Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

La Parole apparaît dans la chair

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

Interprétation de la trente-cinquième déclaration

De nos jours, tous les êtres humains, à des degrés différents, sont entrés dans un état de châtiment. Tout comme Dieu a dit : « J’avance avec les humains côte à côte. » C’est absolument vrai, mais les gens ne sont toujours pas en mesure de bien comprendre ce point. En conséquence, une partie du travail qu’ils ont accompli n’a pas été nécessaire. Dieu a dit, « Je ne condamne pas arbitrairement les gens en fonction de leurs actes et de leur comportement. Plutôt, Je les soutiens et les aide selon leur stature. Parce que les humains sont les protagonistes de tout Mon plan de gestion, Je consacre plus de direction à ceux qui jouent ce rôle d’« humanité » afin qu’ils puissent le jouer de tout leur cœur et au mieux de leur capacité » ainsi que, « Cependant, Je refuse de critiquer directement leur conscience ; Je continue plutôt à les guider patiemment et systématiquement. Après tout, les humains sont faibles et incapables de réaliser aucun travail. » La pensée de Dieu est la suivante : même s’Il finit par exterminer tous ces humains, Son œuvre sur terre continuera toujours selon Son plan original. Dieu ne fait pas une œuvre inutile ; tout ce qu’Il fait est bon. Comme Pierre a dit : « Même si Dieu s’amusait avec les humains comme s’ils étaient des jouets, comment les humains pourraient-ils se plaindre ? Quel droit auraient-ils ? » N’est-ce pas ce que Dieu a voulu réaliser avec l’humanité aujourd’hui[a] ? Les humains peuvent-ils vraiment avoir cette vision ? Pourquoi est-ce que le Pierre d’il y a deux milliers d’années a-t-il pu dire une telle chose, alors que « Pierre » dans l’ère de haute technologie et modernisée d’aujourd’hui ne le peut pas ? Je ne peux pas dire avec certitude si l’histoire progresse ou régresse. Que la science ait pris un pas vers l’avant ou vers l’arrière reste, jusqu’à présent, une question à laquelle personne ne peut répondre. Tout ce que Dieu a fait parmi les hommes a été de les rendre positifs et de leur permettre de grandir dans la vie. Les gens ne peuvent-ils pas comprendre cela ? Tout ce qui te rend négatif est un point faible pour toi ; c’est un point vital de vulnérabilité, ouvert aux attaques de Satan. Comprends-tu cela ? Pourquoi Dieu a-t-Il parlé de cette façon ? « Je les implore en toute honnêteté et sincérité. Sont-ils vraiment incapables de faire ce que Je demande ? » Que signifient ces paroles ? Pourquoi Dieu a-t-Il posé cette question ? Cela montre qu’il y a trop d’aspects négatifs de l’humanité et un seul facteur négatif suffit pour faire tomber les humains. Tu ferais bien de jeter un coup d’œil et voir ce que la continuation dans tes voies négatives t’apportera. Tout ce que Dieu fait vise à parfaire l’humanité. Cela requiert-il une explication supplémentaire ? Je ne crois pas ! On peut souligner que les humains ont été possédés par Satan, mais il serait préférable de dire que les humains ont été possédés par la négativité. C’est une façon dont les humains s’expriment ; c’est un appendice de leur chair. Par conséquent, ils sont tous inconsciemment tombés dans la négativité, et avec cela, le châtiment. C’est un piège préparé pour l’humanité par Dieu, et c’est à ce moment-là que les humains trouvent les choses les plus bouleversantes. Parce que les gens vivent dans la négativité, il leur est difficile d’échapper au châtiment. N’est-ce pas exactement ce qui se passe actuellement ? Mais comment les humains peuvent-ils ignorer les paroles de Dieu : « De nos jours, Satan est effréné à l’extrême. Pourquoi est-ce que Je ne profite pas de cette occasion pour mettre l’objectif de Mon œuvre en valeur afin de révéler Ma puissance ? » Dès que Je dis quelque chose pour le leur rappeler, les gens des Églises tombent immédiatement dans le châtiment. C’est parce qu’après deux mois de l’œuvre de Dieu, les gens ne subissent toujours aucune transformation signifiante à l’intérieur. Ils analysent simplement les paroles de Dieu avec leurs propres pensées. Cependant, en fait, leur état n’a pas changé du tout ; ils sont encore négatifs. Puisque tel est le cas, lorsque Dieu mentionne que le temps du châtiment est proche, les gens s’affligent immédiatement, pensant[b] : « Je ne sais pas si je suis prédestiné par Dieu et je ne sais pas non plus si je peux tenir ferme sous ce châtiment. Il est encore plus difficile de savoir quelles méthodes Dieu utilisera pour châtier les gens. » Les humains sont tous terrifiés par le châtiment, mais ils ne peuvent pas changer. Ils souffrent tout simplement en silence, mais craignent également qu’ils ne puissent pas tenir ferme. Dans cette absence de châtiment et de torture de paroles, les humains ont tous inconsciemment glissé dans le châtiment. Ainsi, ils sont tous nerveux et perturbés. C’est ce qu’on appelle « récolter ce qu’ils ont semé », parce que les humains ne comprennent pas du tout l’œuvre de Dieu. En fait, Dieu n’a pas tendance à gaspiller des paroles supplémentaires sur ces gens ; il semble que Dieu ait adopté une manière différente de traiter avec eux qui n’est pas un véritable châtiment. C’est comme lorsqu’une personne attrape un poussin et le prend pour voir si c’est une poule ou un coq ; cela n’est peut-être pas une grosse affaire, mais le petit poussin sera tellement effrayé qu’il luttera pour se libérer, comme s’il était terrifié que l’humain le tue et mange sa viande, car le poussin ne se connaît pas. Comment quelqu’un peut-il tuer et manger un poussin qui pèse seulement quelques grammes ? Ne serait-ce pas un non-sens ? C’est exactement comme Dieu l’a dit : « Pourquoi alors les gens M’évitent-ils constamment ? Est-ce parce que Je les traiterais comme des poussins pour être tués dès qu’ils seront capturés ? » Par conséquent, la souffrance humaine est complètement un dévouement « désintéressé » et on peut dire qu’elle est un prix inutile à payer. C’est parce qu’ils ne se connaissent pas qu’ils ont peur ; en conséquence, ils ne peuvent pas jeter toute la prudence au vent. C’est la faiblesse de l’humanité. Les paroles prononcées par Dieu — « À la fin, que les humains se connaissent. C’est mon but final. » — sont-elles dépassées ? Qui se connaît vraiment ? Si les gens ne se connaissent pas, alors qu’est-ce qui leur donne le droit d’être châtiés ? Prenez des agneaux par exemple. Comment peuvent-ils être abattus s’ils ne sont pas devenus des moutons ? Comment un arbre qui n’a pas porté de fruits peut-il être apprécié par les humains ? Tout le monde accorde une trop grande importance à la « vaccination ». Ainsi, les gens font tous le travail du jeûne et ensuite ont faim. C’est un exemple de récolter ce qu’ils ont semé ; ils sont autodestructeurs. Ce n’est pas que Dieu soit brutal ou inhumain. Si un jour, soudainement, les humains se connaissent et tremblent de peur devant Dieu, alors Dieu commencera à les châtier. Ce n’est que de cette façon que les humains accepteront des difficultés, avec soumission et volontiers. Que dire d’aujourd’hui, par contre ? Les gens reçoivent tous un châtiment contre leur volonté, comme les enfants auxquels on impose de préparer un repas. Comment de telles personnes ne peuvent-elles pas se sentir mal à l’aise ? Tout le monde pense : « Et bien ! Puisque je suis châtié, je fais aussi bien d’incliner ma tête et de plaider coupable ! Que puis-je faire ? Même si je pleure, je dois quand même satisfaire Dieu, alors, que puis-je faire ? Qui m’a dit de prendre directement ce chemin ? Et bien ! Je vais simplement me considérer comme malchanceux ! » N’est-ce pas ainsi que les gens pensent ?

Comme Dieu a dit : « Tout le monde se porte bien, et personne n’ose résister. Tous sont sous Ma direction, accomplissant les tâches que Je leur ai assignées. » Évidemment, aucun être humain ne reçoit volontairement un châtiment et, en outre, cela vient de Dieu, parce que les humains veulent tous vivre dans les loisirs plutôt que dans le tourment et le chaos. Dieu a dit : « Qui n’a pas peur de la mort ? Les gens sont-ils vraiment prêts à se sacrifier eux-mêmes ? » C’est tout à fait juste ; tous ont peur de mourir saufs, bien sûr, lorsqu’ils sont consumés par la colère ou le désespoir. C’est l’essence humaine et c’est le plus difficile à contourner. Aujourd’hui, Dieu est venu précisément pour résoudre cette situation difficile. Les humains sont tous impuissants, alors Dieu a tout fait pour venir parmi eux et mettre en place un hôpital spécialisé pour les guérir de cette sorte de maladie. Les gens ne peuvent pas se débarrasser de cette maladie accablante ; c’est pourquoi ils sont tous si anxieux qu’ils développent une inflammation de la bouche et que leurs ventres sont gonflés. Au fil du temps, le volume de gaz qu’ils contiennent augmente, entraînant une augmentation de pression. Finalement, leur estomac se rompt et ils meurent tous. Par conséquent, à ce moment-là, Dieu a traité cette grave maladie humaine, car tout le monde est mort. N’est-ce pas guérir la condition humaine ? Dieu est volontairement venu pour accomplir cette œuvre. Parce que les gens ont trop peur de la mort, Dieu Lui-même est venu pour participer à la même œuvre que les humains ; parce qu’ils ont si peu de courage, Il a commencé par donner une démonstration afin qu’ils l’observent. Ce n’est qu’après avoir vu ce précédent que quelqu’un devient prêt à obéir. Pour cette raison, Dieu a dit : « Parce que personne ne pouvait réaliser Mon œuvre, J’ai foulé le champ de bataille en personne pour mener une lutte de vie et de mort contre Satan. » C’est une bataille décisive, donc, ou bien le poisson meurt ou le filet se rompt[c]. Cela est certain. Parce que l’esprit triomphera à la fin, la chair doit être la cible de la mort. Comprends-tu les implications de cela ? Cependant, ne sois pas hypersensible. Cette phrase est peut-être simple ou elle est peut-être complexe. Quoi qu’il en soit, les humains ne peuvent toujours pas la comprendre. C’est certain. Les humains peuvent, à partir de leur souffrance, accepter le raffinement de la parole de Dieu ; alors on pourrait dire que c’est leur bonne fortune. Pourtant, on pourrait aussi dire que c’est une malchance pour eux. Je voudrais toujours rappeler à tous, cependant, que l’intention de Dieu est correcte après tout, contrairement aux intentions des humains qui visent toujours à faire des plans et des arrangements pour eux-mêmes. Tu devrais être au clair à ce sujet et ne pas sombrer dans une contemplation sans fin. N’est-ce pas précisément une faiblesse des humains ? Ils sont tous comme cela ; plutôt que d’aimer Dieu à un certain degré, ils s’aiment à un certain degré. Parce qu’il est un Dieu qui est jaloux des humains, Il leur impose toujours des exigences. Plus les gens s’aiment, plus Dieu requiert qu’ils L’aiment et plus Ses exigences pour eux sont strictes. C’est comme si Dieu taquinait intentionnellement les gens. Si les gens L’aiment vraiment, alors il semble qu’Il ne s’en soucie pas. Pour cette raison, les gens se grattent la tête et se tirent les oreilles en tombant dans la contemplation. C’est un récit du tempérament de Dieu, juste une brève mention d’une ou deux choses. C’est la volonté de Dieu. C’est ce que Dieu exige que les gens connaissent ; c’est impératif. C’est une nouvelle tâche qui exige que vous, les hommes, puissiez travailler dur pour percer et faire de nouveaux progrès. Comprends-tu cela ? As-tu besoin que J’en dise plus sur le sujet ?

Comme aux ères précédentes, Dieu a dit : « aucune personne n’a jamais été choisie par Moi ; tout le monde a été rejeté par Mon silence. C’est parce que ces gens dans le passé ne M’ont pas servi avec une dévotion déterminée ; Je ne les ai donc pas aimés exclusivement non plus. Ils avaient pris les « présents » de Satan, puis ils s’étaient retournés et Me les avaient offerts ; ce faisant, n’était-ce pas diffamant contre moi ? » Comment expliquer ces paroles ? C’est comme Dieu a dit : « Tous les dons proviennent de Satan. » Les générations passées d’apôtres et de prophètes étaient entièrement dépendantes des dons en faisant leur travail et, à travers les âges, Dieu a utilisé leurs dons pour mener Son œuvre. C’est pourquoi on dit que le service de tous les gens qui ont des dons provient de Satan. Cependant, comme Dieu le dit[d] : « J’utilise la ruse de Satan comme Mon faire-valoir », en raison de Sa sagesse. Ainsi, le service des gens avec des dons, Dieu l’a qualifié des présents de Satan. Parce qu’ils appartiennent à Satan, Dieu les considèrent comme des calomnies. Ce n’est pas une accusation sans fondement contre les humains ; c’est une explication bien fondée et appropriée. Pour cette raison, Dieu a dit : « Je n’ai pas révélé Mon dégoût ; plutôt, J’ai essayé de transformer leur jeu pour Ma propre utilisation en ajoutant ces “présents” aux matériaux utilisés dans Ma gestion. Plus tard, une fois qu’ils avaient été transformés par machine, Je brûlais tous les déchets qui restaient. » C’est ce qui est si merveilleux au sujet de l’œuvre de Dieu. Ce point est le moins conforme aux notions humaines, car personne ne penserait que ceux qui règnent en rois ne sont pas des gens avec des dons, ils sont les gens sans dons que Dieu aime. Comme on peut le voir, les idées ou les espoirs de Witness Lee et de Watchman Nee ont tous tourné en cendre et les gens avec des dons de nos jours ne font pas exception. Maintenant, Dieu a commencé cette œuvre et Il reprend progressivement toute l’œuvre du Saint-Esprit chez les humains qui servent de faire-valoir pour Son œuvre. Lorsque l’œuvre de Dieu sera complètement terminée, ces gens retourneront tous à leur lieu d’origine. Cependant, Je demande aux humains de ne pas agir de façon imprudente en raison de ce que J’ai dit. Vous devriez suivre le courant, en suivant les étapes de l’œuvre de Dieu afin d’éviter de l’interrompre. Comprenez-vous ce point ? Parce que c’est l’étape et la méthode de l’œuvre de Dieu. Lorsque Dieu « traitera » ces « dons » en « produits finis », toutes Ses intentions deviendront évidentes, et les dons qui rendent service pour Lui seront tous éliminés ; cependant, Dieu aura les produits finis pour en jouir. Comprenez-vous cela ? Ce que Dieu veut, ce sont des produits finis, non des riches cadeaux offerts par les humains. Seulement quand tous seront assis selon leur numéro de billet, c’est-à-dire quand Dieu sera revenu à Sa position d’origine et que le diable, aussi, sera assis à sa propre place, ainsi que les anges, sans exception, seulement alors un sourire de reconnaissance apparaîtra sur le visage de Dieu, parce que Ses intentions auront été satisfaites, Son but atteint. Dieu ne cherchera plus l’« aide » du « diable », car les intentions de Dieu auront été ouvertement révélées aux humains et les humains ne seront plus jamais destinés à les transmettre. À ce moment-là, leur corps charnel fera un avec leur esprit. C’est ce que Dieu révèle aux humains ; c’est la destination finale de l’esprit, de l’âme et du corps. C’est une synthèse de l’idée originelle de « l’humanité ». Cela n’a pas besoin d’être étudié en détail ; il suffit de connaître une ou deux choses à ce sujet. Comprenez vous ?

Notes de bas de page :

[a] Le texte original se lit comme suit : « N’est-ce pas ce que Dieu réalise aujourd’hui avec l’humanité ? »

[b] Le texte original omet : « pensant ».

[c] ou bien le poisson meurt ou le filet se rompt : un proverbe chinois signifiant « une lutte de vie et de mort ».

[d] Le texte original omet : « comme Dieu le dit ».

Précédent:Interprétation de la trente-troisième déclaration

Suivant:Interprétation de la trente-sixième déclaration

Vous aimerez peut-être également