La Parole apparaît dans la chair

Contenu

L’œuvre et l’entrée (7)

Il a fallu à l’homme jusqu’à ce jour pour se rendre compte que ce qui manque à l’homme, ce n’est pas seulement l’apport de la vie spirituelle et l’expérience de connaître Dieu, mais, plus important encore, ce sont des changements dans son tempérament. En raison de l’ignorance totale des hommes de l’histoire et de l’ancienne culture de l’humanité, ils n’ont pas la moindre connaissance de l’œuvre de Dieu. L’homme espère que, profondément dans le cœur, l’homme puisse être attaché à Dieu, mais, en raison de la corruption extrême de la chair de l’homme, ainsi que de l’engourdissement et de la stupidité, l’homme est réduit à ne pas avoir la moindre connaissance de Dieu. Dieu vient parmi les hommes aujourd’hui dans le but de transformer leurs pensées et leurs esprits, ainsi que l’image de Dieu qu’ils ont dans leur cœur depuis des milliers d’années. Grâce à cette opportunité, Il perfectionnera l’homme. Autrement dit, par la connaissance de l’homme, Il changera la façon dont ils en viennent à Le connaitre et leur attitude envers Lui, de sorte que leur connaissance de Dieu pourra commencer avec une table rase et leurs cœurs seront ainsi renouvelés et transformés. Le traitement et la discipline sont les moyens, alors que la conquête et le renouvellement sont les objectifs. L’élimination des pensées superstitieuses de l’homme au sujet d’un Dieu vague a toujours été l’intention de Dieu, et, dernièrement, est devenue une question urgente pour Lui. J’espère que tous les gens poursuivent leurs réflexions sur ce sujet. Changez la manière dont chaque personne expérimente afin que cette intention urgente de Dieu puisse bientôt être achevée et que la dernière étape de l’œuvre de Dieu sur la terre puisse trouver une conclusion fructueuse. Montrez votre loyauté comme vous devriez le faire et réconfortez le cœur de Dieu une dernière fois. J’espère que personne parmi les frères et les sœurs n’évite cette responsabilité ou ne la prenne tout simplement machinalement. Dieu vient dans la chair cette fois sur invitation et à la lumière de la condition de l’homme. Autrement dit, Il vient fournir à l’homme ce qui lui est nécessaire. Il permettra à tous les hommes, quel que soit leur calibre ou leur éducation, de voir la parole de Dieu et, à partir de Sa parole, de voir l’existence et la manifestation de Dieu et d’accepter que Dieu les perfectionne. Sa parole changera les pensées et les conceptions de l’homme afin que la vraie contenance de Dieu soit fermement enracinée dans les profondeurs du cœur de l’homme. Cela est le seul désir de Dieu sur terre. Peu importe la grandeur de la nature de l’homme, la pauvreté de l’essence de l’homme, ou le comportement passé de l’homme, Dieu ne se préoccupe pas de tout cela. Il espère seulement que les hommes renouvèlent l’image de Dieu qu’ils ont dans leur cœur et qu’ils découvrent l’essence de l’humanité, modifiant ainsi la perspective idéologique de l’homme. Il espère que l’homme ait un désir ardent et profond de Dieu et qu’il Lui voue un attachement éternel. C’est tout ce que Dieu exige de l’homme.

La connaissance de plusieurs milliers d’années de culture et d’histoire anciennes a enfermé la pensée, les concepts et les perspectives mentales de l’homme si fermement que tout est devenu impénétrable et inaltérable. Les hommes vivent au dix-huitième niveau de l’enfer comme s’ils avaient été jetés par Dieu dans les cachots, condamnés à ne plus jamais voir la lumière. La pensée féodale a opprimé les hommes à tel point qu’ils peuvent à peine respirer et suffoquent. Ils n’ont pas la moindre force pour résister, et en silence, ils endurent et endurent… Personne n’a jamais osé se battre ou se lever pour la rectitude et la justice. Les hommes vivent tout simplement leur vie à peu près comme les animaux, sous les injures et les assauts des seigneurs féodaux, année après année, jour après jour. L’homme n’a jamais pensé à chercher Dieu pour jouir du bonheur sur la terre. C’est comme si l’homme avait été abattu, comme les feuilles mortes desséchées et brunies à l’automne. Les hommes ont perdu la mémoire depuis longtemps et vivent impuissants dans l’enfer qui est appelé le monde humain, en attendant la venue du dernier jour afin qu’ils puissent périr avec l’enfer, comme si le dernier jour auquel ils aspirent était le jour où ils jouiront du repos de la paix. L’éthique féodale a conduit la vie de l’homme dans « l’Hadès », de sorte que l’homme est encore moins capable de résister. Différents types d’oppression ont forcé l’homme à tomber progressivement plus profondément dans l’Hadès et plus loin de Dieu. Maintenant, Dieu est un parfait inconnu pour l’homme, et tout de même, l’homme se hâte afin de L’éviter quand ils se rencontrent. L’homme ne Le reconnait pas et L’isole comme si l’homme ne L’avait jamais connu ou vu auparavant. Dieu a été en attente tout au long du long voyage de la vie humaine, mais n’a jamais versé Sa furie incontrôlable sur l’homme. Il a simplement attendu en silence que l’homme se repente et recommence. Dieu est depuis longtemps venu dans le monde humain et endure la même souffrance que l’homme. Il a vécu avec l’homme pendant de nombreuses années et aucun n’a découvert Son existence. Dieu a enduré silencieusement la misère du monde humain tout en accomplissant l’œuvre qu’Il a apportée avec Lui. Pour la volonté de Dieu le Père et les besoins de l’humanité, Il a enduré, souffrant une souffrance jamais éprouvée par l’homme auparavant. Devant les hommes, Il les a silencieusement servis et Il S’est humilié par souci de la volonté de Dieu le Père et des besoins de l’humanité. La connaissance de la culture antique a tranquillement volé l’homme de la présence de Dieu et a livré l’homme au roi des démons et à ses fils. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques ont guidé la pensée et les concepts de l’homme dans un autre âge de rébellion, amenant l’homme à adorer les auteurs des Livres et des Classiques et accroissant leurs notions de Dieu. Sans pitié, le roi des démons a chassé Dieu du cœur de l’homme et a allègrement occupé le cœur et l’esprit de l’homme sans que l’homme ne s’en rende compte. Depuis, l’homme est doué d’une âme laide et méchante qui a le visage du roi des démons. La poitrine de l’homme est remplie de haine pour Dieu et la méchanceté du roi des démons s’est répandue dans l’homme jour après jour jusqu’à ce que l’homme soit complètement consumé. L’homme n’était plus libre et était incapable de se libérer de l’intrication avec le roi des démons. Par conséquent, l’homme ne pouvait que rester en place et être capturé, se rendant au démon et subjugué par lui. Il y a longtemps, le démon a semé la graine de l’athéisme, une véritable tumeur, dans le jeune cœur de l’homme, enseignant des sophismes à l’homme tels que : « apprends de la science et de la technologie, réalise les Quatre modernisations, il n’y a pas de Dieu dans le monde ». Non seulement cela, mais il a proclamé à plusieurs reprises : « Construisons une belle patrie grâce à notre travail laborieux », demandant à tous d’être prêts à servir leur pays dès l’enfance. L’homme a été inconsciemment porté devant lui qui, sans hésitation, s’est réservé tout honneur (se référant à Dieu tenant toute l’humanité dans Ses mains). Pas une seule fois n’a-t-il eu honte ou une impression de honte. En outre, il a emprisonné sans honte le peuple de Dieu dans sa maison, alors qu’il sautait comme une souris sur la table et forçait l’homme à l’adorer comme Dieu. Quel desperado ! Il proclame des scandales qui choquent : « Il n’y a pas de Dieu dans le monde. Le vent est le produit des lois naturelles ; la pluie est l’humidité qui se condense et tombe en gouttes sur la terre ; un tremblement de terre est l’ébranlement de la surface de la terre en raison de changements géologiques ; la sécheresse est due à l’air sec causé par les perturbations nucléoniques sur la surface du soleil. Ce sont des phénomènes naturels. Quelle partie est un acte de Dieu ? » Il crie même[a] ces déclarations éhontées : « L’homme a évolué à partir de singes anciens et le monde d’aujourd’hui est sorti d’une société primitive il y a environ un milliard d’années. Qu’un pays prospère ou tombe est décidé par le peuple. » En secret, il fait en sorte que l’homme le pende la tête en bas sur les murs et le place sur des tables comme dans un sanctuaire et l’adore. En même temps qu’il proclame : « Il n’y a pas de Dieu. », il se considère comme Dieu, chassant Dieu hors des limites de la terre implacablement. Il prend la place de Dieu et agit comme le roi des démons. Complètement ridicule ! Il cause une haine toxique qui nous consume. Il semble que Dieu soit son ennemi juré et Dieu est irréconciliable avec lui. Il complote pour chasser Dieu alors qu’il reste impuni et libre de mouvement.[1] Quel roi des démons ! Comment pourrions-nous tolérer son existence ? Il ne se reposera pas jusqu’à ce qu’il ait perturbé le travail de Dieu et l’ait laissé en lambeaux et en désordre complet,[2] comme s’il voulait s’opposer à Dieu jusqu’à la fin, jusqu’à ce que l’un ou l’autre périsse. Il s’oppose délibérément à Dieu et se rapproche toujours plus. Son visage odieux a depuis longtemps été complètement démasqué et il est maintenant blessé et meurtri,[3] dans une situation terrible, mais il ne relâche pas sa haine de Dieu, comme s’il souhaitait pouvoir dévorer Dieu entièrement d’une bouchée pour soulager la haine dans son cœur. Comment pourrions-nous tolérer cet ennemi que Dieu déteste ? Seules son éradication et son extermination complètes réaliseront le souhait de notre vie. Comment peut-il être autorisé à continuer sa course effrénée ? Il a corrompu l’homme à tel point que l’homme ne connait pas le soleil du ciel et devient abruti et obtus. L’homme a perdu la raison humaine normale. Pourquoi ne pas sacrifier tout notre être pour le détruire et le brûler afin d’éliminer la peur du danger qui reste et permettre à l’œuvre de Dieu d’atteindre plus tôt une splendeur sans précédent ? Cette bande de scélérats est venue parmi les hommes et a provoqué des troubles et une agitation extrêmes. Ils ont conduit tous les hommes au bord d’un précipice, planifiant secrètement de les jeter en bas pour les détruire et ensuite dévorer leurs cadavres. Ils espèrent en vain de perturber le plan de Dieu et de rivaliser avec Dieu dans un pari à tout hasard.[4] Cela n’est pas facile du tout ! Après tout, la croix est préparée pour le roi des démons qui est coupable des crimes les plus odieux. Dieu n’a pas de place sur la croix et l’a déjà laissée au démon. Dieu a gagné la victoire depuis longtemps et n’est plus triste à cause des péchés de l’humanité. Il apportera le salut à toute l’humanité.

De haut en bas et du début à la fin, il a troublé l’œuvre de Dieu et a agi en désaccord avec Lui. Tous les discours de « patrimoine culturel ancien », de valeureuse « connaissance de la culture ancienne », des « enseignements du taoïsme et du confucianisme » et des « classiques confucéens et des rites féodaux » ont mené l’homme en enfer. La science et la technologie modernes avancées, ainsi que l’industrie développée, l’agriculture et les affaires ne sont vues nulle part. Au contraire, il souligne tout simplement les rites féodaux propagés par les anciens « singes » pour perturber et s’opposer à l’œuvre de Dieu délibérément, et pour la détruire. Non seulement a-t-il affligé l’homme jusqu’à ce jour, mais il veut consumer[5] l’homme complètement. L’enseignement du code d’éthique féodal et la transmission de la connaissance de la culture ancienne ont longtemps infecté les hommes et transformé les hommes en démons, petits et grands. Seuls quelques-uns reçoivent Dieu sans hésiter et accueillent la venue de Dieu avec joie. Les yeux de l’homme sont prêts à tuer et en tous lieux, la mort est dans l’air. Ils cherchent à chasser Dieu du pays ; couteaux et épées en main, ils se rangent en lignes de bataille pour anéantir Dieu. Des idoles sont répandues à travers le pays du démon où l’homme est constamment enseigné qu’il n’y a pas de Dieu. Une odeur nauséabonde de papier brûlé et d’encens imprègne le ciel de tout le pays, si forte que les gens suffoquent, comme une odeur de boue qui monte quand le serpent se tortille et s’enroule, et c’est suffisant pour faire vomir les gens. En outre, on peut vaguement entendre des démons réciter des écritures, un son qui semble venir de l’enfer au loin et l’homme ne peut pas s’empêcher de ressentir un frisson dans toute sa colonne vertébrale. Des idoles aux couleurs de l’arc-en-ciel sont répandues à travers le pays ; elles transforment la terre en un monde éblouissant et le roi des démons affiche un sourire arrogant sur son visage, comme si son complot diabolique avait réussi. Pendant ce temps, l’homme ne se rend compte de rien et ne sait pas que le diable l’a déjà corrompu à tel point qu’il est devenu insensé et a été vaincu. Il souhaite supprimer Dieu d’un seul coup pour L’insulter et L’assassiner à nouveau, et il tente de détruire et de perturber Son travail. Comment pourrait-il permettre à Dieu d’être de « même statut » ? Comment peut-il tolérer que Dieu « interfère » avec son travail parmi les hommes sur la terre ? Comment peut-il permettre que Dieu démasque son visage odieux ? Comment peut-il permettre à Dieu de perturber son travail ? Comment ce démon, fumant de rage, pourrait-il permettre à Dieu de prendre le pouvoir sur sa cour terrestre ? Comment pourrait-il admettre la défaite volontiers ? Son visage odieux a été révélé tel qu’il est ; on ne sait s’il faut en rire ou en pleurer, et il est vraiment difficile d’en parler. Cela n’est-il pas son essence ? Avec une âme laide, il croit encore qu’il est incroyablement beau. Cette bande de complices ! Ils descendent parmi les mortels pour se livrer à des plaisirs et créer le désordre. Leur perturbation entraîne une instabilité dans le monde[6] et cause la panique dans le cœur de l’homme, et ils ont dénaturé l’homme de sorte que l’homme ressemble à des bêtes d’une laideur insupportable, ne possédant plus la moindre trace du saint homme d’origine. Ils souhaitent même prendre le pouvoir comme des tyrans sur la terre. Ils entravent le travail de Dieu de sorte qu’il peut à peine progresser et ils isolent l’homme comme s’il vivait derrière des murs de cuivre et d’acier. Ayant commis tellement de péchés et causé tellement de problèmes, comment pourraient-ils s’attendre à autre chose qu’au châtiment ? Les démons et les mauvais esprits ont été déchaînés sur la terre et ont encerclé la volonté et l’effort laborieux de Dieu, ce qui les rend impénétrables. Quel péché mortel ! Comment Dieu ne pourrait-Il pas être anxieux ? Comment Dieu ne pourrait-Il pas être en colère ? Ils présentent des entraves et une opposition sérieuses à l’œuvre de Dieu. Trop rebelles ! Même ces démons, petits et grands, deviennent hautains en vertu du diable plus puissant et commencent à créer des remous. Ils résistent à la vérité délibérément tout en la connaissant très bien. Fils de la rébellion ! On dirait que maintenant que leur roi de l’enfer est monté sur le trône royal, ils deviennent arrogants et traitent tous les autres avec mépris. Combien d’entre eux cherchent la vérité et suivent la justice ? Ils sont tous des animaux comme les porcs et les chiens menant un vol de mouches puantes vers un tas de fumier, branlant la tête et provoquant le désordre.[7] Ils croient que leur roi de l’enfer est le plus grand des rois, sans se rendre compte qu’ils ne sont rien de plus que des mouches sur de la pourriture. Non seulement cela, ils font aussi des remarques diffamatoires contre l’existence de Dieu faisant confiance à leurs porcs et leurs chiens de parents. Les mouches minuscules pensent que leurs parents sont gros comme des cétacés à dents.[8] Ne se rendent-ils pas compte qu’ils sont très petits, mais que leurs parents sont des cochons et des chiens impurs un milliard de fois plus grand qu’eux-mêmes ? Inconscients de leur propre bassesse, ils se déchaînent, provoqués par l’odeur putride de ces porcs et de ces chiens, et ont l’idée délirante de procréer des générations futures. Cela est absolument sans vergogne ! Avec des ailes vertes sur le dos (ce qui se réfère à leur prétention de croire en Dieu), ils deviennent vaniteux et se vantent partout de leur propre beauté et de leur attrait, rejetant secrètement leurs impuretés sur l’homme. Et ils sont même suffisants, comme si une paire d’ailes à couleurs de l’arc-en-ciel pouvait camoufler leurs propres impuretés, et ainsi ils persécutent l’existence du vrai Dieu (ce qui se réfère à la vraie histoire du monde religieux). L’homme ignore que les ailes de la mouche sont belles et féériques, mais qu’après tout il ne s’agit pas plus que d’une mouche minuscule qui est pleine de saletés et couverte de germes. Avec la force de leurs porcs et de leurs chiens de parents, ils se déchaînent à travers le pays (cela fait référence aux autorités religieuses qui persécutent Dieu sur la base d’un fort soutien du pays et qui trahit le vrai Dieu et la vérité) avec une férocité écrasante. C’est comme si les fantômes des pharisiens juifs étaient revenus avec Dieu à la nation du grand dragon rouge, de retour à leur ancien nid. Ils ont à nouveau commencé leur travail de persécution, poursuivant leur travail qui chevauche plusieurs milliers d’années. Il est certain que ce groupe de dégénérés périra sur la terre à la fin ! Il semble qu’après plusieurs millénaires, les esprits impurs sont devenus encore plus rusés et sournois. Ils pensent constamment à des moyens de saper secrètement l’œuvre de Dieu. Ils sont astucieux et rusés, et souhaitent reproduire dans leur patrie la tragédie de plusieurs milliers d’années passées. Cela provoque presque Dieu à émettre un grand cri et à retourner au troisième ciel pour les anéantir. Pour que l’homme aime Dieu, il doit comprendre Sa volonté, Sa joie et Sa douleur, ainsi que ce qu’Il abhorre. Cela favorisera l’entrée de l’homme. Plus tôt arrive l’entrée de l’homme, plus le cœur de Dieu est satisfait. Plus l’identification du roi des démons par l’homme est claire, plus l’homme se rapproche de Dieu, de sorte que Son désir peut être réalisé.

Notes de bas de page :

[1] « il reste impuni et libre de mouvement » indique que le diable devient fou furieux et se déchaîne.

[2] « en désordre complet » se réfère à la façon dont le comportement violent du diable est insupportable pour les hommes.

[3] « blessé et meurtri » se réfère au laid visage du roi des démons.

[4] « un pari à tout hasard » est une métaphore pour les complots insidieux et sinistres du diable. C’est utilisé d’une façon moqueuse.

[5] « consumer » se réfère au comportement violent du roi des démons qui pille complètement les hommes.

[6] « une instabilité dans le monde » indique que si quelqu’un est riche et puissant, les hommes cherchent à s’attirer ses faveurs et, si quelqu’un est pauvre et sans pouvoir, les hommes l’ignorent. Cette phrase se réfère à l’injustice du monde.

[7] « provoquant le désordre » se réfère à la façon dont les hommes qui sont démoniaques sèment le désordre, obstruant l’œuvre de Dieu et s’y opposant.

[8] « des cétacés à dents » est utilisé d’une façon moqueuse. C’est une métaphore au sujet des mouches qui sont si petites que les cochons et les chiens leur apparaissent aussi gros que des cétacés.

[a] Le texte original lit : « Certains mêmes proclament ».