Chapitre 15

La plus grande différence entre Dieu et l’homme, c’est que les paroles de Dieu vont toujours droit au cœur du sujet, ne dissimulant rien. Ainsi, cet aspect du tempérament de Dieu peut se voir dans la première phrase d’aujourd’hui. Il expose tout de suite l’homme sous son vrai jour et révèle ouvertement le tempérament de Dieu. Il est la source de plusieurs aspects de la capacité des paroles de Dieu à obtenir des résultats. Cependant, les gens n’arrivent pas à comprendre cela ; ils viennent toujours simplement pour se connaître au travers des paroles de Dieu, sans avoir « disséqué » Dieu. C’est comme s’ils étaient terrifiés à l’idée de L’offenser ou à l’idée qu’Il les tue à cause de leur « prudence ». En fait, quand la plupart des gens mangent et boivent de la parole de Dieu, ils le font à partir d’une perspective négative, et non positive. On peut dire que les gens, guidés par Ses paroles, ont désormais commencé à « se concentrer sur l’humilité et la soumission ». À partir de cela, il est évident que les gens se sont mis à aller vers un autre extrême : n’accordant avant aucune attention à Ses paroles, ils tendent à présent à leur accorder une attention excessive. Cependant, pas une seule personne n’est entrée à partir d’une perspective positive, et personne n’a jamais véritablement compris non plus l’objectif de Dieu quand Il demande aux humains de prêter attention à Ses paroles. On sait, à partir de ce que dit Dieu, qu’Il n’a pas besoin de faire personnellement l’expérience de la vie de l’Église pour pouvoir comprendre, précisément et sans erreur, les états réels de tous les gens qui s’y trouvent. Parce qu’ils viennent d’atteindre l’entrée dans une nouvelle méthode, les gens doivent encore se débarrasser entièrement de leurs éléments négatifs ; le relent des cadavres flotte encore partout dans l’Église. C’est comme si les gens venaient de prendre des médicaments et étaient toujours étourdis, n’ayant pas encore entièrement repris connaissance. C’est comme s’ils étaient toujours menacés par la mort, de sorte que, encore au milieu de la terreur, ils ne peuvent pas se transcender. « Les humains sont tous des créatures qui manquent de connaissance de soi » : la manière dont cette affirmation est formulée repose encore sur la construction de l’Église. En dépit du fait que les gens, dans l’Église, prêtent tous attention aux paroles de Dieu, leur nature reste profondément enracinée, inextricable. C’est pourquoi Dieu a parlé de cette façon au cours de l’étape précédente pour juger les hommes, afin qu’ils puissent accepter d’être frappés en plein dans leur orgueil par Ses paroles. Bien que les hommes aient enduré cinq mois d’épurement dans l’abîme, leur état réel consiste toujours à ne pas connaître Dieu. Ils sont toujours dissolus ; ils sont simplement devenus en quelque sorte plus méfiants vis-à-vis de Dieu. Cette étape est la première étape convenable que les gens entreprennent sur le chemin qui consiste à connaître les paroles de Dieu ; ainsi, en établissant un lien avec l’essence des paroles de Dieu, il n’est pas difficile de voir que la portion précédente de l’œuvre a ouvert la voie pour aujourd’hui et que c’est seulement maintenant que tout est normalisé. La faiblesse fatale des hommes, c’est leur tendance à séparer l’Esprit de Dieu de Son être charnel pour gagner une liberté personnelle et éviter une contrainte constante. C’est la raison pour laquelle Dieu décrit les humains comme des petits oiseaux « voletant joyeusement ». C’est l’état réel de toute l’humanité. C’est ce qui rend tous les hommes plus faciles à faire tomber, et c’est là qu’ils sont le plus susceptibles de perdre leur voie. En cela, il est évident que l’œuvre de Satan au sein de l’humanité n’est autre que cette œuvre. Plus Satan l’accomplit chez les hommes, plus les exigences de Dieu envers eux sont strictes. Dieu exige des hommes qu’ils fixent leur attention sur Ses paroles, tandis que Satan s’acharne à la détourner. Dieu, cependant, a toujours rappelé aux hommes d’accorder plus d’attention à Ses paroles ; c’est le point culminant de la guerre qui fait rage dans le monde spirituel. On peut le dire de cette façon : ce que Dieu veut faire en l’homme est exactement ce que Satan veut détruire, et ce que Satan veut détruire est exprimé par l’homme, complètement au grand jour. Il y a des exemples clairs de ce que Dieu fait en l’homme : sa condition s’améliore de plus en plus. Il y a aussi des représentations claires de la destruction opérée par Satan dans l’humanité : les hommes deviennent de plus en plus dépravés et leur condition tombe encore plus bas. Une fois que leur situation est devenue suffisamment désespérée, ils sont susceptibles d’être capturés par Satan. C’est la condition réelle de l’Église, telle que présentée dans les paroles de Dieu, et c’est aussi la situation réelle du monde spirituel. C’est un reflet de la dynamique du monde spirituel. Si les hommes n’ont pas la confiance pour coopérer avec Dieu, alors ils courent le risque d’être capturés par Satan. C’est un fait. Si quelqu’un est véritablement capable d’offrir entièrement son cœur pour que Dieu l’occupe, alors c’est exactement comme l’a dit Dieu : « […] qui, quand il est devant Moi, semble être dans Mon étreinte, à en goûter la chaleur ». Cela montre que les exigences de Dieu à l’égard de l’humanité ne sont pas élevées ; Il a simplement besoin que les hommes se lèvent et coopèrent avec Lui. N’est-ce pas une chose facile et joyeuse ? Est-ce là la chose qui a déconcerté tous les héros et tous les grands hommes ? C’est comme si les généraux avaient été arrachés d’un champ de bataille et contraints plutôt à la couture : ces « héros » ont été immobilisés par les épreuves et ils ne savent pas quoi faire.

Quel que soit le plus grand des aspects des exigences de Dieu envers l’humanité, c’est l’aspect dans lequel les attaques de Satan contre l’humanité seront les plus violentes et, ainsi, l’état de tous les hommes est révélé en conséquence. « [L]equel de vous, debout devant Moi, serait aussi pur que la neige tombante et aussi immaculé que le jade ? » Tous les hommes continuent à cajoler Dieu et à Lui cacher des choses ; ils continuent à exécuter leurs propres manigances spéciales. Ils n’ont pas entièrement placé leur cœur entre les mains de Dieu pour Le satisfaire, pourtant, ils souhaitent gagner Ses récompenses en étant enthousiastes. Quand les hommes mangent un repas délicieux, ils mettent Dieu de côté, Le laissant planté là, à attendre qu’on « s’occupe » de Lui ; quand les hommes ont de jolis vêtements, ils restent devant la glace à profiter de leur propre beauté, et au fond de leur cœur, ils ne satisfont pas Dieu. Quand ils ont une réputation, quand ils ont des plaisirs luxueux, ils trônent au sommet de leur statut et commencent à en profiter, mais ne s’humilient pas en conséquence de l’élévation de Dieu. Au lieu de cela, ils se tiennent en ces lieux élevés qui sont les leurs, prononçant des paroles grandiloquentes, et ne prêtent aucune attention à la présence de Dieu, pas plus qu’ils ne cherchent à savoir combien Il est précieux. Quand les hommes ont une idole dans leur cœur, ou quand quelqu’un d’autre s’est emparé de leur cœur, cela veut dire qu’ils ont déjà renié la présence de Dieu, comme s’Il n’était qu’un intrus dans leur cœur. Ils sont terrifiés à l’idée que Dieu leur vole l’amour que les autres ont pour eux et à l’idée de se sentir seuls ensuite. L’intention originelle de Dieu est que rien sur terre ne fasse que les hommes L’ignorent et, même s’il peut y avoir de l’amour entre les hommes, Dieu ne peut pourtant pas être exclu de cet « amour ». Toutes les choses terrestres sont vides, même les sentiments invisibles ou impalpables qui existent entre les hommes. Sans l’existence de Dieu, toutes créatures retourneraient au néant. Sur terre, tous les hommes ont des choses qu’ils aiment, mais aucun n’a jamais considéré les paroles de Dieu comme cette chose qu’il aime. Cela détermine le degré auquel les hommes comprennent Ses paroles. Bien que Ses paroles soient dures, personne n’est blessé par elles, car les hommes ne leur prêtent pas sincèrement attention ; ils les observent plutôt comme ils pourraient observer une fleur. Ils ne traitent pas Ses paroles comme un fruit qu’ils peuvent goûter d’eux-mêmes, donc ils ne connaissent pas l’essence des paroles de Dieu. « Si les êtres humains étaient réellement capables de voir le tranchant de Mon épée, ils déguerpiraient comme des rats dans leurs trous. » Celui qui se trouve dans l’état d’une personne normale, après avoir lu les paroles de Dieu, devrait être sidéré, rempli de honte et incapable de regarder les autres en face. Cependant, de nos jours, les gens sont exactement le contraire : ils se servent des paroles de Dieu comme d’une arme pour porter des coups aux autres. Ils n’ont vraiment aucune honte !

Grâce aux déclarations de Dieu, nous avons été amenés dans cet état d’être : « Dans le règne, non seulement des déclarations sortent de Ma bouche, mais partout, Mes pieds foulent cérémonieusement toutes les terres de part en part. » Dans la guerre entre Dieu et Satan, Dieu gagne à chaque étape de la voie. Il étend Son œuvre à une grande échelle dans l’univers tout entier, et on pourrait dire que Ses empreintes et les signes de Sa victoire sont partout. Satan espère, par ses manigances, détruire la gestion de Dieu en déchirant les pays, mais Dieu a profité de cette fragmentation pour réorganiser l’univers entier, mais pas pour l’éradiquer. Dieu fait quelque chose de nouveau chaque jour, mais les gens n’ont pas remarqué. Ils n’accordent aucune attention à la dynamique du monde spirituel, donc ils sont incapables de voir la nouvelle œuvre de Dieu. « Dans le cosmos, tout brille en paraissant nouveau dans le rayonnement de Ma gloire, présentant un aspect réconfortant qui ravit les sens et soulève l’esprit des gens, comme s’il existait maintenant dans un ciel au-delà des cieux, tel que conçu dans l’imagination humaine, non dérangé par Satan et libéré des assauts des ennemis extérieurs. » Cela annonce la joyeuse scène du royaume du Christ sur terre et ça présente aussi à l’humanité la situation du troisième ciel : seules ces choses saintes qui appartiennent à Dieu y existent, sans aucun des assauts des forces de Satan. Mais le plus important, c’est de permettre aux hommes de voir les circonstances de l’œuvre sur terre de Dieu Lui-même : le ciel est un ciel nouveau et, faisant suite à cela, la terre, de même, est renouvelée. Parce que c’est la vie sous les propres directives de Dieu, les gens sont tous incommensurablement heureux. À leur connaissance, Satan est « prisonnier » de l’humanité et ils ne sont pas du tout timides ou craintifs à cause de son existence. En raison d’instructions et de directives directes de la part du divin, les manigances de Satan n’ont abouti à rien et cela suffit même à prouver que Satan n’existe plus, ayant été anéanti par l’œuvre de Dieu. C’est pourquoi il est dit : « […] existait maintenant dans un ciel au-delà des cieux ». Quand Dieu a dit « aucune perturbation ne s’est jamais produite et le cosmos n’a jamais été divisé », Il faisait référence à la condition du monde spirituel. C’est la preuve que Dieu proclame la victoire sur Satan, et c’est le signe de la victoire finale de Dieu. Aucun homme ne peut faire changer Dieu d’avis et personne non plus ne peut lire dans Ses pensées. Bien que les hommes aient lu les paroles de Dieu et les aient examinées avec sérieux, ils demeurent incapables d’en exprimer l’essence. Par exemple, Dieu a dit : « J’exécute des sauts volants au-dessus des étoiles, et quand le soleil fait jaillir ses rayons, J’annule leur chaleur, envoyant des rafales géantes de flocons de neige aussi gros que des plumes d’oie sorties de Mes mains. Quand Je change d’avis, cependant, toute cette neige fond et devient une rivière, et en un instant, le printemps a jailli partout sous le ciel et un vert émeraude a transformé tout le paysage sur la terre. » Bien que les hommes soient peut-être capables d’imaginer ces paroles dans leur tête, l’intention de Dieu n’est pas si simple. Quand tout le monde, sous le ciel, est étourdi, Dieu fait entendre la voix du salut, éveillant ainsi le cœur des hommes. Cependant, parce que toutes sortes de désastres s’abattent sur eux, ils ressentent la désolation du monde, donc ils cherchent tous la mort et vivent dans des grottes froides et glacées. Ils sont gelés par le froid d’énormes tempêtes de neige, au point qu’ils ne peuvent pas survivre par manque de chaleur sur la terre. C’est à cause de leur corruption que les hommes s’entretuent de plus en plus cruellement. Et dans l’Église, la majorité des gens sera engloutie d’une seule bouchée par le grand dragon rouge. Après que toutes les épreuves seront passées, les perturbations de Satan seront supprimées. Le monde entier, en pleine transformation, sera ainsi imprégné par le printemps, la chaleur couvrira la terre et le monde sera rempli d’énergie. Ce sont toutes les étapes de l’ensemble du plan de gestion. La « nuit » dont a parlé Dieu fait référence au moment où la folie de Satan atteindra son paroxysme, ce qui arrivera pendant la nuit. N’est-ce pas ce qui est en train d’arriver en ce moment ? Bien que les hommes survivent tous en étant guidés par la lumière de Dieu, ils subissent le malheur des ténèbres de la nuit. S’ils ne peuvent échapper aux liens de Satan, ils vivront éternellement au milieu d’une nuit noire. Il n’y a qu’à voir les pays sur terre : en raison des étapes de l’œuvre de Dieu, les pays sur terre « courent dans tous les sens » et chacun « cherche sa propre destination appropriée ». Parce que le jour de Dieu n’est pas encore arrivé, tout, sur terre, demeure dans un état d’agitation confuse. Quand Il apparaîtra ouvertement à l’univers entier, Sa gloire remplira le mont Sion et toutes choses seront en ordre et à leur place, comme elles seront arrangées par Ses mains. Les paroles de Dieu ne s’adressent pas qu’à aujourd’hui, mais prédisent aussi demain. Aujourd’hui est le fondement de demain, alors, comme il est érigé aujourd’hui, personne ne peut comprendre totalement les déclarations de Dieu. Ce n’est qu’après que Ses paroles se seront complètement réalisées que les humains pourront les comprendre dans leur intégralité.

L’Esprit de Dieu remplit tout l’espace dans l’univers, mais Il œuvre aussi à l’intérieur de tous les hommes. De ce fait, dans le cœur des hommes, c’est comme si la figure de Dieu était partout et que chaque endroit contenait l’œuvre de Son Esprit. En effet, le but de l’apparition de Dieu dans la chair est de conquérir ces imitateurs de Satan et, au final, de les obtenir. Tout en œuvrant dans la chair, cependant, l’Esprit coopère aussi avec la chair pour transformer ces personnes. On peut dire que les actes de Dieu s’étendent à travers le monde entier et que Son Esprit remplit tout l’univers, mais en raison des étapes de Son œuvre, ceux qui font le mal n’ont pas été punis, tandis que ceux qui font le bien n’ont pas été récompensés. Ainsi, Ses actes n’ont pas été célébrés par tous les habitants de la terre. Il est à la fois au-dessus et à l’intérieur de toutes choses ; de plus, Il est parmi tous les hommes. Cela suffit à montrer que Dieu existe bel et bien. Parce qu’Il n’est pas apparu ouvertement à tous les humains, ceux-ci se sont fait des illusions telles que : « En ce qui concerne l’humanité, Je semble réellement exister, pourtant, Je semble aussi ne pas exister. » De tous ceux qui croient maintenant en Dieu, aucun n’est sûr complètement, à cent pour cent, que Dieu existe vraiment ; tous ont trois cinquièmes de doute et deux cinquièmes de foi. Voilà l’humanité telle qu’elle est maintenant. Les hommes d’aujourd’hui sont tous dans la situation suivante : ils croient qu’il y a un Dieu, mais ils ne L’ont pas vu ; ou bien ils ne croient pas qu’il y ait un Dieu, mais ont beaucoup de difficultés que l’humanité ne peut pas résoudre. Il semble toujours y avoir quelque chose dans lequel ils sont empêtrés et dont ils ne peuvent pas s’échapper. Même s’ils croient en Dieu, il semble qu’ils ressentent toujours un peu d’incertitude. Cependant, s’ils ne croient pas, ils ont peur d’être perdants dans le cas où Dieu existerait. Voilà l’ambivalence qui est la leur.

« Pour Mon nom, pour Mon Esprit et pour Mon plan de gestion entier, qui peut faire l’offrande de toutes ses forces ? » Dieu a dit aussi : « Aujourd’hui, quand le règne est dans le monde humain, c’est le temps où Je suis venu en personne parmi l’humanité. Y aurait-il quelqu’un qui pourrait s’aventurer sur le champ de bataille en Mon nom sans aucune appréhension ? » La visée des paroles de Dieu est ceci : si Dieu dans la chair ne faisait pas Son œuvre divine directement, ou s’Il n’était pas incarné, mais œuvrait plutôt au travers de ministères, alors Dieu ne serait jamais capable de conquérir le grand dragon rouge et Il ne serait pas capable non plus de régner en Roi parmi les humains. L’humanité serait incapable de connaître Dieu Lui-même dans la réalité, donc ce règne serait encore celui de Satan. Ainsi, cette étape de l’œuvre doit être faite personnellement par Dieu, au travers de l’incarnation charnelle. Si la chair était changée, alors cette étape du plan ne pourrait jamais être achevée parce que la signification et l’essence d’une chair différente ne seraient pas les mêmes. Les hommes ne peuvent saisir que le sens littéral de ces paroles parce que Dieu en saisit l’origine. Dieu a dit : « Néanmoins, quand tout est dit et accompli, il n’y a personne qui comprenne si c’est l’œuvre de l’Esprit ou une fonction de la chair. Il faudrait aux hommes toute une vie juste pour faire l’expérience de cette seule chose dans le détail. » Les hommes ont été corrompus par Satan pendant tellement d’années et ils ont perdu depuis longtemps leur conscience des sujets spirituels. Pour cette raison, une seule phrase des paroles de Dieu est comme un festin pour les yeux des hommes. À cause de la distance entre l’Esprit et les esprits, tous ceux qui croient en Dieu éprouvent un sentiment de désir vis-à-vis de Lui et tous sont prêts à se rapprocher de Lui et à épancher leur cœur. Cependant, ils n’osent pas entrer en contact avec Lui et, au lieu de cela, demeurent simplement dans la crainte. Tel est le pouvoir d’attraction que possède l’Esprit. Parce que Dieu est un Dieu qui Se prête à l’amour des hommes et qu’en Lui, il y a une infinité d’éléments qui leur est aimable, tout le monde L’aime et tout le monde souhaite se confier à Lui. En vérité, tout le monde éprouve de l’amour pour Dieu dans son cœur, c’est seulement que les perturbations de Satan ont empêché les hommes engourdis, lents d’esprit et pitoyables de connaître Dieu. C’est pourquoi Dieu a parlé des véritables sentiments que les humains ont pour Lui : « Les humains ne M’ont jamais méprisé au plus profond de leur cœur ; au contraire, ils s’accrochent à Moi dans les profondeurs de leur esprit. […] Ma réalité fait perdre aux humains tous leurs moyens, les laisse stupéfaits et perplexes, et pourtant ils sont prêts à l’accepter. » Voilà la condition réelle au fond du cœur de ceux qui croient en Dieu. Quand les hommes connaissent vraiment Dieu, leur attitude à Son égard change naturellement, et ils peuvent proclamer des louanges depuis les profondeurs de leur cœur en raison de la fonction de leur esprit. Dieu est là, dans les profondeurs de l’esprit de tous les hommes, mais à cause de la corruption de Satan, les hommes ont confondu Dieu avec Satan. L’œuvre de Dieu aujourd’hui commence précisément par ce problème et, dans le monde spirituel, il a été, du début à la fin, le point central de la bataille.

Précédent: Chapitre 14

Suivant: Chapitre 16

Le Seigneur est déjà secrètement revenu il y a bien longtemps avant les catastrophes, savez-vous comment L’accueillir ?
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

L’œuvre et l’entrée (5)

Aujourd’hui, vous savez tous que Dieu conduit les gens sur le bon chemin de la vie, qu’Il conduit l’homme à franchir l’étape suivante dans...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre