D’où viennent les rumeurs et comment sont-elles créées ?

18 août 2018

Versets bibliques pour référence :

« Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Et le serpent dit à la femme, il n’est pas certain que vous mourez : car Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux seront ouverts et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal » (Genèse 3:1-5).

« Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge » (Jean 8:43-44).

Paroles de Dieu concernées :

Adam et Ève, créés par Dieu au commencement, étaient des personnes saintes, c’est-à-dire que, tandis qu’ils étaient dans le jardin d’Éden, ils étaient saints, sans tache de souillure. Ils étaient aussi fidèles à l’Éternel et trahir l’Éternel leur était inconnu. C’est parce qu’ils n’étaient pas dérangés par l’influence de Satan, n’avaient pas le poison de Satan et étaient les plus saints de toute l’humanité. Ils vivaient dans le jardin d’Éden, non souillés par aucune impureté, non possédés par la chair et dans la vénération de l’Éternel. Plus tard, quand ils ont été tentés par Satan, ils ont eu le poison du serpent et le désir de trahir l’Éternel, et ils ont vécu sous l’influence de Satan. Au commencement, ils étaient saints et ils vénéraient l’Éternel ; ce n’est que dans cet état qu’ils étaient humains. Ensuite, après avoir été tentés par Satan, ils mangèrent le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal et vécurent sous l’influence de Satan. Ils furent graduellement corrompus par Satan et perdirent l’image originale de l’homme. Au commencement, l’homme avait le souffle de l’Éternel, n’était pas du tout désobéissant, et son cœur n’hébergeait aucun mal. À cette époque, l’homme était vraiment humain. Après avoir été corrompu par Satan, l’homme est devenu une bête. Ses pensées étaient remplies de mal et de souillure, sans bien ni sainteté. N’est-ce pas Satan ?

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Lorsque Satan a tenté Ève, il dit : « Pourquoi ne manges-tu pas le fruit de cet arbre ? » Ève répondit : « Dieu a dit que si je mange le fruit de cet arbre, je mourrai. » Satan dit alors : « Tu ne mourras nécessairement pas si tu manges le fruit de cet arbre. » L’intention de ce discours de Satan était de tenter ; il ne dit pas que décidément en mangeant le fruit de l’arbre, l’homme n’allait pas mourir, il dit simplement que l’homme n’allait pas nécessairement mourir, et cela porta l’homme à penser : « Si je ne vais pas nécessairement mourir, ce devrait être bien d’en manger ! » L’homme ne pouvait pas résister à la tentation de manger le fruit. De cette manière, Satan atteignit son but de tenter l’homme à commettre un péché ; il ne porta pas la responsabilité, parce qu’il ne força personne à manger cela. Maintenant, tous les gens portent en eux les poisons de Satan qui testent Dieu et tentent l’homme. Parfois lorsque les gens parlent, ils utilisent les intonations de Satan, avec l’intention de tester et de tenter.

Extrait de « Ceux qui ont perdu l’œuvre du Saint-Esprit courent le plus de risques », dans Récits des entretiens de Christ

Depuis que l’humanité a inventé les sciences sociales, l’esprit de l’homme s’est mis à être occupé par la science et la connaissance. Celles-ci sont ensuite devenues des outils destinés à administrer l’humanité, et il n’y a plus assez de place pour que l’homme adore Dieu ni de conditions favorables pour vénérer Dieu. Sa place a diminué de plus en plus dans le cœur de l’homme. Sans Dieu dans son cœur, le monde intérieur de l’homme est sombre, désespéré et vide. Ensuite, de nombreux spécialistes des sciences sociales, des historiens et des politiciens sont apparus pour développer des théories des sciences sociales, la théorie de l’évolution humaine et d’autres théories contredisant la vérité de la création de l’homme par Dieu, pour remplir le cœur et l’esprit de l’homme. Et de cette façon, ceux qui croient que Dieu a tout créé se sont faits de plus en plus rares et ceux qui croient en la théorie de l’évolution se sont faits de plus en plus nombreux. De plus en plus de gens considèrent les récits de l’œuvre de Dieu et Ses paroles pendant l’ère de l’Ancien Testament comme des mythes et des légendes. Dans leur cœur, les gens deviennent indifférents à la dignité et à la grandeur de Dieu, à la doctrine selon laquelle Il existe et domine sur toutes choses. La survie de l’humanité et le destin des pays et des nations ne sont plus importants pour eux et l’homme vit dans un monde vide qui ne se préoccupe que de manger, boire et rechercher du plaisir. […] Peu de gens prennent sur eux de rechercher l’endroit où Dieu réalise Son œuvre aujourd’hui, ou de chercher comment Il préside et organise la destination de l’homme. De cette façon, la civilisation humaine devient inconsciemment de plus en plus incapable de se conformer aux aspirations de l’homme, et il y en a même beaucoup qui pensent que, en vivant dans un tel monde, ils sont moins heureux que ceux qui sont déjà partis. Même les peuples des pays qui étaient autrefois très civilisés exhalent de tels griefs. Car sans la direction de Dieu, peu importe les efforts que les dirigeants et les sociologues consacrent à réfléchir à la préservation de la civilisation humaine, c’est en vain. Personne ne peut combler le vide dans le cœur de l’homme, car personne ne peut être la vie de l’homme, et aucune théorie sociale ne peut le libérer du vide qui l’accable. La science, la connaissance, la liberté, la démocratie, les loisirs, le confort : cela n’apporte à l’homme qu’une consolation provisoire. Même avec ces choses, l’homme va inévitablement pécher et déplorer les injustices de la société. Ces choses ne peuvent pas apaiser l’envie et le désir d’exploration de l’homme. C’est parce qu’il a été fait par Dieu et les sacrifices inutiles et les explorations inutiles de l’homme ne peuvent que conduire à plus de détresse et ne peuvent que faire en sorte que l’homme existe dans un état constant de peur, sans savoir comment faire face à l’avenir de l’humanité, ni comment affronter le chemin qui l’attend. L’homme en viendra même à craindre la science et la connaissance, et craindra encore plus le sentiment de vide. Dans ce monde, que tu vives dans un pays libre ou dans un pays qui ne respecte pas les droits de l’homme, tu ne pourras pas totalement échapper au destin de l’humanité. Que tu sois le gouvernant ou l’administré, tu ne pourras absolument pas échapper au désir d’explorer le destin, les mystères et la destination de l’humanité, tu pourras encore moins échapper au sentiment déconcertant de vide. De tels phénomènes, qui sont communs à toute l’humanité, sont appelés phénomènes sociaux par les sociologues, mais aucun grand homme ne peut se lever pour résoudre de tels problèmes.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

De haut en bas et du début à la fin, Satan a troublé l’œuvre de Dieu et a agi en opposition avec Lui. Tous ces discours sur « le patrimoine culturel ancien », la précieuse « connaissance de la culture ancienne », « les enseignements du taoïsme et du confucianisme », « les classiques confucéens et les rites féodaux », ont mené l’homme en enfer. La science et la technologie modernes avancées, ainsi que l’industrie hautement développée, l’agriculture et les affaires ne sont vues nulle part. Au contraire, il ne fait que souligner les rites féodaux propagés par les « singes » des temps anciens pour délibérément perturber et démanteler l’œuvre de Dieu et s’y opposer. Non seulement a-t-il continué d’affliger l’homme jusqu’à ce jour, mais il veut même avaler[1] l’homme complètement. La transmission des enseignements moraux et éthiques du féodalisme, ainsi que de la connaissance de la culture ancienne, a longtemps infecté les hommes, les transformant en démons, petits et grands. Peu nombreux sont ceux qui recevraient Dieu volontiers et accueilleraient Sa venue avec joie. Tous les hommes ont des couteaux dans les yeux et, en tous lieux, la mort est dans l’air. Ils cherchent à chasser Dieu du pays ; couteaux et épées en main, ils se rangent en lignes de bataille pour « anéantir » Dieu. Des idoles sont répandues à travers ce pays du démon où l’on enseigne constamment à l’homme qu’il n’y a pas de Dieu. Une odeur nauséabonde de papier brûlé et d’encens imprègne le ciel, si forte que les gens suffoquent, comme une puanteur de boue qui monte quand le serpent venimeux s’entortille, tellement que l’on ne peut s’empêcher de vomir. En outre, on peut vaguement entendre des démons réciter des écritures, un son qui semble venir de l’enfer au loin, tellement que l’on ne peut s’empêcher de frissonner. Partout dans ce pays, des idoles aux couleurs de l’arc-en-ciel sont érigées, transformant le pays en un monde de plaisirs sensuels, tandis que le roi des démons ne cesse de rire méchamment, comme si son complot ignoble avait réussi. Pendant ce temps, l’homme ne se rend compte de rien et n’a aucune idée que le diable l’a déjà corrompu à tel point qu’il est devenu insensé et courbe l’échine. Le diable souhaite supprimer Dieu d’un seul coup pour Le profaner et L’assassiner à nouveau, et il tente de détruire et de perturber Son œuvre. Comment peut-il permettre à Dieu d’être de même statut ? Comment peut-il tolérer que Dieu « interfère » avec son travail parmi les hommes ? Comment peut-il permettre à Dieu de démasquer son visage hideux ? Comment peut-il permettre à Dieu de mettre son travail en désordre ? Comment ce démon, furieux et enragé, peut-il permettre à Dieu d’avoir le contrôle sur sa cour impériale terrestre ? Comment peut-il volontiers rendre les armes devant Sa puissance supérieure ? Son visage hideux a été révélé tel qu’il est, de sorte que personne ne sait s’il faut en rire ou en pleurer, et il est vraiment difficile d’en parler. Cela n’est-il pas son essence ? Avec une âme laide, il croit encore qu’il est d’une beauté qui dépasse l’entendement. Cette bande de complices criminels[2] ! Ils descendent parmi les mortels pour se livrer à des plaisirs et créer le désordre, perturbant tellement les choses que le monde devient un endroit changeant et inconstant et que le cœur de l’homme est saisi de panique et d’inquiétude. Ils ont tellement joué avec l’homme que son apparence est devenue celle d’une bête inhumaine dans les champs, d’une laideur suprême et dont la dernière trace du saint homme d’origine est perdue. De plus, ils souhaitent même prendre le pouvoir absolu sur la terre. Ils entravent tellement l’œuvre de Dieu qu’elle peut à peine progresser d’un iota, et ils isolent l’homme aussi étroitement que des murs de cuivre et d’acier. Ayant commis tellement de péchés graves et causé tellement de désastres, s’attendent-ils à autre chose qu’au châtiment ? Les démons et les mauvais esprits se sont déchaînés sur la terre pendant un certain temps et ont fermement obstrué la volonté et l’effort laborieux de Dieu au point de les rendre impénétrables. Vraiment, c’est un péché mortel ! Comment Dieu ne peut-Il pas être anxieux ? Comment Dieu ne peut-Il pas être en colère ? Ils ont posé des entraves et une opposition sérieuses à l’œuvre de Dieu. Combien rebelles !

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

La connaissance de plusieurs milliers d’années de culture et d’histoire anciennes a enfermé la pensée, les notions et les perspectives mentales de l’homme si fermement que tout est devenu impénétrable et non biodégradable[3]. Les hommes vivent dans le dix-huitième cercle de l’enfer comme s’ils avaient été jetés par Dieu dans les cachots, condamnés à ne plus jamais voir la lumière. La pensée féodale a opprimé les hommes à tel point qu’ils peuvent à peine respirer et suffoquent. Ils n’ont pas un iota de force pour résister et, en silence, ils ne font qu’endurer et endurer… Personne n’a jamais osé lutter ou se lever pour la rectitude et la justice. Les hommes mènent tout simplement une vie pire que celle des animaux, sous les coups et les injures des éthiques féodales, jour après jour et année après année. Ils n’ont jamais pensé à chercher Dieu pour jouir du bonheur dans le monde humain. C’est comme si les hommes avaient été abattus au point qu’ils sont comme les feuilles flétries, desséchées et brunies à l’automne. Les hommes ont perdu la mémoire depuis longtemps ; ils vivent impuissants dans l’enfer qui est appelé le monde humain, en attendant la venue du dernier jour afin qu’ils puissent périr en même temps que cet enfer, comme si le dernier jour auquel ils aspirent était le jour où ils jouiront du repos de la paix. L’éthique féodale a conduit la vie de l’homme dans « l’Hadès », affaiblissant encore plus son pouvoir de résistance. Toute sorte d’oppression a forcé l’homme à tomber progressivement plus profondément dans l’Hadès et de plus en plus loin de Dieu de sorte qu’aujourd’hui il est devenu un parfait étranger pour Dieu et se hâte afin de L’éviter quand ils se rencontrent. L’homme ne Lui prête pas attention et Le laisse tout seul comme si l’homme ne L’avait jamais connu ou vu auparavant. Pourtant, Dieu a été en attente de l’homme tout au long du long voyage de la vie humaine, ne lançant jamais Sa furie irrépressible contre lui, attendant simplement, tranquille, sans un mot, que l’homme se repente et recommence. Dieu est venu il y a longtemps dans le monde humain pour partager les souffrances du monde humain avec l’homme. Pendant toutes ces années où Il a vécu avec l’homme, personne n’a découvert Son existence. Dieu endure seulement en silence la misère de la dégradation du monde humain tout en accomplissant l’œuvre qu’Il a apportée en personne. Il continue à endurer au nom de la volonté de Dieu le Père et au nom des besoins de l’humanité, endurant des souffrances jamais éprouvées par l’homme auparavant. En présence des hommes, Il les a silencieusement servis, en présence des hommes Il S’est humilié par souci de la volonté de Dieu le Père et des besoins de l’humanité. La connaissance de la culture antique a furtivement volé l’homme de la présence de Dieu et a livré l’homme au roi des démons et à sa progéniture. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques[a] ont guidé la pensée et les notions de l’homme dans un autre âge de rébellion, l’amenant à avoir une adulation encore plus grande qu’avant pour les compilateurs des Livres/Documents classiques, et par conséquent, à aggraver encore plus ses notions au sujet de Dieu. Sans pitié, le roi des démons a chassé Dieu du cœur de l’homme et l’a ensuite allègrement occupé lui-même sans que l’homme s’en rende compte. Depuis, l’homme est doué d’une âme laide et méchante et de la contenance du roi des démons. La poitrine de l’homme est remplie de haine pour Dieu et l’extrême méchanceté du roi des démons s’est répandue dans l’homme jour après jour jusqu’à ce que l’homme soit complètement consumé. L’homme n’était plus du tout libre et n’avait aucun moyen de se libérer des labeurs du roi des démons. Il n’avait d’autre choix que d’être fait prisonnier sur-le-champ, de se rendre et de se soumettre en sa présence. Il y a longtemps, le démon a semé la graine de l’athéisme, une véritable tumeur, dans le cœur et l’esprit de l’homme encore enfant, enseignant des sophismes à l’homme tels que : « Étudie la science et la technologie, sois au courant des Quatre modernisations, et il n’y a pas de Dieu dans le monde ». Non seulement cela, mais il proclame, dès qu’il en a la chance : « Comptons sur nos efforts laborieux pour construire une belle patrie », demandant à tous d’être prêts à servir leur pays fidèlement dès l’enfance. L’homme a été involontairement porté devant lui qui, sans hésitation, s’est arrogé tout honneur (se référant à l’honneur qui appartient à Dieu puisqu’Il tient toute l’humanité entre Ses mains). Il n’a jamais eu honte ni eu un sentiment de honte. En outre, sans honte, il a attrapé les gens qui croyaient en Dieu et les a traînés dans sa maison où il a sauté sur la table comme une souris et les a forcés à l’adorer comme Dieu. Quel desperado ! Il proclame des scandales qui choquent : « Il n’y a pas de Dieu dans le monde. Le vent vient de transformations selon les lois naturelles ; il pleut lorsque de la vapeur d’eau rencontre du froid, se condense et tombe en gouttes sur la terre ; un tremblement de terre est l’ébranlement de la croûte terrestre en raison de changements géologiques ; la sécheresse est due à l’air sec causé par des perturbations nucléoniques sur la surface du soleil. Ce sont des phénomènes naturels. Dans tout cela, où y a-t-il un acte de Dieu ? » Certains même proclament ces déclarations éhontées qui ne devraient jamais être prononcées : « L’homme a évolué à partir de singes anciens et le monde d’aujourd’hui est sorti d’une succession de sociétés primitives commençant il y a environ une éternité. Qu’un pays prospère ou décline repose entièrement entre les mains de ses habitants. » Entre temps, il fait en sorte que l’homme l’accroche au mur ou le place sur la table pour lui rendre hommage et lui faire des offrandes. En même temps qu’il proclame : « Il n’y a pas de Dieu. », il se présente, avec une légère rudesse, comme Dieu, chassant Dieu hors des limites de la terre tout en prenant la place de Dieu et jouant le rôle du roi des démons. Comme c’est insensé ! Il s’attire une haine absolue. Il semble que Dieu et lui soient des ennemis jurés et les deux ne peuvent coexister. Il complote pour chasser Dieu alors qu’il circule librement hors de la portée de la loi[4]. Quel roi des démons ! Comment tolérer son existence ? Il ne se reposera pas jusqu’à ce qu’il ait mis le désordre dans l’œuvre de Dieu et l’ait laissée complètement en lambeaux[5], se montant délibérément contre Dieu et L’accablant de plus en plus. Son visage hideux ayant depuis longtemps été complètement démasqué, il est maintenant blessé et meurtri[6], dans une triste condition et quand même, il ne relâche pas sa haine de Dieu, comme ce n’était qu’en dévorant Dieu d’une bouchée qu’il pourrait soulager la haine refoulée dans son cœur. Comment pouvons-nous le tolérer, cet ennemi de Dieu ? Seules son éradication et son extermination complètes réaliseront le souhait de notre vie. Comment peut-il être autorisé à continuer sa course effrénée ? Il a corrompu l’homme à tel point que l’homme ne connaît pas le ciel-soleil et est devenu abruti et insensible. L’homme a perdu la raison humaine normale. Pourquoi ne pas offrir en sacrifice tout notre être pour le détruire et le brûler afin d’éliminer toute inquiétude à l’avenir et permettre à l’œuvre de Dieu d’atteindre plus tôt une splendeur sans précédent ? Cette bande de scélérats sont venus dans le monde des hommes et l’ont complètement bouleversé. Ils ont conduit tous les hommes au bord d’un précipice, planifiant secrètement de les jeter en bas pour les détruire et de pouvoir ensuite dévorer leurs cadavres. Ils espèrent en vain de briser le plan de Dieu et d’entrer en compétition avec Lui misant tout sur un seul coup de dés[7]. Cela n’est pas facile du tout ! Après tout, la croix a été préparée pour le roi des démons qui est coupable des crimes les plus odieux. Dieu n’a pas de place sur la croix. Il l’a déjà mise de côté pour le démon. Dieu a gagné la victoire depuis longtemps et n’est plus triste à cause des péchés de l’humanité, mais Il apportera le salut à toute l’humanité.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

Satan corrompt les hommes par l’éducation et par l’influence de gouvernements nationaux, de célébrités et de grands personnages. Leurs paroles diaboliques sont devenues la vie et la nature de l’homme. « Chacun pour soi, Dieu pour tous » est un dicton satanique bien connu qui a été instillé en tous et qui est devenu la vie de l’homme. Il y a d’autres paroles de philosophies de vie qui sont aussi comme ça. Satan utilise la belle culture traditionnelle de chaque nation pour éduquer les gens, provoquant la chute et l’engloutissement de l’humanité dans un abîme de destruction sans limites, et à la fin, les hommes sont détruits par Dieu parce qu’ils servent Satan et résistent à Dieu. Imagine que tu poses la question suivante à quelqu’un qui a été actif dans la société pendant des décennies : « Étant donné que tu as vécu très longtemps dans le monde et accompli beaucoup de choses, quels sont les principaux dictons célèbres selon lesquels tu vis ? » Il répondrait peut-être : « Le plus important est celui-ci : “Les fonctionnaires ne frappent pas ceux qui leur offrent des cadeaux et ceux qui n’ont pas recours à la flatterie n’accomplissent rien.” » Ces mots ne sont-ils pas représentatifs de la nature de cet homme ? Utiliser sans scrupule n’importe quel moyen pour obtenir une position est devenu une seconde nature pour lui et être fonctionnaire est ce qui le fait vivre. Il y a encore beaucoup de poisons sataniques dans la vie des hommes, dans leur conduite et leur comportement ; ils ne possèdent presque aucune vérité. Par exemple, leurs philosophies de vie, leurs façons d’agir et leurs maximes sont toutes remplies des poisons du grand dragon rouge et elles viennent toutes de Satan. Ainsi, toutes les choses que les hommes ont dans leurs os et leur sang sont des choses de Satan. Tous ces responsables, ceux qui détiennent le pouvoir et ceux qui sont parvenus ont leurs propres voies et secrets de réussite. De tels secrets ne sont-ils pas parfaitement représentatifs de leur nature ? Ils ont fait de si grandes choses dans le monde, et personne ne peut percer à jour les manigances et les intrigues qu’il y a derrière elles. Cela montre tout simplement à quel point leur nature est insidieuse et venimeuse. L’humanité a été profondément corrompue par Satan. Le venin de Satan coule dans le sang de chaque personne et l’on peut voir que la nature de l’homme est corrompue, mauvaise, réactionnaire, remplie et imprégnée des philosophies de Satan – elle est, dans son intégralité, une nature qui trahit Dieu. C’est pour cela que les gens résistent à Dieu et se tiennent en opposition à Dieu.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

Dans la soi-disant connaissance de l’homme, Satan a imprégné pas mal de sa philosophie de vie et de sa pensée. Et en faisant cela, Satan permet à l’homme d’adopter sa pensée, sa philosophie et ses points de vue afin que l’homme puisse nier l’existence de Dieu, nier la domination de Dieu sur toutes choses et sur le sort de l’homme. Donc, alors que les études de l’homme progressent et qu’il acquiert davantage de connaissances, il sent l’existence de Dieu devenir vague et il pourrait même ne plus avoir l’impression que Dieu existe. Comme Satan a ajouté des points de vue, des notions et des pensées dans l’esprit de l’homme, l’homme n’est-il pas corrompu pendant ce processus ? (Si.) Sur quoi l’homme fonde-t-il sa vie maintenant ? Vit-il vraiment sur la base de cette connaissance ? Non. L’homme fonde sa vie sur les pensées, les points de vue et les philosophies de Satan qui sont cachés dans cette connaissance. C’est là que la partie essentielle de la corruption de l’homme par Satan se produit ; c’est à la fois le but de Satan et sa méthode pour corrompre l’homme.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique V », dans La Parole apparaît dans la chair

Ce que la science fait, c’est simplement de permettre aux hommes de voir les objets du monde physique et de satisfaire la curiosité de l’homme, mais elle ne peut permettre à l’homme de voir les lois par lesquelles Dieu domine sur toutes choses. L’homme semble trouver des réponses dans la science, mais ces réponses sont déconcertantes et n’apportent qu’une satisfaction temporaire, une satisfaction qui ne sert qu’à enfermer le cœur de l’homme dans le monde matériel. L’homme a l’impression qu’il a déjà reçu les réponses dans la science, donc, devant tout problème qui se pose, il se sert de ses points de vue scientifiques comme fondement pour démontrer et accepter le problème en question. La science en vient à posséder et à séduire le cœur de l’homme au point que l’esprit de l’homme n’est plus enclin à connaître Dieu, à adorer Dieu, à croire que toutes choses viennent de Dieu et que l’homme devrait se tourner vers Lui pour obtenir des réponses. N’en est-il pas ainsi ? Plus une personne croit en la science, plus elle devient absurde, croyant que tout a une solution scientifique, que la recherche peut résoudre n’importe quoi. Elle ne cherche pas Dieu et elle ne croit pas qu’Il existe ; même des gens qui ont suivi Dieu pendant de nombreuses années vont faire des recherches sur les bactéries, sur un coup de tête, ou chercher des informations pour obtenir la réponse à une question. De telles personnes ne regardent pas les problèmes du point de vue de la vérité et, dans la plupart des cas, veulent se fier à des points de vue, à des connaissances scientifiques ou à des solutions scientifiques pour résoudre des problèmes ; elles ne comptent pas sur Dieu et ne cherchent pas Dieu. Est-ce que des gens comme cela ont Dieu dans leur cœur ? (Non.) Il y a même des hommes qui veulent faire des recherches sur Dieu de la même manière qu’ils étudient la science. Par exemple, de nombreux experts religieux sont allés sur la montagne où l’arche s’est arrêtée et ont ainsi prouvé l’existence de l’arche. Mais, à la vue de l’arche, ils n’ont pas vu l’existence de Dieu. Ils n’ont cru qu’aux légendes et à l’histoire ; c’est le résultat de leur recherche scientifique et de leur étude du monde matériel. Si tu étudies des choses matérielles, que ce soit la microbiologie, l’astronomie ou la géographie, tu n’obtiendras jamais un résultat qui détermine l’existence de Dieu ou Sa souveraineté sur toutes choses. Alors, que fait la science pour l’homme ? N’éloigne-t-elle pas l’homme de Dieu ? N’incite-t-elle pas l’homme à faire de Dieu un objet d’étude ? Ne rend-elle pas les hommes plus sceptiques quant à l’existence de Dieu ? (Si.) Alors, comment Satan veut-il utiliser la science pour corrompre l’homme ? Satan ne veut-il pas utiliser des conclusions scientifiques pour tromper et engourdir les hommes et utiliser des réponses ambiguës pour retenir le cœur des hommes afin qu’ils ne cherchent pas Dieu ou ne croient pas en l’existence de Dieu ? (Si.) Donc, voilà pourquoi Je dis que la science est l’un des moyens par lesquels Satan corrompt les hommes.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique V », dans La Parole apparaît dans la chair

Satan a inventé de nombreux récits populaires ou apparaissant dans des livres d’histoire, marquant profondément les gens avec des figures culturelles traditionnelles ou superstitieuses. En Chine, il y a par exemple « Les Huit Immortels traversent la mer », « La Pérégrination vers l’Ouest », « L’Empereur de jade », « Le prince Nezha triomphe du roi Dragon » et « L’Investiture des dieux ». Ces histoires ne sont-elles pas profondément enracinées dans l’esprit de l’homme ? Même si certains d’entre vous n’en connaissent pas tous les détails, vous connaissez quand même la trame générale de ces histoires. C’est ce contenu général qui se plante dans ton cœur et dans ton esprit, que tu ne peux oublier. Ce sont diverses idées et légendes que Satan a mises en place pour l’homme il y a longtemps et qui ont été propagées à différentes époques. Ces choses blessent et dégradent l’âme des hommes en les envoûtant les uns après les autres. C’est-à-dire qu’une fois que tu as accepté une telle culture traditionnelle, des histoires ou des superstitions, une fois qu’elles sont ancrées dans ton esprit et qu’elles se sont plantées dans ton cœur, alors, c’est comme si tu étais ensorcelé : tu t’empêtres et tu es influencé par ces cultures, ces idées et ces histoires traditionnelles. Elles influencent ta vie, ta vision de la vie et ton jugement. Elles influencent encore plus ta quête du vrai chemin de vie : c’est vraiment un mauvais sort. Tu as beau essayer, tu ne peux t’en débarrasser. Tu as beau les combattre, tu ne peux les abattre. Tu as beau te débattre, tu ne peux les vaincre. De plus, après avoir inconsciemment été placé sous ce genre de mauvais sort, l’homme commence sans le savoir à adorer Satan, entretenant son image dans son cœur. En d’autres termes, il considère Satan comme son idole, un objet d’adoration et d’admiration, allant même jusqu’à le voir comme Dieu. Ces choses sont dans le cœur des gens, sans qu’ils le sachent, contrôlant leurs paroles et leurs actes. En outre, tu considères ces histoires et ces légendes comme fausses, mais tu reconnais inconsciemment leur existence en les transformant en de véritables personnages, en de véritables objets tangibles. Sans le savoir, tu reçois inconsciemment ces idées et l’existence de ces choses. Tu reçois aussi inconsciemment des diables, Satan et des idoles chez toi, dans ton cœur. C’est vraiment un mauvais sort.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VI », dans La Parole apparaît dans la chair

Notes de bas de page :

1. « Avaler » se réfère au comportement vicieux du roi des démons qui dérobent complètement les hommes.

2. « Complices criminels » reflète la même idée que « bande de voyous ».

3. « Non biodégradable » est employé ici de façon satirique et signifie que les gens sont rigides dans leur savoir, leur culture et leur point de vue spirituel.

4. « Circule librement hors de la portée de la loi » indique que le diable devient fou furieux et se déchaîne.

5. « Complètement en lambeaux » se réfère à la façon dont le comportement violent du diable est insupportable à voir.

6. « Blessé et meurtri » se réfère au laid visage du roi des démons.

7. « Misant tout sur un seul coup de dés » signifie jouer tout son argent sur un seul pari dans l’espoir de gagner à la fin. C’est une métaphore pour les complots sinistres et infâmes du diable. L’expression est utilisée d’une façon moqueuse.

a. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques sont les livres du confucianisme qui font autorité en Chine.

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Contactez-nous par WhatsApp