nous sommes semblables en essence ; nos chairs revêtent des apparences différentes, mais cela est dû au changement d’ère et aux exigences différentes de Notre œuvre ; Nos ministères ne sont pas similaires, donc l’œuvre que Nous façonnons et le tempérament que Nous révélons à l’homme sont également différents. C’est la raison pour laquelle ce que l’homme voit et comprend en ce jour est différent de ce qu’il en était dans le passé ; il en est ainsi en raison du changement d’ère.

Extrait de « Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation »

Lorsque Jésus accomplissait Son œuvre, les hommes Le connaissaient encore de manière vague et imprécise. Les hommes ont toujours cru qu’Il était le fils de David et ont proclamé qu’Il était un grand prophète, le Seigneur bienveillant qui rachetait les péchés des hommes. Certains, grâce à leur foi, ont été guéris simplement en touchant le bord de Son vêtement ; les aveugles ont retrouvé la vue et même les morts sont revenus à la vie. Cependant, les hommes ne pouvaient pas découvrir le tempérament satanique corrompu profondément enraciné en eux ni ne savaient comment le chasser. Les hommes ont reçu de nombreuses grâces comme la paix et le bonheur de la chair, la bénédiction de toute la famille à cause de la foi d’un seul, la guérison des maladies et ainsi de suite. Le reste relevait des bonnes actions des hommes et de leur apparence pieuse ; si les hommes pouvaient vivre sur ces fondations, alors ils étaient considérés comme de bons croyants. Seuls de tels croyants pouvaient entrer au ciel après la mort, ce qui signifie qu’ils étaient sauvés. Mais, durant leur vie, ces gens ne comprenaient pas du tout la voie de la vie. Ils ne faisaient que commettre des péchés pour ensuite les confesser, répétant constamment le cycle sans faire aucun progrès vers le changement de leur tempérament ; telle était la condition des hommes à l’ère de la Grâce. Les hommes ont-ils été complètement sauvés ? Non ! Par conséquent, après que cette étape est terminée, reste le travail de jugement et de châtiment. Cette étape purifie les hommes par la parole pour donner à l’homme un chemin à suivre. Cette étape ne serait pas fructueuse ou signifiante si elle continuait l’expulsion des démons, car la nature pécheresse des hommes ne serait pas extirpée et les hommes se limiteraient au pardon des péchés. Par le sacrifice d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament corrompu des hommes et les faire pratiquer en conformité avec la bonne voie. Cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse, car c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ; c’est une étape beaucoup plus complète de l’œuvre. Par conséquent, l’incarnation dans les derniers jours a achevé la signification de l’incarnation de Dieu et a terminé complètement le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »

J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le Messie, et les gens M’ont déjà appelé Jésus le Sauveur parce qu’ils M’aimaient et Me respectaient. Mais aujourd’hui, Je ne suis pas l’Éternel ou Jésus que les gens connaissaient dans le passé – Je suis le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se lève aux extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament, et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. Les gens ne sont jamais entrés en relation avec Moi, ne M’ont jamais connu et ont toujours ignoré Mon tempérament. Depuis la création du monde jusqu’à aujourd’hui, personne ne M’a jamais vu. C’est le Dieu qui apparaît à l’homme au cours des derniers jours, mais qui est caché parmi les hommes. Il vit parmi les hommes, vrai et réel, comme le soleil brûlant et le feu ardent, rempli de pouvoir et débordant d’autorité. Il n’y a pas une seule personne ou chose qui ne sera pas jugée par Mes paroles, et pas une seule personne ou chose qui ne sera pas purifiée par le feu ardent. Finalement, toutes les nations seront bénies grâce à Mes paroles et aussi brisées en pièces à cause de Mes paroles. De cette façon, tous les peuples, au cours des derniers jours, verront que Je suis le Sauveur revenu, Je suis le Dieu Tout-Puissant qui conquiert toute l’humanité, et J’ai déjà été l’offrande expiatoire pour l’homme, mais dans les derniers jours, Je deviens aussi les flammes du soleil qui brûle toutes choses, ainsi que le Soleil de justice qui expose toutes choses. Telle est Mon œuvre des derniers jours. J’ai pris ce nom et J’ai ce tempérament afin que tous les gens puissent voir que Je suis un Dieu juste, et que Je suis le Soleil brûlant et la flamme vive. C’est pour que tous M’adorent, le seul vrai Dieu, et pour qu’ils voient Ma vraie face : Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, et Je ne suis pas seulement le Rédempteur – Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, la terre et les mers.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” »

Ses paroles tiennent un pouvoir vital, nous montrent le chemin que nous devrions emprunter et nous permettent de comprendre ce qu’est la vérité. Nous commençons à être attirés par Ses paroles, nous commençons à porter notre attention sur Son ton et Sa manière de parler et, inconsciemment, nous commençons à nous intéresser aux sentiments les plus profonds de cet homme quelconque. Il régurgite le sang de Son cœur en œuvrant pour nous, perd le sommeil et l’appétit à cause de nous, pleure pour nous, soupire pour nous, malade, Il gémit pour nous, endure l’humiliation au nom de notre destination et de notre salut, et notre apathie et notre rébellion font couler de Son cœur des larmes et du sang. Cette façon d’être et d’avoir n’appartient à aucune personne ordinaire, pas plus qu’elle ne peut être possédée ou atteinte par un être humain corrompu, quel qu’il soit. Il fait montre d’une tolérance et d’une patience qu’aucune personne ordinaire ne possède et Son amour n’est pas quelque chose dont est doté un être créé, quel qu’il soit. Personne, à part Lui, ne peut connaitre toutes nos pensées, avoir une compréhension si claire et si complète de notre nature et de notre essence, juger la rébellion et la corruption de l’humanité ou nous parler et œuvrer parmi nous comme cela au nom de Dieu qui est dans les cieux. Personne, à part Lui, n’est doté de l’autorité, de la sagesse et de la dignité de Dieu ; le tempérament de Dieu et ce que Dieu a et est se manifestent en Lui dans leur intégralité. Personne, à part Lui, ne peut nous montrer le chemin et nous apporter la lumière. Personne, à part Lui, ne peut révéler les mystères que Dieu n’a pas dévoilés, de la création à aujourd’hui. Personne, à part Lui, ne peut nous sauver de la servitude imposée par Satan et de notre propre tempérament corrompu. Il représente Dieu. Il exprime le cœur le plus profond de Dieu, les exhortations de Dieu et les paroles de jugement de Dieu envers l’humanité. Il a commencé un nouvel âge, une nouvelle ère et inauguré une terre et un ciel nouveaux et une nouvelle œuvre, et Il nous a apporté l’espoir, mettant fin à la vie que nous menions sans direction et permettant à tout notre être de voir, dans une clarté totale, le chemin du salut. Il a conquis tout notre être et gagné notre cœur. À partir de ce moment, notre esprit est devenu conscient et notre humeur semble être ranimée : cette personne ordinaire, insignifiante, qui vit parmi nous et que nous rejetons depuis longtemps, n’est-ce pas le Seigneur Jésus qui occupe toujours nos pensées, que nous soyons éveillés ou en train de rêver, et que nous désirons ardemment nuit et jour ? C’est Lui ! C’est vraiment Lui ! Il est notre Dieu ! Il est la vérité, le chemin et la vie !

Extrait de « Voir l’apparition de Dieu dans Son jugement et Son châtiment »

Aux yeux du monde, l’œuvre de la seconde chair incarnée semble être tout à fait différente de la première, à tel point que les deux semblent n’avoir rien en commun, et rien de la première œuvre ne peut être vu cette fois. Bien que l’œuvre de la seconde chair incarnée soit différente de celle de la première, cela ne prouve pas que Leur source ne soit pas unique et identique. Que Leur source soit identique dépend de la nature de l’œuvre effectuée par les chairs et non de Leurs enveloppes extérieures. Au cours des trois étapes de Son œuvre, Dieu s’est incarné deux fois et, les deux fois, l’œuvre de Dieu incarné inaugure une nouvelle ère, commence une nouvelle œuvre ; les incarnations se complètent l’une et l’autre. Il est impossible à l’homme de dire que les deux chairs proviennent réellement de la même source. Inutile de dire que c’est au-delà de la capacité de l’œil humain ou de l’esprit humain. Mais dans Leur essence, Elles sont identiques, car Leur œuvre provient du même Esprit. Le fait que les deux chairs incarnées proviennent de la même source ne peut être apprécié par l’ère et le lieu où Elles sont nées, ni par d’autres facteurs de ce genre, mais par l’œuvre divine exprimée par Elles. La seconde chair incarnée ne réalise aucune œuvre accomplie par Jésus, car l’œuvre de Dieu n’obéit pas aux conventions, mais, chaque fois, elle inaugure un nouveau chemin. La seconde chair incarnée ne vise pas à approfondir ou à renforcer l’impression de la première chair dans les esprits des gens, mais à la compléter et à la perfectionner, à approfondir la connaissance que l’homme a de Dieu, à briser toutes les règles qui existent dans le cœur des gens et à effacer les images fallacieuses de Dieu dans leur cœur. On peut dire qu’aucune étape prise isolément de l’œuvre propre de Dieu ne peut donner à l’homme une connaissance complète de Lui ; chacune ne donne qu’une partie, pas l’intégralité. Bien que Dieu ait exprimé Son tempérament en intégralité, à cause des limites des facultés de l’homme à comprendre, sa connaissance de Dieu demeure incomplète. Il est impossible, par le langage humain, de transmettre l’intégralité du tempérament de Dieu ; comment une seule étape de Son œuvre peut-elle exprimer pleinement Dieu ? Il œuvre dans la chair sous la couverture de Son humanité normale, et on ne peut Le connaitre que par les expressions de Sa divinité, non par Son enveloppe corporelle. Dieu vient dans la chair pour permettre à l’homme de Le connaitre par Ses différentes œuvres, et aucune étape de Son œuvre ne ressemble à une autre. Ce n’est que de cette façon que l’homme peut avoir une pleine connaissance de l’œuvre de Dieu dans la chair, et qui n’est pas confinée à une seule facette. Bien que l’œuvre des deux chairs incarnées soit différente, l’essence des chairs et la source de Leur œuvre sont identiques ; c’est simplement qu’Elles existent pour réaliser deux étapes différentes de l’œuvre et surviennent à deux ères différentes. Quoi qu’il en soit, les chairs incarnées de Dieu partagent la même essence et la même origine – c’est une vérité que nul ne peut nier.

Extrait de « L’essence de la chair habitée par Dieu »

4. Quel sens y a-t-il à accepter simplement la rédemption par Dieu à l’ère de la Grâce, mais pas le jugement à la fin des temps ?

Dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant a accompli l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu sur le fondement de l’œuvre de la rédemption à l’ère de la Grâce. Ainsi, tous sont classés en fonction de leur espèce et, finalement, tous ceux qui auront été purifiés seront amenés dans le royaume de Dieu. Tous ceux qui n’auront pas été purifiés sombreront dans les désastres des derniers jours et seront détruits par Dieu. Ceci accomplit complètement cette prophétie dans l’Apocalypse : « Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre » (Apocalypse 22:11-12). Alors, quel sens y a-t-il à simplement accepter la rédemption du Seigneur Jésus sans accepter le jugement de Dieu Tout-Puissant des derniers jours ?

Versets bibliques pour référence :
Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.
Il n’entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge ; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’agneau.
Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles.
Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.
Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen !
Gémissez, car le jour de l’Éternel est proche : Il vient comme un ravage du Tout Puissant.
Matthieu 7:21-23 Apocalypse 21:27 Hébreux 10:26-27 Matthieu 13:49-50 Apocalypse 21:8 Apocalypse 1:7 Esaïe 13:6

Paroles de Dieu concernées :

Dans chaque période de temps, Dieu commencera un nouveau travail, et dans chaque période, un nouveau départ sera offert à l’homme. Si l’homme ne s’en tient qu’aux vérités que « l’Éternel est Dieu » et que « Jésus est Christ », qui sont des vérités qui s’appliquent uniquement à une seule ère, alors l’homme ne suivra jamais le travail du Saint-Esprit et sera toujours incapable de bénéficier du travail du Saint-Esprit. Peu importe la manière dont Dieu travaille, l’homme suit sans le moindre doute, et il suit de près. De cette façon, comment l’homme pourrait-il être éliminé par le Saint-Esprit ? Peu importe ce que Dieu fait, tant que l’homme est certain que c’est le travail du Saint-Esprit et qu’il coopère avec le travail du Saint-Esprit, sans appréhension, et tente de répondre aux exigences de Dieu, alors comment pourrait-il être puni ? L’œuvre de Dieu n’a jamais cessé, Ses pas n’ont jamais hésité, et avant la fin de Son travail de gestion, Il a toujours été occupé, et n’a jamais cessé. Mais l’homme est différent : n’ayant obtenu qu’un minimum du travail du Saint-Esprit, il le traite comme s’il ne changera jamais ; ayant acquis un peu de connaissance, il ne s’avance pas pour suivre les pas du nouveau travail de Dieu ; n’ayant vu qu’un peu de l’œuvre de Dieu, il décide immédiatement que Dieu est une figure spécifique en bois, et croit que Dieu gardera toujours cette forme qu’il a sous les yeux, qu’il en était ainsi dans le passé et en sera toujours ainsi à l’avenir ; n’ayant acquis qu’une connaissance superficielle, l’homme est si fier qu’il s’oublie lui-même et commence à parler sans modération du tempérament et de l’être de Dieu, tempérament et être qui n’existent pas ; et étant devenu certain au sujet d’une étape du travail du Saint-Esprit, peu importe le genre de personne qui proclame la nouvelle œuvre de Dieu, l’homme ne l’accepte pas. Ces gens ne peuvent pas accepter la nouvelle œuvre du Saint-Esprit ; ils sont trop conservateurs et incapables d’accepter de nouvelles choses. Ces gens sont ceux qui croient en Dieu, mais rejettent aussi Dieu. L’homme croit que les Israélites ont eu tort de « croire seulement en l’Éternel et de ne pas croire en Jésus », pourtant la majorité des gens adoptent un rôle dans lequel ils « croient seulement en l’Éternel et rejettent Jésus » et « désirent le retour du Messie, mais s’opposent au Messie appelé Jésus ». Pas étonnant donc que les gens relèvent encore du domaine de Satan après avoir accepté une étape de l’œuvre du Saint-Esprit et ne reçoivent pas encore les bénédictions de Dieu. N’est-ce pas le résultat de la rébellion de l’homme ? Des chrétiens à travers le monde qui n’ont pas suivi le nouveau travail d’aujourd’hui sont tous convaincus qu’ils font partie des chanceux, que Dieu accomplira chacun de leurs souhaits. Pourtant, ils ne peuvent pas dire avec certitude pourquoi Dieu les amènera jusqu’au troisième ciel, ni ne sont-ils certains de la façon dont Jésus, monté sur un nuage blanc, les enlèvera, encore moins peuvent-ils dire avec une certitude absolue que Jésus viendra vraiment sur un nuage blanc le jour où ils l’imaginent. Ils sont tous anxieux et perdus ; ils ne savent même pas eux-mêmes si Dieu les prendra toutes, les petites poignées variées de personnes qui viennent de toutes les dénominations. Le travail que Dieu fait maintenant, l’ère actuelle, la volonté de Dieu, tout cela reste étranger à leur compréhension et ils ne peuvent rien faire de plus que de compter les jours sur leurs doigts. Seuls ceux qui suivent les pas de l’Agneau jusqu’à la fin peuvent obtenir la bénédiction finale, alors que ces « gens futés », qui sont incapables de suivre jusqu’à la toute fin et qui croient tout de même qu’ils ont tout gagné, sont incapables de voir la manifestation de Dieu. Ils croient tous qu’ils sont les gens les plus intelligents sur la terre, et ils abrègent le développement continu du travail de Dieu sans aucune raison, et semblent croire avec une certitude absolue que Dieu les prendra au ciel, eux qui « ont la plus grande loyauté à Dieu, suivent Dieu, et respectent les paroles de Dieu ». Même s’ils ont la « plus grande loyauté » envers les paroles prononcées par Dieu, leurs paroles et leurs actions sont quand même dégoûtantes, car ils s’opposent à l’œuvre du Saint-Esprit et se livrent à la tromperie et au mal. Ceux qui ne suivent pas jusqu’à la toute fin, qui ne suivent pas le travail du Saint-Esprit et s’accrochent seulement au vieux travail, non seulement n’ont pas atteint la fidélité à Dieu, mais au contraire, sont devenus ceux qui s’opposent à Dieu, ceux qui sont rejetés par la nouvelle ère et qui seront punis. Y a-t-il plus pitoyable ?

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme »

Le Christ des derniers jours apporte la vie et apporte le chemin durable et éternel de la vérité. Cette vérité est le chemin par lequel l’homme obtiendra la vie et le seul chemin par lequel l’homme connaîtra Dieu et sera approuvé par Dieu. Si tu ne cherches pas le chemin de la vie offert par le Christ des derniers jours, alors tu n’obtiendras jamais l’approbation de Jésus et ne seras jamais qualifié pour franchir les portes du royaume des cieux, car tu es à la fois une marionnette et un prisonnier de l’histoire. Ceux qui sont régis par les règlements, les écrits, et enchaînés par l’histoire ne seront jamais en mesure d’obtenir la vie et ne seront jamais en mesure d’obtenir le chemin perpétuel de la vie. C’est parce que tout ce qu’ils ont, ce sont des eaux troubles qui ont stagné depuis des milliers d’années, au lieu de l’eau de la vie qui coule du trône. Ceux qui ne reçoivent pas l’eau de la vie resteront à jamais des cadavres, des jouets de Satan et des fils de l’enfer. Comment alors peuvent-ils voir Dieu ? Si tu ne t’accroches qu’au passé, si tu essayes seulement de garder les choses telles qu’elles en restant stable et n’essayes pas de changer le statu quo et de te débarrasser de l’histoire, alors ne seras-tu pas toujours contre Dieu ? Les étapes de l’œuvre de Dieu sont vastes et puissantes comme des vagues déferlantes et des grondements de tonnerre ; pourtant tu restes assis passivement et attends la destruction, restant à ta place et ne faisant rien. De cette façon, comment peux-tu être considéré comme quelqu’un qui suit les pas de l’Agneau ? Comment peux-tu justifier que le Dieu auquel tu tiens est un Dieu qui est toujours nouveau et jamais vieux ? Et comment les mots de tes livres jaunis peuvent-ils te transporter dans une nouvelle ère ? Comment peuvent-ils te conduire à chercher les étapes de l’œuvre de Dieu ? Et comment peuvent-ils t’emmener au ciel ? Ce que tu tiens entre tes mains, ce ne sont que des écrits qui ne peuvent fournir qu’une consolation temporaire et non pas les vérités qui sont capables de donner la vie. Les écritures que tu lis ne peuvent qu’enrichir ta langue, et ne sont pas les paroles de sagesse qui peuvent t’aider à connaître la vie de l’homme, encore moins les chemins qui peuvent te conduire à la perfection. Est-ce que cet écart ne te donne pas matière à réflexion ? Est-ce qu’il ne te permet pas de comprendre les mystères qui y sont contenus ? Es-tu capable de te livrer au ciel pour rencontrer Dieu par toi-même ? Sans la venue de Dieu, peux-tu aller toi-même au ciel pour jouir du bonheur familial avec Dieu ? Es-tu toujours en train de rêver ? Je suggère donc que tu arrêtes de rêver et que tu regardes celui qui œuvre maintenant, celui qui réalise maintenant l’œuvre consistant à sauver l’homme durant les derniers jours. Si tu ne le fais pas, tu n’obtiendras jamais la vérité et n’obtiendras jamais la vie.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle »

Ceux qui souhaitent obtenir la vie sans compter sur la vérité prêchée par le Christ sont les gens les plus ridicules sur la terre, et ceux qui n’acceptent pas le chemin de vie apporté par le Christ sont perdus dans le fantasme. Et donc, Je dis que les gens qui n’acceptent pas le Christ des derniers jours seront à jamais méprisés par Dieu. Le Christ est la porte d’entrée de l’homme dans le royaume au cours des derniers jours, que personne ne peut contourner. Nul ne peut être rendu parfait par Dieu si ce n’est par le Christ. Tu crois en Dieu, et tu dois donc accepter Ses paroles et obéir à Son chemin. Tu ne dois pas simplement penser à obtenir des bénédictions sans recevoir la vérité ou à accepter l’approvisionnement de la vie. Le Christ vient au cours des derniers jours pour que tous ceux qui croient vraiment en Lui puissent être approvisionnés de la vie. Son œuvre consiste à bien terminer l’ancienne ère et à entrer dans la nouvelle ; elle est le chemin qui doit être pris par tous ceux qui entreraient dans la nouvelle ère. Si tu n’es pas capable de Le reconnaître, mais Le condamnes plutôt, Le blasphèmes ou même Le persécutes, alors tu es condamné à brûler pour l’éternité et à ne jamais entrer dans le royaume de Dieu. Car ce Christ est Lui-même l’expression du Saint-Esprit, l’expression de Dieu, Celui qui a été chargé par Dieu de réaliser Son œuvre sur la terre. Et donc, Je dis que si tu ne peux pas accepter tout ce qui est fait par le Christ des derniers jours, alors tu blasphèmes contre le Saint-Esprit. La rétribution qui doit être subie par ceux qui blasphèment contre le Saint-Esprit est évidente pour tous. Je te dis aussi que si tu t’opposes au Christ des derniers jours et Le renies, alors il n’y a personne qui peut supporter les conséquences en ton nom. En outre, à partir de ce jour, tu n’auras pas une autre chance de gagner l’approbation de Dieu ; même si tu essayes de te racheter, tu ne verras plus jamais le visage de Dieu. Car Celui contre qui tu t’opposes n’est pas un homme, Celui que tu renies n’est pas un être chétif, mais le Christ. Es-tu conscient de cette conséquence ? Tu n’as pas commis une petite erreur, mais un crime odieux. Et donc, Je conseille à chacun de ne pas montrer ses crocs devant la vérité ou de faire des critiques imprudentes, car seule la vérité peut t’apporter la vie, et rien que la vérité peut te permettre de renaître et de voir le visage de Dieu.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle »

De nombreuses personnes ont un mauvais pressentiment à propos de la seconde incarnation de Dieu, car l’homme a du mal à croire que Dieu deviendrait chair pour faire l’œuvre du jugement. Néanmoins, Je dois te dire que souvent l’œuvre de Dieu dépasse de beaucoup les attentes de l’homme et est difficile à accepter par l’esprit des hommes. Car les hommes ne sont que des asticots sur la terre, tandis que Dieu est l’Être suprême qui remplit l’univers ; l’esprit de l’homme s’apparente à une fosse d’eau nauséabonde qui ne produit que des asticots, tandis que chaque étape de l’œuvre dirigée par les pensées de Dieu est la distillation de la sagesse de Dieu. L’homme désire constamment lutter avec Dieu, ce à quoi Je dis qu’il est évident de savoir qui subira la perte à la fin. Je vous exhorte tous à ne pas vous considérer comme plus importants que l’or. Si les autres peuvent accepter le jugement de Dieu, pourquoi ne le peux-tu pas ? À quel point es-tu supérieur aux autres ? Si les autres peuvent incliner la tête devant la vérité, pourquoi ne peux-tu pas le faire aussi ? L’œuvre de Dieu a un élan imparable. Il ne répètera pas l’œuvre du jugement en raison de ton « mérite », et tu seras rempli d’un regret sans bornes d’avoir laissé passer une si bonne occasion. Si tu ne crois pas Mes paroles, alors attends simplement que ce grand trône blanc dans le ciel te juge ! Tu dois savoir que tous les Israélites ont rejeté et renié Jésus, et pourtant le fait de la rédemption de l’humanité par Jésus s’est étendu jusqu’aux extrémités de l’univers. N’est-ce pas une réalité que Dieu a faite il y a longtemps ? Si tu attends encore que Jésus t’emmène au ciel, alors Je dis que tu es un morceau de bois mort obstiné. Jésus ne reconnaîtra pas un faux croyant comme toi qui est déloyal envers la vérité et qui ne cherche que des bénédictions. Au contraire, Il ne montrera aucune pitié en te jetant dans l’étang de feu pour brûler pendant des dizaines de milliers d’années.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité »

Ceux qui ne sont pas prudents quand ils découvrent la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, qui parlent sans réfléchir, sont prompts à juger, donnent libre cours à leur instinct naturel de nier la légitimité de l’œuvre du Saint-Esprit, et aussi l’insultent et blasphèment contre Lui, de telles gens irrespectueux ne sont-ils pas ignorants de l’œuvre du Saint-Esprit ? Ne sont-ils pas, en outre, remplis d’arrogance, intrinsèquement fiers et ingouvernables ? Même si un jour de telles gens acceptent la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, Dieu ne les tolérera pas. Non seulement ils méprisent ceux qui travaillent pour Dieu, mais ils blasphèment aussi contre Dieu Lui-même. Ces gens téméraires ne seront pas pardonnés, ni dans cette ère ni dans l’ère à venir, et ils périront à jamais en enfer !

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu »

Dieu ne veut pas que plus de gens soient punis, mais espère plutôt que plus de gens soient sauvés et que plus de gens suivent Ses pas et entrent dans Son royaume. Mais si les gens refusent de reconnaître leurs erreurs, s’ils ne peuvent pas accepter la vérité avec un cœur humble, mais à la place se montrent pointilleux, critiquent et font semblant de comprendre alors qu’ils ne comprennent pas, alors ils seront les perdants à la fin. L’œuvre de Dieu n’attend personne. Son salut n’est pas comme une ordure jetée au hasard sur n’importe qui. Au contraire, il a une cible, avec un objectif et par choix. Si tu ne sais pas le chérir, alors la seule chose qui t’attend sera le jugement et la punition justes de Dieu. Dieu traite tous les gens avec droiture ; peu importe ton âge, ton ancienneté ou même toute la souffrance que tu as endurée, le tempérament juste de Dieu reste inchangé pour toujours face à ces choses. […] Si tu es fier de ton statut d’ancien et que tu fais étalage de ton ancienneté en fixant des conditions à Dieu, alors le salut de Dieu te sera refusé. Tout comme les Juifs qui ne pouvaient pas accepter Jésus-Christ, mais qui n’attendaient que le Messie, ce qui leur est arrivé à la fin fut la malédiction et la colère de Dieu ; c’est un fait qui est là pour que tous le voient.[…] La connaissance et les comportements externes des pharisiens n’ont pas sauvé leur relation avec Jésus-Christ. Au contraire, cela leur a fait du tort, et ce sont leur connaissance et leurs conceptions, ainsi que l’image de Dieu dans leur cœur, qui les ont poussés à condamner le Seigneur Jésus. Ce sont leurs imaginations et leur esprit qui les ont égarés, qui ont couvert leurs yeux spirituels, les amenant à ne pas reconnaître le Messie qui était déjà venu, à faire tout ce qu’ils pouvaient pour trouver des preuves et avoir une base solide pour condamner le Seigneur Jésus. C’est leur affreux visage : utiliser l’excuse de soutenir l’œuvre originale de Dieu pour condamner l’œuvre réaliste de Dieu dans le présent. Bien sûr, c’est une erreur que les gens vivant dans n’importe quelle ère sont susceptibles de faire : utiliser de vieilles doctrines et de vieilles règles pour évaluer et condamner des vérités qu’ils n’ont jamais entendues auparavant, pensant qu’ils adhèrent à la vraie voie et conservent leur pureté devant Dieu, qu’ils sont loyaux à Dieu. Mais quels sont les faits ? Dieu fait continuellement Sa nouvelle œuvre, continuant Sa gestion, toujours nouvelle et jamais ancienne. Et que dire des gens ? Ils s’accrochent toujours à des choses obsolètes qu’ils pensent être la totalité des expressions de Dieu, se vantant, gonflés d’arrogance, attendant que Dieu leur accorde des récompenses, ayant une attitude qui fait croire que Dieu ne les rejetterait jamais, ne les maltraiterait jamais. Et quel est le résultat ? L’œuvre de Dieu continue sans interruption, avec plus de gens de la nouvelle ère qui Le suivent et acceptent Sa nouvelle œuvre, tandis que ceux qui attendent que Dieu leur accorde des récompenses sont éliminés par la nouvelle œuvre de Dieu et encore plus de gens tombent sous la punition de Dieu. Au moment où leur punition commence, leur vie de foi en Dieu est terminée, et leur fin et leur destination sont terminées. C’est quelque chose que personne ne souhaite voir, mais cela se produit sous nos yeux sans que nous le sachions. Alors cela est-il dû au tempérament de Dieu qui est si impitoyable, ou est-ce la recherche des gens qui est en faute ? Est-ce que cela ne vaut vraiment pas la peine que l’humanité s’interroge elle-même ?

Extrait de la postface des Exemples classiques de punition pour avoir résisté à Dieu Tout-Puissant
?

Si nous n’acceptons pas l’œuvre du jugement de Dieu Tout-Puissant, pouvons-nous véritablement accomplir la volonté de notre Père qui est dans les cieux ? Pouvons-nous réellement entrer au royaume des cieux ?

Réponses

Plus de magnifique contenu

Dieu est revenu

Le Seigneur est revenu

Accéder à la page
Le retour du Seigneur Jésus

Le retour du Seigneur Jésus

Accéder à la page
Les vierges sages accueillent l'Epoux

Les vierges sages accueillent l'époux

Accéder à la page
Être enlevé

Être enlevé

Accéder à la page
la foi en Dieu

La foi en Dieu

Accéder à la page
L'INCARNATION : Démêler le mystère

L'INCARNATION : (Partie I)

Accéder à la page
L'INCARNATION : (Partie II)

L'INCARNATION : (Partie II)

Accéder à la page
Les trois étapes de l'œuvre

Les trois étapes de l'œuvre

Accéder à la page
Le jugement commence par la maison de Dieu

Le jugement commence par la maison de Dieu

Accéder à la page
Être sauvé ou atteindre le plein salut

Être sauvé ou atteindre le plein salut

Accéder à la page