Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Suivre l’Agneau et chanter de nouvelles chansons

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

11. Mon bien-aimé, veuille m'attendre

I

Au-delà des arbres, montant la paisible lune.

Comme mon bien-aimé, juste et beau.

Maintenant je suis en larmes.

M’entends-Tu pleurer ?

Oh mon amour, où es-Tu ?

Tu es Celui qui se soucie de moi.

Tu es Celui qui me donne de l’amour.

Tu es Celui qui pense toujours à moi.

Tu es Celui qui chérit ma vie.

La lune, retourne de l’autre côté du ciel,

ne fais pas trop attendre mon bien-aimé.

S’il te plaît, dis-Lui qu’Il me manque.

N’oublie pas de Lui amener mon amour,

d’amener mon amour, d’amener mon amour,

d’amener mon amour.

 

Les oies sauvages à deux, s’envolant au loin.

Ramèneront-elles des mots de mon bien-aimé ?

Oh, s’il te plaît, veuille me prêter tes ailes !

Je peux m’envoler vers mon village chaleureux.

Je veux Lui dire : Ne sois pas triste.

Je Te donnerai la réponse qui Te plaira.

Je rembourserai l’inquiétude de mon bien-aimé.

Et les efforts que Tu as faits ne seront pas vains.

J’aimerais grandir bientôt,

être libre de la vie pénible et d’errance.

Je m’envolerai, loin du luxe de ce monde.

Oh mon amour, veuille m’attendre !

J’aimerais grandir bientôt,

être libre de la vie pénible et d’errance.

Je m’envolerai, loin du luxe de ce monde.

Oh mon amour, veuille m’attendre.

 

Précédent:La joie dans la terre bénie de Canaan

Suivant:Allez, dansez pour Dieu

Vous aimerez peut-être également