Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu

Contenu

Chapitre 6 Plusieurs formes de différenciation que ta foi en Dieu devrait posséder

3. Comment peux-tu faire la différence entre le vrai Christ et les faux Christs ?

Paroles appropriées de Dieu :

Dieu S’est fait chair et est appelé le Christ, et ainsi le Christ qui peut donner la vérité aux peuples est appelé Dieu. Il n’y a rien d’excessif à ce sujet, car Il possède l’essence de Dieu, et possède le tempérament et la sagesse de Dieu dans Son œuvre, qui sont inaccessibles par l’homme. Ceux qui se font appeler Christ, mais ne peuvent pas faire le travail de Dieu, sont des imposteurs. Christ n’est pas seulement la manifestation de Dieu sur la terre, mais plutôt, la chair particulière assumée par Dieu pendant qu’Il réalise et accomplit Son œuvre parmi les hommes. Cette chair ne saurait être remplacée par un homme quelconque, mais c’est laquelle qui peut conduire convenablement le travail de Dieu sur la terre, et exprimer le tempérament de Dieu, et bien représenter Dieu, et donner la vie à l’homme. Tôt ou tard, ces faux Christs tomberont tous, car bien qu’ils prétendent être le Christ, ils ne possèdent pas l’essence du Christ. Et donc Je dis que l’authenticité du Christ ne peut pas être définie par l’homme, mais elle est répondue et décidée par Dieu Lui-même.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », La Parole apparaît dans la chair

Celui qui est l’incarnation de Dieu, doit avoir l’essence de Dieu. Et Celui qui est l’incarnation de Dieu, doit avoir l’expression de Dieu. Puisque Dieu Se fait chair, Il devra mettre en avant l’œuvre qu’Il doit faire, et puisque Dieu devient chair, Il devra exprimer ce qu’Il est, et devra être capable d’apporter la vérité à l’homme, de donner la vie à l’homme, et de montrer le chemin à l’homme. La chair qui ne contient pas l’essence de Dieu n’est sûrement pas le Dieu incarné, il n’y a pas de doute à ce sujet. Pour savoir si c’est la chair du Dieu incarné, l’homme doit le déterminer à partir du tempérament qu’Il exprime ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, l’on devrait s’appuyer sur Son essence pour savoir si oui ou non c’est la chair du Dieu incarné, et si oui ou non c’est le vrai chemin. Et ainsi, dans la détermination[a] de si oui ou non c’est la chair du Dieu incarné, l’important c’est de se focaliser sur Son essence (Son œuvre, Sa parole, Son tempérament, ainsi de suite), plutôt que sur l’apparence extérieure. Si l’homme ne voit que Son aspect extérieur, et oublie Son essence, alors cela montre l’ignorance et la naïveté de l’homme.

Extrait de « Préface », La Parole apparaît dans la chair

Dieu incarné S’appelle le Christ, et le Christ est la chair revêtue de l’Esprit de Dieu. Cette chair ne ressemble à celle d’aucun homme qui est fait de chair. Cette différence tient au fait que le Christ n’est pas de chair et de sang, mais est l’incarnation de l’Esprit. Il possède à la fois une humanité normale et une divinité complète. Sa divinité n’est possédée par aucun homme. Son humanité normale sustente toutes Ses activités normales dans la chair, tandis que Sa divinité réalise l’œuvre de Dieu Lui-même. Que ce soit Son humanité ou Sa divinité, toutes deux sont soumises à la volonté du Père céleste. L’essence du Christ est l’Esprit, c’est-à-dire, la divinité. Par conséquent, Son essence est celui de Dieu Lui-même ; cet essence ne va pas interrompre Sa propre œuvre, et Il ne pourrait pas faire quelque chose qui détruise Sa propre œuvre, de même qu’Il ne va jamais prononcer des mots qui vont contre Sa propre volonté…

… Bien que le Christ représente Dieu Lui-même dans la chair et accomplit en personne le travail que Dieu Lui-même doit faire, Il ne nie pas l’existence de Dieu dans le ciel, et Il ne proclame pas non plus fébrilement Ses propres actions. Au contraire, Il reste caché humblement dans Sa chair. En dehors du Christ, ceux qui prétendent faussement être le Christ ne possèdent pas Ses qualités. Lorsque son tempérament est mise à côté du tempérament arrogant et auto-exaltante de ces faux Christs, on comprend aisément de quelle chair le Christ est réellement constitué. Plus ils sont faux, plus ces faux Christs se font voir, et plus ils sont capables de signes et de miracles pour tromper l’homme. Les faux Christs ne possèdent pas les qualités de Dieu ; Christ n’est entaché d’aucun élément appartenant à de faux Christs. Dieu devient chair juste pour accomplir le travail de la chair, non pas simplement pour que tous les hommes puissent Le voir. Au contraire, Il laisse que Son travail affirme Son identité, et permet que ce qu’Il expose atteste de Son essence. Son essence n’est pas sans fondement ; Son identité n’a pas été saisie par Sa main ; elle est déterminée par Son œuvre et Son essence…

Le travail et l’expression du Christ déterminent Son essence. Il est capable d’achever avec un cœur sincère ce qui Lui a été confié. Il est capable d’adorer Dieu dans le ciel avec un cœur sincère, et avec ce même cœur sincère chercher la volonté de Dieu le Père. Tout cela est déterminé par Son essence. Et de même que Sa révélation naturelle est déterminée par Son essence, la raison pour laquelle Sa révélation naturelle est ainsi appelée tient à Son expression qui n’est ni une imitation, ni le résultat de l’éducation par l’homme, encore moins le résultat de nombreuses années de formation par l’homme. Il ne l’a pas apprise ou Il ne S’en est pas paré ; au contraire, elle Lui est consubstantielle.

Extrait de « L’essence du Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste », La Parole apparaît dans la chair

Si, à ce jour, il devrait émerger une personne capable de donner des signes et de faire des prodiges, et de chasser les démons, de guérir, et d’opérer beaucoup de miracles, et si cette personne affirme qu’elle est la venue de Jésus, alors ce serait de la contrefaçon et de l’imitation de Jésus faites par les mauvais esprits. Souviens-toi de ceci ! Dieu ne reprend pas le même travail. L’étape du travail de Jésus a déjà été réalisée, et Dieu ne va plus entreprendre une deuxième fois cette étape de travail. L’œuvre de Dieu s’accommode mal des conceptions de l’homme ; par exemple, l’Ancien Testament prédisait la venue d’un Messie, mais il est apparu que Jésus est venu, alors il serait donc erroné de penser à la venue d’un autre Messie. Jésus est déjà venu une fois, et ce serait une erreur si Jésus devait revenir une nouvelle fois. Il y a un nom pour chaque ère, et chaque nom est caractérisé par l’ère. Dans les conceptions de l’homme, Dieu doit toujours donner des signes et faire des prodiges, doit toujours guérir et chasser les démons, et doit toujours être comme Jésus, mais cette fois-ci Dieu n’est pas du tout comme cela. Si, au cours des derniers jours, Dieu avait continué à montrer des signes et à faire des prodiges, à chasser les démons, à guérir — s’Il avait fait exactement la même chose que Jésus — alors Dieu serait en train de répéter le même travail, et le travail de Jésus n’aurait aucune signification ou valeur. Ainsi, Dieu réalise une étape du travail à chaque ère. Une fois que chaque étape de Son travail a été achevée, elle est immédiatement imitée par les mauvais esprits, et après Satan commence à suivre Dieu, Dieu opte pour une autre méthode ; une fois que Dieu a accompli une étape de Son travail, il est imité par les mauvais esprits. Vous devez être conscients de ces réalités.

Extrait de « Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui », La Parole apparaît dans la chair

Certains sont possédés par des esprits mauvais et crient constamment : « Je suis Dieu ! » Pourtant, à la fin, ils ne peuvent pas rester debout, car ils agissent au nom du malin. Ils représentent Satan et le Saint-Esprit ne leur prête aucune attention. Que tu t’exaltes à l’extrême ou que tu cries à tue-tête, tu es toujours un être créé et tu appartiens à Satan. Je ne crie jamais : « Je suis Dieu. » Je suis le Fils bien-aimé de Dieu ! Mais le travail que Je fais est l’œuvre de Dieu. Dois-Je crier ? Aucun besoin d’exaltation. Dieu fait Son travail Lui-même et n’a pas besoin que l’homme Lui attribue un statut ou un titre honorifique. Son travail est suffisant pour représenter Son identité et Son statut. Avant Son baptême, Jésus n’était-Il pas Dieu Lui-même ? N’était-Il pas la chair incarnée de Dieu ? Assurément, peut-on dire qu’Il soit devenu le Fils unique de Dieu seulement après qu’on Lui a rendu témoignage ? Un homme appelé Jésus n’existait-Il pas longtemps avant qu’Il commence Son travail ? Tu ne peux pas créer de nouvelles voies ou représenter l’Esprit. Tu ne peux pas exprimer le travail de l’Esprit ou les paroles qu’Il dit. Tu ne peux pas faire le travail de Dieu Lui-même ou celui de l’Esprit. Tu ne peux pas exprimer la sagesse, la splendeur et l’impénétrabilité de Dieu, ou tout le tempérament par lequel Dieu châtie l’homme. Ainsi, que tu répètes que tu es Dieu n’a pas d’importance ; tu as seulement le nom et tu n’as rien de la substance. Dieu Lui-même est venu, mais personne ne Le reconnaît ; tout de même, Il continue Son travail et Il le fait en représentant l’Esprit. Que tu L’appelles homme ou Dieu, le Seigneur ou Christ, ou que tu L’appelles sœur, c’est bien. Mais le travail qu’Il fait est celui de l’Esprit et représente le travail de Dieu Lui-même. Il ne se soucie pas du nom que l’homme Lui donne. Ce nom peut-il déterminer Son œuvre ? Peu importe ce que tu L’appelles, du point de vue de Dieu, Il est la chair incarnée de l’Esprit de Dieu ; Il représente l’Esprit et l’Esprit L’approuve. Tu ne peux pas ouvrir une nouvelle voie, tu ne peux pas mener l’ère ancienne à sa fin et tu ne peux pas inaugurer une nouvelle ère ou faire un nouveau travail. Alors, tu ne peux pas être appelé Dieu !

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) », La Parole apparaît dans la chair

Si un homme s’autoproclame Dieu mais est incapable d’exprimer l’être de la divinité, de faire le travail de Dieu Lui-même, ou de représenter Dieu, sans doute il n’est pas Dieu, car il n’a pas l’essence de Dieu, et ce que Dieu peut intrinsèquement réaliser n’existe pas en lui.

Extrait de « La différence entre le ministère du Dieu incarné et le devoir de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

Parmi ces faux christs, ces faux prophètes, et ces séducteurs, n’y a-t-il pas aussi ceux qui sont appelés Dieu ? Et pourquoi ne sont-ils pas Dieu ? Parce qu’ils sont incapables de faire le travail de Dieu. Au fond, ils sont des hommes, des séducteurs de personnes, et non pas Dieu, et ils n’ont pas l’identité de Dieu.

Extrait de « Concernant les appellations et l’identité », La Parole apparaît dans la chair

L’échange de l’homme :

Nous qui avons connu le travail de Dieu des derniers jours avons tous clairement vu un fait : chaque fois que Dieu fait une nouvelle étape de travail, Satan et divers mauvais esprits le talonnent, imitant et falsifiant Son travail dans le but de tromper les gens. Jésus a guéri et a chassé les démons, et donc, Satan et les mauvais esprits aussi guérissent et chassent les démons ; le Saint-Esprit a donné à l’homme le don des langues, et donc, aussi, les mauvais esprits font parler les gens en des « langues » que personne ne comprend. Et pourtant, même si les mauvais esprits font différentes choses pour satisfaire à tous les caprices de l’homme et effectuent certains actes surnaturels pour le tromper, parce que ni Satan ni ces mauvais esprits ne possèdent la moindre vérité, ils ne pourront jamais donner la vérité à l’homme. Ce seul point permet de faire la différence entre le vrai Christ et de faux Christs.

[...] Manifesté dans la chair, l’Esprit de Dieu travaille humblement et secrètement et éprouve toute la douleur de l’homme sans la moindre plainte. En tant que Christ, Dieu n’a jamais attiré l’attention sur Lui-même, ne S’est jamais vanté, et encore moins n’a présumé de Sa situation, ou n’a été suffisant, ce qui atteste complètement de l’honorabilité et de la sainteté de Dieu. Cela démontre la substance suprêmement honorable de la vie de Dieu et montre qu’Il est l’incarnation de l’amour. Le travail des faux Christs et des mauvais esprits est précisément le contraire de l’œuvre du Christ : avant tout, les mauvais esprits proclament toujours qu’ils sont le Christ et disent que si tu ne les écoutes pas, tu ne peux pas entrer dans le royaume. Ils font tout ce qu’ils peuvent pour attirer les gens vers eux, ils se vantent, s’exhibent et s’affichent, ou bien ils font des signes et des prodiges pour tromper les gens, et, après que ces gens ont été séduits et qu’ils ont accepté leur travail, ces mêmes gens s’effondrent sans le moindre signal, car la vérité leur a été dérobée pendant trop longtemps. Cela a été vérifié maintes et maintes fois. Parce que les faux Christs ne sont pas la vérité, le chemin, ou la vie, ils n’ont donc pas de chemin, et tôt ou tard ceux qui les suivent seront humiliés, mais alors il sera trop tard pour recommencer. Et donc, le plus important est de reconnaitre que seul le Christ est la vérité, le chemin, et la vie. Les faux Christs et les mauvais esprits sont sûrement privés de vérité ; peu importe le nombre de leurs paroles ou de livres qu’ils écrivent, rien ne contient la moindre vérité. Cela est absolu. Seul le Christ peut exprimer la vérité, ce qui est clé pour faire la différence entre le vrai Christ et les faux Christs. De plus, le Christ n’a jamais forcé les gens à L’accepter ou à Le reconnaître. Pour ceux qui croient en Lui, la vérité devient de plus en plus claire, et leur chemin devient de plus en plus lumineux, ce qui prouve que seul le Christ peut sauver les gens, car le Christ est la vérité. Les faux Christs ne peuvent imiter que quelques paroles ou dire des choses qui changent le noir en blanc. Ils n’ont pas la vérité et ne peuvent apporter aux gens que l’obscurité, la destruction et le travail des mauvais esprits.

Extrait de « Avant-propos à La dissection des cas de tromperie par les faux Christs et les antéchrists »

Comment peut-on identifier les faux Christs ? C’est très simple. Tu leur dis : « Allez, parlez. Qu’est-ce qui vous fait Christ ? Dites quelque chose de ce que Dieu a et est, et si vous ne pouvez pas le dire, écrivez-le. Écrivez quelques paroles que la divinité a prononcées. Allez, écrivez quelque chose pour moi. Il ne s’agit pas d’imiter quelques paroles d’homme. Dites un peu plus, parlez pendant trois heures pour voir si vous pouvez le faire. Communiquez dans la vérité avec moi pendant trois heures, parlez de ce que Dieu est et de cette étape de Son travail, parlez clairement pour moi, essayez pour voir. Et si vous ne pouvez pas parler, alors vous êtes faux, vous êtes des mauvais esprits. Le vrai Christ peut parler pendant des jours sans aucun problème. Le vrai Christ a prononcé plus d’un million de mots et n’a pas encore terminé. Il n’y a pas de limites à la quantité de mots qu’Il peut dire. Il peut parler à tout moment ou en tout lieu, et Ses paroles ne pourraient pas être écrites par aucun être humain dans le monde entier. Pourraient-elles être écrites par quelqu’un qui n’est pas divin ? Une telle personne pourrait-elle prononcer ces paroles ? Vous, les faux Christs, vous n’êtes pas divins et l’Esprit de Dieu n’est pas en vous. Comment pourriez-vous être capables de prononcer les paroles de Dieu ? Vous pouvez imiter certaines paroles de Dieu, mais combien de temps pourrait-il durer ? Toute personne avec un cerveau peut mémoriser quelques mots. Alors, parlez pendant une heure, communiquez la vérité pendant deux heures, essayez pour voir. » Si tu insistes de cette façon, ils seront démasqués, ils seront stupéfaits et fuiront rapidement. N’est-ce pas le cas ? Que dites-vous, n’est-ce pas ainsi ? Dites-leur ceci : Christ est la vérité, le chemin et la vie, alors exprimez les vérités du Christ pour moi afin que je les écoute ou les lise. Si vous le pouvez, alors vous êtes Christ, et si vous ne le pouvez pas, alors vous êtes des mauvais esprits ! C’est facile de faire la différence entre le vrai Christ et de faux Christs. Les faux Christs et les antéchrists ne possèdent pas la vérité ; celui qui possède la vérité est le Christ et celui qui n’a pas la vérité ne L’est pas. N’est-ce pas le cas ? Dis-leur : « Si vous ne pouvez pas exprimer ce que Christ est, ou ce que Dieu est, et vous dites que vous êtes Christ, alors vous mentez. Christ est la vérité. Voyons combien de mots de vérité vous pouvez exprimer. Si vous imitez quelques phrases, alors vous ne les proclamez pas, vous les copiez, tout simplement. Vous les avez volées, elles sont une imitation. » Voilà, c’est tout ce qu’il faut pour identifier les faux Christs. […] Parlons d’un fait : la manière d’apparaître de Dieu. Quand Dieu a commencé à travailler, Il n’a pas dit qu’Il était Dieu. Il ne l’a dit pas. Dieu a prononcé un grand nombre de paroles, et même après avoir prononcé des centaines de milliers de paroles, Il n’a toujours pas dit qu’Il est Dieu. Des centaines de milliers de mots, cela fait un livre complet, trois ou quatre cents pages, et encore Il n’a pas dit qu’Il est Dieu. Ayant été éclairés et illuminés par le Saint-Esprit, certains ont dit : « Oh, ce sont les paroles de Dieu, c’est la voix du Saint-Esprit ! » Au début, ils croyaient que c’était la voix du Saint-Esprit ; plus tard, ils ont dit que c’était la voix des sept esprits, de l’Esprit sept fois intensifié. Ils ont appelé cela la « voix des sept Esprits » ou les « déclarations du Saint-Esprit ». C’est ce qu’ils croyaient au début. Seulement plus tard, après que Dieu a prononcé plusieurs paroles, des centaines de milliers de mots, Il a commencé à témoigner de l’incarnation et de l’apparence de la Parole dans la chair, et alors seulement, les gens ont commencé à comprendre, disant : « Oh ! Dieu est devenu chair ! C’est l’incarnation de Dieu qui nous parle ! » Tu vois que le travail de Dieu est caché et humble. À la fin, après que Dieu eut fini d’exprimer toutes les paroles qu’Il devait exprimer, Il n’avait pas encore dit qu’Il était Dieu quand Il travaillait et qu’Il prêchait. Il n’a jamais dit : « Je suis Dieu ! Vous devez M’écouter. » Il n’a jamais parlé ainsi. Pourtant, de faux Christs disent qu’ils sont Christ même avant d’avoir prononcé quelques mots. Ne sont-ils pas faux ? Le vrai Dieu est caché et humble et ne s’exhibe jamais Lui-même ; Satan et les mauvais esprits, au contraire, aiment à s’exhiber, ce qui est une autre façon de les identifier.

Extrait de « Les réponses aux questions », Échanges et sermons à propos de l’entrée dans la vie (I)

Maintenant, si les gens essaient de vous tromper, vérifiez s’ils sont capables d’exprimer la voix de Dieu. Cela confirmera si oui ou non ils possèdent la substance divine. S’ils sont incapables de parler de ce que Dieu a et est, et sont incapables d’exprimer les choses et la voix de Dieu, alors ils n’ont sûrement pas la substance de Dieu, et donc ils sont faux. Certains disent : nous avons entendu des gens dirent des paroles que personne ne pourrait dire. Ils peuvent aussi prophétiser, et parler clairement des choses que personne ne pourrait connaître ou voir. Sont-ils donc Dieu ? Comment faites-vous la différence avec des gens comme ceux-là ? Comme nous venons de le dire, s’ils sont Dieu, alors ils doivent pouvoir parler de ce que Dieu a et est, et des mystères du royaume de Dieu ; seul quelqu’un comme cela peut être considéré comme l’incarnation de Dieu. Si des gens sont capables de parler de choses que les autres ne savent pas, s’ils peuvent leur dire leur avenir et peuvent dire ce qui se passera dans les nations, leurs paroles ne sont pas nécessairement les paroles de Dieu ; les mauvais esprits sont également capables de telles choses. Par exemple, si tu leur demandes aujourd’hui : « Que me réserve l’avenir ? » ils te parleront du genre de catastrophe qui t’arrivera, ou te diront quand tu mourras, ou bien diront ce qui arrivera à ta famille. Dans de nombreux cas, ces choses se réalisent. Mais être capable de parler de ces choses n’est pas ce que Dieu est, ni une partie du travail de Dieu. Cela doit être clair pour toi. Les mauvais esprits sont experts en ces détails insignifiants ; Dieu ne s’intéresse pas à de telles choses. Vois le travail que Dieu a fait chaque fois qu’Il est devenu chair. Dieu fait le travail de sauver l’humanité, Il ne prédit pas ce qui va arriver aux gens, combien de temps ils vivront, combien d’enfants ils auront ou quand la catastrophe les frappera. Dieu a-t-Il déjà prédit de telles choses ? Non. Maintenant, que dites-vous ? Dieu connaît-Il ces choses ? Bien sûr qu’Il les connaît, car Il a créé les cieux, la terre et toutes choses. Dieu est celui qui les connaît le mieux, alors que les mauvais esprits en ont une connaissance limitée. Que peuvent connaître les mauvais esprits ? Les mauvais esprits connaissent le sort d’une personne, d’un pays ou d’une nation. Mais ils ne connaissent rien de la gestion de Dieu, de la fin de l’humanité, de la destination réelle de l’humanité, encore moins savent-ils quand le monde viendra à sa fin, quand arrivera le royaume de Dieu, ni ne savent la beauté des scènes du royaume à l’avenir. Ils ne connaissent rien de tout cela, aucun d’entre eux. Seul Dieu connaît ces choses, et ainsi Dieu est omniscient, alors que la connaissance des mauvais esprits est extrêmement limitée. Nous savons que les plus grands prophètes du monde ont parlé de ce qui se passerait dans les derniers jours et aujourd’hui leurs paroles ont été accomplies, mais ils ne connaissaient pas le travail que Dieu allait faire au cours des derniers jours, encore moins savaient-ils ce que Dieu est venu accomplir, ou comment le Millénium serait réalisé, ou qui entrera dans le royaume de Dieu et survivra. Ils ne savaient rien non plus de ce qui se passera dans le royaume de Dieu par la suite. Aucun mauvais esprit ne connaît ces choses ; Dieu seul les connaît, et ainsi les mauvais esprits sont totalement incapables de connaître quoi que ce soit du plan de gestion de Dieu. Si tu leur demandes : « Quel est mon destin ? Qu’arrivera-t-il à ma famille ? », certains mauvais esprits pourront te donner une réponse claire. Mais si tu leur demandes : « Est-ce que j’ai une destination dans ma foi en Dieu ? Vais-je survivre ? », ils ne te répondront pas. La connaissance des mauvais esprits est extrêmement limitée. Si un mauvais esprit ne peut dire que des choses limitées, pourrait-il être Dieu ? Impossible. C’est un mauvais esprit. Certaines gens croient que c’est vraiment divin qu’un mauvais esprit puisse dire aux gens des choses qu’ils ne connaissent pas, leur dire leur avenir, même leur dire comment ils étaient dans le passé et ce qu’ils ont fait. Ces gens ne sont-ils pas ridicules ? Cela prouve que tu ne connais pas Dieu du tout. Tu considères les compétences mesquines des mauvais esprits comme trop divines, et tu les traites comme Dieu. Sais-tu que Dieu est omnipotent ? Donc, si nous avons aujourd’hui une connaissance de l’omnipotence et de l’œuvre de Dieu, aucun mauvais esprit, indépendamment des signes et des prodiges qu’il fasse, ne peut nous tromper, car, il y a au moins une chose certaine : les mauvais esprits ne sont pas la vérité, ils sont incapables de faire le travail de Dieu, ils ne sont pas le Créateur, ils sont incapables de sauver l’humanité et ils ne peuvent que corrompre l’humanité.

Extrait de « La différence entre le travail de Dieu et le travail de l’homme », Échanges et sermons à propos de l’entrée dans la vie (II)

Note de bas de page :

[a] Le texte original mentionne « s’agissant de ».