Versets bibliques pour référence :

Lire plus

Paroles de Dieu concernées :

Plus de contenus de qualité :

Plus de sujets spéciaux

« Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné » (Marc 16:16).

« La sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14).

« Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21).

« Vous soyez saints ; car je suis saint » (Lévitique 11:45).

« Ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau ; et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles » (Apocalypse 14:4-5).

À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que tu croyais en Lui, Il te rachetait ; si tu croyais en Lui, tu n’étais plus un pécheur, tu avais été relevé de tes péchés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu chez ceux qui croyaient et cela devait être retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement acquis par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que tu croies, tu n’appartiendrais plus jamais au péché.Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) »

Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu...

Même si l’homme a été racheté et si ses péchés ont été pardonnés, c’est seulement considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec ses transgressions. Toutefois, lorsque l’homme vit dans un corps charnel et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. C’est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon accordé. La majorité des hommes pèchent dans la journée pour simplement se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme,

Car, à l’ère de la Grâce, les démons étaient chassés des hommes par l’imposition des mains et la prière, mais les tempéraments corrompus des hommes demeuraient toujours. Les hommes étaient guéris de leurs maladies et leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas encore fait. Les hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas extirpée et demeurait toujours en lui.

La chair de l’homme est de Satan, elle est pleine de tempéraments désobéissants, elle est déplorablement souillée, c’est quelque chose d’impur. Les gens convoitent trop la jouissance de la chair, il y a trop de manifestations de la chair et donc, Dieu méprise la chair jusqu’à un certain point. Lorsque les gens quittent les choses souillées et corrompues de Satan, ils gagnent le salut de Dieu. Mais s’ils restent incapables de se dépouiller de la souillure et de la corruption, alors ils seront encore sous le domaine de Satan. La connivence, la tromperie et la malhonnêteté des gens sont des choses de Satan ;

En fin de compte, les choses qui sont de Satan dans les gens et les choses de leur nature doivent changer et doivent devenir compatibles avec les exigences de la vérité ; cela seul est vraiment réaliser le salut. Si tu es comme ce que tu étais sous la religion – scandant simplement quelques mots de doctrine ou scandant quelques slogans, en accomplissant donc certains bons actes et comportements, et ne commettant aucun péché, ni ne commettant des péchés graves – cela ne signifie toujours pas que tu es entré sur le bon chemin de la foi en Dieu. Juste parce que tu observes des règles, cela signifie-t-il que tu marches dans la bonne voie ?

Si quelqu’un peut vraiment entrer dans la réalité des paroles de Dieu à partir des questions et des paroles requises par Lui, alors cet homme sera rendu parfait par Dieu. On peut dire que l’œuvre et les paroles de Dieu sont complètement efficaces dans un tel homme, que les paroles de Dieu deviennent sa vie, qu’il obtient la vérité et qu’il peut vivre selon les paroles de Dieu. Après cela, la nature de sa chair, c’est-à-dire le fondement de son existence originelle, sera ébranlée et s’effondrera. Lorsque les paroles de Dieu sont devenues la vie de quelqu’un, celui-ci devient un homme nouveau.

En fait, le combat contre Satan n’est pas la prise d’armes contre Satan, mais le salut de l’homme, la transformation de la vie de l’homme et le changement du tempérament de l’homme afin qu’il puisse rendre témoignage à Dieu. C’est de cette façon que Satan est vaincu. Satan est vaincu en changeant le tempérament corrompu de l’homme. Quand Satan est vaincu, c’est-à-dire, quand l’homme est complètement sauvé, alors le Satan humilié sera complètement anéanti, et de cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Et ainsi, l’essence du salut de l’homme est le combat contre Satan, et la guerre contre Satan est principalement reflétée dans le salut de l’homme. L’étape des derniers jours, dans laquelle l’homme doit être conquis, est la dernière étape dans le combat contre Satan et aussi l’œuvre consistant à sauver complètement l’homme du domaine de Satan. Le sens profond de la conquête de l’homme est le retour de l’incarnation de Satan, l’homme qui a été corrompu par Satan, au Créateur suite à sa conquête, à travers laquelle il abandonnera Satan et reviendra complètement à Dieu. De cette façon, l’homme aura été complètement sauvé.

Que signifie « être sauvé » et « atteindre le plein salut » ?

Mais que signifie être sauvé ou parvenir au salut ? C’est le grand mystère de la foi en Dieu. Par le passé, tous les hommes qui croyaient en Dieu s’accrochaient à des conceptions erronées et à des pensées humaines à ce sujet. Ils pensaient que tant qu’ils croyaient sincèrement en Dieu, n’abandonnaient pas Dieu, ou ne trahissaient pas Dieu, lorsque des catastrophes leur arriveraient, ils seraient évidemment en mesure de recevoir la protection de Dieu et de survivre ainsi aux désastres, ce qui signifiait qu’ils étaient parvenus au salut.

C’est vrai que l’homme est un pécheur, mais le sacrifice d’expiation du Seigneur vaut pour toujours. Tant que nous avouons nos péchés, le Seigneur nous pardonera. À Ses yeux, nous n’avons pas péché et nous pouvons entrer dans Son royaume.

« Quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison » (Jean 8:34-35).

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité » (Jean 16:12-13).

« Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:47-48).

« Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17).

Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, Extrait de « Seul celui qui vit l’œuvre de Dieu croit véritablement en Dieu »

En ce temps-là, Jésus a enseigné à Ses disciples par une série de prédications pendant l’ère de la Grâce : la manière de pratiquer, de se rassembler, de demander dans la prière, de traiter les autres, et toutes ces autres choses. L’œuvre qu’Il a accomplie est celle de l’ère de la Grâce, et Il a seulement expliqué la façon dont les disciples et ceux qui Le suivaient devaient pratiquer. Il a seulement accompli l’œuvre de l’ère de la Grâce et non des derniers jours. Quand l’Éternel a établi la loi de l’Ancien Testament dans l’ère de la Loi, pourquoi alors n’a-t-Il pas fait le travail de l’ère de la Grâce ? Pourquoi n’a-t-Il pas clarifié à l’avance le travail de l’ère de la Grâce ?

Quand Jésus est venu et a réalisé cette étape de l’œuvre, Il ne représentait pas Dieu dans Sa totalité. Il a opéré quelques signes et prodiges, dit quelques paroles et a finalement été crucifié, et Il a représenté une partie de Dieu. Il ne pouvait pas représenter tout ce qui est de Dieu, mais Il représentait Dieu en réalisant une partie de l’œuvre de Dieu. C’est parce que Dieu est si grand et si merveilleux et est insondable, et parce que Dieu ne réalise qu’une partie de Son œuvre à chaque ère. L’œuvre accomplie par Dieu pendant cette ère est principalement l’approvisionnement des paroles pour la vie de l’homme, le dévoilement de l’essence de la nature de l’homme et du tempérament corrompu de l’homme, la suppression des conceptions religieuses, de la pensée féodale, de la pensée dépassée, ainsi que la connaissance et la culture de l’homme. Tout cela doit être mis à nu et purifié par les paroles de Dieu.

Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé.

Les hommes ne peuvent pas être complètement sauvés de leurs péchés par la guérison de la maladie et l’expulsion des démons, et ne peuvent pas non plus être entièrement rendus complets par la manifestation de signes et de prodiges. L’autorité de guérir et de chasser les démons ne donne aux hommes que la grâce, mais la chair des hommes appartient toujours à Satan et le tempérament satanique corrompu reste encore dans l’homme. En d’autres termes, ce qui n’a pas été purifié appartient encore au péché et à l’infamie. Ce n’est qu’après avoir été purifié par le biais des paroles que l’homme peut être gagné par Dieu et être sanctifié. Quand les démons étaient chassés des hommes et les hommes rachetés, cela signifie seulement que les hommes étaient tirés des mains de Satan et remis à Dieu. Cependant, sans avoir été purifiés ou transformés par Dieu, ils restent des hommes corrompus. La saleté, l’opposition et la rébellion existent toujours dans les hommes ; les hommes ne sont retournés à Dieu que par Sa rédemption, mais ils n’ont pas la moindre connaissance de Dieu et s’opposent encore à Lui et se rebellent contre Lui. Avant que les hommes aient été rachetés, Satan les avait déjà remplis de ses poisons et, après des milliers d’années de corruption par Satan, les hommes ont en eux une nature établie qui s’oppose à Dieu.

Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu.

À travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? À travers Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste principalement en la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction, et Son perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent que si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors comment peut-il encore être perfectionné ? Telles sont les paroles des gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu.

Dieu accomplit l’œuvre du jugement et du châtiment afin que l’homme Le connaisse et pour Son témoignage. Sans le jugement du tempérament corrompu de l’homme par Dieu, l’homme ne connaitrait pas Son tempérament juste qui ne tolère aucune offense, et ne pourrait pas non plus convertir son ancienne connaissance de Dieu en une connaissance nouvelle. Pour le bien de Son témoignage et pour le bien de Sa gestion, Il expose Sa totalité au grand jour, permettant ainsi à l’homme, par la manifestation de Dieu, d’acquérir la connaissance de Dieu, de changer son tempérament et de rendre un témoignage retentissant en faveur de Dieu.

Nous suivons l’exemple de Paul et nous travaillons très fort pour le Seigneur, répandant l’Évangile, témoignant en faveur du Seigneur et guidant les églises du Seigneur, tout comme Paul : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. » Cela n’est-il pas suivre la volonté de Dieu ? Pratiquer de cette manière devrait signifier que nous sommes qualifiés pour être enlevés et entrer dans le royaume des cieux, alors pourquoi devons-nous accepter l’œuvre de jugement et de purification de Dieu dans les derniers jours avant de pouvoir être emmenés dans le royaume des cieux ?

« Vous soyez saints ; car je suis saint » (Lévitique 11:45).

« Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi » (Apocalypse 3:17-19).

« Car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints. […] Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! » (Apocalypse 19:7-9).

La vraie foi en Dieu signifie faire l’expérience de la parole et de l’œuvre de Dieu sur la base d’une croyance que Dieu est souverain sur toutes choses. Ainsi tu seras libéré de ton tempérament corrompu, satisferas le désir de Dieu et connaîtras Dieu. Ce n’est qu’au long d’un tel parcours que l’on peut dire que tu crois en Dieu.

Dans l’ère du Règne, Dieu utilise la parole pour inaugurer une ère nouvelle, pour changer Sa manière d’œuvrer et pour faire l’œuvre de l’ère entière. Tel est le principe qui guide l’œuvre de Dieu dans l’ère de la Parole. Il est devenu chair afin de parler selon des perspectives différentes, permettant à l’homme de vraiment voir Dieu qui est la Parole qui apparait dans la chair, et Sa sagesse et Sa merveille. Cette œuvre est faite pour mieux atteindre les objectifs de conquérir l’homme, de perfectionner l’homme et d’éliminer l’homme. C’est le vrai sens de l’utilisation de la parole pour l’œuvre dans l’ère de la Parole. Par la parole, l’homme apprend à connaître l’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu, l’essence de l’homme et ce en quoi l’homme doit entrer. Par la parole, l’œuvre que Dieu veut faire durant l’ère de la Parole est accomplie dans sa totalité. Par la parole, l’homme est exposé, éliminé et éprouvé. L’homme a vu la parole, entendu la parole et a pris conscience de l’existence de la parole. En conséquence, l’homme croit en l’existence de Dieu, en la toute-puissance et en la sagesse de Dieu, ainsi qu’en l’amour de Dieu pour l’homme et en Son désir de sauver l’homme.

Les paroles sont le moyen de la conquête ultime de l’humanité, et tous ceux qui acceptent la conquête doivent accepter la punition et le jugement par les paroles. Le processus actuel de la parole est le processus de la conquête. Comment les gens devraient-ils coopérer exactement ? En mangeant et en buvant efficacement ces paroles et en les comprenant. Les gens ne peuvent pas devenir conquis par eux-mêmes. En mangeant et en buvant ces paroles, ils doivent en venir à connaitre leur corruption et leur infamie, leur rébellion et leur iniquité et se prosterner devant Dieu.

Nous acceptons l’œuvre de Dieu aux derniers jours, mais comment expérimenter le jugement et le châtiment de Dieu dans le but de recevoir la vérité et la vie, nous débarrasser de notre nature pécheresse et parvenir au salut en entrant dans le royaume des cieux ?

« Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu » (Apocalypse 21:3-4).

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu » (Apocalypse 2:7).

« Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l’agneau. C’est pour cela qu’ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux ; ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, et le soleil ne les frappera point, ni aucune chaleur. Car l’agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux » (Apocalypse 7:14-17).

Adam et Eve ont été créés à l’origine pour que l’homme prenne soin de toutes les choses de la terre ; l’homme était à l’origine le maître de toutes choses. L’intention de l’Éternel en créant l’homme était de permettre à l’homme d’exister sur la terre, et aussi de prendre soin de toutes les choses sur la terre, car l’homme n’avait pas été initialement corrompu et également était incapable de commettre le mal. Cependant, après que l’homme a été corrompu, il n’a plus été le gardien de toutes choses. Et le but du salut de Dieu est de restaurer cette fonction de l’homme, de restaurer la raison originelle de l’homme et son obéissance originelle ; l’humanité en repos sera l’image même du résultat que Son œuvre de salut espère atteindre. Bien que ce ne sera plus une vie comme celle dans le jardin d’Éden, son essence sera la même ; simplement, l’humanité ne sera plus son être non corrompu du début, mais plutôt une humanité qui a été corrompue et a reçu le salut. […]

Une fois le travail de conquête achevé, l’homme sera conduit dans un monde merveilleux. Cette vie, bien sûr, sera toujours sur la terre, mais elle sera totalement différente de la vie de l’homme d’aujourd’hui. C’est la vie que l’humanité aura après que toute l’humanité aura été conquise, ce sera un nouveau départ pour l’homme sur terre, et l’humanité ayant une telle vie sera la preuve que l’humanité est entrée dans un nouveau et beau royaume. Ce sera le début de la vie de l’homme et de Dieu sur la terre. Les prémisses d’une si belle vie supposent qu’après que l’homme a été purifié et conquis, il reste soumis au Créateur.

Toutes les choses sont revenues à ce qu’elles étaient dans Mon esprit, et ne sont plus désobéissantes. Avant longtemps, les rires se font entendre sur toute la terre, partout sur la terre il y a une atmosphère de louange et Ma gloire envahit toute la terre. Ma sagesse est partout sur la terre et dans l’univers entier. Les fruits de Ma sagesse se mélangent à toutes choses, les chefs-d’œuvre de Ma sagesse se multiplient parmi tous les hommes. Tout dans Mon règne est comme toutes choses, et tous les gens habitent le repos sous Mes cieux comme les moutons dans Mes pâturages. Je circule au-dessus de tous les hommes et Je surveille tout.

L’entrée de Dieu dans le repos signifie qu’Il ne continuera plus Son œuvre de salut de l’humanité. L’entrée de l’humanité dans le repos signifie que toute l’humanité vivra dans la lumière de Dieu et dans Ses bénédictions ; la corruption de Satan n’existera plus ; aucun acte d’injustice ne sera commis. L’humanité vivra normalement sur la terre, sous la garde de Dieu. Quand Dieu et l’homme entrent dans le repos ensemble, cela signifie que l’humanité a été sauvée et que Satan a été détruit, que l’œuvre de Dieu parmi les hommes est achevée. Dieu ne continuera plus à travailler parmi les hommes et l’homme ne vivra plus sous la domination de Satan. Par conséquent, Dieu ne sera plus occupé et l’homme ne se hâtera plus ; Dieu et l’homme entreront dans le repos en même temps.

Que « le blé ne puisse devenir de l’ivraie, et que l’ivraie ne puisse devenir du blé » ne fait pas de doute. Tous ceux qui aiment vraiment Dieu resteront dans le royaume à la fin et Dieu ne maltraitera pas quelqu’un qui l’aime vraiment. Sur la base de leurs différentes fonctions et de leurs témoignages, les vainqueurs dans le royaume auront le rôle de sacrificateurs ou de disciples, et tous ceux qui sont victorieux dans la tribulation deviendront le corps des sacrificateurs dans le royaume. Le corps des sacrificateurs sera formé lorsque le travail de l’évangile dans tout l’univers sera achevé. Lorsque ce moment viendra, l’homme devra accomplir son devoir dans le royaume de Dieu et vivre avec Dieu dans le royaume.

Quand l’homme accèdera à la destination éternelle, il adorera le Créateur, et parce qu’il aura reçu le salut et accédé à l’éternité, il ne poursuivra pas d’objectifs, il n’aura d’ailleurs pas besoin non plus de se soucier de ce qu’il est assiégé par Satan. À ce moment, l’homme connaîtra sa place et accomplira son devoir, et même s’il n’est pas châtié ou jugé, chacun accomplira son devoir. À ce moment, l’homme sera une créature à la fois de par son identité et de par son statut. Il n’y aura plus de distinction entre grand et petit ; chaque personne remplira simplement une fonction différente.

Ceux qui seront amenés à la perfection par Dieu sont ceux qui recevront les bénédictions de Dieu et Son héritage. Autrement dit, ils acceptent ce que Dieu a et est de sorte que ça devient ce qu’ils ont à l’intérieur ; ils ont tous la parole de Dieu forgée en eux ; quelle que soit l’être de Dieu, vous êtes capables de tout accepter exactement tel que c’est, vivant ainsi la vérité. C’est le genre d’homme qui est amené à la perfection par Dieu et qui est gagné par Dieu. Seul ce genre d’homme peut hériter de ces bénédictions accordées par Dieu