L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Chapitre 6 Plusieurs formes de différenciation que ta foi en Dieu devrait posséder

5. La différence entre suivre Dieu et suivre les hommes

Paroles de Dieu concernées :

Ce qu’il y a de plus important à suivre Dieu c’est que tout doit se faire selon les paroles de Dieu aujourd’hui : Que vous soyez en train de chercher à entrer dans la vie ou à satisfaire la volonté de Dieu, tout devrait être centré sur les paroles de Dieu aujourd’hui. Si ce que tu communies et poursuis n’est pas centré sur les paroles de Dieu aujourd’hui, alors tu es un étranger devant les paroles de Dieu et totalement privé de l’œuvre du Saint-Esprit. Ce que Dieu veut c’est des gens qui suivent Ses pas. Peu importe l’éclat et la pureté de ce que tu as entendu avant, Dieu ne le veut pas, et si tu ne peux pas te séparer de telles choses, alors elles constitueront un sérieux obstacle pour ton entrée dans l’avenir. Tous ceux qui sont capables de suivre la lumière actuelle du Saint-Esprit sont bénis. Les gens des temps anciens ont aussi suivi les pas de Dieu, mais ils ne pouvaient pas suivre jusqu’à ce jour ; ceci est la bénédiction du peuple des derniers jours. Ceux qui peuvent suivre l’œuvre actuelle du Saint-Esprit et qui sont capables de suivre les pas de Dieu, de sorte qu’ils suivent Dieu partout où Il les conduit – ce sont des gens qui sont bénis de Dieu. Ceux qui ne suivent pas l’œuvre actuelle du Saint-Esprit n’ont pas fait leur entrée dans l’œuvre des paroles de Dieu, et peu importe l’immensité de leur travail, ou leur souffrance, ou à quel point ils courent, rien de cela n’a de sens aux yeux de Dieu, et Il ne les louera pas.

Extrait de « Connaitre la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre les pas de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Certains hommes ne se réjouissent pas de la vérité, beaucoup moins du jugement. Au contraire, ils se réjouissent du pouvoir et des richesses ; de tels hommes sont réputés être des snobs. Ils sont exclusivement à la recherche de ces confessions dans le monde, qui ont de l’influence, et de ces pasteurs et enseignants sortis des séminaires. Bien qu’ayant accepté la voie de la vérité, ils restent sceptiques et sont incapables de se dévouer complètement. Ils parlent de faire des sacrifices pour Dieu, mais leurs yeux sont rivés sur les grands pasteurs et enseignants, alors que Christ est mis de côté. Ils ne rêvent que de célébrité, de fortune et de gloire. Ils ne croient pas du tout qu’un homme si petit soit capable de conquérir autant de personnes, que quelqu’un de si ordinaire soit capable de perfectionner les hommes. Ils ne croient pas du tout que ces nullités dans la poussière et le fumier soient les élus de Dieu. Ils croient que si ces hommes étaient les objets du salut de Dieu, alors le ciel et la terre seraient renversés et tous les hommes riraient à gorge déployée. Ils croient que si Dieu a choisi de telles nullités pour les rendre parfaites, alors ces grands hommes deviendraient Dieu Lui-même. Leurs perspectives sont entachées d’incroyance ; en effet, loin de l’incroyance, ils sont des bêtes ridicules. Car ils ne valorisent que la position, le prestige et le pouvoir ; ils ont un profond respect pour les grands groupes et les confessions. Ils n’ont aucun respect pour ceux que Christ conduit ; ils sont simplement des traîtres qui ont tourné le dos à Christ, à la vérité et à la vie.

Ce que tu admires, ce n’est pas l’humilité de Christ, mais ces faux bergers de grande réputation. Tu n’aimes pas la beauté ou la sagesse de Christ, mais plutôt ces dévergondées qui s’associent avec le monde exécrable. Tu ris de la douleur de Christ qui n’a pas de place où reposer Sa tête, mais tu admires ces cadavres qui se saisissent des offrandes et vivent dans la débauche. Tu n’es pas prêt à souffrir aux côtés de Christ, mais te jettes volontiers dans les bras de ces antéchrists imprudents, bien qu’ils te procurent seulement de la chair, des lettres et du contrôle. Même maintenant, ton cœur est toujours tourné vers eux, vers leur réputation, vers leur statut et vers leur influence. Et pourtant, tu continues à maintenir une attitude par laquelle tu trouves l’œuvre de Christ difficile à avaler et tu n’es pas prêt à l’accepter. Voilà pourquoi Je dis que tu manques de foi pour reconnaitre Christ. La raison pour laquelle tu L’as suivi jusqu’à ce jour, c’est que tu étais forcé. Dans ton cœur, de nombreuses images sublimes dominent toujours ; tu ne peux pas oublier toutes leurs paroles et actions, ni leurs paroles et leurs mains influentes. Ils sont toujours suprêmes et toujours des héros dans votre cœur. Mais ce n’est pas le cas de Christ d’aujourd’hui. Il est toujours insignifiant dans ton cœur et Il est toujours indigne de révérence. Car Il est bien trop ordinaire, Il a beaucoup trop peu d’influence et Il est loin d’être noble.

Extrait de « Es-tu quelqu’un qui croit véritablement en Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Suivre Dieu signifie écouter Dieu en toutes choses, obéir à tous les arrangements de Dieu, agir selon les paroles de Dieu et accepter tout ce qui vient de Dieu. Si tu crois en Dieu, alors tu devrais suivre Dieu ; pourtant, sans s’en rendre compte, quand les gens croient en Dieu, la plupart suivent les hommes, ce qui est à la fois ridicule et tragique. À proprement parler, celui que les gens suivent est celui en qui ils croient. Bien que certaines personnes ne croient en Dieu que théoriquement, dans leurs cœurs il n’y a pas de Dieu ; dans leurs cœurs, ils adorent leurs dirigeants. Écouter ses dirigeants, et même aller jusqu’à nier les arrangements de Dieu, est la manifestation du fait de croire en Dieu tout en suivant les hommes. Avant de détenir la vérité, la croyance de toute personne est aussi imprécise et confuse que ça. L’on est même complètement ignorant de ce que signifie suivre Dieu, et incapable de faire la différence entre suivre Dieu et suivre les hommes. L’homme croit seulement que quiconque parle des doctrines qui sont bonnes et profondes c’est son père ou sa mère ; pour lui, quiconque a du lait c’est sa mère, et quiconque a le pouvoir c’est son père. Combien l’homme est pitoyable ! On peut dire que, à de degrés différents, c’est l’état spirituel de la plupart des personnes.

Que signifie suivre Dieu ? Et comment le mets-tu en pratique ? Suivre Dieu ce n’est pas seulement prier Dieu et Le louer ; le plus important, c’est de manger et de boire des paroles de Dieu et de se conduire selon les paroles de Dieu, d’agir selon la vérité, de trouver le chemin pour vivre la vie des paroles de Dieu, d’accepter la commission de Dieu, de remplir convenablement chacun de tes devoirs, et d’emprunter le chemin qui s’ouvre à toi pour autant qu’il est guidé par le Saint-Esprit. En particulier, à des moments critiques, lorsque tu fais face à des problèmes majeurs, il est encore plus utile de chercher la volonté de Dieu, d’éviter d’être dérouté par les doctrines de l’homme et de tomber sous le contrôle d’un individu. « Ce qui vient de Dieu, j’y obéis et je Le suis ; mais, si c’est l’émanation de l’homme, je le rejette fermement ; quand ce qui est prêché par les dirigeants est en contradiction avec les arrangements de Dieu, alors je suis absolument Dieu et je rejette les hommes. Si c’est en parfait accord avec les arrangements et la volonté de Dieu, alors je peux l’écouter ». Les gens qui pratiquent de cette manière sont ceux qui suivent Dieu.

Que veut dire suivre les hommes ? Suivre les hommes signifie suivre les dirigeants à qui on voue un culte. Dieu n’occupe pas beaucoup de place dans leurs cœurs ; ils ont simplement accroché un signe disant qu’ils croient en Dieu, et dans tout ce qu’ils font ils imitent ou copient les hommes. En particulier quand c’est quelque chose d’important, ils laissent les gens décider, ils laissent les gens ordonner leur destin, ils ne cherchent pas eux-mêmes la volonté de Dieu, et ils sont incapables de discerner les paroles qui sont exprimées par les hommes. Tant que ce qu’ils entendent paraît raisonnable, alors peu importe que ce soit conforme ou non à la vérité, ils l’acceptent toujours et l’écoutent. Ce sont là les manifestations du fait de suivre les hommes. La croyance de ces personnes en Dieu ne repose sur aucun principe, il n’y a pas de vérité dans leurs actions, ils écoutent quiconque dit des choses sensées, et même si leurs idoles prennent le mauvais chemin, ils les suivent jusqu’au bout. Si Dieu condamne leurs idoles, alors ils auront des préjugés sur Dieu et seront fermement accrochés à leurs idoles. Ils raisonnent ainsi : « nous devrions écouter quiconque est notre responsable ; la puissance plus rapprochée vaut mieux que la puissance supérieure. » C’est une vile logique, pure et simple, mais telle est la niaiserie de ceux qui suivent les hommes. Ceux qui suivent les hommes ne détiennent pas la vérité. Seuls ceux qui suivent Dieu croient véritablement en Dieu ; ceux qui suivent les hommes adorent des idoles, ils ont été séduits par des individus, et dans leurs cœurs il n’y a ni Dieu ni vérité.

Extrait de l’échange du supérieur

Plusieurs croient en Dieu, mais ne savent pas ce que signifie obéir à Dieu, et pensent qu’écouter leurs dirigeants en toutes choses est la même chose qu’obéir à Dieu. De telles opinions sont totalement absurdes, parce que la source de leur obéissance est erronée. Ils pensent qu’écouter leurs dirigeants c’est obéir à Dieu. Croire en Dieu en ces termes, c’est croire en Dieu seulement de nom ; en réalité, ces gens croient dans les hommes. […]

Lorsque nous croyons en Dieu, Dieu doit occuper une place prépondérante dans nos cœurs, nous devons nous en remettre à l’autorité de Dieu dans tous les domaines, nous devons chercher la volonté de Dieu en toutes choses, nos actions doivent être en conformité avec les paroles de Dieu, et avec la direction du Saint-Esprit, et nous devons obéir à tout ce qui vient de Dieu. Si tu écoutes les hommes, alors cela prouve que Dieu n’a pas de place dans ton cœur, que seuls les hommes ont une place dans ton cœur. Rien n’est plus important pour les hommes que de rechercher la vérité et de comprendre la volonté de Dieu. Si tu ne te concentres pas à rechercher les intentions de Dieu et à comprendre la volonté de Dieu, alors ton obéissance n’est pas une vraie connaissance. Peu importe combien ils semblent justes, si tu écoutes toujours les hommes, alors, en substance, tu obéis aux hommes – ce qui n’est pas du tout la même chose qu’obéir à Dieu. En fait, si ceux qui croient en Dieu sont capables de comprendre la pensée de Dieu directement à partir de Ses paroles, s’ils peuvent trouver leur propre façon de pratiquer Ses paroles, et s’ils communient avec la vérité, et comprennent la vérité, dans Ses paroles, et la mettent en pratique par la suite, et si au moment opportun, ils peuvent prier davantage, rechercher la direction du Saint-Esprit et obéir aux intentions du Saint-Esprit, c’est ce que veut alors dire obéir véritablement à Dieu. Ceux qui obéissent à Dieu cherchent en Ses paroles le chemin, leurs problèmes trouvent des solutions dans les paroles de Dieu, et ils agissent pendant qu’ils sont sous la direction du Saint-Esprit ; c’est ce qu’on entend par obéir véritablement à Dieu. Ceux qui écoutent leurs dirigeants en toutes choses peuvent être sûrs que leurs cœurs se sont éloignés de Dieu. De plus, ils ne sont pas en paix devant Dieu, ils ne sont pas ceux qui vivent devant Dieu et cherchent la vérité, ils n’ont aucune relation avec Dieu et le principe qui sous-tend leurs actions c’est d’écouter celui qui dit des choses sensées – tant que ce sera un dirigeant, ils lui obéiront. Une telle pratique est ridicule. Ils ne détiennent ni la vérité ni la capacité à distinguer, et ne peuvent déterminer ce qui est bon ou mauvais que selon leurs conceptions ou leurs cerveaux, alors comment peuvent-ils savoir si c’est conforme à la vérité ? S’ils croient en Dieu selon ces points de vues, alors toute leur vie, ils ne comprendront pas la vérité ou ils n’arriveront pas à connaître Dieu. De telles formes de croyance peuvent être qualifiées de croyances fondées sur leurs propres cerveaux et suivent leurs propres chemins, et elles n’ont aucune relation avec le Dieu pratique.

Extrait de l’échange du supérieur

Précédent : La différence entre les vrais et les faux chemins, les vraies et les fausses Églises

Suivant : La différence entre les vrais et les faux dirigeants et les vrais et les faux bergers

Contenu connexe