Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Contenu

Concernant les appellations et l’identité

Si tu veux être apte à être utilisé par Dieu, tu dois connaître l’œuvre de Dieu ; tu dois connaître le travail qu’Il a fait précédemment (dans le Nouveau et l’Ancien Testament) et, en outre, tu dois connaître Son travail d’aujourd’hui. Autrement dit, tu dois connaître les trois étapes de l’œuvre de Dieu au cours des six mille ans. Si on te demande de répandre l’évangile, alors tu ne pourras pas le faire sans connaître l’œuvre de Dieu. Les gens te poseront des questions au sujet de tout dans la Bible, dans l’Ancien Testament, au sujet de ce que Jésus a dit et fait en Son temps. Ils diront : « Votre Dieu vous a-t-Il dit tout cela ? S’Il (Dieu) ne peut pas vous raconter ce qui se passe réellement dans la Bible, alors Il n’est pas Dieu ; s’Il le peut, alors nous sommes convaincus. » Au commencement, Jésus parlait beaucoup de l’Ancien Testament avec Ses disciples. Tout ce qu’ils lisaient était de l’Ancien Testament ; le Nouveau Testament a seulement été écrit plusieurs décennies après que Jésus a été crucifié. Pour répandre l’évangile, vous devez principalement saisir la vérité intérieure de la Bible, et l’œuvre de Dieu en Israël, ce qui veut dire le travail accompli par l’Éternel. Et vous devez aussi comprendre le travail accompli par Jésus. Ce sont ces questions qui préoccupent le plus les gens et ils ne comprennent pas[a] ces deux étapes de travail. Lorsque tu répands l’évangile, d’abord mets de côté toute mention du travail du Saint-Esprit aujourd’hui. Cette étape de travail est hors de leur portée, parce que vous poursuivez ce qui est le plus élevé : une connaissance de Dieu et une connaissance de l’œuvre du Saint-Esprit, et rien n’est plus élevé que cela. Si tu parles d’abord de ce qui est élevé, ce sera trop pour eux, car aucun d’entre eux n’a connu un tel travail du Saint-Esprit ; il n’y a pas de précédent, et ce n’est pas facile pour l’homme de l’accepter. Leurs expériences se rapportent aux vieilles choses du passé, et occasionnellement à un quelconque travail du Saint-Esprit. Ils n’expérimentent pas le travail du Saint-Esprit aujourd’hui ou la volonté de Dieu aujourd’hui. Ils agissent toujours selon les anciennes pratiques, sans lumière nouvelle ou nouvelles choses.

À l’époque de Jésus, le Saint-Esprit faisait principalement Son œuvre en Jésus, tandis que ceux qui servaient l’Éternel, revêtus de vêtements sacerdotaux dans le temple, démontraient une loyauté inébranlable. Ils voyaient aussi le travail du Saint-Esprit, mais étaient incapables de discerner la volonté de Dieu dans leur présent, et sont simplement restés fidèles à l’Éternel en conformité avec les pratiques anciennes, sans nouvelle direction. Jésus est venu et a apporté un nouveau travail. Ces gens dans le temple n’avaient pas de nouvelle direction ni de nouveau travail. Servant dans le temple, ils pouvaient simplement respecter les anciennes pratiques ; sans quitter le temple, ils ne pouvaient avoir aucune nouvelle entrée. Le nouveau travail a été apporté par Jésus, et Jésus n’est pas entré dans le temple pour faire Son travail. Il a fait Son travail seulement en dehors du temple, car la portée de l’œuvre de Dieu avait changé depuis longtemps. Il ne travaillait pas dans le temple, et, quand l’homme Le servait dans le temple, cela ne pouvait rien changer et ne pouvait pas apporter un nouveau travail. De même, les gens religieux d’aujourd’hui adorent toujours la Bible. Si vous répandez l’évangile à ces gens, ils vont discuter avec vous au sujet de la Bible, et si vous êtes à perte de mots, si vous n’avez rien à répondre quand ils parlent de la Bible, alors ils penseront que vous êtes stupides dans votre foi, que vous ne connaissez même pas la Bible, la Parole de Dieu, et comment pouvez-vous prétendre croire en Dieu ? Ensuite, ils vous regarderont de haut, et diront : puisque Celui en qui vous croyez est Dieu, pourquoi ne vous raconte-t-Il pas tout au sujet de l’Ancien et du Nouveau Testament ? Puisqu’Il a apporté Sa gloire d’Israël jusqu’en Est, pourquoi ne connaît-Il pas le travail effectué en Israël ? Pourquoi ne connaît-Il pas l’œuvre de Jésus ? Si vous ne le savez pas, cela prouve qu’on ne vous l’a pas raconté. Puisqu’Il est la seconde incarnation de Jésus, comment pourrait-Il ne pas savoir ces choses ? Jésus connaissait le travail accompli par l’Éternel. Comment pourrait-Il ne pas le connaître ? Lorsque le temps viendra, ils vous poseront ces questions. Leurs têtes sont pleines de telles choses ; comment pourraient-ils ne pas questionner ? Ceux qui sont dans ce courant ne se concentrent pas sur la Bible. Vous avez suivi le progrès du travail que Dieu fait étape par étape aujourd’hui, vous avez été témoin de ce travail étape par étape de vos propres yeux, vous avez vu clairement les trois étapes de travail, et ainsi vous avez dû mettre la Bible de côté et cesser de l’étudier. Mais ils ne peuvent ne pas l’étudier, car ils ne connaissent pas ce travail, étape par étape. Certaines personnes demanderont : « Quelle est la différence entre le travail accompli par Dieu incarné et celui des prophètes et des apôtres des temps passés ? » David aussi a été appelé le Seigneur, ainsi que Jésus ; bien que leur travail ait été différent, ils ont reçu le même titre. Pourquoi, demandes-tu, leur identité n’était-elle pas la même ? Ce que Jean a vu était une vision qui venait également du Saint-Esprit, et il a pu dire les paroles que le Saint-Esprit voulait dire. Pourquoi l’identité de Jean est-elle différente de celle de Jésus ? Les paroles prononcées par Jésus représentaient Dieu pleinement et représentaient l’œuvre de Dieu pleinement. Ce que Jean a vu était une vision et il était incapable de représenter complètement l’œuvre de Dieu. Pourquoi Jean, Pierre et Paul ont-ils prononcé beaucoup de paroles, comme Jésus, mais n’avaient pas la même identité que Jésus ? C’est principalement parce que le travail qu’ils ont fait était différent. Jésus représentait l’Esprit de Dieu. Il était l’Esprit de Dieu travaillant directement. Il a fait le travail de la nouvelle ère, le travail que personne n’avait fait auparavant. Il a ouvert une nouvelle voie, Il représentait l’Éternel, et Il représentait Dieu Lui-même. Quant à Pierre, Paul et David, indépendamment de ce qu’ils ont été appelés, ils ne représentaient que l’identité d’une créature de Dieu, ou avaient été envoyés par Jésus ou l’Éternel. Donc, peu importe la quantité de travail qu’ils ont fait, peu importe les merveilleux miracles qu’ils ont accomplis, ils étaient encore seulement des créatures de Dieu et incapables de représenter l’Esprit de Dieu. Ils ont travaillé au nom de Dieu ou après avoir été envoyés par Dieu ; en outre, ils ont travaillé dans les ères commencées par Jésus ou par l’Éternel, et le travail qu’ils ont fait n’était pas distinct. Après tout, ils étaient seulement des créatures de Dieu. Dans l’Ancien Testament, de nombreux prophètes ont parlé de prédictions, ou ont écrit des livres de prophétie. Personne n’a dit qu’ils étaient Dieu, mais dès que Jésus est apparu, avant qu’Il n’ait prononcé une seule parole, l’Esprit de Dieu Lui a rendu témoignage comme Dieu. Pourquoi ? À ce stade, vous devriez déjà le savoir ! Avant, les apôtres et les prophètes ont écrit diverses épitres et ont fait de nombreuses prophéties. Ensuite, les gens ont choisi certains de ces écrits pour les inclure dans la Bible et d’autres ont été perdus. Puisqu’il y a des gens qui disent que tout ce qu’ils ont dit venait du Saint-Esprit, pourquoi une partie est-elle considérée comme bonne, et une autre partie est-elle considérée comme mauvaise ? Et pourquoi certains écrits ont-ils été choisis et d’autres pas ? Si les paroles en effet avaient été prononcées par le Saint-Esprit, serait-il nécessaire que les gens en fassent une sélection ? Pourquoi le rapport des paroles prononcées par Jésus et du travail qu’Il a fait est-il différent dans chacun des quatre Évangiles ? N’est-ce pas la faute de ceux qui les ont écrits ? Certains demanderont : « Puisque les épîtres écrites par Paul et les autres auteurs du Nouveau Testament et le travail qu’ils ont fait venaient en partie de la volonté de l’homme, et ont été mélangés avec les conceptions de l’homme, alors n’y a-t-il aucune impureté humaine dans les paroles que Tu (Dieu) prononces aujourd’hui ? Est-ce qu’elles ne contiennent vraiment aucune des conceptions de l’homme ? » Le travail accompli par Dieu dans cette étape est complètement différent de celui que Paul et les nombreux apôtres et prophètes ont réalisé. Non seulement y a-t-il une différence dans l’identité, mais, surtout, il y a une différence dans le travail réalisé. Après que Paul a été frappé et est tombé devant le Seigneur, il a été conduit par le Saint-Esprit pour travailler et il est devenu un envoyé. Et donc il a écrit des épîtres aux Églises et toutes ces épîtres suivaient les enseignements de Jésus. Paul a été envoyé par le Seigneur pour travailler au nom du Seigneur Jésus, mais, quand Dieu Lui-même est venu, Il n’a pas travaillé au nom de qui que ce soit, et n’a représenté que l’Esprit de Dieu dans Son travail. Dieu est venu faire Son travail directement : Il n’a pas été perfectionné par l’homme, et Son travail n’a pas été réalisé selon les enseignements d’aucun homme. Dans cette étape de travail, Dieu ne dirige pas en parlant de ses expériences personnelles, mais Il réalise Son travail directement, selon ce qu’Il a. Par exemple, Il fait l’œuvre d’exécutants, de l’ère du châtiment, l’œuvre de la mort, de l’amour de Dieu… Tout ce travail n’a jamais été fait auparavant et c’est un travail qui est de l’ère actuelle, plutôt que des expériences de l’homme. Dans les paroles que J’ai prononcées, quelles sont les expériences de l’homme ? Ne viennent-elles pas directement de l’Esprit ? N’est-ce pas L’esprit qui les prononce ? Ton calibre est si pauvre que tu es incapable de percer la vérité ! La voie de la vie pratique dont Je parle est de guider le chemin, n’a jamais été mentionné par personne auparavant, personne n’a jamais emprunté ce chemin ou connu cette réalité. Ces mots que J’ai prononcés n’ont jamais été dits par personne auparavant. Personne n’a jamais parlé de ces expériences, ni n’a jamais parlé de tels détails, et, en outre, n’a jamais indiqué de tels états pour révéler ces choses. Personne n’a jamais dirigé le chemin que Je dirige aujourd’hui, et, s’il était dirigé par l’homme, alors ce ne serait pas un nouveau chemin. Prenons Paul et Pierre, par exemple. Ils n’avaient pas leurs propres expériences avant de marcher sur[b] le chemin guidé par Jésus. Après que Jésus a guidé le chemin, alors seulement ils ont connu les paroles prononcées par Jésus, et le chemin tracé par Lui ; ainsi ils ont acquis de l’expérience et ont écrit les épîtres. Et donc, les expériences de l’homme ne sont pas comme le travail de Dieu et le travail de Dieu n’est pas comme la connaissance décrite par les conceptions et les expériences de l’homme. J’ai dit à maintes reprises qu’aujourd’hui Je dirige une nouvelle voie, Je fais un nouveau travail, et Mon travail et Mes énoncés sont différents de ceux de Jean et de tous les autres prophètes. Je n’acquiers jamais premièrement des expériences pour vous les rapporter ensuite. Ce n’est pas du tout le cas. Si tel était le cas, cela ne vous aurait-il pas attardés il y a longtemps ? Dans le passé, la connaissance dont plusieurs ont parlé était également élevée, mais toutes leurs paroles étaient basées sur celles des soi-disant personnages spirituels. Ils ne guidaient pas le chemin, mais se fondaient sur leurs expériences, sur ce qu’ils avaient vu et sur leurs connaissances. Certaines étaient leurs conceptions et certaines étaient l’expérience qu’ils avaient résumée. Aujourd’hui, la nature de Mon travail est tout à fait différente de leur. Je n’ai pas été dirigé par les autres et Je n’ai pas été perfectionné par les autres. En outre, tout ce que J’ai dit et communiqué est différent de toute autre personne et n’a jamais été dit par quelqu’un d’autre. Aujourd’hui, peu importe qui vous êtes, votre travail est effectué sur la base des paroles que Je dis. Sans ces paroles et ce travail, qui serait capable d’expérimenter ces choses (l’épreuve des[c] exécutants, les temps de châtiment…) et qui pourrait parler de ces connaissances ? Pouvez-vous vraiment voir cela ? Quelle que soit l’étape de travail, dès que Mes paroles sont prononcées, vous commencez à communiquer en conformité avec Mes paroles, vous travaillez selon Mes paroles, et aucun de vous n’a déjà pensé à cette voie. Arrivé à ce point, es-tu incapable de voir une telle question si claire et si simple ? Ce n’est pas une voie que quelqu’un a imaginée. Elle n’est pas basée non plus sur la voie de quelconque personnage spirituel. C’est une nouvelle voie, et même beaucoup de paroles prononcées par Jésus ne s’appliquent plus. Je parle du travail d’ouvrir une nouvelle époque et c’est un travail autonome ; le travail que Je fais et les mots que Je prononce sont tous nouveaux. N’est-ce pas le travail d’aujourd’hui ? Le travail de Jésus était aussi comme cela. Son travail était également différent de celui des gens dans le temple, de celui des Pharisiens, et n’avait aucune ressemblance avec celui effectué par tout le peuple d’Israël. Après en avoir été témoins, les gens ne pouvaient pas se décider : était-il vraiment fait par Dieu ? Jésus ne tenait pas à la loi de l’Éternel. Quand Il est venu enseigner aux hommes, tout ce qu’Il a dit était nouveau et différent de ce qu’avaient dit les anciens saints et prophètes de l’Ancien Testament, et à cause de cela, les gens sont demeurés incertains. C’est ce qui rend l’homme si difficile à traiter. Avant d’accepter cette nouvelle étape de travail, le chemin que la majorité d’entre vous empruntaient était de pratiquer et d’entrer sur le fondement de la pratique et de l’entrée de ces personnages spirituels. Mais aujourd’hui, le travail que Je fais est très différent, et vous êtes incapables de décider s’il est bon ou non. Je ne Me soucie pas du chemin sur lequel vous marchiez auparavant, Je ne M’intéresse pas à la nourriture que vous mangiez ou qui vous aviez choisi comme votre « père ». Puisque Je suis venu et J’ai apporté un nouveau travail pour guider l’homme, tous ceux qui Me suivent doivent agir en conformité avec ce que Je dis. Peu importe le pouvoir de ta « famille » d’origine, tu dois Me suivre, et tu ne dois pas agir en fonction de tes anciennes pratiques, ton « père adoptif » devrait démissionner, et tu devrais te présenter devant ton Dieu pour demander ta juste part. Tout ton être est entre Mes mains, et tu ne devrais pas vouer trop de croyance aveugle à ton père adoptif ; il ne peut pas te contrôler complètement. Le travail d’aujourd’hui est autonome. Tout ce que Je dis aujourd’hui n’est évidemment pas basé sur une fondation du passé ; c’est un nouveau commencement et, si tu dis qu’il vient de la main de l’homme, alors ton aveuglement est incurable !

Ésaïe, Ézéchiel, Moïse, David, Abraham et Daniel furent des chefs ou des prophètes parmi le peuple élu d’Israël. Pourquoi ne furent-ils pas appelés Dieu ? Pourquoi le Saint-Esprit ne leur a-t-Il pas rendu témoignage ? Pourquoi le Saint-Esprit a-t-Il rendu témoignage à Jésus dès qu’Il a commencé Son travail et a commencé à prononcer Ses paroles ? Et pourquoi le Saint-Esprit n’a-t-Il pas rendu témoignage à d’autres ? Ils ont tous été appelés « Seigneur » ces hommes qui étaient de la chair. Indépendamment du nom qu’on leur a donné, leur travail représente leur être et leur substance, et leur être et leur substance représentent leur identité. Leur substance n’est pas liée à leur appellation ; elle est représentée par ce qu’ils ont exprimé et ce qu’ils ont vécu. Dans l’Ancien Testament, être appelé Seigneur était ordinaire, et une personne peut être appelée n’importe comment, mais sa substance et son identité inhérente restent immuables. Parmi ces faux christs, ces faux prophètes, et ces séducteurs, n’y a-t-il pas aussi ceux qui sont appelés Dieu ? Et pourquoi ne sont-ils pas Dieu ? Parce qu’ils sont incapables de faire le travail de Dieu. Au fond, ils sont des hommes, des séducteurs de personnes, et non pas Dieu, et ils n’ont pas l’identité de Dieu. David n’était-il pas aussi appelé Seigneur parmi les douze tribus ? Jésus aussi a été appelé Seigneur ; pourquoi Jésus seul a-t-Il été appelé Dieu incarné ? Jérémie n’était-il pas aussi connu comme le Fils de l’homme ? Et Jésus n’était-Il pas connu comme le Fils de l’homme ? Pourquoi Jésus a-t-Il été crucifié au nom de Dieu ? N’est-ce pas parce que Sa substance était différente ? N’est-ce pas parce que le travail qu’Il a fait était différent ? Un titre importe-t-il ? Bien que Jésus fût aussi appelé le Fils de l’homme, Il a été la première incarnation de Dieu, Il est venu pour assumer le pouvoir et accomplir l’œuvre de la rédemption. Cela prouve que l’identité et la substance de Jésus étaient différentes des autres qui ont été aussi appelés Fils de l’homme. Aujourd’hui, lesquels d’entre vous osent dire que toutes les paroles prononcées par ceux qui ont été utilisés par le Saint-Esprit sont venues du Saint-Esprit ? Quelqu’un ose-t-il dire de telles choses ? Si tu dis ces choses, alors pourquoi le livre de la prophétie d’Esdras fut-il rejeté, et aussi les livres de ces anciens saints et prophètes ? S’ils sont tous venus du Saint-Esprit, alors pourquoi osez-vous faire de tels choix capricieux ? Êtes-vous qualifiés pour faire des choix dans le travail du Saint-Esprit ? Plusieurs récits d’Israël ont également été rejetés. Et si tu crois que ces écrits du passé provenaient tous du Saint-Esprit, alors pourquoi certains des livres furent-ils rejetés ? S’ils venaient tous du Saint-Esprit, ils devraient tous être conservés et envoyés aux frères et sœurs des Églises pour qu’ils les lisent. Ils ne devraient pas être choisis ou rejetés selon la volonté humaine ; cela n’est pas bien. Dire que les expériences de Paul et de Jean ont été mélangées avec leurs visions personnelles ne signifie pas que leurs expériences et leur connaissance venaient de Satan, mais seulement qu’elles contenaient des choses qui venaient de leurs expériences et visions personnelles. Leur connaissance était liée au contexte des expériences réelles à l’époque. Qui pourrait dire avec confiance que tout venait du Saint-Esprit ? Si les quatre Évangiles sont tous venus du Saint-Esprit, alors pourquoi est-ce que Matthieu, Marc, Luc et Jean ont rapporté des choses différentes au sujet du travail de Jésus ? Si vous ne croyez pas cela, alors regardez les récits du triple reniement de Pierre dans la Bible : ils sont tous différents et chacun a ses propres caractéristiques. Plusieurs qui sont ignorants disent que Dieu incarné était aussi un homme et demandent si toutes les paroles qu’Il a prononcées pouvaient venir complètement du Saint-Esprit. Si les paroles de Paul et de Jean étaient mélangées avec la volonté humaine, alors les paroles qu’Il avait prononcées n’étaient-elles pas vraiment mélangées avec la volonté humaine ? Ces gens sont aveugles et ignorants ! Lis les quatre Évangiles attentivement. Lis ce qu’ils rapportent sur les choses que Jésus a faites et les paroles qu’Il a prononcées. Chaque récit est tout simplement différent et chacun a son propre point de vue. Si ce qui a été écrit par les auteurs de ces livres est complètement venu du Saint-Esprit, alors tout devrait être pareil et cohérent. Pourquoi alors y a-t-il des incohérences ? L’homme n’est-il pas extrêmement stupide d’être incapable de voir cela ? Si on vous demande de rendre témoignage à Dieu, quel genre de témoignage pouvez-vous présenter ? Est-ce qu’une telle façon de connaître Dieu peut Lui rendre témoignage ? Si d’autres vous demandent : « Si les récits de Jean et Luc étaient mélangés avec la volonté humaine, alors les paroles prononcées par votre Dieu ne sont-elles pas mélangées avec la volonté humaine ? » Seriez-vous capables de donner une réponse claire ? Après que Luc et Matthieu ont entendu les paroles de Jésus et vu le travail de Jésus, ils ont parlé de leurs propres connaissances, comme des réminiscences, détaillant certains des faits accomplis par Jésus. Peux-tu dire que leur connaissance a été complètement révélée par le Saint-Esprit ? En dehors de la Bible, il y avait beaucoup de personnages spirituels dont la connaissance était supérieure à la leur ; pourquoi les générations futures n’ont-elles pas conservé leurs paroles ? Ces personnages spirituels n’étaient-ils pas également utilisés par le Saint-Esprit ? Sache que dans le travail d’aujourd’hui, Je ne parle pas de Ma propre vision en Me fondant sur le travail de Jésus ni ne parle de Ma propre connaissance dans le contexte du travail de Jésus. Quel travail Jésus a-t-Il fait en ce temps-là ? Et quel travail est-ce que Je fais aujourd’hui ? Ce que Je fais et ce que Je dis n’ont aucun précédent. Le chemin que J’emprunte aujourd’hui n’a jamais été foulé auparavant. Les gens des temps et des générations passés n’y ont jamais mis le pied. Aujourd’hui, il a été ouvert. N’est-ce pas le travail de l’Esprit ? Même si c’était l’œuvre du Saint-Esprit, les dirigeants du passé ont tous effectué leur travail sur le fondement des autres. Mais le travail de Dieu Lui-même est différent, comme l’était l’étape de travail de Jésus : Il a ouvert une nouvelle voie. Quand Il est venu, Il a prêché l’évangile du royaume des cieux et Il a dit que l’homme doit se repentir et confesser ses péchés. Après que Jésus a terminé Son travail, Pierre et Paul et d’autres ont continué le travail de Jésus. Après que Jésus a été cloué sur la croix et est monté au ciel, ils ont été envoyés par l’Esprit pour répandre le chemin de la croix. Même si les paroles de Paul ont été élevées, elles étaient également basées sur les fondations posées par Jésus, comme la patience, l’amour, la souffrance, le voilement de la tête, le baptême ou d’autres doctrines à respecter. Tout cela était fondé sur les paroles de Jésus. Ils étaient incapables d’ouvrir une nouvelle voie, car ils étaient tous des hommes utilisés par Dieu.

Les paroles et le travail de Jésus à l’époque ne tenaient pas à la doctrine, et Il n’a pas réalisé Son travail en accord avec le travail de la loi de l’Ancien Testament. Il était en accord avec le travail qui devait être fait à l’Ère de la Grâce. Il a travaillé en fonction du travail qu’Il avait commencé, selon Son propre plan et Son ministère ; Il n’a pas travaillé conformément à la loi de l’Ancien Testament. Rien de ce qu’Il a fait n’était selon la loi de l’Ancien Testament et Il n’était pas venu travailler pour accomplir les paroles des prophètes. Chaque étape de l’œuvre de Dieu n’avait pas expressément le but d’accomplir les prédictions des anciens prophètes, et Il ne vint pas pour Se conformer à la doctrine ou pour délibérément réaliser les prédictions des anciens prophètes. Et pourtant, Ses actions n’ont pas perturbé les prédictions des anciens prophètes, pas plus qu’elles n’ont dérangé le travail qu’Il avait fait auparavant. Le point saillant de Son travail n’était pas de respecter la doctrine, mais de faire le travail qu’Il devait faire Lui-même. Il n’était pas un prophète ou un voyant, mais un Dieu pratique qui était réellement venu faire le travail qu’Il devait faire, et Il est venu ouvrir Sa nouvelle ère et réaliser Son nouveau travail. Bien sûr, quand Jésus est venu faire Son travail, Il a également accompli plusieurs des paroles prononcées par les anciens prophètes de l’Ancien Testament. Pareillement, le travail d’aujourd’hui a accompli les prédictions des anciens prophètes de l’Ancien Testament. Tout simplement, Je n’affiche pas ce « vieil almanach jauni », c’est tout. Car J’ai plus de travail à faire, J’ai plus à vous dire, et ce travail et ces mots sont beaucoup plus importants que d’expliquer des passages de la Bible qui est un travail sans grande importance et sans grande valeur pour vous, qui ne peut pas vous aider, ou vous transformer. Je compte faire un nouveau travail, non pour accomplir un passage de la Bible. Si Dieu venait sur terre pour accomplir les paroles des anciens prophètes de la Bible, alors qui serait le plus grand, Dieu incarné ou ces anciens prophètes ? Après tout, les prophètes dirigent-ils Dieu ou Dieu dirige-t-Il les prophètes ? Comment expliques-tu ces mots ?

Au début, avant de commencer officiellement Son ministère, comme les disciples qui Le suivaient, Jésus aussi assistait parfois à des réunions, chantait des hymnes, rendait louange et lisait l’Ancien Testament dans le temple. Après Son baptême, l’Esprit descendit officiellement sur Lui et Il commença à travailler, révélant Son identité et le ministère qu’Il devait entreprendre. Avant cela, personne ne connaissait Son identité, même pas Jean. Marie la connaissait. Jésus avait 29 ans quand Il fut baptisé. Après Son baptême, les cieux s’ouvrirent et une voix dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. » C’est ainsi que le Saint-Esprit commença à rendre témoignage à Jésus après qu’Il fut baptisé. Avant d’être baptisé à l’âge de 29 ans, Il avait vécu la vie d’une personne ordinaire, mangeant quand Il devait manger, dormant et S’habillant normalement. Il n’avait rien de différent des autres. Bien sûr, c’était ainsi seulement pour les yeux charnels des hommes. Parfois Lui aussi était faible et parfois Il ne pouvait pas discerner les choses, tout comme c’est écrit dans la Bible : « Jésus croissait en sagesse, en stature. » Ces mots montrent simplement qu’Il avait une humanité ordinaire et normale et n’était pas particulièrement différent des autres gens ordinaires. Il avait aussi grandi comme une personne normale et il n’y avait rien de spécial à propos de Lui. Pourtant, Il était sous la garde et la protection de Dieu. Après avoir été baptisé, Il fut tenté, après quoi Il commença à exercer Son ministère et à travailler. Il était habité par la puissance, la sagesse et l’autorité. Cela ne veut pas dire que le Saint-Esprit ne travaillait pas en Lui ou n’était pas à l’intérieur de Lui avant Son baptême. Avant Son baptême, le Saint-Esprit vivait en Lui, mais n’avait pas officiellement commencé à travailler, car l’œuvre de Dieu a des limites de temps, et d’ailleurs, les gens normaux ont un processus de croissance normal. Le Saint-Esprit avait toujours vécu en Lui. Quand Jésus est né, Il était différent des autres, et une étoile du matin est apparue. Avant Sa naissance, un ange apparut à Joseph dans un rêve et lui dit que Marie allait donner naissance à un enfant mâle, et que l’enfant avait été conçu du Saint-Esprit. Ce ne fut pas aussitôt après le baptême de Jésus, qui est aussi le commencement officiel du travail du Saint-Esprit, que le Saint-Esprit descendit sur Lui. Le moment où le Saint-Esprit est descendu sur Lui comme une colombe fait référence au commencement officiel de Son ministère. L’Esprit de Dieu avait vécu en Lui avant, mais Il n’avait pas commencé à travailler, car le temps n’était pas venu, et l’Esprit ne travaille pas dans la hâte. L’Esprit Lui a rendu témoignage par le baptême. Quand Jésus remonta de l’eau, l’Esprit a commencé à travailler officiellement en Lui, ce qui signifie que la chair incarnée de Dieu avait commencé à exercer Son ministère et avait commencé l’œuvre de la rédemption, c’est-à-dire que l’ère de la Grâce était officiellement commencée. Et donc, il y a un temps pour le travail de Dieu, peu importe le travail qu’Il fait. Après Son baptême, il n’y avait aucun changement particulier en Jésus ; Il vivait encore dans Sa chair originelle. Il avait tout simplement commencé à faire Son travail et à révéler Son identité, et Il était rempli d’autorité et de pouvoir. À cet égard, Il était différent. Son identité était différente, ce qui veut dire qu’Il avait subi un changement signifiant dans Son état par le témoignage du Saint-Esprit, et non par le travail d’un homme. Au début, les gens ne le savaient pas, et ils n’ont eu qu’une faible connaissance après que le Saint-Esprit a rendu témoignage à Jésus de cette manière. Si Jésus avait fait un grand travail avant que le Saint-Esprit ne Lui rende témoignage, sans le témoignage de Dieu Lui-même, alors, peu importe l’importance de Son travail, les gens n’auraient jamais connu Son identité, car l’œil humain aurait été incapable de la voir. Sans l’étape du témoignage du Saint-Esprit, personne n’aurait pu Le reconnaitre comme Dieu incarné. Si Jésus avait continué à travailler de la même manière, sans aucune différence, après le témoignage du Saint-Esprit, alors cela n’aurait pas eu cet effet. Et ainsi le travail du Saint-Esprit aussi est principalement démontré. Après que le Saint-Esprit a rendu témoignage, le Saint-Esprit a dû Se faire connaitre, afin que vous puissiez clairement voir qu’Il était Dieu, qu’Il avait l’Esprit de Dieu en Lui ; le témoignage de Dieu n’était pas erroné et cela pourrait prouver que Son témoignage était juste. Si le travail avant et après avait été le même, alors Son ministère incarné et le travail du Saint-Esprit n’auraient pas été accentués, et donc l’homme aurait été incapable de reconnaître le travail du Saint-Esprit, car la différence n’aurait pas été claire. Après avoir rendu témoignage, le Saint-Esprit devait honorer ce témoignage, et donc Il a dû manifester Sa sagesse et Son autorité en Jésus, ce qui était différent des temps passés. Bien sûr, cela n’était pas l’effet du baptême. Le baptême est simplement une cérémonie, mais le baptême a été le moyen de montrer que le temps était venu qu’Il exerce Son ministère. Un tel travail avait le but de rendre évidente la grande puissance de Dieu, de rendre évident le témoignage du Saint-Esprit, et le Saint-Esprit prendrait la responsabilité de ce témoignage jusqu’à la fin. Avant d’exercer Son ministère, Jésus a également écouté des sermons, a prêché et répandu l’évangile dans divers lieux. Il n’a pas fait un grand travail parce que Son temps pour exercer Son ministère n’était pas venu, et aussi parce que Dieu Lui-même était humblement caché dans la chair et ne ferait pas de travail avant que le temps ne soit venu. Il n’a pas fait le travail avant le baptême pour deux raisons : premièrement, parce que le Saint-Esprit n’était pas officiellement descendu sur Lui afin qu’Il fasse Son travail (ce qui veut dire que le Saint-Esprit n’avait pas accordé à Jésus le pouvoir et l’autorité de faire ce travail), et même s’Il avait connu Sa propre identité, Jésus aurait été incapable de faire le travail qu’Il voulait faire plus tard et Il aurait dû attendre jusqu’au jour de Son baptême. Tel était le temps de Dieu, et personne ne pouvait y contrevenir, même pas Jésus Lui-même. Jésus Lui-même ne pouvait pas interrompre Son propre travail. Bien sûr, telle était l’humilité de Dieu et aussi la loi de l’œuvre de Dieu. Si l’Esprit de Dieu ne travaillait pas, personne ne pouvait faire Son travail. Deuxièmement, avant d’être baptisé, Il était un homme très commun et ordinaire, non différent des autres gens normaux et ordinaires ; cela est un aspect de Dieu incarné qui n’était pas surnaturel. Dieu incarné n’a pas enfreint les arrangements de l’Esprit de Dieu ; Il a travaillé d’une manière ordonnée et très normalement. Ce fut seulement après le baptême que Son œuvre eut l’autorité et le pouvoir. Autrement dit, même s’Il était Dieu incarné, Il n’a pas réalisé des actes surnaturels et a grandi de la même manière que les autres gens normaux. Si Jésus avait déjà connu Sa propre identité, avait fait un grand travail dans tout le pays avant Son baptême, et avait été différent des gens normaux, Se révélant un être extraordinaire, alors non seulement aurait-il été impossible à Jean de faire son travail, mais Dieu n’aurait eu aucun moyen de commencer la prochaine étape de Son travail. Et donc cela aurait prouvé que le travail avait échoué et l’homme aurait pensé que l’Esprit de Dieu et la chair incarnée de Dieu ne venaient pas de la même source. Ainsi, le travail de Jésus dans la Bible est un travail réalisé après qu’Il a été baptisé, un travail réalisé au cours de trois ans. La Bible ne rapporte pas ce qu’Il a fait avant Son baptême parce qu’Il n’a pas fait ce travail avant d’être baptisé. Il était simplement un homme ordinaire et représentait un homme ordinaire ; avant que Jésus commence à exercer Son ministère, Il n’était pas différent des gens ordinaires et les autres ne voyaient pas de différence en Lui. Ce n’est qu’à 29 que Jésus sut qu’Il était venu pour terminer une étape de l’œuvre de Dieu ; avant, Lui-même ne le savait pas, car le travail accompli par Dieu n’était pas surnaturel. Quand Il a assisté à une réunion dans la synagogue à l’âge de 12 ans, Marie Le cherchait, et Il a dit seulement une phrase, à la manière de tout enfant : « Mère ! Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père ? » Bien sûr, puisqu’Il a été conçu du Saint-Esprit, Jésus pourrait-Il ne pas être spécial de quelque manière ? Mais qu’Il fut spécial ne signifiait pas qu’Il était surnaturel, mais simplement qu’Il aimait Dieu plus que tout autre jeune enfant. Même s’Il était humain en apparence, Sa substance était toujours spéciale et différente des autres. Mais, ce n’est qu’après le baptême qu’Il sentit vraiment le Saint-Esprit travailler en Lui, qu’Il sentit qu’Il était Dieu Lui-même. Ce n’est qu’à l’âge de 33 ans qu’Il sut vraiment que le Saint-Esprit avait l’intention de réaliser le travail de la crucifixion par Lui. À l’âge de 32 ans, Il apprit quelques vérités de l’intérieur, tout comme il est écrit dans l’évangile de Matthieu : « Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. […] Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. » Il n’a pas su à l’avance quel travail Il devait faire, mais à un moment précis. Il ne le savait pas pleinement dès Sa naissance ; le Saint-Esprit a travaillé progressivement en Lui, et le travail suivait un processus. S’Il savait depuis le commencement qu’Il était Dieu, Christ et le Fils de l’homme incarné, qu’Il devait accomplir le travail de la crucifixion, alors pourquoi n’a-t-Il pas fait le travail plus tôt ? Pourquoi est-ce seulement après avoir parlé de Son ministère à Ses disciples que Jésus a ressenti de la tristesse et a prié sincèrement pour cela ? Pourquoi Jean a-t-il préparé la voie pour Lui et L’a-t-il baptisé avant qu’Il comprenne beaucoup de choses qu’Il ne comprenait pas ? Cela prouve que ce fut l’œuvre de Dieu incarné dans la chair, et donc, pour qu’Il comprenne et qu’Il réussisse, il y avait un processus à suivre, car Il était la chair incarnée de Dieu, dont le travail était différent du travail fait directement par l’Esprit.

Chaque étape de l’œuvre de Dieu suit un seul et même courant, et ainsi dans le plan de gestion de Dieu de six mille ans, chaque étape a été suivie de près par la suivante, depuis la fondation du monde jusqu’à nos jours. S’il n’y avait personne pour préparer la voie, alors il n’y aurait personne pour venir ensuite ; car il y a ceux qui viennent ensuite et il y a ceux qui préparent la voie. De cette façon, le travail a été transmis étape par étape. Une étape suit l’autre, et, si quelqu’un n’ouvre pas la voie, il est impossible de commencer le travail et Dieu n’aurait aucun moyen de faire progresser Son travail. Aucune étape ne contredit l’autre, et chacune suit l’autre en séquence pour former un courant ; tout cela est fait par le même Esprit. Mais que quelqu’un ouvre la voie ou continue le travail d’un autre, cela ne détermine pas leur identité. Cela n’est-il pas vrai ? Jean a ouvert la voie et Jésus a continué son travail. Alors, cela prouve-t-il que l’identité de Jésus soit inférieure à celle de Jean ? L’Éternel a réalisé Son travail avant Jésus, alors peux-tu dire que l’Éternel soit plus grand que Jésus ? Qu’ils aient ouvert la voie ou continué le travail des autres importe peu ; le plus important, c’est la substance de leur travail et l’identité qu’elle représente. Cela n’est-il pas vrai ? Puisque Dieu voulait travailler parmi les hommes, Il devait appeler ceux qui pouvaient ouvrir la voie. Quand Jean a commencé à prêcher, il a dit : « Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers. Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. » Il parlait ainsi dès le début. Pourquoi a-t-il pu dire ces mots ? En ce qui concerne l’ordre dans lequel ces mots ont été prononcés, Jean a été le premier à parler de l’évangile du royaume des cieux et Jésus a parlé après. Selon les conceptions de l’homme, c’est Jean qui a ouvert la nouvelle voie, et bien sûr Jean était plus grand que Jésus. Mais Jean n’a pas dit qu’il était Christ et Dieu ne lui a pas porté témoignage comme le Fils bien-aimé de Dieu, mais l’a utilisé simplement pour ouvrir la voie et préparer la voie pour le Seigneur. Il a préparé la voie pour Jésus, mais ne pouvait pas travailler au nom de Jésus. Tout le travail de l’homme a également été maintenu par le Saint-Esprit.

À l’ère de l’Ancien Testament, c’est l’Éternel qui a ouvert la voie, et le travail de l’Éternel représentait toute l’ère de l’Ancien Testament et tout le travail accompli en Israël. Moïse a simplement confirmé ce travail sur la terre et ses travaux comptent comme la coopération de l’homme. À l’époque, c’était l’Éternel qui parlait, et Il appela Moïse et l’éleva parmi le peuple d’Israël afin qu’il conduise le peuple dans le désert jusqu’à Canaan. Cela ne fut pas le travail de Moïse lui-même, mais celui que l’Éternel a dirigé personnellement, et donc Moïse ne peut pas être appelé Dieu. Moïse établit aussi la loi, mais cette loi a été personnellement décrétée par l’Éternel qui l’a fait proclamer par Moïse. Jésus a aussi établi des commandements. Il a aboli la loi de l’Ancien Testament et a énoncé les commandements de la nouvelle ère. Pourquoi Jésus est-Il Dieu Lui-même ? Parce que ces choses ne sont pas pareilles. À l’époque, le travail accompli par Moïse ne représentait pas l’ère ni n’ouvrait une nouvelle voie ; il était dirigé par l’Éternel et il était simplement utilisé par Dieu. Quand Jésus est venu, Jean avait réalisé une étape de travail en préparant la voie et avait commencé à répandre l’évangile du royaume des cieux (le Saint-Esprit avait commencé cela). Lorsque Jésus est apparu, Il a fait directement Son propre travail, mais il y avait une grande différence entre Son travail et le travail et les paroles de Moïse. Ésaïe a également annoncé de nombreuses prophéties, mais pourquoi n’était-il pas Dieu Lui-même ? Jésus n’a pas annoncé autant de prophéties, alors pourquoi était-Il Dieu Lui-même ? Personne n’ose dire que le travail de Jésus à ce moment-là venait complètement du Saint-Esprit ni n’ose dire qu’il venait complètement de la volonté de l’homme ou qu’il était tout à fait le travail de Dieu Lui-même. L’homme est incapable d’analyser de telles choses. On peut dire qu’Ésaïe a fait un tel travail, qu’il a annoncé telles prophéties et que tout venait du Saint-Esprit ; tout ne venait pas directement d’Ésaïe lui-même, mais était des révélations de l’Éternel. Jésus n’a pas fait une grande quantité de travail, n’a pas dit beaucoup de paroles et Il n’a pas annoncé beaucoup de prophéties. Pour l’homme, Sa prédication ne semblait pas particulièrement élevée, et pourtant Il était Dieu Lui-même, ce qui est inexplicable par l’homme. Personne n’a jamais cru en Jean, ou Ésaïe, ou David, et personne ne les a jamais appelés Dieu, ou le Dieu David, ou le Dieu Jean ; personne n’a jamais parlé ainsi, et seulement Jésus a été appelé Christ. Cette appellation est fondée sur le témoignage de Dieu, le travail qu’Il a entrepris et le ministère qu’Il a exercé. En ce qui concerne les grands hommes de la Bible, Abraham, David, Josué, Daniel, Ésaïe, Jean et Jésus, par le travail qu’ils ont fait, tu peux dire qui est Dieu Lui-même, et quels types de personnes sont des prophètes et quels types des apôtres. Qui a été utilisé par Dieu et qui était Dieu Lui-même est différencié et déterminé par leur substance et par le genre de travail qu’ils ont fait. Si tu es incapable de faire la différence, alors cela prouve que tu ne sais pas ce que signifie croire en Dieu. Jésus est Dieu parce qu’Il a tellement parlé et a tellement fait de travail, en particulier Ses nombreux miracles. De même, Jean aussi a fait beaucoup de travail et a dit un grand nombre de paroles, tout comme Moïse ; pourquoi ne sont-ils pas appelés Dieu ? Adam a été créé directement par Dieu ; pourquoi n’a-t-il pas été appelé Dieu, au lieu d’être seulement appelé une créature ? Si quelqu’un te dit : « Aujourd’hui, Dieu a fait beaucoup de travail et a dit tellement de paroles ; Il est Dieu Lui-même. Alors, puisque Moïse a dit beaucoup de paroles, lui aussi doit être Dieu Lui-même ! » Tu dois leur demander en retour : « À ce moment-là, pourquoi Dieu a-t-Il rendu témoignage à Jésus, et non à Jean, comme Dieu Lui-même ? Jean n’a-t-il pas précédé Jésus ? Lequel était le plus grand, le travail de Jean ou de Jésus ? Pour l’homme, Jean semble plus grand que Jésus, mais pourquoi le Saint-Esprit a-t-Il rendu témoignage à Jésus, et non à Jean ? » La même chose se produit aujourd’hui ! Au commencement, quand Moïse conduisait le peuple d’Israël, l’Éternel lui parlait à partir de la nuée. Moïse ne parlait pas directement, mais était guidé directement par l’Éternel. Cela fut l’œuvre de l’Israël de l’Ancien Testament. L’Esprit ne vivait pas en Moïse, ni l’être de Dieu. Il ne pouvait pas faire ce travail, et donc il y a une grande différence entre son travail celui et Jésus. Et cela est en raison de ce que leur travail était différent ! Que quelqu’un soit utilisé par Dieu, ou qu’il soit un prophète, un apôtre ou Dieu Lui-même, cela peut être discerné par la nature de son travail. Cela mettra fin à vos doutes. Dans la Bible, il est écrit que seul l’Agneau peut ouvrir les sept sceaux. Tout au long des âges, il y eut de nombreux commentateurs des Écritures parmi les grands personnages, et donc, peux-tu dire que tous sont l’Agneau ? Peux-tu dire que leurs explications viennent toutes de Dieu ? Ils sont simplement des commentateurs ; ils ne possèdent pas l’identité de l’Agneau. Comment pourraient-ils être dignes d’ouvrir les sept sceaux ? Il est vrai que « Seul l’Agneau peut ouvrir les sept sceaux », mais Il ne vient pas seulement pour ouvrir les sept sceaux ; ce travail n’est pas nécessaire. Il a été fait, soit dit en passant. Il est parfaitement clair au sujet de Son propre travail. Est-il nécessaire qu’Il passe beaucoup de temps à interpréter les Écritures ? Est-ce que « l’ère de l’Agneau interprétant les Écritures » doit être ajoutée aux six mille ans de travail ? Il vient faire un nouveau travail, mais Il donne également quelques révélations sur le travail des temps passés, ce qui aide les gens à comprendre la vérité de six mille ans de travail. Il est inutile d’expliquer trop de passages de la Bible ; c’est le travail d’aujourd’hui qui est clé, qui est important. Tu dois savoir que Dieu ne vient pas briser les sept sceaux en particulier, mais pour faire le travail du salut.

Tu sais seulement que Jésus descendra dans les derniers jours, mais comment exactement descendra-t-Il ? Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui reflète encore le vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu.

Sans le commencement de cette nouvelle étape de travail, qui sait où vous aboutiriez, vous les évangélistes, les prédicateurs, les commentateurs et les soi-disant grands hommes spirituels ! Sans le commencement de cette nouvelle étape de travail, ce que vous dites est dépassé ! Il s’agit soit de siéger sur le trône ou de se préparer à devenir un roi ; soit de se nier soi-même ou de réprimer son corps ; soit d’être patient ou d’apprendre des leçons de toutes choses ; soit de l’humilité ou de l’amour. N’est-ce pas chanter la même vieille rengaine ? Ce n’est qu’un cas de changement de nom sans changement d’objet ! Il s’agit soit de se couvrir la tête et de rompre le pain, ou de l’imposition des mains et de la prière, de la guérison des malades et de l’expulsion des démons. Y aurait-il un nouveau travail ? Pourrait-il y avoir une perspective de développement ? Si tu continues à diriger de cette façon, tu suivras aveuglément la doctrine ou tu te conformeras aux conventions. Vous croyez que votre travail est si élevé, mais ne savez-vous pas qu’il a été complètement transmis et enseigné par ces « vieillards » des temps anciens ? Tout ce que vous dites et ce que vous faites ne sont-ils pas les derniers mots de ces vieillards ? N’était-ce pas la tâche de ces vieillards avant leur mort ? Pensez-vous que vos actions surpassent celle des apôtres et des prophètes des générations passées, et même surpassent toutes choses ? Le commencement de cette étape de travail a mis fin à votre adoration du travail de Witness Lee qui cherche à devenir un roi et à siéger sur le trône, et a stoppé votre arrogance et votre vantardise, de sorte que vous êtes incapables de participer dans cette étape de travail. Sans cette étape de travail, vous couleriez encore plus profondément dans l’incorrigibilité. Il y a trop de vieilles choses parmi vous ! Heureusement, le travail d’aujourd’hui vous a ramenés ; autrement, qui sait quelle direction vous choisiriez ! Puisque Dieu est un Dieu qui est toujours nouveau, et jamais vieux, pourquoi ne cherchez-vous pas de nouvelles choses ? Pourquoi vous accrochez-vous toujours aux vieilles choses ? Et donc, la connaissance du travail du Saint-Esprit aujourd’hui est de la plus haute importance !

Note de bas de page :

[a] Le texte original omet « ne comprennent pas ».

[b] Le texte original omet « marcher sur ».

[c] Le texte original omet « l’épreuve de ».