La Parole apparaît dans la chair

Contenu

Pratique (8)

Trop de choses chez les gens sont déviantes et erronées, ils n’arrivent jamais à se maîtriser et il est donc nécessaire de toujours les amener à prendre le bon chemin ; en d’autres termes, ils sont capables de réguler leurs vies humaine et spirituelle, de mettre ces deux aspects en pratique et il n’est plus nécessaire de les soutenir et de les guider. Ce n’est qu’alors qu’ils possèderont une vraie stature. Cela signifie qu’à l’avenir, quand il n’y aura personne pour te guider, tu seras toujours capable de faire des expériences par toi-même. Aujourd’hui, si tu maîtrises ce qui est crucial et ce qui ne l’est pas, à l’avenir, tu seras capable d’entrer dans la réalité. Aujourd’hui, vous êtes conduits sur le droit chemin, ce qui vous permet de comprendre beaucoup de vérités et à l’avenir vous pourrez aller plus en profondeur. On peut dire que ce que les gens sont amenés à comprendre maintenant, c’est la voie la plus pure. Aujourd’hui, tu es conduit sur la bonne voie et, quand un jour il n’y aura personne pour te guider, tu pratiqueras et avanceras plus profondément conformément à ce chemin des plus purs. Maintenant, les gens sont amenés à comprendre ce qui est correct et ce qui est déviant et, après avoir compris ces choses, à l’avenir, leurs expériences s’approfondiront. Aujourd’hui, les choses que vous ne comprenez pas sont inversées et le chemin de l’entrée positive vous est révélé, après quoi cette étape de l’œuvre finira et vous devrez commencer à suivre la voie que vous les humains devriez suivre. Alors, Mon œuvre sera achevée et dès lors vous ne Me rencontrerez plus. Aujourd’hui, votre stature est encore trop faible. Beaucoup de difficultés qui proviennent de l’essence de l’homme et de sa nature et donc, aussi, certaines choses très enracinées doivent encore être arrachées. Les gens ne comprennent pas les détails les plus fins de leurs essence et nature et ont encore besoin de Moi pour les leur montrer ; sinon, vous ne les connaîtriez pas. Quand on en sera arrivé à un certain point et que les choses dans vos os et votre sang seront dévoilées, c’est cela qu’on appelle le châtiment et le jugement. C’est seulement quand Mon œuvre aura été tout à fait et complètement achevée que J’y mettrai fin. Plus vous serez profondément dévoilés, plus grande sera la connaissance que vous posséderez et cela aura une immense signification quant à votre témoignage et perfection futurs. C’est seulement quand l’œuvre du châtiment et du jugement aura été complètement réalisée que sera terminée l’intégralité de Mon œuvre, vous permettant à tous de Me connaître à partir de Mon châtiment et jugement. Vous connaîtrez non seulement Mon tempérament et Ma droiture, mais, et c’est plus important, vous connaîtrez Mon châtiment et jugement. Beaucoup parmi vous ont de grandes conceptions quant à la « nouveauté » et « la richesse de détails » qui se présentent dans Mon œuvre. Peu importe, vous devez voir que Mon œuvre est nouvelle et détaillée et que Je vous apprends à pratiquer face à face, main dans la main. C’est seulement cela qui profitera à votre pratique et à votre fermeté à l’avenir ; autrement, vous seriez semblables aux feuilles d’automne, flétries, jaunies et sèches, sans la moindre valeur. Vous devriez savoir que je sais tout de votre cœur et de votre esprit ; et l’œuvre que Je fais ainsi que les paroles que Je prononce sont aussi d’une grande subtilité. Selon votre tempérament et votre qualité, c’est ainsi que vous devez être traités. Ce n’est qu’ainsi que votre connaissance de Mon châtiment et jugement sera plus claire et même si tu ne le sais pas aujourd’hui, demain tu le sauras. Tout être créé doit tomber dans Mes paroles de châtiment et de jugement, car Je ne tolère l’opposition d’aucune personne.

Vous devez tous disposer de votre vie. Chaque jour vous pouvez vous organiser comme vous le souhaitez, vous êtes libres de faire ce qui vous plaît, vous pouvez lire, écouter et écrire et, si cela vous intéresse, vous pouvez écrire des hymnes. Tout cela ne constitue-t-il pas une vie convenable ? Ce sont toutes des choses qui doivent faire partie d’une vie humaine. Les gens devraient faire ce qui leur vient naturellement ; c’est seulement quand ils auront moissonné du fruit dans leur humanité et leur vie spirituelle qu’ils pourront être considérés comme étant entrés dans la vie normale. Aujourd’hui, tu ne manques pas seulement de compréhension et tu es privé de rationalité quand il s’agit d’humanité. Il y a beaucoup de visions qui doivent être connues, dont les gens doivent être équipés et quelle que soit la leçon qui se présentera à toi, ce sera celle que tu as besoin d’apprendre ; tu dois être capable de regarder l’environnement et t’y adapter. L’amélioration de ton niveau d’éducation et d’instruction doit se faire sur le long terme. C’est alors seulement que tu moissonneras. Pour ce qui est de vivre une humanité normale, il y a toujours des choses dont tu dois t’équiper et tu dois aussi prendre en main l’entrée de ta propre vie. Étant arrivé aussi loin qu’aujourd’hui, il y a beaucoup de choses dont on t’a parlé auparavant que tu n’as pas comprises, mais les relisant aujourd’hui, tu comprends et dans ton cœur tu deviens beaucoup plus stable. Cela aussi c’est moissonner une récolte. Le jour où tu mangeras et boiras les paroles de Dieu et qu’il existera en toi un peu de connaissances, tu pourras communier librement avec tes frères et sœurs. N’est-ce pas la vie que tu dois avoir ? Quelquefois, tu poses des questions ou considères un thème et cela te rend plus capable de distinguer et te donne plus de discernement et de sagesse, ce qui te permet de comprendre quelques vérités, et cela n’est-il pas contenu dans la vie spirituelle dont on parle aujourd’hui ? Il n’est pas acceptable de mettre seulement un aspect de la vie spirituelle en pratique ; manger et boire les paroles de Dieu, prier et chanter des hymnes, tout cela constitue la vie spirituelle et quand tu as la vie spirituelle, tu dois aussi avoir une vie d’humanité normale. Aujourd’hui, une grande partie de ce que l’on dit sert à donner aux gens rationalité et compréhension pour leur permettre de posséder une vie d’humanité normale. Ce que signifie avoir de la compréhension, avoir des rapports interpersonnels normaux, comment communiquer avec les gens, tu devrais te munir de toutes ces choses en mangeant et en buvant les paroles de Dieu, et ce qui est exigé de toi est accessible par une humanité normale. Tu devrais te munir des choses dont tu dois te munir, mais ne va pas trop loin ; certaines personnes utilisent toutes sortes de mots et de vocabulaire et en cela ils se vantent. Il y en a aussi d’autres qui lisent toutes sortes de livres, ce qui donne libre cours aux désirs de la chair. Ils étudient même et imitent les biographies et citations de « grandes figures du monde » et regardent des livres pornographiques — c’est encore plus risible ! De telles gens non seulement ne connaissent pas le chemin qui permet d’entrer dans la vie, mais, de plus, ils ne connaissent pas l’œuvre que fait Dieu aujourd’hui et ils ne savent pas comment passer chaque jour. Leurs vies sont si vides ! Ils ignorent totalement ce dans quoi ils devraient entrer. Tout ce qu’ils font, c’est parler et communiquer avec d’autres, comme si ces conversations pouvaient remplacer leur propre entrée. N’ont-ils aucune honte ? Ces gens ne savent pas comment vivre et ne comprennent pas la vie humaine ; ils passent le plus clair de leur temps à se goinfrer et à se livrer à des activités inutiles — mais à quoi bon vivre ainsi ? J’ai vu beaucoup de gens qui, hormis s’acquitter de leurs tâches, manger et s’habiller, passent tout leur précieux temps à des choses dénuées de sens : ils rigolent et font les imbéciles, rencontrent des amis et bavardent, ou dorment profondément. Une telle vie est-elle la vie des saints ? Est-ce la vie de gens normaux ? Pourrais-tu être rendu parfait quand ta vie est vile, arriérée et insouciante ? Es-tu disposé à t’abandonner à Satan pour rien ? Quand les gens ont la vie facile et qu’il n’existe aucune souffrance dans leur environnement, ils sont incapables d’expérimenter. Dans des environnements confortables, il est facile aux gens de devenir dépravés, alors que des circonstances défavorables te font prier avec la plus grande ferveur et t’empêchent d’oser quitter Dieu. Plus leur vie est facile et ennuyeuse, plus les gens ont l’impression qu’il ne sert à rien de vivre et qu’ils feraient aussi bien de mourir. La chair des gens est aussi corrompue que cela ; ils ne peuvent recevoir des avantages que s’ils traversent des épreuves.

L’étape de l’œuvre de Jésus a été faite en Judée et en Galilée et les païens l’ignoraient. L’œuvre qu’Il a faite était extrêmement secrète et aucune nation, à part Israël, n’en avait conscience. C’est seulement quand Jésus eut accompli Son œuvre et provoqué un tumulte que les gens en ont pris conscience, et à ce moment-là Il était parti. Jésus est venu faire une étape de l’œuvre, il a gagné un groupe de gens et a accompli une étape de l’œuvre. Quelle que soit l’étape de l’œuvre que Dieu accomplisse, beaucoup de gens servent de contrepoint. Si elle était accomplie seulement par Dieu Lui-même, ce serait dénué de sens ; il faut qu’existent des gens qui suivent Dieu et mènent à bonne fin cette étape de l’œuvre. C’est seulement quand l’œuvre de Dieu Lui-même a été accomplie que des gens commencent à réaliser l’œuvre confié par Dieu et c’est alors seulement que l’œuvre de Dieu commence à s’étendre. Dieu ne fait que l’œuvre d’introduire une nouvelle ère, et la tâche de la continuer revient à des gens. Ainsi, l’œuvre d’aujourd’hui ne durera pas longtemps ; Ma vie avec l’homme ne continuera pas pendant très longtemps. J’accomplis seulement Mon œuvre et vous fais accomplir le devoir dont vous devez vous acquitter, pour que cette œuvre et cet Évangile puissent se répandre le plus rapidement possible parmi les païens et les autres nations — et ce n’est qu’à ce moment-là que votre devoir à vous, les humains, sera achevé. Le temps d’aujourd’hui est le plus précieux de tous. Si tu l’ignores, tu fais partie des imbéciles ; si, dans ces circonstances, tu manges et bois ces paroles et fais l’expérience de cette œuvre et que cependant tu n’as pas l’intention de poursuivre, si tu n’as pas le moindre sentiment qu’une charge t’incombe, de quelles perspectives peux-tu parler ? De telles personnes ne seront-elles pas éliminées ?