Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Contenu

La sixième déclaration

Aux choses de l’esprit, tu devrais être délicatement sensible ; à Mes paroles, tu devrais être soigneusement attentif. Tu devrais viser à un état dans lequel tu vois Mon Esprit et Mon être charnel, Mes paroles et Mon être charnel comme un tout indivisible, et faire en sorte que toute l’humanité soit capable de Me satisfaire en Ma présence. J’ai foulé l’univers avec Mes pieds, projetant Mon regard sur toute son étendue, J’ai marché au milieu de toute l’humanité, J’ai goûté aux saveurs sucrées, acides, amères et piquantes de l’expérience humaine, mais l’homme ne M’a jamais vraiment reconnu, il ne M’a pas remarqué. Parce que J’ai gardé le silence et n’ai accompli aucun acte surnaturel, personne ne M’a jamais vraiment vu. Les choses ne sont pas aujourd’hui comme elles l’étaient auparavant : Je vais faire des choses que le monde n’a jamais vues depuis le début de la création ; Je vais prononcer des paroles que les hommes n’ont jamais entendues à travers les âges, car Je veux que toute l’humanité Me connaisse dans la chair. Ce sont des étapes dans Ma gestion que l’humanité ignore. Même quand Je parle de ces étapes ouvertement, l’esprit de l’homme est si embrouillé qu’il M’est impossible de lui révéler tous les détails. Ici se trouve la bassesse abjecte de l’homme, n’est-ce pas ? C’est précisément ce que Je veux remédier en lui, n’est-ce pas ? Pendant toutes ces années, Je n’ai pas travaillé du tout sur l’homme ; pendant toutes ces années, même ceux qui étaient en contact direct avec Ma chair incarnée n’ont jamais entendu la voix venant directement de Ma divinité. Et donc, il est inévitable que les êtres humains soient déficients dans leur connaissance de Mon être, mais ce détail par lui-même n’a pas affecté l’amour de l’humanité pour Moi à travers les âges. Maintenant, cependant, J’ai accompli pour vous une quantité illimitée d’œuvres miraculeuses et Je vous ai livré un grand nombre de mots. Et pourtant, même sous de telles conditions, beaucoup de gens s’opposent à Moi directement. Permets-Moi de te donner quelques exemples :

Tu pries un Dieu vague quotidiennement, essayant de saisir Mes desseins, espérant obtenir une sensation de vie. Mais, quand Mes paroles te sont données tu les considères différemment : tu prends Mes paroles et Mon Esprit comme une entité indivisible, mais tu bottes l’homme de côté, pensant que l’homme que Je suis est tout simplement incapable de prononcer des mots de ce genre et que ces mots proviennent plutôt de Mon Esprit. Comment pourrais-tu connaître une telle situation ? Tu crois à Mes paroles dans une certaine mesure, mais en ce qui concerne la chair que Je mets, à degré plus ou moins élevé, tu as tes propres idées sur lesquelles tu réfléchis tous les jours en disant : « Pourquoi fait-Il les choses de cette façon ? Cela peut-il venir de Dieu ? Impossible ! À mon avis, Il est plus ou moins comme je suis — une personne normale ordinaire. » Encore une fois, comment expliques-tu une telle situation ?

En ce qui concerne ce que J’ai dit plus haut, en est-il un parmi vous qui n’est pas ainsi disposé ? Un qui n’a pas ces idées ? Il semblerait que c’est une chose à laquelle tu tiens comme à un bien personnel, et tout ce temps tu as été réticent à la lâcher. Encore moins as-tu été prêt à fournir un effort actif ; au contraire, tu attends que Je fasse le travail en personne. À vrai dire, il n’y a pas un seul être humain qui puisse Me connaître facilement sans Me chercher. En effet, ces mots ne sont pas superficiels avec le seul but de vous enseigner une leçon, car Je peux vous présenter un exemple d’un angle différent à titre de référence :

Dès que Pierre est mentionné, tout le monde est rempli d’éloges, se souvenant instantanément de toutes ces histoires au sujet de Pierre — comment à trois reprises il a nié connaître Dieu et en plus a rendu un service à Satan, ainsi testant Dieu, mais à la fin a été cloué à l’envers sur la croix à cause de Lui, et ainsi de suite. Maintenant, J’attribue une grande importance à la narration que Je vais vous faire au sujet de la manière dont Pierre en est venu à Me connaître et aussi à connaître sa fin. Cet homme Pierre était d’excellent calibre, mais ses circonstances étaient différentes de celles de Paul. Ses parents M’ont persécuté, ils appartenaient à des démons possédés par Satan, et pour cette raison on ne peut pas dire qu’ils ont transmis la voie à Pierre. Pierre était agile d’esprit, doté d’une intelligence naturelle, adoré par ses parents dès l’enfance ; après avoir grandi cependant, il est devenu leur ennemi, car il cherchait toujours à Me connaître, et cela l’a amené à tourner le dos à ses parents. Cela s’explique, tout d’abord, par sa croyance que les cieux, la terre et toutes les choses sont entre les mains du Tout-Puissant, et que toutes les choses positives ont leur origine en Dieu et viennent directement de Lui sans être traitées par Satan. Le contre-exemple de ses parents servant d’image contraire lui a permis d’autant plus volontiers de reconnaître Mon amour et Ma miséricorde, enflammant ainsi en lui une passion encore plus grande pour Me chercher. Il portait une attention particulière, non seulement à s’alimenter et à s’abreuver de Mes paroles, mais encore plus à saisir Mes desseins, et était constamment prudent et attentif dans ses pensées, de sorte qu’il était toujours vivement astucieux dans son esprit, et donc a pu Me plaire en tout ce qu’il faisait. Dans la vie ordinaire, il portait une attention particulière à l’intégration dans sa propre vie[a] des leçons de ceux qui avaient échoué dans le passé afin de se stimuler à un plus grand effort, profondément craintif de tomber dans les filets de l’échec. Il portait également une attention particulière à assimiler la foi et l’amour de tous ceux qui ont aimé Dieu à travers les âges. De cette manière, il a accéléré le progrès de sa croissance, non seulement dans les aspects négatifs, mais beaucoup plus dans les aspects positifs, jusqu’à ce qu’il devienne en Ma présence l’être humain qui Me connaissait le mieux. Pour cette raison, il n’est pas difficile d’imaginer comment il a pu placer tout son avoir dans Mes mains, n’étant plus son propre maître, même de sa nourriture, son vêtement, son sommeil et ses mouvements, mais a fait en sorte que Me satisfaire a été la base de sa jouissance de Mon abondance. Je lui ai envoyé des épreuves tellement de fois, qui bien sûr l’ont laissé à demi mort, mais même au milieu de ces centaines d’épreuves, il n’a jamais perdu la foi en Moi ni n’est devenu désillusionné à Mon égard. Même quand J’ai dit que Je l’avais déjà mis de côté, son cœur ne s’est pas affaibli et il n’est pas tombé dans le désespoir, mais a continué comme avant à vivre selon ses principes afin de réaliser son amour pour Moi. Quand Je lui ai dit que, bien qu’il M’aimât, Je ne l’approuvais pas, mais le jetterai dans les mains de Satan à la fin. Au milieu de ces épreuves, qui ne l’ont pas atteint dans la chair, mais étaient des épreuves par les mots, il a continué à Me prier : Oh, Dieu ! Dans les cieux et sur la terre et parmi les myriades de choses qui existent, est-il un homme, une créature, ou toute autre chose qui ne soit pas dans Tes mains, Toi le Tout-Puissant ? Lorsque Tu veux me faire miséricorde, mon cœur se réjouit grandement à cause de Ta miséricorde ; lorsque Tu veux porter un jugement sur moi, indigne que je suis je me sens d’autant plus le mystère profond de Tes actes, parce que Ton autorité et Ta sagesse sont abondantes. Bien que ma chair puisse souffrir, je suis réconforté dans mon esprit. Comment ne pourrais-je exalter Ta sagesse et Tes actes ? Même si je mourais après T’avoir connu, je serais toujours prêt et disposé. Oh, Tout-Puissant ! Assurément, ce n’est pas que tu ne veuilles pas me laisser Te voir ? Assurément, ce n’est pas que je sois vraiment indigne de recevoir Ton jugement ? Se pourrait-il qu’il y ait quelque chose en moi que Tu ne souhaites pas voir ? Au milieu de ces sortes d’épreuves, même si Pierre était incapable de bien saisir Mes desseins, il est évident qu’il considérait comme une question de fierté et de gloire personnelle d’être utilisé par Moi (que ce soit seulement de recevoir Mon jugement afin que l’humanité puisse voir Ma majesté et Ma colère), et était tout sauf abattu à cause des épreuves qu’il endurait. En raison de sa loyauté en Ma présence et de Mes bénédictions sur lui, il est devenu un exemple et un modèle pour l’humanité pour des milliers d’années. N’est-ce pas précisément l’exemple que vous devriez suivre ? En ce moment, vous devriez réfléchir profondément et essayer de comprendre pourquoi Je Me suis arrêté si longuement sur le personnage de Pierre. Cela devrait vous servir de code de conduite.

Même s’il y a très peu de gens qui Me connaissent, Je ne vais pas pour cela passer Ma colère sur l’humanité, parce que les êtres humains ont tant de lacunes qu’il leur est difficile d’atteindre le niveau que J’exige d’eux. Et donc J’ai été indulgent envers l’humanité pendant des milliers d’années, jusqu’à nos jours. Mais Je souhaite que vous ne soyez pas, à cause de Mon indulgence, trop prêts à vous satisfaire ; vous devriez plutôt, par Pierre, en venir à Me connaître et Me chercher, et par toutes les histoires de Pierre, devenir éclairés de manière sans précédent, et de cette façon arriver à un domaine jamais atteint par l’humanité. Partout dans l’univers et les étendues infinies du firmament, les myriades de choses de la création, les myriades de choses sur la terre, et les myriades de choses dans le ciel consacrent toute leur énergie au bien de Ma dernière étape de travail. Sûrement, vous ne voulez pas rester spectateurs sur le côté, poussés çà et là par les forces de Satan ? Satan est constamment en train de dévorer la connaissance que les hommes ont de Moi dans leurs cœurs, et constamment, les dents serrées et les griffes dégainées, engagé dans les derniers soubresauts de sa lutte mortelle. Voulez-vous être capturés par ses stratagèmes trompeurs en ce moment ? Est-ce que vous voulez, au moment où la dernière phase de Mon travail est terminée, amputer votre propre vie ? Sûrement, vous n’attendez pas que Je prodigue Mon indulgence une fois de plus ? Chercher à Me connaître est l’élément clé, mais vous ne devriez pas non plus négliger de prêter attention à la pratique. Je vous révèle des idées directement par Mes paroles, dans l’espoir que vous vous soumettrez à Ma direction et cesserez de cultiver vos propres aspirations et intentions.

Le 27 février 1992

Note de bas de page :

[a] Le texte original omet « dans sa propre vie »