Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

La Parole apparaît dans la chair

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

Pratique (7)

Votre humanité présente trop de défauts, vos styles de vies sont trop mesquins et inhumains, vous n’avez aucune humanité, et vous manquez de perspicacité. C’est pourquoi vous devez vous équiper des choses de l’humanité. Avoir une conscience, la rationalité et la perspicacité, savoir comment parler et voir les choses, prêter attention à la propreté, agir comme un être humain normal, tout cela est le savoir-faire de l’humanité normale. Lorsque vous ferez cela correctement, votre humanité sera à la hauteur. L’autre aspect est de vous équiper pour la vie spirituelle. Vous devez connaître toute l’œuvre de Dieu sur la terre et faire l’expérience de Ses paroles. Vous devriez savoir comment obéir à Ses arrangements, comment remplir totalement le devoir d’un être créé. Ce sont les deux aspects dans lesquels vous devriez entrer. Un aspect est de t’équiper pour la vie de l’humanité et l’autre aspect est la pratique concernant la vie spirituelle, et les deux sont indispensables. Certains hommes sont absurdes et ne savent que s’équiper de ce qui concerne l’humanité. Ils portent de beaux vêtements et leurs cheveux sont toujours propres ; leur apparence n’affiche aucun défaut. Les choses qu’ils disent et leur façon de parler sont appropriées et leur vêtement est très distingué et propre. Mais ils n’ont rien en eux ; leur humanité normale n’est qu’externe. Ils se concentrent uniquement sur ce qu’il faut manger, ce qu’il faut porter et ce qu’il faut dire. Il y a même ceux qui se concentrent exclusivement sur le balayage du plancher, la parure de la literie et le nettoyage. Ils sont bien entraînés en toutes ces choses, mais quand on leur demande de parler de leur connaissance de l’œuvre de Dieu des derniers jours, et du châtiment, du raffinement, des épreuves et du jugement, ils n’ont même pas la moindre expérience de ces choses. On leur demande : « Comprends-tu l’œuvre principale que Dieu fait sur terre ? Quelle est l’œuvre accomplie par Dieu devenu chair ? Comment est-elle différente de l’œuvre de Jésus ? Et comment est-elle différente de l’œuvre de l’Éternel ? Sont-ils un seul Dieu ? Est-Il venu mettre fin à l’ère ou sauver l’humanité ? Quelle est l’œuvre qu’Il fait ? » Ils n’auront rien à dire à ce sujet. Superficiellement, ils sont joliment parés : les sœurs se sont faites belles comme une fleur et les frères ressemblent à des princes ou à quelque dandy jeune et riche. Ils se préoccupent uniquement des choses qu’ils mangent et portent à l’extérieur ; à l’intérieur, ils sont indigents et n’ont pas la moindre connaissance de Dieu. À quoi ça sert ? D’autres sont vêtus de manière négligée, comme des mendiants, et ressemblent à des esclaves orientaux ! Ne comprenez-vous vraiment pas ce que J’exige de vous ? Échangez entre vous : qu’avez-vous gagné ? Vous avez cherché pendant toutes ces années et c’est tout ce que vous avez récolté, ne vous sentez-vous pas embarrassés ? N’avez-vous pas honte ? Vous avez cherché la véritable voie pendant toutes ces années et aujourd’hui votre stature est encore plus petite que celle d’un moineau. Regardez les jeunes dames parmi vous, aussi embellies que de jolies fleurs, vous comparant les unes aux autres. Qu’est-ce que vous utilisez pour vous comparer entre vous ? N’est-ce pas un amusement ? Et les exigences que vous avez ? Pensez-vous que Je sois venu recruter des modèles ? Vous n’avez aucune honte ! Où est votre vie ? Ne poursuivez-vous pas des désirs extravagants ? Tu penses que tu es si beau. Tu peux être superbe, mais n’es-tu pas un vermisseau gigotant qui est né sur le tas de fumier ? Aujourd’hui, si tu as la chance de profiter de ces bénédictions célestes, c’est parce que Dieu fait une exception en t’exaltant, et non parce que tu as un beau visage. Ignores-tu encore d’où tu viens ? À la mention de la vie, tu fermes la bouche et ne dis rien. Tu es comme une poule de bois, et pourtant tu as encore l’audace de te maquiller ? Tu penses encore à te poudrer le visage ? Et regardez les play-boys parmi vous ; ils sont tellement récalcitrants, ils passent toute la journée à déambuler, une expression nonchalante sur leur visage. Ils se comportent mal partout où ils vont ; ont-ils quelque chose d’humain ? Sur quoi chacun d’entre vous, qu’il soit homme ou femme, concentre-t-il son attention toute la journée ? Savez-vous sur qui vous dépendez pour manger ? Regarde tes vêtements, regarde dans tes mains ce que tu as récolté, frotte-toi le ventre, quel est le fruit du prix du sang et de la sueur que tu as payé ? Tu penses toujours à faire du tourisme, tu penses toujours à parer ta chair puante, en quoi cela a-t-il de la valeur ! On te demande d’être normal, mais aujourd’hui, non seulement tu n’es pas normal, tu es le contraire. Comment une telle personne ose-t-elle se présenter devant Moi ? Avec une humanité comme celle-là, paradant et révélant ta chair, vivant toujours dans la convoitise de la chair, n’es-tu pas le descendant de démons souillés et de mauvais esprits ? Je ne laisserai pas un tel démon souillé rester longtemps ! Et ne pense pas que Je ne sais pas ce que tu penses dans ton cœur. Tu peux tenir en bride ta convoitise et ta chair, mais ne pourrais-Je pas connaître les pensées dans ton cœur et tout ce que tes yeux désirent ? Vous, jeunes dames, ne vous faites-vous pas belles comme une fleur afin d’étaler votre chair ? À quoi vous servent les hommes ? Peuvent-ils vraiment vous sauver de la mer d’affliction ? Et vous, les play-boys, vous vous habillez tous pour vous faire paraître galants et distingués, n’est-ce pas pour montrer votre apparence ? Et pour qui faites-vous cela ? À quoi vous servent les femmes ? Ne sont-elles pas la source de votre péché ? Vous, hommes et femmes, Je vous ai dit beaucoup de paroles, mais vous ne vous êtes conformés qu’à quelques-unes d’entre elles. Vous êtes durs d’oreilles, votre vision a diminué et votre cœur est dur, de sorte qu’il n’y a que la convoitise dans vos corps ; elle vous prend au piège et vous ne pouvez pas y échapper. Qui veut se rapprocher de vous, vermisseaux gigotant dans la souillure et la saleté ? N’oubliez pas que vous n’êtes rien de plus que ceux que J’ai tirés du tas de fumier, qu’à l’origine vous n’aviez pas l’humanité normale. Ce que Je vous demande est l’humanité normale que vous n’aviez pas à l’origine ; Je ne demande pas que vous étaliez votre convoitise ou que vous donniez libre cours à votre chair rance qui a été formée par le diable pendant tant d’années. Lorsque vous vous habillez comme cela, ne craignez-vous pas de vous faire prendre plus profondément au piège ? Ne savez-vous pas qu’à l’origine, vous étiez du péché ? Ne savez-vous pas que vos corps sont remplis de convoitise ? C’est au point que votre convoitise suinte même de vos vêtements, révélant votre état de démon laid et souillé au-delà du supportable. N’est-ce pas ce qui est le plus clair pour vous ? Votre cœur, vos yeux, vos lèvres, n’ont-ils pas tous été salis par des démons souillés ? Ne sont-ils pas souillés ? Tu penses que tant que tu ne fais rien d’immoral[a], tu es le plus saint ; tu penses que t’habiller joliment peut dissimuler ton âme sordide. Aucune chance ! Je vous conseille d’être plus réalistes : ne soyez pas frauduleux et faux et ne paradez pas. Vous vous montrez votre convoitise les uns aux autres, mais tout ce que vous obtiendrez, c’est une souffrance éternelle et un châtiment impitoyable ! Qu’as-tu besoin de flirter l’un avec l’autre et d’aimer ? Est-ce-là votre rectitude ? Est-ce que cela vous rend honnêtes ? Je déteste ceux qui pratiquent la médecine occulte parmi vous et s’engagent dans la sorcellerie, Je déteste les jeunes hommes et les jeunes femmes parmi vous qui aiment leur propre chair. Vous feriez mieux de vous retenir, car aujourd’hui Je te demande de posséder l’humanité normale, non d’exhiber ta convoitise. Vous prenez toujours le risque que vous pouvez, car votre chair est trop grasse, et votre convoitise est trop grande !

Extérieurement, tu as bien arrangé ta vie d’humanité, mais lorsque tu es invité à parler de la connaissance de la vie, tu n’as rien à dire ; et en cela tu es appauvri. Tu dois t’équiper de la vérité ! Ta vie d’humanité s’est améliorée et la vie en toi changera aussi : changement dans tes pensées et transformation dans tes points de vue sur la croyance en Dieu, changement dans la connaissance et la pensée en toi et changement de la connaissance de Dieu dans tes conceptions. Par le traitement, la révélation et l’approvisionnement, ta connaissance de toi-même, ton existence et ta croyance en Dieu changent progressivement, permettant à ta connaissance d’être pure. De cette façon, les pensées au sein des hommes changeront, la manière dont ils voient les choses changera et leurs perspectives intellectuelles changeront. C’est alors seulement que leur tempérament de vie aura changé. On ne te demande pas de passer la journée entière à lire des livres, à ranger ta chambre ou à laver des vêtements et à nettoyer. Naturellement, il ne doit pas y avoir de problèmes avec ton humanité normale ; c’est trop peu demandé. Lorsque tu sors, tu dois encore avoir une idée et une rationalité, mais ce qui est le plus important, c’est que tu sois équipé de la vérité de la vie. Quand on parle des choses relatives à l’esprit, tu es susceptible d’ignorer les questions d’humanité ; ce n’est pas correct. En t’équipant en regard de la vie, tu dois pouvoir parler de la connaissance de Dieu, de tes points de vue sur l’existence et, en particulier, de ta connaissance de l’œuvre accomplie par Dieu au cours des derniers jours. Comme tu cherches la vie, tu dois t’équiper de ces choses. Lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu, tu dois les évaluer par rapport à ton état réel. C’est-à-dire, après avoir découvert les faiblesses en toi-même durant tes expériences réelles, tu dois être capable de trouver un chemin à pratiquer et de tourner le dos à tes motivations et conceptions qui sont fausses. Si tu t’efforces toujours en cela, et que ton cœur est toujours concentré sur ces choses, tu auras un chemin à suivre, tu ne te sentiras pas vide, et ainsi tu pourras maintenir un état normal. C’est alors seulement que tu seras quelqu’un qui a le fardeau de sa propre vie, et alors seulement, tu seras quelqu’un qui a la foi. Pourquoi, après avoir lu les paroles de Dieu, les gens sont-ils incapables de les mettre en pratique ? N’est-ce pas parce qu’ils ne comprennent pas ce qui est essentiel ? N’est-ce pas parce qu’ils jouent avec la vie ? Qu’ils ne comprennent pas ce qui est essentiel et n’aient aucun chemin à pratiquer, c’est parce qu’ils sont incapables de les évaluer par rapport à leur propre état et ne peuvent maîtriser leur propre état. Certains disent : je les ai évaluées par rapport à mon état, je sais que je suis corrompu et de mauvais calibre, mais je suis incapable de satisfaire la volonté de Dieu. En cela, tu n’as vu que la surface ; comment mettre de côté les plaisirs de la chair, comment mettre de côté la suffisance, comment te changer, comment entrer dans ces choses, comment améliorer ton calibre, à partir de quel aspect commencer, tout cela est ce qui est réel. Tu ne saisis que quelques éléments externes, tu sais seulement que tu es vraiment corrompu. Lorsque tu rencontres tes frères et sœurs, tu parles de ton degré de corruption et il semble que tu sais cela et que ta vie est un fardeau. En fait, tu n’as pas changé, ce qui prouve que tu n’as pas trouvé le chemin à pratiquer. Si tu conduis une Église, lorsque tu indiques l’état des frères et sœurs dans l’Église, tu peux dire : « Il n’est nulle part plus arriéré qu’ici ; vous êtes désobéissants ! » Pour ce qui est de l’aspect de leur désobéissance et de leur état arriéré, tu dois parler de leurs manifestations — de leur état désobéissant et de leur comportement désobéissant — et les convaincre totalement. Tu dois parler de faits et donner des exemples pour expliquer le problème, tu dois également pouvoir parler de la manière de se défaire de ce comportement rebelle et dois indiquer le chemin à pratiquer. C’est seulement alors que tu les gagneras ! Si tu dis seulement : « Je ne souhaite pas visiter cet endroit ; personne n’est plus arriéré que vous, vous êtes trop rebelles », alors, lorsque tu parles de cette façon, après avoir écouté, aucun d’entre eux n’aura un chemin ; et alors, comment conduiras-tu les gens ? Tu dois parler de leur état réel et de leurs manifestations réelles ; alors seulement, tu auras un chemin à pratiquer, et alors seulement, tu auras la réalité.

Jusqu’à aujourd’hui, de nombreuses vérités ont été émises. Mais tu dois comprendre : tu devrais pouvoir conclure combien de vérités il y a. Quels aspects de l’humanité normale on doit posséder, les principaux aspects des changements au tempérament de vie, l’approfondissement des visions, lequel des moyens erronés de connaître et d’expérimenter des personnes à travers les âges tu as saisi, tu ne seras entré sur la bonne voie que lorsque tu seras capable de différencier et de connaître ces choses. Les gens de religion adorent la Bible comme si elle était Dieu. En particulier, ils considèrent les quatre évangiles du Nouveau Testament comme les quatre visages de Jésus. Donc, ils parlent aussi de la Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Ce sont les plus absurdes de tous. Vous devez tous voir leur jeu et, en plus, vous devez connaître l’essence de Dieu devenu chair et l’œuvre des derniers jours. Il y a aussi ces anciennes méthodes de pratique : vivre dans l’esprit, être rempli du Saint-Esprit, être résigné face à l’adversité, se soumettre à l’autorité. Tu dois aussi connaître ces faussetés et déviations relatives à la pratique ; tu devrais savoir[b] comment les gens pratiquaient auparavant et comment les gens doivent pratiquer aujourd’hui. Comment les ouvriers devraient coopérer entre eux dans les Églises, comment mettre de côté la suffisance et ne pas compter sur le statut, comment les frères et sœurs devraient s’accorder les uns avec les autres, comment établir des relations normales avec d’autres personnes et avec Dieu, comment réaliser la normalité dans la vie humaine, ce que les gens devraient posséder dans leur vie spirituelle, comment ils devraient manger et boire les paroles de Dieu, ce qui se rapporte à la connaissance, et ce qui concerne les visions, quel est le chemin à pratiquer ; n’a-t-on pas parlé de toutes ces choses ? Ces paroles sont ouvertes à ceux qui cherchent et personne ne reçoit un traitement préférentiel. Aujourd’hui, vous devriez cultiver la capacité de vivre de façon autonome. Si vous possédez toujours la mentalité de dépendance, alors, à l’avenir, quand il n’y aura personne pour te guider, tu penseras à ces paroles qui sont Miennes. En période de tribulation, il n’est pas possible de conduire la vie de l’Église : les frères et les sœurs ne peuvent se rencontrer, la plupart d’entre eux sont seuls et ne peuvent communier qu’avec les gens d’un endroit, et donc ta stature présente n’est pas suffisante. Au milieu de la tribulation, beaucoup auront du mal à tenir ferme. Seuls ceux qui connaissent le chemin de la vie et sont équipés de la vérité peuvent continuer à progresser et atteindre la sainteté. Il n’est pas facile pour toi de faire l’expérience de la tribulation ; si tu penses que cela ne prend que quelques jours pour vaincre la tribulation, alors tu es trop simple dans ta façon de penser ! Tu penses qu’en mangeant et en buvant les paroles de Dieu, quand le temps viendra, tu pourras rester ferme ; ce n’est pas le cas ! Si tu ne connais pas ces éléments d’essentiels, ne peux pas saisir ce qui est essentiel et n’as pas un chemin à pratiquer, alors, quand le moment viendra et que quelque chose t’arrivera, tu seras confus, tu ne résisteras pas à la tentation de Satan ni à l’amorce du raffinement. S’il n’y a pas de vérité en toi et que tu manques de visions, alors, lorsque le moment viendra, tu ne pourras pas t’empêcher de t’effondrer ; à ce moment-là, tu renonceras à tout espoir et tu diras : « Bien, je vais mourir tout de même, je peux aussi bien endurer le châtiment jusqu’au bout ! Ça m’importe peu, qu’il s’agisse du châtiment ou d’aller dans l’étang de feu, je les accepte tous les deux. J’aborderai les choses à mesure qu’elles viennent ! » C’est comme au temps des exécutants : puisqu’ils étaient des exécutants, les gens pensaient qu’[c]ils n’avaient plus à chercher la vie, et qu’il était bien de fumer et de boire. Regarder la télévision, regarder des films, ils ont tout fait. Lorsque l’environnement est hostile, si tu ne peux pas le surmonter, tu abandonneras tout espoir dès que tu te laisseras aller un peu. De cette façon, sans que tu ne t’en rendes compte, tu seras capturé par Satan. Si tu ne peux pas surmonter l’influence de Satan, tu seras capturé par Satan et sera une fois de plus voué à la destruction. Et donc, aujourd’hui, tu dois t’équiper, tu dois pouvoir vivre de manière autonome et, lorsque tu lis les paroles de Dieu, tu dois pouvoir chercher un chemin à pratiquer. Si personne ne vient à l’Église pour travailler, tu devrais quand même avoir un chemin à suivre, tu devrais pouvoir trouver tes défauts et trouver les vérités que tu devrais mettre en pratique et dont tu devrais t’équiper. Après être venu sur terre, Dieu accompagnera-t-il toujours l’homme ? Dans leurs conceptions, certains croient ceci : si Tu ne nous perfectionnes pas à un certain point, Ton œuvre ne peut être considérée comme terminée, car Satan T’accuse. Je te le dis, quand J’aurai terminé de prononcer Mes paroles, c’est alors que J’aurai complété Mon œuvre avec succès. Du moment que Mes déclarations auront pris fin, Mon œuvre sera terminée. La fin de Mon œuvre est la preuve de la défaite de Satan et, en tant que telle, on peut dire qu’elle a été accomplie avec succès, sans aucune accusation de Satan. Mais lorsque Mon œuvre sera terminée, s’il n’y a toujours eu aucun changement en vous, alors des hommes comme vous seront au-delà de la limite du salut et seront éliminés ; Je ne fais pas plus de travail que nécessaire. Ce n’est pas le cas que J’aurai terminé Mon œuvre sur la terre lorsque tu auras été conquis jusqu’à un certain point — lorsque tu auras une connaissance claire, que ton calibre se sera amélioré et que tu témoigneras à la fois à l’intérieur et à l’extérieur. Cela serait impossible ! Aujourd’hui, l’œuvre que Je fais en vous vise à vous conduire dans une vie normale, à inaugurer une nouvelle ère et à conduire une nouvelle œuvre. Cette œuvre, qui se fait étape par étape, est réalisée directement parmi vous : on vous enseigne face à face, main dans la main ; Je vous dis tout ce que vous ne comprenez pas, vous conférant tout ce qui vous manque. On peut dire que, pour vous, toute cette œuvre est votre approvisionnement en vie et vous guide dans une vie d’humanité normale ; elle vise exclusivement à donner la vie à un groupe de gens au cours des derniers jours. Pour moi, toute cette œuvre consiste à mettre fin à l’ère et à inaugurer une nouvelle ère ; quand il s’agit de Satan, Dieu est devenu chair afin de le vaincre. L’œuvre que Je fais parmi vous maintenant, c’est l’approvisionnement d’aujourd’hui et le salut au temps convenable, mais pendant ces quelques courtes années, Je vous dirai toutes les vérités, le chemin de la vie et même l’œuvre de l’avenir, et cela suffira pour que vous fassiez une expérience normale dans l’avenir. Toutes les paroles que Je prononce sont Ma seule exhortation pour vous. Je ne fais aucune autre exhortation ; aujourd’hui, toutes les paroles que Je vous dis sont Mon exhortation pour vous, car, aujourd’hui, vous n’avez aucune expérience de plusieurs des paroles que Je prononce et vous ne comprenez pas le sens intérieur de ces paroles. Un jour, vos expériences se réaliseront comme J’en ai parlé aujourd’hui. Ces paroles sont vos visions d’aujourd’hui et ce dont vous dépendrez à l’avenir ; elles sont le soutien de la vie aujourd’hui et l’exhortation de l’avenir, et il n’y a pas de meilleure exhortation. C’est parce que le temps que J’ai pour œuvrer sur la terre n’est pas aussi long que le temps que vous avez pour expérimenter Mes paroles ; Je complète simplement Mon œuvre, alors que vous cherchez la vie, ce qui implique un long voyage de vie. Ce n’est qu’après avoir expérimenté de nombreuses choses que vous pourrez gagner complètement le chemin de la vie, alors seulement pourrez-vous comprendre le sens intérieur des paroles que Je prononce aujourd’hui. Dans vos mains, vous avez Mes paroles, vous avez reçu toutes Mes commissions, on vous a confié toutes les commissions que vous deviez recevoir. Peu importe la grandeur de l’effet qui est atteint, une fois que l’œuvre de la parole a pris fin, la volonté de Dieu est réalisée. Ce n’est pas comme tu l’imagines que tu dois être changé dans une certaine mesure ; Dieu n’agit pas selon tes conceptions.

La vie des gens ne grandit pas en quelques jours seulement. Ils peuvent avoir beaucoup de choses à manger et à boire tous les jours, mais cela n’est pas suffisant ; ils doivent faire l’expérience d’une période de croissance dans leur vie, c’est un processus nécessaire. Avec le calibre des gens aujourd’hui, jusqu’à quel point leur vie peut-elle grandir ? Dieu travaille selon les besoins des gens, en ayant des exigences appropriées en fonction de leur calibre inhérent. Supposons que cette œuvre soit réalisée chez un groupe de personnes de calibre supérieur : Ses déclarations seraient plus élevées que celles-ci parmi vous, les visions seraient plus élevées et les vérités encore plus élevées. Les paroles de Dieu devraient être plus sévères et mieux en mesure de soutenir l’homme et de révéler des mystères. En parlant parmi eux, Dieu leur fournirait selon leurs besoins. Aujourd’hui, les exigences qui vous sont faites peuvent être considérées comme les exigences les plus élevées possible pour vous ; si cette œuvre était réalisée dans des gens d’un calibre supérieur, alors les exigences seraient encore plus élevées. Toute l’œuvre de Dieu est réalisée en fonction du calibre inhérent des gens. Aujourd’hui, il n’y a rien de plus élevé que la mesure par laquelle Dieu a changé et a conquis les gens. N’utilisez pas vos propres conceptions pour mesurer les effets de cette étape de l’œuvre. Vous devriez être au clair au sujet de ce que vous possédez intrinsèquement et ne devriez pas vous considérer comme trop élevés ; à l’origine, aucun d’entre vous ne cherchait la vie, vous étiez des mendiants qui erraient dans les rues. Que Dieu te façonne dans la mesure que tu imagines où tu te prosternerais sur le sol, tout à fait convaincu, comme si tu voyais une vision remarquable, cela est impossible ! C’est parce que personne qui n’a pas vu de signes ne peut croire pleinement les paroles que Je dis. Vous pourriez les examiner de près, mais vous ne les croiriez toujours pas complètement ; c’est la nature de l’homme ! Dans ceux qui cherchent, il y aura des changements, tandis que la foi de ceux qui ne cherchent pas diminuera et pourrait même disparaître. Votre plus grand problème est que vous ne pouvez pas croire complètement sans avoir vu l’accomplissement des paroles de Dieu et vous n’êtes pas réconciliés sans avoir vu de signes. Avant de telles choses, qui pourrait être infailliblement fidèle à Dieu ? Et donc, Je dis que vous ne croyez pas en Dieu, mais aux signes. À ce jour, J’ai clairement parlé de divers aspects, préparant tous les aspects de la vérité, et ces vérités peuvent également se soutenir mutuellement. Ainsi, tu dois maintenant les mettre en pratique : aujourd’hui, Je te montre le chemin et, à l’avenir, tu devras les mettre en pratique toi-même. Aujourd’hui, les paroles que Je dis exigent des gens selon leurs circonstances réelles et Je travaille en fonction de leurs besoins et des choses en eux. Le Dieu concret est venu sur terre pour faire une œuvre pratique, pour travailler selon les circonstances et les besoins réels des gens ; Il n’est pas déraisonnable. Et quand Dieu agit, Il ne contraint pas les gens. Par exemple, si tu te maries, ce doit être en ordre avec ta propre situation réelle ; la vérité t’a été dite clairement et Je ne te retiens pas. Certaines familles oppriment les gens dans la mesure où ils ne peuvent pas croire en Dieu à moins qu’ils ne se marient ; alors le mariage, réciproquement, est à leur avantage. Pour certaines gens, le mariage non seulement ne génère aucun bénéfice, mais leur coûte ce qu’ils avaient à l’origine. Cela doit dépendre de tes circonstances réelles et de ta propre résolution. Je n’invente pas de règles pour vous imposer des exigences. Beaucoup de gens disent toujours : « Dieu est réel, Son œuvre est basée sur la réalité et réalisée selon nos circonstances réelles. » Mais sais-tu ce qui le rend réel ? Ne dis pas de paroles vides toute la journée ! L’œuvre de Dieu est réelle et basée sur la réalité ; elle ne comporte aucune doctrine, elle est dispensée dans son intégralité, et elle est complètement ouverte et non déguisée. Que couvrent ces principes ? Peux-tu dire à quelle œuvre de Dieu cela s’applique ? Tu dois parler de détails et dois avoir fait l’expérience et témoigner de plusieurs aspects. Ce n’est que lorsque cet aspect est particulièrement clair pour toi et que tu le connais que tu seras qualifié pour dire ces paroles. Si quelqu’un te demande : quelle œuvre le Dieu concret devenu chair sur la terre doit-Il faire ? Pourquoi l’appelez-vous le Dieu concret ? Qu’est-ce que « concret » implique ? Peux-tu parler de Son œuvre pratique, de ce qu’elle inclut spécifiquement ? Jésus était Dieu devenu chair et le Dieu concret est aussi Dieu devenu chair. Quelle est la différence entre Eux ? Et quelles sont les similitudes ? Quelle œuvre ont-Ils faite ? Peux-tu le dire ? Tout cela, c’est porter témoignage ! Ne sois pas confus au sujet de ces choses. D’autres disent : « L’œuvre du Dieu concret est réelle, Il ne manifeste jamais de signes et de prodiges. » Ne manifeste-t-Il pas vraiment de signes et de prodiges ? Sais-tu vraiment cela ? Sais-tu ce qu’est Mon œuvre ? Il a été dit que les signes et les prodiges ne seraient pas manifestés, mais l’œuvre qu’Il fait et les paroles qu’Il dit ne sont-elles pas des signes ? Il a été dit que les signes et les prodiges ne seraient pas manifestés, mais cela dépend, cela dépend à qui ces paroles étaient adressées. Sans aller à l’Église, Il a mis à nu les états des gens et sans réaliser aucune autre œuvre, en parlant seulement, Il a incité les gens au progrès. N’y a-t-il pas en cela des signes ? En disant seulement des paroles, Il a conquis des gens, et sans perspective ni espoir, les gens suivent toujours avec joie. N’y a-t-il pas en cela des signes ? Quand Il parle, Ses paroles mettent les gens dans une certaine humeur dans laquelle ils se sentent joyeux ou mélancoliques, raffinés ou châtiés. Avec seulement quelques paroles tranchantes, Il inflige des châtiments aux gens. Cela n’est-il pas surnaturel ? Une personne pourrait-elle faire une telle chose ? Tu as lu la Bible pendant toutes ces années, mais tu n’as rien compris, rien vu et tu as été incapable de te séparer de ces méthodes de croyance dépassées et traditionnelles, et tu n’as pas pu comprendre la Bible. Pourtant, Il peut comprendre la Bible. N’est-ce pas quelque chose de surnaturel ? Si Dieu n’avait rien de surnaturel quand Il est venu sur la terre, pourrait-Il vous conquérir ? Sans Son œuvre extraordinaire et divine, qui parmi vous serait convaincu ? À tes yeux, c’est comme si une personne normale travaillait et vivait avec vous. Il semble avoir l’extérieur d’une personne ordinaire et normale. Ce que tu vois, c’est l’extérieur de l’humanité normale, mais en réalité, Celui qui travaille est divin. Celui qui travaille n’est pas d’humanité normale, mais divine ; Il est Dieu Lui-même, sauf qu’Il emploie l’humanité normale pour travailler, par suite de quoi Son œuvre est à la fois normale et surnaturelle. L’œuvre qu’Il fait ne peut pas être faite par l’homme. Une œuvre impossible pour les personnes normales est faite par un être extraordinaire. Pourtant, cet aspect extraordinaire est divin ; ce n’est pas que l’humanité soit extraordinaire, mais que la divinité est différente de l’humanité. Celui qui est utilisé par le Saint-Esprit est aussi d’humanité ordinaire et normale, mais il est incapable de faire cette œuvre. La différence réside en ceci. Tu peux dire : « Dieu n’est pas un Dieu surnaturel, Il ne fait rien de surnaturel. Notre Dieu dit des paroles pratiques et réelles, Il est réellement et vraiment allé à l’Église pour travailler ; chaque jour, Il nous parle face à face et, face à face, Il expose nos états. Notre Dieu est vraiment réel ! Il vit avec nous, tout est tellement normal. Il n’y a tout simplement rien qui manifeste qu’Il est Dieu. Il y a même des moments où Il se fâche et nous voyons la majesté de Sa colère et, quand Il sourit, nous observons Son air souriant. Il est le Dieu Lui-même qui a une forme tangible, qui est fait de chair et de sang, qui est réel et vrai. » Lorsque tu témoignes de cette façon, ton témoignage n’est pas complet. Quelle aide apportera-t-il aux autres ? Si tu ne peux pas témoigner de l’histoire intérieure et de l’essence de l’œuvre de Dieu Lui-même, alors tu ne témoignes pas ! Surtout, porter témoignage exige que tu parles de ta connaissance de l’œuvre de Dieu, de la manière dont Dieu conquiert les gens, de la manière dont Il sauve les gens, dont Il change les gens et dont Il guide les gens à entrer, leur permettant d’être conquis, rendus parfaits et sauvés. Porter témoigner signifie parler de Son œuvre et de tout ce que tu as expérimenté. Seule Son œuvre Le représente et seule Son œuvre peut révéler publiquement Sa plénitude ; Son œuvre Lui rend témoignage. Son œuvre et Ses déclarations représentent directement l’Esprit, l’œuvre qu’Il accomplit est réalisée par l’Esprit et les paroles qu’Il dit sont dites par l’Esprit. Ces choses sont simplement exprimées par la chair incarnée de Dieu ; en réalité, elles sont l’expression de l’Esprit. L’œuvre qu’Il accomplit et les paroles qu’Il dit représentent Son essence. Après S’être vêtu de chair parmi les hommes, si Dieu n’avait parlé ni travaillé, et ensuite vous demandait de connaître Sa réalité, Sa normalité et Son omnipotence, le pourrais-tu ? Pourrais-tu savoir ce qu’est l’essence de l’Esprit ? Pourrais-tu savoir ce qu’est Son attribut ? C’est seulement parce que vous avez expérimenté chaque étape de Son œuvre qu’Il vous demande de témoigner de Lui et, si vous n’aviez pas expérimenté cela, alors Il ne vous ferait pas de telles exigences. Ainsi, lorsque tu témoignes de Dieu, il ne s’agit pas de témoigner de Son extérieur, l’humanité normale, mais de l’œuvre qu’Il accomplit et du chemin qu’Il mène, il s’agit de témoigner de la manière dont Il t’a conquis et dans quels aspects tu as été rendu parfait. C’est le genre de témoignage que tu dois porter. Où que tu ailles, si tu cries : notre Dieu est venu travailler, Il est vraiment pratique ! Il nous a gagnés sans rien de surnaturel ou aucun signe ou prodige ! D’autres demanderont : que veux-tu dire quand tu dis qu’Il ne manifeste pas de signes et de prodiges ? Peut-Il te conquérir sans manifester de signes et de prodiges ? Et tu dis : ce qu’Il fait, c’est parler. Il nous a conquis sans manifester de signes et de prodiges. Son œuvre nous a conquis. En fin de compte, si tu ne peux pas dire quelque chose d’essentiel ni parler de détails, alors est-ce que tu portes témoignage ? Quand le Dieu concret conquiert les gens, c’est Ses paroles divines qui conquièrent les gens. L’humanité ne peut pas accomplir cela, ce n’est pas quelque chose qu’un simple mortel quelconque peut réaliser, et même ceux parmi les personnes normales qui ont le meilleur calibre en sont incapables, car Sa divinité est plus élevée que tout être créé. Pour les gens, c’est extraordinaire ; le Créateur, après tout, est plus élevé que tout être créé. Il a été dit que les disciples ne peuvent pas être plus grands que leurs maîtres. Les êtres créés ne peuvent pas être plus élevés que le Créateur ; si tu étais plus élevé que Lui, Il ne pourrait pas te conquérir. Il peut te conquérir parce qu’Il est plus élevé que toi. Celui qui peut conquérir toute l’humanité est le Créateur et, à part Lui, aucun autre ne peut faire cette œuvre. C’est un témoignage ; c’est le genre de témoignage que tu devrais porter. Tu as expérimenté chaque étape du châtiment, du jugement, du raffinement, des épreuves, des revers et des tribulations, et tu as atteint la conquête et mis de côté les perspectives de la chair, tes motivations personnelles et les intérêts personnels de la chair ; en d’autres termes, le cœur de tous les gens a été conquis par les paroles de Dieu. Bien que ta vie n’ait pas augmenté dans la mesure où Il l’a demandé, tu connais ces choses et tu es totalement convaincu par ce qu’Il fait. Alors c’est un témoignage et ce témoignage est réel ! L’œuvre que Dieu est venu faire — le jugement et le châtiment — a le but de conquérir l’homme, mais Il conclut aussi Son œuvre, achève l’ère, réalise le dernier chapitre de Son œuvre. Il achève l’ère entiere, sauve toute l’humanité, libère totalement l’humanité du péché et gagne totalement l’humanité qu’Il a créée. C’est tout ce dont tu devrais témoigner.

Tu as expérimenté tellement de l’œuvre de Dieu, tu l’as vue de tes propres yeux et l’as expérimentée personnellement, et donc, quel dommage ce serait si, à la fin, tu ne pouvais même pas accomplir la fonction que tu devrais. À l’avenir, lorsque l’évangile se répandra, tu devrais pouvoir parler de ta propre connaissance, témoigner de tout ce que tu as gagné dans ton cœur et n’épargner aucun effort. C’est ce qui devrait être atteint par un être créé. Quelle est la signification de cette étape de l’œuvre de Dieu ? Quel est son effet ? Et qu’est-ce qui est réalisé chez l’homme ? Que devraient faire les gens ? Lorsque vous pouvez parler clairement de toute l’œuvre accomplie par Dieu incarné après Son arrivée sur terre, alors votre témoignage sera complet. Lorsque tu pourras parler clairement de ces cinq choses — la signification, le contenu, l’essence de Son œuvre, Son tempérament représenté par elle et Ses principes de travail — cela prouvera que tu es capable de témoigner et que tu as vraiment la connaissance. Ce que Je vous demande n’est pas beaucoup et c’est réalisable par tous ceux qui cherchent vraiment. Si tu es résolu à être l’un des témoins de Dieu, tu dois comprendre ce que Dieu déteste et ce que Dieu aime. Tu as expérimenté une grande partie de Son œuvre et, grâce à cette œuvre, tu dois en venir à connaître Son tempérament et ce qu’Il déteste et aime, et comprendre Sa volonté et Ses exigences de l’humanité, et l’utiliser pour Lui porter témoignage et accomplir ton devoir. Tu ne peux dire que ceci : « Nous connaissons Dieu, Son jugement et Son châtiment sont si sévères, Ses paroles sont si austères, sont justes et majestueuses et elles sont inviolables par n’importe quel homme. » Mais, en fin de compte, soutiennent-elles l’homme ? Quel est leur effet sur les gens ? Sais-tu vraiment si cette œuvre est bonne ? Le jugement et le châtiment de Dieu peuvent-ils révéler ton tempérament ? Peuvent-ils révéler ta désobéissance ? Peuvent-ils expulser ces choses en toi ? Que deviendrais-tu sans le jugement et le châtiment de Dieu ? Sais-tu vraiment à quel point tu as été corrompu par Satan ? Tout cela est ce dont vous devriez vous équiper et que vous devriez connaître aujourd’hui.

Maintenant, ce n’est pas le moment du genre de foi en Dieu qui existe dans votre imagination : ce n’est pas le cas que vous n’ayez qu’à lire les paroles de Dieu, prier, chanter, danser, accomplir votre devoir et mener une vie d’humanité normale… Les choses pourraient-elles être si simples ? L’essentiel, c’est l’effet, pas le nombre de choses que tu accomplis, mais la manière dont tu peux réellement atteindre le meilleur effet. Tu es peut-être en mesure de parler d’un peu de connaissance en tenant un livre, mais lorsque tu le déposes, tu n’as aucune connaissance ; tu es seulement capable de dire des paroles et des doctrines et n’as pas la connaissance de l’expérience. Aujourd’hui, tu dois comprendre ce qui est essentiel ; c’est une partie cruciale de l’entrée dans la réalité ! Avant toute autre chose, pratique ce qui suit : premièrement, lis les paroles de Dieu ; essaie de comprendre les termes spirituels en elles, trouve les visions essentielles en elles, identifie les parties du chemin de la pratique et rassemble-les toutes. Cherche chacune d’elles et entre en elles au cours de tes expériences. Ce sont les éléments essentiels que tu dois saisir. L’une des pratiques les plus cruciales lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu, après avoir lu l’une des déclarations de Dieu, c’est de pouvoir localiser les parties essentielles concernant les visions, de pouvoir localiser les parties essentielles en ce qui concerne la pratique, en utilisant les visions comme base de ta vie et la pratique comme guide de ta vie. C’est tout ce qui vous manque le plus et c’est aussi votre plus grand problème ; dans votre cœur, vous y prêtez rarement attention. Vous avez tous l’état suivant : paresseux, sans motivation, pas disposé à payer un prix ou en attente passive. Certains hommes font même des plaintes ; ils ne comprennent pas les buts et la signification de l’œuvre de Dieu et il leur est difficile de poursuivre la vérité. De tels hommes détestent la vérité et seront finalement éliminés. Aucun parmi eux ne peut être rendu parfait et aucun ne sera épargné. Si les gens n’ont pas une petite détermination de résister à l’influence de Satan, rien ne peut être fait pour eux !

Que votre recherche soit efficace est mesuré en fonction de votre recherche aujourd’hui et de ce que vous possédez au moment présent. C’est ce qui sert à déterminer votre fin, c’est-à-dire que votre fin est démontrée dans le prix que vous avez payé et les choses que vous avez faites. Votre fin sera révélée par votre recherche, votre foi et ce que vous avez fait. Parmi vous, il y en a beaucoup qui sont déjà allés au-delà de la limite du salut, car aujourd’hui, c’est le moment de révéler la fin des gens et Je ne travaillerai pas stupidement en conduisant ceux qui ne peuvent pas être sauvés dans l’ère suivante. Il y aura un moment où Mon œuvre se terminera. Je ne travaillerai pas sur ces cadavres puants et sans esprit qui ne peuvent être sauvés ; aujourd’hui, c’est le temps des derniers jours du salut de l’homme et Je ne ferai pas une œuvre qui ne sert à rien. Ne vitupère pas contre ciel et terre. La fin du monde arrive et c’est inévitable ; les choses ont atteint ce point et toi, comme homme, tu ne peux rien faire pour les arrêter, tu ne peux pas les changer à volonté. Hier, tu n’as pas payé de prix, tu n’as pas cherché et tu n’as pas été loyal. Aujourd’hui, le temps est venu, tu es allé au-delà de la limite du salut et demain, tu devras être éliminé. Il n’y a pas de marge de manœuvre pour que tu sois sauvé. Même si Mon cœur est doux et que Je fais de Mon mieux pour te sauver, si tu ne luttes pas ou ne réfléchis pas par toi-même, en quoi cela Me concerne-t-il ? Ceux qui pensent seulement à leur chair et à leur réconfort, ceux dont la foi est ambiguë, ceux qui s’engagent dans la médecine occulte et la sorcellerie, ceux qui mènent une vie débauchée, dans un état piteux, désordonné, ceux qui volent des sacrifices de l’Éternel et Ses possessions, ceux qui aiment les pots-de-vin, ceux qui rêvent paresseusement d’aller au ciel, ceux qui sont arrogants et vaniteux et n’aspirent qu’à la gloire et la fortune personnelles, ceux qui répandent des paroles impertinentes, ceux qui blasphèment contre Dieu Lui-même, ceux qui ne font rien de plus des jugements contre Dieu Lui-même et Le calomnient, ceux qui se joignent aux autres et tentent de devenir indépendants, ceux qui s’exaltent plus haut que Dieu, ces jeunes hommes et jeunes femmes frivoles, et ces hommes et femmes d’âge moyen et avancé qui sont pris au piège par le vice, ces hommes et femmes qui jouissent de la gloire et de la fortune, et qui poursuivent un statut personnel parmi les autres, ces gens sans repentir qui sont emprisonnés dans le péché, ne sont-ils pas tous allés au-delà de la limite du salut ? Le libertinage, l’état de péché, la médecine occulte, la sorcellerie, la vulgarité et les paroles impertinentes ont libre cours parmi vous ; les paroles de vérité et de vie sont piétinées parmi vous et le langage saint est souillé parmi vous. Vous, païens, bouffis de souillure et de désobéissance ! Où aboutirez-vous ? Comment ceux qui aiment la chair, qui commettent des actes charnels de méchanceté et qui sont enfermés dans le libertinage, osent-ils continuer à vivre ? Ne sais-tu pas que des gens tels que vous sont des vermisseaux irrécupérables ? Qu’est-ce qui vous qualifie pour exiger ceci et cela ? À ce jour, il n’y a pas eu le moindre changement chez ceux qui n’aiment pas la vérité et n’aiment que la chair. Alors comment de tels hommes peuvent-ils être sauvés ? Même aujourd’hui, ceux qui n’aiment pas le chemin de vie, qui n’exaltent pas Dieu ni ne témoignent de Lui, qui font des combines pour leur propre statut, qui se vantent, ne sont-ils pas toujours pareils ? Où est l’intérêt de les sauver ? Que l’homme puisse être sauvé ou non ne dépend pas de ta qualification ni du nombre d’années que tu as travaillé, et beaucoup moins du nombre de références que tu as. Ça dépend de ta recherche, si elle a de l’effet ou non. Tu devrais savoir que ceux qui sont sauvés sont les arbres qui portent des fruits, non les arbres qui ont un feuillage luxuriant et des fleurs abondantes, mais ne portent pas des fruits. Même si tu as passé de nombreuses années à errer dans les rues, qu’importe ? Où est ton témoignage ? Ta révérence pour Dieu est bien inférieure à ton amour de toi-même et tes désirs convoiteux. Un tel homme n’est-il pas dégénéré ? Comment pourrais-tu être un spécimen et un modèle de salut ? Ta nature est inchangeable, tu es trop rebelle, tu ne peux pas être sauvé ! De tels hommes ne seront-ils pas éliminés ? Le moment où Mon œuvre se terminera n’est-il pas le moment où ton dernier jour arrivera ? J’ai fait tellement de travail et J’ai dit tant de paroles parmi vous. Combien ont pénétré vos oreilles ? À quel point y avez-vous jamais obéi ? Le moment où Mon œuvre se terminera sera aussi le moment où tu arrêteras de t’opposer à Moi et de Me résister. Pendant le temps de Mon œuvre, vous agissez toujours contre Moi, vous ne vous conformez jamais à Mes paroles. J’accomplis Mon œuvre, et tu fais ton propre travail, tu formes ton propre petit royaume. Vous, bande de renards et de chiens, tout ce que vous faites est contre Moi ! Vous essayez toujours d’amener ceux qui n’aiment que vous dans votre étreinte. Où est votre révérence ? Tout ce que vous faites est si trompeur ! Vous n’avez aucune obéissance ou révérence, tout ce que vous faites est trompeur et blasphématoire ! De tels hommes peuvent-ils être sauvés ? Sexuellement immoraux, des hommes lascifs veulent toujours attirer ces prostituées coquettes vers eux pour leur propre jouissance. Je ne sauverai pas de tels démons sexuellement immoraux, Je vous déteste, démons souillés, votre lasciveté et coquetterie vous ont plongés dans l’enfer. Qu’avez-vous à dire pour votre défense ? Vous, démons souillés et esprits méchants, êtes si odieux ! Vous être dégoûtants ! Comment de tels déchets pourraient-ils être sauvés ? Ceux qui sont pris au piège du péché pourraient-ils encore être sauvés ? Ces vérités, ce chemin et cette vie ne vous attirent pas ; vous êtes attirés par le péché, l’argent, le standing, la renommée et le gain, les jouissances de la chair, la beauté des hommes et la coquetterie des femmes. Qu’est-ce qui vous qualifie pour entrer dans Mon royaume ? Votre image est même plus importante que Dieu, votre statut est plus élevé que Dieu, sans parler de votre prestige parmi les hommes. Vous êtes devenus une idole que les gens adorent. N’es-tu pas devenu l’archange ? Lorsque la fin des gens sera révélée, ce qui est aussi lorsque l’œuvre du salut se terminera, beaucoup d’entre vous seront des cadavres irrécupérables et doivent être éliminés. Pendant l’œuvre du salut, Je suis aimable et bon envers tous les hommes. Lorsque l’œuvre finira, la fin de différents types de gens sera révélée et, à ce moment-là, Je ne serai pas aimable et bon, car la fin des gens aura été révélée, chacun aura été classé selon son genre et il n’y aura plus de raison de faire l’œuvre du salut. C’est purement parce que l’ère du salut sera passée ; puisqu’elle aura passé, elle ne reviendra pas.

Notes de bas de page :

[a] Le texte original omet : « immoral ».

[b] Le texte original omet : « tu devrais savoir ».

[c] Le texte original omet : « les gens pensaient qu’ ».

Précédent:Pratique (6)

Suivant:Pourquoi ne voulez-vous pas être un faire-valoir ?

Vous aimerez peut-être également